Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Affaire Mitterand, Politic en toc ?

Affaire Mitterand, Politic en toc ?

Avant d’attaquer le vif du sujet, un petit rappel du dictionnaire "Le Petit Robert". Politique : du latin Politicus, relatif à la cité, à l’organisation, au gouvernement de l’Etat. Depuis très longtemps, trop certainement, la politique déchaîne les passions, les médias, entraîne des révolutions, des guerres, de la famine, des conflits etc...Trop de pouvoir, trop d’argent, trop de puissance. Et pourtant, la politique ou l’art de gouverner un pays est de faire en sorte, normalement, que le peuple soit content, et qu’une certaine prospérité s’installe et perdure.
Qu’en est-il aujourd’hui ? Au delà des conflits Droite/Gauche qui ne sont que des leurres destinés à berner la population, est-ce que nous sommes bien gouverné ? Quel est le moteur réel des politiciens ?
 
Après une analyse depuis quelques années de faits avérés, le moteur réel des hommes politiques est l’argent, et le carburant est leur paraître. Exemple récent, l’augmentation substantielle du salaire du Chef de l’Etat, à peine élu. Pour avoir ces deux éléments, les politiciens se livrent une lutte perpétuelle pour avoir, asseoir, et conserver leur pouvoir, et cela passe par un désir de sur-médiatisation, et de comment noyauter le ou les partis adverses.
 
Les exemples au travers de notre histoire contemporaine d’argent, de magouilles et de pouvoir sont nombreux. Certains politiciens n’ont pas hésité à retourner leur veste, un peu comme dans la chanson de Dutronc. François Mitterrand, élu en 1981, avant d’être socialiste, avait été décoré de l’Ordre de la Francisque sous le gouvernement de Vichy par le Maréchal Pétain. Il était même membre d’honneur. "Tonton" sentant le vent venir, à changé de cap. Son neveu, Frédéric, qui défraye la chronique en ce moment en ayant fait de la publicité pour de la dépravation sexuelle, est plus socialiste qu’UMP, mais diriger une Ministère est attrayant, alors... Citons Michel Rocard, créateur du PSU en 68, devenu plus tard 1er Ministre sous Mitterrand, et quid des idées de 68 ? Cohn-Bendit, pas mieux. Outre le fait qu’il fait aussi de la pub dans son bouquin pour de la dépravation sexuelle (décidément c’est une manie chez certains), est passé des barricades de 68 à la Députation Européenne chez les verts. Récupération ? Très certainement. Le bio, c’est juteux. Il y a 30 ans en arrière, tout le mode se moquait des écolos, mais bon nombre d’entre eux étaient sincères,. Quand ils luttaient contre le nucléaire (installation d’une nouvelle centrale à Crest-Malville ou sauvegarder le Larzac) et bien c’était efficace. Aujourd’hui Hulot, soutient le nucléaire et la Taxe Carbone, qui rapportera plus d’argent dans les caisses de l’Etat. Mais et les déchets radioactifs ?? Citons aussi le cas Lionel Jospin, Trotskiste, devenu socialo quelques années plus tard, car être dans les hautes sphères de l’Etat à quelque chose d’attrayant, le luxe et l’argent. Quand aux extrêmes gauche et droite, ils sont un peu trop extrêmes pour faire avancer correctement les choses.
 
Ce que je veux souligner ici, est le manque de sincérité de beaucoup, car si on accepte de hautes fonctions c’est pour servir le peuple et non pas le contraire, c’est à dire se servir du peuple.
 
Le noyautage de partis adverses a un aspect intéressant. Exemple : François Mitterrand avait chargé le Député Julien Dray de fédérer les Trotskistes, et il avait partiellement réussi par la création de SOS Racisme. (Au delà du but sympathique de cette organisation). Plus récemment, Nicolas Sarkozy, en plaçant Bernard Kouchner à la tête du Quai d’Orsay a finement joué, et puis aussi en plaçant Frédéric Mitterrand à la tête de le Rue de Valois, du moins le croyait-il jusqu’à aujourd’hui, car l’affaire continue de défrayer la chronique.
Passons au chapitre de la sur-médiatisation. Récemment, à un 20h sur TF1, surprise. Je vois le 1er Ministre, François Fillon en train de faire une déclaration sur les récidivistes sexuels, à cause du meurtre sordide d’une joggeuse. Au delà du caractère horrible de cette affaire, une question se pose : Pourquoi est-ce le 1er Ministre qui s’exprime sur ce sujet ? Ce n’est pas son rôle, mais ce serait plutôt au Préfet de Police ou au Commissaire chargé de l’enquête. Depuis quelque temps, le phénomène s’intensifie. Les hauts responsables politiquent montent au créneau dans les médias, parlent de tout, se mêlent de tout, et finalement gouvernent mal. Il y a suffisamment de gens dans la hiérarchie politique dont la tâche est d’enquêter et de parler aux médias . A force de voir le Président et les Ministres faire de l’audimat, ils perdent de la crédibilité. Si c’est pour avoir l’impression de rassurer tout le monde, et bien c’est raté, car ce n’est pas la bonne méthode pour améliorer la société. Si l’emploi du temps du Président ou d’un Ministre est occupé à 90% par une lutte constante pour rester au pouvoir, et pour parler aux médias, comment peut-il diriger le pays efficacement ?
 
Que faire avec cette boule de cactus ? Déjà, de savoir que cela fonctionne comme ça apporte un soulagement, car on comprend mieux dans quelle situation on est. Ca permet d’y voir plus clair. Ensuite, comment faire ? Une solution, un taux d’absentéisme effarant au prochaines élections. Electrochoc garanti chez les politiques. Pourquoi pas ? 
 
 

Moyenne des avis sur cet article :  4.11/5   (9 votes)




Réagissez à l'article

26 réactions à cet article    


  • jakback jakback 16 octobre 2009 11:54

    Il me semble avoir déjà lu cet article !


    • foufouille foufouille 16 octobre 2009 12:00

      l’absenteisme, ils s’en foutent
      faut voter extreme


      • Clojea CLOJEA 16 octobre 2009 17:03

        A foufouille. Je peux comprendre votre point de vue, mais disons que si un parti extrémiste se retrouvait au pouvoir, je ne suis pas sur que cela se passerait sans douleur, et je ne peux pas pousser dans cette direction. Quand je propose un absentéisme, il faudrait qu’il soit très suivi, de façon à vraiment secouer la classe politique.


      • ELCHETORIX 16 octobre 2009 18:17

        @ oui , le vote blanc et l’abstention ne les dérangent pas
        encore que en officialisant le vote « blanc » , ce serait un moyen pour la population de rejeter ces « politiques » qui se servent du peuple au lieu de le défendre , contre
        l ’ « OLIGARCHIE » mafieuse , en place dans beaucoup d’états de la planète.
        ce ne sont jamais leur « progéniture qui vont  »au casse pipe " lors des guerres inutiles et massacreuses des peuples . GUERRES PROVOQUEES POUR S’ENRICHIR : les banquiers et l’industrie militaro-économiques.


      • Clojea CLOJEA 16 octobre 2009 22:02

        A Elchetorix : Tout à fait d’accord, c’est toujours les mêmes qui vont au casse pipe, et c’est pour ça qu’il serait temps de se diriger vers une société un peu plus éclairée en faisant évoluer les choses.


      • bob 16 octobre 2009 12:47

        Bonjour ami scientologue,

        C’est toujours un plaisir de voir un disciple de Ron Hubbard venir donner des lecons de morale. Connaissez-vous ce proverbe : charite bien ordonnee commence par soi meme ?


        • Clojea CLOJEA 16 octobre 2009 16:47

          A Bob. Je ne vois vraiment pas ou est le rapport. Je ne donne aucune leçons de morale, juste je constate qu’il y a d’énormes dysfonctionnements au sein de notre société sur le sujet de politique. Ne mélangez pas tout, et si ma sympathie envers l’église de Scientologie vous dérange au point d’occulter des évenements importants, comme par exemple la nomination au Ministère de la Culture de quelqu’un qui n’a pas un passé net sur un sujet tel que le tourisme sexuel, et bien cela veut dire que vous devriez vous remettre en cause. Je ne suis pas pour la révolution, mais pour l’évolution des choses et des esprits.


        • San Kukai San Kukai 16 octobre 2009 17:29

          Clojea, cher ami scientologue,


          Je partage totalement l’appréciation de Bob ci-dessus. Manifestement, vous énoncez des fatwas à partir d’ouvrages que vous n’avez pas lus et dont vous n’avez qu’une très vague idée du contenu.

          Vous écrivez s’agissant du livre de Frédéric Mitterrand qu’il s’agit de publicité pour de la dépravation sexuelle. Or, dans ce livre, il est écrit exactement l’inverse. Loin d’en faire la publicité, Frédéric Mitterrand condamne son propre comportement. Votre article s’apparente par conséquent à de la diffamation envers un ministre de la République ; j’espère qu’AgoraVox a lu vos propos avant de les publier, les avocats de Frédéric Mitterrand scrutent le web à la recherche de ce type d’attaques sans fondement.

          Vous écrivez en conclusion de votre première partie que les politiques se servent du peuple au lieu de le servir. En quoi Frédéric Mitterrand, par cet ouvrage, s’est-il servi du peuple ?

          Frédéric Mitterrand a-t-il été poursuivi et condamné pour crime sexuel ? A-t-il été condamné pour abus de confiance, pour détournement de fonds, pour exercice illégal de la médecine ? Non, il a simplement écrit un bouquin ou il évoque sur quelques pages son homosexualité. À ma connaissance, l’homosexualité n’est plus un crime en France. 

          Enfin, en matière de passé pas net, contrairement à Frédéric Mitterrand, la secte de scientologie a été condamnée maintes fois par la justice française. Avant de faire des procès d’intention appelant à un retour de l’ordre moral, commencez par balayer devant votre porte, il y a de quoi en remplir des péniches.

          • Cosmic Dancer Cosmic Dancer 16 octobre 2009 17:37

            Quel joli retour, Frère San smiley


          • Clojea CLOJEA 16 octobre 2009 19:43

            A San Kukai. Ah, ah, ca faisait longtemps que je n’avais pas vu votre prose mon cher. En fait, vous n’avez rien compris. Quand je parle de publicité de la part de Frédéric Mitterand, je veux simplement dire qu’à partir du moment ou l’on écrit et publie un livre ou l’on parle de tourisme sexuel, et ou de dépravation, on en fait de facto la publicité. C’est de cela dont je parle. Pour le reste, vous me décevez, car mon article est d’ un ordre général de la politique et pas uniquement centré sur l’affaire Mitterand. Comme je vous vois prompt à défendre les couleurs de F. Mitterand, cela me laisse à penser que vous soutenez le tourisme sexuel en Asie du Sud Est ? Tiens, tiens. Pour la Scientologie, et bien je ne critique pas votre appartenance à l’Eglise Pastaférienne, donc, je pense être légèrement plus tolérant. Enfin, plutôt que de se quereller sur des propos futiles, je pense qu’il serait temps de regarder de l’avant et faire évoluer les choses.


          • Cosmic Dancer Cosmic Dancer 16 octobre 2009 19:57

            Je me permets d’intervenir dans ce passionnant débat qui engage, selon les termes de l’auteur du présent article, un adepte de la Scientologie versus un Pastafarien qui saura utilement proposer une analyse comparative démontrant sans aucun coup férir à quel point le parallèle est inepte.

            Cette assertion m’intéresse particulièrement :
            "je veux simplement dire qu’à partir du moment ou l’on écrit et publie un livre ou l’on parle de tourisme sexuel, et ou de dépravation, on en fait de facto la publicité.« 
            Donc, quand Hugo écrivait Les Misérables, il tentait de promouvoir le confort de la Cour des Miracles ; et Duras vendait des tickets pour Hiroschima, son amour.
            Ah de quels maux souffre notre époque, qui plus est souvent fautive car jamais il ne se dit
             »C’est de cela dont je parle« , mais »c’est ce dont je parle« ou »c’est de cela que je parle". Cette horrible inconscience grammaticale probablement due à la méthode globale et à l’enseignement par l’apprenant de sa boutonneuse imagination est-elle à l’origine de cette incapacité à discerner le discours littéraire de l’enquête de police ?


          • Clojea CLOJEA 16 octobre 2009 22:10

            Bonjour la Cosmic Dancer. Et oui, voyez vous, je persiste et signe dans mes déclarations, à savoir « Quand on écrit et publie quelque chose vantant de la dépravation on en fait de facto de la publicité ». Et j’ajoute que le seul moyen d’éviter que cela ne soit tendancieux, c’est d’écrire son désaccord avec véhémence, ce qui n’est pas le cas.
             Merci pour la leçon grammaticale.


          • bob 16 octobre 2009 20:41

            @ clojea,

            Le rapport ? voyons voyons, pourriez-vous nous indiquer a combien de reprises l’Eglise se scientologie a ete condamne pour des actes illegaux ( pas seulement delictuels) ? Pensez-vous qu’un membre de cette organisation ( vous remarquerez au passage que je n’utilise pas le mot secte) puisse honnetement critiquer qui que ce soit alors meme que sa propre structure est viciee et que lui meme ne remet pas en question les coupables.

            Par ailleurs, je n’ai pas besoin de me remettre en cause du fait de la pedophilie de Mitterand.


            • Clojea CLOJEA 16 octobre 2009 22:21

              @ Bob. Mes opinions n’engagent que moi, pas l’église de Scientologie. Donc, je peux exprimer mes convictions comme je le souhaite. La Scientologie n’a jamais été condamné pour des actes illégaux, jamais. Je ne sais pas d’ou vous tirez cette information mais elle est inexacte. Ou alors faite moi la liste exhaustive, et je vous répondrais.
              Quand au reste, je n’ai pas écrit cet article pour que cela devienne une tribune pour ou contre l’église de Scientologie, mais pour exprimer ce que je pense de la politique. Par ailleurs, Il y a des informations très interessantes dans les livres de Hubbard, et si vous voulez correctement vous faire une opinion, je vous invite à en lire un ou plusieurs.


            • bob 18 octobre 2009 11:16

              @ clojea

              Nous serons d’accord pour dire que les ouvrages de science-fiction de Ron Hubbard sont divertissant. Il reste que ses ouvrages visant à créer une religion pour gagner de l’argent ( je cite l’auteur) font plus polémique. Par ailleurs, je vous invite à consulter plus avant le net pour connaitre le type d’actes délictueux et criminels pour lesquels la scientologie a été condamné. Si vous ne pouvez le faire ( paralysie temporaire des mains, pc d’entreprise, thétans trop inquisiteurs, ...) demandez à un individu non impliqué pour ou contre cette organisation de vous rechercher cela.

              Enfin, je réitère mes propos, sans vous museler, selon lesquels une personne appartenant à un groupe à la réputation sulfureuse devrait se remettre en question avant de critiquer autrui. Il est toujours bon de savoir d’ou vient le propos.


            • Clojea CLOJEA 18 octobre 2009 12:20

              @ Bob : La scientologie n’a jamais été condamné. Une poignée de scientologues oui, pour des peccadilles. C’est là, la nuance et elle est importante. Ce n’est pas Hubbard qui a déclaré « Si vous voulez gagner des millions de dollars, créer une religion » mais Georges Orwells.
              Appartenir à un groupe ou avoir des sympathies pour un groupe dont un ou plusieurs membres auraient eu un problème avec la justice est courant dans la société. Cela n’empêche pas d’avoir des opinions et de les exprimer, ni de savoir si les buts dudit groupe sont bons et méritent d’être suivis. Une dérive est toujours possible, et je ne connais pas de groupe religieux, politique ou autres dont un ou plusieurs membres ne se seraient pas rendus coupables d’un acte délictueux. Est-ce suffisant pour condamner un groupe ? Je ne crois pas, car à ce compte là tous les groupes seraient pourris, et vous ne pouvez pas argumenter sur ce terrain. Si dans votre club de sport le trésorier pique dans la caisse, allez vous ne plus fréquenter ce club, mettre la responsabilité sur le club en entier ou mettre la seule et unique responsablité sur le trésorier ? Vous avez le choix, mais le plus logique serait la dernière proposition.


            • bob 18 octobre 2009 21:01

              @ clojea

              Ce que vous dites est facheux : votre organisation d’après vos dire est prète à lacher ses serviteurs loyaux à la moindre incartade judiciaire alors qu’eux meme ont systématiquement répondu présent aux injonctions de votre centre. Contrairement à ce que vous dites, la majorité des institutions ( associatives ou religieuses) n’en sont pas là. Pouvez-vous me dire ce qui est arrivé à la personne qui a mesuré le quotient émotionnel de Tom Cruise à l’aide de votre machine homologuée s’il vous plait ? N’a-t-il pas donné d’énormes gages de sa loyauté pour finir expulsé malgré sa ferme croyance dans l’idéologie Hubbardienne ? Que pouvez-vous dire de cette femme américaine séquestrée par le centre lui-même et qui a terminé dans un triste état ? Est-ce le résultat du traitement infligé par des personnes isolées ou par un grand nombre de personnes jamais reniées par leur hiérarchie ?

              Dans un autre ordre idée ; Ron Hubbard avit déclaré texto, « si je voulais amasser une fortune, je créerai une religion ». Des versions différentes ou édulcorées peuvent le précéder mais l’idée reste la même.

              Ma critique ne va pas à l’encontre de votre droit d’expression contrairement à ce que vous dites mais souligne l’attaque certe légitime que vous portez à un pédophile tout en ignorant ( sciemment ?) les crimes et délits de votre propre organisation. Les mauvaises langues pourraient croire ( à tort ?) que vous essayez de vous refaire une virginité morale après votre virulente defense d’une organisation considérée comme une secte.


            • Roseau Roseau 18 octobre 2009 21:38

              Quelle rapport avec la scientologie ? C’est une obsession ?


            • Clojea CLOJEA 19 octobre 2009 08:43

              @ Roseau : Effectivement, c’est une obsession de la part de quelques internautes qui savent que j’ai des sympathies pour la Scientologie, et qui, malgré le fait que j’ai écris cet article sur un sujet qui n’a rien à voir, en profitent pour faire débat autour. Je leur réponds, et c’est pour ça qu’il y a des commentaires sur le sujet.


            • Clojea CLOJEA 19 octobre 2009 08:54

              @ Bob : Vous parlez de l’émission de TV que vous avez vu avec Tom Cruise, et des témoignages d’apostats. Des gens adhérant à un mouvement spirituel quelqu’il soit, peuvent à tous moment, arrêter ou continuer dans ledit mouvement. Une poignée d’apostats, pour justifer leur départ, vont critiquer le mouvement en question. C’est pour cette raison que les témoignages que vous avez vu sont loin d’être fiable. Si la personne qui a « examiné » Cruise n’a pas respecté les écrits du fondateur, c’est lui qui en est reponsable et pas le groupe. Il avait un modus operandi et il ne l’a pas respecté. Il peut trouver toutes les justifications du monde, c’est juste un fait. Si vous voulez des témoignages, alors pourquoi de ne pas lire ceux qui trouvent que la Scientologie leur a apporté quelque chose. Les antis tout et les médias sont friands d’un certain battage, les uns pour l’audimat, les autres pour satisfaire leur ego.
              Pour le reste, je vous invite toujours à lire un livre de Hubbard, hors SF bien entendu, pour vous faire une idée.


            • bob 19 octobre 2009 18:48

              Tiens, le célèbre roseau et son conformisme navrant. N’ ètes vous pas à la recherche du complot anti-corses manifestement organisé par les affreux flics ?


            • bob 21 octobre 2009 07:52

              @clojea

              Je n’ai hélas pas vu cette émission. L’individu en question n’était pas un apostat et a toujours servi au mieux les intérêts de l’église de scientologie. Malheureusement pour lui, sa hiérarchie lui a ordonné de mentir quant aux résultats des tests d’efficience. Il n’a pas réagi assez tot et s’est fait virer de cette organisation pour avoir réagi trop lentement alors qu’il était d’un grade correct. Il ne l’a jamais compris et le regrette encore maintenant.
              Il avait bien évidemment respecté scrupuleusement les écrits du fondateur mais ne pouvait pas savoir que Tom Cruise donnerait de si mauvais résultats. Vous remarquerez que cela n’implique pas que cet acteur soit bête. Son absence de sens politique ou son honnêté l’a perdu. Lorsque la totalité d’une organisation fait pression sur individu alors oui, celle-ci peut etre considérée comme responsable en tant que personne morale de ses actes.

              En ce qui concerne les ouvrages de Ron Hubbard, j’ai une nette préférence pour ceux relatifs à la science-fiction que les autres ouvrages. Ceci dit, chacun ses gouts.


            • Clojea CLOJEA 21 octobre 2009 08:32

              @ Bob : Merci de votre honnêteté puisque vous me dites que vous n’avez pas vu l’émission. Pour le reste, ne vous fiez pas aux apparences ni aux médias. J’ai trop vu d’émissions truquées ou tronquées pour savoir que c’est plutôt une course à l’audimat qu’autre chose. Cette personne n’a pas respecté les écrits du fondateur, et c’est effectivement sa responsabilité. S’il dit après coup, que sa hiérarchie l’a laissé tomber, j’ai du mal à le croire, car en scientologie, tout ce qui est fait peut se corriger si c’est mal fait. Il est bien évident qu’il ne faut jeter la pierre à personne, l’erreur est humaine. L’essentiel est de la corriger pour qu’elle ne se reproduise plus. Comme tout scientologue, cette personne pouvait se corriger, mais elle a choisi de ne pas le faire. C’est sa décision.


            • Clojea CLOJEA 17 octobre 2009 08:11

              @vilistia : Bonjour, Pas du tout, ce n’est pas mon but. Pour l’instant, le seul moyen (peut être) de faire bouger la classe politique serait une abstention massive, car je sais que la classe politique à horreur de ça. Mais bon, si quelqu’un à une autre idée (non violente bien sur) à soumettre, why not.


            • Joy 18 octobre 2009 20:37

              Personnellement, je ne comprends pas trop ce que vient faire le sujet de la scientologie dans les commentaires, mais bon. L’essentiel est que les angles d’attaque de cet article sont pertinents et logiques. Cela inspire réflexion....


              • Clojea CLOJEA 19 octobre 2009 08:38

                @Joy : En fait, le sujet de la Scientologie ne devrait pas être là, mais j’ai des sympathies pour cette dernière, et quelques internautes anti, profitent de cela pour mettre le sujet sur le tapis. Ce n’était pas mon but du tout d’en parler, mais je suis obligé de leur répondre.
                A part ça, merci de votre commentaire, et si vous avez des idées sur le sujet, n’hésitez pas à m’en faire part

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès