Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Affaire Valentin : l’empressement indécent de Rachida (...)

Affaire Valentin : l’empressement indécent de Rachida Dati

Au cœur de l’insouciance de l’été, la disparition tragique du petit Valentin, assassiné d’une quarantaine de coups de couteau, a suscité une vague d’émotion naturelle dans l’opinion publique. Singulièrement, la dignité de la famille a contrasté avec l’empressement et la détermination de Rachida Dati à utiliser ce drame pour se mettre en avant et promouvoir la loi qu’elle a portée sur la rétention de sûreté.

Apparemment désoeuvrée notre ministre semble avoir trouvé un os à ronger pour occuper une fin de mois de juillet au calendrier très allégé. La nature a horreur du vide, l’espace médiatique aussi. L’exemple, il faut l’avouer, vient d’en haut. Nicolas Sarkozy a démontré depuis des années sa capacité à jouer sur la carte du compassionnel auprès des victimes. Une stratégie teintée de populisme électoralement payante. Dans cette droite ligne, Rachida Dati a pris l’affaire Valentin très à cœur suivant, selon Le Figaro, l’affaire heure par heure.

Après le lancement de Rachida TV sur le site du ministère de la Justice, la Garde des Sceaux a reniflé l’opportunité d’assurer le service après vente de sa très controversée loi du 25 février 2008 sur la rétention de sûreté et l’irresponsabilité pénale. Le principal suspect, Stéphane Moitoiret, un marginal de 48 ans rapidement appréhendé avec sa compagne, pourrait devenir le premier à passer par les fourches caudines de la loi Dati.

Le texte avait en son temps fortement agité le microcosme judiciaire. Malgré l’opposition de très nombreux professionnels et citoyens, la loi instaurant une “rétention de sûreté” qui permet, après l’exécution de la peine de prison, de prolonger - sans limitation de durée et sans infraction - l’enfermement des personnes considérées comme d’une « particulière dangerosité » est entrée en vigueur le 26 février 2008. Selon ses détracteurs, la mise en place d’un tel dispositif relève d’une philosophie de l’enfermement qui dénie à l’homme toute possibilité d’amendement , où la présomption d’innocence devient secondaire et où la justice de sûreté prend le pas sur la justice de responsabilité. Selon les premiers témoignages, Stéphane Moitoiret serait bien dans ce cas, décrit par les enquêteurs comme un individu illuminé, tenant des propos incohérents, et par les experts comme doté d’une santé mentale défaillante.

A l’évidence, Rachida Dati qui revendique la remise aux ordres de la place Vendôme du parquet, fait le choix de gérer en directe l’affaire. « J’ai demandé au procureur de la République d’ouvrir une information judiciaire sur la qualification de meurtre sur mineur de 15 ans, avec la qualification supplémentaire d’acte de barbarie », déclare-t-elle dès lundi lors de son déplacement dans l’Ain. Dans la course à la médiatisation, il faut des motifs de mise en examen à la résonance très explicite pour le grand public. La compagne du meurtrier présumé n’est pas épargnée. Pour elle, ce sera la qualification de « non-dénonciation de crime ».

La ministre n’a pas ménagé sa peine. Un déplacement conjoint avec sa collègue de l’Intérieur sur les terres du drame est vite organisé. Pour féliciter les gendarmes, rencontrer la famille… mais aussi tenir une conférence de presse. Répartition bien faite des rôles, la martiale Michèle Alliot-Marie félicite les enquêteurs. Rachida Dati, loin d’apporter le recul nécessaire à une affaire difficile, multiplie les qualificatifs (crime « atroce », « barbare », qui a « traumatisé les Français ») donnant ainsi une coloration émotionnelle volontairement marquée.

Peu importe de toute façon la présomption d’innocence, l’absence d’aveux et d’arme du crime, le suspect est coupable, trahi par son ADN. Le bras désormais vengeur de la société doit frapper. « Nous n’aurons aucune faiblesse. Même s’ils sont irresponsables, ils [les coupables] ne seront pas relâchés sans une surveillance judiciaire stricte », déclare ainsi dès le lundi la Garde des Sceaux.

Invité à se manifester, le procureur général à la cour d’appel de Lyon, Jean-Olivier Viout, qualifie sans ambages le suspect de « psychopathe ». Un procureur général le doigt sur la couture du pantalon, prêt à beaucoup de dévouement pour s’assurer les bonnes grâces de sa hiérarchie : « j’ai assuré l’information permanente de mon ministre. Pas une heure ne s’est écoulée sans que j’informe la Direction des affaires criminelles et des grâces ».

Dormez-en paix braves gens, profitez de vos congés. Rachida Dati veille.




Moyenne des avis sur cet article :  4.06/5   (154 votes)




Réagissez à l'article

92 réactions à cet article    


  • TSS 6 août 2008 13:10

    Dati ,que ne ferait elle pour rentrer en grace auprès de nico !!!


    • sisyphe sisyphe 6 août 2008 14:53

      Un fait divers qui tombe à point, au coeur de l’été  pour une bonne petite récupération politique d’une ministre en perte de vitesse...


    • kotodeuxmikoto kotodeuxmikoto 6 août 2008 15:05

      en grace et dans son lit !


    • impertinent3 impertinent 6 août 2008 21:17

      Ce qui me gêne dans cette affaire, ce n’est pas l’opération de récupération par Dati, je n’attends rien de bon de sa part, je ne suis donc pas déçu.

      Par contre, c’est qu’un psychopathe se balade en liberté.
      Bon, il est vrai que la police et la gendarmerie ont un certain nombre de moyens. Et lorsque ces moyens sont utilisés pour traquer les sans-papiers, qui eux, dans la quasi totalité des cas, travaillent et ont un comportement tout à fait adéquat, ces moyens ne peuvent plus être utilisés pour traquer la grande criminalité et les psychopathes.
      C’est aussi la rançon de la culture du chiffre et du résultat : s’en prendre à plusieurs dizaine de sans-papiers et à une dizaine de voleurs de pommes c’est infiniment plus facile que de s’attaquer à la grande criminalité, et ça fait plusieurs dizaines d’interpellations en quelques heures, c’est bon pour les statistiques, c’est bon pour l’avancement.

      Quand à combattre la criminalité économique, là, je crois que c’est moi qui devient indécent d’en parler dans la société sarkosienne.


    • Emile Red Emile Red 6 août 2008 13:16

      Et oui, la justice veille sur les semelles du citoyen moyen, plus aucun droit mais des devoirs en vois-tu en voilà, pendant ce temps les pou... de la république promènent leurs tailleurs Chanel aux banquets du crime et de la répression.

      On se dirige vers le système du coupable intrinsèque devant prouver son innocence, toute peine effectuée, c’est déjà le cas pour les erreurs de radar automatique, pourquoi se priveraient-ils d’élargir le principe à l’ensemble du territoire judiciaire


      • Jean-Paul Doguet 6 août 2008 13:27

        Je suis assez d’accord avec cet article et moi aussi j’ai été étonné et choqué par le comportement de R. Dati. Je pense qu’elle cherche à utiliser cette affaire pour se refaire une popularité auprès des Français . Par exemple elle a déclaré souhaiter la prison à vie pour le coupable, alors que c’est une décision qui revient au tribunal et non au ministre de la justice. Je n’ai jamais vu un ministre se permettre de façon aussi grossière d’interférer dans les prérogatives du tribunal. Et puis elle marche aussi sur les plate-bandes du ministère de l’intérieur à propos de ce qui s’est passé au Champ de mars. Le "canard" dit qu’elle voudrait la Place beauvau, ça promet !


        • cbenoit23 7 août 2008 19:31

          Et bien moi je trouve l’attitude de Mme Dati moins indécente que celle de Madame Guigou qui était garde des sceaux au moment ou la France était condammée pour acte de torture (Affaire Selmouni) en 2000 et qui disait ’ignorer les détails de l’affaire’.

          C’est Madame Dati qui a déplacé un Procureur malgres l’avis de ses collegues du CSM qui trouvaient ’encore’ qu’il n’y avait pas lieu de le sanctionner (Pourquoi pas une promotion).

          En plus le symbole est tres fort, une "beurette" qui sanctionne un procureur qui a du a envoyé des centaines de deliquant en prison.

          Vous n’aimez pas madame Dati, cependant elle possede ce dont vous manquez cruellement. Cherchez, vous allez surement trouver.





        • Soleil2B Soleil2B 10 août 2008 22:36

          DES DENTS DE CHEVAL !  !  !  !  !  !  !  !  !  !  !  !


        • La Taverne des Poètes 6 août 2008 13:27

          C’est aussi, je pense, tout bonnement une occasion de montrer par l’exemple que la mesure de sûreté renforcée est nécessaire, de faire de la pub pour cette réforme de Sarkozy.

          Mais ses propos sont imprudents et manquent de retenue ? Pour faire une bonne pub, est-ce qu’il faut choquer ?


          • vince733 6 août 2008 13:42

            Le traitement politique et médiatique de ce crime est écoeurant.

            Comme le souligne l’auteur, l’impudeur gouvernementale, présidentielle et de l’ensemble des medias a contrasté avec la sobriété et la dignité de la famille.

            Pour ce qui concerne le gouvernement, je ne reviendrai pas sur les faits décrits dans l’article.

            Pour le traitement présidentiel et médiatique, Libération publie aujourd’hui sur son site un article sur cette affaire, commençant ainsi :
            "Les gendarmes vont pouvoir souffler. Après une semaine d’enquête, ils ont remis hier à la justice le principal suspect du meurtre de Valentin. La pression va retomber pour eux. Elle venait de haut. Le général Roland Gilles, nouveau directeur général de la gendarmerie, confie en effet que Nicolas Sarkozy lui avait demandé, au premier jour de l’investigation, de l’appeler tous les soirs pour lui raconter l’enquête."

            On trouve également sur le site du Télégramme de Brest la conclusion suivante : "Le président Nicolas Sarkozy a téléphoné , hier, à la mère du petit Valentin. Selon l’ Elysée , « il l ’ a assurée de toute sa compassion et du fait qu ’il avait personnellement veillé à ce que l’enquête se déroule de la manière la plus efficace et la plus rapide possible ». "

            La mise en scène politique de ces interventions est abjecte. Se présenter comme le principal contributeur au succès de l’enquête, jouer sur les émotions en se servant d’un tel drame révèle une personnalité pathologique, de la part du commanditaire et de tous les intervenants subordonnés n’ayant pipé mot. Les limites de l’indécence ont été franchies.

            Désormais, oui, tout devient possible.


            • Traroth Traroth 6 août 2008 19:14

              Pathologie ? Peut-être. Mais d’un cynisme sans limite, ça, c’est sûr !


            • Cug Cug 6 août 2008 13:53

              Ce qui est amusant avec Dati, c’est que quoi qu’elle fasse elle n’est pas crédible. A chaque fois qu’elle bouge le petit doigt ou essaye d’en placer une elle s’enfonce irrémediablement.
              La garde des sceaux ... à champagne.


              • mariner valley mariner valley 6 août 2008 13:57

                D’autres en leur temps ont utilise l’affaire du petit gregory pour se faire de la pub, c’est une recuperation parmis tant d’autres....faut arreter


                • Soleil2B Soleil2B 10 août 2008 22:49

                  D’autres ont fait ceci ; d’autres ont fait celà ; et si la gauche était passée ; et si Mariner Valley était sur la lune........

                  Le problème c’est aujourd’hui !

                  Dati gardienne du  Sceau de la République Française !

                  Play Boy ! Et encore...............................................


                • mariner valley mariner valley 6 août 2008 14:26

                  @sampiero

                  Vous vous trompez de sujet. Le truc ici c’est la recuperation politique d’un evenement dramatique.

                  Pas de debattre sur la culpabilite ou non culpabilite d’une personne. Pour ca il y a les juges.

                  Dans le droit francais, toute personne est innocente jusqu’a preuve du contraire.

                  Quand a la phrase du petit nicolas. C’est un abus de langage.

                  Le doute doit etre faveur de la defense.

                  Ca peut-etre terrible dans certains cas et ammene a relacher des fous furieux mais c’est comme ca et c’est tant mieux quand meme.






                  • Algunet 6 août 2008 16:39

                     "Dans le droit francais, toute personne est innocente jusqu’a preuve du contraire." dites-vous.

                    Euh, non... Il me semble qu’en France c’est l’intime conviction du juge qui condamne, aux US la preuve est obligatoire... enfin il me semble.


                  • Traroth Traroth 6 août 2008 19:16

                    En fait, c’est exactement ce que dit le commentaire auquel vous répondez : Sarkozy n’a pas respecté la présomption d’innocence due à Yvan Colonna en parlant de "l’assassin du préfet Erignac" dans les médias.


                  • Jihem Jihem 6 août 2008 14:56

                    Il s’agit quand même de l’assassinat d’un enfant dans des conditions monstrueuses.
                    Que les ministres en charge de l’intérieur et de la sécurité fassent le déplacement pour formaliser l’attention qu’elles portent à ce crime odieux me semble légitime.
                    Que R.Dati rappelle que des mesures législatives ont été prises pour ce genre de meurtrier ne me choque pas.

                    Si elles n’avaient pas fait ce déplacement, bien entendu, vous auriez trouvé scandaleux qu’elles privilégient leurs vacances !





                    • vince733 6 août 2008 15:10

                      "Que les ministres en charge de l’intérieur et de la sécurité fassent le déplacement pour formaliser l’attention qu’elles portent à ce crime odieux me semble légitime."
                      Personne ne le conteste, au détail près qu’elles ne s’en sont pas tenues là !!!

                      "Que R.Dati rappelle que des mesures législatives ont été prises pour ce genre de meurtrier ne me choque pas. "
                      Et bien moi si, car une fois de plus, elle joue sur le registre émotionnel pour justifier d’une mesure ouvrant la porte à toutes les dérives autoritaires.

                      Sur l’échelle de la dangerosité, où positionnez-vous le curseur de la "particulière dangerosité" ? Qui étalonne l’échelle et qui positionne le curseur ?


                    • Jean-Paul Doguet 6 août 2008 15:10

                      Pas du tout Jihem, j’aurais parfaitement compris qu’éventuellement un ministre s’exprime sur la question, mais avec la prudence et la dignité qui s’imposent, mais pour cela il n’est pas nécessaire d’organiser tout ce déplacement avec conférence de presse etc.. D’ailleurs ça aurait été d’avantage le rôle de la ministre de l’intérieur car pour le moment c’est une question plus policière que judiciaire. Et surtout Dati a eu un comportement de ministre du second Empire en donnant l’impression de dire aux tribunaux ce qu’ils ont à faire. 


                    • mikaboom 6 août 2008 23:45

                      Réaction stupide.

                      Le code pénal n’importe qui et d’autant plus le garde de sceaux peut le citer.

                      Quand je porte plainte aupres du procureur en tant que simple citoyen, je qualifie les faits en me servant du code pénal. Libre ensuite à celui-ci de les requalifier le cas échéant. Ce sont ses prérogatives.

                      Alors oui l’auteur présumé quel qu’il soit risque telle inculpation aux vues des actes commis. POINT BARRE.

                      Même moi j’aurais pu le dire .... mais comme je ne suis pas ministre ca n’a pas la même portée (et c’est heureux).


                    • hynkel hynkel 10 août 2008 23:18

                      En fait, elle saute sur l’occasion pour jouer un rôle qu’elle a déjà vu mille fois jouer par son mentor et inspirateur ! Elle vient pousser la larmichette auprès des gens qui souffrent, récupérer un peu de la sympathie que la population leur accorde ! ça s’appelle instrumentalisation et récupération ! soyez moins naif ! tout est bon à prendre !


                    • kotodeuxmikoto kotodeuxmikoto 6 août 2008 15:54

                      t’es pas en irak toi ?


                    • kotodeuxmikoto kotodeuxmikoto 6 août 2008 16:57

                      manges pas tous les champignons que tu trouves stp...


                    • kotodeuxmikoto kotodeuxmikoto 6 août 2008 17:16

                      tu racontes n’importe quoi,je te dis ça c’est pour ta cervelle tu me prouves que t’es bien une laitue !!! 


                    • sisyphe sisyphe 6 août 2008 17:29

                      Tiens ! Mage s’indigne pour les rwandais !
                      C’est bien !
                      On aimerait autant d’indignation pour les victimes civiles innocentes irakiennes !
                      On a l’indignation sélective, monsieur Mage ?


                    • sisyphe sisyphe 6 août 2008 18:36

                      par Arthur Mage (IP:xxx.x35.181.194) le 6 août 2008 à 18H24

                       
                      Sisyphe : j’ai la conviction que toute mort est un génocide et c’est pourquoi, je déplore autant celles des victimes du 11 septembre que celles des kamikazes qui en sont à l’origine.

                      Ce qu’on appelle noyer le poisson. smiley
                      Je parlais du million de morts civils irakiens, tués par l’armée US, déclenchée (tout le monde le sait maintenant) pour des mensonges, des falsifications, des coups montés, uniquement pour du pétrole
                      Blood for oil, vous l’avez entendu ça, non ?
                       smiley


                    • Avatar 6 août 2008 19:15

                      Bonsoir Sisyphe,

                      Oui et malheureusement, le chiffre du million de victimes en Iraq à cause de son occupation illégalle par les troupes US+UK depuis 5 ans, semble le plus probable.

                      Voici d’ailleurs qq liens probants sur ce triste sujet :

                      http://www.latimes.com/news/printedition/asection/la-fg-iraq14sep14,1,1207545.story?coll=la-news-a_section

                      http://www.reuters.com/article/worldNews/idUSL3048857920080130

                      http://en.wikipedia.org/wiki/ORB_survey_of_casualties_of_the_Iraq_War

                      ( ..."At over 1.2 million deaths (1,220,580), this estimate is the highest number published so far, outnumbering even the death toll of the recent Rwandan genocide.[2]" ...)

                      http://www.guardian.co.uk/world/2007/sep/16/iraq.iraqtimeline

                      ect ...


                    • sisyphe sisyphe 6 août 2008 19:45

                      Aucune insulte dans mes propos : je vous place simplement face à votre position de négationniste des crimes US en Irak.
                      A vous de l’assumer jusqu’au bout.


                    • Boscaca 6 août 2008 21:24

                      Ferme ta gueule petite merde de mage !


                    • kotodeuxmikoto kotodeuxmikoto 6 août 2008 21:29

                      et,le mage,tu t’es refais un thé aux champi ?tu veux remplacer lerma ?t’es fou naturellement ?en tous cas t’es un bonne grosse baltringue planquée derriere son pc ,ça c’est sur !allez fais tes bagages et va passer une année en irak et on reparlera si tu reviens entier,baltringue !


                    • sisyphe sisyphe 6 août 2008 22:21

                      Vraiment complètement chtarbé, le pauvre Mage ! smiley

                      Soutien aux proches !


                    • Olga Olga 6 août 2008 22:59

                      Je rappelle que d’après la théorie de Arthur Mage, seules les armes de Saddam Hussein provoquent la mort d’innocents. Celles des USA et des coalisés ne font pas de victimes innocentes et apportent joie et prospérité (à ceux qui les vendent, les armes, bien sûr. What else ?).


                    • Olga Olga 6 août 2008 23:35

                      Arthur

                      Les maux dont il est question, vous ne les choisissez pas. Heureusement pour vous...


                    • kotodeuxmikoto kotodeuxmikoto 6 août 2008 23:43

                      passes au earl grey petit et je te signale que la folie n’est pas une insulte mais une maladie et une baltringue s’apparente à une donneuse (fayot,rapporteur etc..)pauvre taré...mais c’est bien continues tu fais rire un peu comme lerma ....pov’fou !


                    • kotodeuxmikoto kotodeuxmikoto 7 août 2008 00:36

                      t’es pas jésus mais une belle baltringue et puis c’est tout..pov’taré.et encore untruc,pov’fou,si tu vas voir un psy il va surement de dire d’aller au bout de ta démarche pour aprés etre confronté à la réalité.alors dis moi merci,arretes le thé aux champignons,fais tes bagages et va vivre en irak... pov’malade !


                    • Emile Red Emile Red 7 août 2008 10:59

                      Mage si Saddam c’est 1 million de 1979 à 2003 donc en 24 ans, reconnais au moins que 151 000 en 3 ans (puisque relevé en 2006) c’est tout de même bien plus important comme massacre une moyenne de + de 50 000 par an ferait 1,2 million sur 24 au compte de Bush.

                      Ok pour dire que Bush est pire que Saddam ? Et loin de moi l’idée de défendre l’abject.


                    • sisyphe sisyphe 7 août 2008 13:25
                      Greenspan admits Iraq was about oil, as deaths put at 1.2m
                      http://www.guardian.co.uk/world/2007/sep/16/iraq.iraqtimeline

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès