Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Afghanistan, Irak, demain l’Iran : la vérité fait peur

Afghanistan, Irak, demain l’Iran : la vérité fait peur

Après la diffusion de documents par le jeune soldat -dont depuis on a appris qu’il se trouvait incarcéré dans une prison militaire au Koweit quand il a envoyé les dits documents- un certain nombre de questions demeurent, d’abord comment a-t-il pu faire ? Ensuite pourquoi, et enfin quelles conséquences. Sans pouvoir prétendre aujourd’hui à répondre à toutes ces interrogation, un certain nombre d’informations parvenues dans la seule journée du 30 juillet permettent d’éclairer le fait et surtout lui donner sa véritable dimension, celle d’une fuite en avant dans le mensonge pour aller toujours plus loin dans la folie, le pillage, la destruction… Tout en parant ceux qui accomplissent ces crimes des vertus démocratiques. Le jeune soldat est-il un traitre ou un héros et s’il n’était qu’un symptôme de ce que représente la guerre, celles d’aujourd’hui et celle de demain si nous n’y prenons garde...

Le jeune soldat a-t-il agi seul ? La guerre hors limite :

Le fait que ce soit le soldat Bradley Manning, de l’armée des Etats-Unis qui ait diffusé les documents a été découvert par le pirate informatique (hacker), Lamo. Le jeune soldat était déjà d’ailleurs incarcéré dans une prison militaire et Lamo qui l’a détecté pense de ce fait il a eu une aide technique… , Lamo, a été lui-même en prison en 2004 pour s’être introduit dans les systèmes informatiques du The New York Times, Microsoft et Lexis-Nexis avec l’intention, selon lui, de tester les défenses de ces entreprises. Cette note informative qui est parue aux Etats-unis et en Amérique latine témoigne du fait que nous sommes entrés dans un nouvel âge de la guerre, lequel ? 

Dans mon blog, j’avais présenté un livre de deux stratèges chinois, La Guerre hors limites, Qiao Liang & Wang Xiangsui, Payot, Rivages, 2003. Ce livre est un remarquable ouvrage de stratégie rédigé par deux colonels de l’armée chinoise. Les auteurs nourrissent leur analyse d’une réflexion solide sur la Première guerre du Golfe, elle-même nourrie d’une excellente connaissance des auteurs classiques et contemporains de l’art stratégique.Le cœur de leur réflexion est simple : jusqu’à notre époque, les progrès dans l’art de la guerre reposaient toujours pour l’essentiel sur des progrès technologiques, et chaque guerre pouvait être qualifiée par sa technologie la plus récente (guerres d’artillerie, guerres aériennes, etc.). Avec toujours plus un déplacement du champ de bataille vers les population civile, initié par Hitler et qui a marqué toute la deuxième guerre mondiale et rapidement adopté par les Etats-Unis, Hiroshima, les nappes de bombes à partir des B 52. La Première guerre du Golfe, à cet égard, marque l’acmé de ce mouvement avec une mobilisation de l’électronique, de l’information, du traitement de l’information et de la domination aérienne sans précédent.

Mais, pensent les auteurs, ce mouvement est aujourd’hui achevé. Les technologies de la communication, l’imbrication des sociétés mondialisées sont telles que : de très nombreux facteurs peuvent désormais être utilisés comme arme de guerre ;
 la combinaison des « armes » existantes ouvre de telles possibilités que tous les progrès à venir reposeront sur cet art de la combinaison.

Extrait :

« A l’époque de la synthèse des techniques et de la mondialisation (…) la relation entre armes et guerre a été réordonnée, tandis que l’apparition d’armes de nouvelles conception et surtout de nouvelles conceptions d’armes ont progressivement brouillé le visage de la guerre. Une seule attaque de « hacker » compte-t-elle pour un acte hostile ? L’emploi d’instruments financiers pour détruire l’économie d’un pays peut-elle être considérée comme une bataille ? La diffusion par CNN du cadavre d’un soldat américain exposé dans les rue de Mogadiscio a-t-elle ébranlé la détermination des Américains de se comporter comme le gendarme du monde, et modifié du même coup la situation stratégique mondiale ? »

Traduction, la guerre moderne mêle à la fois occupation aérienne et territoriale, information, culture, médias, manipulation psychologique, action économique, menace écologique… dans des combinaisons imprévues et sans cesse variable.

Les auteurs développent avec rigueur et conséquences ce postulat et présentent, de manière très convaincante ce qu’ils estiment être désormais la méthode essentielle du nouvelle Art de la guerre : « la combinaison hors limites ».

Cette guerre a déjà commencé, et les hackers en font partie intégrante, parce que quand il a été écrit internet était à un stade balbutiant mais désormais on doit y intégrer cet extraordinaire mais parfois repoussant amas de rumeurs, d’informations mais aussi de désinformation.

La guerre totalement asymétrique devient de simple police

j’ajouterai que l’extraordinaire est lié au nouvel ennemi que se sont fabriqués les puissances occidentales en suivant les Etats-Unis et de ce point de vue ce qui se passe en Afghanistan et en Irak est exemplaire. Déjà préfiguré par la déroute des armées Etatsuniennes en Somalie juste après la guerre du Golfe de 1991. Une armée d’une lourdeur inouïe conçue pour l’affrontement avec une autre grande puissance, une armée mercenaire avec une logistique démesurée se trouve confrontée à des rebelles et à une population qui ne peut plus supporter une telle occupation. Cette armée doit affronter un adversaire si asymétrique que sa mission en devient de simple police et elle ne sait faire régner que le chaos. Elle a de surcroît un étrange cahiers de charges : il ne doit y avoir aucun mort dans l’armée d’invasion.

Il faut encore ajouter le fait que l’armée devenue de métier, formée d’engagés et avec de plus en plus de mercenaires, n’est plus l’instrument du patriotisme mais le symptôme de sa crise, avec un maximum de jeunes chômeurs, voire de latinos cherchant un moyen de s’intégrer rapidement à la nationalité des Etats-Unis mais aussi d’autres pays occidentaux alors que comme en Arizona les frontières se ferment et l’immigration est de plus en plus délinquante. L’armée avec son complexe industrialo militaire générateurs d’immenses profits à un bout de la chaîne, puisque les guerres se chiffrent en milliard de dollars, la privatisation croissante de ses fonctions et une population recrutée sur la base de la crise est envoyée se battre contre des peuples de misérables dont elle ignore tout et finit par provoquer un sursaut patriotique de la part de l’adversaire.

C’est dans ce contexte qu’il faut apprécier une nouvelle intervenue également hier 30 juillet:2010 : ce jour-là, des dizaines d’habitants de Kaboul se sont insurgés et ont blessé trois policiers et ont mis le feu à deux véhicules de l’OTAN lors d’une manifestation populaire, après qu’un véhicule de l’Alliance Atlantique ait été impliqué ce vendredi dans un accident de circulation qui a coûté la vie à au moins quatre civils, avant de prendre la fuite. L’accident à eu lieu à trois heures de l’après-midi (heure locale)dans la zone résidentielle de Bebe Mahro -proche de l’aéroport de Kaboul- quand un car de tourisme avec six occupants à bord a explosé après un choc avec un véhicule de l’OTAN qui faisait partie d’un convoi, qui tentait de rentrer dans la rue principale. Les forces afghanes ont immédiatement fermé la zone mais un grand nombre d’habitants ont commencé à se regrouper sur les lieux de l’accident pour voir ce qui se passait, selon une information de l’agence afghane Pajhwok.

Quand ils ont su que le véhicule de l’OTAN était à l’origine du sinistre et avait pris la fuite, les habitants de la capitale ont commencé à jeter des pierres sur les véhicules alliés qui circulaient aux alentours et ont mis le feu à certains d’entre eux. Trois policiers ont été blessés par les jets de pierre.Finalement la police afghane a pu disperser la foule qui hurlait sa colère contre les troupes étrangères et le président afghan, Hamid Karzai.Lincident a donné lieu à une enquête par la police afghane et la Force Internationale d’Assistance pour la sécurité en Afghanistan (ISAF), il y a eu dans le véhicule civil quatre morts et deux blessés.

Cet incident est caractéristique de l’exaspération des populations, il ne s’agit plus seulement des zones rebelles mais bien du centre de la capitale, de sa zone résidentielle que l’on prétend pacifiée. Cette situation est à mettre en relation avec la manière dont les soldats nord-américains en Irak sont placés dans des zones lointaines pour les protéger de la population.

Quelle menace contre la sécurité nationale ? 

Cet état de fait qui ne cesse de se reproduire nous incite à dire notre accord avec ce que déclarait le 29 juillet »la vérité fait peur : le reporter DAVE LINDORFF

« La réponse initiale de la Maison blanche à la sortie de 92,000 pages de rapports sans complaisance sur le terrain par les États-Unis force en Afghanistan pendant la période de 2004-2009 – qu’il s’agissait là d’ une menace à la sécurité nationale et aux vies des troupes américaines – était aussi prévisible que grotesque. Ces documents n’ont révélé rien de nouveau pour les ennemis de l’Amérique en Afghanistan ou le Pakistan. Les combattants Talibans savaient parfaitement que leurs missiles guidés par infrarouge avaient avec battu avec succès des hélicoptères américains. Ils n’ont révélé rien de nouveau pour le service secret du Pakistan, l’ISI. Les Pakistanais savaient qu’ils aidaient le Taliban avec leurs renseignements, la planification stratégique et des armes dans leur combat contre des forces américaines et le régime actuel de marionnettes à Kaboul. Ils n’ont rien révélé non plus à la population civile très patiente en Afghanistan non plus.Les Afghans savent que des forces américaines les ont visés aux points de contrôle, bombardant effrontément leurs maisons et villages dans des tentatives de frapper des supposés leaders Talibans ou Al Qaeda et dissimulant ces atrocités quand des hommes innocents, des femmes et des enfants sont les victimes.

Non, l’idée que la sortie de ces documents est une menace est un mensonge aussi énorme que celui des deux la dernière administration de Président George W. Bush et l’administration actuelle de Barack Obama ont lancé, les EU sont engagés dans « une bonne guerre, en essayant de battre »des terroristes »et établir un gouvernement démocratique en Afghanistan.C’est ce qui fait que la sortie des documents de WikiLeaks comme la sortie de ceux deDaniel Ellsberg et de Tony Russo du Pentagone jadis. Ce n’est pas tellement qu’il y ait des nouvelles informations explosives dans ces documents, quoiqu’il y en ait certains. C’est le fait qu’ils exposent au public américain la profondeur et l’étendue de la réalité du gouvernement et du Pentagone dans les guerres en question" counterpunch 29 juillet, traduit par danielle bleitrach
 

La révélation est pour nous peuples occidentaux qui acceptons que l’on mène de telles guerres en notre nom.

Le dernier symptôme de la profondeur de la crise : le suicide

 Alors que le challenge est de zéro morts chez les soldats des puissances occidentales que l’on considère comme de la porcelaine fragile, un mal plus profond les ronge. Le taux de suicide chez les soldats dans l’armée des Etats-Unis dépasse pour la première celui des civils depuis la guerre du Viet-Nam, dit le New York Times du 30 juillet.

Un nouveau rapport du Pentagone met en évidence le chiffre record de 160 suicides pour les effectifs en service dans l’année qui intervient entre le 1 octobre 2008 et le 30 septembre 2009.
 
Le document met en cause la responsabilité du haut commandement pour ignorer les problèmes croissants de maladie mentale, de drogues et délits entre les soldats.

Selon le texte, un tiers des troupes prend au moins un médicament sur ordonnance et 14% ingère un quelconque type d’analgésique fort... selon le rapport, à peu près 20 de chaque 100 mille soldats se sont donnés la mort comparé le premier de 19 par chaque 100 mille citoyens à l’intérieur de la population civile.

Le suicide n’est pas un phénomène individuel expliquait Durkheim, il illustre en quelque sorte l’état réel des rapports sociaux et il mettait en évidence, le suicide anomique, celui où l’individu perd contact avec les autres comme d’ailleurs avec le sens de ses actes.

Cependant, le président Barack Obama a sanctionné ce jeudi une loi de financement de guerre qui octroie 37 milliards de dollars plus aux guerres de l’Afghanistan et de l’Irak. Il l’a fait avec le soutien massif des républicains et une faille de plus en plus manifeste dans la population qui l’a élu.

En France, si l’on excepte la position courageuse de Paul Quiles dans une tribune du monde, pour nos médias et nos hommes politiques nous ne serions pas concernés, le Monde Du 29 juillet accomplit même l’exploit d’attribuer la totalité de la catastrophe afghane au président Bush qui n’a pas assez envoyé de troupes, heureusement Obama le fait selon ce quotidien. L’erreur poursuit le « grand » quotidien du soir a été que Bush centre tout sur l’Irak. 

 Oui et avec les résultats que l’on voit qui ne valent pas mieux que ceux de l’Afghanistan.

Mais pour le Monde très représentatif du consensus droite gauche non seulement sur la guerre mais sur l’absence d’alternative à la société actuelle il s’agit de sauver le soldat Obama pour nous permettre de nous lancer tous dans l’assaut contre l’Iran. La fuite en avant du docteur Fol amour...

Danielle Bleitrach

 

Moyenne des avis sur cet article :  4.49/5   (71 votes)




Réagissez à l'article

288 réactions à cet article    


  • pastori 2 août 2010 10:06

    ce qu’il faudrait c’est mettre en première ligne ceux qui décident la guerre.
    en général ils sont bien au chaud dans leurs postes de commandement à dix mille kilomètres de là.

    eux obéissent aux picsous qui tirent les ficèles , qui rigolent et s’empiffrent.

    je verrais bien obama et sarkosy et quelques généraux à qui on « présente les armes » avec lesquelles on va tuer et se faire tuer. pour rien..............
     
     je les verrai bien ceux-là en treillis sur une automitrailleuse exposer leurs vies au milieu d’un paysage lunaire.

    il faudrait quand même que je trouve un vaccin pour assainir le cerveau des militaires de tout poil dont on a lavé le cerveau et  qui passent leur vie à apprendre, puis s’entrainer à tuer, puis tuer, pour le plus grand profit des picsou qui rigolent, bien à l’abri.

    on leur a dit que ça s’appelle « servir » , « honneur », « gloire », « bravoure »....... ! 


    • Menouar ben Yahya 2 août 2010 11:06

      Oui Mr de quel camp êtes vous ? On retrouve votre approche chez Lénine, elle peut s’appliquer aux guerres actuelles :

      « Selon Lénine, la guerre n’était en fait que le résultat de l’inégal développement des économies mondiales, d’une lutte pour les marchés et du choc des impérialismes. Pour appuyer ses thèses, Lénine dénonçait les buts de guerre »hypocrites" des grandes puissances : la France voulant détruire le militarisme allemand, l’Allemagne désireuse de mettre fin au régime réactionnaire des Tsars, etc. Lénine affirmait que les véritables enjeux de cette guerre étaient plutôt de s’emparer des territoires voisins, de masquer d’éventuelles révolutions par l’envoi au front de millions de paysans et d’ouvriers, de ruiner l’ennemi, etc.

      Cette appoche n’est pas spécifique à Lénine, nombre d’Humaniste l’ont, alors oui Mr dans quel camp êtes vous ? Il est évident que vous ne pouvez être qu’un... salafiste, Mr Pasteur vous êtes démasqué, nous connaissons maintenant votre haine, non de la guerre mais de l’Occident !(Propos ironiques).


    • Menouar ben Yahya 2 août 2010 16:05

      Je suis ironique dans mon dernier propos non pas sur l’extrait sur Lénine, propos qu’aurait trés bien pu tenir Jaurés par ailleurs. Vouloir diviser les gens en pour ou contre salafiste me semble éminemment plus grotesque !


    • joseW 4 août 2010 10:30

      Oui, il faudrait exiger une loi qui envoie en première ligne toutes celles et ceux qui veulent la guerre (et/ou leurs enfants et proche famille) : gageons que ceux-là seraient vite moins nombreux et moins vitupérants et vociférants dans les médias...

      Malheureusement, cette loi n’aurait aucune chance d’être votée par « nos » élus, qui sont au peuple ce que l’argent est aux plus pauvres : un vrai-faux mirage, une notion qui existe certes, mais qu’ils ne toucheront jamais que du bout des doigts pour 99% d’entre eux.


    • wesson wesson 2 août 2010 12:08

      Bonjour M. Gelone,

      "Bush a cru que les Afghans d’abord, et les Irakiens ensuite, [...] se plieraient aux ordres des troupes d’occupation« 

      Troupes d’occupation ! révélateur, et on est bien là dans le fond du problème. Les »libérateurs" que on a vendu à l’opinion publique ne sont en dernière analyse que des troupes d’occupation.

      Merci M. Gelone de bien nous confirmer qu’il s’agit là de 2 guerres coloniales.


    • kitamissa kitamissa 2 août 2010 10:21

      moi,je voudrais bien savoir dans quel camp vous êtes ....

      les Salafistes en 1998 ont déclaré la guerre aux Croisés occidentaux ( les Chrétiens) et aux Juifs .....

      et le moment venu où ils auront réussi...parce que ça en prend bien le chemin si on laisse faire,croyez vous qu’ils feront le distinguo entre ceux qui les soutenaient et ceux qui les combattaient ?

      pour eux,nous sommes de chiens infidèles ,rien de plus,et leur but,c’est de nous éliminer ...

      pas autre chose !

      quand aux soldats comme vous dites,si en 44 ils n’avaient pas été là, vous n’auriez certainement jamais eu la liberté d’écrire sur le net et d’exprimer vos opinions !

      l’honneur ? la bravoure ? vous savez au moins ce que ça veut dire ?

      la désertion,la trahison,la lâcheté ...c’est ça que vous défendez ?

      nous n’avons pas le même sens des valeurs !


      • Lemaïsjekiff Nestor 2 août 2010 12:25

        Salut Katamissa !

        « l’honneur ? la bravoure ? vous savez au moins ce que ça veut dire ? »

        L’honneur et la bravoure c’est savoir dire non à ce que l’on veut nous imposer de faire en tant que soldat et que notre conscience refuse à s’y soumettre, ça c’est garder son honneur et non pas l’honneur d’une patrie ou d’un parti qui t’inflige à faire ce que ta conscience refuse. Ça oui c’est de la bravoure savoir garder son amour propre ce que l’on est en tant qu’humain, la bravoure c’est savoir garder son honneur en tant qu’homme  !

        « la désertion,la trahison,la lâcheté ...c’est ça que vous défendez ? »

        Et pourquoi pas ?

        Le soldat de l’armée nazie dans les année 40 qui déserte parce qu’il ne veut pas faire parti de ceux qui assassinent torturent détruisent des hommes des femmes et des enfants !

        Le soldat Ricain qui refuse de bombarder un site Irakien parce qu’il s’aperçoit que son état majore c’est planté et qu’il ne s’agit pas d’une réunion terroriste qu’il a en dessous de lui mais un mariage avec des femmes et des enfants !

        Le soldat de l’armée Juive qui refuse d’ouvrir le feu dans une rue sur de jeunes gamins Palestiniens d’à peine quatorze, parce que lui aussi à des frères et sœurs de cet age là et qu’il n’aimerait pas qu’on leur tire dessus !

        Elles sont où tes valeurs Katamissa ? Obéir avec des œillères à l’Etat et à l’armé qui te dirige et faire toute ce qu’ils te demandent ? Ou d’obéir à ta conscience en tant qu’être humain ?

        Oui je sais, on s’engage pour servir son Pays mais on est des hommes avec chacun sa conscience et je n’irais pas arracher les yeux d’un homme vivant ou mort parce que mes supérieurs me le demanderaient m’en donneraient l’ordre !


      • Hasta la vista 2 août 2010 13:03

        Nestor

        Dreyfus était encore plus brillant que vous dans ce genre de diatribe.
        Résultat : il s’est fait assassiner par un type qui a été acquitté après la guerre et sa veuve a pu payer les frais de justice en prime.
        Pourquoi ?
        Parce qu’il s’est trompé d’ennemi. Il n’a pas compris que le pire était dans le camp d’en face.

      • Hasta la vista 2 août 2010 13:05

        Jean Jaurès ... pas Dreyfus


      • Onegus Onegus 9 août 2010 02:16

        kitamissa, en tout cas on sait parfaitement dans quel camp tu es toi. En bon néocon de base, tu nous fais le coup du complot islamiste mondial, pendant exact du complot juif des nazis.

        Vas donc jouer ailleurs avec ta parano et ta propagande de supermarché, on connaît ta chanson.


      • kitamissa kitamissa 2 août 2010 10:23

        mon post s’adresse à Pastori .


        • courville courville 2 août 2010 11:04

          624 - attauqe de la religion de paix sur les autres population
          711 - invasion de l’europe
          .....


        • samir 2 août 2010 11:49

          concile de Constantinople en 680 : l’église jette l’anathème sur l’Islam : tout musulman doit etre tué, tout Coran brulé , cette religion doit disparaitre de la surface de la Terre


        • Lemaïsjekiff Nestor 2 août 2010 12:37

          Lucie et sa troupe australopithèque qui partie d’Éthiopie envahissent le monde  !


        • Causette Causette 2 août 2010 17:43


          une sacrée guerrière cette Lucie, notre mama à tous smiley


        • Lemaïsjekiff Nestor 2 août 2010 19:00

          Salut Causette !

          La pauvre elle doit souffrir de voir que maintenant toute sa famille se déchire au quatre coins du globe au lien de s’aimer !


        • Causette Causette 2 août 2010 19:55


          Salut Nestor,

          personne ne devrez oublier que nous sommes là, vivant, en moyenne, 70 ans : on ne devrait donc pas perdre son temps à se chercher des poux mais plutôt essayer d’améliorer nos relations ; utopie utopie smiley

          c’est pas toi qu’à pris mon jouet ? fais gaffe ou j’te claque smiley


        • courville courville 3 août 2010 10:19

          l’islam religion de paix pour les gauchiste et les musulman , personne ne croie à ca.
          La vie du l’imposteur c’est l’exemplarité même , les « jeunes » suivent a la lettre le coran

          c’est vrai que la démocratie , est malsaine pour des personnes comme vous


        • Traroth Traroth 2 août 2010 14:38

          Un média faisant la « bonne » propagande n’est jamais à court d’investisseurs. Étrangement...


        • Lou8 8 août 2010 00:47

          Vous avez raison les dés étaient pipés dès le départ Obama était le candidat de wall street pour redorer le blason US, après tout il a fait la 1 ere page de l’ Economist un journal néo iberal, juste du bla bla avec change and hope, son bilan après 1 an est sans appel, concernant les whisleblower son administration est pire que Bush ..
          http://www.salon.com/news/opinion/glenn_greenwald/2010/07/14/whistleblowers /index.html
           
          Concernant Manning et Lamo on est en droit de se poser la question si il y a eu manipulation pour attaquer la réputation de Wikileaks, Lamo n’ étant absolument pas fiable, Glenn Greenwald qui l’ a interviewé et qui connait son histoire à de sérieux doutes ...( désolé en anglais )
          http://www.salon.com/news/opinion/glenn_greenwald/2010/06/18/wikileaks
           


        • tinga 2 août 2010 10:42

          Si il y a une vérité qui fait peur, c’est le motif de cette guerre, les attentats du 11 septembre 2001, opération false flag maintenant clairement identifiée et je pense qu’il serait bon de le rappeler au début de chaque article sur la guerre en Afghanistan.

          Le double jeu du Pakistan ? si ils soutiennent les talibans, c’est bon pour nous , on peut rester plus longtemps.Ce concept de guerre asymétrique est juste un truc inventé pour justifier des interventions illégales tous azimuts, par contre silence total sur les nouveaux types d’armements utilisés dans une autre guerre invisible (armes électromagnétiques, climatiques).
          Il est vrai qu’avec la généralisation des systèmes numériques le hacker occupe une position stratégique, piratebay qui propose ses services a wikileaks, assez marrant. 

          • liberta 2 août 2010 10:55

            @ tinga
            oui il faut rappeler le motif des guerres Afghanistan - Irak, sans oublier la création du Patriot Act et des libertés assassinées depuis ce 11 septembre dans le monde

            En France spécialement il y a une, omerta des médias sur le 11 septembre, et la destruction de la 3e tour (tour de la CIA)


          • armand armand 3 août 2010 08:56

            ça y est, les conspirationnistes fous ont encore frappé.
            Désolé, vous n’êtes qu’une petite minorité à croire de telles sornettes, dont le but est bien évidemment de disculper totalement les islamistes radicaux, principale source de terrorisme dans le monde.
            Je vous laisse à vos délires.


          • sisyphe sisyphe 3 août 2010 09:33

             
            Par armand (xxx.xxx.xxx.220) 3 août 08:56

            ça y est, les conspirationnistes fous ont encore frappé.

            Désolé, vous n’êtes qu’une petite minorité à croire de telles sornettes, dont le but est bien évidemment de disculper totalement les islamistes radicaux, principale source de terrorisme dans le monde.


            Un peu d’histoire... 

            La « guerre contre le terrorisme » ou « guerre contre la terreur » (« War on Terrorism », « War on Terror » ou « Global War on Terror », (GWOT)) est un concept géopolitique développé par l’administration américaine du président George W. Bush après les attentats du 11 septembre 2001. Ce terme n’est plus employé dans l’administration américaine depuis l’entrée en fonction de l’administration Obama en 20091.

            La notion, déjà utilisée au début de la présidence Reagan2, refait surface dès la présidence de Bill Clinton confrontée à la montée du « terrorisme international » et sous forme de recommandations alarmantes émises dès le mois de juin 2000 qui évoquent déjà les menaces et le scénario qui devaient se concrétiser l’année suivante6.

            L’Organisation de coopération de Shanghai (OCS), regroupant la Russie, la Chine et les nations d’Asie centrale déjà déclaré la guerre contre les « trois forces du mal » : le terrorisme, le séparatisme et l’extrémisme avec la Convention pour la lutte contre le terrorisme, le séparatisme et l’extrémisme conclu le 15 juin 2001 à Shanghai 

            Il s’agit de diverses actions policières, politiques et militaires que réalise le gouvernement des États-Unis, appuyé par différents alliés dont l’OTAN, contre différentes organisations liées au terrorisme islamiste, en premier lieu desquelles Al Qaida. Ces opérations antiterroristes sont appuyés par une coordination au niveau de l’ONU de divers comités crée par le Conseil de sécurité des Nations unies, qui par la résolution 1373 du 28 septembre 2001 oblige tous les États membres de l’ONU à prendre des mesures législatives contre le terrorisme ainsi qu’à durcir les lois régissant le droit des étrangers.

            Cette soi-disante « guerre » se démarque de la lutte antiterroriste traditionnelle par des actions militaires de grande ampleur à l’étranger, un interventionnisme actif, le fait qu’elle s’oppose non à un État (définition d’une guerre en droit international public) mais à des groupes non étatiques (Al Qaida en premier lieu), et qu’elle n’ait pas de terme défini, ce qui a conduit un certain nombre de commentateurs à critiquer la mise en place d’un « état d’exception permanent ». Elle débouche sur la théorisation du concept de « guerres préventives » contre les États soupçonnés d’abriter des groupes terroristes et/ou susceptibles de leur fournir des « armes de destruction massive », faux prétexte de l’invasion de l’Irak en 2003 qui s’est juxtaposée à la guerre d’Afghanistan entamée dès octobre 2001.

            Cette « guerre » combine la lutte directe, c’est-à-dire le démantèlement des cellules terroristes, la destruction des camps d’entraînement, et la lutte indirecte . Cette dernière comprend les enquêtes et les pressions sur les gouvernements, organisations et personnes soutenant les organisations terroristes, et le gel des avoirs soupçonnés d’appartenir ou de servir à des groupes terroristes. Elle comprend aussi les aides financières aux pays participant à la lutte contre le terrorisme, l’accroissement de la coopération policière internationale ainsi que de la coopération entre services de renseignement (mise en place d’Alliance Base, dont le siège est à Paris), les tentatives de réorganisation politique du Moyen-Orient décidée par l’administration Bush (projet du « Grand Moyen-Orient » porté par les néoconservateurs), etc.

            L’ONG Amnesty International a recensé et dénoncé des centaines de cas de torture et d’autres graves violations des droits humains (camp de Guantanamo, extraordinary renditions, sites noirs de la CIA, etc.) qu’elle impute directement à cette nouvelle politique

            Enfin, des auteurs très critiques à l’égard de la politique étrangère des États-Unis, comme Noam Chomsky, soulignent que les Américains ne sont pas les derniers à pratiquer le « terrorisme » à l’échelle internationale. « On ne saurait oublier que si les États-Unis condamnent [après le 11 Septembre] le terrorisme d’État, c’est après l’avoir appuyé en Indonésie, au Cambodge, en Iran ou en Afrique du Sud » précise de son côté l’historien Jean-Michel


          • Onegus Onegus 9 août 2010 02:25

            Armand confirme l’adage : le premier qui dit « conspirationniste » est un con ! :D

            Ne vous fatiguez pas à répondre aux demeurés qui continuent à employer ce terme débile...


          • paul mohad dhib 2 août 2010 11:05

            Salut
            Alternative a la société actuelle.... ?
            comment voulez vous qu’il y en ait une ? une vraie je veux dire...
            Sarkozy lui même l’a donne : moraliser le capitalisme...en fait on ne sait pas...

            parce que au fond de nous, on reviendrait bien en 1967 , la ou le futur paraissait satisfaisant au monde occidental, pendant que celui ci se goinfrait coloniale-ment sur ses besoins gourmands en énergie, minerais etc partout dans le monde, soit en achetant a bas prix, soit en détruisant des systèmes de vie millénaires et ruraux, car la vie rurale fait beaucoup rire l’occidental ,qui a tout abandonne y compris son jardin...produire ma nourriture ? ca va pas la tête, dieu ( le système ) s’en occupe..il nous dit quoi faire,en échange il s’occupe de nous....un peu comme une religion mais sans dieu barbu et vengeur ? oui un peu.....
            alors l’homme moderne est monomaniaque , et faire du jardin ca fait suer , suer oui ,mais sur les routes du tour de france...
            la guerre comme toute violence est un aboutissement de causes et d’effets qui ont évidemment une origine première..
            un humain gagnant qui se lève le matin quel est sa motivation ? gagner ? oui
            gagner quoi ? argent, pouvoir, possessions, oui...c’est tout ? ben oui...
            Comment gagner ? ca gagnant va t’il gagner tout seul sur lui même ? ben....non impossible..

            Alors comment ?
            et bien organisons le monde avec un seul but, que nous les leaders on s’en mette plein les fouilles...ah c’est ca la pensée unique ? oui entre autre...
            mais comment faire pour que le groupe qui va réellement fabriquer nous laisse faire...
            simple la promesse d’un futur rêvé..ca marche bien avec les religions, alors ca va encore marcher...
            mais vous croyez qu’ils sont aussi stupide ? oh la la ,c’est garantie , le coup du : demain ca va aller .ca marche a tous les coups...comme quand tu seras mort ce sera le paradis, ca leur suffit..
            mais comment ? ils ont peur pardi ..
            mais de quoi ? ca on sait pas, nous aussi on a tres peur mais on n’y pense pas..

             le monde donc chaque humain va mal , pourquoi ?
            je veux changer le monde, sans remonter a l’origine est ce possible ? je dis non..
            qui suis je pour affirmer cela ?
            personne de spécial, et c’est bien la la solution, il n’y a pas besoin d’être un humain spécial pour se changer ,changer le monde ...
            voir la racine de la guerre, attention je ne parle pas des causes superficielles économiques,nationales ou autres, je parle de la motivation qui naît dans le cerveau d’une personne qui dit : je vais tuer, quelle est sa qualité ?
            avez vous remarque que un meurtrier une fois ,ce qui est terrible déjà ,fait la une et par effet papillon nous fait tous passer pour des gens biens ?
            mais meurtrier 1.5 millions de fois dans un pays riche en pétrole relève de la bonté..
            L’humain bug , le cerveau a un problème , le programme « instinct de survie personnel » devient instinct de mort...cet ego transforme la vie en guerre, en violence , en souffrance car sa finalité est de proteger le corps a tous prix, ce a tous prix incluant l’eradication des autres..
            on peut encore passer des milliers d’années a essayer de comprendre en surface....ca ne va pas etre un monde ou il fait bon naître, vivre et mourir...
            mourir, c’est ca que l’ego ne peut voir, son programme dit ..protège le corps...
            l’humain voit la mort qui vient, il ne peut ni ne veut regarder, et c’est a ce moment précis que la guerre , la violence , la souffrance commencent , au moment precis ou l’ego refuse la réalité, et utilisant sa capacité a imaginer va essayer toute sa vie, de ne jamais voir la réalité d’une vie ,car vie et mort sont liée, mais il refuse notre nature...
            la névrose commence la, et finit une balle dans le front au hasard d’une jolie guerre démocratique..
            Alternative, dit l’auteur ,c’est évidemment une bonne question....ca fait combien de milliers d’années maintenant que des gens se la pose...on ne se la pose pas en fait ,du tout,c’est notre ego qui aimerait bien que.....sans rien faire,sans s’impliquer...je comprends ,
            d’ailleurs les leaders non plus ne se posent pas de questions, ils font travailler les autres , car si superficiellement les choses paraissent changer, en profondeur , le chef de la tribu et le sorcier mènent toujours le bal...
            comprenons la peur ,regardons la vérité, une vérité est : demain on sera mort...or l’ego ne peut regarder cela, moi je dis regardons...ca impliquerait que nous ayons d’autres capacites que ce programme automatique pour la survie du corps ??????????????????????


            • mokhtar h 2 août 2010 11:11

              @ Danielle Bleitrach
              Bonjour
              C’en est fini, ou presque. Avec encore une ou deux guerres inutiles pour la défense du monde dit « libre » et « démocratique », le répit sera de courte durée pour l’Amérique, qui a de terribles capacités de destruction, mais sans aucune capacité de vaincre. Nulle part dans le monde.

              Elle est porteuse d’un projet politique que toute sa classe politique dévoie pour les intérêts des mafias mondiales. Et les peuples occidentaux finiront tôt ou tard par s’en apercevoir.

              Bien vu de votre part quand vous dites, en substance, d’après ce que j’ai compris, que ce sont des guerres par procuration : avec des soldats payés au mois, des armées privées, et des dictateurs locaux mafieux : autrement dit, des mercenaires. De plus en plus gourmands : une catégorie de « soldats » prêts à se retourner contre son propre employeur dès que l’argent vient à manquer. L’histoire regorge d’exemple d’empires qui ont chuté ou commencé à le faire dès les premières révoltes de leurs soldats mercenaires.
              Aujourd’hui, plus chers que la capacité des Etats (membres de l’Otan) à payer. Certains d’entre eux se retirent d’Afghanistan, et même l’Angleterre, un allié traditionnel de l’Amérique (il n’y a plus d’amitié... mais où va-ton ?) ) s’impose un délai de quelques mois pour foutre le camp d’Aghanistan.

              Le « risque zéro » n’existe pas. Pas plus que le zéro perte : et, comble de malheur, l’Amérique n’a plus que la légitimité de ces mafieux pour la soutenir dans le monde. Sinon, les peuples la vomissent, sans exception AUCUNE. Je le constate de visu depuis que je voyage dans le monde depuis les années 70.
              En ces temps de crise économique mondiale, où les peuples sont invités à se saigner pour sauver des banques privées, ces guerres désormais trop coûteuses sont de plus en plus impopulaires. Quand je pense qu’avec un ou deux groupes de terroristes infiltrés dans un pays, y font deux ou trois opérations spectaculaires, suffisent pour une intervention US, (au Yememnt, au Sahel, en Somalie) avec force bases militaires US, budget d’aide aux gouvernements locaux (en dizaines et très bientôt en centaines de millions de dollars pour débuter, puis des milliards de dollars) avec les « nécessaires » accompagnements de corruption et détournement de fonds........
              Pour l’Iran, j’en suis arrivé à la conclusion (provisoire) que s’il y avait une seule possibilité pour une opération militaire avec le minimum de pertes et de risques, ce pays là aurait été attaqué. Seulement, un simple regard sur une carte géographique de la région renseigne sur le peu de chance d’une telle éventualité : l’Iran est très présent en Irak, à coté. Et puis, il y a plus au nord, la Turquie, plus au Sud, les Etats du Golfe. Et comme un malheur n’arrive jamais seul, l’Aghanistan à l’Est. Et, derrière, plus au loin, la Chine et la Russie, peu portées à une telle instabilité stratégique à proximité de leurs frontières. Autant dire, pour l’Iran, des centaines de possibilités de nuire fortement et très durablement à l’Amérique qui, aujourd’hui sans alliés sûrs, fidèles, et de taille, supportera à bout de bras un effort militaire sans commune mesure avec les gué-guerres d’Afghanistan et d’Irak, qui ont déjà coûté 300 milliards de dollars pour la première et 3 000 milliards pour la seconde..
              Déjà, en Afghanistan, des alliés (Otan) de l’Amérique et du pouvoir Karzai se plaignent que les américains font TOUT, TOUS SEULS. Et rechignent de plus en plus à payer.
              Accessoirement, je suis d’accord quand on dit que les régimes d’Afghanistan et d’Irak étaient pourris (et le sont encore) mais je ne connais pas de dictateurs plus pourris que DIck Cheney, Reagan, Margareth Teacher et Bush père et fils qui, avec l’aide d’appareils de pouvoir, de lobbies et de presse mercenaire ont dévoyé la démocratie et mené leurs peuples et le reste de la planète dans l’aventure...

              Le gâchis en taille galactique, quoi ! Je ne trouve pas d’autres mots pour qualifier çà... La seule alternative à tout cela, à mon sens, les révoltes populaires et le ras le bol des électeurs plus informés.


              • paul mohad dhib 2 août 2010 11:42

                Salut moktar

                tu dis :....les peuples sont invites a se saigner pour sauver des banques privées, ces guerres trop coûteuses sont désormais de plus en plus impopulaires...
                cette phrase si juste a mes yeux , est terrible mais absolument nécessaire pour le genre humain , le constat de son « inhumanité » ...elle signifie que on peut se bouger le cul si et seulement si notre porte feuille est menace....des lors le bon peuple vaut il mieux que ceux qu’ils décrie... ?
                car on peut poursuivre en disant que si le porte monnaie de l’occident guerrier va bien, se soucierait t’il des guerres lointaines ?
                merci de ton mot....
                je reste sur ton dernier mot : informés ....sur le monde exterieur bien sur, mais aussi sur soi meme, ce monde au gachis en taille galactique comme tu dis, est de notre fait a tous, il ne faut pas l’oublier.....va t’on aller sur ce chemin ??


              • mokhtar h 2 août 2010 13:12

                @ Bonjour Paul Mohad Dib

                On ne peut pas aller plus vite que la marche des peuples. On n’y peut rien. Inhumanité des peuples, comme tu dis ? Plutôt victimes du matraquage de propagande avec des instruments de plus en plus raffinés (’TV et presse mercenaire) si puissants qu’il arrivaient à réduire au silence les voix discordantes. A l’époque du MONOPOLE DE LA PAROLE DE PROPAGANDE ET DE L’INFORMATION jusqu’aux années 90.

                Aujourd’hui, ce monopole est liquidé, grâce aux chaines TV numériques et à l’lnternet. Des centaines ou des milliers de sites et de blogs font circuler l’information et dénoncent immédiatement les mensonges des appareils de propagande. N’importe qui maintenant, à l’aide d’une seule caméra, d’un studio installé dans une tente ou sur un camion, d’une antenne disponible au prochain supermarché, peut louer pour presque rien une fréquence sur n’importe quel transpondeur, installé dans n’importe lequel des satellites de télécoms (des centaines de transpondeurs, disponibles dans des dizaines de satellites, chaque transpondeur pouvant abriter quelques centaines de stations TV).

                A titre d’exemple, lors de la guerre du Liban en 2006, la chaîne Tv d’El Manar du Hezbollah ne s’est pas arrêtée une seule seconde d’émettre, malgré les bombardement israéliens sur son siège à Beyrouth. Pour la bonne raison que le la résistance libanaise s’était équipée de plusieurs studios itinérants, soigneusement cachés ou embarqués dans des camions, chacun d’eux pouvant immédiatement prendre le relais si jamais l’un d’entre eux était atteint par un bombardement. Un jeu d’enfant, qui ne coûte que quelques centaines de milliers de dollars, l’unité.

                Et grâce à tout çà, Monsieur tout le monde peut s’informer de tout, ABSOLUMENT TOUT, correctement, immédiatement, et complètement, tout le temps, sur toute la planète, dans toutes les langues et en tous formats, textes, photos, images, fichiers vidéos, avec des milliers de liens forts instructifs. De plus en plus des réseaux citoyens, des quartiers, des hommes de bonne volonté, des experts indépendants, des hommes de science intègres qui disent la vérité et relativisent considérablement celles des médias aux ordres et des « scientifiques et experts TV » de service. ET pour corser le tout, des fonctionnaires et des soldats écœurés qui parlent, témoignent et publient des documents compromettants (confère  la sortie des documents de WikiLeaks). Ils sont peut être des milliers ou des dizaines de milliers. Demain, ils seront des millions.

                Avant même que l’arrêt des bombardement israéliens sur Gaza, le monde entier avait reçu toutes les informations qu’il faut , sur les exactions israéliennes et était fixé sur la nature d’Israël.

                Voilà donc, les gens commencent à s’informer mieux et croient de moins en moins les bobards qu’on leur sert quotidiennement aux Jp et Jt et autres éditoriaux. Surtout quand les gens sont atteints ou menacés aux portefeuilles, alors qu’à coté personne ne parle des budgets militaire et de la défense de plus en plus insupportables.. AUJOURD’HUI, DE MOINS EN MOINS TABOUS.

                Et les États, députés et assemblées élues arrivent de moins en moins à faire voter ces budgets dont l’argent ira, en bonne partie, à toutes les mafias du monde, alors qu’à coté l’appauvrissement et la paupérisations des peuples avancent à grands pas. Un signe : la presse écrite mondiale voit son lectorat se réduire, lentement certes au fil des années , mais inexorablement. Et je suis prêt à parier également sur une perte d’audience des chaînes TV.

                Inhumanité des peuples. Que veux-tu ? Chacun fonctionne selon son degré de conscience. Le peuple allemand a bien voté pour Hitler, démocratiquement élu en 1933 ou 34... L’antidote : il faut informer, informer, et informer.

                Cordialement


              • paul mohad dhib 2 août 2010 13:37

                merci de ton mot intéressant

                a propos d’info et de gaza, le site..www. planetnonviolence.org avait annonce cette guerre sur son site 5 jours avant le début du drame....si eux le savaient....combien d’autres se sont tu ?
                cordialement..


              • Tiberius Tiberius 2 août 2010 11:17

                J’ai commencé à lire puis je me suis arrêté stupéfait à : « toujours plus loin dans la folie, le pillage... »

                J’imagine que vous n’emploieriez pas le mot pillage sans preuve, n’est-ce pas...

                Alors pouvez-vous nous dire a combien se monte en dollars le butin des pays occidentaux en Afghanistan s’il vous plaît ? 

                Quelles sont les entreprises en question qui se chargent d’exploiter les (nouvelles) richesses afghanes et quelles sont les revenus tirés de cette exploitation ? 

                S’ils sont disproportionnés au point de s’apparenter à du pillage pouvez-vous nous dire sur quoi vous vous basez pour l’affirmer ? smiley


                • Tiberius Tiberius 2 août 2010 15:05

                  Ah oui la fameux pipeline, la réponse habituelle en somme...

                  Il est écrit : The pipeline will transport Caspian Sea natural gas from Turkmenistan through Afghanistan into Pakistan and then to India.

                  Inde et Pakistan... OK ?! smiley


                • Pinpin 2 août 2010 16:14

                  Peut-être suffit-il aux américains que personne n’exploite les ressources de l’Afghanistan pour les satisfaire. 

                  Au niveau de l’Irak par exemple, qu’en est-il aujourd’hui ? Qui y exploite le pétrole et qui se fait du bénéfice ?

                  Toutes ces guerres sont évidemment à portée hégémonique et motivées par l’argent, absolument pas pour défendre des principes humanistes et moraux.


                • Tiberius Tiberius 2 août 2010 16:44

                  Le pillage par la non exploitation des richesses, que voilà un concept révolutionnaire ! smiley

                  China Petroleum et BP ont remporté le dernier appel d’offre lancé par l’état irakien pour l’exploitation de ses champs pétroliers et gaziers. Mais le match ne fut pas très disputé. L’insécurité chronique ne serait pas pour rien dans la désaffection des majors du pétrole.


                • incrédule 2 août 2010 17:28

                  L’Afghanistan ne dispose pas de ressources souterraines incroyables certes, mais il semble que vous ignorer, à titre d’exemple, l’existence des immenses plantations de pavot dont l’exploitation reste ’libre’ malgré l’occupation US. Des millions de dollars ’faciles’ d’Opium (je suppose que vous savez ce que c’est) sont ainsi générés, en passant clandestinement par la Turquie, via le Nord de l’Iran, pour ensuite se propager en Europe. Savez-vous que les dizaines de tonnes de narcotiques brulés dans ces pays chaque année ne sont qu’une infime partie de la production sous tutelle américaine ? L’action US dans ces pays serait louable s’il s’agissait vraiment d’y propager la démocratie et les libertés... 


                • Tiberius Tiberius 2 août 2010 18:53

                  Selon de récentes estimations, l’Afghanistan abriterait au contraire d’importantes richesses minérales dans son sous-sol. Mais le fait est que personne ne les exploite et l’on ne risque donc pas de piller ce qui dort bêtement sous terre. 

                  Quant à la drogue, je ne vois pas trop où vous voulez en venir. Les Occidentaux se maintiendraient en Afghanistan pour voler les cultures de pavot selon vous ? 

                  C’est rigolo comme idée mais enfin bon... smiley


                • gorio 2 août 2010 11:57

                  La maison blanche, comme toutes les chancelleries du monde entier fait de la propagande, ce n’est pas une révélation. Ces 50 dernières années, les USA ont surfé sur une opinion mondiale quasiment entièrement acquise à leur cause, fort de cette victoire dans la guerre médiatique, fort de leur efficacité dans la fabrique de l’opinion publique mondialisé, ils pouvaient compter facilement sur des alliés partout où ils intervenaient et ce fût un atout décisif dans leurs victoires durant les conflits passés. Or révélation après révélation, la tendance s’inverse et cette affaire écorne, dans l’imaginaire du grand public, une fois de plus la crédibilité étasunienne, ils sont bien conscients que cette foi inébranlable dont ils ont bénéficié pendant 50 ans est en train de se perdre, c’est évidemment un rude coup et je comprends qu’ils considèrent ces révélations comme une atteinte aux intérêts de l’état et donc à sa sécurité. La peur du retour de bâton assurément.


                  • Hasta la vista 2 août 2010 12:03

                    L’extrême-gauche fait une grosse connerie en s’alliant stratégiquement aux fous d’Allah contre l’ennemi commun.

                    Les ricains ont fait la même boulette contre l’ex-Urss avec ce Ben Laden. Ils l’ont payé cash !
                    Tout mécréant qui s’alliera aux fous de dieu prendra le coup de poignard dans le dos dès qu’il ne servira plus la cause d’Allah.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès