Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Afghanistan : les soldats français doivent-ils mourir pour une République (...)

Afghanistan : les soldats français doivent-ils mourir pour une République islamique ?

Et si l’on disait aux citoyens français que dix de leurs soldats viennent d’être tués à seule fin de maintenir au pouvoir en Afghanistan une République islamique, et que 300 millions d’euros de leurs impôts ont été dilapidés à cet effet en 2008, dans cette ruineuse expédition virant au bourbier ? Examinons les faits :

Un bref rappel historique, tout d’abord : après les attentats du 11/09/2001, une intervention américaine contre le régime des talibans en Afghanistan est décidée, suite au refus du gouvernement taliban de livrer Ben Laden. Ce régime des talibans avait au préalable soulevé, par ses exactions, l’indignation du monde entier. En effet, il avait ordonné la destruction des Bouddhas de Bâmiyân, chefs-d’œuvre inscrits au patrimoine mondial, et il avait également consterné l’humanité par le sort effroyable qu’il réservait aux femmes afghanes, tout cela en raison de l’objectif politique de ce régime taliban de faire de l’Afghanistan la société la plus islamique du monde.

Dans la Résolution 1378 (2001) adoptée par le Conseil de sécurité à sa 4 415e séance, le 14 novembre 2001, celui-ci condamnait "les talibans pour avoir permis que l’Afghanistan soit utilisé comme base d’exportation du terrorisme par le réseau Al-Qaïda et autres groupes terroristes et pour avoir accordé l’asile à Oussama Ben Laden, Al-Qaïda et autres". Dans cette même résolution, le conseil émettait les vœux suivants, entre autres, concernant un futur gouvernement afghan :

"– Respecter les droits de l’homme de tous les Afghans, quels que soient leur sexe, leur appartenance ethnique ou leur religion ;

– Respecter les obligations internationales de l’Afghanistan, et notamment en coopérant sans réserve à la lutte internationale contre le terrorisme et le trafic de drogues à l’intérieur et à partir de l’Afghanistan."

http://www.un.org/french/docs/sc/2001/res1378f.pdf

Depuis le renversement du gouvernement taliban, la force internationale d’assistance à la sécurité (FIAS) opère en Afghanistan et constitue la composante militaire de la coalition, sous l’égide de l’Otan, opérant dans ce pays depuis la guerre d’Afghanistan de 2001. Elle est mandatée par les résolutions du Conseil de sécurité des Nations unies 1 386, 1 413, 1 444 et 1 510. La France fait partie de cette force, et a envoyé des soldats en Afghanistan (1 670 en 2007), avec un renfort récent d’environ 700 soldats supplémentaires.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Force_internationale_d%27assistance_et_de_sécurité

C’est dans ce contexte d’intervention juste, soutenue par l’ONU, contre le régime effroyable des talibans et son assistance au terrorisme, régime rapidement renversé par cette intervention, que fut adoptée par la Loya Jirga de 2003 la constitution d’Afghanistan, le 4 janvier 2004, constitution dont le texte intégral peut être lu ici :

http://www.afghan-web.com/politics/current_constitution.html

Que peut-on retenir de cet étrange texte constitutionnel ? Sa lecture est des plus instructives :

Chapitre 1

- article 1 : "l’Afghanistan est une République islamique (...)"

- article 2 : "la religion d’Etat de la République islamique d’Afghanistan est la religion sacrée de l’islam (les croyants d’autres religions étant libres... dans les limites fixées par les dispositions de la loi)."

- article 3 : "en Afghanistan, aucune loi ne peut être contraire aux croyances et aux préceptes de la religion sacrée de l’islam."

Ces trois premiers articles contredisent d’entrée de jeu l’apparente bonne volonté démocratique exprimée dans le préambule, dont l’alinéa 5 stipule que le peuple afghan (...) respecte la déclaration universelle des droits de l’homme, et dont l’alinéa 7 soutient "un gouvernement basé sur la volonté du peuple et la démocratie", tandis que l’alinéa 8 affirme vouloir la création "d’une société civile libre d’oppression, d’atrocités, de discrimination, et basée sur un état de droit, la justice sociale, la protection des droits de l’homme, la dignité, et assurant les droits et libertés fondamentales du peuple."

Dans l’article 17, il est affirmé, ce qui est louable, que "l’Etat adoptera les mesures nécessaires pour la promotion de l’éducation à tous les niveaux...", mais malheureusement cet article continue ainsi : "... en organisant et améliorant l’état des mosquées, des madrassas et des centres religieux" !

Dans l’article 35 (chapitre 2, article 14), une bien curieuse organisation des partis politiques est mise en œuvre : "les citoyens d’Afghanistan ont le droit de former des partis en accord avec ce qui est prévu par la loi, pourvu que le programme ou la charte du parti ne soit pas contraire aux dispositions de la religion sacrée de l’islam" !

L’article 45 (chapitre 2, article 24) précise les programmes scolaires : "l’Etat mettra en œuvre un programme scolaire unifié basé sur les préceptes de la religion sacrée de l’islam (...) et développe le programme des sujets religieux sur la base des sectes islamiques existant en Afghanistan." (sic !)

Une politique familiale fort étrange est conçue dans l’article 55 (chapitre 2, article 33) : "l’Etat adopte les mesures nécessaires pour assurer le bien-être physique et psychologique des familles, en particulier de la mère et de l’enfant, pour élever les enfants... et pour l’élimination des traditions contraires à la religion sacrée de l’islam."

Dans l’article 63, on apprend que les candidats à la présidentielle "doivent posséder les qualifications suivantes : (...) être musulman et né de parents afghans", et qu’une fois élus ils doivent faire un très clérical serment d’allégeance : "au nom d’Allah le miséricordieux, au nom de Dieu tout puissant (...) je jure d’obéir aux préceptes de la religion sacrée de l’islam, et de les sauvegarder" (le même genre de serment doit être prononcé par les ministres et les membres de la Cour suprême).

L’article 118 (chapitre 7 article 3) précise "qu’un membre de la Cour suprême doit avoir une connaissance approfondie de la loi ou de la jurisprudence islamique."

Plus étrange juridiquement, l’article 130 (chapitre 7 article 15) stipule que, lorsqu’un cas n’est pas prévu par la loi ou la constitution, c’est la jurisprudence Hanafi qui s’applique (Hanafi est une sorte d’école juridique de la charia).

Enfin, cerise sur le gâteau, l’article 149 (chapitre 10, consacré aux possibilités d’amendements, article 1) verrouille totalement le système en déclarant que "la clause d’adhésion aux fondements de la religion sacrée de l’islam et au régime de la République islamique ne peut être amendée."

De même que peindre une brique avec de la peinture dorée ne la transforme pas pour autant en lingot d’or, un préambule mentionnant les droits de l’homme ne transforme pas en constitution démocratique cette constitution afghane qui est une constitution théocratique intrinsèquement totalitaire, dans laquelle la source de la législation n’est pas le citoyen afghan ni ses représentants, mais la volonté supposée d’un dieu, telle qu’a prétendu l’avoir recueillie un chamelier des débuts du Moyen Âge.

Une lecture attentive de la déclaration des droits de l’homme de 1789 (texte de référence indépassable en matière de droits de l’homme), montre que la "constitution" afghane, dans les articles mentionnés ci-dessus, viole incontestablement et sans ambiguïtés les articles 1, 2, 3, 4, 5, 6, 8,10 et 11 de la Déclaration des droits de l’homme. Dans ce cas, c’est l’article 16 qui donne le fin mot : "toute société dans laquelle la garantie des droits n’est pas assurée (...) n’a point de Constitution".

http://www.conseil-constitutionnel.fr/textes/d1789.htm

Cette constitution, qui institue en Afghanistan une théocratie islamique inamovible (d’après son article 149) n’est rien d’autre que le programme politique des talibans, que la coalition était pourtant censée combattre. Il s’agit d’une constitution totalitaire qui contrevient par ailleurs aux vœux, précédemment mentionnés, que l’ONU avait émis dans sa résolution 1378 concernant les devoirs d’un futur gouvernement afghan, qui se devait de faire respecter les droits de l’homme de tous les Afghans.

Certains ne manqueront pas de rétorquer que l’on ne peut pas sans mauvaise foi comparer le gouvernement "musulman modéré démocratique (?)" de Hamid Karzaï avec celui qu’avait été institué par les extrémistes talibans. Et pourtant, la preuve que le système politique afghan n’a rien à voir avec le respect des droits de l’homme est apportée par la fameuse affaire Abdul Rahman.

http://en.wikipedia.org/wiki/Abdul_Rahman_(convert)

Abdul Rahman est ce citoyen afghan arrêté en février 2006 pour s’être converti au christianisme. Il fut condamné à mort et ne dut la vie sauve qu’à une importante mobilisation internationale. Le gouvernement totalitaire de la République islamique d’Afghanistan essaya un moment de le faire passer pour fou afin de ne pas perdre la face (de même que l’Union soviétique essayait de faire passer pour fous ses opposants politiques). Abdul Rahman finit par obtenir l’asile politique en Italie (est-il démocratique, un pays dont le système politique est si liberticide que des citoyens sont obligés de fuir l’oppression et doivent obtenir l’asile politique d’un pays étranger ?). Gageons que, si Abdul Rahman s’était converti à un polythéisme genre hindouisme ou à l’athéisme, aucune pression internationale n’aurait pu lui épargner la pendaison... La non-pendaison d’Abdul Rahman suscita d’ailleurs de véhémentes protestations des religieux afghans, et des réactions diverses de mauvaise humeur au sein des officiels afghans.

Nous voyons donc que, entre détruire deux bouddhas géants non religieusement conformes et tenter d’assassiner judiciairement un homme pour un simple changement de religion, il n’y a aucune différence de fond. Les deux faits sont des manifestations hideuses de la même idéologie totalitaire impitoyable qui s’appelle l’islam, idéologie qui transforme ipso facto tout Etat en Etat totalitaire dès lors qu’elle devient religion d’Etat.

Prétendre que le gouvernement de la "République" islamique d’Afghanistan est "plus démocratique" que le précédent gouvernement des talibans est une imposture. Cela revient à affirmer qu’en son temps le gouvernement d’Union soviétique de Léonid Brejnev était "plus démocratique" que le gouvernement chinois de Mao-Tsé-Toung !

C’est tellement vrai que la "constitution" de la République islamique d’Afghanistan, bien qu’étant écrite dans un style très différent, ressemble très fortement sur le fond à celle de la République islamique d’Iran, considérée pourtant comme ennemi numéro un des Etats-Unis, voire de l’Occident, constitution iranienne que l’on peut lire ici, pour l’intérêt de la comparaison :

http://www.iranonline.com/iran/iran-info/Government/constitution.html

C’est ici qu’on se rend compte de la désinformation officielle qu’essaient de nous faire avaler les autorités françaises. En effet, selon Bernard Kouchner, notre ministre des Affaires étrangères : "La France continuera d’assumer ses responsabilités en faveur d’un Afghanistan démocratique et pacifié et dans la lutte contre le terrorisme." Même son de cloche chez le président, Nicolas Sarkozy, qui déclare sans vergogne : "Ma détermination est intacte. La France est résolue à poursuivre la lutte contre le terrorisme, pour la démocratie et la liberté. La cause est juste, c’est l’honneur de la France et de ses armées de la défendre..."

http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/pays-zones-geo_833/afghanistan_529/france-afghanistan

Comme cela vient d’être démontré, prétendre que la France, en Afghanistan, lutte pour la démocratie et la liberté, est un mensonge éhonté. Elle se contente de soutenir une faction islamique contre une autre, parce que sa politique étrangère actuelle est de s’aligner étroitement sur celle des Etats-Unis, et que la faction au pouvoir en République islamique d’Afghanistan est (pour l’instant) l’alliée des Etats-Unis.

Si la France avait voulu réellement lutter pour la liberté en Afghanistan, elle aurait dû mettre en œuvre, quand c’était encore possible, tout son poids international (elle a quand même encore un siège au Conseil de sécurité) pour exiger que la constitution de la République afghane soit celle d’une république laïque, avec séparation totale de la religion et de l’Etat, condition absolument impérative et nécessaire pour qu’existe la liberté. Elle aurait dû s’opposer avec la plus grande fermeté à l’instauration dans ce pays d’une "République" islamique, qui allait manifestement à l’encontre des buts de l’intervention tels qu’ils étaient fixés par l’ONU. La France se serait grandie, se serait honorée et aurait montré au monde entier l’exemple démocratique en quittant immédiatement l’Afghanistan, en signe de désapprobation, dès l’instauration de cette République islamique, instauration qui entérina la défaite totale de la liberté dans ce pays et la victoire complète du totalitarisme islamique.

Cela aurait épargné, quatre années plus tard, le sacrifice tragique de dix jeunes soldats, morts non pas pour la France ni pour la liberté, mais pour la survie de la République islamique d’Afghanistan...

 

  1. http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/pays-zones-geo_833/afghanistan_529/france
    http://en.wikipedia.org/wiki/Abdul_Rahman_(convert)
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Afghanistan
    http://www.afghan-web.com/politics/current_constitution.html
    http://en.wikipedia.org/wiki/Abdul_Rahman_(convert)
    http://www.un.org/french/docs/sc/2001/res1386f.pdf
    http://www.un.org/french/docs/sc/2002/res1413f.pdf
    http://www.un.org/french/ga/search/view_doc.asp?symbol=S/RES/1444(2002)
    http://www.ladocumentationfrancaise.fr/monde/chronologies/pdf/onu1510.pdf
    http://www.un.org/french/docs/sc/2001/res1383f.pdf
    http://www.defense.gouv.fr/defense/content/download/90925/809571/file/plaquette%20%20PLF08%20V2.pdf
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Force_internationale_d%27assistance_et_de_sécurité74471@

Moyenne des avis sur cet article :  4.02/5   (126 votes)




Réagissez à l'article

90 réactions à cet article    


  • LE CHAT LE CHAT 3 septembre 2008 10:34

    évidemment que non , on a vraiment rien à faire dans ce pays de nazes ! au moins les talibans avaient réussi à limiter les plantations de pavots qui produisent bien plus de dégats dans nos pays que l’aide apportée aux djihadistes de tous poils ! Karzai n’est qu’un pantin de washington profiteur ! que lui ou un autre barbu soit au pouvoir n’a aucune espèce d’importance , ils sont tous aussi arriérés !


    • LE CHAT LE CHAT 3 septembre 2008 10:42

      je rajoute que si on a vu beaucoup de gens s’émouvoir pour les droits de l’homme en Chine ou au Tibet ,
      on ne voit personne manifester pour le droit à boire une binouze sans se faire fouetter en Arabie Saoudite !


    • COLRE COLRE 3 septembre 2008 11:01

      Bravo de nous informer : il suffisait, en effet, d’aller lire la constitution d’Afghanistan pour découvrir ce qu’elle contient… Je ne l’avais pas fait, et je vous remiercie de mettre le doigt sur un fait complètement inconnu et tellement riche de sens, et je suis tout à fait d’accord avec la fin de votre article :

      La France se serait grandie, se serait honorée et aurait montré au monde entier l’exemple démocratique en quittant immédiatement l’Afghanistan, en signe de désapprobation, dès l’instauration de cette République islamique, instauration qui entérina la défaite totale de la liberté dans ce pays et la victoire complète du totalitarisme islamique.


      • Bernard Dugué Bernard Dugué 3 septembre 2008 11:03

        Bonjour,

        à noter un échange de bon et loyaux services puisque l’Afghanistan fait partie des 46 pays qui à ce jour, ont reconnu l’indépendance du Kosovo

        Quant au mot démocratie, il est devenu une sorte de fétiche magique qu’on prononce comme une incantation pour sanctifier quelques coups de forces, comme le soutien à cet abruti de Saakachvili


        • LE CHAT LE CHAT 3 septembre 2008 11:18

          heureusement , il y a un afghan plus moderne , il a même pas de barbe et ne se bat pas à coup de RPG
          http://d.yimg.com/eur.yimg.com/ng/sp/empics/20070929/12/2825588937-athletics-2007-world-taekwondo-bejing-olympic-qualification-men-arena.jpg


          • touaregh touaregh 3 septembre 2008 11:44

            bah dis donc le chat, on voit bien que toi tu es un consommateur invétéré de ce que les médias te refourguent en matière d’informations, de reportages et de documentaires. quand tu dis que les Afghans, nous sommes des "arriérés", c’est par rapport à quoi ? arriérés par rapport à qui ? par rapport à ta société à toi, tellement en avance qu’elle autorise deux personnes du même sexe à se marier et à adopter des enfants, et tellement démocratique que si tu n’es pas l’ami du Roi, et bien on n’a qu’à piller ta maison, et personne ne bougera pour toi, les responsables ne seront pas remerciés ? un pays tellement courageux que la seule fois où il envoie ses soldats se battre, il passe des jours et des jours à se demander pourquoi, comment, à cause de qui ils sont morts, semblant oublier que la guerre, ce sont des blessures, des morts et des larmes !!!


            • LE CHAT LE CHAT 3 septembre 2008 12:05

              Nos femmes , on les force pas à vivre sous des moustiquaires en permanence !

              l’Afghanistan vit avec 5 siècles de retard ce que vivait l’Europe au temps des guerres de religions .
              L’horreur au quotidien , les droits de l’homme au niveau zéro , la femme considérée pas plus qu’un animal,
              les religieux faisant la pluie et le beau temps .


            • LE CHAT LE CHAT 3 septembre 2008 12:10

              un pays tellement courageux que la seule fois où il envoie ses soldats se battre .....

               La France doit être le pays qui a connu le plus de guerres , celle d’Afghanistan interpelle car inutile et pour satistisfaire des interêts qui ne sont pas les notres !


            • docdory docdory 3 septembre 2008 16:13

               @ Touaregh
              Ce que vous dites est de la propagande contraire aux faits : il n’y a pas de mariage homosexuel en France , ni d’adoption d’enfants pour les mariés homosexuels .


            • dixneuf 7 septembre 2008 13:35

              Pas encore de mariages homosexuels ni d’adoptions en France ? , mais on y va, un peu de patience. 19


            • ZEN ZEN 3 septembre 2008 11:49

              Bonjour Doc
              Merci pour ce travail d’investigation
              On ne lutte pas pour la survie de la R.D d’Afghanistan...Ce ne sont qu’alibi et idéologie, langue de bois diplomatique...
              On aide les USA a faire aboutir leurs projets pétroliers. Mais il ne faut pas le dire...

              MOURIR POURQUOI EN AFGHANISTAN ? :

              "...La présence militaire américaine et de l’OTAN en Afghanistan de même que l’envahissement de l’Irak font partie d’une stratégie ayant deux objectifs 1) Établir des bases militaires à proximité de l’Iran et 2) Contrôler l’exploitation pétrolière en Irak et construire le pipeline trans-afghan pour accéder au pétrole et au gaz naturel des républiques de l’Asie Centrale au nord de l’Afghanistan. Pour y arriver les américains doivent non seulement envahir militairement pour déloger les gouvernements en place mais y maintenir une présence militaire permanente, c’est à dire au-delà de 20 ans, temps minimum requis pour implanter un gouvernement amis stable et former une armée efficace de même qu’un corps policier fiable..."


              La sécurisation de la route du pétrole rime-t-elle avec l’élimination des régimes islamo-révolutionnaires ?


              • docdory docdory 3 septembre 2008 16:05

                 @ Zen
                Très intéressant , ce texte de "l’avocat du diable " . Si je tente de démontrer , preuve à l’appui , dans mon article que l’intervention en Afghanistan n’a rien à voir avec la défense de la liberté , il est bien certain que cette intervention a maintenant ( ce n’était peut-être pas le cas initialement ) des buts cachés n’ayant rien à voir avec la démocratie ou les droits de l’homme . Raison de plus pour que l’armée française se désolidarise de cette intervention ( mieux vaut tard que jamais ) et quitte rapidement l’Afghanistan ...



              • Franck804 3 septembre 2008 13:19

                Bonjour Doc,

                Merci pour toutes ces précisions, dignes du travail d’un journaliste professionnel !
                Si la presse et les médias étaient libres ce sujet aurait déjà été développé dans nos quotidiens ou au journal de 20 heures , cela montre bien les imites de ce que certains continuent à appeler l’"information" en France, pays que l’on dit démocratique et dans lequel on peut s’exprimer librement ... Enfin, pas tout le monde, à commencer par ceux qui sont censés nous informer.

                Merci aux rédactions à la botte du pouvoir de ne pas nous avoir ennuyé avec la réalité des choses !


                • Vincent 3 septembre 2008 13:30

                  On ne peut pas changer les gens contre leur volonté. Les afghans sont de fervents musulmans, ces lois qui vous paraissent si archaïques sont normales pour eux. Touche pas ma soeur, ou tu passeras un sale quart d’heure. Ces lois sont peut-être débiles, mais ils ont toujours vécu avec. En France, on a bien tout un tas de crétins qui croient que la démocratie c’est d’avoir deux partis qui se succèdent tous les 5 ans (ou plus) à la tête de l’état, et ça, ça ferait bien marrer les habitants d’un pays démocratique (si seulement il y en avait un sur Terre)

                  Si une armée avait envahit la france de louis XIV pour y apporter un système démocratique, il y a fort à parier que tout le tiers-etat se serait soulevé contre cette infamie : comment ? on veut nous retirer notre divin roi ? Mais de quel droit ? qui nous montrera la divine voie à suivre ? qui va conduire le troupeau ?


                  • docdory docdory 3 septembre 2008 14:29

                     @ Vincent
                    Sur les archives vidéos des années 60 , que l’on peut regarder ici ,
                    http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/pays-zones-geo_833/afghanistan_529/conference-internationale-soutien-afghanistan-paris-12-juin-2008_18866/afghanistan-marche_18876/afghanistan-1960-1980-videos-ina_18878/voyage-au-coeur-archives-afghanes-videos-ina_62478.html
                    on constate que l’Afghanistan était un pays en voie de modernisation , dans lequel de nombreuses femmes n’étaient pas voilées , et ressemblaient dans leurs vêtements aux françaises de l’époque .
                    Vous dites qu’on ne peut pas changer les gens contre leur volonté . Je pense que l’immense majorité des femmes afghanes ne rêvent que d’une chose : retrouver les libertés qui étaient les leurs dans les années 60 .
                    Certes , cela déplairait à certains hommes , mais comment le savoir si l’on a pas essayé . Les lois qui sont " normales " selon vous , pour les afghans ne le sont peut-être pas tant que ça . J’ai eu l’occasion de rencontrer un certain nombre d’immigrés afghans : les femmes sont toutes habillées à l’occidentale , aucune ne porte le voile , et aucune ne fait le ramadan , ni ne manifeste une quelconque religiosité ni un mode de pensée archaïque .


                  • Nobody knows me Nobody knows me 3 septembre 2008 13:56

                    Bonjour docdory.

                    J’ai d’abord eu les cheveux hérissés au premier abord. Puis j’ai lu l’article en profondeur et malgré que ce que vous dîtes semble censé d’un point de vue du contribuable (et encore), je ne suis pas vraiment d’accord avec tout votre article (ou en tout cas surpris par la naïveté des propositions finales et des assertions contenues dedans).

                    Un bref rappel historique, tout d’abord : après les attentats du 11/09/2001, une intervention américaine contre le régime des talibans en Afghanistan est décidée, suite au refus du gouvernement taliban de livrer Ben Laden. Ce régime des talibans avait au préalable soulevé, par ses exactions, l’indignation du monde entier.

                    Soit c’est naïf, soit c’est malhonnête. Ben Laden en Afghanistan, a-t-on eu des preuves aussi tangibles que pour les ADM en Irak ??
                    A noter, comme je l’ai lu qq part sur le site du Monde Diplo, que la destruction des statues par les talibans avait indigné la communauté internationale... avant le traitement des femmes dans ce pays.
                    A noter également que les talibans satisfaisaient largement les occidentaux à l’époque où les soviét se ssont incrustés, mais qu’ils dérangent désormais. On doit avoir une putain de réputation de girouettes... ou d’enculés là-bas.

                    Elle aurait dû s’opposer avec la plus grande fermeté à l’instauration dans ce pays d’une "République" islamique, qui allait manifestement à l’encontre des buts de l’intervention tels qu’ils étaient fixés par l’ONU.
                    Si cette constitution de merde avait emmerdé en quoi que ce soit les envahisseurs que nous sommes, elle ne serait pas sur le papier. Encore une fois, je m’en prendrai donc aux dirigeants "démocrates" de ce monde plutôt qu’à l’Islam lui-même (bien que certains articles et lois soient totalement ancestraux dans ce que vous avez cité).
                    De plus, je suis surpris qu’on ne s’en prenne pas plus aux autres théocraties comme l’Arabie Saoudite, et autres pays exportateurs de chocolat noir... euh pardon c’est du pétrole. L’argent y serait-il pour quelquechose ?

                    Bref, si on suivait les propositions de votre article, on n’interviendrait nulle part, puisque ça coûte beaucoup de sous tout de même... Déjà qu’on ne le fait que là où il y a des intérêts.
                    En somme, j’ai perçu - de mon point de vue - du juste, bien documenté, mais parsemé de beaucoup d’hypocrisie et/ou de malhonnêteté.
                    En effet, comme j’ai pu le lire dans un autre commentaire, un vrai travail de journaliste professionnel...


                    • docdory docdory 3 septembre 2008 15:48

                       @ Nobody knows me 
                      Il n’est effectivement pas exclu que Ben Laden n’ait pas été présent en Afghanistan au moment de l’intervention . Cela n’empêche pas de constater que le gouvernement taliban était un régime infâme qui apportait un soutien actif aux terroristes , ce qui , après le 11 septembre , faisait de ce régime une cible .
                      Je suis d’accord avec vous sur le fait qu’il n’y a aucune différence de fond en ce qui concerne les libertés individuelles entre la république islamique d’Afghanistan et l’Arabie Saoudite , ni entre les talibans et l’Arabie saoudite . C’est d’ailleurs le sens de mon article . Une république islamique n’est pas plus démocratique qu’un royaume islamique . Ce sont tous les deux des théocraties , donc des états totalitaires . 
                      Si l’actuelle République islamique d’Afghanistan pouvait se passer du soutien militaire de la coalition , et que celle-ci quitte ce pays , nul doute que des talibans feraient rapidement partie du gouvernement , et que les terroristes jouiraient au moins de la neutralité bienveillante des autorités ...Ce qui rend encore plus illusoire et inutile l’intervention actuelle et la présence française dans ce pays ....


                    • Paul Villach Paul Villach 3 septembre 2008 14:12

                      Cher Docdory, comme à votre habitude, vous avez l’art de planter votre scalpel là où ça fait mal. Paul Villach


                      • Teo Toriatte 3 septembre 2008 14:17

                        Je propose donc que tous les pays dont la constitutions fait référence à une religion ( ou seulement l’Islam ?) soient exclus de la liste des démocraties.
                         



                        • JL JL 3 septembre 2008 16:33

                          @ TEO TORIATTE : seulement l’islam ?

                          Vous connaissez l’histoire du type qui ne dit jamais mort aux cons par crainte de voir ses amis tomber ?


                        • Thierry Israël JACOB 3 septembre 2008 14:18

                          L’Afghanistan bien sur...les talibans, al qaida...encore...et puis le Pakistan si imbriqué, si proche...nucléarisé.
                          Ne pensez pas que l’idéologie islamique se contentera d’appliquer ses "us et coutumes" la bas.
                          Le but est d’atteindre le pouvoir, pour former des djihadistes...importés du Maghreb, d’Europe, du moyen orient...avec les moyens d’un appareil étatique.
                          Cet islam radical peut se propager partout, d’abord dans le "monde musulman"...du Maroc à l’Indonésie...et puis...au delà...asie centrale, afrique noire...

                          Ne laissons pas cette idéologie se développer...nulle part...elle nous rattraperais...un jour ou l’autre...beaucoup plus puissante...


                          • Nobody knows me Nobody knows me 3 septembre 2008 14:28

                            Le but est d’atteindre le pouvoir, pour former des djihadistes...importés du Maghreb, d’Europe, du moyen orient...avec les moyens d’un appareil étatique.

                            Wouaw ! Ca a l’air trop bien votre truc là, Jacob !! On commence quand ?


                          • ASINUS 3 septembre 2008 14:40

                            yep TOUT etat dont la constitution contient des references religieuses n est pas democratique
                            mais une theocratie
                            dans la liste à I nous trouvont
                            Iran
                            Israel
                            ......


                          • el bourrico 3 septembre 2008 15:01
                            					Ta gueule avec ton sionisme nucléarisé, ton idéologie ne doit pas se développer, nulle part, comme toutes les idéologies religieuses.

                            Es tu conscient triple buse que si un jour les Iraniens et les talibans Afghans travaillent ensemble, nous auront réussi l’exploit de faure collaborer deux entités qui ne peuvent pas s’encadrer.
                            Ca t’arrange d’avoir un ennemi qui forme un bloc, c’est plus simple... voir simplet.

                            Bref, encore une fois, ta gueule Jacob.

                            				 				

                          • Thierry Israël JACOB 3 septembre 2008 15:10

                            ASINUS...la quasi totalité des pays a une référence religieuse...les droits de l’homme doivent beaucoup aux 10 commandements...à la torah...
                            lorsque d’autre nation font appel au coran...
                            vois tu la différence qu’il y a entre eux ???


                          • Teo Toriatte 3 septembre 2008 15:15

                            Vous pouvez considérez que pratiquement tous le pays du monde sont des théocraties selon votre définition.
                             


                          • Thierry Israël JACOB 3 septembre 2008 15:16

                            AL BOURRICOT...

                            l’antisionisme, est, par essence, antisémite...et il le sera toujours

                            Martin Luther KING


                          • Thierry Israël JACOB 3 septembre 2008 15:19

                            Dieu est 1, parait il, mais lequel ???
                            Orthododoxe, libéral, démocratique, laïque ???
                            Il est ce que les hommes en font.
                            Que les lumières soient avec eux !

                            Thierry Israël JACOB

                            BISOUS


                          • Nobody knows me Nobody knows me 3 septembre 2008 15:33

                            Pourriez-vous nous rappeler en quelle année Mr King a prononcé cette phrase et dans quel contexte ?
                            Les conditions de vie des palestiniens et des gazaouis étaient-elles les mêmes qu’aujourd’hui ?
                            Le deuxième mur de Berlin était-il en construction ?
                            La colonisation conituait-elle malgré les résolutions de l’ONU ?

                            Merci d’avance pour votre rigueur.


                          • Thierry Israël JACOB 3 septembre 2008 15:57

                            NOBODY...je crois que M.L.K connaissait trés bien le définition de : SIONISME...lui !


                          • Nobody knows me Nobody knows me 3 septembre 2008 16:07

                            Vous ne répondez pas à ma question. Toujours aussi rigoureux à ce que je vois.


                          • Zalka Zalka 3 septembre 2008 16:14

                            "à la torah... "

                            Arrête de fumer...


                          • ASINUS 3 septembre 2008 16:32

                            bonjour , j en reviens j ai pus constater un reinvestissement de la societé civile par le religieux
                            jusqu a l interieur de tsahal , je ne confond pas les deux systemes politiques iran/israel je tiens
                            juste que tot ou tard les laiques vivant en eretz israel seront sommés de choisir et ce jour la la theocratie
                            sioniste sera jugé a l aune de la theocratie des mollahs


                          • claude claude 3 septembre 2008 18:00

                            " par Thierry Israël JACOB (IP:xxx.x67.115.10) le 3 septembre 2008 à 15H16 							
                            							

                             
                            								AL BOURRICOT...

                            l’antisionisme, est, par essence, antisémite...et il le sera toujours "


                            être antisioniste c’est ne pas approuver l’expension impérialiste de l’état d’israël sur les terres palestiniennes. il s’agit d’une attitude politique.
                            l’antisémitisme est du racisme pur et simple. (juste pour info : les palestiniens, sont aussi un peuple sémite !) smiley

                            on peut s’opposer à la politique de confiscation des terres palestinniennes par israël, sans être pour cela contre le peuple juif !

                            lespersonnes qui forment les 2 peuples n’ont rien à voir avec le crétinisme de certains d’entre eux, qui vivent dans la haine, et le déni de tout ce qui n’appartient pas à leur camp !




                          • claude claude 3 septembre 2008 18:43

                            "par Thierry Israël JACOB (IP:xxx.x67.115.10) le 3 septembre 2008 à 15H10 							
                            							

                             
                            								ASINUS...la quasi totalité des pays a une référence religieuse...les droits de l’homme doivent beaucoup aux 10 commandements...à la torah...
                            lorsque d’autre nation font appel au coran...
                            vois tu la différence qu’il y a entre eux ? ? ?"

                            les droits de l’homme doivent beaucoup aux 10 commandements...à la torah...

                            la déclaration des droits de l’homme doit surtout beaucoup aux philosophes à partir de la haute antiquité à ceux du siècle des lumières, ainsi qu’à l’indépendance américaine ! on oublie aussi que les religions du livre découlent en droite ligne des courants religieux de l’égypte et des autres peuples méditerranéens :

                            question : quid est des pays qui n’ont pas de religion issue du livre ? les hindouistes ? bouddhistes ? les religions africaines ? la religion juive ne concerne que 0,23% des croyants ; l’islam 20 % et les chrétiens 33% !


                            il faut arrêter de se regarder le nombril et de croire qu’on est les seuls à détenir la vérité ! smiley
                            							

                          • Thierry Israël JACOB 3 septembre 2008 19:11

                            CLAUDE...l’Europe "moderne" c’est quoi ???
                            Constantin 1é le grand a utilisé une idéologie politique moderne pour asseoir sa puissance : le christianisme (plus tard des hommes comme clovis et charlemagne parachéveront l’oeuvre.)
                            Le christianisme, c’est quoi ???
                            C’est rabbi yeshoua ben yossef dit jésus....un Israélite d’envergure qui n’a jamais renié son identité, qui a "traduit" le message.
                            Quel message, sinon celui du livre, de la torah et de ses commandements ???

                            Je ne parle pas d’un dieu mais d’un état d’esprit et d’une action politique...qui se traduit concrétement dans la réalité
                            Le coran aussi se traduit concrétement dans la réalité...DEPUIS...


                          • Lairderien 3 septembre 2008 22:50

                            Ben oui c’est tellement facile !!!

                            L’antisionisme c’est le rejet de la spoliation d’une terre qui appartient à d’autres, par des gens qui se réclament d’une tradition venant de textes mythiques, pas plus ou pas moins important que d’autres textes mythiques tel L’Illiade et L’Odyssée. D’autant que ces spoliateurs se basent sur des textes ou on nous explique que déja il y a plusieurs millénaires ils sont venus, au nom du dieu qu’ils se sont inventés spolier les terres de gens qui étaient sur place avant eux.

                            En sommes les sionistes actuels ne font que remettre leurs pas dans ceux de leurs ancêtres mythiques Abraham et MoÏse, pour conquérir par le glaive et le feu un territoire peuplé par leurs frères des autres tribus SEMITES de la région.

                            Mais si vous avez lu la thorah, vous savez bien que d’autres sont venus ensuite, pour disperser par le fer et le feu les fils d’Abraham et tout recommencera encore, tant que les leçons du passé n’auront pas été comprises.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès