Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Agoravox : une communauté prête aux réformes...

Agoravox : une communauté prête aux réformes...

Je suis blogueur depuis février 2006 et rédacteur AgoraVox depuis mai 2006. Je « poste » en tant que « libéral pragmatique » sur des sujets politiques à dimension économique (les débats sur l’immigration, l’insécurité, le processus de paix au Moyen-Orient ou le mariage des homosexuels sont, en tout cas pour l’instant, en dehors de mon « scope », celui sur le réchauffement climatique commence à m’intéresser bigrement...).

J’ai « posté » une vingtaine d’articles sur AgoraVox et j’ai pris le temps ce week-end de faire un relevé des scores d’intérêts (article intéressant ? oui/non), du nombre de votes et du nombre de commentaires qu’ont suscité ces différents « brûlots ultralibéraux » comme aimeraient à les décrire nos collectivistes de tout poil chantres de la pensée unique et prétendument détenteurs du « monopole du coeur ».

Faire parler ces chiffres présente de nombreux biais, rappelés ci-dessous, mais, puisqu’une plate-forme comme Agoravox constitue un nouvel outil dans une démocratie qui mérite rénovation, j’ai pris le risque d’essayer de tirer de cette interaction avec la communauté agoravoxienne des enseignements qui pourraient être utiles à nos candidats à la présidentielle, si tant est qu’ils souhaitent être audacieux...

Premier biais, la communauté des rédacteurs, commentateurs et « voteurs » Agoravox, parce qu’il s’agit de personnes utilisant beaucoup Internet (et y ayant, pour une partie, accès depuis leur lieu de travail ou pendant la journée), est constituée d’une population plus jeune, moins « classe laborieuse » et moins rurale que la population française ne l’est dans son ensemble : en étant provocant (et j’aime l’être), plus proche de la France de demain que de celle d’aujourd’hui.

De plus, il s’agit d’une communauté qui a envie de contribuer, qui aime débattre et qui pense que cela peut avoir une utilité : moins résignée que la nation française, elle voudrait, dans son ensemble, faire avancer le « schmilblick » et ne sombre pas dans la contestation ou dans le rejet pur et simple. Cette dernière précision est d’importance pour ceux qui se souviennent du 21 avril 2002 (29% des suffrages exprimés étant allés à l’extrême droite -19%- ou à l’extrême gauche -10%- sans compter les 3% de Robert Hue et les 4% de Jean Saint Josse, ce qui nous amènerait à 36%)...

Dernier biais important, la question posée est : « Article intéressant ? » et non pas : « Etes-vous d’accord avec cet article ? ». Petite suggestion à MM. Revelli et de Rosnay, ajouter un bouton « d’accord/pas d’accord ? » serait sans doute bienvenu... Il faut donc re-traiter de façon totalement empirique le cas des honnêtes gens ayant admis qu’un article était intéressant alors qu’ils sont en désaccord avec son contenu. J’ai fixé le coefficient arbitrairement à 5/7... Autrement dit, si plus de 70% disent que c’est intéressant, cela est interprété comme 50% sont tout à fait d’accord, plutôt d’accord ou, en tout cas, pas en désaccord.

Ci-dessous les résultats bruts :

Gamelle, gabelle et game over (92%, 26 votes, 12 réactions)
Déficit de l’intermittence (84%, 109 votes, 35 réactions)
Les vessies et les lanternes de Fabius (81%, 190 votes, 42 réactions)
Rémunérations des grands patrons (81%, 98 votes, 109 réactions)
Airbus :...le « crash » (81%, 173 votes, 63 réactions)
Actionnariat salarié (80%, 42 votes, 11 réactions)
Fusions-acquisitions (80%, 36 votes, 27 réactions)
Les privatisations (79%, 63 votes, 26 réactions)
Université tristesse (78%, 125 votes, 98 réactions)
La prime pour l’emploi (72%, 95 votes, 73 réactions)
Adieu chères Sécu et Unedic (71%, 142 votes, 109 réactions)
Retraites du secteur public (71%, 342 votes, 222 réactions)
La France est innovante (66%, 39 votes, 8 réactions)
Les mensonges (56%, 95 votes, 23 réactions)
Petite parabole automobile (51%, 157 votes, 58 réactions)
Logement social (50%, 131 votes, 51 réactions)
L’Europe qui gagne (46%, 62 votes, 17 réactions)
Aidons le capitalisme (45%, 194 votes, 310 réactions)
L’Europe c’est fini (42%, 100 votes, 57 réactions)
L’Olympique lyonnais en Bourse (33%, 83 votes, 14 réactions)
(Relevé le 4/11/2006 à 9:00)
Rappelons que la thèse générale de l’ensemble de ces « posts » est que la France va droit dans le mur « en klaxonnant » et que les seules solutions pour éviter le « crash » sont :

  • une compréhension et une appropriation par le plus grand nombre (et pas simplement par une prétendue élite) des phénomènes économiques liés à la mondialisation, au capitalisme, au libre-échange et tout simplement à l’entreprise
  • une politique de réformes lourdes de notre « modèle français » issu des Trente glorieuses qui est « ringardisé » par les changements de ce début de siècle et, surtout, qui court à la faillite comptable sans espoir de redressement dans la continuité
  • une mise hors d’état de nuire des corporatismes égoïstes, résultant de notre système et de ses difficultés, et ceci, que ces corporatistes soient syndicaux, générationnels et/ou purement élitistes.

Mon analyse subjective des chiffres ci-dessus, complétée par une relecture d’une bonne partie des commentaires, permet de classer les sujets en trois catégories.

Les sujets « On s’en fout »...

La baisse de la taxe sur les baby-foot et flippers fait certainement partie des anecdotes. Si elle n’intéresse pas grand monde, les lecteurs sont visiblement, dans leur immense majorité, d’accord avec le « trop d’impôt tue l’impôt et le business ». Bonne nouvelle...

La liberté donnée aux clubs de football de rentrer en Bourse est également un sujet marginal. Par contre, les lecteurs semblent très défavorables à cette « financiarisation » du sport numéro 1. Le plus mauvais score... Etonnant !

Malheureusement, les politiques favorisant l’innovation ou l’actionnariat salarié ne sont pas mobilisatrices. Personne n’est absolument contre, mais le scepticisme semble de mise. Cela concerne sans doute trop peu de monde de façon concrète. Vraiment dommage...

Les sujets qui fâchent...

Envisager la privatisation progressive du logement social (qui est une thèse peu courue) pour pouvoir en construire de nouveaux en plus grande quantité (quitte à déloger ceux qui n’y auraient plus droit) ne semble pas faire l’unanimité du tout. Il faut dire qu’un Français sur quatre habite dans un logement social. L’idée est peut-être trop neuve ou trop financière...

L’Europe est clairement un sujet qui fâche. Même quand l’équipe européenne bat les États-Unis lors de la Ryder Cup, ce n’est pas intéressant. Penser que le non au référendum était une réaction d’humeur est une erreur. Les Français n’aiment plus l’Europe. Laissons la poussière retomber...

Le « capitalisme mondialisé » ou la « mondialisation capitaliste » est aussi un sujet d’âpres débats : le fait qu’il offre des opportunités à la France n’est pas consensuel, le fait que nos hommes politiques, dont nous attendons beaucoup trop en la matière, soient totalement impuissants est peut-être l’explication. A chacun de voir comment se positionner...

Je considère enfin comme maladroite ma « parabole automobile » qui m’a valu des insultes « hors sujet » de type « pollueur » ou « sale richard ». Il faut éviter les paraboles dont le format est générateur d’incompréhension et, en outre, la liberté individuelle semble être un sujet dont les Français se fichent visiblement totalement ! Un coup d’épée dans l’eau...

Les sujets qui donnent de l’espoir...

Le « ni-ni » et l’économie mixte de Mitterrand semblent avoir fait leur temps. Les privatisations semblent bien vécues. La nationalisation de Suez prônée par Fabulius le décrédibilise fortement (à moins qu’il ne le soit déjà)... Le désengagement complet de l’Etat, que je prône par exemple pour EADS, évitant à un Etat actionnaire d’être un mauvais gestionnaire, semble même devenir consensuel. A continuer...

Nos systèmes sociaux coûteux et déficitaires préoccupent nos compatriotes. Mettre la Sécu ou l’Unedic en concurrence avec des assureurs privés, remettre en cause la prime pour l’emploi pour cause d’inefficacité, revisiter le régime des intermittents du spectacle afin de trouver des solutions viables économiquement, tout cela ne semble plus « tabou ». Osons...

Réduire l’inéquité (j’évite le mot « inégalité ») aussi bien du côté des grands patrons trop cupides que de celui des retraites des fonctionnaires et salariés du secteur public trop privilégiés par rapport aux salariés du secteur privé paraît politiquement acceptable. Allons-y...

Réformer l’université qui se fossilise en formant des générations de chômeurs : nouvelle gouvernance, professionnalisation des filières, sélection à l’entrée, suppression de la gratuité... ce sont apparemment les bonnes pistes. Le problème est reconnu. Ca va chauffer avec les syndicats enseignants, mais on peut le faire...

Conclusion :

Bien évidemment, cette analyse présente tous les biais décrits plus hauts, et il peut m’arriver de prendre mes désirs pour des réalités. Ceci dit le raisonnement est juste au moins sous l’angle relatif d’un sujet par rapport à l’autre.

Autrement dit, pour le chantre de « l’aptitude au changement » que je suis, il m’est difficile de croire que la majorité des Agoravoxiens soient contre tout changement !

Si cette hypothèse est juste, un candidat, pris d’une forme de franchise inhabituelle, qui déclarerait :

  • la mondialisation, je constate qu’elle est un fait avéré contre lequel je ne peux pas grand-chose sinon constater qu’il faut nous bouger les f...
  • l’Europe est un beau rêve mais laissons-la en jachère quelque temps...
  • l’Etat fait trop de choses mal, continuons à privatiser ce qui doit l’être...
  • les déficits budgétaires et sociaux sont intenables, il faut revisiter et réformer nos systèmes sociaux et administratifs en visant une plus grande équité (ndr : ne pas lire égalité) et une bien meilleure performance économique...
  • l’université française (ndr : et sans doute l’Education nationale tout entière) est malade et la soigner en la changeant profondément est une priorité absolue...

... serait soutenu par une majorité d’Agoravoxiens !

Pour confirmer ou infirmer la pertinence de mon propos, comme j’aime bien le risque, vous pouvez voter en cliquant sur le lien ci-dessous :

D’accord ? Pas d’accord ?

Si j’obtiens plus de 50% de « tout à fait » et « plutôt », mon analyse sera un peu validée, sinon j’irai me rhabiller !


Moyenne des avis sur cet article :  3.44/5   (105 votes)




Réagissez à l'article

51 réactions à cet article    


  • Forest Ent Forest Ent 13 novembre 2006 13:56

    50/50 est le résultat normal pour les réponses à une question pas comprise. smiley

    Sur le fond, je pense que l’on pourrait faire la même analyse sur les articles d’un rédacteur de point de vue opposé, et trouver les mêmes résultats, c’est à dire exactement le contraire.

    Il me semble difficile de séparer ici le fond et la forme. Pour ma part, j’ai beaucoup apprécié certains de vos articles sans être en accord avec vous. Par exemple, il me semble très bien de dénoncer les conflits d’intérêt, y compris à l’intérieur de l’état, sans pour autant souhaiter de privatisations.


    • Marsupilami (---.---.224.211) 13 novembre 2006 15:31

      Je fais mien le commentaire de Forest Ent.

      @ L’auteur : je ne suis pratiquement jamais d’accord avec tes idées ultra-libérales, mais tes articles sont souvent bien argumentés et je vote donc souvent pour... tout comme je lis les articles du petit expert-comptable de l’ultralibéralisme Eric Le Boucher dans Le Monde parce que je sais ainsi exactement ce que pense, hors langue de bois politicienne, les tenants d’une idéologie à laquelle je m’oppose.

      D’accord ?


    • gem gem 13 novembre 2006 16:17

      et moi itou smiley (et pourtant c’est bien rare pourtant que je sois + d’accord avec Forrest Ent qu’avec JDCh)

      Le biais c’est qu’il me semble que la relation entre interressant/pas interressant et d’accord /pas d’accord est plus complexe que simplement linéaire !

      Mais l’exercice d’analyse était bien tenté. Pour cet exercice délicat, je pense qu’on peut distinguer 3 cas * les articles notés « non », et les articles avec peu de votes : le sujet n’interessent ou n’emporte pas l’adhésion. * les article notés « oui » avec beaucoup de commentaires : sujet conflictuel, l’adhésion plafonne autour de 50% au mieux. * les article interessants avec peu de commentaires : bon accord, là oui on peut supposer que le score relette bien le taux d’adhésion

      Pour faire simple, à mon avis il faut prendre comme indicateur le cube de l’intérêt reconnu, ce que je justifie a posteriori en excluant successivement * ceux qui se foute du sujet (-> un coef) * ceux qui s’y interressent mais on quand même voté « non » parce qu’ils sont en désaccord, en nombre corrélé à l’intérêt (-> carré) * ceux qui ont reconnu un intérêt mais ne sont pas d’accord (->cube)

      Et là on doit faire coller l’observation de Forrest Ent et la tienne.


    • Marsupilami (---.---.224.211) 13 novembre 2006 18:40

      @ Gem

      Tu es trop logique et rationnel. La plupart de ceux qui votent pour ou contre les articles le font d’une manière subjective et irrationnelle, du style « j’aime » ou « j’aime pas » (et ça m’arrive aussi, même si c’est plutôt rare), indépendemment de la qualité de l’argumentation. On ne peut rien contre ça, sinon supprimer les commentaires d’Agoravox. Donc il faut faire avec, même si c’est injuste et absurde comme la vie l’est la plupart du temps, vu qu’elle se fout de nos logiques et de nos rationalisations.


    • Paldeolien 14 novembre 2006 04:40

      Sans doute, faudrait-il donner le résultat général de l’article en fin de commentaires, ou décalés, cela oblige à lire un peu les com, avant de voter rapidement et ensuite le regretter.


    • JDCh JDCh 13 novembre 2006 15:44

      @Forest Ent & Marsupilami

      vous avez voté « pas d’accord », j’imagine ?

      Ce que j’essaie de mesurer ici c’est l’acceptation ou non-acceptation des réformes qui sont, à mon sens, nécessaires pour sortir ce pays de la crise dans laquelle il est englué.

      Comme aucun candidat à la Présidentielle n’ose en parler, ca serait bien de pouvoir les y encourager !


      • Stravos (---.---.132.162) 13 novembre 2006 17:48

        Pour les réformes qui fachent vraiment, il serait bon qu’elles fassent l’objet d’un référendum, comme en Suisse. Celà aurait au moins l’avantage de leur conférer une légitimité démocratique qu’elles n’ont pas et ne sauraient avoir dans un système purement représentatif, tel le « nôtre ».


      • Marsupilami (---.---.224.211) 13 novembre 2006 18:44

        @ L’auteur

        Je n’ai voté ni « d’accord » ni « pas d’accord ». Sur ce genre de sujet, je réserve mes votes aux partis politiques au moment des élections.

        J’ajoute que le mot « réforme » est en soi insignifiant. Tout le monde veut des réformes mais personne ne veut les mêmes. Personnellement, je ne veux pas de réformes ultra-libérales, c’est clair.


      • Gasty Gasty 13 novembre 2006 16:08

        Monopole du coeur ne doit pas vous poser de problèmes quand on n’en a pas.Agoravox un outil ?? de propagande pour certains mais d’ expression pour d’autres. Quant à une classe moins laborieuse et moins rurale pour une jeunesse qui quoi ??? ne sombre pas dans la contestation et le rejet de « votre socièté à vous » !

        Vu comme ça, vous imaginez etre plus proche, mais c’est une illusion. Déjà pour l’aujourd’hui vous semblez etre largué , alors demain ! n’y pensez plus, faites nous ce plaisir.

        De quelle nuisible corporation faites vous parti ?

        Je vous suggere de donner 50% de vos vetements.


        • Gasty Gasty 13 novembre 2006 16:12

          Et de vous rhabiller chez Cardin , vous ne pouvez pas resté comme ça !


        • Gasty Gasty 13 novembre 2006 17:33

          Ah oui ! aussi ne perdez pas de vue :

          « Que vous etes le mur »

          Bon je dois partir bosser A+


        • Stravos (---.---.132.162) 13 novembre 2006 17:39

          Interressant, mais la « communauté » d’aggoravox n’est absolument pas repésentative des français. Pour mémoire, je rappelle qu’un sondage des « aggoraviens » donnaient 6% d’abstention pour la prochaine présidentielle...


          • Depi Depi 13 novembre 2006 17:49

            Voilà pourquoi votre fille est muette.

            Comprenne qui pourra, sic.

            P.S : L’utopie n’est que le nom donné aux réformes lorsqu’il faut attendre les révolutions pour les entreprendre.


            • Depi Depi 13 novembre 2006 18:15

              Puisqu’apparemmetn mon commentaire a mystérieusement disparu, je le remets. Si un modérateur ne le comprend pas, il lui suffit de chercher un peu, ça n’a rien d’un troll.

              "Voilà pourquoi votre fille est muette.

              Comprenne qui pourra, sic.

              P.S : L’utopie n’est que le nom donné aux réformes lorsqu’il faut attendre les révolutions pour les entreprendre."

              Ces quelques lignes résument ma pensée après lecture de l’article, auquel j’ai voté intéressant et plutôt d’accord, sans doute ai-je pêché par optimisme mais je ne vois pas ce qui nécessite la suppresion de mon commentaire.


              • Depi Depi 13 novembre 2006 18:16

                Bon bah c’est le site qui lag ou alors ma connexion. Mea Culpa et mes plates excuses.


              • La Taverne des Poètes 13 novembre 2006 18:45

                Je signale une coquille qui s’est glissée dès le début de votre article : on lit « Je suis blogueur » alors que tout le monde a bien compris que vous vouliez écrire « Je suis blagueur ».

                Vous nous avez bien amusés avec ces constats faits à partir de votre seules idées (toutes libérales : j’enlève « pargmatiques » c’est très secondaire et c’est pour faire joli), constats qui seraient repris comme des propositions pour la Présidentielle par « Un candidat, pris d’une forme de franchise inhabituelle » !

                Et moi qui croyais que vous aviez peu d’humour. smiley


                • kSpEr (---.---.38.193) 13 novembre 2006 19:20

                  Article globalement interressant, qui fait preuve d’une objectivité et d’une très bonne synthese de la pensée agoravoxienne .

                  Cependant, je vais m’exprimer sur le sujet ou ma reflexion est la plus poussée et je n’arrive pas au mm conclusion que vous .

                  « Réformer l’université qui se fossilise en formant des générations de chômeurs : nouvelle gouvernance, professionnalisation des filières, sélection à l’entrée, suppression de la gratuité... »

                  D’accord avec vous, l’université à bien besoin d’un coup de main mais les solutions que vous proposées sont au antipodes de celle que je vais exposer.

                  La professionalisation des filières doit se faire, mais dans une certaine mesure. La licence doit preparer à un socle commun, quelque soit la matière, et ne pas professionaliser. Il faut repousser la professionalisation au maximun .

                  Ceci peut ne pas paraitre crédible mais qd on sait qu’un français change en moyenne 2 à 3 fois de secteur d’activité dans sa vie, le professionaliser dans un secteur d’activité le plus rapidement possible ( dés la 3eme année de sa licence par exemple, comme sa se fait à L’université de Marne la vallée ) est une impasse pour son futur . A la sortie de sa formation il sera competetif dans son secteur, mais des qu’il changera de secteur, il ne le sera plus et la perte pour l’economie n’en sera que plus grande .

                  Qd à la selection dés l’entrée, avec le decret qui vient d’etre publié recemment qui prevoit l’instauration de rdv des fevrier entre l’eleve de terminal et la faculté choisi, elle aura pour effet de selectionner les eleves . C’est simple, il suffira de decourager l’eleve en lui disant qu’il n’a de bonnes notes dans la matiére qu’il faut et il s’en ira ailleurs, remplir les cases vides notamment en BTS et IUT .

                  La selection à l’entrée est un fleau . Et vous qui voulez lutter contre « l’inéquité », et bien a votre avis, qui sait qui risque de parvenir à l’université entre le fils de milieu aisée et celui de classe pop ?? Juste un chiffre : 17% de fils d’ouvrir en 1ere année de licence, seulement 3% en master . Les fils d’ouvriers serait’il moins competent que leurs homologues fils de cadre ....


                  • JDCh JDCh 13 novembre 2006 22:29

                    Laissez moi faire une simple comparaison : si la sélection n’était pas le mode de sélection au football on aurait le fils de Giresse et non pas Ribery en équipe de France. Ceci est vrai pour l’équipe de France, la ligue 1, la pro-D2, le national...


                  • Timothée Poisot 14 novembre 2006 12:06

                    >si la sélection n’était pas le mode de sélection au football

                    J’adore ce genre de phrase.

                    Si le beurre sur la tartine n’était pas le beurre sur la tartine, laissez moi vous dire qu’on aurait pas du beurre sur la tartine !


                  • La Taverne des Poètes 13 novembre 2006 19:38

                    Une coquille s’est glissée dès le début de votre article. En effet,on y lit « Je suis blogueur » alors qu’il faut comprendre « Je suis blagueur ».

                    En effet, nul ne pourrait imaginer que vos songez sérieusement qu’« un candidat pris d’une franchise inhabituelle » reprendrait à son compte les constats que vous dégagez de l’analyse de vos propres constats.

                    Et moi qui pensais que vous n’aviez pas d’humour. smiley


                    • La Taverne des Poètes 13 novembre 2006 19:40

                      Pardon pour la répétition de mon commentaire. J’avais beau actualiser les commentaires, le précédent n’apparaissait pas à l’écran. Bug d’agoravox je suppose.


                    • JDCh JDCh 13 novembre 2006 20:57

                      Malheureusement, impossible de tirer des conclusions du vote proposé dans le texte de ce « post ».

                      Avant de partir du bureau, à 19h30, il y avait 40 votes Agoravox et environ 30 votes PollDaddy (cf View Results) assez équilibré entre d’accord et pas d’accord.

                      En me reconnectant à la maison, voici qu’il y a 43 votes Agoravox et 103 votes PollDaddy ! Pas très plausible...

                      Des petits malins ont simplement du trouver comment voter à de multiples reprises.

                      Dommage...


                      • roumi (---.---.74.206) 13 novembre 2006 21:43

                        bhen ouiaih mais tu es un poly technicien !!

                        t’es fou que vas tu chercher !!c’est pas un panel

                        de l’humour il y as en pagaie .

                        cordialement

                        roumi


                      • Timothée Poisot 13 novembre 2006 22:26

                        effectivement, on peut voter deux fois de suite (il doit y avoir un délai...)

                        enfin peu importe, les données que vous fournissez sont tout autant inexploitables (cf mon commentaire plus bas)


                      • Timothée Poisot 13 novembre 2006 21:13

                        En incrédule que je suis, j’ai repris les chiffres et je les ai analysés...

                        Amha, on a trop peu de données (20 en tout) pour que l’analyse soit sérieuse, mais passons.

                        Apres analyse globale, j’obtiens une satisfaction moyenne de l’ordre de 65%, en tenant compte du nombre de commentaires / article, et sans chercher à éliminer le biais « mauvaise foi » vs « bonne foi ».

                        - Première chose que j’observe : les taux de satisfaction sont très fortement stratifiés.

                        Autour de 90, autour de 80, autour de 70, et apres la chute libre. Ca peut etre lié au manque de données.

                        - Deuxième observation : le nombre de vote a une distribution assez caractéristique, loin d’une courbe en cloche

                        Ca peut etre imputable au faible jeu de données, mais j’ai comme un doute.

                        ce que j’observe : peu de vos articles ont un fort taux de satisfaction. peu ont un faible taux. la majorité se trouvent dans la fourchette des 70/80%.

                        d’après mon experience, c’est dans la moyenne d’agoravox. Le lecteur moyen d’agoravox est donc
                        - pour le liberalisme
                        - pour l’altermondialisme
                        - contre NP6
                        - pour NP6

                        un peu schizo nan ?

                        Par contre, on a en proportion 50% de commentaires que de votes, avec un joli déséquilibre dans la repartition : les articles les moins bien notés sont les plus commentés... un classique d’agoravox, il semble que la note globale diminue avec l’alongement du débat ( les esprits s’échauffent, et on a tendance a taper sur tout ce qui bouge)

                        En gros, l’analyse n’a pas tellement de sens... et c’est pour ca que dans l’article, vous analysez le contenu des textes et des commentaires, et pas les chiffres (un peu la pour impressionner le monde, non ?)...

                        Enfin bref, un article dans l’eau, sans autre but que de dire « hé hé regardez moi ! j’écris des articles et les gens viennent les lire ! hé mais c’est trop bien ! »...

                        On se voit quand, sur jdch.skyblog.com ?


                        • Forest Ent Forest Ent 14 novembre 2006 02:13

                          « les articles les moins bien notés sont les plus commentés... un classique d’agoravox, il semble que la note globale diminue avec l’allongement du débat »

                          Corrélation et causalité ... Personnellement, j’aurais dit que la note ne dépend pas de la durée des débats, mais que moins l’article a de fond, plus il est commenté.

                          Par exemple, écrivez un vrai troll du genre "je trouve que (le libéralisme, l’altermondialisme, sarko, ségo, l’islam, le sionisme, rayez la mention inutile), c’est achement bien, sans plus justifier, et vous aurez facilement quelques centaines de commentaires. Ecrivez un poly universitaire sur l’art byzantin, et vous en aurez deux ou trois.

                          De toutes façons, il est clair que 20 éléments, ce n’est pas la loi des grands nombres, et qu’il n’y a aucune raison d’imaginer des lois gaussiennes. Ce genre de corrélation serait plus intéressant sur l’ensemble des articles.


                        • Timothée Poisot 14 novembre 2006 12:13

                          Pour me marrer (j’ai un humour spécial) j’ai repris ce systeme sur les miens. Effectivement, plus le sujet s’approche d’un « troll », plus on a de commentaires, et inversement (j’avais, honte a moi, loupé cette corrélation...)

                          Le problème, c’est que la catégorie du sujet est un biais important : a mon avis, la rubrique politique/économie constitue 75% de l’activité agoravoxienne, alors que des rubriques comme Sc&Tech, enviro, santé, sont très faiblement représentées.

                          De même, des articles intéressants dans des rubriques « peu vendeuses » sont relégués en bas de page...

                          Un point caractéristique du lecteur agoravoxien « moyen » (c’est a dire du lecteur agoravoxien qui n’existe pas) ? Il vote partout, mais commente surtout la ou la reflexion a fournir en amont est moins importante... Allez, avouons qu’on le fait tous !


                        • Forest Ent Forest Ent 15 novembre 2006 00:00

                          A côté des grands médias qui déversent leur mélasse tiède qu’on avale ou pas, agoravox répond à un besoin très humain de pouvoir y réagir et exprimer son opinion. Internet en général d’ailleurs.

                          Ce besoin est d’autant plus grand que le sujet semble au lecteur important et abordable. L’art byzantin amène à une discussion aimable entre spécialistes, alors que les trolls ouvrent une soupape universelle.


                        • herbe herbe 13 novembre 2006 22:01

                          Je vous laisse exploiter les données smiley

                          Ce qui me plait avec cet article comme dans beaucoup d’articles sur agoravox c’est l’interactivité et l’échange.

                          Ici j’ai un peu plus « joué » : vote agoravox et vote « poll ».

                          Même si je ne suis pas d’accord au final, je suis assez content de vous lire (quand j’ai un peu de temps) et de lire les commentaires fort pertinents d’autres « agoravoxiens ».

                          Cordialement

                          Herbe


                          • roumi (---.---.74.206) 13 novembre 2006 22:03

                            apres 250 clics en 4 secondes mon index m’a lache .

                            une thalasso s’impose !

                            je reviendrais au coeur du sujet .


                            • (---.---.113.30) 13 novembre 2006 22:06

                              Ce journaliste est arrivé comme le premier et le meilleur journaliste sur ce forum. Comme le BHL il est le plus souhaité, de loin(J), de la télévision et de la radio.C’est un style et un parfum groupuscule minoritaire de nous effacer, les masses,ou même faire nous des propositions.

                              concernant un certain JDCh (Saint Cloud)


                              • (---.---.113.30) 14 novembre 2006 02:27

                                Excursions de Notre Journaliste Star Academy ;JDCh Le Grand :

                                 !3/11 15h44 > Agoravox : une communauté prête aux réformes... ... @Forest Ent & Marsupilamivous avez voté « pas d’accord », j’imagine ?Ce que j’essaie ... par JDCh

                                10/11 14h49 > L’erreur fatale du PS serait de choisir Ségolène Royal ... Très bon article.Personnellement je n’achète pas le Blairisme de Démagolène et j’en ai l ... par JDCh

                                8/11 10h48 > Un exemple de conflit d’intérêts ? ... Je ne suis pas journaliste. Je parle avec mon langage, je ne biaise pas mais je reconnais être provo ... par JDCh

                                8/11 10h17 > Intérêt général VS confusion particulières ... @Samvous avez une vision que je qualifierais de « naïve » en tout cas sur cette affaire des retraites ... par JDCh

                                7/11 17h23 > Un exemple de conflit d’intérêts ? ... Il y a conflit d’intérêts quand on a 2 intérêts divergents et dont l’un est inconnu de s ... par JDCh

                                2/11 15h45 > Aidons le capitalisme, il en a besoin... ... Mon article reprend les définition Wikipedia de libéralisme, capitalisme et mondialisation (même si ... par JDCh

                                2/11 14h14 > Aidons le capitalisme, il en a besoin... ... Très bonne question.La Chine n’est pas un pays libéral ni au sens classique ni au sens économi ... par JDCh

                                1er/11 20h22 > Aidons le capitalisme, il en a besoin... ... Ne mettez tout dans un meme sac.Les fonds de pension gèrent la retraite des américains ou des anglai ... par JDCh

                                1er/11 18h01 > Aidons le capitalisme, il en a besoin... ... @jobvous semblez aimer le compromis voire le consensus. Aussi surprenant que cela puisse paraître mo ... par JDCh

                                1er/11 16h50 > Aidons le capitalisme, il en a besoin... ... Je ne pensais pas en « postant » cet article être amené à parler du réchauffement climatique ou autre ... par JDCh "


                              • poipoi (---.---.166.187) 13 novembre 2006 22:46

                                J’ai trouvé cet article interessant, et je suis d’accord avec la thèse fil rouge : la France va droit dans le mur.


                                • (---.---.127.167) 13 novembre 2006 22:58

                                  la communauté des rédacteurs, commentateurs et « voteurs » Agoravox, parce qu’il s’agit de personnes utilisant beaucoup Internet (et y ayant, pour une partie, ... est constituée d’une population plus jeune, moins « classe laborieuse » et moins rurale que la population française ne l’est dans son ensemble : en étant provocant (et j’aime l’être), plus proche de la France de demain que de celle d’aujourd’hui.

                                  De plus, il s’agit d’une communauté qui a envie de contribuer, qui aime débattre et qui pense que cela peut avoir une utilité : moins résignée que la nation française, elle voudrait, dans son ensemble, faire avancer le « schmilblick » et ne sombre pas dans la contestation ou dans le rejet pur et simple.

                                  Bonsoir maître Renard, nul doute qu’avec tant de flagornerie, je ne puis qu’abonder dans votre sens

                                  La baisse de la taxe sur les baby-foot et flippers fait certainement partie des anecdotes. Si elle n’intéresse pas grand monde, les lecteurs sont visiblement, dans leur immense majorité, d’accord avec le « trop d’impôt tue l’impôt et le business ». Bonne nouvelle... Quelle excellente déduction. Nul doute qu’il en est de même pour l’IGF, l’impôt sur le revenu ,la taxation des grandes entreprises qui se goinfrent sur les achats groupés, les rentes de situation et autres restructurations. Tout ça ne concerne qu’une minorité presqu’aussi insignifiante en nombre que les usagers du baby. Il faut donc en déduire que le francais est contre l’impôt. La solidarité ne devrait qu’être au bon vouloir de chacun. En respectant la « liberté individuelle », la spontanéité et la miséricorde feront leur oeuvre et pour financer nos infrastructures et notre système de santé(80% des francais en sont satisfaits) une taxe équitable comme la TVA sera amplement suffisante.

                                  La liberté donnée aux clubs de football de rentrer en Bourse est également un sujet marginal. Par contre, les lecteurs semblent très défavorables à cette « financiarisation » du sport numéro 1. Le plus mauvais score... Etonnant ! C’est vrai qu’il est tellement étonnant que pour les amateurs de sport, le mérite ne soit pas réduit à la taille du portefeuille.

                                  Envisager la privatisation progressive du logement social (qui est une thèse peu courue) pour pouvoir en construire de nouveaux en plus grande quantité (quitte à déloger ceux qui n’y auraient plus droit) ne semble pas faire l’unanimité du tout. Il faut dire qu’un Français sur quatre habite dans un logement social. L’idée est peut-être trop neuve ou trop financière... Vous voulez dire comme ces Marseillais qui ont été expulsés de leur logements sociaux en plein centre ville afin de pouvoir y accueillir des nantis parisiens en mal de WE au bord de la grande bleu.

                                  Le « capitalisme mondialisé » ou la « mondialisation capitaliste » est aussi un sujet d’âpres débats : le fait qu’il offre des opportunités à la France n’est pas consensuel, le fait que nos hommes politiques, dont nous attendons beaucoup trop en la matière, soient totalement impuissants est peut-être l’explication. A chacun de voir comment se positionner... Pas consensuel dites-vous. Relisez cet excellent article sur un pays avec un taux de croissance à la limite de l’insolence et observez à qui profite votre modèle. http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=15573 Peut-être comprendrez vous pourquoi les francais sont ils si réticents à vos grandes et « généreuses » idées.

                                  ...dont le format est générateur d’incompréhension et, en outre, la liberté individuelle semble être un sujet dont les Français se fichent visiblement totalement !... C’est vrai, ca doit sans doute venir de ce slogan « ringard » lui aussi, vous l’avez peut-être déjà entendu « Liberté, égalité, fraternité ».Il paraitrait que la liberté de quelques « individus » ne doit pas empiéter sur l’interêt commun, vous savez la dictature du plus grand nombre que dénoncent vos amis.

                                  Je passe sur le reste de votre exposé du même acabit par faute de temps et ne relève qu’un passage :

                                  Si j’obtiens plus de 50% de « tout à fait » et « plutôt », mon analyse sera un peu validée, sinon j’irai me rhabiller ! Chiche ? Hélas vous nous en faites part dans vos commentaires, les résultats ne correspondant pas à vos espérances, ca ne peut être que le fait de tricheurs. Un peu à la façon dont nos politiques interprètent les résultats d’un vote qui leur serait défavorable. Dommage, c’était un « sujet qui nous donnait de l’espoir ».

                                  Mes hommages du soir , Maître Renard polytechnicien qui ne s’est jamais abaissé à rentrer dans la fonction publique.


                                  • Forest Ent Forest Ent 14 novembre 2006 03:19

                                    Ben puisque Jdch a rédigé son programme, voici le mien.

                                    If any form of pleasure is exhibited,

                                    report to me and it will be prohibited.

                                    I’ll put my foot down, so shall it be.

                                    This is the land of the free.

                                    The last man nearly ruined this place.

                                    He didn’t know what to do with it.

                                    If you think this country’s bad off now,

                                    just wait til I get through with it

                                    The country’s taxes must be fixed,

                                    and I know what to do with it.

                                    If you think you’re paying too much now,

                                    just wait till I get throught with it.

                                    I will not stand for anything that is crooked or unfair.

                                    I’m strictly on the upper knot, so everyone beware.

                                    If any man’s caught taking graft, and I don’t get my share,

                                    we stand him up against the wall and pop goes the weasel.

                                    So everyone beware, if you are stricken or unfair,

                                    cause no one takes a piece of graft unless I get my share.

                                    (Marx brothers, extrait de la comédie musicale « Duck soup ».)


                                    • (---.---.141.104) 14 novembre 2006 08:13

                                      OUAH ! Vous me faites peur, très peur... Faire tant d’étude pour en arriver là !

                                      Non, sans blague, vous tirez la conclusion indirecte qu’il faut suivre un modèle à partir de données non représentatives !

                                      Au point ou nous en somme, ce n’est pas réformer, mais redessiner la société dans son ensemble !

                                      Ce n’est pas suivre un exemple voué à l’échec, mais préparer les citoyens à vivre une mutation sans précédent.

                                      Nous sommes dans le mur et vous nous conseillez de pousser encore plus fort !

                                      Heureusement, pour une fois, que les politiciens ne nous écoutent plus depuis toujours... Vous aurez presque réussi à en convaincre un ou deux !

                                      Décidément, les chiffres font tourner la tête à ceux qui veulent bien la regarder !(et non plus "les regarder“)

                                      Philgri


                                      • lebaron (---.---.152.189) 14 novembre 2006 09:40

                                        @ l’auteur puisque vous aimez le risque, votre libéralisme ne règlera rien du tout voir aux Etats-Unis et au Royaume-Uni ( on les prend pour exemple mais on reste tranquillement au chaud en France...) moi je vous propose une révolution pour sortir notre pays de l’ornière, LA MONARCHIE, d’accord, pas d’accord ?????


                                        • (---.---.248.20) 14 novembre 2006 13:30

                                          Pas d’accord.

                                          Au revoir.


                                        • Rage Rage 14 novembre 2006 10:47

                                          Bonjour,

                                          Ah ! Les statistiques, toujours les statistiques ! La question n’est pas tant de savoir si cela a plu ou non, mais si le contenu était bon ou pas. Les votes sont sans doute un aperçu de la réalité, mais il ne faut pas s’y conformer. Ca c’est le premier point.

                                          Le second point, et c’est toujours le même avec vous, c’est de vous afficher en « sauveur libéral free lance ». La question là aussi n’est pas tant de dénoncer et d’énoncer des faits, mais de proposer des solutions viables.

                                          Pour ma part j’apprécie les analyses d’Eric le boucher, après qu’il soit libéral ou pas, je m’en moque du moment qu’à partir du diagnostic ses préconisations soient bonnes. Et c’est là où je veux en venir.

                                          Socialiste, communiste, capitaliste, libéral... ce sont des termes pour enfermer les individus dans des bulles et des préjugés. La politique et la pensée n’ont de valeur que dans les actes qu’elles entrainent. Ainsi, dénoncer des dysfonctionnements, flinguer les fonctionnaires, vomir sur les profits du Cac40 ou cracher sur les immigrés, c’est toujours facile.

                                          La vraie plus value, et c’est pour cela que nos « cadres » sont à priori payés, c’est dans les dispositifs mis en oeuvre pour CORRIGER LES EXCES et non pour les soutenir. Et si ce n’est pas cela, alors qu’on ne parle pas d’une démocratie inexistante et noyautée par une monarchie de castes en mal de reconnaissance.

                                          La question clé n’est donc pas de savoir si les français sont pour le changement, puisqu’ils l’attendent, mais pour QUELS changements (pire ou meilleur) et mené par QUI ?

                                          Ne vous trompez pas, on vous fait croire que les français sont réfractaires à tout (il y a une part de vrai), mais de là à charger la mule, il faut aussi relativiser.

                                          Nos institutions sont à bout de souffle, le pouvoir est dilué, la responsabilité inexistante, les abus et niches omniprésents : la république bananière n’est pas loin et c’est bien pour cela qu’il faut changer la donne.

                                          Merci.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès