Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Ah ! Ça ira... Ça ira... La grande Catherine à la Lanterne...

Ah ! Ça ira... Ça ira... La grande Catherine à la Lanterne...

Ben v'là-t-y pas que la grande Catherine se méfie des montagnards coupeurs de têtes (de .....). Qu'elle en voit partout. Ciel !

J'adore ! vi ! Les coupeurs de têtes du jour d'hui, c'est un peu comme les « pirates » de chansons et de films, les privilégiés de grévistes qui prennent en « otage » les pov' villégiateurs exotiques et tout ces salauds d'pauvres qui z'ont même pas une Rolex à cinquante piges. Rien que des putains de chômeurs sans ambition !

Ça les fait chier les riches qu'on ne reconnaisse pas qu'ils ne méritent pas tous ces sous qu'ils ont ! Croient qu'on ne reconnaît pas leur travail ; Que nenni ! Sortez vous la tête de votre nombril (ou de votre cul). Juste on dit que PERSONNE ne mérite de gagner autant, ça paraît pourtant assez simple comme concept. Les pauvres pensent que la société est mal foutue de payer des gens autant pour pas foutre grand chose et si peu les autres pour tant de peines.

Alors tout ce qui dépasse paf ! on prend. Comme disait le comique télévisuel G. Marchais il y a déjà bien longtemps au néanmoins toujours présent Elkabaffe (comme quoi c'est bien celui qui le dit qu'y est) : « au dessus de 30 000 (francs), j'prends tout »

Ben nous pareil ! Vi ! vi ! t'as bien compris mon Gérard, ma Catherine, ma Brigitte et tous les autres, artistes, journaleux, politiques et toussa nos élites.

Nous au-dessus d'une certaine somme on prend tout, voilà ! Ça rétablit l'équilibre et diminue les injustices. Comment vous l'avez gagné c't'argent ?

Ben non vous SAVEZ PERTINEMMENT que non, comme les financiers et autres capitalistes le savent aussi. Ce sont justes des primes pour faire se perpétuer le système qui vous rends gros et gras ou fins et sportifs selon vos atavismes.

Nous ce système-là on ne l'aime pas, on veut le mettre sur le cul, alors on vous prend vos primes injustement perçues au détriment de la vie d'autres humains. Parce que vous le savez bien, là, tout au fond, que tout ce fric qu'on vous donne en plus il va manquer à d'autres. Hein ? Que vous le savez ? Parce que sans ça pourquoi venir soutenir de votre notoriété les restos du cœurs, les sans-abris ou les chômeurs ?

Alors les riches (et les cons) y trouvent ça brutal. Ben tiens ! Et perdre son boulot (et donc tout le reste) à 45 ou 50 balais pour ne jamais en retrouver (parce que t'es trop vieux disent les mêmes qui réclament le recul de l'âge de la retraite) et finir au RSA c'est pas brutal peut-être ?

Les âââârtistes aujourd'hui ils continuent de se vivre comme les descendants des Molières et tziganes, qui crevèrent la dalle et qu'on ne pouvait enterrer que nuitamment, excommuniés.

Ou ils se la jouent façon Rimbaud : « Je m'en allais les mains dans mes poches crevées... Mon auberge était à la Grande Ourse... Muse et j'étais ton féal... les élastiques de mes souliers blessés, un pied contre mon cœur ».

Il font une apparition aux « restos du cœur », au côté des sans logis et c'est bien. Bonne conscience. B.A.

Nos œuvres disait-on autrefois. Fermez le ban. J'ai donné.

« Pour faire une bonne dame patronnesse
Il faut être bonne mais ans faiblesse.
Ainsi j'ai dû rayer de ma liste...
Et un point à l'envers ... »
Écrivait le grand Jacques.

Mais Mâ'me Catherine et les autres, de « gauche » ou de « droite » z'avez pas légèrement l'impression que votre mode de vie ressemble plus à celui de la duchesse et de ses bonnes œuvres qu'à celle du jeune Molière, d'un aède ou d'un trouvère ? Aux grandes bourgeoises plutôt qu' aux pétroleuses ?

Et les nouveaux aristocrates, z'en feriez pas partie des fois ? Très peu de travail, beaucoup d'argent dont une bonne partie venant de différents prélèvement sur la masse pour soutenir le « création » (ça fait un moment que je ne l'ai pas vue celle-là d'ailleurs !) et puis des taxes sur les supports numériques et autres calembredaines et finalement des lois scélérates pour protéger le tout. Ça a quand même une sacré gueule de taille, d'aides, de gabelle et de traite tout ça non ?

La boucle est bouclée et la Deneuve (et les autres) ont finalement raison de se référer à 1789 (hormis l'erreur de date, mais bon on ne peut pas être artiste créateur et attaché à de vulgaires détails de cet acabit) et au comité de salut public parce qu'il n'est pas impossible qu'alors certaines de ces (grosses) têtes fussent tombées dans la sciure. Catherine a donc raison d'avoir les jetons, Gégé de se tirer et les autres de commenter.

Moi perso en tant que pauvre je m'en tamponne le coquillard de leurs exiles dorés, de leur états d'âme coupables, de leur fric et de la plupart de leurs « œuvres ».

Qu'ils se barrent donc et qu'ils pleurnichent (sont tellement malheureux), mais surtout et par pitié, messieurs les artistes, les politiques, et les journalistes, nos élites quoi ! tous et toujours en représentation, juste une requête : FERMEZ VOS GRANDES GUEULES, FOUTEZ-NOUS LA PAIX ET PUISQUE NOUS DEVONS MARNER, LAISSER NOUS AU MOINS MARNER DANS LE CALME. ÉCRASEZ !

Vous ne risquez rien : le temps des révolutions, des biens confisqués et des têtes que tombent est bien fini. Les révolutionnaires ont failli. Et vous le savez bien, alors au moins arrêtez de chialer, ça devient pénible !

Allez, un peu de tenue que diable !

Tiens au fait le fisc belge se demande s'il ne va pas dénoncer B. Arnault au fisc français parce qu'il semblerait que les « investissements » du milliardaire ne soient que des « boites aux lettres »

Putains de Montagnards ces fonctionnaires Belges.


Moyenne des avis sur cet article :  4.75/5   (16 votes)




Réagissez à l'article

3 réactions à cet article    


  • Radix Radix 24 décembre 2012 11:30

    Bonjour

    Il faut combien de pauvres pour fabriquer un riche ?

    Radix


    • frugeky 24 décembre 2012 17:43

      Une bien bonne pause sourire, emplie de justesse.

      Bien dit, foutez-nous la paix de la même manière que je fout la paix à vos oeuvres. Je me contente de les payer sans les voir.

      • Luc le Raz Luc le Raz 24 décembre 2012 18:24

        Bon article plein d’ironie, merci ! smiley

        Quant à la grande Catherine elle n’est pas toute seule...
        « Laurence Parisot affirme :  »En ce moment, on est en train de dire : ’Vous, monsieur Depardieu, êtes indigne d’être français’, ’Vous, monsieur le dirigeant, également’. On est en train de recréer un climat de guerre civile, qui s’apparente à 1789"

        Tiens ? Les montagnards auraient ils ressuscité ? Tout ça n’a pas l’air de la faire pas rigoler la grande prêtresse du capitalisme financier. Un éclair de lucidité ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Asaln


Voir ses articles







Palmarès