Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Allocation de chômage dorée pour les députés français

Allocation de chômage dorée pour les députés français

Le bureau de l’Assemblée nationale a adopté en 2003 dans la plus grande discrétion une modification majeure du mécanisme d’indemnisation des députés sortants battus dans une élection. Officiellement destinée à susciter la vocation politique de personnes issues du secteur privé, la réforme offre aux députés désavoués par le suffrage universel la possibilité de percevoir pendant cinq ans une indemnité dégressive mais non négligeable.

On appelle ça un petit arrangement entre amis. Sans débat public, le Bureau de l’Assemblée présidé par Jean-Louis Debré, depuis président du Conseil constitutionnel, a pris soin des siens qui, exposés aux aléas des élections, n’ont pas la chance d’appartenir à la fonction publique et de bénéficier d’une réintégration de droit dans l’administration. La technique retenue est, elle, bien celle du privé : offrir un parachute doré, au cas où.

 

Jusqu’en 2003 les députés sortants qui n’avaient toujours pas retrouvé d’emploi continuaient à percevoir pendant six mois suivant l’élection une indemnité de base de 5400,32 euros pendant les 6 premiers mois. Le nouveau dispositif adopté s’étend désormais sur 60 mois, de façon progressive. 70 % de cette indemnité de base pendant le second semestre, 60 % pendant le troisième, 50 % pendant le quatrième semestre. Ensuite, pendant six semestres, le niveau baisse de 5% tous les semestres jusqu’à 20% de l’indemnité de base, soit 1080 euros brut. Le financement du système, repose sur une cotisation de 0,5% prélevée sur l’indemnité de base spécifiquement.

 

Outre le fait qu’une telle mesure ne peut que renforcer le peu de crédit accordé par les citoyens à leurs élus, le silence organisé qui l’a entourée laisse perplexe. Au départ révélée par “Le Canard Enchaîné” du 7 février 2007, puis reprise et précisée par le Midi Libre le 1er mars 2007, il faudra attendre que la rumeur enfle singulièrement sur internet pour que les autres médias osent enfin l’aborder. Le flou qui entoure encore à ce jour les quelques éléments présents sur le site officiel de l’Assemblée générale renforce la perplexité générale.

 

On comprend le silence gêné qui entoure le système. Le dispositif réglementaire mis en place, contrairement à celui applicable au citoyen ordinaire est totalement inconditionnel. L’heureux bénéficiaire ne sera tenu à aucun engagement quelconque ou même une simple justification de recherche d’un nouvel emploi. Du pain béni pour les tenants du vote extrême, comme s’ils en avaient besoin...

 


Les réactions les plus appréciées

  • Anto (---.---.---.10) 3 avril 2007 10:56

    C’est comme les ministres du gouvernement Raffarin qui s’étaient augmentés de 70 % tout en refusant un rallonge du SMIC, en augmentant les tarifs du services public, la redevance audiovisuelle...

    les chiens aboient, la caravane passe...

  • Jean-Christophe Loric (---.---.---.153) 3 avril 2007 12:09
    Jean-Christophe Loric

    Le problème c’est de laisser les parlementaires décider de leurs propres augmentations et privilèges ! Ce n’est pas à eux d’en décider mais à une instance indépendante qui serait responsable de suivre le train de vie de l’état et de le limiter. Vous vous etes demandés pourquoi 5 ans ? pour attendre la prochaine alternance bien sur !! pas etonnant que la gauche et la droite soient d’accord sur le sujet. C’est ce qu’on appelle se faire prendre la main dans le sac.

  • Jojo2 (---.---.---.64) 3 avril 2007 11:23

    Pourquoi n’auraient-ils pas une allocation chomedu copiée sur celle des intermittents du spectacle ? Après tout ils font partie de la même famille...

  • Kelsaltan (---.---.---.45) 3 avril 2007 11:07
    Kelsaltan

    Vous volons d’un scandale à un autre scandale, dans le plus cynisme du pouvoir en place et la bénédiction des medias traditionnels définitivement à la botte des milieux financiers.

    Pourquoi s’en priver, puisque même pris la main dans le portefeuille du citoyen, c’est sans conséquences ?

    Certains vont même jusqu’à défendre leurs bourreaux en voulant les reconduire dans leurs fonctions. Le syndrome de Stockholm, peut-être...

    C’est à ne rien n’y comprendre, si ce n’est la certitude qu’un jour ou l’autre, un nouveau 1789 fera passer le premier pour une sympathique fête de village.


Réagissez à l'article

104 réactions à cet article

  • lerma (---.---.---.24) 3 avril 2007 10:39
    tvargentine.com

    Exigeons ici,de nos députés,qui ne vivent pas dans la précarité financière,que leur allocation soient reversées dans le budget de l’Etat,afin de permettre de dégager des ressources d’urgences,pour les plus démunis,comme les sans-abris.

    C’est un acte de solidarité nationale

    • candidat 007 (---.---.---.75) 3 avril 2007 16:04
      bernard29

      le titre « LE PARACHUTE EN OR DES DEPUTES » était aussi trés bien trouvé, ( voir Altermédia), à l’heure des scandales des sociétés du CAC 40 que nos chers parlementaires répouvent en choeur.

    • lothar (---.---.---.18) 3 avril 2007 17:21

      tout ce qui sort de l’ENA est pourri, que ca se dise à droite, à gauche ou ailleurs ! il va peut etre falloir ressortir les guillotines, on dirait que la Noblesse est revenue...

    • marc (---.---.---.14) 3 avril 2007 22:54

      Je vous signale que Monsieur BAYROU a cautionné tous ça et qu’il prédendra au même titre que les autres a cette indemnité honteuse de départ. Celui qui se prétend exemplaire ne l’est pas vraiment... A vous de juger

    • grosjean (---.---.---.54) 15 avril 2007 14:31

      bayrou l’avait dit il y a une dizaine de jour precisant que gauche et droit avaient voté le textepour les nouvelles indemnisation chomage des deputés

  • Anto (---.---.---.10) 3 avril 2007 10:56

    C’est comme les ministres du gouvernement Raffarin qui s’étaient augmentés de 70 % tout en refusant un rallonge du SMIC, en augmentant les tarifs du services public, la redevance audiovisuelle...

    les chiens aboient, la caravane passe...

    • Jean-Christophe Loric (---.---.---.153) 3 avril 2007 12:09
      Jean-Christophe Loric

      Le problème c’est de laisser les parlementaires décider de leurs propres augmentations et privilèges ! Ce n’est pas à eux d’en décider mais à une instance indépendante qui serait responsable de suivre le train de vie de l’état et de le limiter. Vous vous etes demandés pourquoi 5 ans ? pour attendre la prochaine alternance bien sur !! pas etonnant que la gauche et la droite soient d’accord sur le sujet. C’est ce qu’on appelle se faire prendre la main dans le sac.

    • candidat 007 (---.---.---.75) 3 avril 2007 14:31
      bernard29

      Il suffit de transformer le sénat en une assemblée de « contre pouvoir citoyen » (voir http://changerlarepublique.over-blog.com/ ) qui aurait pour objet entre autres de suivre les fonctionnements internes de ces institutions démocratiques. Puisque notre Cour des Comptes n’a aucun pouvoirs de suivi sur ces enquêtes.

      je rappelle entre autres

      A) que , selon un rapport du député PS René Dosière « l’argent caché de l’Elysée » paru aux éditions du seuil, le budget officiel de la présidence a explosé de 236 % entre 1995 et 2000.

      B) que, d’après une étude parue Enquête NCO, que Le député et le Sénateur perçoivent ( augmentation récente) environ 21 000 euros par mois (140 000 francs) : qui se décomposent en 6700 Euros (indemnité parlementaires) plus 6000 euros (indemnités de mandat) plus 8500 Euros (frais pour collaborateurs)

      C) que Les maires soignent leur pouvoir d’achat : + 42,5% en 3 ans ! « Le Canard enchaîné » (édition du 31 janvier), réponse à une question écrite du député (PS) René Dosière. Au hit-parade de ces augmentations, ce sont les présidents et vice-présidents de regroupements de communes qui décrochent la timbale, avec une augmentation nette de leurs indemnités de 106% en trois ans.

      D) que les memebres du Conseil Economique et Social qui perçoivent une rémunération égale au tiers des parlemetnaires CES ; touchent (entendu de la part d’un conseiller à l’emission « on refait le monde » sur RTL ; « une rémunération est a peu près de 1400 Euros par jour de présence et ils ont 4 jours à assurer par mois. Ce qui fait 5600 euros pour 4 jours de présence. »

      Qui nous parle d’un Statut de l’élu ?

    • ExSam (---.---.---.133) 3 avril 2007 16:53

      Candidat 007

      Bien d’agréger ces infos parues dans différents canards, à différentes époques.

      Leur concentration révèle la volonté générale aux élus de s’accorder de véritables privilèges, dont la somme ainsi évidente, paraît vraiment révoltante.

      Pas d’autre choix lucide que de virer la droite et la gauche « de gouvernement ». Sans tomber dans une solution pire, évidemment. C’est à l’intelligence et à la citoyenneté de chacun de faire un choix responsable pour lui et pour la collectivité toute entière.

    • ExSam (---.---.---.133) 3 avril 2007 17:06

      L’article, clairement et de manière concise, a tout dit.

      C’est un SCANDALE.

      Pendant ce temps-là les SDF continue de crever lentement, les vieux ne peuvent se soigner, on diminue les minimas sociaux, on culpabilise les chomeurs, on balance à fond perdu des aides aux boites qui n’embauchent pas, on n’honore même pas de sa présence l’inspecteur du travail lambda qui se fait descendre, on désigne les banlieusards pauvres comme voyous et asociaux, on renvoie les jeunes et les vieux pour le crime de pas avoir de papiers, par charter illico, baillonnés, drogués pour qu’ils la ferment, on chasse le clandestin même dans les écoles, on préjuge l’enfant potentiellement criminel...

      Non mais, ça va s’arrêter quand cette impunité gavée, cette destruction de notre pays par des gens qui ne montrent aucune des qualités minimales, en matière d’intelligence des situations et de souci de l’intérêt général ?!!!

      SCANDALE, SCANDALE, SCANDALE

      Quand à la prochaine élection, je crois que la lumière est faite, et que chacun sait maintenant pour qui il ne peut, en conscience, voter. Au moins ça.

       smiley smiley smiley smiley smiley smiley smiley smiley smiley smiley smiley smiley smiley smiley

    • Rage (---.---.---.163) 3 avril 2007 18:08
      Rage

      On pourrait également ajouter à cet article édifiant :
       98% de « vote pour » ce qui en dit long sur le rejet de ces petites ententes entre amis politiques.
       36 000 communes, 100 départements, 26 régions, 5000 intercommunalités et environ 500 000 élus
       la prolifération des élus multicasquettes, multi indemnités, juges et partis, présidents d’association, cumulards etc...
       la multiplicité des sources de rémunérations qui se cumulent...
       le Smic 35H : 1230€ brut soit moins de 1000€/net
       le montant d’une petite retraite 600€/net/mois

      Et surtout, ce qui est le plus « rageant », à savoir que toutes ces personnes vivent sur le dos du malheur des autres en prétextant pour leur immense majorité - malheureusement- agir pour les citoyens alors qu’ils vivent sur leurs impôts.

      Qu’on paye un député « correctement », je suis favorable. Qu’on lui octroie des marges non contrôlables, je suis contre. Qu’on octroie des « retraites » et autres indemnités post-mandats, je suis totalement contre puisque cela n’est ni cohérent, ni compatible avec l’éthique que ces représentants du peuple devraient avoir.

      Que les « indemnités de mandat » soient soumises à cotisations pour la retraite, oui, mais avec les mêmes règles de justice sociale que pour les « autres », à savoir que jusqu’à l’âge légal, une cotisation rentre en compte pour définir les points de retraite : au delà, la cotisation va dans alimenter les caisses générales (et comblent les déficits au passage) sans pour autant bénéficier à nos « gracieux » élus.

      Enarques, retraités à 55 ans, cumulards de mandats, cumulards de retraites voir d’autres choses ?

      Leur ego n’a t’il de limite que la démesure de leur incompétence ? Et ça sert le peuple paraît-il...

      Aux chiottes ce type de mafia qui corrompt et ronge le pays de l’intérieur (sans jeu de mot).

    • marc (---.---.---.14) 3 avril 2007 23:03

      Je ne sais pas ou vous avez vu que le PS avait voté pour cette loi ;Je vous en supplie arretez de mettre la gauche et la droite dans le même sac pour mieux valoriser votre Bayrou ;Comme s’il était « un saint de la politique », quand on sait que 90% des lois présentés par l’UMP sont votés avec l’aide de l’UDF.

  • Kelsaltan (---.---.---.45) 3 avril 2007 11:07
    Kelsaltan

    Vous volons d’un scandale à un autre scandale, dans le plus cynisme du pouvoir en place et la bénédiction des medias traditionnels définitivement à la botte des milieux financiers.

    Pourquoi s’en priver, puisque même pris la main dans le portefeuille du citoyen, c’est sans conséquences ?

    Certains vont même jusqu’à défendre leurs bourreaux en voulant les reconduire dans leurs fonctions. Le syndrome de Stockholm, peut-être...

    C’est à ne rien n’y comprendre, si ce n’est la certitude qu’un jour ou l’autre, un nouveau 1789 fera passer le premier pour une sympathique fête de village.

    • ExSam (---.---.---.133) 3 avril 2007 17:31

      Kasaltan

      On ne saurait mieux dire.

      Malgré l’abrutissement médiatique, le matraquage économique, le mensonge permanent et le quadrillage policier de plus en plus brutal, ça va exploser.

  • jak (---.---.---.143) 3 avril 2007 11:08

    C’est évidement scandaleux, ce qui l’est plus encore c’est que les partis de la gauche socialo/communiste approuve ce texte en toute discrétion, sans doute par soucis d’équité, d’ordre juste envers ses électeurs

    • marc (---.---.---.14) 3 avril 2007 23:07

      C’est faux et vous entretenez cette confusion dans la tête des gens ;Renseignez vous avant de parler et d’ecrire sinon je vais finir par penser que le communiste c’est vous.

  • mourri (---.---.---.190) 3 avril 2007 11:14

    Ces apparachiks se servent d’abord.Pourquoi autant de speudo representants du peuple pour dire toujours oui au gouvernement ,avec le dixieme le resultat ne serait pas changé et couterait beaucoup moins cher aux citoyens payeurs.La bureaucratie a tendance a s’approprier des privileges ,mais attention qu’ils n’oublient pas le sort de l’URSS ou ils ont pourris le systeme .

  • caramico (---.---.---.82) 3 avril 2007 11:15

    Je ne sais pas pourquoi on s’entête à vouloir éduquer nos enfants avec des principes d’un autre âge : Honnêteté, goût du travail.. Pour les mettre à l’abri du chômage, enseignez leur plutôt l’art du baratin, l’absence de scrupules, l’opportunisme..

    Vous en ferez des people genre Delarue, des politiques, des businessman, personnes très honorables de nos jours puisqu’on ne voit qu’eux dans les médias.

    Que vous osiez réclamer 0,5% d’augmentation, mais vous n’y pensez pas, mes bons amis, il faut prioritairement gaver ces gens là.

  • Jojo2 (---.---.---.64) 3 avril 2007 11:23

    Pourquoi n’auraient-ils pas une allocation chomedu copiée sur celle des intermittents du spectacle ? Après tout ils font partie de la même famille...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

ECRIVEZ UN ARTICLE !






Palmarès