Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Allocations familiales : la faute du gouvernement

Allocations familiales : la faute du gouvernement

Comme le note 20 minutes, « à partir de juillet, les prestations familiales seront divisés par deux à partir de 6000 euros de revenus nets par mois, et par quatre dès 8000 euros  ». Mais même en étant favorable à plus de progressivité fiscale, cette mesure est une grosse faute du gouvernement.

Bricolage anti-familial
 
A première vue, on peut se dire que raboter quelques centaines d’euros à des ménages gagnant plus de 6000 euros net par an n’est pas injuste et que cela contribue à remettre un peu de progressivité dans notre système fiscal global. Après tout, il s’agit ici des personnes qui gagnent le plus. Mais cette mesure pose de nombreux problèmes. D’abord, il ne s’agit pas d’une augmentation globale de la progressivité de l’impôt sur le revenu, par une augmentation de la tranche supérieure, qui s’appliquerait de manière uniforme à ceux qui gagnent plus qu’une certaine somme, comme avec l’introduction de la tranche à 45%. Ici ne sont ciblés que les familles, ce qui est paradoxal étant donnée leur importance.
 
Ensuite, dfficile de ne pas y voir un nouvel épisode du bricolage fiscal et législatif de nos gouvernements, qui, pour trouver quelques millions, rabottent par ci et par là, sans presque jamais se poser la question du projet d’ensemble. C’est exactement le même phénomène qui était à l’œuvre avec l’éphémère taxe à 75%, qui comportait des exceptions effarantes visant les clubs de football. Nos gouvernants, de droite comme de gauche, ne cessent d’empiler les mesures pour réagir sans jamais véritablement mener des réformes de fond, créant un mille-feuille extrêmement complexe. C’est exactement la même logique qui est à l’œuvre avec la réduction d’impôt sur les investissements annoncée il y a peu.
 
Démontage de la Sécurité Sociale
 
Mais par-delà ces problèmes déjà non négligeables, ce rabotage des allocations familiales des ménages les plus aisés pose un problème bien plus grave qu’on ne peut le penser. En agissant de la sorte, la majorité prend le même chemin que les Etats-Unis ont pris, notamment sur le domaine de la santé. En effet, notre système de Sécurité Sociale est déjà progressif étant donné que les cotisations montent avec les revenus. Mais quand on commence également à toucher aux prestations des plus riches, si cela peut être progressif à court terme, cela sape les fondements de notre protection sociale, en ramenant la Sécurité Sociale à une protection basique, nécessitant de coûteuses complémentaires
 
C’est exactement la logique à l’œuvre sur la santé, où une part grandissante des dépenses est couverte par des mutuelles auxquelles une part de la population n’a pas accès, créant un nouveau « lumpen-prolétariat », les fameux « sans dents ». Ce système à deux vitesses est aussi à l’œuvre dans l’éducation, notamment aux Etats-Unis, où le prix des établissements d’élites a atteint un tel niveau que leurs portes restent closes pour les très bons élèves issus de milieu modeste, à moins d’être vraiment exceptionnels. En cassant les mécanismes de solidarité nationale, le gouvernement fait un pas de plus vers le système étasunien où la Sécurité Sociale n’est plus qu’un filet minimaliste pour les pauvres.
 
Si le gouvernement voulait trouver un peu d’argent, il pouvait s’attaquer enfin à la désertion fiscale des multinationales. Car si elle peut paraître juste socialement, cette baisse des allocations familiales pour les plus riches est surtout une nouvelle étape dans la déconstruction de notre modèle sociale.

Moyenne des avis sur cet article :  2.64/5   (39 votes)




Réagissez à l'article

24 réactions à cet article    


  • zygzornifle zygzornifle 14 avril 2015 10:42

    LOL cette mesure ne touchera certainement pas ni les sénateurs ni les députés ni les ministres dont la marmaille est infiltrée partout dans les rouages de la nation et des grandes entreprises et autres lobbys.....


    • defiscali defiscali 14 avril 2015 11:55

      on est plus à une bêtise près du gouvernement


      • lsga lsga 14 avril 2015 12:03

        Allocation familiale : créées sous Louis XIV par Colbert pour inciter les français des colonies à faire plus de 10 enfants par famille et ainsi fournir à l’armée la chair à canon nécessaire pour mettre à feu et à sang le continent européen.

         
        Le Colbertisme : l’ancêtre le plus ancien du Keynésianisme, des politiques interventionnistes, des mesures « sociales » réactionnaires. 
         
        Nos femmes ne sont pas des vachettes : elles n’ont pas à produire à la chaîne des veaux pour vos abattoirs. 

        • bnosec bnosec 14 avril 2015 12:31

          @lsga
          D’ailleurs les allocs ont toujours le même rôle aujourd’hui : inciter les colonisateurs de la France à faire plus de 10 enfants par famille pour fournir de la chair à canon nécessaire pour un dumping social et un remplacement de population.
           smiley


        • lsga lsga 14 avril 2015 12:38

          que ce soit pour des immigrés, des fils d’immigrés, ou des français depuis 1000 ans ne change rien au fait que les allocations familiale ont pour objectif de fournir la chair à canon industrielle. 

           
          et puis pour rappel : le FN compte augmenter les allocs pour toute personne ayant une carte d’identité française, ça comprend les enfants d’immigrés (80% des noirs et des arabes qui vous entourent et vous horripilent tant...).


        • elpepe elpepe 14 avril 2015 23:51

          @lsga
          Bien dit Isga, bravo, je suis pour la suppression totale des allocations familiales


        • lsga lsga 15 avril 2015 00:33

          @elpepe
          pas évident à tenir comme discours, mais l’idée est bien là. 


        • bnosec bnosec 15 avril 2015 08:09

          @lsga
          Personne ne m’horripile, je fait juste un simple constat.


        • thomthom 15 avril 2015 09:55

          @lsga
          Sans etre aussi radical, je prônerais personnellement un plafonnement des allocs, pour tous, à 3 ou 4 enfants par exemple. Ceux qui veulent leur petite colo perso restent libres de la faire, mais à leur charge. ça n’a aucune utilité sociale, donc qu’ils assument seuls ce choix si c’est ce qu’ils veulent.


        • smilodon smilodon 16 avril 2015 22:14

          @lsga : marrant quand on a compris que le gros problème de la planète c’est justement la surpopulation !.... Adishatz.


        • smilodon smilodon 16 avril 2015 22:17

          @elpepe : c’est pas les allocations familiales qu’il faut supprimer. C’est les enfants !.. Imaginez un monde seulement peuplé de « vieux » au bord d’une piscine ou à bord d’un « costa-croisière » !... Qui paiera, on s’en fout !.. Adishatz.


        • smilodon smilodon 16 avril 2015 22:29

          @lsga : Colbert n’avait pas pensé à la suite.... La « chair à canon » dans une « république » comme celle où nous vivons, servirait en fait à payer les retraites de ceux qui, en leur temps, auront payé leurs études !.. Une sorte de « chaine » !... Sans fin !.. Sauf « accroc » !... Jeunes, on bénéficie de l’argent des « vieux », pour nos études et notre pitance !... Puis, vieux (le temps passe), on bénéficie de l’apport des « jeunes » !.. Pour notre « pitance » !.. « Chacun son tour » en quelque sorte !!..L’idée est bonne !... Mais bon, ça ne marche pas bien !... Y’a des « grains de sables » dans les roulements !.. Moi ça va faire 41 ans que je bosse... Et je pense que je vais devoir payer la retraite de ma mère, et les « allocs » de ma fille !.. Mauvaise pioche !.. J’suis pas né au bon moment !... Ca fait un peu chier, quand même, pour tout dire !....Adishatz.


        • njama njama 14 avril 2015 12:36

          Comment l’État a demandé aux CAF de financer en partie la réforme des rythmes scolaires (coût de plusieurs centaines de millions d’€uros) il fallait raboter quelque part dans les budgets ...

          La réforme des rythmes scolaires va coûter cher aux allocations familiales
          http://www.challenges.fr/...


          • exocet exocet 14 avril 2015 13:17

            La France est le seul Pays en Europe ou le systeme de protection sociale verse des prestations sociales, non imposables, aux gens aises et fortunes.

            Quels que soient les prétextes et la rhétorique deployes par Laurent Herblay pour defendre ce systeme, très favorable aux gens aises, c’est difficile de se prétendre « Gaulliste ».

            Le rapport 2014 de l’OCDE sur la France pointe le fait que les 20% des ménages les plus pauvres touchent 17% des prestations sociales versées.
            Vous avez bien lu : 17%, pas 77%.

            Laurent Herblay me parait aussi Gaulliste que Nicolas Sarkozy....usurpateur....


            • Sarah Sarah 14 avril 2015 13:59

              @l’auteur


              « cela contribue à remettre un peu de progressivité dans notre système fiscal global » 


              Il ne s’agit pas de fiscalité mais de prestations. Ces familles touchent plus mais cotisent aussi beaucoup plus.


              « sans presque jamais se poser la question du projet d’ensemble »


              Si, justement, cela fait partie du projet d’ensemble. Examinez la population touchée.


              « baisse des allocations familiales pour les plus riches »


              Quelqu’un au salaire de 6 ou 8000 euros par mois n’est pas un riche ; cherchez à quelles professions cela correspond. Ce ne sont en général pas des sinécures qui s’obtiennent sans de longs efforts et beaucoup de travail contrairement à beaucoup de vrais riches.


              Si vous qualifiez des gens gagnant 6 à 8000 euro par mois de riches, comment appelez-vous ceux qui en gagnent 60 à 80 000 voire 100 000 et plus ??


              Cette mesure ne touche que les classes moyennes, des gens qui, sur l’échelle des revenus, sont à peine au-dessus des pauvres, mais pas les vrais riches - au pouvoir - qui eux, effectivement, n’ont pas vraiment de ces allocations.


              Votre titre est inexact : ce n’est pas une « faute » mais un moyen de contribuer à un but.


              • Hurch 14 avril 2015 15:08

                Rions un peu...

                Selon l’étude de l’ONPES (voir lien en bas), le budget nécessaire pour vivre décemment pour un couple avec 2 enfants est le suivant : 3284 euros

                Les hypothèses prises sont les suivantes :

                ·  Parc de logement social, ville moyenne (tours ou Dijon)

                ·  Une chambre pour chaque enfant de sexe différent et de plus de 6 ans

                ·  Avoir une voiture d’occasion

                ·  Pouvoir partir en vacances (deux semaines par an pour les actifs avec enfants)

                ·  Pouvoir pratiquer des activités culturelles et sportives

                ·  Inviter des amis, offrir des cadeaux.

                ·  Alimentation, habillement, soins et hygiène corporelle ont également été pris en compte.

                Rien de délirant donc, c’est le minimum, pas d’épargne, pas d’école privé, pas propriétaire, pas de trucs de riches ni même de cadres supérieurs,...

                Amusons nous donc un peu à transposer cela à des cadres parisiens : avec 4 enfants

                ·  1ere correction, c’est 3.515 dans le parc de logement privé … (données de l’étude)

                ·  2eme correction : 3515 + 2 enfants (+1400) = 4915 euros (700 euros par enfant supplémentaire, données de l’étude)

                ·  3éme correction : 4915 * +13% vie parisienne = 5553 euros (La vie en région parisienne est au moins 13% plus chère qu’en province, données INSEE)

                ·  4éme correction : Les impôts forcément plus élevés car les revenus sont plus élevés  estimé à +300 euros

                TOTAL : 5853 euros de revenu pour vivre « décemment », quand même…

                Maintenant rappelez-vous que le gouvernement à décidé de diviser par 2 les allocations familiales pour les couples ayant un revenu supérieur à 6000 euros… (un peu riches donc je suppose) et par 4 pour ceux au-dessus de 8000 euros (les gros riches).

                Ok, donc si on gagne 150 euros de plus que pour vivre décemment (6000-5853), on est déjà des nantis ou des « riches » qui n’avons pas besoin des allocations familiales ?

                La perte annuelle d’allocations pour cette famille si elle gagne 6000 euros : 2712 euros smiley (soit 226 euros par mois de moins), une paille (proportionnellement ce serait comme demander à un couple de smicards de se passer de 700/800 euros par an). Et pour ses salauds de riches qui ont l’indécence de gagner 8000 euros à deux en trimant comme des fous et en subissant les transports : -4068 euros smiley, bien fait pour eux (je rigole mais jaune, car beaucoup le pensent)

                D’autres trouveront aussi à dire que les allocations familiales ne servent qu’aux familles d’immigrés à faire 10 enfants, et c’est vrai, la preuve eux ne seront pas touchés par ce rabotage fiscal…

                http://www.lesechos.fr/economie-france/social/0204206593596-3284-euros-mensuels-sont-necessaires-a-un-couple-avec-deux-enfants-pour-une-vie-decente-1099573.php?HSAJcZOyFwv1eydO.99


                • Montdragon Montdragon 14 avril 2015 21:27

                  @Hurch
                  Je ne sais pas comment Les Echos ont calculé, mais avec 2 enfants sur Dijon et 3284 € :

                  on est proprio d’un T4 facile voire T5
                  on épargne
                  en école privée s’il le faut.
                  Quant à inviter du monde et faire des cadeaux je ne vois pas en quoi ça contribue à la décence s’il faut se ruiner à ça...

                  J’ai l’impression que les critères retenus datent un peu, comme au temps du Veau d’Or des années 70 et 80 où l’on faisait tout à la fois, maintenant en se démerdant on fait bcp de choses.

                  Ça me rappelle les reportages de France2 sur les couples qui en bavent avec 2 enfants et 3500 euros de revenus...allo quoi.


                • Loatse Loatse 14 avril 2015 17:55

                  De prime abord c’est une mesure équitable, le hic serait que cet « ajustement » soit perçu par ces familles comme une hausse d’ impôts déguisée , que cela joue sur la confiance des ménages, avec in fine une baisse de la natalité dans les classes moyennes aisées (pour les classes moyennes « basses » c’est déjà fait) ; ce qui serait à moyen et long terme dramatique, induisant un déséquilibre dans la composante sociale de notre société...


                  D’autre part si 6000 euros suffisent amplement pour un couple avec deux enfants dans une petite ville de province, il n’en est pas de même à paris, à Nice,à bordeau.... sur quel critère s’est on basé ???? ça, mystère et boule de gomme !

                  Ensuite rien ne dit que ce manque à gagner n’entraine pas une réduction des dépenses dans certains postes (nounous, aide ménagères) avec une augmentation du travail non déclaré... afin de ne pas sacrifier le budget vacances ou loisirs...

                  M’enfin certainement que tous ces points ont été pris en compte dans l’étude préalable avant réforme.....

                  humpf ?

                  • soi même 14 avril 2015 19:28

                    Il faut bien que tous cela finisse en queue de poisson, les allocations familiales, il faut bien reconnaître, cela à été conçus non pas pour rééquilibré mais pour acheter la paix sociale.
                    Et ce qui a de particularité c’est si dictatorial et soporifique comme mesure, les gens ne pensent plus en devoir mais en droit et bien avec de tel tète veaux, il est pas étonnant que nos politiques nous fonts des sauces gribiches pour une tête de veaux en persillade !

                    https://wwwdotgretagarburedotcom.files.wordpress.com/2013/10/tc3aate-de-veau-via-gehem-over-blog-fr.jpg


                    • Prisma Prisma 14 avril 2015 20:41

                      Rien d’étonnant, on ne peut plus taper sur les petts sans-dents, alors on tape sur les moyens sans-dents.


                      Pourquoi cette régression dans les acquis ? la dette ? non.

                      Alors, la raison ? : 

                      poursuivre l’accélération de l’’immigration clandestine (demandeurs d’asile) de grande envergure et qui a coûté 2 milliards d’Euros à la France en 2014 (contre 600.000 Euros en 2009). 

                      On prend l’argent là où il est encore et nos gouvernements éliminent ainsi la classe moyenne dont ils ne veulent plus ; coup double.

                      • septikettak septikettak 14 avril 2015 21:20

                        Et celle-là, 82 centimes par boite de medoc pour le pharmacien. Reste 35% pour l’assuré de sa poche. Il n’y aura pas d’impôts nouveau.
                        http://forum.aufeminin.com/forum/actu1/__f146746_actu1-ca-bouge-a-la-secu.html


                        • Prudence Gayant Prudence Gayant 15 avril 2015 10:17

                          Quoi ? Comment ? Des Français gagnent plus de six mille euros en France ?


                          • smilodon smilodon 16 avril 2015 22:12

                            @Prudence Gayant : ben ouais !.. Vous votez pour eux tous les 5 ans !....Adishatz.


                          • smilodon smilodon 16 avril 2015 22:02

                            @ l’auteur : la coque du bateau est troué de toutes parts. Les « récifs » deviennent trop nombreux et trop saillants !..Alors on colmate avec tout ce qu’on trouve à bord. On fait « feu de tous bois » !... Le mobilier y est déjà passé, mais il faut encore et toujours plus de « bois ». Si le « grand mât » peut servir à réparer la coque, alors attaquons-le !.... L’essentiel n’étant plus d’avancer mais seulement de rester à flot !.... Quand la « barquasse » sera immobile sur l’eau, il sera toujours temps d’aviser !... Le capitaine et l’équipage avancent « à vue » !.... Le compas est cassé, le sextant aussi !... La carte est perdue depuis longtemps. Il s’agit de boucher les trous et d’écoper...... Et toujours plus de « rescapés » à accueillir sur cette pauvre coquille !.... L’urgence est d’accueillir et de colmater !... Demain sera un autre jour... Meilleur peut-être ???!!... Je ne sais pas si ma « métaphore maritime » est assez claire ??.... Pour résumer ma pensée en termes plus « rudes », ce pays va couler au nom d’un « humanisme béat » !.... Puisqu’il semble n’y avoir aucune autre solution que celle de donner tout ce que nous possédons aux plus démunis, avec le résultat inéluctable de devenir nous-mêmes aussi démunis que les démunis que nous nous acharnons à vouloir sauver !... Ma question est la suivante : lorsque nous serons tous dans la misère, qui nous tendra la main ???!!... Nous sommes comme le passant qui voit un homme se noyer et qui se jette à l’eau pour le sauver, sans même savoir nager !.... Ce « passant » est-il un con ou un courageux ???... Ni l’un ni l’autre !... C’est un humaniste !... Le résultat étant qu’au lieu d’un noyé, il y en aura deux !.... Mais l’honneur sera sauf !...Adishatz.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès