Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Alors la voilà, la rigueur

Alors la voilà, la rigueur

Alors la voilà la rigueur. On s'attendait tous à la voir débarquer en France encore plus violente que Maïté zigouillant une anguille à mains nues, venue pour détruire notre modèle social qui coûte trop cher. Il faut dire que la réforme des retraites nous avait donné un avant-goût amer de ce qu'allait être l'oeuvre de la Bête. Et à voir les grecques se faire cuisiner sans ménagement (avec un premier mort), on se demande si la rigueur allait nous épargnez nous et notre gastronomie. 

Mais, élections présidentielles en approche obligent, la rigueur, l'austérité, appelez-la comme vous voudrez, se fait remarquer par petites touches, un soupoudrage par-ci, un assaisonnement par-là, et bien évidemment dans le but (parmis d'autres) de stigmatiser la population. Elle est salée sa potion à la rigueur, jugez plutôt : +6% sur le prix des cigarettes, +27% d'inflation sur les boissons sucrées grâce à une nouvelle taxe, n'oublions pas les boissons lights et enfin les boissons énergisantes, pour qui je demande un contrôle anti-dopage (7 fois plus de taxes ça me paraît louche, quoique). Heureusement, le lobby alcoolique en France est encore assez puissant pour faire un peu de résistance à une taxe sur l'alcool, mais rassurez-vous la rigueur ne se laissera pas longtemps amadouer par un bon coq-au-vin, et la gueule de bois risque d'être sévère. 

Heureusement tout n'est pas gris dans ce pays, on apprend aujourd'hui que les heureux propriétaires de résidences secondaires (c'est à dire la quasi-totalité de la population il faut bien l'admettre) viennent de se voir accorder un joli cadeau fiscal, à savoir un assouplissement de la taxation des plus-values sur la revente de celles-ci. Pour rappel les exonérations fiscales immobilières c'est 70 milliards d'euros par an.

Enfin, il est vrai que l'augmentation du tabac se devait d'être accompagnée d'un message positif envers les consommateurs afin de ne pas entièrement les responsabiliser. En effet, les cigarettiers, ces dealers de mort, seront eux-aussi taxés à hauteur de 50 millions d'euros par an en 2012. Une vraie justice sociale qui permet d'équilibrer les responsabilités de chacun et le portefeuille de l'Etat surtout.

Ouf ! Non, notre modèle n'est pas encore mort, la rigueur ne nous a pas encore eu. Alors levons nos verres à la santé des propriétaires ! Soyez fiers de les aider à passer d'agréables vacances en attendant la vraie rigueur, celle qui fera mal. Alors la question essentielle n'est pas à la mer ou à la montagne mais plutôt...avec ou sans glaçons votre verre d'eau ?.

Et pour ceux qui l'auraient oublié : "Je n'ai pas été élu pour augmenter les impôts", Nicolas Sarkozy 2007.

 

Article original ici


Moyenne des avis sur cet article :  4.56/5   (9 votes)




Réagissez à l'article

7 réactions à cet article    


  • Daniel Roux Daniel Roux 28 novembre 2011 17:31

    N’oubliez pas le gaz.

    Comme je le prévoyais :

    http://www.agoravox.fr/actualites/economie/article/gdf-privatise-les-francais-gruges-103022

    GDF a obtenu gain de cause devant le Conseil d’Etat et le prix n’est plus bloqué. Attendez vous à des hausses.


    • Daniel Roux Daniel Roux 28 novembre 2011 17:40

      Et comme une bonne nouvelle pour l’oligarchie ne vient jamais seule, voilà t-y pas que les maïs OGM sont de nouveau autorisés.

      "Des arrêtés de 2007 et 2008 interdisant en France la commercialisation et la mise en culture des semences de maïs génétiquement modifiées Monsanto 810 ont été suspendus lundi par la plus haute juridiction administrative. Le Conseil d’Etat a suivi un arrêt de la Cour européenne de justice.."

      On ne sait plus qui gouverne en France, les multinationales, la Commission Européenne, Sarkozy, le Premier Ministre ou le peuple.

      Non, je rigole, on le sait. Ce sont les multinationales et depuis longtemps. C’est normal, elles finances les carrières des politiciens.


      • Jean 28 novembre 2011 23:36

        "On ne sait plus qui gouverne en France, les multinationales, la Commission Européenne, Sarkozy, le Premier Ministre ou le peuple. Non, je rigole, on le sait. Ce sont les multinationales et depuis longtemps. C’est normal, elles finances les carrières des politiciens."

        En finir avec les partis donc les lobbies, les (fausses) luttes de la caste politique dont le citoyen a « soupé ». Ras-le-bol du grenouillage de cette caste.

        Il faut en finir par la démocratie, et non un ersatz.

        La révolution a commencé en 1789, elle finira en 20..

        En finir avec les lobbies banquiers, pharmaceutiques, ..., medef, plus de prises pour eux sur les assemblées, plus de pouvoir personnel, de corruption (pas le temps, etc.)

        Depuis des siècles, nous sommes conditionnés à être dominés par des rois, pouvoirs personnels, ...

        On se fait croire à nous-mêmes qu’ il n’ y a pas d’ autres solutions (encouragés par l’ oligarchie et les obscurantismes religieux qui font bon ménage), des exemples contraires existent de plus en plus (démocraties même partielles) dans le monde, même si encore rares.

        Re : Il faut en finir par la démocratie, et non un ersatz.

        http://www.democratiedirecte.fr/

        http://www.dailymotion.com/video/xl...

        http://www.dailymotion.com/video/xi...


        Un parti sans étiquette
        pourrait rafler les voix des abstentionnistes, déçus etc.
        (y a du monde) ; un président alors élu est chef de la police et des armées, en outre il peut dissoudre les assemblées, donc bousculer l’ oligarchie et instaurer une nouvelle constitution, à la Suisse (même en mieux).

        On peut imaginer dans les petits bourgs, un conseil municipal sans élus, mais constitué des citoyens eux-mêmes, le maire est élu pour un court mandat en tant qu’ exécutant, et contrôlé.

        Les grandes villes ...un conseil de « tirés au sort », un maire élu (court mandat et non renouvelable ? ou une fois) exécutant et contrôlé.

        Idem au niveau de l’ Etat, un président élu (court mandat non renouvelable) exécutant des décisions d’ une constituante de "tirés au sort", aidé de ministres, et aux pouvoirs limités (par ex. urgence militaire avec compte à rendre), et très contrôlé.

        Bien étudier les thèses (liens) qui font leur chemin.

        Et les bienfaits de la démocratie, en perspective : les « jeunes » participent à la vie de la cité au lieu de brûler des voitures, parité homme/femme assurée (en moyenne par le tirage au sort), les luttes de classe disparaissent (ne reste que des sollicitations à la constituante), ... (liste non limitative)

        Manifestement un nouveau parti sans étiquette à voir...http://www.lepf.fr/


      • LE CHAT LE CHAT 29 novembre 2011 12:53

        ça faisait longtemps que j’avais pas acheté moi m^me un paquet de café , j’ai fait 2 pas en arriére en voyant le prix .............  smiley


        • herve33 29 novembre 2011 13:26

          Les plus sinistres des mesures sont celles qui taxent la maladie , l’augmentation de la taxe sur les mutuelles , et le passage à 1 jour de carence chez les fonctionnaires , du grand n’importe quoi , quand on sait que la plupart des grosses fortunes trouvent le moyen de payer d’impôts , c’est cela la vraie fraude fiscale . Tant qu’on aura pas remis de l’ordre pour remettre une véritable justice fiscale , on va vers la paupérisation des classes moyennes , avec non pas la récession , mais une véritable dépression économique , car il est difficile de reconstruire ce qui est détruit . 


          • Beune Beune 29 novembre 2011 13:39

            Oui vous avez loupé le soupçon d’ironie au détour d’une phrase ;)


          • Ruut Ruut 29 novembre 2011 15:32

            Le droit au logement opposable il en est ou a Paris ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès