Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Amara, Yade : L’Elysée soigne ses anciens ministres

Amara, Yade : L’Elysée soigne ses anciens ministres

A ses anciens ministres, la République reconnaissante. L’Elysée ne ménage pas sa générosité, acquittée par les contribuables, à l’égard des anciens membres du gouvernement qu’il faut bien recaser. La nouvelle devise du sarkozysme dans leurs cas pourrait être travailler moins mais gagner autant. Ces parachutes dorés indécents constituent de nouveaux ruisseaux qui ne manqueront pas de venir grossir des rivières de populisme déjà en crue.

La république des strapontins a le dos large. Si les plaçous ne sont pas une nouveauté, leur étalement en temps de crise, au moment où les Français sont confrontés à une rigueur qui ne dit pas son nom, constituent une véritable provocation.

Il y avait déjà eu Rama Yade gratifié pour sa plastique, à défaut de son bilan au gouvernement, d’une nomination ambassadrice auprès de l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture (Unesco). Un titre ronflant comme l’intéressé les aime assorti de tous les attributs du pouvoir. « Ambassadeur à l’Unesco à 34 ans, c’est énorme ! Je n’aurais pas pu espérer mieux » reconnaissait la jeune femme qui ne cachait pas ignorer les contours de sa mission.

Les recasages, c’est un peu comme les Auvergnats d’Hortefeux. Quand il y en a un ça va. C’est quand il y en a beaucoup qu’il y a des problèmes.

La nomination de Fadela Amara au tour extérieur en conseil des ministres au rang d’inspectrice générale des Affaires sociales ne manque pas de sel. L’Inspection générale des affaires sociales (IGAS) est, avec le Conseil d’État, la Cour des Comptes et l’Inspection générale des finances, l’un des grands corps administratifs de l’État.

Rattachée aux ministres en charge des affaires sociales, elle intervient sur l’ensemble des problématiques et des institutions du champ social : travail, emploi, formation professionnelle, sécurité sociale et protection sociale, cohésion sociale, santé… L’IGAS est composée de 80 à 100 inspecteurs en service dont la majorité est constituée d’anciens élèves de l’ENA sortis en principe dans le premier quart du classement mais le corps a aussi, il est vrai, une tradition d’ouverture.

La rémunération réjouira Fadela Amara : de 53.368,14 € à l’entrée à l’IGAS, elle monte à 69 238 € au bout de quatre ans. L’ancienne secrétaire d’Etat devrait débuter à 8 000 € mensuels hors primes. Un inspecteur général en fin de carrière perçoit lui en moyenne 124 144 € annuels.

Comme l’écrit le site Gala.fr, la référence qui convient en l’espèce, « Il y a une (belle) vie après le gouvernement  ». D’autres commentateurs, animés sans doute par un mauvais esprit, pointent le conflit d’intérêt potentiel créé par cette situation. Quelle sera en effet l’impartialité de Fadela Amara si jamais elle doit commettre un jour un rapport traitant de l’action gouvernementale ?

L’ancienne présidente de Ni putes ni soumises a eu le nez creux en choisissant un placard beaucoup moins exposé que le poste d’ambassadrice de l’Union pour la Méditerranée à la durée de vie incertaine que lui proposait initialement Nicolas Sarkozy.

A 46 ans, elle s’assure jusqu’à la fin de ses jours un niveau de vie très confortable. Pas mal pour une femme qui n’a jamais travaillé et dont le bilan au gouvernement , requalifiable en « désespoir banlieues » est là encore proche de zéro. Henri Guaino pourra noircir toutes les pages qu’il veut, ciseler des discours empreints de belles références historiques et culturelles, Nicolas Sarkozy restera pour l’histoire le fossoyeur de la méritocratie républicaine. 


Moyenne des avis sur cet article :  4.68/5   (25 votes)




Réagissez à l'article

21 réactions à cet article    


  • antonio 6 janvier 2011 12:44

    La dernière mode du jour : ode à l’incompétence...


    • Indépendance des Chercheurs Indépendance des Chercheurs 7 janvier 2011 10:49

      Voir notre article de mercredi :

      http://science21.blogs.courrierinternational.com/archive/2011/01/05/fadela-amara-igas-conflits-d-interets.html

      Fadela Amara, IGAS, conflits d’intérêts


      Le 5 janvier, le site de l’Elysée diffuse le compte rendu du Conseil des Ministres du même jour, au cours duquel l’ancienne secrétaire d’Etat de Nicolas Sarkozy, Fadela Amara, a été nommée inspectrice générale des affaires sociales (membre de l’IGAS) moins de deux mois après avoir quitté le gouvernement. Devant Public Sénat, Fadela Amara a ouvertement présenté cette nouvelle fonction comme « la continuité du combat que je mène depuis très longtemps ». Mais peut-on valablement faire partie du gouvernement pendant trois ans et demi, et devenir juste après membre d’une grande inspection de l’Etat qui, par l’importance de ses missions, a un devoir particulier d’agir de manière indépendante par rapport aux orientations partisanes du gouvernement, aux intérêts des membres de ce dernier et aux différentes activités de lobbying dont le monde politique fait l’objet  ? Il ne s’agit pas d’une situation isolée, si on pense par exemple aux fonctions exercées, sous tous les gouvernements, par les membres sortants des cabinets de ministres : jusqu’à faire partie d’instances devant juger ou évaluer l’action du gouvernement dont ils ont été conseillers, ou des administrations qui dépendent de ce gouvernement. Mais précisément, que devient dans de tels cas l’apparence d’impartialité et d’indépendance des institutions ? Et que pense de la question de la séparation des carrières la Commission de réflexion pour la prévention des conflits d’intérêts dans la vie publique créée par Nicolas Sarkozy et censée lui avoir remis un rapport fin décembre ? Le 5 janvier également, les médias continuent à évoquer l’affaire du Mediator où, précisément, la question des possibles conflits d’intérêts fait de plus en plus partie du débat public. On trouve ainsi sur la Toile des articles tels que « Mediator : les mystères du Dr Servier » (L’Express), « Mediator : une association va déposer plus de 100 plaintes » (Metro France), « Médicaments, grippe H1N1... retour sur des experts sous influence » (Viva Presse)... Pourtant, il ne semble pas que les voeux adressés ce même 5 janvier par Nicolas Sarkozy au gouvernement accordent une importance particulière à la problématique récurrente des risques de conflits d’intérêts.

      [la suite, sur le lien http://science21.blogs.courrierinternational.com/archive/2011/01/05/fadela-amara-igas-conflits-d-interets.html ]


      Cordialement

      Le Collectif Indépendance des Chercheurs
      http://science21.blogs.courrierinternational.com/
      http://www.mediapart.fr/club/blog/Scientia


    • Traroth Traroth 6 janvier 2011 12:45

      Y a-t-il un aspect, UN SEUL ASPECT, qui ne soit pas un désastre total et irrémédiable, dans la politique de Sarkozy et des autres truands de l’UMP, gouvernement, majorité parlementaire et autres partis-croupions mafieux associés ??? Chez eux, l’incompétence le dispute à la malhonnêteté, c’est un véritable feu d’artifice de catastrophes nationales !


      Y a-t-il une chance que la France s’en relève un jour ? J’en doute...

      • Sachant Sachant 6 janvier 2011 15:24

        Un seul aspect positif ?
        Oui, il y en a un...
        Il a lâché Devedjian

        Sinon, la France se relèvera bien, un jour
        Et comme l’ont si bien chanté nos amis québequois
        Mais nous, nous serons morts mes frères

        Là on bosse pour les générations à venir


      • gimo 6 janvier 2011 15:43

        Hélas en FRANCE il y a trop de larbins

        qui pour une poignée de cerise  sont prêts a se vendre et à vous vendre

        pauvre  humanité a vomir
        c’est toujours 20% des gens qui font avancer le monde contre 80 % DE lâches et traites
        elle est belle la vie !!!


      • Gabriel Gabriel 6 janvier 2011 13:20

        Cher Fadela vous étiez ni pute ni soumise, aujourd’hui vous n’êtes plus que ni pute ! Tout s’achète et votre prix, à première vue, n’était pas très élevé....


        • Sachant Sachant 6 janvier 2011 15:31

          Quand on est pas du sérail, il n’y a que deux moyens de sortir du lot

          1) Servir
          La soumission
          Dès le début
          Flaterie et flagornerie sont les deux mamelles du pouvoir

          On ne vas pas forcément très haut, ni très vite
          Mais on est casé très tôt et on a le temps de monter un réseau de relations
          Convient aux esprits fonctionnaires

          2) Foutre la mrd
          Ouvrir sa grande gl
          Dénoncer, menacer, promettre la révolution populaire
          Et attendre que l’on vienne acheter votre compromission

          Il y a des moments difficiles car on teste vos qualités de résistance
          Mais on se case plutôt vers le haut de l’échelle
          Convient aux esprits aventuriers


        • gimo 6 janvier 2011 17:41

          l’escroquerie depuis des siècles
           des uns

          et des !!!! autres la bassesse du dernier degrés

           fut et est de baisser la main de qui vous a volé et vous vole en vous châtiant
          au jour le jour

           pauvre humain 
           !!!!
          celui la ne peut s’ appelé  homme et pas digne
          mais une carpette
           l’homme par sa lâcheté crée son maitre et son esclavage

          oui je sais c’est dur de l’entendre dire mais c’est une réalité !!
          quant est que l’homme cessera de baiser la main de son voleur !!!!!
          tout le mal vient de la


        • dogon dogon 6 janvier 2011 13:57

          @ Gabriel,
          Tout s’achète et votre prix, à première vue, n’était pas très élevé ...
          Donc j’en conclus que si elle se laisse acheter, quelqu’en soit le prix, elle est pute (cqfd)

           smiley


          • Gabriel Gabriel 6 janvier 2011 14:21

            @ dogon,

            On pourrait le penser, maintenant pour une telle classification il faudrait se pencher sur les services rendus par la Dame en question et là, je n’en n’ai ni l’envie ni le cœur.



          • charles-edouard charles-edouard 6 janvier 2011 15:20

            la planche à billet marche à font en sarkoland, diminution de fonctionnaire mais création de nouvelle fonction pour certain , limite emploi fictif , mais cela n’est pas nouveau et d’autre l’ont fait avant ,


            • Sachant Sachant 6 janvier 2011 15:37

              De moins en moins de fonctionnaires
              Toujours autant d’impôts
              De plus en plus de taxes

              Pas très cohérent tout ça...


            • iris 6 janvier 2011 17:25

              partout en france c’est comme ça -dans les affaires -on privilégie ses amis et connaissances-


              • charles-edouard charles-edouard 6 janvier 2011 17:43

                c’est pourquoi il faut bien choisir ses amis et connaissances , mais ça ont l’apprend des la maternel


              •  C BARRATIER C BARRATIER 6 janvier 2011 18:13

                Le pire n’est pas que le maître gave ses animaux domestiques et passifs ; pourri comme il l’est par le fric, il les pourrit puisqu’ils se laissent faire, prêts à venir manger dans sa main, ou pis encore.
                Les Chinois disent que le poisson pourrit par la tête...en 1789 nos ancêtres français l’avaient compris.


                • Hijack Hijack 6 janvier 2011 19:19

                  Fadela, Rama, Rachida ... les 3 « a » de l’imposture !!!


                  • FrenchGreg 6 janvier 2011 20:50

                    Une telle discrimination positive, c’est vraiment du foutage de gueule.


                    Fadela Amara a un CAP de comptabilité, elle entre dans un corps composé des 25% meilleurs de l’ENA. 

                    C’est vraiment du niveau de Jean Sarkozy à l’EPAD ... 

                    Mais bon, comme elle est issue de la diversité, ca passe comme une lettre à la poste ...

                    • Taverne Taverne 6 janvier 2011 23:10

                      Excellente démonstration. Je n’ai rien à ajouter. Sauf que ce régime sait bien récompenser les incompétents et que les sarkozistes se satisfont pleinement e cette façon de récompenser le « mérite » et les « talents ». Les bobos sarkozistes, qui s’entendent bien aussi avec le PC chinois, ont un sens de la démocratie qui se confond avec l’adulation du maître et le respect aveugle de la Vérité du Parti. UMP, PC chinois même combat contre la liberté de penser.


                      • Robert GIL ROBERT GIL 7 janvier 2011 08:36

                        il n’y a pas que les anciens ministres que l’on recycle, dans les commissions diverse et variés il y a aussi pas mal d’anciens PDG ou enarques !


                        • Massaliote 7 janvier 2011 09:04

                          SARKOLAND est une ripoublique bananière


                          • fredo74 10 janvier 2011 08:04

                            bonjour,

                            Que de temps perdu en palabre inutile, de posts pour rien, de long texte qui ne servent à rien,
                            de critique qui ne change rien. De veaux qui ne passent leur temps sur leur clavier, comme je le fais maintenant, à dire que tout va mal , mais qui une fois devant l’urne , baisserons leur pantalon par peur de mal voter ou d’être mal considéré par son ami ou voisin, qui lui, vous dit forcément ce qui est bon pour vous, par ce que vous, vous ne le savez pas.....
                            AH, la mondialisation,le FMI, Et DSK, qui n’a de socialiste que le nom, Et une anne sinclair qui s’insurge (la pauvre d’âme ) Métaphore , quand on lui demande ce qu’il est vraiment. Et oui, faire ces courses sur HOLLYWOOD BOULVARD, Ou RODEO DRIVE, PRETTY WOMEN ne se pose pas la question !
                            Que sommes nous donc devenu à leur yeux, des pleutres !
                             les veaux de première catégorie, les ânes en peines ( ou âmes) c’est au choix.
                            Manuel Valls, et les autres, les intermittents politiques, qui ne sont là que pour semer le trouble dans l’esprit tellement étriqué par plus belle la vie, et j’en passe, de nos concitoyens, dont je fais parti malheureusement.
                            La seule chose qui reste à souhaiter , est un réveil soudain de notre peuple pour le bien de nos enfants ( je n’en ai pas, mais pas par choix ). Alors ce jour là, comme pour la libération, la France pourra de nouveau être fier de ce qu’elle a toujours été un grand pays. ( je vous l’accorde, petit par la taille tout de même).

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès