Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Amnistie pour les automobilistes ? C’est niet

Amnistie pour les automobilistes ? C’est niet

La dernière étude du ministère des Transports recense 4703 morts sur les routes en 2006. En 2002, Jacques Chirac fraîchement réélu annonçait la politique de sécurité routière comme « grand chantier national ». Dans cette lignée, la tendance des candidats à la présidentielle est donc plus à une « tolérance zéro » qu’à une clémence, même pour les infractions de stationnement. L’amnistie c’est donc niet pour la plupart d’entre eux. Pourtant, l’élection d’un nouveau président ne devrait-elle pas être l’occasion du « grand pardon », ou plus simplement de la pacification des tensions dans la société ? Un instant un peu sacré où l’on remet les compteurs à zéro ?

Le magazine Auto Plus a posé la question suivante aux candidats : Si vous étiez élu(e), proposeriez-vous une loi d’amnistie pour les automobilistes ? Les réponses sont éloquentes par leur inflexibilité : Sarkozy et Bayrou sont contre toute amnistie, le premier parce qu’il est par principe contre une amnistie, et cela vaut pour tous ceux qui contreviennent à la loi ; le second parce qu’il trouve que cette manière de présenter le nouveau chef de l’État comme un père Noël est incivique. On voit donc bien que le principe prévaut sur toute volonté d’apaisement républicain. Ségolène Royal, quant à elle, avoue ne pas se sentir prête à s’exprimer sur ce sujet et que sa réflexion se poursuivait. Face au désarroi provoqué lors de la publication de cette non-réponse, il semblerait que la phase de réflexion soit enfin mûre deux jours plus tard puisque son porte-parole Julien Dray annonce aujourd’hui qu’en ce qui concerne la question de la violence routière, il n’y aura aucune amnistie, ajoutant dans la foulée ce qui veut dire que, sur ces principes-là, on pourra élaborer un certain nombre de choses concernant le stationnement. Autrement dit, on verra plus tard pour la question des stationnements. Le clan des « pour » est celui des extrêmes : Le Pen est le plus catégorique : Le projet de loi d’amnistie doit effacer toutes les amendes, sauf en cas d’infraction ayant entraîné des blessures ou le décès, volontaires ou involontaires, d’un usager de la route ou d’un tiers. A gauche, Besancenot et Buffet sont favorables à l’amnistie pour les stationnements payants et gênants.

Il est bien évident que le nombre de morts sur les routes est insupportable. Néanmoins, le lien avec la loi d’amnistie est ténu, et la démonstration fort paternaliste. Dire que la pratique de l’amnistie incite certains usagers de la route à relâcher leur vigilance, persuadés qu’ils bénéficieront d’une mesure de clémence est un parti pris moral, plus que justifié. Et au-delà du simple domaine routier, cette intransigeance sur la loi d’amnistie masque un revirement de la pratique politique et du caractère sacré de l’élection présidentielle. En effet, la loi d’amnistie était jusqu’alors la première mesure prise par le nouveau président et, à ce titre, elle avait force de symbole (comme toute première fois) : cette mesure nous disait en substance, je sais, vous n’êtes pas parfaits, moi non plus d’ailleurs, mais à nous tous réunis, rassemblés par le pouvoir des urnes, nous allons construire une nouvelle société pleine de promesses et d’espoirs... Alors bien sûr on y croyait et ça s’appelait l’état de grâce pour le nouveau président, et pendant quelques jours voire quelques semaines les Français pensaient que tout pouvait redevenir possible. Un rêve un peu fou en somme, mais pourquoi la politique ne pourrait-elle pas faire un peu rêver ? Enfin... nos candidats semblent ignorer le pouvoir qu’ils pourraient en retirer. Ce pouvoir, c’est celui du sage face au général. L’impression qui ressort de cette minipolémique sur l’amnistie, c’est finalement un grand sentiment de déréliction. En 2007, les candidats ressemblent à des mères supérieures pète-sec qui disent non à tout, ou à des vieux généraux décatis de l’ère Khrouchtchev qui n’ont qu’un mot à la bouche : niet


Moyenne des avis sur cet article :  3.45/5   (31 votes)




Réagissez à l'article

13 réactions à cet article    


  • Olivier (---.---.159.244) 16 janvier 2007 12:01

    L’amnistie me fait penser à un pouvoir monarchique, et ne me semble absolument pas républicain. De plus, la loi doit être appliquée de la mêma façon, quelque soit la période : il n’y a pas de raison qu’un délit (aussi petit soit-il) soit sanctionné à un moment, et que ce même délit puisse être amnistié s’il a été commis « au bon moment », c’est à dire un peu avant l’élection présidentielle, ou le 14 juillet.

    Il faut donc en finir avec ces amnisties, car elles sont un mauvais exemple donné aux concitoyens.


    • Cris Wilkinson Cris Wilkinson 16 janvier 2007 12:06

      La loi d’amnistie sert surtout d’excuse pour vider les prisons sur peupler, par anticipation.

      C’est juste une marotte de journaliste qui se servent du pseudo épouvantail « vous allez amnistier les tueurs de la route » pour ce dédouaner de lécher les bottes au politique sur tout les autres sujets de la campagne présidentiel.

      De plus, si amnistie, il devait avoir lieu, elle porterait sur les délits de stationnement, et non sur ceux de circulation, qui entraîne obligatoirement une perte de points. Et les seuls vraiment embéter par cette amnistie seraient les mairies qui devraient s’asseoir sur la manne des PV pour stationnement dit illicite.


      • cdg (---.---.169.151) 16 janvier 2007 12:23

        Ce qui est quand me le plus fort c est qu on amnistie pas le dangereux criminel prit a 100 sur une nationale mais que le copain prit en flagrant delit de pot de vin sera lui amnistie (n est ce pas M Guy Drut ?)

        De meme on va manistier les voleurs et assassins (non pas par generosite mais parce que les prisons sont pleines)

        Mais grace a un bon bourrage de crane (merci TF1 et co) tout le monde trouve ca normal. Aller on en remet une couche sur « l insecurite routiere » ca evitera aux pigeons qui vont bientôt voter de se poser d autres questions (par exemple pourquoi la France coule ? )

        PS : l immunite parlementaire permet a n importe quel politicien de ne rien risquer pour son permis


        • titi (---.---.119.180) 16 janvier 2007 13:28

          Juste pour réagir à :
          Mais grace a un bon bourrage de crane (merci TF1 et co) tout le monde trouve ca normal
          C’est normal.
          Ce sont les amnisties de complaisance qui ne le sont pas.

          Tu fautes. Tu paies. Ca c’est juste.


        • Waylandes (---.---.189.7) 16 janvier 2007 12:30

          L’ amnistie routière c est un peu dépassé non ? Moi j inventerais l amnistie pour tous ceux qui sont en infraction avec la dadvsi. Ca fait pas de mort et sa nous rend pas plus con...


          • La Taverne des Poètes 16 janvier 2007 12:58

            L’amnistie collective est assez incompatbile avec les enjeux de la sécurité routière. Mais, de plus, les mesures d’amnisite individuelles (celle de Guy Drut) ont pourri l’esprit de cette mesure symbolique.


            • Waylandes (---.---.106.59) 16 janvier 2007 13:48

              Guy drut, je l avais celui la


            • Waylandes (---.---.106.59) 16 janvier 2007 13:49

              Guy drut, je l avais celui oublié la


            • Rdlm (---.---.114.107) 16 janvier 2007 13:12

              J’ai une meilleur idée : Donner les recettes des contraventions à ceux qui n’en ont pas eu ! Ca inciterai à ne pas en avoir et ça ne couterai pas plus cher qu’une amnistie !


              • krokodilo (---.---.77.139) 16 janvier 2007 15:26

                « Un rêve un peu fou en somme, mais pourquoi la politique ne pourrait-elle pas faire un peu rêver ? »

                Si vos rêves se limitent à l’amnistie des délits, c’est triste...

                « cette mesure nous disait en substance, je sais, vous n’êtes pas parfaits, moi non plus d’ailleurs, mais »

                Il y aurait d’autres moyens pour cela : mettre les pieds sur le bureau en tongues pendant l’allocution, se shooter en direct de l’Elysée, fumer un pétard et mettre le feu aux rideaux du bureau présidentitel, cracher sur les tapis d’époque, planter son opinel dans une commode Louis XVI, pourquoi s’ne tenir à cette banale amnistie ? Faudrait renouveler un peu, rajeunir les traditions. En outre, mes propositions sont plus économiques que l’amnistie.


                • bullseye (---.---.11.1) 16 janvier 2007 17:58

                  C’est claire, je ne votrai pas pour un candidat qui ne promet pas une amnestie GENERALE pour les contraventions routiere et qui ne promet pas de revenir sur le terrorisme policier qui regne actuellement en France.


                  • panama (---.---.198.59) 17 janvier 2007 10:39

                    Cette amnistie scandalise tous nos voisins européens !


                    • lyago2003 (---.---.87.149) 17 janvier 2007 14:42

                      Bonjour, Les mauvaises habitudes au volant reprennent le dessus, tant en ville que sur la route, selon un sondage TNS Sofres pour Axa prévention, rendu public mercredi. Réalisé du 1er au 15 septembre 2006, il montre une recrudescence des infractions en ville.

                      Ainsi, plus d’un Français interrogé sur deux (52%) déclare y rouler à 65 km/h alors qu’ils n’étaient que 48% en 2005. Pas moins de 74% ne s’arrêtent pas au feu orange (+1 point) et 54% (+6 points) doublent ou tournent sans mettre leur clignotant.

                      Par ailleurs, 27% des sondés avouent rouler à 160-170 km/h sur autoroute, soit 10 points de plus qu’en 2005. Le changement de file intempestif ne cesse également de gagner du terrain : 16% en 2004, 19% en 2005 et 23% en 2006, de même que le fait de slalomer entre les files : 16% en 2004, 19% en 2005 et 23% en 2006.

                      Dans le même temps, les conducteurs semblent moins craindre de perdre des points sur leur permis : 47% en 2006 contre 42% l’année précédente. En conséquence, les automobilistes réclament plus de souplesse de la part des pouvoirs publics (24%, + 5 points). Ayant perdu un être cher dans un accident a cause de l’irresponsabilité d’un autre usager et que notre société rende encore plus « irresponsable » en donnant le sentiment aux criminels de la route que l’on peut faire n’importe quoi sous prétexte de « tradition » m’est intolérable et je trouve celà lamentable et immoral. Pourquoi édicter des règles si c’est pour les « gommer » un peu plus tard ? Il n’existe pas à ma connaissance de statistiques sur le comportement des usagers que cette amnistie induirait mais vu le comportement habituel des usagers, je doute fortement, que ce soit dans le bon sens !

                      Les stationnements non dangereux à la rigueur et encore !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès