Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Analyse et enseignements de l’élection législative partielle de (...)

Analyse et enseignements de l’élection législative partielle de Villeneuve-sur-Lot

JPEG - 28.2 ko

En dépit de sa portée théoriquement locale et du faible nombre de l'échantillon électoral (un peu moins de 40 000), l'élection partielle de Villeneuve-sur-Lot est riche d'enseignements à plusieurs titres :

  • Elle est la conséquence locale directe de la mise en lumière au plan national d'une grave affaire de fraude fiscale touchant le député local socialiste Jérôme Cahuzac. Elle informe donc sur l'impact de l'affaire sur l'électorat.
  • Elle informe sur l'état de l'opinion après 1 an de vie politico-médiatique et économique dans le pays.
  • Elle préfigure de manière relative les grandes tendances à venir notamment pour les municipales.
  • Elle force les acteurs politiques à se positionner sur les justifications à apporter aux résultats et permet donc de mesurer les stratégies politiques.

Les résultats définitifs viennent de tomber et peuvent être comparé aux résultats d'il y a 1 an :
Élections de 2012 (Cf : 3ème circonscription)
Élections de 2013 : 1er tour et second tour.
 

On aboutit aux faits suivants :

Pour le 1er tour :

  1. On assiste à un effondrement de la participation entre 2012 et 2013 : Puisqu'on passe de près de 50 000 votants à moins de 35 000. Mais malgré cette baisse, le nombre de votes blancs et de bulletins nuls a doublé en 2013 par rapport à 2012.
  2. Au titre du pourcentage de votes exprimés pour les 3 grands partis (et posant le postulat d'une certaine stabilité dans les autres formations politiques) on aboutit à la comparaison suivante (la différence du nombre de suffrages rend difficile une comparaison en nombre absolus) dans l'ordre UMP / PS / FN : 2012 : 27/47/16 2013 : 29/24/26

Pour le second tour :

  1. La participation reste faible comparé au 2ème tour : On passe de 48 000 à 34 000.
  2. Le candidat UMP l'emporte avec 54% et 18 200 votants contre 46% et 15 600 votants au candidat FN alors qu'en 2012, Jérôme Cahuzac l'avait emporté avec 28 000 votants contre 17 800 à son adversaire (vainqueur aujourd'hui).

On peut analyser dans un premier temps les chiffres de la façon suivante :

  1. Le premier tour traduit un effondrement de la participation et du soutien en faveur du candidat socialiste. Le candidat de l'UMP, le même qu'en 2012 obtient 2% de suffrages exprimés supplémentaires en obtenant 4 000 votes de moins que lors de la première élection dans un volume de participants plus faible. Le candidat du Front National double son score relatif en obtenant 1 000 électeurs de plus.
  2. Au second tour, dans un volume de participation réunissant un échantillon électoral différent du fait d'une confrontation entre l'UMP et le FN. Le candidat de l'UMP obtient 400 voix de plus qu'au second tour de 2012 tandis que le candidat front national double son score absolu de 2012 au premier tour. Les électeurs ayant voté UMP se sont mobilisés un peu plus en valeur absolue et modérément plus en valeur relative si l'on pondère par la différence du nombre de suffrages exprimés par rapport au second tour de 2012.
     

Si on doit tirer quelques conclusions sur les chiffres par nature imparfaites je crois que l'on peut dire ceci  :

  1. Le PS subit une lourde défaite sur cette élection. l'érosion de son électorat dans le cadre de cette élection peut s'expliquer par de multiples facteurs d'inégale importance que je classerais personnellement de la manière suivante par ordre d'importance :
    - Le traumatisme de l'affaire Cahuzac est un élément substantiel mais il ne peut pas tout expliquer dans la mesure où il ne s'est pas représenté, les électeurs n'ont pu manifester leur désapprobation envers Cahuzac en sanctionnant le PS que dans une certaine mesure.
    - Le contexte économique et l'ambiance politico-médiatique classique en période de crise qui conduit à taper sur le pouvoir en place joue également une part substantiel.
    - La différence de charisme et de poids politique entre Jérôme Cahuzac et le candidat Bernard Barral.
  2. L'UMP ne recueille pas de profit politique sur cette élection locale pour plusieurs raisons encore une fois :
    - L'analyse du premier tour montre une mobilisation quasi identique de l'électorat UMP en valeur relative (en termes de pourcentage de suffrages exprimés).
    - La progression croisée relative et absolue au second tour dans un contexte ou il avait été appelé à faire barrage est ultra minoritaire encore plus quand on part du principe qu'au premier tour l'électorat UMP était assez homogène par rapport à 2012.
  3. C'est clairement le FN qui capitalise au niveau politique sur cette élection pour diverses raisons :
    - Du fait de la configuration UMP contre FN, le FN n'aurait normalement pas pu engranger près de 7000 voix supplémentaire entre les 2 tours. Sauf à imaginer une sur-mobilisation d'électeurs FN cachés au second tour ou que des électeurs centristes, socialistes ou de gauche se déporter massivement pour lui pour des raisons politiques.
    - La précédente affirmation gagne à être nuancée en raison des circonstances particulières d'un scrutin local ou le charisme d'un candidat peut transcender plus aisément les tendances politiques que lors d'un scrutin national.
    - La jeunesse du candidat frontiste face aux vieux barons locaux contaminés par le virus de la politique politicienne est séduisante pour les électeurs.
    - Enfin, l'idée d'UMPS infuse dans les esprits avec la multiplications des affaires, ce qui rend le vote FN "utile" au sens politique du terme. Le parti ayant atteint la "taille" critique pour sortir du carcan "extrême" dans lequel il était enfermé.
     

Conclusion générale consécutives aux réactions politiques  :


- Le PS réagit de manière assez virulente pour "parler aux électeurs" en affirmant que le FN ne peut que prospérer sur la misère, que le parti a besoin de la crise et du chômage pour exister, que le gouvernement fait ce qu'il faut pour que cela change etc... Il insiste également sur le faible score du candidat UMP de manière assez "politiciennement" logique.
- L'UMP insiste sur la victoire, se gardant de remercier la gauche (sauf pour le candidat élu) pour le "barrage républicain".
- Le FN exploite le score de son candidat pour se poser encore une fois de manière plus que crédible comme une alternative à l'UMPS y compris dans une zone qui n'est pas traditionnellement très à droite.

Le parti au pouvoir dans une position défensive de justification de son action, le parti d'opposition en quête d'une capitalisation inexistante, le parti politiquement émergent qui souhaite poursuivre son renouvellement et sa "mue" pour s'affirmer comme un concurrent direct de tous les autres partis. La situation politique va être celle ci pendant un moment tant que que la confusion UMP-PS s'auto-entretiendra par une identité de comportements politiciens et de contentieux judiciaires tandis que s'estompent les différences fondamentales aux racines de chacun des partis (notamment dans l'adhésion pleine et entière à l'Europe) et que se poursuivra le contexte de crise économique.

Source : http://points-de-vue-alternatifs.over-blog.fr/analyse-et-enseignements-de-l-%C3%A9lection-l%C3%A9gislative-partielle-de-villeneuve-sur-lot


Moyenne des avis sur cet article :  4.5/5   (16 votes)




Réagissez à l'article

26 réactions à cet article    


  • Bulgroz 24 juin 2013 15:48

    Moi, j’analyse les choses plus simplement.

    Un député socialiste en moins.

    Un député UMP en plus.

    Au suivant.


    • Mr Dupont 24 juin 2013 15:56

      L’auteur

      Vous pouvez faire toutes les conjectures que voulez :

      Le principal responsable est Mr Hollande

       1 ) Par le fait d’avoir prit Mr Cahuzac pour ministre

      2 ) De n’avoir tenu aucune promesse constructive pour la France

      3 ) d’avoir et de continuer de mentir sur tout aux français

      4) D’avoir baisser sa culotte devant ses fonctionnaires et leurs syndicats sur tous les sujets touchant les retraites

      5 ) D’avoir divisé les français avec le Mariage pour tous de Mr Bergé

      6 ) D’avoir laissé un manifestant être emprisonné et d’en faire de facto un prisonnier politique, alors qu’il laissait faire libérer des pirates du rail avec violences quelques jours au paravent

       7 ) De laisser ses ministres se ridiculiser comme hier et aujourd’hui face à Mr Barroso devant une Europe pliée de rire à ce spectacle des plus ridicules

      Oui  : Mr Hollande alias « Moi président je » est responsable de la déculottée de Villeneuve-sur-Lot et sera responsable des autres déculottées à venir pour le PS


      • Kiergaard Kiergaard 24 juin 2013 20:46

        C’est un élément parmi d’autres à prendre en compte que je rangeais dans le contexte politique et économique. Je pense que beaucoup de gens pensent comme vous. Néanmoins je le regrette car personnifier l’échec c’est se refuser à en interroger les causes profondes.
        1° Évidemment Hollande a fait une erreur en prenant Cahuzac mais cela restait politiquement un poids lourd en la matière.
        2° Position politique subjective.
        3° Le mensonge est inhérent à la vie politique, on l’accepte ou on le refuse en bloc mais on ne l’impute pas à une seule personne.
        4° De toute manière, il n’y a jamais eu un débat sérieux sur les retraites.
        5° Vous lui reprochez de tenir ses promesses maintenant ? Même si à titre subjectif, le tempo n’était pas bon et le climat est désormais délétère dans le pays.
        6° Méconnaissance du droit, manifestant qui avait déjà été condamné avec sursis précédemment pour les même faits. Je regrette qu’il y ait une ouverture pour que ce doute la vienne de manière légitime mais en droit la sanction est juste dans le cas concret.
        7° Certes, mais ne croyez pas que l’Europe est plié de rire, la crise et les scandales sont partout.


      • LE CHAT LE CHAT 24 juin 2013 17:12

        en conclusion , on va voir se généraliser les endroits où l’UMP ou le PS se retrouveront seuls face au FN dans les seconds tours , vu la faible participation des electeurs qui boudent les urnes , les triangulaires vont se faire rares ...


        • Akerios 25 juin 2013 11:50

          Les électeurs s’aperçoivent que cela ne sert plus à rien de voter et ne votent plus.

          La démocratie se meurt.

          L’étape suivante c’est : ..................la soumission et le servage , la dictature , la guerre civile , la force ............au choix quoi.

           


        • oncle archibald 24 juin 2013 18:03

          L’enseignement de cette élection est un terrible avertissement .... Faute d’horizon un tant soit peu crédible, les électeurs pensent de plus en plus que la solution ne passe plus par les urnes ... que le clivage qu’on leur vend depuis des décennies est de la poudre aux yeux pour essayer d’obtenir leur voix ... bref .. 

          C’est la démocratie française qui est malade et c’est beaucoup plus grave que les comptes d’apothicaires que vont faire les uns et les autres pour justifier le résultat ...

          Le PS va dire qu’il a perdu mais que c’était pas sa faute et l’UMP qu’il est élu par ce qu’il est le meilleur alors que c’est clairement une élection par défaut .... Quant au FN il peut à justes raisons faire cocorico, c’est le seul qui ait progressé en nombre de voix mais il serait très loin de pouvoir être élu si le nombre de votants et de suffrages exprimés avait été « normal » pour rester dans le vocabulaire en cour ... 

          Dans ce fief socialiste depuis le début du XXeme siècle les électeurs ne croient plus à rien ni à personne .... C’est pas bon du tout ....

          • Akerios 24 juin 2013 19:01

            Bonjour oncle archibald

             

            Oui, avec un précision : les électeurs de F.H. et du PS se sentent trahis DEUX FOIS.

             

            1. par la politique anti sociale de F. Hollande et du PS qui le suis aveuglément.

            2. par F. Hollande qui se bat contre ses électeurs pour nous imposer les lois demandées par et pour la grande finance en France et au parlement Européen..

             

            La gauche trahit par le Parti Socialiste LE MONTRE par son vote.

            F.H. et le PS ne tiennent pas compte de l’avertissement et de la désastreuse popularité du président qui précipite le vote de tout ce qui est anti-social au plus haut niveau !

            Si le Parti Socialiste cherche a gauche la rupture il va la trouver et disparaitre ! Il va passer en dessous du FN !


            • Pere Plexe Pere Plexe 24 juin 2013 20:23

              Les faits sont indéniables,encore que la victoire de l’UMP semble vous avoir échappé...

              Mais l’analyse que vous en faite n’est pas très sérieuse.
              Votre « L’UMP ne recueille pas de profit politique sur cette élection locale » est particulièrement pathétique.Tout comme la rengaine de l’UMPS habile invention marketing qui ne résiste pas à l’examen de la réalité.

              • Kiergaard Kiergaard 24 juin 2013 20:51

                La propension des électeurs FN à choisir le candidat UMP n’infirme pas l’existence d’un sentiment que la classe politique au pouvoir dans son ensemble (donc UMP/PS) baigne dans le même soupe. Concernant l’UMP, c’est aisé de dire qu’elle tire profit de la montée du FN, mais ils préfèreraient quand même éviter ces 2ème tour UMP/FN.
                La gauche s’est condamnée à l’instant même où elle a été élue au vu du contexte. L’UMP profite de cela, mais ne tire pas un profit direct comme le montre clairement les chiffres du 1er tour.

                Après si on raisonne en terme de présidentielle dans l’hypothèse d’un second tour UMP/PS évidemment. Surtout dans le contexte de storytelling qu’on va nous vendre avec le retour de Sarkozy.


              • Pere Plexe Pere Plexe 24 juin 2013 21:54

                « la classe politique au pouvoir dans son ensemble (donc UMP/PS) baigne dans le même soupe. »

                Sauf que la soupe UMP plait aux électeurs FN.
                De là a penser que ce n’est donc pas la même soupe que celle du PS malgré leurs efforts pour faire croire le contraire...
                Mieux l’expérience met en évident que le potage FN et celui de l’Ump ont des gout sassez proche !

              • Kiergaard Kiergaard 25 juin 2013 09:40

                Sur les débats sociaux on pourrait presque fusionner les 2/3 de l’UMP avec le FN. Mais il y a des oppositions clefs sur les sujets économiques et sur le rapport à l’Europe qui empêche une véritable alliance. Sinon cela fait longtemps que le rapprochement aurait pu avoir eu lieu. L’UMP est coincé sur la ligne européenne, mais il est vrai que les électeurs FN sur des sujets sociaux voteront probablement UMP. Ce qui me paraît assez logique évidemment.


              • Pere Plexe Pere Plexe 26 juin 2013 17:30

                @Parkway


                _Rien ne vous oblige à la grossièreté
                _Faites un effort pour comprendre un texte simple...
                _Rassurez vous je ne vote pas UMP


              • viva 24 juin 2013 22:59

                Ce contenter de dire que c’est la démocratie qui est malade est une nluvelle façon de botter en touche. Ce sont les hommes politiques qui sont malades en réalités, rien ne les empêche de respecter l’avis des citoyens. Par corruption essentiellement.


                Il faut admettre que les hommes politiques ne sont plus considérés comme légitime.

                Pire, le peuple en s’abstenant massivement et votant un parti considéré comme hors système, envoi un message clair, il ne veux plus des hommes politiques en place. La discours a changé, on parle de plus en plus d’oligarque en remplacement de l’ancienne appellation « homme politique »

                Il faut que tout les leaders quittent leur poste, et que de nouveaux partis prennent la place.

                • lulupipistrelle 24 juin 2013 23:10

                  Je pense que le résultat de cette élection partielle est la suite logique de l’abstention record aux élections législatives de 2012 : 43,7%...

                   A l’époque le PS ne convainquait déjà pas la majorité, maintenant que Hollande et cie ont aggravé la situation par leur incompétence, leur malhonnêteté , qu’ils ont divisé durablement les Français avec leur loi obscène sur le mariage des homos, qu’ils envoient des jeunes opposants en prison et laissent des délinquants patentés en liberté... le PS est coulé

                   L’UMP ne bénéficie pas de cette situation : elle a bien perdu les élections présidentielles , et ceux qui ont désavoué son candidats , ne reviendront pas dans son giron, vu le spectacle lamentable qu’offre depuis un an le combat des vizirs, ces sous-Sarko qui se disputent la place de l’ex-calife...

                  L’extrême-gauche est à la ramasse comme d’habitude.

                  • lulupipistrelle 24 juin 2013 23:13

                    NB : c’est lélectorat acquis du PS qui a assuré, et assurera encore quelque temps la victoire de l’UMP, jusqu’à ce que des abstentionnistes sortent du bois, et votent contre.


                  • Constant danslayreur 24 juin 2013 23:21

                    Salut Lulu bis repetita ter
                    « jusqu’à ce que des abstentionnistes sortent du bois, et votent contre »

                    Les démocrates ici histoire de « conjurer » le vote massivement islamiste de l’époque Fis, avaient une expression pour : « La majorité silencieuse »

                    Si j’étais vous, je ne tiendrais pas trop compte de gens qui pour peu que les plan-week end fonctionne n’en ont strictement rien à faire que ce soit x y ou z qui soit élu.

                    Private joke : J’espère que votre ange va bien

                    Lentisquement vôtre smiley


                  • Constant danslayreur 24 juin 2013 23:23

                    pfff m’casse les pieds le Constant
                    Si j’étais vous, je ne tiendrais pas trop compte du vote improbable de gens qui pour peu que leur plan week-end fonctionne comme prévu, n’en ont strictement rien à faire que ce soit x y ou z qui soit élu.


                  • lulupipistrelle 24 juin 2013 23:57

                    Moi je vote pour le Parti Pirate... ou blanc, ou nul. 


                    Dans mon coin, on se déplace jusqu’aux urnes, parce que l’ambiance méditerranéenne et clientéliste est telle, que les partis épluchent les listes électorales pour identifier ceux qui ne votent pas. Donc on va jusqu’au bureau de vote, et on vote blanc ou nul (les paresseux qui ont la flemme de se fabriquer un bulletin blanc et de l’apporter avec eux... vu qu’il n’ y a pas de bulletins blancs à disposition dans les bureaux de vote). 

                    Le vide politique est sidéral. A un an des élections municipales , on donne déjà Estrosi vainqueur alors qu’il est honni de tous à gauche et à droite... Seulement il n’ y a aucune personnalité convaincante pour lui ravir la mairie. Les gens sont pragmatiques. Le Front national fera 30-35 % de voix, c’est tout ce qu’il peut espérer vu qu’aux deux extrêmes il y a des tas de listes pour éponger le mécontentement... 

                  • soi même 25 juin 2013 10:44

                    Cette élection est un symptôme et non pas un symbole d’une avancer significative du FN.
                    Par contre c’est le nombre d’abstention et de vote nul qui à la fois démolie les plans concerter de UMP et PS et apporte qu’il pourrait bien que dans les prochaines grandes élections puissent émerger d’autre force politique qui trancherons nettement par rapport aux attentent classiques que les médiats nous surines depuis des années !

                    Il y a un boulevard qui s’ouvre à des parties citoyens qui ne veulent plus êtres fagociter par des parties useés par les affaires et les casseroles de 40 ans de cirque politique.


                    • chmoll chmoll 25 juin 2013 11:08
                      Analyse de l’enculoscopie et enseignements d’un entubage 

                      • Charles Martel Charles Martel 25 juin 2013 11:57

                        vous dites :

                        - L’UMP insiste sur la victoire, se gardant de remercier la gauche (sauf pour le candidat élu) pour le « barrage républicain ».

                        400 voix de reportées, peut-on appeler ça un barrage républicain ?

                        il est clair que les votants de gauche du premier tour se sont reportés sur le FN ou ne sont pas allés voter pour le candidat UMP...

                        sur une élection à faible enjeux, il est clair que le front républicain aura de plus en plus de mal à fonctionner et on peut se réjouir de la fin de cette tartufferie.


                        • simir simir 25 juin 2013 12:05

                          @ l’auteur

                          Vous écrivez : « La jeunesse du candidat frontiste face aux vieux barons locaux contaminés par le virus de la politique politicienne est séduisante pour les électeurs. »
                          La jeunesse n’empêche pas la nullité et si les électeurs avaient regardé Le petit Journal de C + qui filmait un débat avec le candidat UMP, organisé par une radio le score aurait sans doute été différend.
                          C’était ahurissant et on pouvait voir un comissaire politique du Fhaine souffler les réponses au candidat. Le pauvre il ne pouvait pas parler alors il essayait ,un peu comme on parle aux sourds, de dire « Guéant Guéant » 
                          Comme l’autre n’entendait pas il s’est mis à envoyer des textos ( le candidat n’arrêtait pas de consulter son portable) et la caméra a pu en surprendre un qui disait « Dites llui que c’est vous le responsable de la faillite des agriculteurs » Trente secondes après il nous balançait la phrase à l’antenne.
                          Voir un candidat se faire souffler ses réponses par l’Obersturmführer c’est un spectacle que je recommande.
                          Je n’ai plus la date mais c’était avant le 2eme tour et en cherchant bien sur un tv replay on doit pouvoir retrouver.

                          • simir simir 25 juin 2013 12:20

                            @ C Martel

                            « il est clair que les votants de gauche du premier tour se sont reportés sur le FN ou ne sont pas allés voter pour le candidat UMP... »
                            Moi je prétends le contraire les électeurs du PS ou du Fdg ne se sont pas reportés sur le Fhaine mais se sont abstenus.
                            Le Fhaine a mobilisé dans les abstentionistes du 1er tour ceux ci ayant vu une opportunité de virer l’UMP, opportunité à laquelle ils n’ont pas cru au 1er 
                            De plus c’est une élection locale et ces scrutains sont toujours l’occasion d’un vote sanction.
                            Il en sera autrement aux présidentieles où la Marine ne fera jamais mieux que le vieux en 2002.
                            Oui le reflexe républicain a encore de beaux jours devant lui surtout si l’UMP arive à se débarasser de personnages tels Copé ou Wauquiez.
                            Pour faire barrage à la haine et au racisme les gens de gauche n’auront aucun état d’ame à voter pour des candidats tels NKM ou Fillon. Par contre les deux autres cités ci-dessus cela pose problème.
                            Donc ne vous réjouissez pas trop vite, cela se nomme la méthode Coué

                            • Charles Martel Charles Martel 25 juin 2013 13:11

                              d’abord les élections présidentielles ne sont pas des élections à enjeux local. (relisez mon post)

                              ensuite, il est sans doute évident pour vous que le FN a mobilisé tous les électeurs FN qui au premier tour étaient partis à la pêche, comme chacun sait. Car, et l’histoire l’a toujours montré, le FN possède un réservoir de voix qu’il garde uniquement pour les seconds tours (au cas où), les électeurs FN étant des abstenstionnistes chroniques et notoires aux premiers tours.

                              méthode Coué vous dites ?

                              je note également que vous nous prédisez de beaux jours pour le réflexe républicain en expliquant doctement que les électeurs du PS et du FDG se sont abstenus.

                              votre argumentation tient donc plus de l’autopersuasion que d’éléments tangibles et factuels.


                            • simir simir 26 juin 2013 09:59

                              @ C Martel

                              Rendez cous aux prochains scrutins nationaux. Vous risquez d’être déçu

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès