Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Analyse perso et pronostic des présidentielles

Analyse perso et pronostic des présidentielles

Cala me titillait de soumettre mon opinion concernant les présidentielles aux lecteurs et membres d’Agora. Si je publie des articles sur le vin (mon métier), je n’en reste pas moins un citoyen et un électeur. C’est avec humilité (face aux « spécialistes » politiques et autres Nostradamus) que je soumets quelques idées. On peut en parler ?

Une précision : je n’entre dans aucun débat concernant tel ou tel candidat, mes préférences ou la valeur de chaque candidat. C’est une démarche "mathématiquement" citoyenne, avec le recul des précédentes élections. Il n’est donc pas question d’engagement partisan.

Alors, mon analyse ?

1/. Ne pas sous-estimer comme le font encore les instituts de sondages cette fois-ci l’électorat de Le Pen. Il n’y a aucune raison que celui-ci ne soit pas -au moins- à 16%, voire 18%. On peut lui ajouter 2 à 4% pour de Villiers.

2/. Aucune raison de sous-estimer l’autre côté, de Besancenot à Bové. Besancenot peut faire 3/4%, Bové 2/3%, Laguiller 2/3%, le PC et Voynet 1 à 2%, on peut dépasser les 10%, voire les 14%...

3/. Royal, elle, est créditée de 25 à 26%, attention même tendance surévaluée que Jospin en 2002...

4/. Sarkozy, idem, plus près des 30%, mais gare à Le Pen.

5/. Bayrou ne fera pas moins de 20 à 23% s’il confirme son avancée.

Les cas de figure du 1er tour :

- Si l’extrême gauche-écolo-mondialiste... s’approche des 14%, Royal sera plus près des 20 à 22% que des 26%.

- Si l’extrême droite et de Villiers tournent autour de 18%, Sarkozy se rapprochera plus des 24 à 26% que des 30%.

- Si Bayrou se stabilise, il peut donc passer devant Royal, voire se rapprocher beaucoup de Sarkozy et le dépasser s’il continue sa progression et si Le Pen fait très fort.

- A mon avis, aucune chance d’avoir Le Pen au second tour.

Logique du 2e tour.

Bayrou gagnant à tous les coups, face à Sarkozy comme face à Royal.

Va y avoir du sport chez les bookmakers.


Moyenne des avis sur cet article :  3.08/5   (240 votes)




Réagissez à l'article

123 réactions à cet article    


  • lolokerino (---.---.41.177) 23 mars 2007 12:19

    cette analyse a t’elle toute l’independance annoncée ? j’en doute fortement

    Pour preuve, vous remonter tout les candidats anti systeme sans baisser le niveau de Bayrou alors qu’il en est maintenant l’un des principaux ? completement incomprehensible a moins que cela soit votre souhait secret...

    D’ailleur vous partez d’un niveau bayrou a plus de 20 alors qu’ujourd’hui, il se situe clairement en dessous

    Mais il est naturel de faire des perspectives ideales selon ses convictions, cela ne constitue qu’une hypothese....parmi des centaines d’autre

    Sans interet , merci d’avoir essayé


    • buildfreedom (---.---.160.36) 23 mars 2007 14:39

      L’institut CSA roule pour Ségolène

      La Commission des sondages dénonce des « erreurs manifestes » dans deux sondages CSA et demande de ne pas les utiliser :

      « Lors de ses séances des 16 et 19 mars 2007, la commission des sondages a examiné deux sondages relatifs à l’élection présidentielle, réalisés par l’institut CSA, et publiés dans les éditions du Parisien-Aujourd’hui en France des 8 et 15 mars derniers. Eu égard à certaines modalités de redressement appliquées aux résultats bruts de ces enquêtes, la commission, sans pour autant mettre en cause l’intégrité professionnelle de l’institut, exprime des réserves sur le caractère significatif des intentions de vote publiées dans ces deux sondages. »

      Que se passe-t-il dans ces deux enquêtes ? Celle du 8 mars voit M. Bayrou progresser de 7 points à 24%, score jamais atteint par d’autres instituts où il n’était à l’époque qu’aux environs de 18%. Celle du 15 mars voit M. Bayrou chuter de 3 points à 21%, première enquête où le candidat apparaît en baisse et même en forte baisse, alors qu’il est toujours en hausse dans les autres enquêtes.

      Ce qui est soupçonné : M. Bayrou est surestimé volontairement dans une enquête, puis redressé sévèrement dans la suivante afin de casser sa dynamique de hausse. Ceci afin d’instiller le doute dans l’opinion, ce qui a bien fonctionné.

      Aujourd’hui, CSA est le seul institut à mettre à égalité Mme Royal et M. Sarkozy au second tour, afin de contrer à nouveau la candidature de M. Bayrou qui est le seul à pouvoir battre M. Sarkozy dans toutes les autres enquêtes (BVA, TNS-SOFRES, LH2, IFOP, IPSOS).

      Cette tentative de manipulation est scandaleuse. Mis en cause, CSA reste pourtant droit dans ses bottes : « L’institut CSA, en toute indépendance, maintient intégralement ses évaluations », a fait savoir sa direction. Malheureusement, la Commission des sondages ne dispose pas de pouvoir contraignant.


    • Patrick Dussert-Gerber Patrick Dussert-Gerber 23 mars 2007 17:32

      Parfait, votre commentaire. Cela me semble une bonne déduction.

      Pour répondre au 1er commentaire de lolokerino, on se demande pourquoi j’écris que mon article ne se veut pas partisan si c’est pour que l’on me dise le contraire. L’important, ; c’est de donner son avis (si on en a un), pas uniquement de critiquer mon hypothèse...


    • candidat 007 (---.---.41.75) 23 mars 2007 12:21

      Il y a quelque chose qui m’a turlupiné lors des émissions électorales de PPDA sur TFI (je ne me souviens même plus du titre (face aux citoyens ??), c’était la présence quasi automatique d’un voire plusieurs professionnels de l’activité viticole parmi le panel citoyen.

      Y a t’il eu des pots de vin ? PPDA a t’il un vignoble ? A t’il été invité pour une tournée des ducs et châteaux ?

      Depuis lors, ce sont ces véritables questions démocratiques qui m’empêchent de prendre au sérieux les analyses sondagières.

      Milles excuses.


      • Patrick Dussert-Gerber Patrick Dussert-Gerber 23 mars 2007 17:36

        Là franchement, c’est une colle ? PPDA, un vignoble ? Pourquoi des viticulteurs dans des émissions ? Si quelqu’un a la réponse ?

        C’est peut-être une question de « représentativité » : on cite le nombre de 300 à 400.000 viticulteurs réels, et plus d’1 million de personnes concernées par ce job en France.


      • dégueuloir (---.---.72.215) 23 mars 2007 23:22

        Le ministre de l’Intérieur « veut organiser des charters à France 3 », estime la CGT, qui désapprouve les menaces du candidat, proférées à l’encontre de la direction de la chaîne dans les coulisses de l’émission « France Europe Express ».

        Nicolas Sarkozy

        Nicolas Sarkozy (c) Reuters Deux syndicats de France 3, le SNJ et la CGT, ont critiqué, jeudi 22 mars dans des communiqués, le candidat de l’UMP Nicolas Sarkozy qui aurait, selon Le Canard Enchaîné, menacé de « virer » la direction de la chaîne s’il était élu. Selon le SNJ de France 3, qui a intitulé son communiqué « Nicolas Sarkozy n’aime pas France 3 », le syndicat explique « ne pouvoir accepter des propos ou des attitudes qui mettent en danger nos principes fondamentaux ». « L’indépendance vis à vis de tous les pouvoirs ne saurait être remise en cause par quiconque », a ajouté le SNJ, racontant une anecdote plus ancienne sur le ministre-candidat qui aurait été « jusqu’à dire, sous couvert d’humour, lors d’un déjeuner de presse en janvier avec des représentants de la rédaction : ’C’est pas facile de me suivre quand on est journaliste de gauche...’ ».

        Le temps de l’ORTF

        La CGT, à travers ses deux sections, SNRT-CGT pour les techniciens et SNJ-CGT pour les journalistes, a estimé pour sa part que Nicolas Sarkozy, baptisé « ministre des expulsions », « veut organiser des charters à France 3 ». Selon la CGT, Nicolas Sarkozy « se croit revenu aux temps peu glorieux de l’ORTF où un simple coup de fil des ministères suffisait à virer des journalistes ». Dans son édition du 21 mars, le journal satirique racontait que Nicolas Sarkozy, qui devait participer dimanche dernier à l’émission de Christine Ockrent « France Europe Express », s’était indigné à son arrivée de ne pas être accueilli comme il estimait devoir l’être et s’était écrié : « Toute cette direction (celle de France 3), il faut la virer. Je ne peux pas le faire maintenant. Mais ils ne perdent rien pour attendre ». Le directeur de campagne de Nicolas Sarkozy, Claude Guéant avait « totalement démenti » que celui-ci ait tenu les propos cités par l’hebdomadaire. smiley


      • Thomas (---.---.245.1) 26 mars 2007 12:54

        Depuis quand la CGT dit elle la vérité et ne travestit pas t’elle tout à des fins politiques ?

        C’est vrai que ça serait une bonne idée de virer la CGT des chaines publiques.

        La démocratie française ne s’en portera pas plus mal.

        Mais bon, Sarkozy ne le fera malheureusement pas.


      • Largo (---.---.75.14) 23 mars 2007 12:34

        Le Pen sera au secon tour !


        • dégueuloir (---.---.72.215) 23 mars 2007 23:23

          non pas cette fois !


        • (---.---.142.229) 23 mars 2007 12:50

          Analyse perso et pronostic des présidentielles : Cela ne sert à rien comme les sondages... Blabla il y a d’autres forums pour cela ! il est temps de revoir et corriger AGORA !

          De l’info nous glissons dans l’intox, mais le plus grave c’est de noyer le poisson. Ce site devient illisible dans sa lecture.

          Les bons sujets passent à l’as. Ce sont eux qui ont fait Agora, et c’est leurs absences que je déplore...

          Pourtant, je reste persuadé que Bayrou peut changer la donne... Mais pas pour les mêmes raisons. Et vous faites tout le contraire que de servir cette cause !

          Le 5° n’a jamais et ne sera jamais Agora... Mais nous avons déjà pris le large...


          • Voltaire Voltaire 23 mars 2007 13:14

            Cette élection est marquée par un très fort taux d’indécis. Cette indécision est particulièrement forte en ce qui concerne le vote Bayrou : son éléctorat est instable, mais aussi les électorat de droite et de gauche peuvent revenir sur luin et surtour l’immense majorité de ceux qui ne se prononcent pas hésitent entre Bayrou et un autre candidat. Son score peut donc évoluer dans une fourchette de 15 à 25% au premier tour.

            Il me parait donc très hasardeux de faire des pronostics, même si votre raisonnement se tient. Je pense que beaucoup d’indécis prendront leur décision tardivement : soit un pari pour le changement, qu’ils espèrent mais qu’on leur présente comme impossible, soit un replis vers des candidats traditionnels. Pour le moment, tout reste ouvert.


            • Patrick Dussert-Gerber Patrick Dussert-Gerber 23 mars 2007 17:39

              Parfaitement d’accord : tout est ouvert, et c’est cela qui est bien. C’est quand même plus intéressant que de nous opposer (imposer ?) 2 candidats préemballés comme cela a été le cas pratiquement depuis un an. Cela prouve qu’une dose de proportionnelle permettrait peut-être à des électeurs de se sentir plus concernés et plus motivés pour aller voter. Merci Voltaire.


            • (---.---.98.244) 23 mars 2007 20:18

              « Cette indécision est particulièrement forte en ce qui concerne le vote Bayrou : son éléctorat est instable,... bla-bla-bla... »

              Et qui dit ça ? Les instituts de sondage ? Pourquoi cette affirmation serait-elle plus vraie qu’une autre ? Et si c’était vraiment-vrai, il n’y aurait qu’à demander à ceux-là quel sera le « vrai » résultat...

               smiley smiley smiley smiley


            • (---.---.162.15) 23 mars 2007 13:20

              Puisque vous donnez votre opinion, je vais donner la mienne, elle aura aussi peu de valeur que la votre.

              Sont actuellement surévalués les scores de Sarkozy, Bayrou, Le Pen.

              Sont actuellement sous-évalués les scores de Bové, De Villiers, Buffet, Laguiller.

              Cela nous mène vers un second tour Sarkozy - Royal et une victoire finale de Royal.

              Mais la position très social-démocrate de Royal fait douter que la gauche l’emporte aux législatives...

              Or, en notre Vème république, les législatives restent plus importantes que les présidentielles, même si beaucoup ne s’en rendent plus compte...

              Ici le bistrot du coin, je vous rend l’antenne...

              Am.


              • BAERTJC (---.---.0.50) 23 mars 2007 15:21

                Donc vous qui ne faites pas partie de cette Vème République,de quoi vous mélez-vous ?


              • N-Y (---.---.183.164) 23 mars 2007 13:44

                j’en profite pour redonner mon pronostique : Sarkozy pas loin des 30%, Le Pen un peu sous les 20%, Royal idem mais battue, Bayrou un peu sous les 15%.


                • dégueuloir (---.---.72.215) 23 mars 2007 23:25

                  Le ministre de l’Intérieur « veut organiser des charters à France 3 », estime la CGT, qui désapprouve les menaces du candidat, proférées à l’encontre de la direction de la chaîne dans les coulisses de l’émission « France Europe Express ». Deux syndicats de France 3, le SNJ et la CGT, ont critiqué, jeudi 22 mars dans des communiqués, le candidat de l’UMP Nicolas Sarkozy qui aurait, selon Le Canard Enchaîné, menacé de « virer » la direction de la chaîne s’il était élu. Selon le SNJ de France 3, qui a intitulé son communiqué « Nicolas Sarkozy n’aime pas France 3 », le syndicat explique « ne pouvoir accepter des propos ou des attitudes qui mettent en danger nos principes fondamentaux ». « L’indépendance vis à vis de tous les pouvoirs ne saurait être remise en cause par quiconque », a ajouté le SNJ, racontant une anecdote plus ancienne sur le ministre-candidat qui aurait été « jusqu’à dire, sous couvert d’humour, lors d’un déjeuner de presse en janvier avec des représentants de la rédaction : ’C’est pas facile de me suivre quand on est journaliste de gauche...’ ».

                  Le temps de l’ORTF

                  La CGT, à travers ses deux sections, SNRT-CGT pour les techniciens et SNJ-CGT pour les journalistes, a estimé pour sa part que Nicolas Sarkozy, baptisé « ministre des expulsions », « veut organiser des charters à France 3 ». Selon la CGT, Nicolas Sarkozy « se croit revenu aux temps peu glorieux de l’ORTF où un simple coup de fil des ministères suffisait à virer des journalistes ». Dans son édition du 21 mars, le journal satirique racontait que Nicolas Sarkozy, qui devait participer dimanche dernier à l’émission de Christine Ockrent « France Europe Express », s’était indigné à son arrivée de ne pas être accueilli comme il estimait devoir l’être et s’était écrié : « Toute cette direction (celle de France 3), il faut la virer. Je ne peux pas le faire maintenant. Mais ils ne perdent rien pour attendre ». Le directeur de campagne de Nicolas Sarkozy, Claude Guéant avait « totalement démenti » que celui-ci ait tenu les propos cités par l’hebdomadaire.  smiley


                • tvargentine.com lerma 23 mars 2007 13:49

                  Votre analyse n’est pas juste,car elle ne prend pas en compte le taux incompressible des électeurs à l’élection présidentielle de LEPEN.

                  Pourquoi voter Sarkozy si LEPEN disait vrai,autant aller LEPEN

                  Pourquoi voter BAYROU si on est de droite,autant voter SARKOZY

                  Soeur Ségolène ne dépassant pas 13% cannibalisée sur sa gauche par l’éventail de candidats

                  Oui,nous aurons le choix entre SARKOZY et LEPEN

                  PS : je ne serais pas en France à cette époque (hi hi hi !!)

                   smiley


                  • alex (---.---.132.84) 23 mars 2007 13:50

                    La grande surprise de ces élections sera : Sarkozy gagnant face à Bayrou. Les français aiment rêver, mais il y a un certain ordre des choses.


                    • Vilain petit canard Vilain petit canard 23 mars 2007 14:03

                      Je fais la même analyse que vous et le même pronostic, je suis donc très content de lire vos conclusions, et je trouve votre article super-bien-pensé.

                      Je prendrais quand même un peu de gants avec ces chiffres, vu que c’est dans un mois (les choses changent si vite, même Sarkozy a changé !), et que le taux d’indécis est record.

                      On parie quoi ? Une bouteille de champ’ ?


                      • Patrick Dussert-Gerber Patrick Dussert-Gerber 23 mars 2007 17:42

                        Mon idée n’était pas de « parier », mais pourquoi pas pour le champ ?


                      • Vilain petit canard Vilain petit canard 27 mars 2007 12:24

                        OK, mon pari, c’est un deuxième tour Sarko-Bayrou et Bayrou passe à 55, Sarko 45. Tu tiens ?


                      • Bony (---.---.14.65) 23 mars 2007 14:19

                        Mathématiquement on ne peut qu’avoir un Royal-Le Pen au second tour.


                        • Patrick Dussert-Gerber Patrick Dussert-Gerber 23 mars 2007 17:44

                          Pourquoi ?

                          Quelle est votre hypothèse et avec quels chiffres ?


                        • dédé (---.---.72.215) 23 mars 2007 23:30

                          mon pauvre tal, tu es à côté de la plaque ! les gens ne veulent pas Sarko,la Dame succédera à Chirac !!.....RDV le début Mai !!!avec le muguet !! ....rose !!! smiley un grand et somptueux jour !


                        • Emmanuelle (---.---.101.121) 23 mars 2007 14:56

                          LES présidentielles ?????? Je ne savais pas qu’on allait élire plusieurs président-e-s d’un coup. Combien ? 2, 10, 11, 12 ? Si c’est 2, ca va être chouette, on peut imaginer le quotidien d’un couple Le Pen/Royal par exemple. Je les vois déjà dans leurs séances de Karaoké à L’Elysée le samedi soir, en train de beugler la Marseillaise. Ou un couple présidentiel, rural et pacsé Villiers/Bové qui délocaliserait l’Elysée dans une ferme du Larzac avec des panneaux à l’entrée interdisant l’accés aux OGM et aux étrangers. Et si c’est 12 ça sera bien pour Bayrou qui partagera d’un coeur léger la présidence avec les 11 autres candidats dans le cadre de son grand projet d’union nationale.


                          • Internaute (---.---.123.167) 23 mars 2007 14:56

                            Les suisses s’intéressent à nos élections et brossent un portrait assez amusant de l’électorat FN. On est loin des skin-head et autres néo-nazis que nous inventent une certaine presse en France.

                            Crémieux, ville de l’Isère ou Le Pen a devancé Chirac en 2002.

                            http://www.letemps.ch/template/international.asp?page=4&article=203185


                            • Arnaud (---.---.62.85) 23 mars 2007 15:05

                              La grande surprise pourrait trés bien être : Sarkosy pas au second tour.

                              Il me semble très surrévalué. Il a commencé sa campagne il y a 5 ans, il est donc parti avec une certaine avance. De plus, il est chef de sa majorité et il s’est positionné en tant que numéro 1 virtuel du gouvernement.... à croire que c’est lui le 1er ministre. Ca va être très, très dur pour Sarkozy de ne pas passer pour un sortant et d’incarner le changement !

                              Lors des débats inévitables entre candidats (qui n’ont pas encore eu lieu et que certains commencent à réclamer), sans personne pour lui service la soupe, il risque d’être dans une position très délicate... Je ne vois pas comment il ne se ferait pas mettre en difficulté par n’importe lequel des autres candidats, qui ont tous de la réparti, sans exceptions, quoi que l’on pense de chacun d’entre eux...

                              Sarkozy est trop girouettique depuis quelques temps, son soudain intérêt pour un bien-être des Français qui ne passerait pas uniquement par la garantie de leur sécurité sonne faux... et il baisse lentement, mais sûrement, dpeuis plusieurs semaines dans des sondages, il est vrai, plus que contestables.

                              Car ces sondages sont bidons : seuls les personnes possèdants des téléphones fixes sont sondés (30% de la population, principalement des jeunes entre 25 et 35 ans, n’ont qu’une ligne de portable) et les Dom-Tom (2,5 millions d’électeurs) sont exclus des panels (dixit le Canard de la semaine dernière) ! Sans compter les foyers de plusieurs électeurs, de plus en plus fréquents (enfants vivant chez leurs parents, collocations...). Bonjour la précision scientifique au micropoil !

                              Je « sens » Sarkozy très sur-évalué... Pas très scientifique me direz-vous ! smiley . Mais personne ne peut donner d’autres prévisions que celles basée sur son sentiment personnel, à l’heure actuelle. Même pas les sondages.

                              Et Le Pen fait une campagne molle. Il n’y croit plus, il est vieux et fatigué, il est pété de tunes et a bien réussi ça vie. Il s’embourgeoise. Tout ce qu’il veut, c’est un bon score (+ de 10%) pour assurer l’avenir de sa fille à la tête d’un FN nouveau un peu « recentré ». Il n’est pas sûr que les sondeurs ne le surrévalue pas, tellement ils ont peur de renouveller l’erreur des élections précédentes (les résultats bruts des sondages étant réajustés au pifomètre avant les résultats définitifs, et cela en fonction des écarts constatés entre des précedents sondages et les résultats des élections qu’ils étaient sensés prévoir, comme chacun sait ou devrait savoir...).

                              Je vais risquer un pronostic, comme tout le monde smiley :

                              Second tour : Bayrou-Royal.


                              • Patrick Dussert-Gerber Patrick Dussert-Gerber 23 mars 2007 17:51

                                Pas faux votre analyse sur les sondeurs et Le Pen. Pour Sarkozy, je suis plus nuancé : s’il représente en effet (et dans les faits) le pouvoir sortant, il est certainement aussi assez fort pour symboliser une nouvelle aventure. Et c’est lui qui passe le mieux à la tv, ce qui est un atout indéniable dans notre société médiatique.


                              • (---.---.121.156) 23 mars 2007 18:39

                                Si Sarko passe au second tour face a Ségolène ou Bayrou il y aura un ras de marais pour ces derniers et on va avoir un Bayrou élu a 80%comme Chirac aux dernieres elections


                              • Dedalus Dedalus 23 mars 2007 15:32

                                Encore un article bidonné qui miraculeusement, plutôt que « mathématiquement », débouche sur la victoire de Bayrou.

                                Mais enfin, qu’est-ce qui pousse les bayrouistes à avancer systématiquement masqués ?

                                Pourquoi ne pas défendre positivement son candidat en parlant de son projet qu’il n’a pas ?

                                ha oui, la réponse est dans la question...


                                • non666 non666 23 mars 2007 16:00

                                  Comme dab :

                                  Les % entre parenthèses sont les coefficients de mensonge constatés par rapport au score du premier tour.

                                  Sondages TNS Sofres 8 mars 2002.

                                  UMP-Chirac 23 (+16%)

                                  PS-Jospin 22 (+36%)

                                  FN-LePen 11 (-35%)

                                  UDF-Bayrou 4 (-41%)

                                  Sondage TNS Sofres 7 mars 2007

                                  UMP-Sarkozy 27

                                  PS-Royal 25,5

                                  FN-LePen 12

                                  UDF-Bayrou 23

                                  Résultat : Sarkozy est juste a +4 par rapport a Chirac a la meme epoque Royal est juste a +3,5% par rapoort a Jospin a la meme epoque Bayrou est a + 19% ......... Lepen est juste a +1

                                  La courbe est presque toujours la meme, toute présidentielle confondues depuis 1981.

                                  Surevaluation jusqu’a + 85 %(de leur score presidentiel) pour les grands candidats (Jospin chiffrés a 30% le 6/12/2000)

                                  Sous evaluation pour tous les autres (LePen a -67% avec 5,5% le 6/12/2000)

                                  Les partis marxistes révolutionnaires (LCR, LO, PCF, PT, Vert, Bové) font globalement 15% et ne sont evalué collectivement qu’a 7% quand les sondeurs ont la bonté de les mesurer....

                                  En appliquant ces coefficients de mensonges duement constatés et répétés aux scores fournis actuellement on onbtient la présidentielle 2007 sans trop d’erreur.

                                  « Oui mais Sarkozy est different » plaide le sarkozyste de service, avocat du diable de la rupture qui n’en est pas une...

                                  « Oui , mais Royal est diffrente » , couinent les socio-deprimés de Gauche

                                  « Si nos chiffres ne sont pas fiables, c’est a cause des electeurs ( de ces putains de petits partis uniquement...) qui se decident au dernier moment » justifient les tripoteurs de chiffres des instituts de sondage...

                                  Les faits sont tétus, les chiffres aussi. Quand une règle statitique est vérifiée sur TOUTES les dernières présidentielles, c’est qu’on doit toucher a une Règle...

                                  Tiens, un jour je ferais un article sur les lois Non666 de la magouille sondagique. Retirer donc 20 à 30% des scores de sego-sarko pour avoir le resultat et rajouter au moins ça a Lepen.

                                  Pour Bayrou, je ne me prononce pas car si Il etait soi-disant Out en 2002(selon les faiseurs d’opinions), ce n’est assurement pas le cas aujourd’hui


                                  • dédé (---.---.72.215) 23 mars 2007 23:36

                                    eh ! darkwador ,t’as le droit de rêver !! tu délire,t’as pris des extas où quoi ?? arrête la moquette !!! smiley


                                  • habon (---.---.132.20) 23 mars 2007 16:00

                                    Lepen fera le meme nombre d’ELECTEURS quen 2002, mais compte tenu de la plus forte participation, descendra autour de 14%, avec aussi un leger transfert vers Sarko ou Bayrou (vote anti-systeme).

                                    Tous les gros candidats vont se faire grignoter a partir de la campagne officielle. Seul Sarko est assure du 2ieme tour a 23-24%.

                                    Royal/Bayrou se jouera a quelques milliers de voix entre 19-20%, et il ne sera pas possible de connaitre le qualifie avant plusieurs heures.

                                    A 23h32 sur TF1, PPDA annoncera enfin le qualifie qui sera #@#@$%*&

                                    voila tout est dit.


                                    • Voltaire Voltaire 23 mars 2007 16:14

                                      Cette hypothèse est aussi pour le moment celle que je privilégie, mais franchement, à ce stade de la campagne, évitons les pronostics, il y a trop d’indécis pour faire des prévisions.


                                    • Blablabla (---.---.94.196) 25 mars 2007 08:22

                                      @ voltaire

                                      « Cette hypothèse est aussi pour le moment celle que je privilégie, mais franchement, à ce stade de la campagne, évitons les pronostics, il y a trop d’indécis pour faire des prévisions »

                                      je dirais même plus « il y a trop d’oreilles indiscrètes sur les ondes pour explimer un plan inavouable de FB ».

                                      Et puis, les partisans du FN sont nombreux sur la toile.

                                      Comme l’affirme Pascal Perrineau du CEVIPOF, en explication de la montée du populisme en France entre autres,

                                      « Une gauche en pleine crise d’identité, l’implosion du référent communiste et la difficulté des partis socialistes à penser un socialisme du XXIe siècle auraient laissé en déshérence les clientèles populaires, souffrant d’un sentiment d’exclusion ou de marginalisation sociales, et auraient laissé l’espace vacant à la démagogie populiste ».

                                      Ainsi Sarko et Le Pen serait l’incarnation de cette « démagogie populiste », entrainant dans leur sillage un FB à qui on aurait coupé une oreille pour la montrer au peuple (à défaut de la queue !).


                                    • Dryss (---.---.52.140) 23 mars 2007 16:35

                                      « Une précision : je n’entre dans aucun débat concernant tel ou tel candidat, mes préférences ou la valeur de chaque candidat. C’est une démarche »mathématiquement« citoyenne, avec le recul des précédentes élections »

                                      On ne voit absolument pas vos préférences dans votre démarche « mathématique », au fait dois je rappeller le sens de ce mot ? Je vais vous dire ce qu’est une démarche scientifique ou mathématique : on part à partir de données et on arrive à un résultat.

                                      Votre résultat est en fait vos « surévalué » ou « sous-évalué ».

                                      Par contre, on ne sait pas du tout d’ou vous les tirez...

                                      Les chiffres viennent de sondages, mais d’ou viennent les fameux sous-évalué ou surévalué ? De plus, vous ne citez même pas le sondage que vous utilisez...

                                      Votre préférence reste invisible par contre :

                                      "3/. Royal, elle, est créditée de 25 à 26%, attention même tendance surévaluée que Jospin en 2002...

                                      4/. Sarkozy, idem, plus près des 30%, mais gare à Le Pen.

                                      5/. Bayrou ne fera pas moins de 20 à 23% s’il confirme son avancée."

                                      Il n’y a aucun candidat parmi les 3 présidentiables (Le Pen peut passer au 2nd tour mais n’est pas présidentiable) qui soit mieux traité.

                                      Franchement, faire un article impartial en 20 lignes, c’est impossible pour vous ? Surtout qu’il y a beaucoup de chances que Bayrou fasse moins de 23% : il flotte autour de 20% dans les sondages (18% le dernier en date) et il y a beaucoup d’indécis dans son camp.


                                      • Patrick Dussert-Gerber Patrick Dussert-Gerber 23 mars 2007 18:00

                                        J’accepte avec plaisir votre critique. Il est vrai que c’est sûrement exagéré de créditer Bayrou de 20 à 23% aujourd’hui.

                                        Sur les indécis envers Bayrou, je crois qu’ils sont plus nombreux simplement parce que l’on ne s’attendait pas à cette possibilité de « 3e » homme démocratique, et que cette indécision pourrait être simplement influencée par la surprise.

                                        Le but de mon message est de connaître les avis des autres, rien de plus. C’est le cas avec vous, et c’est bien. Par contre, l’objectif n’est pas d’écrire un article impartial. D’ailleurs, qui le pourrait ?


                                      • Blablabla (---.---.94.196) 25 mars 2007 08:26

                                        @ l’auteur

                                        « Sur les indécis envers Bayrou, je crois qu’ils sont plus nombreux simplement parce que l’on ne s’attendait pas à cette possibilité de »3e« homme démocratique, et que cette indécision pourrait être simplement influencée par la surprise »,

                                        c’est PLUTOT le chien qui a renversé sa gamelle !


                                      • BAERTJC (---.---.180.122) 27 mars 2007 04:11

                                        Seul le résultat compte, mais les français et les françaises , en grands courageux, aiment bien se faire peur gratuitement.La chienlit se lit dans les sondages, curieux, non ? Après , quand l’addition sera présentée on pourra toujours se réfugier derrière les sondages pour expliquer les malheurs que l’on n’avait pas vu venir. La France cultive les sondages comme pour le trou de la sécu . Cela nous coûte une fortune, fait travailler beaucoup de monde pour finalement un petit résultat, un score minable, consacre la libre expression du citoyen pour raconter et faire n’importe quoi et renvoie chacun à des problèmes de plus en plus graves. Comme disait Coluche : si tous ceux qui n’ont rien à dire se taisaient........

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès