Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Apartheid : la faute et le piège de Manuel Valls

Apartheid : la faute et le piège de Manuel Valls

Le mot employé par le premier ministre mardi a sans doute déclenché la première polémique de taille entre le PS et l’UMP depuis les évènements dramatiques de Charlie Hebdo. Même sans négliger les fractures qui existent aujourd’hui, il s’agit d’une exagération assez révoltante, un piège politique grossier.

 

Ghetto n’est pas apartheid
 
Bien sûr, nous traversons une crise qui a abouti à une fracture géographique bien décrite par Christophe Giuly par exemple. Bien sûr, on peut parler de ghettoïsation d’une partie du territoire, certaines banlieues ou territoires ruraux, qui cumulent fort taux de chômage, insécurité, échec scolaire et problèmes d’intégration d’une forte population immigrée. Mais parler d’un « apartheid territorial, social et ethnique  » est un abus de langage inadmissible de la part du Premier Ministre. Même si la situation est très grave, et sans doute parce qu’elle l’est, il ne faut pas se tromper dans le constat. L’apartheid a un sens : celui que lui a donné l’Afrique du Sud avec la ségrégation volontaires et organisés des noirs.
 
Même si la situation est grave, elle est tout de même profondément différente dans sa nature, puisqu’en Afrique du Sud, la situation était bien pire (en France, tous les citoyens peuvent voter par exemple et il y a plus de protections) et elle était sciemment entretenue alors que si la ghettoisation est bien le produit des politiques menées, elle ne l’est pas à dessein. On peut aussi se demander si cette comparaison n’est pas une insulte à toutes les victimes d’un véritable apartheid. En outre, Manuel Valls se réveille un peu tard. Le PS a été au pouvoir 18 des dernières 34 années. Il est donc très largement responsable de la situation et pourtant, il ne change quasiment pas l’orientation de sa politique !
 
 
Le piège grossier tendu à l’UMP

On peut se demander si cette déclaration ne fait pas partie de la stratégie socialiste pour 2017. En effet, en parlant d’apartheid, Manuel Valls se raccroche à la lecture traditionnelle d’une certaine gauche qui charge la responsabilité de la situation actuelle entièrement sur la société, épargnant les individus, qui seraient les victimes d’un apartheid par définition insurmontable. Car c’est ici que le choix des mots a un sens. En lavant de toute responsabilité les quartiers difficiles, il espère sans doute plaire aux classes populaires. On reste dans cette logique dangereuse où il n’y a que des droits, qui provoque la déresponsabilisation généralisée qui est également aux racines de la crise de ces territoires.

Ici, le Premier ministre essaie sans doute de cultiver sa différence avec l’UMP, après des annonces assez musclées et plutôt marquées à droite. L’idée derrière est sans doute de coincer Nicolas Sarkozy dans un espace politique trop étriqué entre un Front National qui essaie difficilement de se modérer et une majorité qui vire à droite mais qui doit veiller néanmoins à rester un peu plus à gauche que l’ancienne équipe au pouvoir, ce qui était peut-être l’objectif de cette déclaration extravagante mais qui a retenu l’attention de tous les médias. Le pari est loin d’être gagné mais il n’est sans doute pas perdu étant données les casseroles de l’ancien président et la possible légère amélioration de la conjoncture.
 
Oui, il y a des ghettos en France et cela doit être combattu, notamment en luttant contre le chômage, et en assurant l’ordre et l’éducation. Mais il est profondément abusif de parler d’apartheid, qui renvoie à une forme de violence totalitaire malheureusement pire encore que celle que subissent nos territoires abandonnés.

Moyenne des avis sur cet article :  3.4/5   (10 votes)




Réagissez à l'article

22 réactions à cet article    


  • fred.foyn Le p’tit Charles 24 janvier 2015 11:09

    L’apartheid (mot afrikaans partiellement dérivé du français, signifiant « séparation, mise à part »1) était une politique dite de « développement séparé » affectant des populations selon des critères raciaux ou ethniques dans des zones géographiques déterminées....c’est exactement le K chez nous...avec des zones de non-droit ou vive des ethnies parquées par les politiciens...on dit des bidons-villes... !


    • verdad 24 janvier 2015 19:25

      En employant le mot scandaleux d’apartheid, Manuel Valls a une fois de plus condamné les Français
       à la repentance.
       L’apartheid est une ségrégation légale imposée par un Etat. Ce mot est une insulte à la France et aux Français. (( Citation ))
      Re :
      Mais,  dans l’esprit des profiteurs privilégiés de la  République UNE ET INDIVISIBLE , il a dit vrai   ! !!!!!!!

      l’Apartheid est pratiqué en FRANCE depuis quelques 40  années par l’entité UMP+PS+ Petits Associés et ce,
      contre le F.N. Les combinards de la République l’ utilisent depuis quelque 40 années.
      Depuis la veille des élections Législatives de 1988 ;  lorsque le Premier Ministre d’alors,
      -Jacques CHIRAC, supprima sans vergogne le mode  d’élection à la PROPORTIONNELLE ; le seul mode d’élection  DEMOCRATIQUE  !!!
      Ce mode d’élection à la Porportionnelle , fidèle au  Programme de 1981, réinstitué dans ses promesses ;  par François MITTERRAND  !
      En 1986 au grand Dam des  prétendus GAULLISTES  de l’époque.

      Petite leçon d’Histoire, à un compagnon qui  faisait remarquer à de Gaulle lors de la  suppression du mode
      d’élection à la Proportionnelle, ce Compagnon  lui posa la question inquiétante  :
      Mais par la suite qu’adviendra -t-il  ?

      Réponse de de Gaulle, il ne restera plus que :  Les COMMUNISTES et NOUS  !!!!  Encore une  fois, à côté de ses pompes ! 

      Le grand Visionnaire prétendument quasi PROPHETE, n’avait comme à l’accoutumée pas prévu l’implosion de  l’U.R.S.S !
      Alors qu’il aurait du au minimum, lire Hélène  CARRERE d’ENCAUSSE, la seule à avoir prévu  l’imprévisible disparition de l’URSS ! voir l’Empire éclaté et autres !
       Ainsi , de Gaulle faisait le Lit du SOCIALISME et  sans le savoir ; rétablissait le Régime des PARTIS   de sinistre mémoire , qu’ il croyait avoir  définitivement éliminé , à savoir ; le Bi Partisme à  revenir ; U.M.P.+.P.S+ petits associés !  2% des voix,= une Douzaine d’élus+ Groupes à l’Assemblé  ! F.N. 25% des voix = 2 élus ! Sont-ce là ; les rabâchées  valeurs de la République  ????? permettez-moi d’avoir d’en  douter !
      Petites précisions, en rejetant la PROPORTIONNELLE  ? la seule, Républicaine, Démocratique à la Mode  Athénienne et de Justice mais, en maintenant les  élections Législatives qui assuraient le  Bi-PARTISME, les Copains , perpétuaient le  COUP d’ETAT PERMANENT  dénoncé durant deux lustres par  le Candidat MITTERRAND
       qui, le perpétua durant les 14 Ans ; de sa  Présidence et maintenu jusqu’à ce jour, par les  permanents aux Pouvoirs !
      C’est ainsi que les combinards du bipartisme,  en le Criminalisant, rejetèrent le F.N. dans  l’Apartheid et ce ; sans la moindre vergogne. 
      APARTHEIDS attribués à d’autres Français  ! tout à fait  par hasard !
       est-ce bien certain  ?


    • eric 24 janvier 2015 11:22

      Il me semble que vous allez chercher trop loin. Ce sont juste des guignols qui ne savent pas beaucoup plus de quoi ils parlent que de ce qu’ils font.
      Guily en effet signale que :
      la vraie pauvretés n’est pas dans les « ghettos » et on attend toujours de voir des terroristes issus de la « ruralité ».
      Le turn over dans les citées est tel qu’en moyenne on y reste 5 ans de mémoire. C’est bien les flux de nouveaux arrivant qui expliquent la dégradation éventuelle.
      Les portugais sont arrivés dans les années 60-70 : sans la langue française, souvent avec un niveau scolaire moindre que les migrants actuels compte tenu des bons des niveaux de scolarisation dans le monde entier et notamment au Maghreb, et avec une absence totale ou presque de structures d’accueil. Première « communauté » en France avec une diaspora évaluée à 4 millions toutes générations confondues, et une recrudescence notable de nouveaux arrivant dans les dernières années, le nombre de terroristes d’origine portugaise est évalué à UN. un convertit à l’islam. Pourtant le marché de l’emploi n’est guère favorable en théorie alors que les statistiques de l’Ined suggère que les parents portugais croient moins aux diplômes et donc que leurs enfants feraient plutôt moins d’étude en durée que les enfants originaires du Maghreb.

      Enfin, l’écrasante majorité des actes terroristes recensés en France ont lieu en Corse.

      Peut on parler d’un apartheid contre les Corses ? En tout cas, à suivre ces marioles, la priorité devrait être la lutte contre la Corsophobie, l’envoie massifs de spécialistes de la laïcité à Cortez et Bonifacio et le rétablissement des subventions pléthoriques à la compagnie maritime de la CGT voir le transport gratuit aux frais du contribuable métropolitain pour assurer la continuité territoriale.


      • Fergus Fergus 24 janvier 2015 11:22

        Bonjour, Laurent.

        Non, il n’y a pas vraiment de polémique de taille entre l’UMP et le PS à propos de l’utilisation de ce mot. Comme l’a rappelé à juste titre Joffrin ce matin sur France-Inter, la droite serait malvenue de polémiquer après que Sarkozy ait suggéré de « nettoyer au Kärcher » les quartiers de banlieue à problèmes.

        Quant à affirmer que Valls a commis « un abus de langage inadmissible de la part du Premier Ministre », cela me fait sourire tant cela me parait excessif. Certes, le mot était inapproprié si l’on se réfère à ce qu’était la ségrégation sud-africaine. Mais l’idée sous-tendue par le propos de Valls n’en est pas moins pertinente. En réalité, ce qu’il aurait dû dire est ceci : « Dans de nombreux quartiers de banlieue, c’est un sentiment d’apartheid qui prédomine. » Et là, il n’y aurait pas eu la moindre critique à émettre car c’est exactement cela qui est la source du problème.


        • septikettak septikettak 24 janvier 2015 20:08

          Fergus
          Vous parlez toujours du perron de l’Elysée ? Qui vous souffle ? parce que Hollandouille est parti voir ses copains démocrates en Arabie comme vous dîtes.


        • César Castique César Castique 24 janvier 2015 11:33

          « L’apartheid a un sens,,, »


          Certes, mais si on le considère uniquement dans l’acception initiale de développement séparé force est d’admettre que c’est bien de ce dont il s’agit - on est tenté de dire tout naturellement - entre des communautés de civilisations différentes, ne partageant pratiquement rien en termes de mentalité, mœurs, habitudes, coutumes, traditions, us, comportements, rites sociaux et codes culturel.

          Il faudra bien que tout le monde finisse par s’en rendre compte, au lieu de se gargariser fantamastiquement à l’universalisme républicain et au vivre ensemble.

          • mmbbb 24 janvier 2015 12:02

            je l’avais dit sans prentention on se heurte toujours un jour au mur de la realite on ne peut indifiniment feindre que la la concoorde sociale en france est une vertu partagee Valls qui veut nous imposer la mixite sociale ce socilalo de riche Il n’a qu’a demander a sa femme d’aller jouer du violoncelle dans les quarties pauvres Cette elite qui veut imposer a autrui ce qu’elle ne veut pas vivre Les francais sont desoramis pris au piege de leur paradoxe et de leurs errements ideologiques qu ils assument 


          • César Castique César Castique 24 janvier 2015 18:48

            « ... on se heurte toujours un jour au mur de la realite... »


            Fatalement, mais la prise de conscience est drôlement lente. Il y a vingt ans que je traîne mes guêtres sur le web, la principale évolution, c’est que maintenant on peut dire qu’il y a des étrangers qui le sont plus que d’autres, sans se faire obligatoirement ficher par la LICRA, le MRAP et SOS Racisme, et parler de « minorités visibles » sans se faire lyncher verbalement. A l’époque, je n’avais échappé à la potence qu’après avoir précisé que c’était l’appellation officielle canadienne. 

            On ne peut pas dire que ce soit spectaculaire comme recul du déni de réalité. Et aujourd’hui encore, vous avez un tas de gens qui, par incapacité à renoncer à leur chimérique projet de société libre, égalitaire, fraternelle et solidaire, se persuadent qu’avec les Algériens, les Marocains, les Maliens les Ivoiriens, et les Haïtiens, ça se terminera comme avec les Polonais, les Italiens, les Belges, les Espagnols et les Portugais, en refusant de voir que l’assimilation, c’est l’appartenance à la « majorité invisible ».

          • riff_r@ff.93 riff_r@ff.93 24 janvier 2015 11:57

            Manuel Valls voit l’apartheid en France ... mais il ne la voit pas en Israël. Citation de notre cher « premier ministre de l’intérieur » : Derrière un antisionisme de façade, c’est l’antisémitisme et la haine du juif "


            • Massada Massada 24 janvier 2015 12:28

              Manuel Valls voit juste ! en France les discriminations envers les musulmans sont très importantes beaucoup plus qu’en Israel.


              Rien que la question du voile pose problème ne France alors qu’en Israel les ultra-orthodoxes ont leur propre plage Tel Aviv, ou ils peuvent se baigner habillé de pied en cap, pendant que les musulmanes peuvent nager avec autant de mètres de tissus qu’elles le souhaitent.



            • Fergus Fergus 24 janvier 2015 12:46

              Bonjour, Massada.

              Le contraire serait scandaleux, étant donné que les Palestiniens sont chez eux, dans un pays très largement colonisé par des Juifs venus d’ailleurs, dont une large proportion d’Ashkénazes de culture yiddish.


            • septikettak septikettak 24 janvier 2015 20:09

              Fergus
              Hypocrisie totale !!!!


            • Doume65 25 janvier 2015 09:49

              Massada, seras-tu capable, un jour, d’écrire quelque chose d’intelligent ?

              Il n’y a bien entendu pas de discrimination contre les musulmans, mais des règles de vie laïques. Tu dirais n’importe quoi pour nous faire croire qu’Israël est un pays au fonctionnement merveilleux.

              En France, vole-t-on mes maisons à de membres d’un groupe religieux parce qu’ils ont ajouté une pièce pour loger les petits derniers sous prétexte qu’ils l’on faite sans permis de construire qu’ils ne peuvent de toute façon pas obtenir ?
              Leur vole-t-on l’eau des nappes phréatiques pour leur revendre cent fois plus cher de l’eau en citerne ?
              Les parquons-nous derrière un mur de la honte ?
              Leur balance-t-on des bombes sur la tronche ?
              leur interdisons-nous de rouler sur certaines routes ?
              Les bloque-t-on tous les 5 kilomètres par des checkpoints ?
              etc, etc...

              Pauvre guignol ! Tu crois vraiment que sur AV, tu as affaire à des demeurés à qui tu peux balancer ta propagande de bas niveau sans être ridicule ?

              Ton post ne valait en fait même pas la peine que qui que se soit réponde.

              P.S. Israël a été le dernier pays à défendre l’apartheid d’Afrique du Sud, et leur a vendu la bombe atomique. Comme par hasard.


            • zygzornifle zygzornifle 24 janvier 2015 15:14

              A qui la faute ? A la gauche et à la droite qui se sont partagés le pouvoir, le grain que vous avez plantés à levé maintenant il faut moissonner ..... 


              • njama njama 24 janvier 2015 15:17

                Quelle bourde a fait Valls, après la fracture sociale de Chirac, il nous invente la fracture ethnique

                « apartheid », un mot qui s’appliquerait surtout pour Israël, parce que le racisme est un des fondamentaux du talmudisme


                • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 24 janvier 2015 15:45

                  Le mot «  »apartheid«  » appartient à l’histoire de l’Afrique du Sud, concernant la France il aurait été plus judicieux pour Valls de parler de « ségrégation » afin de caractériser encore mieux la société française.

                  Pour ce qui est de la ’« réaction de Sarkozy », tout le monde connait le sérieux du bonhomme pour savoir ce qu’il cherche vraiment...

                  Enfin je redis encore une fois que le niveau ainsi que la qualité du dialogue engagé par Hollande qui est en dessous du niveau zéro et de Valls qui ignore totalement les réelles préoccupations des Français parce qu’il IGNORE L’HISTOIRE DE LA FRANCE , ne mènera la France qu’au sommet du platane à palabre... 

                  Il s’ensuit que les mesures engagées ne sont même pas prises au sérieux par les citoyens de tous bords étant d’emblée hors sujets et anachroniques !


                  • Samson Samson 24 janvier 2015 17:18

                    En bon laquais du Nouvel Ordre Mondial, « Manu le fourbe » ne connaît que les slogans développés par ses maîtres : anti-sionisme se réduit pour lui à anti-sémitisme, progressisme ne signifie rien d’autre que quelques « avancées » en matière de mœurs - et surtout leur marchandisation -, socialisme est devenu un terme aussi désuet qu’encombrant en ce qu’il évoque tant son fond de commerce que la forfaiture qui y est associée, ...

                    Le terme « ségrégation » en appelle à tout un arsenal conceptuel propre à rebuter l’électeur « moyen ». En novlangue mondialisée et standardisée aux normes de la presse internationale, Karsher comme Apartheid apparaissent donc bien plus « branchés » et se vendent infiniment mieux : inutile de prendre les moyens de solutions, en l’occurence à long terme, aux problèmes ainsi exposés, stigmatisation et effet d’annonce suffisent désormais, exactement comme pour le lancement de la dernière marque de déodorant.


                  • lucidus lucidus 25 janvier 2015 07:03

                    J’adore « Manu le fourbe », ça lui va trop bien : adopté !!!!


                  • Esprit Critique 24 janvier 2015 16:25

                    Outre que le mot « Apartheid » amène une ambiguïté la ou c’est déjà assez compliqué pour la France, comme l’article le montre bien  ; c’est l’absence du mot islam pour designer clairement le problème posé au pays, qui est plus grave encore !


                    • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 24 janvier 2015 16:31

                      @Esprit Critique (---.---.---.80) 24 janvier 16:25

                      «  » c’est l’absence du mot islam pour designer clairement le problème posé au pays, qui est plus grave encore !«  »

                      Plus critique que votre esprit à l’état critique ne peut exister... Il est vrai que Valls aurait pu s’exclamer  : Qu’a t-elle à voir une religion musulmane dans le brouillard qui nous empêche de voir la réalité de la société française d’aujourd’hui !!!


                      • eau-du-robinet eau-du-robinet 24 janvier 2015 19:04

                        L’UPR rappelle à MM. Valls et Fabius que le principe même de la « construction européenne » est celui d’un « apartheid » planétaire
                        .

                        L’UPR rappelle en effet à tous ces Tartuffes de l’européisme, droite et gauche confondues, que la politique stratégique qu’ils appliquent à la France depuis plusieurs décennies, qui vise à faire disparaître la France dans un État-continent, est en réalité fondée sur des présupposés qu’ils se gardent bien de regarder en face. Ils nous assurent que notre avenir passerait par une fusion avec l’Estonie, la Slovaquie, l’Angleterre, la Bulgarie ou les Pays-Bas ; dans ce but, ils nous coupent progressivement de nos amitiés traditionnelles avec les pays de la Francophonie, du monde slave, du monde arabe et musulman, de la Chine, de l’Amérique Latine…Mais pourquoi ?

                        .

                        L’UPR note que l’un des arguments favoris des européistes pour justifier ce choix stratégique, consiste régulièrement à faire peur aux Français en brandissant les menaces que les autres parties du monde (Russie, Chine, Inde, monde musulman, etc.) feraient peser sur eux.

                        .

                        Un clip vidéo conçu et financé récemment par la Commission européenne pour promouvoir l’élargissement de l’UE a provoqué un scandale international et a dû être retiré précipitamment, justement sous l’accusation de racisme. Elle mettait en effet en scène le viol symbolique d’une femme blanche – symbolisant l’Europe – par un Chinois, un Indien et un Latino-Américain.

                        suite et source :

                        https://www.upr.fr/communiques-de-presse/la-construction-europeenne-est-un-apartheid-planetaire


                        • lucidus lucidus 25 janvier 2015 07:00

                          But de cet abruti, imposer au forceps la mixité sociale. C’est à dire que des gens qui auront trimé toute une vie pour s’acheter un studio dans un quartier agréable, se verront imposer comme voisins, dans de beaux et grands appartements, fournis gratuitement par l’état, des hordes d’immigrés oisifs avec des ribambelles de gosses mal dégrossis.

                          Le concept de mixité sociale à curieusement été inventé après l’invasion migratoire. Il faut lire : mixité raciale, ou, français, européen, caucasien, tu ne pourras plus te cacher ou te protéger nulle part.
                          Le suicide programmé dans ses derniers coups de vice. 
                          Un cauchemar éveillé.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès