Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Apocalypse Borloo

Apocalypse Borloo

Le départ de Jean-Louis Borloo de l’UMP et sa menace de se porter candidat aux présidentielles de 2012 constituent un séisme à droite. A la recherche du centre perdu, l’ancien ministre de l’écologie se pose, à la différence de François Bayrou, clairement à droite. Loin toutefois de présenter une dream team l’ancien avocat d’affaires offre l’image d’un agrégateur des déçus du sarkozysme de Rama Yade à Jean-Marie Bockel sans oublier Fadel Amara. Ce qui amène Jean-Luc Mélenchon à parler de « radeau de la méduse ».

France 2 et son émission « A vous de juger » a offert pour son 60ème anniversaire une tribune en or à Jean-Louis Borloo. L’ancien maire de Valenciennes, sans encore confirmer sa candidature aux présidentielles, se pose comme celui qui va fédérer les centres, n’excluant rien, notamment de jouer la force d’appoint de la droite … ou de la gauche.

En jetant une pierre dans la marre de la droite, l’ancien ministre de l’écologie a contraint François Fillon comme chef de file de la majorité présidentielle à réagir. Ce qu’il n’a pas manqué de faire à l’occasion d’une réunion de militants UMP à Vitré (Ille-et-Vilaine), fief du centriste Pierre Méhaignerie. « Le nombre de nos adversaires nous interdit de multiplier les candidatures aux présidentielles, nous interdit de fractionner l’UMP au gré de nos sensibilités. L’unité n’est pas une option, elle est une nécessité vitale » a mis en garde le Premier ministre.

François Fillon dont l’avenir politique reste étroitement lié à la survie d’une UMP forte a rappelé que l’UMP avait été créée pour « l’efficacité électorale » et éviter les « divisions » de courants. Le premier ministre entend surtout démontrer qu’à son image, différentes sensibilités peuvent cohabiter au sein de l’UMP.

Le Monde en mettant le doigt sur la totale dépendance financière du Parti radical valoisien de Borloo à l’égard du parti présidentiel ravive les soupçons d’une opération téléguidée par l’Elysée.

L’Express résume bien la situation en évoquant un vrai faux départ de Jean-Louis Borloo. Plutôt qu’un cyclone tropical, l’hebdomadaire voit une tempête dans un verre d’eau et juge, que « ce n’est pas une rupture mais une prise de distance ». Un numéro d’équilibrisme comme savent si bien les faire les centristes.

Pour sa part, le politologue Stéphane Rozès avance dans le Nouvel Observateur que cette prise de distance est avant tout un message adressé à Nicolas Sarkozy afin qu’il mette un terme à sa dérive droitière. Le passage à l’acte, une candidature aux présidentielles, n’interviendrait qu’en cas de persistance de l’Elysée dans sa pêche aux voix dans les eaux poissonneuses du FN.

Autant d’éléments qui donnent de la crédibilité à l’analyse de l’Humanité qui parle de «  mise en scène ». Le quotidien communiste estime que la candidature Borloo « permettrait surtout de ratisser au centre voire au centre-gauche pendant que l’UMP poursuit sa logique de droitisation. Puis de se rallier au second tour. »

Une solution qui aurait l’extrême avantage de neutraliser Dominique de Villepin et François Bayrou, peu enclins à se rallier à Nicolas Sarkozy. A défaut de ne pouvoir empêcher d’autres candidatures à droite, l’Elysée n’aurait-il pas poussé l’ancien ministre dans l’intention de le maîtriser ? La fugue de Borloo offrirait ainsi un scénario catastrophe attrayant avec un vrai faux suspense. Car, comme dans toute superproduction de ce type, l’histoire se terminerait bien avec un président sortant réélu, contre toute attente.


Moyenne des avis sur cet article :  4.37/5   (19 votes)




Réagissez à l'article

21 réactions à cet article    


  • airlane 9 avril 2011 11:12

    Complètement d’accord avec cet article. Ils prennent les électeurs pour des gogos !


    • Emmanuel Aguéra LeManu 9 avril 2011 13:25

      Je sens qu’on va se marrer avec ces élections. Ca va finir à la kalach si ça continue.
      Manquerait plus qu’une candidature du crif, des frères musulmans ou des laïcs. Ou de l’armée, remarquez, là, on a déjà la Marine.


    • noop noop 9 avril 2011 11:25

      Ils prennent les citoyens pour des gogos !
      Les Français en ont par dessus la tête de ce petit billard politique à 10 bandes.
      Des actes, pas de blabla et de jeux politiciens stériles.


      • Alain-Goethe 9 avril 2011 13:06

        En effet ..

        Combien de revirements y aura t il d’ici la date limite de Dépot des candidatures ( vers février 2012)

        Peut être Borloo cherche à «  négocier avec NS ..

        Si les négo n’aboutissent
        si X candidats obtiennent leurs 500 pararainages

        Combien de candidats à droite  ?, = nombre  » D« 
        Combien à gauche  ?? = nombre  » G« 

        Si X =  » D« + » G «  + FN

        si  » D«  > > à  » G «  
        — >> 2 ème tour :
        FN et un  » candidat de gauche

        etc ..

        c’est à « Fuck et même à shima » tout ça


        • Alain-Goethe 9 avril 2011 20:01

           Tout va bien !
          France est magnifique

          FUKU c’est arrangé . ;

          la preuve  :

          http://www.focus.de/panorama/welt/tsunami-in-japan/japan-riesenpumpe-soll-reaktor-kuehlen_aid_616736.html

          Une très grosse grosse POMPE va pomper la merde et la CORRUOPTIOn japonaise aussi .. et même la française

          Bonne soirée


        • le journal de personne le journal de personne 9 avril 2011 13:18

          Les larmes de l’Elysée

          « Je n’ai plus la force de m’accrocher
          Je raccroche
          Ni l’envie de résister
          Je désiste
          En sachant qu’ils ne savent pas ce qu’ils font
          Ceux qui veulent prendre les devants
          ne savent même pas où ils vont
          Ni où va le vent... »

          http://www.lejournaldepersonne.com/2011/04/les-larmes-de-lelysee/


          • Cocasse cocasse 9 avril 2011 13:58

            Quelle bande de gogos, dans tous les partis, c’est le foutoir.

            UMP, PS, EELV, partout cela se tire dans les pattes, cela ne sait plus à quel saint se vouer.
            C’est les batailles internes, les coups dans le dos, les magouilles, les luttes d’égo, la zizanie, les enjeux de pouvoirs afin d’être « le » candidat présentable.
            C’est la fête à la mentalité de gagne-petit, de qui ne sera le représentant que de lui même, d’une petite élite corrompue et des oligarques.

            Pendant ce temps, cela fait un bon moment qu’au FN, l’unité est là, les militants galvanisés par une Chef incontestée, charismatique et conquérante, avec un projet construit et cohérent en faveur de la France, et rien que la France.


            • Bovinus Bovinus 10 avril 2011 03:35

              Cessez ces pratiques exhibitionnistes, ça en devient indécent à la fin... smiley


            • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 9 avril 2011 14:00

              Ca se tient, même si de mon coté je privilégie le scénario de la catastrophe à celui du coup monté. Le risque d’être éjecté du premier tour est trop grand pour Sarko qui n’a pas les moyens de faire de la tactique alambiquée et de se priver d’une seule voix. D’autant qu’il continue à s’enfoncer dans les sondages malgré ses guerres électoralistes.

              La sécession de Borloo, si elle se traduit par une candidature, le condamne à coup sûr. Et on ne va pas s’en plaindre.


              • epapel epapel 9 avril 2011 15:26

                De part son positionnement excessivement droitier, Sarkozy s’est mis lui-même dans l’impasse :
                1) une candidature au centre lui permettrait de ratisser plus large au second tour en captant des voix au MODEM ou à EELV mais elle risque de compromettre ses chances d’y être compte tenu de la montée potentielle du FN
                2) l’absence de candidature au centre lui garanti sa présence au second tour mais réduit sa capacité de rassemblement au second car beaucoup d’électeurs centristes du premier tour se seront égaillés au MODEM ou à EELV et risquent de ne pas revenir

                Sarkozy a besoin d’une candidature Borloo pour être réélu car c’est celle qui élargi le plus sa base et il n’est pas certain que MLP le devance au premier tour, car les sondages sont basés sur une hypothèse extrême : la présence simultanée de tous les candidats potentiels de droite à la prédentielle (Villepin, Boorlo, Morin, Dupont-Aignan, Boutin) ce qui minimise le score de Sarkozy.

                Ceci dit, Sarkozy ne pourra être réélu qu’à condition que le PS soit éjecté du second tant la population est excédée par le personnage et une politique de droite anti-sociale (retraites, carte hospitalière, cadeaux fiscaux), inefficace sur l’économie la sécurité et l’immigration et catastrophique pour les finances publiques (en 2012 plus de la moitié de la dette des 30 années contractée en 10 ans seulement). En clair, reconduire l’équipe en place équivaudrait à la faillite totale de l’Etat et la population l’a bien compris.


                • non666 non666 9 avril 2011 16:10

                  Apres avoir utilisé le concept de droite unique permettant de neutraliser chacune de ses composante pour permettre à l’agent du nouvel ordre mondial de pousser ses pions le plus loin possible, voici que l’on nous fait ce coup ci , le scenario de droite eclatée.

                  Evidemment on utilise pour cela les pom pom girl de la sarkozie du scenario precedent et le story telling impose que Borloo donne au public l’image d’un homme trahis (il n’a pas voulu faire de moi le premier ministre : je le quitte)

                  L’electorat de la droite chretienne democrate est visé car c’est lui qui peut forcer la bascule (droite/gauche) . De plus nous savons que le role de danseuse de bar , sur toutes les tables, promettant tout et son contraire a chaque « client » ne sera plus possible , ce coup ci, la parole de Sarkozie valant desormais celle d’une dame de petite vertue.
                  La grosse ruse des think tank est donc de mettre de coté l’electorat « centriste », pour couper une partie de l’electorat que la gauche aurait pu conquerir pour la forcer au choix qu’elle refuse de faire depuis 30 ans : etre marxiste reformiste OU sociale democrate.
                  L’uMP ment en pretendant etre toutes les droites à la fois, mais les socialistes font la meme chose depuis la fin du communisme...

                  En eclatant tous les votes dans leurs familles d’origines derriere des pions qui sont de fideles feals, chacun espere donc racheter des parts de marché au deuxieme tour.

                  Si on pense que c’est une stratégie gagnante pour sarkozie, on se trompe.
                  C’est une strategie gagnante pour le nouvel ordre mondial.
                  L’idée est qu’un de leur deux candidat (Sarkozie ou DSk/Hollende) sera de toute façon en finale et beneficiera de ce report de voix la et de l’appel habituel au « front republicain »

                  De toute façon ce sera le bal des faux culs, des faux nez, des faux seins, des talonettes...
                  Borloo, Morin, Bayrou : les 3 ont a peu pret autand de charisme , de credibilité et de constance. Je plains sincerement les chretiens democrates authentiques qui, comme les vrais communistes sont en deficit de tete de file.

                  Comment croire une rama yade qui etait socialiste, puis UMP sarko-fan , puis « centriste » ?
                  Comment croire ceux qui encensaient Sarkozie il y a 9 mois et qui lui tirent aujourd’hui dans le dos comme ils avaient deja fait a Chirac 5 ans avant ?

                  Brutus et les Borgia eux memes sont dépassés !





                  • LE CHAT LE CHAT 9 avril 2011 16:36

                    encore un avocat d’affaire , celui là , à croire que la politique c’est juste du business !
                    entre Sarko et DSK , ce pote à Nanar offre une troisième voie aux stratèges du NWO .

                    Au moins avec lui , il y aura l’apéro .....


                    • Alain-Goethe 9 avril 2011 17:36

                      @ nom 666 :
                      Vous dites :

                      " De toute façon ce sera le bal des faux culs, des faux nez, des faux seins, des talonettes...
                      Borloo, Morin, Bayrou : les 3 ont a peu pret autand de charisme , de credibilité et de constance. Je plains sincerement les chretiens democrates authentiques qui, comme les vrais communistes sont en deficit de tete de file. « 

                      En effet en 2007 j’avais cru en FB

                      - VI ème républik avec équilibrage des pouvoirs
                      Tout ça à l’eau .. 

                      Hier soir HESSEL ( chez GIESBERT) dit  : ce qui manque c’est le courage
                      - Sur LCP ATTALI Delevoye

                      Je crois qu’on s’achemine vers des  » sacrés événements«  
                      ça va pas être triste

                      Mais les français (comme ceux dans consumérisme individualisme) sont assez décevants .. même très

                      le mot de l’époque :  » après moi fin du monde"

                      Allez, je range des documents en en jetant .. bref

                      En 2007, j’avais cru


                      • airlane 9 avril 2011 20:42

                        En 2007 vous aviez cru en Bayrou il a fait plus de 18 %. Sa ligne de conduite n’a pas changé et la VI° République fera encore partie de son projet. Il est le seul à ne pas avoir accepté de compromis avec qui que ce soit et il n’en acceptera pas.

                        Pour l’heure, Borloo a lancé un ballon d’essai et j’ai fort à parier qu’il va rentrer dans le rang de l’UMP au 1er coup de sifflet de Sarkozy. Il ne faut pas oublier que les partis de Borloo, Morin, Boutin, etc. sont dépendant financièrement du bon vouloir de l’UMP. Il s’est d’ailleurs bien gardé de faire part de sa décision lors de l’emission... C’est une décision lourde, dit-il, tu parles ! N’en déplaise à certains, le seul parti du centre qui soit indépendant de tout autre parti c’est le Mouvement Démocrate.

                        Concernant sa signature pour les autorisations d’exploration du gaz de schiste, si vous l’avez entendu sur F2, il a dit texto en réponse à la question des auditeurs du Parisien « il ne doit pas y avoir d’exploitation du gaz de schiste en France ; j’ai signé, je l’assume, j’ai manqué de vigilance »...

                        Au choix : Il a signé avec un bandeau sur les yeux, un pistolet sur la tempe ou un coup dans le nez ?

                        « j’ai dépose une proposition de loi avec l’UMP et le PS pour interdire l’exploitation et pour la révision du code minier »... proposition qui devrait être acceptée par le parlement.

                        Et c’est à un personnage pareil qu’il faudrait confier les rênes de notre pays mais il est encore plus dangereux que Sarkozy ce qui n’est pas peu dire !


                      • Pépé le Moco 9 avril 2011 21:38

                        Monsieur,

                        En 2007, Sarko, Royal et Bayrou étaient à la mode.

                        Mais, « L’influence de la mode est si puissante qu’elle nous oblige parfois à admirer des choses sans intérêt et qui sembleront même quelques années plus tard d’une extrême laideur. » (Gustave Le Bon, « les opinions et les croyances »).

                        Cependant, il ne faut pas désespérer parce que « Le drame du cocu, c’est le drame de l’homme : la connaissance » (Jean Anouilh, « Colombe »).

                        Alors bon vent pour 2012, en espérant que vous ne soyez pas cocu une deuxième fois.


                      • jcm jcm 9 avril 2011 19:32

                        Borloo, notre fameux écolo schiste, ça gaze pour lui !


                        • Laury 9 avril 2011 21:29

                          Bonsoir a tous,j’aimerai si s’est possible que l’ont appel plus jamais Borloo ministre de l’écologie
                          avec ce qu’il vient de signer avant sont départ du gouvernement ,il devrais même être radier a vie
                          de la politique Française,autoriser des forages pour la recherche des gaz de schistes avec toutes
                          les pollutions que cela engendre .Non a cette girouette !!!


                          • Pépé le Moco 9 avril 2011 22:05

                            @Cassino,
                            L’acronyme : MLP, c’est quoi ?


                            • Cocasse cocasse 10 avril 2011 09:28

                              MLP : Met La Profondément !
                               smiley


                            • Axel de Saint Mauxe Axel de Saint Mauxe 10 avril 2011 18:34

                              Je ne comprend pas le mythe Borloo. Ce type est inconsistant au possible, lorsqu’il parle c’est au mieux pour enfoncer des portes ouvertes, au pire pour ne rien dire.


                              • franc 11 avril 2011 15:10

                                le problème c’est que l’heure n’est pas au centrisme ,l’heure est aux solutions radicales voire révolutionnaires pour faire bouger et évoluer les choses car la situation est trop grave actuellement ---------------------------------------c’est pourquoi aux dernières élections (cantonnales) le modem est à 1% alors que Bayrou faisait 18,6% à la présidentielle


                                Et Bayroux avec ses 19 % n’ a pas réussi comment peut réussir Borloo alors qu’il a une plus mauvaise image et des pourcentages de votes moindre sans compter que le centre lui-même est divisé et émietté

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès