Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Après 5 ans de Sarkozy : Français, ouvrons les yeux

Après 5 ans de Sarkozy : Français, ouvrons les yeux

Après une intense présence sur le site Agoravox, notamment en 2007, j'ai fait le choix de cesser d'écrire des articles. D'une part par manque de temps et profusion des contenus sur Agoravox mais aussi – et surtout – d'autre part afin de pouvoir prendre du recul sur l'ensemble d'un quinquennat. Je me permets donc de revenir, dans cette tribune libre, vous faire part de mon sentiment.

Avant les élections de 2007, j'avais écrit de nombreux articles mettant en garde sur les risques de ce candidat de la droite dure et libérale. Plus encore j'avais analysé point par point l'ensemble de ses défaillances au ministère de l'intérieur, avec comme point d'orgue les émeutes de 2005, mais aussi au ministère de l'économie et même plus encore dans ses propres contradictions.

Promettant mots et merveilles, le tout dans un parti féodalisé au candidat unique, Sarkozy avait promis d'aller chercher la croissance avec les dents, le plein emploi, la sécurité pour tous etc.. cristallisés dans le « travailler plus pour gagner plus ».

Outre le fait que derrière ce slogan qui ne promet rien de neuf et surtout aurait dû être démonté par une opposition digne de ce nom, nous avons tous pu constater qu'en 2007 ce n'est pas la droite qui a gagné mais plus la gauche qui a failli. Une candidate faible dans le fond, faible de le discours et les propositions, des tensions internes évidentes et plus largement un effacement du fond au profit de la forme « active » de Nicolas Sarkozy.

Mais tout cela vous le savez et on le sait déjà. En revanche ce que l'on ne sait pas, c'est le résultat des élections de 2012. Et c'est précisément là le problème.

En effet, depuis son élection en 2007, Nicolas Sarkozy a commis une quantité d'erreurs et de provocations si indignes de la république qu'en théorie le rejet aurait dû à lui seul l'évincer du pouvoir. Il y a bien évidemment eu le Fouquet's, le Yacht de Bolloré, mais aussi la première loi (la loi TEPA avec le package fiscal), mais il y a aussi eu la RGPP (suppression d'1 fonctionnaire sur 2 partant à la retraite et politique du « chiffre » dans la fonction publique), la réforme de la carte judiciaire ou de la carte scolaire, le bras de fer avec les cheminots ou même encore la momification des syndicats mis à l'écart des décisions. L'état de grâce présidentiel prenant fin avec la déroute du XV de France face à l'Angleterre là où le président avait fait le choix de promouvoir B.Laporte (impliqué dans plusieurs affaires sulfureuses) futur ministre des sports

En 2008, il y a eu la première déroute électorale : des élections locales très largement acquise à la gauche, notamment dans toutes les grandes villes hors Marseille et Bordeaux (hors EPCI/CU). Idem avec plus d'inerties pour les conseils généraux. Alors même que la crise allait poindre le bout de son nez, Sarkozy était sur le point de proposer le crédit « subprimes » au Français afin qu'ils puissent devenir « une France de propriétaires ». Les Américains eu-mêmes n'en reviennent d'ailleurs toujours pas de la gueule de bois qui accompagne ce type de promesse... Cela n'empêche pas Sarkozy de priver l'état de 3G€ par an avec une baisse de la TVA sur la restauration pour faire plaisir aux restaurateurs-électeurs. Cette même année, nous avions eu l'épisode de la grippe A (H1N1) avec le douleureux épisode à près de 2G€ de vaccins commandés par R.Bachelot qui doivent aujourd'hui pourrir quelque-part dans un entrepôt. Nous avions ,sur le volet diplomatique, après l'épisode des infirmières bulgares, eu l'immense honneur de redonner de la crédibilité à des tyrans. Les visites de Khadafi et de Bachar El Assad sur notre sol furent d'aussi grandes décisions que l'histoire fut prompt à nous rappeler que c'eût été surtout de graves erreurs diplomatiques. Mais que ferait-on pour vendre quelques rafales de l'ami Dassaut...

Afin de maintenir les Français dans la peur, la crise allait s'imposer d'elle même. D'une crise financière outre-atlantique, issue des dérives intrinsèques des pires excès du capitalisme, cette crise bancaire (privée) a été joyeusement confiée et acceptée par les états, notamment Européen. Dans la satisfaction la plus intégrale, là où toute personne lucide aurait EXIGEE des contre-parties aux banques, l'Europe a pris les dettes pour couvrir les banques « too big to fail ». L'Europe, déjà fragilisée par 10 ans de croissance molle, a transformée la crise financière en crise économique, le tout dans un satisfecit commun piloté par la très conservatrice chancelière A.Merkel et son fidèle acolyte français dans le couple sacralisé « Merkozy ». L'action de Sarkozy se résumant au désormais célèbre discours de Toulon qui aura été, sans aucun doute, celui où tout aura été dit pour que tout l'inverse soit fait.

En 2009, la crise financière est devenue économique. Hausse des licenciements, hausse du chômage, récession... Partout en Europe, du rouge. Parfois même du rouge vif là où les énarques et autres économistes puisaient leurs exemples (l'Irlande et le RU entre autres).

En juin 2009, nouvelle déroute électorale masquée par le mode de scrutin Européen débile à un seul tour : avec 30% des voix, l'UMP acquiert une majorité au parlement Européen. En face, les verts mènent une belle campagne alors que le PS n'en fini plus de se déchirer suite au Congrès de Reims.

En 2010, à mi-mandat, l'état français touche le fond avec un déficit passant de -50G€/an en 2006 à -150G€ en 2010, soit un triplement. La dette explose pour s'approcher du PIB annuel du pays. Fort de ce constat peu glorieux, c'est le moment que choisi Sarkozy pour lancer une nouvelle réforme des retraites après celle de 1995 et celle de 2004 dont les rapports de la Cour des Comptes ont démontrées qu'elles ont coûté plus cher qu'elles n'ont rapportées du fait des mises en pré-retraites et des dispositifs de transition. Sacrifiant le soldat Woerth, lui même impliqué dans une embarrassante affaire « Bettencourt », Sarkozy fait passer en force cette réforme de la retraite à « 62 ans », générant en réalité l'un des systèmes les plus dur en Europe du fait du double couperet 62 ans et 41 ans + 3 mois pour le taux plein (67 ans en borne haute).

3 millions de grévistes recensés au plus fort des grèves, celles-ci durant plus de 2 mois.

Parallèlement, le gouvernement, face à l'ampleur de la crise, commence à revenir sur des dispositions « 2007 » : Intérêts d'emprunts, rabot des niches fiscales... mais cela reste timide puisque d'autre part on supprime la TP : ce que l'état gagne d'un côté, il le redonne de l'autre dans une logique inversée des consommateurs aux grosses entreprises.

Nouvelle élection, nouvelle déroute : les élections régionales confirment 21 régions sur 22 à la gauche, et même la Corse bascule. Ce qui fait en réalité, après élections, une série de 3 défaites.

Dans cette dynamique, l'année 2011 fut, sans aucun doute, la plus tragique, et donc la plus comique.

Sans aucun doute, l'incroyable capacité de la réalité à toujours vous revenir dans la figure, irrémédiablement. L'économie Européenne reste atone. Le chômage poursuit sa progression à près de 10% des actifs, sans parler des jeux statistiques et des effets à retardement comme le chômage partiel. En 3 ans, la France a détruit des emplois et perdu une grande partie de son industrie automobile. Alors même que tout le monde commence à espérer une reprise, l'été 2011 est marquée par les peurs sur les « défauts de paiement de la Grèce », défauts issus de la faible réaction de l'Europe et notamment de l'Allemagne pour couvrir la dette abyssale Grecque. Après 6 mois de palabre, de victoires « définitives » sur victoires « définitives », se met tant bien que mal un fond de stabilité Européen... le tout sous une austérité de plus dévastatrices et dont personne ne sait encore ce qu'elle va produire sur le long terme (générations sacrifiées bonjour !).

En France, pendant ce temps-là, on ferme les robinets : rabots fiscaux, nouvelles taxes, nouveau gel de l'indice des fonctionnaires etc... C'est l'époque des plans de rigueur. L'un chassant l'autre.

Pendant ce temps-là, fort de notre situation et ayant surtout loupé les révolutions arabes (MAM ayant préféré fournir des armes de répression plutôt que d'essayer de comprendre le vent de révolte qui se levait) Sarkozy envoie le soldat BHL et le fidèle Juppé en terres Lybiennes. L'ancien « ami » est devenu encombrant, d'autant qu'il massacre son peuple.

Contrairement à Bachar, Kadhafi ne dispose pas du soutien de l'Iran : c'est donc une proie facilement délogeable. Sarkozy va donc déloger Kadhafi, et tente de se refaire une virginité diplomatique.

Mais 2011 c'est aussi l'année historique où le Sénat va basculer à gauche. Avec un mode de scrutin d'un autre âge, totalement favorable à la droite, le sénat bascule tout de même à gauche. 4Ème déroute électorale. C'est aussi l'année où le champion de la gauche DSK, à force d'aller aux putes, se fait prendre la main dans le sac (ou ailleurs), laissant ainsi le champ libre au candidat venue droit de Corrèze : François Hollande.

Nous voilà donc en 2012 avec, j'en conviens, certains raccourcis. C'est vrai, j'ai occulté les erreurs historiques réalisées sur l'éducation nationale, la santé ou même encore les ministres transparents, le 1er ministre fantoche voire même les dérapages incontrôlés de Grenoble ou même encore les ministres mis en examen et condamnés (B.Hortefeux etc...), voire ceux qui sont depuis longtemps au FN mais n'osent s'en réclamer (C.Guéant).

J'ai aussi occulté les épisodes sur les allégements d'ISF, les volte-face sur l'Europe, les enfants à 35 par classe, et les profs qui ne sont plus formés... je m'en excuse.

Non content d'avoir tout ce passif sur le dos, Nicolas Sarkozy nous offre le champagne final avec la TVA « sociale » qu'il promet de mettre en oeuvre à son arrivée au pouvoir, soit la garantie de perte de pouvoir d'achat pour les plus pauvres et surtout ceux qui n'ont pour seul revenu que des prestations (comme les retraités).

Bref, nous voilà aujourd'hui, fin mars 2012 à 1 mois de l'élection présidentielle.

Avec un tel passif, avec de telles erreurs, avec un tel bilan et de tels contre-sens permanents, je ne peux que, intellectuellement, me demander la chose suivante :

COMMENT ce président-candidat peut-il encore oser faire la morale aux français, et pire encore, COMMENT certains français peuvent-ils encore croire dans son action (je ne parle même pas du reste) ?

En clair, comment se fait-il qu'avec n'importe quel branquignolle étiqueté « de gauche », en proposant simplement des choses simples (justice sociale et fiscale, éducation, santé, réduction des dépenses et hausses des recettes etc...) ce « candidat » ne fasse pas 70% des voix ?

L'interrogation tient sa réponse à nouveau dans la faiblesse du candidat de gauche. Certes, pas aussi faible qu'en 2007 car mieux préparé, mieux structuré. Mais là encore, quel manque de percussion !

Après 17 ans de présidence de droite, 5 années de tragédie consacrée dans un bilan qui sera sans doute le pire de l'histoire de la Vème république, comment ne pas percuter de face le versatile Sarkozy dans toutes ses contradictions ? Comment ne rien proposer de clair et d'efficace à la frange d'électeur qui vote à droite sans même savoir pourquoi sur la couleur d'un costume où la rapidité d'élocution ?

Bref, comment peut-on encore, même si les médias sont loin d'être innocents dans cette affaire, avoir des sondages aussi proches entre les 2 principaux candidats ? Les Français sont-ils, définitivement dépourvus de mémoire des faits ? Sont-ils si pessimiste sur leur avenir et sur eux-mêmes qu'ils sont prêts à signer à nouveau pour un mandat de suicide collectif ?

J'irai même plus loin : suis-je né dans un pays où la population aime souffrir et ne sait pas reconnaître entre 2 candidats, non pas le meilleur, mais le moins pire, celui qui au moins aura le mérité d'être honnête et rationnel ? Je sais, nous aimons les « charismatiques », les égos. Nous aimons les flamboyants, ceux qui ont de la gueule. Le problème, c'est qu'après le coup d'éclat, il y a souvent la gueule de bois. On vient, après ces 5 années, de le voir très clairement, avec une explosion des inégalités en totale contradiction avec le modèle, certes imparfait, que nous avons mis tant de temps à construire.

Sommes-nous devenus aveugles au point d'en oublier l'essentiel : dans quelle société voulez-vous vivre ? Dans quelle société voulez-vous que vos enfants vivent ?

L'insécurité, le chômage et la peur du lendemain sont les résultantes de mauvais choix que nous faisons, seuls (ce n'est pas la faute des autres), parce que nous laissons nos côtés les plus sombres prendre le dessus. C'est tellement plus simple d'abuser et de dire ensuite que c'est la faute des autres. Somme toute, à la fin ; ce sont nos enfants qui paient, et indirectement, c'est nous qui payons.

S'il y a des forcenés, c'est aussi parce qu'on a laissé les communautarismes progresser et que l'état a cessé de défendre la laïcité dans les actes et les faits. S'il y a des suicides dans les entreprises, c'est aussi parce qu'on n'a jamais tapé sur les patrons voyous et les managements fous de DRH prédateurs. S'il y a autant de pauvres, c'est aussi parce que nous n'avons pas sur répartir les richesses plus équitablement. S'il y a autant de chômage, c'est parce que nous avons laissé partir nos techniques et savoir-faire à l'étranger sans nous préoccuper du lendemain il y a 15 ans.

En clair, ce n'est pas la faute des autres. Ce n'est d'ailleurs pas forcément des fautes. Mais en tout cas c'est de notre responsabilité.

Alors, et je vous le dis avec ma plus grande conviction personnelle, je crois qu'il est grand temps de regarder la réalité en face et de changer. Ce changement doit passer par l'exigence de nouvelles pratiques de l'exercice du pouvoir, par de nouvelles têtes, par de nouvelles idées et de nouveaux modèles (économie de l'environnement et du savoir par exemple).

En 2007 les français ont élu leur « côté obscur ».

En 2012, j'invite les français à faire un autre choix, pour nous permettre, enfin, de retrouver la voie du progrès, de l'égalité et de l'avenir. Et, sans angélisme ou naïveté, aussi, pour donner un grand coup de balais au sein d'institutions nationales depuis trop longtemps confisquées aux sphères du pouvoir et de l'argent.

En 2012, au regard des ces propos, donnons à la droite la leçon qu'elle mérite : une défaite franche et méritée, seule capable de mettre un terme à l'arrogance et au mépris qu'elle a infligé à une très large partie de la population depuis des années.


Moyenne des avis sur cet article :  4.44/5   (121 votes)




Réagissez à l'article

123 réactions à cet article    


  • Robert GIL ROBERT GIL 30 mars 2012 08:49

    Voter pour Sarkozy lorsque l’on est chômeur, ouvrier, employé, précaire, cadre moyen, artisan, ou commerçant , c’est se mettre dans la même position qu’un lièvre ou qu’une carpe qui voterait pour la liste « Pêche, chasse, et tradition »...........
    Lire :
    http://2ccr.unblog.fr/2012/02/16/menteur-et-manipulateur/


    • OuVaton OuVaton 30 mars 2012 11:45

      Très cons ces pauvres prolos, heureusement, qu’il y a des supérieurs pour voter Mélanchon... C’est la mode améraine : Les petits blancs fauchés du Mississipi qui votent conservateur et les riches bostoniens qui votent démocrate.


    • OuVaton OuVaton 30 mars 2012 11:46

      ... des cadres supérieurs... je voulais dire.


    • JUILLARD MICHEL 31 mars 2012 16:18

      je l’aime beaucoup celle-là !!!!!!I I like it raw !!


    • JUILLARD MICHEL 31 mars 2012 16:25

      en fait tout cela se tient, les plus plus pauvres sont abrutis par les médias à 2 balles et n’ écoutent que le dernier qui parle, quand aux plus riches(pas les très très riches ) eux savent qu’on ne peut pas tirer indéfiniment sur la corde et qu’à la fin tout cela va s’avérer contre- productif, sauf bien sûr si l’on est suicidaire et jusqu’auboutiste !!!!


    • appoline appoline 1er avril 2012 17:15

      Moi aussi j’ai apprécié mais le problème, qui peut reprendre le flambeau ? Pas Hollande, car là, nous allons nous faire bouffer tout cru. Par qui ? Par les financiers qui nous gouvernent et Hollande s’il tient ses promesses, nous emmène droit dans le mur ; enfin, plus vite car de toutes façons, on y aura droit, c’est impossible autrement, le français est trop déconnecté de la réalité. Ce qui arrive en Espagne sera bientôt chez nous ; à moins d’étêter le haut de la pyramide.


    • ARMINIUS ARMINIUS 30 mars 2012 08:52

      Article nécessaire et salutaire que devrait lire chaque citoyen...une possible explication au manque de pugnacité du candidat de gauche : il sait à quel point la tache est immense tant Sarko a ruiné la France , matériellement et idéologiquement - en pratiquant un enfumage systématique
      pour cacher aux Français l’insoutenable vérité. Une tache encore pire que de nettoyer les écuries d’Augias et Hollande n’est pas Hercule, par contre pour Sarkozy, Augias, correspond assez bien au personnage qui possédait des milliers de boeufs ( d’ou la saleté des écuries), sauf que là ce sont les « veaux » qui ont été possédés...


      • 5 ANS...
        -600 MILLIARDS DONT 47 AUX BANKSTERS
        -1000 usines
         et 10 millions de francais qui mangent pas a leur faim...AVEC 954 EUROS/ MOIS
        .3.6 millions de mal logés

        AVEC MELENCHO ENCADRANT LES SOCIALISTE NOUS POUVONS AVOIR UNE VRAIE GAUCHE..
        REFLECHISSEZ..........


      • appoline appoline 1er avril 2012 17:18

        @ Arminus,


        La ruine de la France a commencé dès le départ de de Gaulle, Sarkosy n’est qu’un rouage, un mauvais rouage mais les autres l’y ont très bien aidé à commencer par Miterrand, mais tous sont responsables. Un pays n’est pas différent d’une entreprise, tout est dans la gestion.

      • frugeky 30 mars 2012 09:02

        Vous avez oublié le non-respect de la constitution par celui qui est censé en être le garant comme l’a rappelé à plusieurs reprises emile Wolf dans ses articles.

        Notre petit président est un pourri.

        • appoline appoline 1er avril 2012 17:19

          Notre président est un pourri, vous écrivez ! Les autres aussi, il faut regarder les choses en face


        • devphil30 devphil30 30 mars 2012 09:22

          Rien de plus à ajouter , tout est dis mais est-ce que la messe est dite pour autant ??

          Mes doutes augmentent non par rapport au sondage mais par rapport à la campagne faite par Hollande.
          On a envie de dire mais qu’est-ce qu’il attend pour lui rentrer dans le lard à l’agité , lui mettre le nez dans la « merde » qu’il à fait .

          Quand j’ai pu lire que l’autre « pourrie » de NKM qui somme Hollande de s’expliquer sur une protection qu’il aurait accordé à DSK mais de quoi se permet cette droite pourri jusqu’à l’os mais qui applique la meilleure défense en l’occurrence l’attaque pour mettre Hollande en difficulté , qu’il doive s’expliquer sur tout et rien en attendant on ne parle pas de bilan pour sarko et on jette le doute sur la gauche.

          Philippe

          • Rage Rage 30 mars 2012 09:44

            Effectivement, je me pose la même question :
            Pourquoi Hollande n’attaque pas ?

            Royal avait eu exactement le même travers en cherchant à éviter le conflit. Je crois que c’est une erreur, car dans toute compétition, lutte ou combat, il y a affrontement, donc conflit.

            Quand j’entends la droite « provoquer » ou mépriser, il serait de bon ton que de renvoyer la balle dans le camp adverse, surtout quand il y a autant de matière à balancer. NKM demande des comptes sur l’affaire DSK ? Et la droite a t’elle demandé des comptes à Woerth sur l’hippodrome ou bien sur les fonds occultes en liquide de L.Bettencourt ? Que dire de l’affaire Karachi ? Sans même parler de l’affaire de l’appartement de Sarko à Neuilly ou même encore des affaires comme le pentagone à la Française (Bouygues) ou le nouveau tribunal de Paris.
            Que dire de l’épisode de l’EPAD ou de l’affaire Tapie ?

            Bref, à un coup donné, 5 de rendus. Bref, en clair, il faut que Hollande cesse d’éviter et rentre dans le dur : c’est d’ailleurs en cela que certains aiment Mélanchon... et que d’autres apprécient Sarko : car ça cogne.
            Tout le monde n’est pas énarque Bac+18 avec une modération de tous les instants... il suffit d’aller dans un stade pour comprendre le niveau global du français moyen.

            C’est maintenant qu’il faut tapper fort, et s’attaquer au passif Sarkozy et à son absence de projet pour la France, et surtout pour l’ensemble des français : la loi du plus fort n’étant pas un programme.


          • Traroth Traroth 30 mars 2012 10:14

            Oui, après un début de campagne en fanfare où Hollande imposait son rythme, début mars, il a décidé de ne plus bouger. La peur de gagner, peut-être ?


          • Fergus Fergus 30 mars 2012 10:18

            Bonjour, Traroth.

            Je ne crois que la « peur de gagner » soit en cause. Plus prosaïquement, je pense que Hollande réservait ses attaques les plus virulentes pour l’entre-deux tours. Les circonstances vont l’obliger à modifier sa stratégie pour rendrer dans le dur plus rapidement.


          • pat30 pat30 30 mars 2012 10:27

            @ Rage

            Et le coup de l’imprimerie nationale vendue par Woerth 83M€ au groupe Karlyle . 

            Olivier Sarkozy,1/2 frère de l’autre est aux manettes de Karlyle. 

            2 ans plus tard l’état rachète le bâtiment 377M€. à Karlyle ! Tout va bien.

          • chantecler chantecler 30 mars 2012 10:33

            Bonjour Rage !
            J’apprécie ton article et je partage tes interrogations .
            Par contre en ce qui concerne FH je ne suis pas vraiment d’accord .
            Car il y a un phénomène inquiétant que NS a mis en place :
            La soumission des médias (et de la justice) qui sont devenus des outils de pouvoir et de propagande : les radios et les TV publiques sont assujetties à la sarkosie , je suppose par un écrémage des journalistes qui lui portent ombrage et par un verrouillage serré des rédactions .
            Coté médias privés c’est guère mieux ...
            Ce qui fait que FH a du mal à apparaître à s’imposer à exprimer ses positions quand il n’est pas soumis à l’artillerie lourde .
            Bref la propagande haut débit s’est substituée à une information (relativement) démocratique...
            Quand on voit , par exemple, le battage médiatique fait autour de DSK encore en ce moment c’est hallucinant : les unes pour un type compromis avec des call girls !!!
            C’est devenu du délire .
            J’espère que les Français ont pigé à quel point cette démocratie est tombée malade sous l’emprise de la sarkosie et sauront réagir .
            Les ’jeunes " ne savent pas .
            Mais j’ai le souvenir tout de même que quand F.Mitterrand a été élu les ondes ont été libérées (et non assujetties) et la justice a pu travailler librement : à preuve ces ministres mis en examen et démissionnés , jusqu’à ce que la justice se prononce ....
            Donc FH attaqué en permanence par l’UMP , le FN , et comme si ça ne suffisait pas par le FdG qui risque de nous conduire à la catastrophe .
            Oui, je suis inquiet .
            Cdt.
            Cr.


          • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 30 mars 2012 12:09

            Jetez donc un oeil sur les chaînes TV. Depuis quinze jours c’est Mohamed Merah, Nicolas Sarkozy, Mohamed Merah, Nicolas Sarkozy, Mohamed Merah, Nicolas Sarkozy...

            Il n’y a pas de campagne, pas d’équité des temps de parole, pas de débats, il y a Mohamed Merah, Nicolas Sarkozy, Mohamed Merah, Nicolas Sarkozy...


          • 3615_anon 3615_anon 30 mars 2012 12:22

            et les sondages aussi par le biais des médias qui les présentent comme la voix du peuple
            sarko au même niveau qu’en 2007 ? vaste blague.

            C’est pour ça que les promesses de mélenchon me font espérer, réformer le système en profondeur c’est ça qu’il faut.
             Récupérer la carcasse de la 5e république après 30 ans de lapidation des biens publics par la droite , c’est suicidaire (voir Grèce)

            Espérons que la majorité ne soit pas si sensible que ça a la manipulation télévisuelle.
            (a diffuser : https://www.youtube.com/watch?v=4S20kG2MoxI&feature=player_embedded# !)


          • devphil30 devphil30 30 mars 2012 15:32

            « Quand j’entends la droite »provoquer« ou mépriser, il serait de bon ton que de renvoyer la balle dans le camp adverse, surtout quand il y a autant de matière à balancer. NKM demande des comptes sur l’affaire DSK ? Et la droite a t’elle demandé des comptes à Woerth sur l’hippodrome ou bien sur les fonds occultes en liquide de L.Bettencourt ? Que dire de l’affaire Karachi ? Sans même parler de l’affaire de l’appartement de Sarko à Neuilly ou même encore des affaires comme le pentagone à la Française (Bouygues) ou le nouveau tribunal de Paris.
            Que dire de l’épisode de l’EPAD ou de l’affaire Tapie ? »


            Bonne énumération du passif de criminel de l’agité mais il doit en manquer ....
            Pour cela nous avons un champion du recensement des affaires politico financière de sarko , c’est imothep qui nous permet de suivre l’empilement astronomique des affaires proches de ce président qui n’ont d’égales que la valeur de la dette qu’il a contribué à générer en 5 ans.

            Je n’entend plus parler du bouclier fiscal , des 500 millions versés depuis 5 ans au titre de ce bouclier pour riches afin de limiter au mieux leur contribution.

            Le problème est l’information car quand vous regardez l’info TF1 et consorts mais c’est affligeant de manipulation et de désinformation.
            Combien de personnes cherchent à s’informer par internet sur des sites qui sans être subversifs permettent par regroupement d’informations d’en savoir plus ( Agora , médiapart , canard enchainé etc ...)
            Ce n’est pas dans la presse pipole et dans la baisse du niveau de l’enseignement général que l’on va former des esprits critiques , nous assistons à un retour au 19 ième siècle. 

            On peux penser ce que l’on veux de Hollande mais je pense qu’il faut sortir sarko , prendre du recul pendant 5 ans , calmer le jeu mais cette campagne n’est que le prélude de 2017 qui franchira un échelon de plus dans le populisme de caniveau avec cope.
            Un passage de Hollande permettrai aussi d’assainir des affaires politiques en lâchant du lest sur les secrets défenses ( défense surtout des intérêts des politiques ) . 

            Philippe

          • Nums Nums 30 mars 2012 18:09

            @Rage


            J’ai lu quelque part que Hollande attend que son principal rival présente son programme pour dégainer.

          • bigglop bigglop 30 mars 2012 18:46

            Bonjour à tous,

            @Devphil 30, pourquoi Hollande ne mord pas Sarkozy ?
            Simplement, qu’ils sont l’un et l’autre les mains droite et gauche de l’oligarchie qui nous contrôle et qui est sûre de gagner.

            Le dernier débat, qualifié de démocratique, a été celui de 2005 sur le TCE. Les cadres du Parti Socialiste, favorables majoritairement au Oui et certains de leur succès ont autorisé un débat au niveau de leurs militants et qui s’est répandu dans la nation.

            Mais ils se sont piégés eux-mêmes et le Non l’a emporté à 54,68%.
            Ils n’ont jamais digéré cette défaite et surtout le vote noniste de leurs militants.
            Ils nous l’ont fait payer en 2008 par la ratification du Traité de Lisbonne, où par leur seule présence (et leur vote abstentionniste majoritaire) ils ont permis d’atteindre le quorum pour la ratification de ce traité.
            Le détail du vote
            En avril 2012, vient devant le Parlement la ratification, en urgence, du Traité sur le MES (Mécanisme Européen de Stabilité) pour lequel le Parti Socialiste et certains EELV/Verts viennent apporter courageusement leur soutien par une abstention massive.
            Le détail du vote des députés et des sénateurs 

            JM Ayrault a qualifié ce vote « d’abstention dynamique et agressive », belle langue de bois.

            Un peu plus tard, notre Petit Timonier a signé le TSCG (Traité sur la Stabilité, la Croissance et la Gouvernance économique et monétaire européenne) ou Pacte Budgétaire européen qui devra être ratifié par notre Parlement, après les présidentielles, en juillet 2012.
            Mais sans référendum !!!

            En cette matière, que nous proposent les différents candidats :
            Hollande veut « renégocier » le TSCG en ajoutant son projet de relance européenne et de contrôle démocratique qui, fondamentalement, ne le remet pas en cause Sarkozy, chacun sait où il veut nous emmener.             Bayrou ne veut pas d’un référendum et est favorable au Pacte Budgétaire                 Le Pen est pour une sortie de l’Euro et de l’UE, mais son projet n’est pas crédible  Dupont-Aignan veut sortir de l’Euro, mais n’est pas clair sur les conditions.        Mélanchon veut réformer l’Union Européenne, sa gouvernance de « l’intérieur », mais veut un référendum sur ce Pacte Budgétaire. Son positionnement par rapport au MES.            Eva Joly veut soumettre le TSCG à un référendum.  Arthaud et Poutou sont contre le capitalisme financier, donc...

            Si ce TSCG est ratifié, nos Lois de Finances (Budgets) devront être soumises à l’approbation des instances européennes avant d’être votées par notre parlement.

            Un petit rappel : la règle d’or de Maastricht s’est fondée sur une dette publique maximale de 60% du PIB, un déficit annuel inférieur ou égal à 3% du PIB et avec un taux de croissance de 5% à l’époque

            Mais on compare pommes et poires, dans le sens où la dette est le cumul des soldes des emprunts antérieurs et ceux de l’année X majoré des intérêts mais dont les maturités (échéances) sont différentes (1 mois, 6 mois, 1 an à 10 ans) mais rapportée à un PIB annuel.

            Autrement dit, pour un ménage, il s’agirait de faire le rapport entre le solde de toutes ses dettes crédits,....) restant dûes (K+Int) avec son revenu annuel pour déterminer son taux d’endettement..

            Là, il y a comme un malaise !!!

            Comme d’autres candidats, Mr Bayrou ne proposera pas un référendum sur le TSCG, ni par conséquent une profonde réforme démocratique de la gouvernance européenne. Pour s’en convaincre, il suffit de voir ses votes (non-inscrit) lors :

            du Traité de Lisbonne

            du Traité MES (pas de vote, perdu dans les couloirs de l’assemblée nationale ?)

            Aujourd’hui, l’Espagne tombe à son tour et ne pourra être sauvée, même avec l’aide du MES, les plans d’austérité car sa situation est bien plus grave que ce qui est présenté par les médias se voulant rassurants.

            De plus, le plan de restructuration de la dette grecque (PSI) n’a fait que retarder l’échéance sans rien résoudre

            En ce moment se « discute », le fameux Two Pack sur :

            Le renforcement de la surveillance économique et budgétaire des états membres connaissant ou pouvant connaître de sérieuses difficultés Le règlement établissant des dispositions communes pour le suivi et l’évaluation des projets de plans budgétaires et pour la correction des déficits excessifs des états de la zone euro. Ce Two Pack renforce les contraintes du TSCG comme le démontre l’analyse de Contre la Cour

            Il n’y a pas de crise de l’Euro, mais une crise systémique des banques et institutions financières



          • Attilax Attilax 30 mars 2012 23:24

            Si vous attendez que la juste fureur et le courroux de Hollande éclabousse Sarko, vous risquez d’être déçu. Vous n’aurez que le pitoyable hoquet de Flamby.

            Car il est effectivement INCROYABLE que personne ne démonte notre sinistre président alors que c’est si facile, depuis si longtemps...
            D’ailleurs, j’y crois pas.
            Pour voter à gauche, faut aller voir ailleurs qu’au PS depuis un bail.
            Les ravages que vous décrivez, Rage, sont tout à fait exacts, mais il serait injuste de dire que la droite en a l’apanage. Qui a libéralisé le secteur bancaire : Bérégovoy. Qui a libéralisé le secteur financier : Rocard. Qui a privatisé plus de grandes boites publiques que tous les gouvernements antérieurs et postérieurs ? Jospin. Qui nous a fait voter Maastricht ? Mitterrand. Qui a voté pour le traité de Lisbonne presque comme un seul homme ? Le PS.
            Etc, etc...
            Alors d’accord, Sarkozy est encore pire, mais au moins avance-t-il à visage de truand découvert, lui.
            Ne me demandez pas de choisir entre la peste et le choléra. Si les français en ont vraiment marre, ils ont la possibilité aujourd’hui de changer la donne. S’ils ne le font pas, c’est que comme les italiens qui se sont tapés deux fois Berlusconi, ils sont vraiment trop cons. 

          • JUILLARD MICHEL 31 mars 2012 16:33

            je n’étais pas au courant de cette histoire, n’y a -t-il pas eu de mise à l’enquête ?


          • mortelune mortelune 1er avril 2012 07:08

            La démocratie est bafouée et seuls les nigauds ne le voient pas, c’est désolant. Le peuple français n’est pourtant pas un peuple de pleutres. Il est fortement manipulé en force à grand coups de renforts des médias ( je rappelle que les grands médias appartiennent aux entreprises du cac 40). Sarko (aidé par ces maitres Rockefeller et consort) fait le vide dans tout ce qui peut le freiner au 2d mandat. Les élections vont devenir une farce dans moins de pas longtemps et le peuple servile n’aura rien à redire. Je souhaite à ceux qui se font « lobotomiser » par la télé en oubliant le quotidien de réagir vite et bien. Je garde espoir mais cette guerre médiatique et difficile à gagner...


          • mortelune mortelune 1er avril 2012 09:26

            Comme dans toutes les mafias il y a le sens de la famille. N Sarkozy d’origine Hongroise suit la ligne mafieuse en se foutant bien des français aveuglés par les séries de m... qui passent à la télé. Le peuple français est cocu et comme d’habitude il est le seul à ne rien savoir. 


          • Micka FRENCH Micka FRENCH 2 avril 2012 07:02

            Des nouvelles de l’Ecossaise et de la règle de trois...

            Quant au choix qui est proposé au Citoyen, « c’est assez clair » (comme le dirait si bien le bon Docteur CAC sur la 5).

            * Le candidat 1 a détruit la République Française constriuite par nos parents souvent morts pour avoir résisté aux Allemands et son intention est de continuer son travail destructeur AVEC LES ALLEMANDS.. Il en est très FIER.
            C’est la DROITE EXTREME.

            * Le candidat 2 n’a pas ABSOLUMENT PAS l’intention de rétablir la République et la Démocratie françaises. Il se prend pour un autre et c’est un autiste de la même veine que le candidat 1.
             C’est LA FAUSSE GAUCHE...

            * Le candidat 3 a l’intention de tout remettre à plat en mettant quelques grands coups de pieds dans une ruche devenue en 10 ans bien nauséabonde...
            C’est..... à essayer...

            « Choisis ton opium, Dieu est subtil, mais pas malicieux ».....

            Micka FRENCH quelque part sur le Web....
            http://mickafrench.unblog.fr


          • marie81 30 mars 2012 10:00

            Mais la pire des « réformes » n’est pas la main mise sur les médias ? Enfumer, jouer sur les émotions,détourner l’attention. Voyez la propagande, les faux experts ,les faux débats ; il reste 30% des français qui ne savent pas décoder cette énorme manipulation ! En ce moment c’est la chasse aux terroristes,reste à prouver ce qui est vrai dans cette histoire...

            à conseiller un article sur un exellent blog Pharmacritique où on ne parle pas que de la médecine
            « Sarkozy,bilan de la casse »


            • Micka FRENCH Micka FRENCH 2 avril 2012 07:09

              De l’Ecossaise... (Rectification  : après 10 ans de sarkozisme)

              Il y a (hélas) en France 30% d’illettrés et d’analphabètes. Une coincidence ???

              Micka FRENCH
              http://mickafrench.unblog.fr


            • Cocasse Cocasse 30 mars 2012 10:10

              Il me semble qu’il y a déjà bien longtemps que tous les internautes de ce site ont ouvert les yeux sur ce sujet.


              • Fergus Fergus 30 mars 2012 10:15

                Bonjour, Rage.

                Entièrement d’accord avec le contenu de votre article : la priorité n°1 en France est de « dégager » le calamiteux sortant avant qu’un 2e mandat dévastateur (d’autant plus que Sarkozy ne courra plus le risque d’une sanction électorale en 2017) ne vienne ruiner définitivement les espérances des classes populaires et ne signe la fin des services publics au profit des intérêts privés.

                C’est pourquoi il faut voter massivement pour un candidat de gauche au 1er tour, quel qu’il soit, de Poutou à Hollande. Et réserver ses attaques au bilan de Sarkozy et à son ambition d’un nouveau mandat bâti sur des promesses démagogiques et populistes totalement mensongère comme l’ont montré les 5 annnées écoulées. A chacun à gauche de défendre son candidat, mais sans perdre de vue que l’adversaire du moment est à droite.


                • Cocasse Cocasse 30 mars 2012 10:24

                  Malheureusement, je connais beaucoup de personnes qui serait prêts à voter encore sarkozy pour éviter la gauche. Je pense qu’il vaut mieux s’abstenir pour les deux cas.


                • potatoes potatoes 30 mars 2012 10:16

                  Bonjour et merci,
                  comment faire publier votre article dans TOUS les journaux, blogs, etc ?
                  Certains sont aveugles, sourds, et muets aussi ?
                  Battons-nous jusqu’au bout, ensuite on verra


                  • 9 30 mars 2012 10:16

                    Ça me surprend toujours de lire des articles tellement précis sur le fond mais si moche sur leur forme, avec fautes d’orthographe et pléonasme... 


                    • chantecler chantecler 30 mars 2012 10:37

                      si moches SVP . (adj qualificatif attribut s’accorde avec le nom commun , ici articles)


                    • Diane-Annabelle 30 mars 2012 10:40

                      Je ne peux qu’abonder ; excellent article sur le fond mais émaillé d’imperfections sur la forme..
                      @ l’auteur :
                      Ne voit-on pas assez -et partout- l’image de l’agité, pour qu’il semble nécessaire d’en remettre une couche ? D’accord celle-ci n’est pas particulièrement flatteuse ; mais je ne sais pas, un paysage, des fleurs, un animal, ou.. rien, ça sera toujours plus agréable..


                    • Rage Rage 30 mars 2012 10:49

                      Pour l’orthographe, je m’en excuse. Effectivement j’ai écrit rapidement en privilégiant le fait de publier à celui d’une relecture plus fine et propre.

                      Ceci étant dit, à l’heure même où on nous enfume sur des sujets de diversion (DSK, islamisme etc...), comme à chaque élection d’ailleurs (gare du nord en 2007) , je ne pouvais me taire plus longtemps.

                      C’est d’ailleurs de cela dont il s’agit : de « briser » la petite chanson médiatique qu’on veut nous faire avaler, à savoir que Sarkozy a une « dynamique ». La seule vraie dynamique, c’est que le pays est en train de se disloquer socialement (hier encore « 8 millions de pauvres ») dans la joie et la bonne humeur de l’austérité et avec une dette énorme.

                      Alors au lieu de donner la parole à des personnes qui n’apportent rien (Zemmour étant la caricature), aux mêmes économistes-commentateurs-sondeurs, ne serait-il pas temps de donner la parole aux gens de terrain ?
                      Les sons de cloche seront là nettement moins sympathique, notamment à l’école, à l’hopital, dans le BTP, dans les banques (agences), les PME, bref dans tout le tissu de la vie réel. Et ça, c’est la réalité.


                    • Rage Rage 30 mars 2012 10:52

                      J’ajoute : pour la photo ce n’est pas moi, c’est le site...

                      D’ailleurs, je me serai plutôt contenté d’une image de l’élysée ou des 10 candidats... voire même encore d’une courbe montrant très clairement la hausse des déficits et de la dette depuis 2007.

                      Avis aux modérateurs !


                    • Diane-Annabelle 30 mars 2012 11:17

                      Bravo pour la réactivité concernant l’illustration !
                      Du coup ma remarque est caduque. Mais j’en suis ravie !


                    • Piere CHALORY Ézotérik Speed 30 mars 2012 11:47

                      @rage


                      Bravo pour votre article, lucide et malheureusement trés pertinent.Quant à la forme c’est déjà pas mal. Vu votre âge vous avez tout le temps de l’améliorer. Je n’ai pas trouvé beaucoup de fautes d’orthographes. 

                      Pour le commentateur désobligeant qui a réussi l’exploit de faire une faute en 1 ligne1/4, au calcul des probabilités, sur les 140 lignes de votre article, il en aurait fait une centaine, vous en êtes loin.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès