Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Après le printemps, vient l’été...

Après le printemps, vient l’été...

Dans le tumulte actuel de la campagne pour l’élection présidentielle, on tend à oublier que le 6 mai sera suivi par des élections législatives, au mois de juin, qui détermineront l’avenir de la France. Or, quel que soit le résultat du premier tour, l’équation risque d’être difficile pour Ségolène Royal.

Voici quelques mois, j’ai publié un article sur Agoravox qui s’intitulait "La gauche peut-elle encore gouverner la France". Nous étions alors au lendemain de la désignation de la candidate socialiste par le parti et l’inquiétude portait sur sa capacité à rassembler la gauche autour d’elle (Verts, communistes, altermondialistes, "nonistes"...). Quatre mois plus tard, et après une campagne embrouillée et insatisfaisante, une nouvelle difficulté s’est ajoutée aux précédentes : François Bayrou !

Personne n’avait prévu cette montée spectaculaire dans les sondages, qui pose aujourd’hui un réel problème aux socialistes. A un mois du premier tour, on peut déceler à présent les contours de ce scrutin au regard des expériences passées.

Premier rappel : les choses ne se passent jamais comme prévu.

Qu’il s’agisse des présidentielles de 1974, 1981, 1995 ou 2002, aucun sondage n’a donné de prévision parfaitement fiable à quatre semaines de l’échéance. En 1974, Chaban-Delmas était enore donné gagnant, sept ans plus tard, Giscard menait franchement la course en tête avec 29% d’intentions de vote, en 1995, Chirac, Balladur et Jospin étaient encore au coude à coude (mais Chirac commençait à prendre la tête, de très peu) et en 2002, Jospin était à deux points de Chirac, toujours donné largement gagnant au deuxième tour... Une seule élection s’est déroulée "normalement", celle de la réélection de Mitterrand en 1988.

Compte tenu de ces expériences diverses, il convient de mesurer la marge d’erreur entre les sondages et le résultat final. Généralement, cet écart est favorable à "l’outsider". 20% de voix au-dessus des estimations pour Mitterrand en 1981, 10% pour Jospin en 1995... Mais c’est encore plus marquant dans l’autre sens. Les sondages avantagent exagérément le "favori désigné" : une surestimation de 10% pour Mitterrand en 1988, 18% pour Raymond Barre en 1988, 23% pour Jospin en 2002, 24% pour Balladur en 1995, 35% pour Chaban-Delmas en 1974 !*

Quel sera le paysage final des élections 2007 ? Sarkozy, superfavori, obtiendra sans doute moins que les 28% dont il est crédité aujourd’hui. Son chiffre final peut se situer entre 23 et 28% si on écarte un désastre similaire à celui de Chaban (ce qui le mettrait à 19% !). Ségolène Royal est dans un cas similaire. Dans le meilleur des cas, elle devrait réaliser un score entre 18 et 26%. Bayrou restera une énigme jusqu’au bout. S’il conserve l’avantage aquis ces dernières semaines, il devrait réaliser entre 16 et 23% au premier tour. Quant à Le Pen, il est certain que son score réel devrait le placer entre 15 et 19% des suffrages.

Quelle conclusion politique pour la gauche, et comment le Parti socialiste pourra-t-il sortir de cette ornière pour les législatives ? Trois hypothèses se présentent.

Sarkozy au-dessus de 28% au premier tour.

Une victoire écrasante de Sarkozy au premier tour, Ségolène Royal devant Bayrou mais affaiblie (28 - 24 - 22, par exemple), obligerait la candidate à négocier avec le député centriste pour un accord de désistement au second tour (même si elle s’y refuse pour l’instant). L’accord électoral ne paraît pas réalisable sans un contrat de gouvernement clairement établi. On imagine bien, dans ce cas, une médiation des strauss-kahniens. Pour asseoir une majorité suffisante, le PS devrait céder d’autres circonscriptions pour les législatives, en plus de celles déjà accordées au PRG (contre le soutien de Taubira) et au MDC (pour Chevènement). Inévitablement, il faudra également garantir quelques sièges au PC et aux Verts, en vue des législatives et des municipales à venir. Combien de sièges restera-t-il au final, pour les sortants socialistes ? Si Ségolène Royal échoue au deuxième tour, malgré tous ces compromis, on verra un grand nombre d’élus locaux se présenter sans l’appui du parti pour sauver leur siège, quitte à rejoindre d’autres formations politiques ou risquer de dissoudre le Parti socialiste.

Deuxième hypothèse : Sarkozy premier de justesse

Le pire n’étant jamais certain en politique, Sarkozy pourrait très bien obtenir un très mauvais score, malgré les sondages, avec une Ségolène au mieux et un Bayrou troisième (24-24-18, par exemple). Faute d’avoir mené une campagne de rassemblement à la gauche du parti, et avec des partis d’extrême gauche au plus bas, l’espace laissé libre à gauche paraît trop réduit pour que Ségolène Royal puisse gagner. Un apport massif des voix du centre lui serait absolument nécessaire. Des gestes "compréhensifs" devraient alors être envoyés aux électeurs bayrouistes pour les ramener à gauche. Schéma peu envisageable lorsqu’on étudie les reports de voix déclarés dans les études.

C’est alors François Bayrou qui détiendrait les clés du second tour. Vraisemblablement, il ne se rallierait à aucun des deux candidats, laissant le peuple trancher à sa place. Aux législatives, l’UDF aurait toutes les chances de profiter de la montée médiatique de son leader et obtiendrait de nombreux succès locaux, en retrouvant sa position de 1995 au moins (entre 15 et 20%). Dans cette lutte, Bayrou représenterait un obstacle autant pour Royal que pour Sarkozy. Son intérêt politique à moyen terme est de camper sur son rôle de "rebelle", ni droite, ni gauche. D’autres présidentielles se présenteront encore à l’horizon de ce jeune quinquagénaire.

Troisième hypothèse : Bayrou devant Royal.

Le scénario catastrophe pour le Parti socialiste. Les législatives seraient alors l’occasion rêvée pour le centriste de favoriser l’émergence d’un nouveau parti socialiste, plus social-démocrate que révolutionnaire. La voie réformatrice rocardienne, plutôt que la ligne dure du "rassemblement de la gauche". Mais sans doute le seul espoir, pour beaucoup d’élus ou de candidats, d’être élus ou réélus lors des législatives. Dans un duel Bayrou-Sarkozy, la capacité du Béarnais à rassembler les socialistes lui permettrait vraisemblablement de remporter la bataille. Mais, même en cas de défaite, cette poussée extraordinaire le placerait dans une dynamique très favorable pour les législatives. Le mot d’ordre des socialistes se réduirait alors à "sauve qui peut" et "chacun pour soi". Il est possible que le PS descende en-dessous de son niveau le plus bas historique aux législatives, c’est-à-dire 19% (1993). Si, parallèlement, l’UDF retrouvait son niveau maximum (29%, en 1973), un gouvernement centriste avec une alliance "rose et vert" s’imposerait de soi.

Le scénario catastrophe : Le Pen au 2e tour.

Ici, inutile d’hésiter, le Parti socialiste ne résisterait pas à un second "21 avril". La ligne, ou plutôt le manque de ligne, de la candidate socialiste, qui a tour à tour renié ses engagements, appelé les éléphants pour mieux les renvoyer ensuite, s’est drapée dans l’hymne national au lieu de chanter l’Internationale, menacé puis séduit, aura mené les socialistes dans cette impasse infernale : pactiser avec l’ennemi, en effaçant d’un seul coup tout le travail de Mitterrand depuis le congrès d’Epinay, ou disparaître pour longtemps.

Quelle solution ?

Et quel avenir pour le Parti socialiste, Ségolène Royal et François Hollande ? On le voit, aucun scénario n’est réellement favorable au PS à l’issue de ce scrutin. Même en cas de victoire, le nombre de sièges qu’il faudra abandonner aux alliés, anciens ou récents, coûtera cher au parti. Aucune solution ne paraît possible à ce stade de la campagne. Toutes les cartouches semblent avoir été utilisées. En se compromettant aux côtés de la candidate, nombreux sont ceux qui risquent d’être entraînés dans sa chute. Adieu Jospin et Mauroy. Bonne traversée du désert à Rebsamen, Montebourg et Dray. Où iront Strauss-Kahn, Fabius, Emmanuelli et Peillon ?

J’ignore ce que penseraient Blum, Jaurès ou Mendès-France des propositions de "Marseillaise" obligatoire, d’identité nationale affirmée par la présence d’un drapeau tricolore dans les armoires de chaque Français, mais où sont passés les idéaux internationalistes et européens du PS ?

Il ne suffit pas de copier les gestes et de marcher dans les pas de Mitterrand pour en acquérir le génie politique et l’expérience. Bianco et les autres anciens de l’Elysée auraient du s’en souvenir avant de lancer leur candidate dans cette course.

* comparaison des intentions de votes à J-30, chiffres des sondages sources TNS-Sofres, CSA, IFOP et IPSOS.


Moyenne des avis sur cet article :  4.05/5   (182 votes)




Réagissez à l'article

74 réactions à cet article    


  • tvargentine.com lerma 26 mars 2007 09:46

    La défaite sera cuisante mais elle permettra de racadrer le parti socialiste sur une nouvelle base sociale ,mieux représentative de la société française ,que celle qui à suivi « le cours des sondage » ,comme à la star académy,pour choisir une candidate à l’élection presidentielle


    • seb (---.---.12.18) 26 mars 2007 10:19

      « Elle n’est pas battue mais elle n’est pas imbattable » dixit monsieur SARKOZY.

      On verra bien


    • jujubinche (---.---.235.222) 26 mars 2007 16:02

      Et si elle gagnait largement ? Et si Bayrou se dégonflait à 12 % ? Et si sarko dégringolait ?

      Franchement, si les « scénarios » se veulent un peu devins, hein. Ils oublient aussi les dernières régionnales, et les dernières européennes, le non du referendum ... beaucoup de choses quoi ...

      C’est du blabla tout ça, et cela sera certainement contredit par le premier tour. Du pur Duhammel.


    • lothar (---.---.248.18) 26 mars 2007 19:40

      meme si l’eventualité ne me plait pas, il y a effectivement 2 scenarii à evoquer :
      - Royal 1 et Sarkozy 2
      - Royal 1 et Bayrou 2 (peu crédible c’est vrai)


    • Fif fif 26 mars 2007 10:22

      -  Quelque soit le résultat de la présidentielle et des législatives, le parti socialiste implosera à l’issue des 2 scrutins, et c’est ce que l’on peut lui souhaiter de mieux.

      Il y a eu trop de courants, de revirements, de coups bas, de rancoeurs. L’unité de façade des cadres du parti volera en éclat dès l’été, que Ségolène Royal gagne ou qu’elle perde. Les « éléphants » la soutiennent visiblement comme la corde soutient le pendu.

      Avec de tels amis, elle n’a plus besoin d’ennemis.


      • camelia (---.---.121.168) 26 mars 2007 15:10

        Et que dire de l’UMP et de l’UDF ? Les UDF soutiennent Sarkosy au lieu de Bayrou. L’UMP est unie mais seulement de façade, tel le soutien de Chirac à NS Le PS s’est sorti du non au référendum, et de toutes façons il gagnera les élections de 2007 vu le bilan de la droite


      • Voltaire Voltaire 26 mars 2007 10:23

        Une analyse assez proche de celle que j’avais publié sur ce site mardi dernier.

        Le redressement de François Bayrou dans les intentions de vote après une semaine de tassement, et la polémique sur les propos de Nicolas Sarkozy et de Ségolène Royal sur l’identité nationale, qui risque de déporter des voix de ces deux candidats vers l’extrême gauche et l’exrême droite, pourraient resserer les scores des quatre favoris.

        François Bayrou commence aussi à engranger des soutiens de part et d’autre, qui crédibilisent son projet de rasemblement. La seule chance pour le PS me semble être actuellement un accord avec celui-ci, mais la forme demeure compliquée.


        • minijack minijack 26 mars 2007 10:29

          Vos scénarii sont des hypothèses intéressantes mais leur nombre est incomplet car vous éludez volontairement semble-t-il l’hypothèse où Ségolène arriverait en tête, ce qui n’est pas improbable. On peut en effet imaginer une Ségolène à 28 ou 30% devant un Sarko à 27 et un Bayrou ou un le Pen (l’ordre a une importance) entre 15 et 20...

          Que se passerait-il alors ? S’il est cohérent avec lui-même, Bayrou, dont le (mini)-programme comporte de larges éléments copiés/collés de celui de Ségolène (sauf pour la partie fiscale), ne pourrait faire autrement que recommander le vote CONTRE Sarkozy, car au moment des législatives le retour de bâton serait terrible pour l’UDF en cas de victoire du candidat UMP. Après avoir tenté de débaucher un premier ministre de gauche, il serait mal venu de faire voter pour Sarkozy. Il a donc tout intérêt à gagner lui-même (mais après une petite flambée, ça n’en prend plus le chemin) ou à faire gagner Ségolène en négociant avec le PS quelques sièges aux législatives qu’il ne pourra plus négocier avec l’UMP.

          L’été de Ségolène serait alors bien mieux assuré que celui de son concurrent Bayrou car elle disposerait d’une majorité présidentielle plus large et plus stable pour faire avaliser ses réformes.

          C’est pour ma part le scénario que je préfère, et il n’est pas pris en compte pour l’instant par les sondages. Mais comme vous dites, un mois avant les urnes les sondages se sont régulièrement trompés.


          • ERIC (---.---.22.53) 26 mars 2007 11:16

            Apres l’été vient ...... L’hivers... Hypothèse bien improbable car la coherence du vote Bayrou lui interdit le ralliement à ségolène Royal . En effet, il y les législatives un mois plus tard qui lui permettra de construire ce grand parti du centre. Il ne peut donc donner aucune consigne de vote. Ségolene Royal Présidente risque de n’avoir aucune légitimité législative dés le début d’ou cohabitation.... cela n’aurait aucun sens si ce n’est la satisfaction d’une ambition personnelle. Malheureusement l’idée d’un vote utile Ségolene Royal ne prend pas en compte une situation qui pourrait être désastreuse pour la crédibilté de l’état...


          • dédé (---.---.142.15) 27 mars 2007 00:24

            de tous les scénarios,un est manquant et c’est justement celui-ci le futur vrai et souhaitable ! une femme enfin présidente et un UMP pulvérisé !! et une large majorité de la gauche jusqu’au centre de Bayrou pour un apaisement du pays....un vrai bonheur devant ce cauchemar de Sarkosy !! car si ce type est élu,ce sera un conflit permanent que la France ne peut se permettre,l’autoritarisme sarkosiste est un vrai danger pour un pays comme la France,les français ne se laisseront pas plumer sans rien faire,croyez-le,il y aura des radicalisations dangereuses et les banlieues se réenflammeront à coup sûr !!!! voyez la façon dont il manipule certains médias ou qu’il essaye avec d’autres,ouvrez les yeux,bordel !!!


          • werbrowsky (---.---.61.10) 27 mars 2007 05:00

            Merci pour votre message.

            Effectivement, j’ai éludé l’hypothèse « Ségolène première », parce qu’elle est, mathématiquement, très improbable. Toutefois, j’apporte ici une note de pondération supplémentaire : en effet, il existe un seul espoir pour que Ségolène Royal obtienne un meilleur résultat que prévu dans les sondages, c’est le vote utile au premier tour de la part des électeurs « égarés » vers les extrêmes au cours des scrutins précédents. Si on aditionne les voix données à Besancenot et Laguiller en 2002, voix qui n’étaient pas prévues par les sondages et qui auraient du se porter sur Jospin à l’époque, le réserve de voix représente 5% au maximum (10% obtenus en 2002 - 5% de base LO). Dans ce cas, Ségolène Royal serait première, Sarkozy et Bayrou dans les choux, et le PS au firmament, comme en 1981. Je ne crois pas, pour ma part, que ce soit l’ambiance actuelle. Pour avoir vécu la campagne électorale de Mitterrand à l’époque, l’effervescence n’y est pas.

            Certains espèrent encore qu’une partie de l’électorat FN reviendra « dans le droit chemin » en votant pour la candidate PS, mais là, je pense qu’on nage vraiment dans l’utopie. Les déclarations du week-end ne sont pas faites pour ramener le « peuple de gauche » sous la bannière socialiste, qui est rouge, pour rappel smiley


          • Joe Staline (---.---.94.125) 27 mars 2007 11:00

            @ dédé

            les français ne se laisseront pas plumer sans rien faire,croyez-le,il y aura des radicalisations dangereuses et les banlieues se réenflammeront à coup sûr !!!! voyez la façon dont il manipule certains médias ou qu’il essaye avec d’autres,ouvrez les yeux,bordel !!!

            Vous êtes dangereux vous !

            Si jamais sarkozy devenait président c’est que les français l’auront choisi. S’ils le choisissent ce n’est pas pour aller tout casser ensuite.

            Et si les banlieues s’enflamment à nouveau, et bien les français seront derrière leur police et contre la voyoucratie maffieuse, violente et anti démocrate.

            Vous êtes le vrai fasciste monsieur dédé, vous n’acceptez pas le verdict des urnes, vous êtes prêts à utilser la violence pour contester le vote démocratique des français.

            Et puis cessez de hurler vos « ouvrez les yeux, bordel » comme si vous étiez le seul détenteur de la vérité et que les autres étaient de parfaits abrutis... Il y a en france la gauche la plus sectaire, la plus bête et la plus dangereuse du monde, tous derrière leurs héros castro et kim Jong-il.

            Vous avez de la bave qui coule aux commissures des lèvres dédé, ce doit être la haine...


          • dédé (---.---.89.2) 27 mars 2007 11:58

            mrs staline !...lol....attendez donc le vote effectif !!! vous voterez pour l’extrème gauche,si j’en crois votre nom guerrier !!!... smiley


          • Calmos (---.---.147.8) 26 mars 2007 11:15

            Minijack

            Il n’y a pas de mal a se faire du bien : il suffit simplement d’y croire

            « Ségolène à 28 ou 30 % » !!! ; au départ vous entrez dans un monde utopique .

            Ce n’est pas en chantant la Marseillaise qu’elle les fera vos « 28 ou 30% »

            Ségolène chantant la Marseillaise c’est Mireille Mathieu chantant du rap.


            • Calmos (---.---.147.8) 26 mars 2007 11:18

              Mise au point :

              N’en connaissant pas les paroles ;elle a fait chanter ses « fans ».


            • (---.---.12.18) 26 mars 2007 11:41

              En 2002 au 1er tour BAYROU/LE PEN/CHIRAC/JOSPIN = 60% (en voix) En 2007 au 1er tour BAYROU/LE PEN/SARKOZY/ROYAL = 80% (en voix)

              Moi je veux bien mais il ne faut pas rêver non plus

              La qualif se jouera entre 14 et 17 %


            • HEBUS (---.---.81.14) 26 mars 2007 17:46

              @ galmos

              Çà c’est un argumentaire construit... Je ne savis pas que la marseillaise n’était réservé qu’à lepen et au monde du sport...


            • Calmos (---.---.218.30) 26 mars 2007 18:13

              A Hébus

              Chanter l’ l’Internationale«  ; il n’y avait que la »gauche " a pouvoir le faire et que par opportunisme électoral Ségolène fasse chanter aujourd’hui, à ses ouailles la Marseillaise ; reconnaissez que cela puisse surprendre

              Ségolène leur aurait demander de chanter « A la pèche aux moules » ; ils l’auraient fait avec le meme enthousiasme militant

              De meme il suffirait qu’elle s’écrie« Je suis émue »

              Pour qu’ils répondent :« Vive Zémue »


            • dédé (---.---.142.15) 27 mars 2007 03:08

              NON, justement il y aura moins d’abstention et ces voix iront pour une grande partie à gauche .....c’est bien connu !! car les jeunes en particulier et les femmes en grande majorité voteront Royal,les sondages ne le prennent pas en compte,l’intention de vote est biaisé,la réalité sera plus cruelle pour Sarko.....


            • (---.---.29.177) 26 mars 2007 11:46

              Par contre Ségolène connait parfaitement l’internationale, je l’ai vu et entendu il y a quelques années le poing en l’air chantant à tue-tête sur une estrade dans le Pas de Calais en compagnie de tous les socialos et les cocos du coin (Facon etc...).


              • maxim maxim 26 mars 2007 11:48

                que rajouter sur S Royal .....

                à combien en sommes nous d’articles sur cette personne ????

                peut etre la polémique du drapeau dans chaque foyer et la Marseillaise chantée sous la douche chaque matin ??????

                les marchands de drapeaux vont se frotter les mains ....

                les ayants droits de la Marseillaise vont relancer la Sacem pour toucher des « royalties ».....

                après l’internationale , la gauche se convertit au nationalisme .....

                dans un mois ce sera peut etre : Chouans / en avant / par St Denis / par St Jean /.....

                et après peut etre savoir par coeur son : ave maria , laudate mariam à reciter avant de se coucher.... : accepte l’image / qui,sous chaque toit/devant ton image,/ s’elève vers toi .....

                bonne journée à tous......


                • (---.---.12.18) 26 mars 2007 11:55

                  Le drapeau français était EPUISE durant la coupe du monde de football 2006. Il ne restait que ceux dit « officiels » à 60 euros. D’ailleurs de nombreuses maisons ou balcons d’appartement arboraient le drapeau tricolore. C’est un fait donc

                  Eh oui les Francais (black, blanc, beur) aiment leur drapeau


                • (---.---.30.80) 26 mars 2007 12:33

                  non ils l’aiment uniquement pour les matchs de foot !! il suffit de regarder ce qui se passe dans les rues des villes sud-américaines lors des fêtes nationales et ce qui se passe chez nous le 14 juillet ! il n’y a pas photo comme disent nos amis turfistes

                  d’ailleurs qui connait plus d’un couplet de la marseillaise ?


                • HEBUS (---.---.81.14) 26 mars 2007 17:57

                  @ maxim

                  Vous avez honte d’être français ? Moi pas, pas plus que je n’ai honte de mon drapeau et de mon hymme ! Celà fait-il de moi un extrémiste ? J’aime mon pay et j’en suis fier. Faut il avoir honte des mots liberté, égalité et fraternité ?


                • maxim maxim 26 mars 2007 20:21

                  Hebus ....

                  non au contraire ,c’est parce que j’aime mon pays que je ne veux pas qu’un drapeau ,meme si c’est neuneu ,soit rabaissé au rang de gadget promotionnel ,ainsi que l’hymne de notre pays ..... à une certaine epoque ,je me suis battu ,comme beaucoup d’autres pour mon pays ,le drapeau n’est pas un accessoire de farce et attrapes .....c’est notre identité .


                • (---.---.140.77) 26 mars 2007 22:07

                  «  »« J’aime mon pay et j’en suis fier. »«  »

                  Qu’est-ce-qu’il t’a fait pour l’écorner ainsi !!!


                • (---.---.145.250) 26 mars 2007 11:59

                  Depuis les semaines que je parcours Agoravox, une chose est sûre, la pluralité y est largment biaisée. Comment, je n’en sais rien, mais le fait est là.


                  • maxim maxim 26 mars 2007 12:06

                    en parlant de drapeau et de Marseillaise.....

                    souvenons nous de ce match France Algerie lorsque la camarade Buffet etait à la jeunesse et aux sports ,et que sa copine Guigou etait de la fete ...

                    souvenez vous des sifflets lors de la diffusion de notre hymne national , et du defilé de drapeaux verts avec le croissant et l’etoile ....les deux complices etaient aux anges ......

                    et maintenant , on veut nous la jouer patriote ????

                    je crois que la mascarade suffit .......

                    je rappelle que c’etait sous un gouvernement de gauche .....

                    et comme beaucoup ,je ne l’ai pas digeré ......


                    • seb (---.---.12.18) 26 mars 2007 12:24

                      Les CORSES ont sifflé la marseillaise en 2002 lors de la finale de coupe de France de football entre Bastia et Lorient


                    • Juju (---.---.208.241) 26 mars 2007 12:45

                      Les corses n’ont pas sifflés l’hymne national. Je dirait plutôt que des imbéciles, parmi les corses, ont sifflés.


                    • elian (---.---.139.205) 26 mars 2007 16:40

                      et lors de france algérie ce n’était que des gens bien qui ont sifflés...certains devraient se rapeller la fable de la paille et de la poutre !!!


                    • HEBUS (---.---.81.14) 26 mars 2007 18:03

                      @ maxim

                      Tant il est vraie que depuis que l’on a des gouvernements de droite tous vat pour le mieux dans le meilleur des mondes... Arrêterde tout le tant cracher votre venin sur la gauche, cela nous reposerai


                    • Jean-Charles DUBOC (---.---.102.41) 26 mars 2007 13:17

                      Où est donc passé l’Internationale que chantait, avec tant d’entrain, la gauche des années 80 ?...

                      La situation est-elle donc si mauvaise pour Ségolène qu’il lui faille reprendre les grands thèmes de la droite ?...

                      Cela ne sera pas suffisant pour étouffer le scandale qui couve, et qui va nous rappeler que notre pays est le plus corrompu des pays industrialisés, d’après une étude de l’Institut des Affaires Economiques (IEA / London), parue le 22 juin 2006...

                      Pour l’instant les différents candidats ne formulent aucune proposition pour résoudre le problème de la corruption, car il faudrait ouvrir la boite de Pandore !....

                      Pourtant celle-ci pourrait bien être ouverte prochainement.

                      En effet, ce qui semble être le détournement des indemnités de la guerre du Golfe 90/91, près de 3,5 milliards de dollars, par François Mitterrand, est maintenant largement diffusé sur le Web, et pourrait bien être rendu public avant le premier tour.

                      Cette affaire est disponible sur le Forum « Planète-UMP » :

                      http://www.planete-ump.fr/t602-D%C3%A9tournement-des-indemnit%C3%A9s-de-la-guerre-du-Golfe-90-91.htm

                      Le dossier a été transmis au Procureur de la République, et une enquête de la Gendarmerie Nationale (délinquance financière) est en cours...

                      A quoi doit-on se préparer ?...

                      Jean-Charles DUBOC


                      • (---.---.30.80) 26 mars 2007 14:35

                        alors vous les avez touché vos 50 millions d’euros ? c’est bizarre dans votre dossier aucun élément de preuve !! rien du tout à part vos différents courriers avec les ministres...

                        donc voilà exposez vos preuves dans un livre et faites le publier (vous verrez les ISF des candidats seront bien loin...) et plus besoin de prime d’aviseur

                        où en êtes-vous pour vos navires-écoles ?

                        cordialement


                      • (---.---.140.77) 26 mars 2007 22:13

                        La politique fond de poubelle ça sent vraiment mauvais !

                        3,5 milliards, une babiole à côté des 6 milliards détournés par Forgeat à EADS sous la complicité de Jacquouille Chirac (et j’en passe) !!!


                      • (---.---.140.77) 26 mars 2007 22:16

                        De plus l’info vient d’un blog UMP... Ouarffff !!!!!!!


                      • Jean-Charles DUBOC (---.---.102.41) 27 mars 2007 13:13

                        Je me bats contre la corruption, d’une façon général, et cela qu’elle soit de gauche, ou de droite...

                        Pour votre information, je suis à l’origine de l’affaire des billets sur Paris / New-York, de Jacques Chirac, payés en liquide, et cela suite à une plainte que j’avais déposée pour abus de biens sociaux avec plusieurs pilotes d’Air France...

                        Vous pouvez vérifier cette information auprès de mon avocat, Maître Jean-Paul Baduel, qui avait été médiatisé lors de cette affaire.

                        Très curieusement, la corruption, les affaires, sont totalement absentes de la présidentielle !...

                        Ne trouvez-vous pas cela curieux ?...

                        Il n’y a aucun socialiste pour rappeler toutes les magouilles de la droite auxquelles nous avons été sensibilisés pendant un quinquennat !!!...

                        Car malheureusement, le détournement des indemnités de la guerre du Golfe est une triste réalité, qui dissuade Ségolène, et les éléphants roses, de toute action réellement agressive envers l’UMP...

                        L’information sur ce détournement de fonds public est disponible sur 700 sites et Blogs, et j’attends toujours une plainte pour diffamation...

                        Jean-Charles DUBOC


                      • personne (---.---.20.123) 26 mars 2007 13:51

                        ce qui me choque dans cette présidentielle, c’est qu’il n’y à plus de gauche

                        sarko fait du lepen , bayrou du sarko et de la royal et royal fait de la droite et du lepen

                        résultat :

                        la gauche n’a de gauche que le nom de gauche et les militants car ses idées ont disparu

                        les seul à faire encore un peu de gauche c’est l’extrême gauche

                        on commence à voir nos trois candidats (Royal, Sarko et Bayrou) avoir le même discours que lepen

                        ça ne vous choque pas vous ? smiley

                        on ne voit plus vraiment en quoi il sont diffèrent

                        sur la forme oui, mais sur le fond il sont tous les 3 identiques


                        • (---.---.140.77) 26 mars 2007 22:20

                          Erreur Personne, LePen n’a pas le même projet politique en matière d’immigration.


                        • Jacques Adam (---.---.18.104) 26 mars 2007 13:59

                          Que ce soit pour Royal ou pour Sarkozy, une victoire à la Présidentielle ne signifie pas majorité absolue au légilslatives... Que ferait l’UMP ? Alliance avec l’UDF ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès