Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Après les faux sondages, la fausse percée électorale du Front National (...)

Après les faux sondages, la fausse percée électorale du Front National !

Le vrai résultat :

Avec 17,9% des suffrages, Mme Le Pen fait significativement baisser le score de l’extrême droite de 2002.

Les résultats définitifs du scrutin du 22 avril 2012 ont été publiés le lundi 23 avril en fin de matinée.

Ils réservent, entre autres, une surprise de taille par rapport aux analyses faussées développées par tous les médias du Système hier soir.

Mme LE PEN FAIT BAISSER DE -1,30 POINT LE SCORE DE L’EXTRÊME DROITE DE 2002

 

Je rappelle que TF1 avait « estimé » le score de Mme Le Pen à 19,0 % à 20H00 et que Le Monde l’avait « estimé », quant à lui, à 20,0 %.

Or les résultats définitifs donnent à Mme Le Pen très exactement 6.421.808 voix, soit 17,90 % des 35.885.840 suffrages exprimés et 13,95 % des 46.037.782 électeurs inscrits.

 

Je rappelle qu’en 2002, M. Le Pen avait réalisé les scores suivants :

- 16,86 % au 1er tour
- 17,79 % au 2ème tour.

Je rappelle aussi qu’en 2002, il y avait un autre candidat d’extrême droite, et qui n’était pas un inconnu puisqu’il s’agissait de M. Bruno Mégret, ex-n°2 du FN qui avait créé une liste dissidente. Or M. Mégret avait obtenu 2,34 % des voix.

De telle sorte qu’en 2002, l’extrême droite avait réalisé 16,86 + 2,34 = 19,20 %

En d’autres termes, pour mesurer l’évolution de l’audience de l’extrême droite en France sur 10 ans, il faut comparer le score au 1er tour de Mme Le Pen, seule candidate d’extrême droite en 2012, qui est de 17,90 %, au score au 1er tour de l’extrême droite en 2012 (MM. Le Pen et Mégret), qui était de 19,20 %.

  • Loin d’avoir provoqué une « percée historique de l’extrême droite », Mme Le Pen l’a au contraire fait baisser de -1,30 point par rapport à il y a 10 ans.
  • Et si l’on compare les seuls scores du clan Le Pen, Mme Le Pen a simplement maintenu le score de son père du 2ème tour de 2002 (où il restait seul en lice pour l’extrême droite) : elle l’a fait passer de 17,79 % à 17,90 % des suffrages exprimés, soit une extraordinaire stabilité (+0,11 % en 10 ans).
Bruno Mégret – ex-n°2 du Front National (ici à droite) – avait été candidat à l’élection présidentielle en 2002 parallèlement à Jean-Marie Le Pen (ici à gauche). Bruno Mégret avait rassemblé 2,34 % des suffrages, donnant ainsi 19,20 % des suffrages à l’extrême droite. Ce score est systématiquement caché par tous les commentateurs des médias afin de faire croire aux Français que le résultat de Mme Le Pen le 22 avril 2012 représente une « percée historique de l’extrême droite. » Ce qui est faux.
 
 

LE MENSONGE MÉDIATIQUE SUR LA PRÉTENDUE « PERCÉE » DE L’EXTRÊME DROITE

Si les responsables politiques et les journalistes politiques faisaient leur métier avec honnêteté, ils auraient dû développer l’analyse qui précède et insister sur la vérité, à savoir :

  • - que le score de Mme Le Pen est tout simplement banal, et témoigne même d’un déclin tendanciel de l’extrême droite depuis 10 ans ;
  • - qu’il a fait l’effet d’une douche froide pour les électeurs frontistes qui rêvaient d’un score quasiment double ;
  • - et qu’il ne change strictement en rien la réalité des rapports de forces politiques.

 Ce score banal de Mme Le Pen est d’autant plus essentiel à méditer que l’intéressée avait pourtant bénéficié d’une très grande sollicitude de la part du Système qu’elle fait semblant de dénoncer :

  • - elle avait bénéficié d’une médiatisation à outrance depuis un an et demi,
  • - elle avait eu droit à des passages médiatiques décisifs pendant la période de recherche des parrainages (je rappelle qu’entre le 1er et le 27 janvier 2012, selon les calculs mêmes du CSA, Mme Le Pen est passée 12 heures en cumulés sur toutes les télévisions françaises de grande écoute, alors que M. de Villepin, pourtant ancien Premier ministre, n’est passé que 2 heures (et moi-même 0 minute 0 seconde…).
  • - elle avait même eu droit au soutien de François Bayrou (! !) qui s’était inquiété pour qu’elle puisse bien obtenir les 500 parrainages que, comme d’ordinaire au FN, on fait semblant d’avoir du mal à récolter avant chaque élection présidentielle.

Mme Le Pen avait donc tous les atouts en main pour réaliser en effet cette « percée » qui n’a pas eu lieu.

 

LE RÉSULTAT DE Mme LE PEN ET SON ORCHESTRATION MÉDIATIQUE FALLACIEUSE CONFIRMENT UNE NOUVELLE FOIS QUE LE FN EST UN ÉLÉMENT DÉCISIF DE SURVIE POUR LE SYSTÈME

La tendance stable, et même légèrement décroissante, de l’extrême droite sur 10 ans que révèle le résultat de Mme Le Pen du 22 avril 2012 confirme de façon éclatante toutes nos analyses et toutes les analyses sociologiques faites depuis des années sur le FN : à savoir que ce parti se heurte – et se heurtera toujours – à un plafond infranchissable de voix. Il ne pourra jamais attirer à lui plus de 20 %, grosso modo, de l’électorat.

Comme je ne cesse de le dire depuis la création de l’UPR, le FN offre ainsi un formidable atout au Système pour lui permettre de bloquer la scène politique française, en neutralisant 15 à 20 % de l’électorat dans un ghetto politique qui fait immanquablement le jeu de l’UMPS qu’il prétend combattre.

L’atout FN est décidément l’atout-maître du Système pour assurer sa perpétuation, et cela tant que le gros des électeurs de ce parti resteront aveuglés par leur passion et imperméables au raisonnement que je viens d’exposer.

C’est la raison pour laquelle on a pu voir, hier soir, l’effroi calculé et gourmand des journalistes, qui glosaient à qui-mieux-mieux sur le résultat « historique » de Mme Le Pen. Si Mme Le Pen inquiétait tellement le Système, on n’en parlerait jamais dans les médias, j’en sais quelque chose !

C’est aussi la raison pour laquelle les membres du PS, réunis au siège de campagne de François Hollande, prenaient un air de Tartuffe pour exprimer leur « préoccupation » devant le « score inquiétant » de l’extrême droite.

À titre d’exemple, il est intéressant de lire le compte rendu de soirée publiée par le journal Le Parisien.

Dans cet article intitulé « Immense explosion de joie au siège du PS à Solférino, un peu ternie par le score du FN  », le journaliste rapporte les propos d’une militante du PS : « Le FN est à 20%, c’est terrifiant, et cela gâche la joie que nous pouvons ressentir. C’est quand même la victoire de la haine ». Mais il donne aussitôt la parole à une autre qui tire la conclusion attendue : « On espère que la gauche va se rassembler, on a toutes nos chances, j’espère ne pas être déçue ».

Même la chancelière d’Allemagne, Mme Merkel, vient de se fendre d’une déclaration, par l’intermédiaire de son porte parole, pour « juger préoccupant le score de l’extrême-droite en France ».

Mais cette frayeur est pour rire. Car Mme Merkel en conclut aussitôt qu’il « est bien qu’il y ait un duel entre deux candidats démocrates certifiés, engagés pour l’Europe et l’amitié franco-allemande ».

Et son porte parole fait remarquer que Mme Merkel « continue de soutenir le président Nicolas Sarkozy, tout en précisant qu’elle travaillerait bien avec tout président français élu. »

 

CONCLUSION : TOUT CHANGER POUR QUE TOUT RESTE IDENTIQUE

On connaît cette formule célèbre du roman italien « Le guépard », que Tommaso di Lampedusa place dans la bouche du Prince Salina : « Si nous voulons que tout reste tel que c’est, il faut que tout change.. »

C’est exactement la maxime d’action du Système : pour que tout reste conforme à l’ordre euro-atlantiste établi, il faut faire semblant que tout change :

  • - en remplaçant à intervalles réguliers un comédien de la troupe de théâtre UMP par un acteur de la troupe de théâtre PS,
  • - et en faisant mousser, à intervalles aussi réguliers, une prétendue « poussée très inquiétante de l’extrême droite »  (2002, 2012) ou une prétendue « poussée surprise de l’extrême gauche » (2007), afin de bien s’assurer que les spectateurs croient encore au scénario de la pièce.

 

François Asselineau
Président de l'UPR
www.u-p-r.fr et sur Facebook


Moyenne des avis sur cet article :  3.52/5   (267 votes)




Réagissez à l'article

338 réactions à cet article    


  • Robert GIL ROBERT GIL 24 avril 2012 08:41

    La campagne s’est déroulée selon un schéma précis de conditions préétablis  : radios, télés, journaux, ont présenté, sondages pipeautés à l’appui, DSK et Sarko comme les deux finalistes obligés. Hollande est venu remplacer DSK, mais le même scénario a perduré. D’entrée, on a bourré le crâne des Français sur les sondages favorables à MLP. Puis, on a joué de la présence de Mélenchon : flatté, montré, surévalué..................
    http://2ccr.unblog.fr/2012/04/24/cirque-et-manipulation-electoral/


    • Le citoyen engagé Le citoyen engagé 24 avril 2012 11:08

      Il est complétement débile ce Asselineau à la fin ! A croire que son seul engagement dans cette campagne aura été de taper sur le FN comme un sourd alors qu’il se prétend souverainiste. En fait il roule pour le système ! C’est un sous-marin de l’UMP...

      Bref il oublie de comparer en nombre de voix bien sur. Or au premier tour JMLP fait 4 804 713 voix alors que sa fille fait 2,6 millions de voix de plus !
      C’est vraiment donc une analyse complétement orientée contre le FN et le vote souverainiste que cet impétrant prétendait incarner. Il montre la son vrai visage de frustré et de haineux.

      Le citoyen engagé


    • Prismo Esse Prismo Esse 24 avril 2012 11:26

      Il y avait aussi la CPNT en 2002 + Boutin qui ne me parait pas très républicaine non plus... La haine de l’autre ne rassemblait en 2002 tout au plus 400 000 voix en moins ! Sachant qu’il a près de 5 00000 de votants en plus cette année... Sachant que Sarkozy est en baisse par rapport à 2007 !


    • appoline appoline 24 avril 2012 12:24

      N’oublions pas non plus que c’est la première campagne de Marine Le Pen, elle s’en tire très bien et personne ne peut dire le contraire, le tenter est d’une mauvaise foi flagrante. Et pourtant, nombreux sont ceux qui ont essayé de la salir.


      Je n’ai jamais critiqué ceux qui votent à gauche, c’est leur droit même si je pense qu’ils sont dans l’erreur, mais je n’entends pas qu’on me traite de fascho, de nazi, c’est la défense des faibles que de tenter de jeter l’opprobre sur un adversaire, qui d’ailleurs n’en est pas un.

    • crutko 24 avril 2012 12:30

      au pseudo citoyen engagé :
      dire que l’UPR est un sous-marin d’un gros parti est irresponsable (pour ne pas dire complètement crétin), si tel était le cas, les signatures n’auraient pas été un problème.
      Le nombre de voix, quelle importance ? Si le FN en a plus, les autres également, le pourcentage fonctionne aussi pour eux non ?
      Retourne donc sur ton site de haineux du FN plutôt que de venir polluer les articles d’Asselineau


    • François Asselineau François Asselineau 24 avril 2012 15:05

      On peut comprendre la colère des militants du FN devant cet article mais ils est totalement faux de dire que « l’on fait dire aux chiffres ce qu’on veut ». Ce genre de formules permet à ceux qui les profèrent de se dispenser tout simplement de réfuter rationnellement la démonstration de cet article.

      On peut comprendre qu’ils s’y refusent puisque cette démonstration est irréfutable. Mais ils devraient avoir au moins l’honnêteté de ne pas nier qu’elle le soit.

      Quant à « l’argument » ahurissant qui consiste à expliquer que Mme Le Pen a réuni 1 million de voix en plus, nous y avons déjà répondu et nous le reformulons autrement :

      1)- Comparaison du nombre de voix obtenus par l’extrême droite en 2002 et 2012

      2002 1er tour : Extrême droite (Le Pen + Mégret) : 5 471 739 voix
      2002 2ème tour : Extrême droite (Le Pen seul) : 5 525 906 voix
      2012 1er tour : Extrême droite (Le Pen seule) : 6 421 773 voix

      Mme Le Pen a donc gagné :
      950 034 voix sur l’extrême droite du 1er tour de 2002
      895 867 voix sur l’extrême droite du 2ème tour de 2002

      2)- Comparaison du nombre de voix obtenus par le candidat UMP en 2002 et 2012

      2002 1er tour : Chirac : 5 665 855 voix
      2012 1er tour : Sarkozy : 9 753 844 voix

      M. Sarkozy a donc gagné 4 087 989 voix sur Chirac du 1er tour de 2002 !

      3)- Comparaison du nombre de voix obtenus par le Parti Socialiste en 2002 et 2012

      2002 1er tour : Jospin : 4 610 113 voix
      2012 1er tour : Hollande : 10 273 582 voix

      M. Hollande a donc gagné 5 663 469 voix sur Jospin du 1er tour de 2002 !

      CONCLUSION

      Non, on ne fait pas dire aux chiffres ce que l’on veut.

      En invoquant comme une ritournelle l’augmentation du nombre de voix de Mme Le Pen par rapport à l’extrême droite de 2002, les militants du FN font preuve d’aveuglement (ou de malhonnêteté intellectuelle). Ils ne veulent pas voir (ou ils cachent délibérément) que cette hausse en nombre, certes incontestable :
      - n’est que le reflet de la hausse du nombre des électeurs.
      - a profité encore bien davantage aux adversaires de Mme Le Pen.

      L’augmentation du nombre de voix de Mme Le Pen est en effet bien moindre que les hausses en nombre de voix obtenues par MM. Sarkozy (plus de 4 fois supérieure) et Hollande (près de 6 fois supérieure).


    • latortue latortue 24 avril 2012 16:35

      asselineau
      ça c’est ce qu’on appelle une pirouette politicienne qui dé crédibilise totalement votre article .
      je vous cites
      1)- Comparaison du nombre de voix obtenus par l’extrême droite en 2002 et 2012

      2002 1er tour : Extrême droite (Le Pen + Mégret) : 5 471 739 voix
      2002 2ème tour : Extrême droite (Le Pen seul) : 5 525 906 voix
      2012 1er tour : Extrême droite (Le Pen seule) : 6 421 773 voix différence 1million de voix donc pas de baisse mais au contraire une hausse de plus de 18%

      Mme Le Pen a donc gagné :
      950 034 voix sur l’extrême droite du 1er tour de 2002
      vous dites le contraire dans votre papier merci d’avoir rectifié vous dites Mme LE PEN FAIT BAISSER DE -1,30 POINT LE SCORE DE L’EXTRÊME DROITE DE 2002 et non désolé elle l’a fait bondir de 18% et plus le score qui s’exprime en nombre de votant exprimé et pas en %
      895 867 voix sur l’extrême droite du 2ème tour de 2002


    • latortue latortue 24 avril 2012 16:43

      Asselineau :
      mauvaise fois évidente et grossière comparaison entre une élection 2002 avec 16 candidats donc une dilution des voix et une en 2012 avec 10 candidats
      c’est sur si vous compter comme ça quand vous faites les comptes du pays pas étonnant qu’on soit dans la merde .comparons ce qui est comparable et pas ce qui vous donne raison
      comparaison n’est pas raison merci


    • Coalis 24 avril 2012 17:25

      Latortue a raison, il y avait beaucoup de candidats à droite et à gauche en 2002. Et cette année, un seul à droite et un seul à gauche, qui rassemblent donc l’ensemble des votes.

      Désolé mais ce n’est pas la meilleure analyse d’Asselineau.

      La réalité :
      Marine / Dupont-Aignan 2012 = Jean-Marie / Mégret 2002, mais dans un vote bien plus significatif étant donné que la participation y est bien plus forte.


    • Augustule Augustule 24 avril 2012 17:39

      @Latortue

      Vous le faites exprès ou quoi ?

      On parle en pourcentage pas en nombre.


    • Gégé 24 avril 2012 19:03

       Les vrp de l’idéologie néolibérale sont élus grâce au vote « utile ». Celui qui vote fn pour espérer faire bouger les choses, se fout le doigt dans l’oeil, en votant pour ce parti il empêche des alternatives d’émerger et maintient au pouvoir l’umps.


    • Magali - ContreLaCour Magali - ContreLaCour 24 avril 2012 19:13

      Non en effet, on ne fait pas dire aux chiffres ce que l’on veut.

      Près d’un millions de français de plus ont voté pour l’extrême droite en 2002 et 2012.
      Je ne voit pas comment on peut minorer ce fait.
      Avec une telle participation, le score du FN est remarquable.
      Si vous souhaitez relativiser, c’est le score de 2002 qui doit l’être..

      Vous avez raison de comparer également les voix de Chirac et de Sarkozy, ou de Jospin et de Hollande. Mais dans ce cas, vous devriez y rajouter les voix qui s’étaient portées sur d’autres candidatures de droite et de gauche (Boutin, Chèvenement, Madelin, Saint-Josse, Taubira).
      En effet, c’est près de 8,5 millions de français qui votaient en 2002 pour un candidat de droite.


    • Gégé 24 avril 2012 19:17

      Dupont Aignan = Megret : du grand n’importe quoi, comparer les programmes et leurs actions respectives à Vitrolles et à Yerres, il n’y a pas photo. Je suis de gauche, je pourais voter Dupont Aignan, mais Mégret jamais, même avec 4 grammes.


    • Jerome 24 avril 2012 19:53

      Je suis de gauche à la base et j’ai voté NDA en l’absence de François Asselineau. En aucun cas il ne me serait venu à l’idée de voter Maigret. Ca va pas non !


      Jérôme

    • latortue latortue 24 avril 2012 20:36

      Vous êtes tous là a brailler des conneries c’est incroyable ça,on parle de progression du FN ’’ je prends un exemple un parti qui a 1000 votants a une élection a son élection suivante il en a 1 000 000 il a progressé ou pas ???les pourcentages on en a rien a foutre si je dis 20 % des accidents de la route sont du a l’alcool est ce que 80 % sont du au buveur d’eau !!!!!! on peu faire dire n’importe quoi au % , pas aux nombres d’électeurs merde alors .si ton entreprise a 10 clients qui te donnent 10 euros l’année suivante tu as 1000 client qui te donnent 10 euros ton entreprise elle a progressé ou pas .Faut retourner a l’école les gars
      le FN a progressé du fait qu’il a 1 millions d’électeurs en plus, point barre le reste n’est que pipotage de politicard .


    • Gégé 24 avril 2012 20:42

      pourcentage des inscrits : 2002 (le pen + mégret) = 13 .28 %

      http://www.france-politique.fr/election-presidentielle-2002.htm

      Pourcentage des inscrits : lepen 2012 = 13.95 %

      http://www.france-politique.fr/election-presidentielle-2012.htm

      soit + 0.67% tu parles d’une percée, ce qui est étonnant c’est qu’après 10 de sarko, il y en a encore autant pour voter lepen ou sarko, le lavage des cerveaux fonctionnent bien.


    • Gégé 24 avril 2012 20:47

      et en 2007 Bayrou 15 .34% des inscrits


    • Lucadeparis Lucadeparis 25 avril 2012 00:38

       

      Il est paradoxal d’utiliser les chiffres biaisés du « système », sans les débiaiser, pour tenter de démontrer que le système nous trompe.

      Car les pourcentages qu’utilise François Asselineau éliminent le pourcentage d’abstentions et le pourcentage de votes nuls ou blancs, car le système électoraliste ne veut pas se décrédibiliser avec des pourcentages de votes validités par rapport aux votes totaux ou aux inscrits, voire aux personnes ayant le droit de vote.

      Or l’abstention était forte en 2002, et donc le pourcentage de Jean-Marie Le Pen représentait une plus faible part des inscrits sur les listes électorales.

      Ainsi, 17% de votes validés en 2012, c’est bien plus qu’en 2002.

      En plus, additionner les voix pour Bruno Mégret est abusif, car la totalité de ces voix ne seraient pas allées à Jean-Marie Le Pen si Bruno Mégret n’avait pas été candidat. Parler d’extrême-droite est une simplification abusive. Par exemple, un cinquième des votants pour Marine Le Pen ont l’intention de voter pour François Hollande au second tour.

      A contrario, une partie des voix pour Nicolas Dupont-Aignan seraient allées à Marine Le Pen si celui-là n’avait pas été candidat.


    • latortue latortue 25 avril 2012 09:00

      ASSELINEAU : je vais vous parles un langage que vous connaissez .je vous cites
      ’’On peut comprendre la colère des militants du FN devant cet article mais ils est totalement faux de dire que « l’on fait dire aux chiffres ce qu’on veut ». Ce genre de formules permet à ceux qui les profèrent de se dispenser tout simplement de réfuter rationnellement la démonstration de cet article.
      On peut comprendre qu’ils s’y refusent puisque cette démonstration est irréfutable. Mais ils devraient avoir au moins l’honnêteté de ne pas nier qu’elle le soit.’’VOILA UNE DÉMONSTRATION IRRÉFUTABLE MONSIEUR
      si votre salaire qui est de 10% du chiffre d’affaire de votre entreprise qui est de 100000 EUROS l’année suivante ce salaire passe a 8% du chiffre d’affaire de votre entreprise mais que ce chiffre d’affaire est de 1MILLION
      dans un cas vous aurez 10% de 100000 = 10000 euros
      dans l’autre vous aurez 8% de 1 million =80000 euros
      on peut dire que votre salaire a progressé non ????? en pourcentage il a baissé mais en réalité et c’est ça l’important il a progressé et énormément cher monsieur Asselineau donc au lieu d’essayer de nous faire prendre des vessies pour des lanternes ayez au moins le courage de reconnaitre votre erreur le FN a progressé et non baissé ses idées séduisent 1 million de personnes en plus donc il a progressé désolé
       ;c’est bien une méthode de politique ça qui s’obstine a prôner une grosse connerie au lieu de reconnaitre qu’il c’est trompé 1+1 =2 et ça fera toujours 2 même si vous dites le contraire


    • AMI....ENTENDS TU LE CRI SOURD DU FN SUR LA PLAINE DE FRANCE

      france peuplée de pétainistes...de cathos integristes...............

      RESISTANCE


    • latortue latortue 25 avril 2012 10:42

      tousensemble
      retourne sous le tapis de Hollande avec Mélenchon, allez couché l’écureuil va grignoté tes glands en attisant ta rancœur .


    • Eusèbe 29 avril 2012 18:48

      Et encore, m’est avis qu’il doit manquer dans le décompte quelques voix de Jean Saint Josse et de Madelin.


    • Eusèbe 29 avril 2012 18:51

      @ la tortue : relisez vous plusieurs fois, vous allez vous rendre compte de la bêtise de votre commentaire.


    • latortue latortue 29 avril 2012 23:00

      C’est ça oui relisez vous !!!!!!!!!!!! latortue voyons le fn avec 1milions de voix en plus il a pas progressé voyons la tortue allons
      qu’est ce qu’il faut pas entendre !!!!!


    • andromerde95 19 avril 2015 13:09

      mdr asselineau qui a oublié qu’en 2002 le nombre de candidats en liste était bcp plus grand, asselineau qui nous fait rire en comptant les voix de chirac seul et jospin seul en 2002 (alors qu’il sait très bien qu’avec les candidats dans la droite dite « républiucaine » et la gauche dite « républicaine » étaient en bcp plus nombreux à se partager les voix en 2002, ce qui éxplique que sarko et hollande ont d eplus gros chiffres que chirac et sarko car il n’avaient aucun ou peu de concurrent de leur camp en 2012) mais qui refuse de compter les voix du fn seul en 2002 pour minimiser sa montée en 2012 et faire croire que les autres courants ont autant augmenté


    • Augustule Augustule 24 avril 2012 08:43

      Bravo et merci pour cette mise au point.

      Le Front National et maintenant le Front de Gauche servent évidemment le Système en delimitant le périmètre politique, bloquant ainsi tout réel mouvement qui remettrait en cause celui-ci.

      « En politique, rien n’arrive par hasard. Chaque fois qu’un évènement survient, on peut être certain qu’il avait été prévu pour se dérouler ainsi. »

      Franklin D. Roosevelt, président des États-Unis de 1932 à 1945.


      • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 24 avril 2012 17:14

        @ Augustule


        Tout a fait. Il est naîf de penser que tout n’est pas prévu. On a chassé au départ Asselineau qui disait trop vrai et Villepin, qui était trop charismatique. Le reste était gérable et FdeG comme FN ont été instrumentés comme toujours. 

        Cette fois on l’a fait surtout par des sondages bidon ; on a enflé les chiffres de Melenchon et réduit ceux du FN pour faire voter davantage car l’abstention restait la seule vraie menace. - On a récupéré les premiers par un enthousiasme de soirée guinguette et les seconds par la crainte d’un pseudo déclin.


        Mission accomplie. Il reste la possibilité d’un sursaut de l’abstention le 6 mai, mais on corrigera au besoin. Le Systeme a gardé sans peine la France dans l’intervalle de confiance du statu quoi. On va continuer l’explotation plafonnée qui permet le jeu de la production/consomation en gardant la demande effective et on jouera un peu à la guerre pour amuser les ambitieux,

        Un peu fastidieux, ces élections périodiques, mais l’entretien d’in cheptel exige qu’on répare parfois les clôtures et qu’on mène les bêtes aux champs et à l’étable. Ne feriez-vous pas la même chose, si vous deviez gouverner la France ? Qui pourrait faire mieux que le Système ? 

        Alors, fin du babillage. Bossez ferme en silence. Nos maîtres pensent pour nous et ils pensent à nous.


        Pierre JC Allard



      • izem 25 avril 2012 06:03

        Autant les analyses et les faits de Mr Asselineau sont cohérentes, autant ceux qui mettent dans le même sac le FN et le FdG sont de mauvaise foi.
        Pour déverrouiller le système, il faut aller sur le faire sur le terrain en se présentant aux élections. Ce n’est pas toujours facile. Monsieur Asselineau en sait quelque chose.
         


      • edend edend 29 avril 2012 08:57

        @Pierre. D’accord avec votre commentaire sur la façon de mener le bétail, mais peut on résolument s’abstenir le 6 Mai au risque de laisser en place la politique de sarko toujours plus droit dans ses bottes ??? Même si cela me révulse de voter pour la politique de hollande, je serais plutot tenter d’appeler à une abstention massive aux législatives ? De toute façon il faut être naïf,aveugle,ou ne pas avoir de mémoire (nouveaux electeurs) pour croire a un changement par la politique. L’experience de la décroissance montre que c’est localement en s’organisant en changeant nous même notre façon de vivre ensemble jusqu’au jour où nous pourrons secouer le joue de la tyrannie des politiciens de tous bord qui n’ont pour seul intêret que de capter le pouvoir du peuple et le maintenir dans la résignation. J’aimerais avoir votre avis sur la question svp. Peut être que la réponse dans mon cas perso est l’art qui trahie moins que toutes les bonnes intentions >>> http://www.dogmazic.net/La_6eme_Republique


      • latortue latortue 24 avril 2012 08:49

        La mauvaise fois personnifié des politiques frustrés par le score du FN voila quel aurait du être le titre de ce billet .
        LE FN cher Monsieur au 1er tour car il faut comparer ce qui est comparable et pas ce qui vous arrange pour minimiser le résultat des élections du 1er tour ,donc le FN en 2002 AU 1 er tour a fait 16,86% ou est la baisse par rapport a 2012 OU IL A FAIT AU 1 er tour 17,90 % et en 2007 il avait fait 10,44% donc votre théorie bidon ne tient pas Madame Marine Le Pen n’a pas fait baisser le FN au 1er tour cher Monsieur .vous pouvez aussi remonter jusqu’en 1972 date de sa création aussi !!!!!!
        désolé Monsieur Asselineau mais au lieu de tripatouiller le résultat des premiers tours, posez vous des questions sur votre absence de ces mêmes élections, vous qui souleviez beaucoup d’espoirs ,car vos idées étaient proches de beaucoup de Français surtout sur ce site ,posez vous la question de pourquoi ?? que n’ai je pas fait ??ou mal fait ?? au lieu de faire des analyses bidons qui vous déshonore.


        • Al West 24 avril 2012 09:14

          Bonjour,

          Pas mieux...

          Je rajouterai juste que Marine Le Pen a beneficie d’un temps de parole assez consequent dans cette campagne, mais enfin donc pour quoi ?

          - commenter ce que disait son pere (Brasillach, comparaison Nicolas Sarkozy = Nazional Sozialism, ...)
          - expliquer ce qui n’avait pas lieu d’etre explique (bal de Vienne)
          - condamner les mechants tyrans (combien de fois je l’aurais entendue celle-la : « Bachar al-Assad massacre son peuple, euh, Marine Le Pen, vous condamnez ? »)
          - lui demander pour qui elle appellera a voter au second tour
          etc. etc.

          Ca a du constituer 50% de son temps de parole.

          Et puis on n’oubliera pas l’agressivite permanente des journalistes, l’affaire plus que douteuse Pulvar, etc. etc.

          Monsieur Asselineau, vous pretendiez que le FN etait finance par la CIA, beau pave dans la mare, mais comment savez-vous ca ? Ou n’etait-ce que speculation ?


        • jlbahanba 24 avril 2012 09:19

          où est le problème ?

          on sent comme un brin de haine...et de désenchantement ?


        • latortue latortue 24 avril 2012 09:22

          j’ajoute le premier ’’des paroles et des actes ’’avec les attaques de Caroline Fourest et Joffrin une honte et un piège énorme et grossier, d’ailleurs l’émission a été modifié par la suite suite au tolé provoqué sur le net .
          merci AL WEST


        • Iren-Nao 24 avril 2012 09:44

          Bien dit la Tortue !!

          En effet Asselineau dans cet article tente désespérément de faire dire aux chiffres des bobards sans réelle valeur ou importance.

          Mais en effet Monsieur Asselineau je vous croyais souverainiste engage, au cours de cette élection vous avez disparu comme un pet sur une toile cirée,

          Oui on aurait aime vous entendre ou vous lire car il y a dans ce pays une vraie envie de souveraineté dont on trouve des traces chez Le Pen depuis toujours, chez Merluchon a l’occasion et clairement chez Dupont Aignan qui a du par le passe vous vendre du poisson pas frais (a moins que ce ne soit le contraire).

          Il serait plus que temps de voir apparaitre un Front National des souverainistes
          Il faudrait que ces MM cessent de se neutraliser mutuellement.

          Avant d’aller bouder a la Boisserie, le Général avait un pedigree et des amis fidèles lui permettant ce luxe, et surtout la Pointure.

          Votre exercice comptable est plutôt fâcheux cher Asselineau.

          On snobe encore mécaniquement le FN comme si c’était une Maladie honteuse.
          Il est infiniment moins toxique que l’UMPS.

          Si vous voulez le changer faites en partie parce que pour le moment votre influence n’est guère plus importante que la mienne, c’est a dire peau de zebi.

          Iren-Nao

           


        • J-J-R 24 avril 2012 10:02

          Qu plus est, François Asselineau est un bon analyste mais il se fourvoit ici dans son obcession anti FN. Il ne dit pas que le taux de participation était très élevé. Au comptant, c’est à dire au nombre de votants MLP a fait mieux que le FN et le dissident Mégret en 2002. En outre MLP a su souder la droite nationale et souverainiste autour de sa candidature car NDA a fait un score au raz des pacrettes. C’est donc un score très honorable et prometteur que celui de MLP. CQFD.


        • diogene 24 avril 2012 12:03

          @latortue

          Avez-vous entendu parler de mr Maigret ? pas le flic de la télé, non mais Bruno Maigret ?
          En 2002, au 1er tour, il y avait 2 candidats FN, lui et bien entendu jm Le Pen.
          JM 16.9
          bruno 2.3

          16.9+2.3= 19.20 voilà le score de la droite nationaliste en 2002 mon cher.

          En 2012 marine obtient 17.9, faites donc le calcul... et puis non, je vais le faire pour vous.

          19.2 - 17.9 = -1.3
          C’est bête les maths, ça dit souvent ce que l’on ne veut pas entendre.


        • Pierre-Marie Baty Pierre-Marie Baty 24 avril 2012 12:27

          Messieurs Asselineau, diogene et cogno3,

          D’après vous, quel est le pourcentage des électeurs antimondialistes ayant voté pour le parti de M. Mélenchon qui auraient voté pour le Front National si le premier n’avait pas existé ?

          Pour que votre calcul soit honnête, vous devriez rajouter ceux-là ; car après le cocufiage en règle qu’ils viennent de subir après avoir été appelés à voter François Hollande, je gage qu’en 2017, pour une large part d’entre eux on ne les y reprendra plus.

          Considérez donc vos calculs réfutés. smiley


        • latortue latortue 24 avril 2012 13:13

          cogno3 c’est comme ça qu’on fait dans ton parti quand on est pas de ton avis ’’taisez vous donc’’ eh ben non tu vois je ne me tais pas et je vais te prouver que Asselineau se trompe avec mauvaise foi car il est bien trop intelligent pour ne pas l’avoir fait volontairement
          diogène :
          maigret en 2002 ce n’était pas le FN mais le MNR
          le FN a fait 16,86 %
          il ne faut pas faire d’amalgame De villier est aussi extreme droite et on ne le compte pas en 2007
          en plus si on part sur des rapports comme ça tronqué complètement on peux aussi comparer les autres partis c’est de la mauvaise foi point barre .
          2002 il y a eu 4.804.713 voix pour JMLP + pour vous faire plaisir je rajoute Maigret 667.026 = 5.471.739 et en 2012 il y a eu 6.421.808 voix pour MLP, soit + 1 million ! IL EST OU LE RECUL DU FN c’est MATHÉMATIQUE OU ASSELINEAU RETOURNE A L’ECOLE 1.000.000 de voix en plus c’est pas un recul c’est une explosion 18,5% de plus qu’en 2002 combien de parti peuvent se vanter d’avoir une progression comme ça ,elle est ou la mauvaise foi merde alors.


        • Pierre-Marie Baty Pierre-Marie Baty 24 avril 2012 13:24

          Excellente remarque concernant M. de Villiers.

          Toutes ces spéculations ne mènent à rien ; il faudrait pour que l’article tint debout que tous ces électeurs se soient redirigés comme un seul homme vers le parti de Mme Le Pen, ce qui est de toute évidence loin d’être le cas.


        • Brath-z Brath-z 24 avril 2012 14:25

          M. Asselinau est de très mauvaise foi quand il ne fait la comparaison qu’en chiffres relatifs, vu qu’en 2002 l’abstention était de plus de 28% au premier tour, et encore 20% au second.

          Voici un extrait du début d’un article que j’ai écrit et qui est en attente de validation, sur le résultat du FN :

          "Il faut relativiser la progression nette du FN.
          En relatif, d’abord, la candidate du FN a fait 17,90% des votants quand son père en 2002 avait fait 16,86% au premier tour et 17,79% au second tour. C’est un progrès indéniable marquant un record absolu mais pas une explosion en sa faveur.
          En absolu ensuite, elle a réuni 13,95% des inscrits. C’est un record absolu déjà plus impressionnant car un indéniable progrès au premier tour par rapport à son père (1988 : 11,46%, 1995 : 11,43%, 2002 : 11,66%) surtout par rapport à la contre-performance de 2007 (8,62% des inscrits) et qui est même légèrement supérieur au résultat de deuxième tour de son père en 2002 (13,42%). Elle est cependant loin du résultat de Bayrou en 2007 (15,34%).
          En termes de votants enfin, elle a obtenu un peu plus de 6,4 millions de voix, soit un gain d’environ 900 000 voix par rapport au résultat de l’extrême-droite en 2002 (premier tour : Le Pen + Mégret, second tour : Le Pen, dans les deux cas un peu plus de 5,5 millions de voix) quand le nombre d’inscrits a augmenté de presque 5 millions de voix.
          J’ajouterai à ce sujet que la faible progression de l’extrême-droite entre 2002 et 2012 a été un semi-échec pour Marine Le Pen : en 2002, l’extrême-droite réunissait 13,28% des inscrits avec une abstention de 28,40%. Et au second tour, le résultat de 13,42% des inscrits (+0,14 par rapport au premier) seulement quand l’abstention avait chuté à 20,29% avait démontré que l’extrême-droite n’avait aucun vivier chez les abstentionnistes. C’est sur ce plan-là que depuis 2007 et surtout les européennes de 2009 Marine Le Pen n’a cessé de se focaliser. Avec les enquêtes qui avaient fait état d’une progression fulgurante du FN chez les abstentionnistes potentiels (jusqu’à 30% des voix, selon un sondage CSA pour Marianne en octobre dernier), on aurait pu croire qu’avec 20,53% d’abstention seulement (contre 25% à 30% prévue dans les enquêtes), soit la même configuration que le second tour de 2002, elle élargirait considérablement son potentiel électoral, au moins jusqu’à 15% des inscrits. Or la progression a été minime à 13,95% (+0,53).
          Donc oui, il y a eu progrès indéniable du FN, et oui, il y a eu record absolu et historique de sa candidate, mais pas si important que cela et qui paraît plus être une continuité avec 2002 - comme si l’échec de 2007 n’avait pas existé - plutôt qu’une progression. 2002 a été le moment où l’extrême-droite est passée d’environ 11,5% depuis 1988 à plus de 13,5% des inscrits, 2012 en a été la confirmation."

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès