Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Après les régionales de 2015, une présidentielle de 2017 annonçant la pire (...)

Après les régionales de 2015, une présidentielle de 2017 annonçant la pire crise politique depuis 1958

Près de 60 ans séparent la prochaine élection présidentielle de la naissance de la cinquième république en 1958. Le scrutin des régionales, même s’il dénote par la montée du FN, s’inscrit dans une séquence de crise politique qui remonte au moins à 2002. Mais en 2017, cette crise parviendra à une sorte de paroxysme car elle altère tout le sens que l’on peut accorder à la démocratie. On va le voir en trois points développés brièvement.

(1) L’inversion des tours de scrutins. Dans la logique de l’élection présidentielle, le premier tour permet de sélectionner les deux candidats qui vont s’affronter au second tour. Ce qui place les Français face à une alternative déclinée sous forme de deux adhésions. Ce n’a pas été le cas en 2002 mais en 2007, un phénomène de ce type s’est produit lorsque Ségolène Royal et Nicolas Sarkozy se dont affrontés. On ne peut parler de franche adhésion mais d’un engouement accompagné d’une effervescence. Surtout avec l’énigmatique François Bayrou qui a laissé planer une incertitude sur le second tour. Comme du reste en 1995 avec le choix entre Edouard Balladur et Jacques Chirac. En 2007, Le FN était hors du coup, comme en 2012 qui propulsa à l’Elysée un président par défaut. Mais en 2017, la donne est inédite puisque l’arrivée de Marine le Pen au second tour est quasiment acquise. Mais au vu du rejet suscité par le FN, le second tour verra triompher le candidat faussement qualifié de républicain qui devrait être Sarkozy ou Hollande au vu des projections. Ainsi, le choix du président risque d’être fait lors du premier tour. Je ne porte aucun jugement sur la candidate du FN. Je pointe juste le fait qu’elle sera rejetée par une majorité de Français, cette majorité signifiant tout simplement un score de rejet supérieur à 50 % et je dirais même, entre 55 et 60 avec nombre d’électeurs résolument déterminés contre le FN. Ce qui amène l’élimination de Mme Le Pen au second tour. Il ne faut pas se leurrer, la transposition du scrutin régional à la présidentielle n’a aucun sens. Il ne peut y avoir que deux candidats au second tour.

(2) Une élection se joue à la majorité, avec une adhésion entre cette majorité issue du scrutin et le candidat élu. Or, en 2017, un candidat pesant bien moins de 10 % peut décider du sort de l’élection. C’était déjà un peu le cas en 2002 lorsque Christine Taubira grignota les un à deux points qui auraient pu placer Lionel Jospin au second tour. Mais honnêtement, le sort du PS était joué d’avance et l’impopularité de Jospin n’aurait pas pu lui permettre d’accéder à l’Elysée. En 2017, c’est différent. Un petit candidat peut décider du président élu avec cette triangulation du diable engendrée par le FN. Admettons que Bayrou se présente, il pourrait signer l’élimination de Sarkozy en cas d’une union sacrée de la gauche en face. A l’inverse, si la droite est unie, une candidature des Verts ou de Mélenchon peut signer la perte de Hollande. La conclusion est inévitable. Un candidat pesant moins de 10 % peut décider du président élu. C’est fort étonnant aurait noté l’encyclopède Pierre Desproges.

(3) La présidentielle, c’est la rencontre entre un homme et un peuple. Tel était l’état d’esprit du général de Gaulle qui introduisit en 1962 le scrutin présidentiel. En 2017, ce vœu pieu ne sera pas exaucé car de rencontre, il n’y aura pas vraiment d’adhésion. Et ce, quel que soit le président élu dans l’hypothèse probable d’un trio de candidature réunissant Sarkozy, Le Pen, Hollande. Chose impensable mais plausible, l’élection de 2017 peut amener au pouvoir un président détesté ou défié par près de 60 % des Français, voire même plus. Nous pouvez discuter avec les gens, vous constaterez que les trois membres de ce trio diabolique suscitent une défiance oscillant entre la méfiance, l’aversion et même la détestation.

(4) Conclusion. Ces trois points permettent de montrer l’ampleur de la crise démocratique et surtout politique que nous vivons. Avec le divorce consommé entre le peuple et ses dirigeants. La démocratie représentative repose sur le principe de la volonté générale. Mais en 2017, il n’y aura pas de volonté générale et majoritaire mais une défiance générale à l’égard du président élu. Maintenant se pose une question. Combien de temps ce jeu malsain peut-il durer dans un pays démocratique comme la France ? Une autre question serait de comprendre la crise pour essayer de conjurer ce funeste destin qui nous attend si nous sommes fatalistes.


Moyenne des avis sur cet article :  2.34/5   (29 votes)




Réagissez à l'article

82 réactions à cet article    


  • Laconique Laconique 7 décembre 2015 12:45

    François Bayrou gouvernera.


    • doslu doslu 7 décembre 2015 18:32

      @Laconique
      Merci j’ai bien rigolé


    • César Castique César Castique 7 décembre 2015 13:06

      Cet article ne tient pas la route. 


      Personne, même pas M. Dugué, ne sait ce qu’il va se passer en 2016, sur les plans de :

      — l’UMP, qui pourrait connaître de profondes divisions

      — l’invasion migratoire

      — l’U.E., toujours plus décriée

      — l’offensive terroriste islamique

      — l’emploi

      Alors parler de 2017, comme si c’était le mois prochain, est au mieux aventuré, au pire complètement absurde.

      • flourens flourens 7 décembre 2015 13:58

        @César Castique
        ben on peut en avoir une petite idée
        le PS persuadé d’avoir la martingale ne changera pas de politique, de plus sécuritairement on va en chier surtout les immigrés, on va faire du LePen dans le texte,
        tout ce qui est islamiste ne peut que conforter le gouvernement dans cette voie, FH en chef de guerre remonte vitesse grand V dans les sondages
        l’opposition va se déchirer et nous pondre un candidat dont personne ne veut
        la seule inconnue sera effectivement qui face à Marine au 2eme tour


      • Parrhesia Parrhesia 7 décembre 2015 17:27

        @César Castique

        Puis-je ajouter l’effondrement économique à votre liste déjà fort significative, car la planche à billets ne pourra pas éternellement compenser les effets de l’incompétence et de la trahison.

        Et pendant ce temps-là, les emplois, eux, continuent à émigrer...

        Bonne soirée à vous.


      • hunter hunter 7 décembre 2015 18:15

        @flourens
        Le Ps ne changera pas de politique : évidemment, puisqu’il n’y a plus de pouvoir politique qui puisse être exercé, vu qu’il n’y a plus d’état, car les « zélites » depuis 35 piges, ont pris le soin de transférer tous les pouvoirs au machin UE !

        Donc le PS n’ a pas de politique, il exécute ce qu’on lui dit de faire !
        L’entité LR, c’est exactement le même principe, et ça sera la même chose pour le FN !

        Donc voter ne sert à rien ( c’est bien pour ça que je n’y vais pas), puisque nous ne somme plus qu’une petite province du machin UE, dont le gouverneur Hollande est un très bon soldat, car il exécute à la lettre ce qu’on lui dit de faire (UE=relais des USA ) !

        Il y a trop de personnel politique, il faut en virer 99% le vice chancelier Hollande et le caudillo parkinsonien Valls sont suffisants, tout le reste dehors !

        Ces deux larbins sont bien suffisants pour s’aligner en permanence sur ce que disent la Reich chancellière Angela, et le big boss Barack !

        Faudrait quand même comprendre ce qu’est vraiment cette mascarade démocratique.....du théâtre et mauvais en plus !

        Adishatz

        H/


      • franc tireur 7 décembre 2015 20:44

        @César Castique

        Ajoutons l’état des marchés financiers ,par rapport aux décisions de la FED,de la BCE, de la Chine,d’une banque systémique ou de la situation d’un membre de la zone euro comme l’Italie(au bord du gouffre) etc..
        Une crise majeure n’est pas du tout a exclure, un an et demi c’est très long.
        Une election de Marine Le Pen n’est pas impossible si certaines planètes sont alignées.

      • non667 7 décembre 2015 21:04

        @César Castique

        Alors parler de 2017, comme si c’était le mois prochain, est au mieux aventuré, au pire complètement absurde.
         oui mai c’est pas interdit de faire de la propagande anti fn ? comme il n’est pas interdit de faire de la propagande anti créationniste en prônant l’évolutionnisme absurde et pervers !
        au ch... nanard

      • César Castique César Castique 8 décembre 2015 10:13

        @Parrhesia

        "
        Puis-je ajouter l’effondrement économique à votre liste déjà fort significative..."

         Bien sûr. J’aurais d’ailleurs dû ajouter une ligne pour la dégradation ultérieure de la situation de l’économie.


        @Franc-tireur

        « Ajoutons l’état des marchés financiers … »

        Même remarque que ci-dessus


        @non667

        « oui mai c’est pas interdit de faire de la propagande anti fn ? »

        Ça, ça serait plutôt recommandé. Enfin, pour le moment. Parce que le vent, ça tourne comme ça veut.


      • Odin Odin 8 décembre 2015 13:31

        @Parrhesia

        La planche à billets nous ne l’utilisons plus depuis

        Janvier 1973 (loi scélérate dite Pompidou / Giscard)

         

        Elle est entre les mains de Mario Draghi, dont le CV :

         

        Vice-président pour l’Europe de Goldman Sachs

        2002 / 2005

         

        Gouverneur de la Banque d’Italie

        2006 / 2011

         

        Président de la BCE (Banque centrale Européenne)

        Depuis le 1er novembre 2011

         

        Logeard : Ur-loges Three Eyes avec Giorgio Napolitano

        Ex president de la république italienne, 2 mandatures

        jusqu‘au 14 janvier 2015.


      • TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE 9 décembre 2015 10:33

        @César Castique

        t ’oublie la CONNERIE DES FRANCAIS !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!


      • BA 7 décembre 2015 13:08

        Le ministère de l’Intérieur a donné les chiffres des résultats :

        Front National : 6 018 672 voix, soit 27,73 %

        Union de la Droite : 5 785 073 voix, soit 26,65 %

        Union de la Gauche : 5 019 723 voix, soit 23,12 %

        Europe Ecologie Les Verts : 832 468 voix, soit 3,83 %

        Debout la France : 827 262 voix, soit 3,81 %

        Liste d’union Europe Ecologie Les Verts + Gauche : 607 748 voix, soit 2,80 %

        Front de Gauche : 541 409 voix, soit 2,49 %

        Divers Gauche : 401 517 voix, soit 1,85 %

        Parti Communiste : 337 390 voix, soit 1,55 %

        Extrême Gauche : 334 140 voix, soit 1,54 %

        http://elections.interieur.gouv.fr/regionales-2015/FE.html

        Les élites politiques françaises européistes et sansfrontiéristes sont discréditées.

        De la même façon, les élites médiatiques françaises sont discréditées.

        Les grands éditorialistes, les grands commentateurs politiques, les présentateurs des journaux télévisés, tous européistes et sansfrontiéristes, ils sont tous discrédités.

        Nous arrivons à la fin d’une période : l’expérience européiste et sansfrontiériste a commencé en 1974 avec l’élection de Valéry Giscard d’Estaing.

        La période 1974-2015 aboutit à une faillite économique, une faillite sociale, une faillite financière, une faillite morale, une faillite politique, une faillite démocratique.

        1- La gauche européiste est pulvérisée. Bravo Hollande, bravo Valls, bravo Macron. Il faut souligner la responsabilité d’Emmanuel Macron et de ses récentes déclarations dans la défaite humiliante du Parti Socialiste. Macron est une machine à détruire le Parti Socialiste.

        2- La droite européiste est en train d’imploser : les dirigeants LR se déchirent entre eux.

        Régionales : la ligne de Nicolas Sarkozy critiquée au sein de son propre camp.

        http://www.lefigaro.fr/politique/le-scan/citations/2015/12/07/25002-20151207ARTFIG00093-regionales-la-ligne-de-nicolas-sarkozy-critiquee-au-sein-de-son-propre-camp.php

        3- Les Ecologistes européistes font un score minable.

        4- Le Parti Communiste est en voie de disparition.

        5- La gauche radicale s’effondre lamentablement.

        6- Les classes populaires se jettent dans les bras du parti d’extrême-droite.

        C’était quand, la dernière fois ?

        C’était quand, la dernière fois que les élites françaises se sont effondrées ?

        C’était en 1940.

        La seule différence : en 1940, la France était envahie par une armée étrangère.

        En 2015, les élites s’effondrent sur elles-même.

        C’est une implosion des élites françaises.


        • Jeussey de Sourcesûre M de Sourcessure 7 décembre 2015 13:16

          @BA

          ce qui compte, ce sont les résultats par rapport aux inscrits et non pas aux suffrages exprimés, et voilà les vrais chiffres :


          - abstentions : 50 %
          - FN : 14 %
          - LR : 14 %
          - Ps : 12 %
          - verts : 3,4 %
          - front de gauche : 2 %
          - Autres : 4.6 %
          _____________________
          - total : 100 %

        • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 7 décembre 2015 18:29

          @M de Sourcessure
          13, 42% des électeurs inscrits pour le FN. C’est 1% de plus qu’aux dernières élections.
          Cela signifie que le FN a des résultats identiques à ceux obtenus depuis 40 ans : moins de 14% des inscrits. En clair, 85% des électeurs ne votent pas FN, ils s’abstiennent ou votent autre chose.
          Mais quand on écoute les médias, on ne parle que de « raz de marée bleu marine... »


          La baisse ne concerne pas le PS, aussi étrange que cela soit.
          Il faisait 10% des inscrits aux dernières élections, il fait cette fois 11,39%.

          C’est la Droite qui perd des plumes, elle avait 15% des inscrits, elle n’a plus que 12,5% ...

        • Le421 Le421 7 décembre 2015 20:44

          @M de Sourcessure
          Tiens !!
          Un qui suit...


        • franc tireur 7 décembre 2015 20:48

          @Fifi Brind_acier

          les études ont toujours montré que les absentionnistes ne votent pas différemment des votants, contrairement a ce qu’espère vainement la gauche. 


        • non667 7 décembre 2015 21:21

          @Fifi Brind_acier
           et il est ou asselineau ? smiley smiley smiley


        • berry 7 décembre 2015 21:36

          @non667
           
          Il est toujours à zéro.
          C’est son chiffre fétiche.


        • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 8 décembre 2015 05:41

          @franc tireur
          Je parle de la manière dont les résultats électoraux sont présentés. Il y a deux manières de les présenter :


          1- En prenant en compte l’abstention, c’est ce que vient de montrer Desourcesûre.
          - abstentions : 50 %
          - FN : 14 %
          - LR : 14 %
          - Ps : 12 %
          - verts : 3,4 %
          - front de gauche : 2 %
          - Autres : 4.6 %
          _____________________
          - total : 100 %
          -------------------------------------------------------------------------------------------

          2- Et la manière dont les médias et les Politiques les présentent, en ne parlant qu’en % des votes exprimés. Ce qui donne : 27% au FN, 26% à la Droite, 23 ou 24 au PS.
          Deux fois plus que la réalité politique du pays qu’ils préfèrent cacher :

          a) à savoir que l’abstention est le 1er Parti de France.
          b) le rejet massif de cette classe politique. Le PS gouverne avec 10 à 12% des suffrages de l’ensemble des électeurs.


          Conclusion, la manière dont on présente les résultats n’est pas neutre.

        • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 8 décembre 2015 05:46

          @non667
          Résultats Ministère de l’intérieur pour l’ UPR :

          Ce sont les scores du FN pendant les 10 ans où il n’a pas eu accès aux médias. Mais si le FN, qui prétend que l’ UPR dit la même chose que lui, veut bien lui donner ses 12 heures d’antennes mensuelles, il y a de fortes chances que l’ UPR améliore ses scores à l’avenir...


        • julius 1ER 8 décembre 2015 06:41

          @BA


          analyse simpliste pour ne pas dire simplette !!!!

          un gros oubli dans tout çà 22 millions de français ne votent pas !!!!!!

          quand tu parles de misère et d’effondrement , ce n’est pas pour tout le monde ... il y a quelques millions de français pour qui il n’y a pas de problèmes, bons revenus et gros patrimoines.....

          alors il ne faut pas avoir une vision trop manichéenne de la chose ...

        • Le421 Le421 8 décembre 2015 08:20

          @M de Sourcessure
          Je rajoute...

          Quasiment impossible de savoir le nombre de votes « blanc » !!


        • BA 8 décembre 2015 08:46

          @julius 1ER

          On n’en a rien à foutre des Français qui ne votent pas.

          Petit rappel :

          1- Dans une élection, pour savoir qui va accéder au pouvoir, on NE prend PAS en compte les résultats par rapport aux inscrits.

          2- Pour savoir qui va accéder au pouvoir, on prend en compte les suffrages exprimés.


        • BA 8 décembre 2015 08:47

          @M de Sourcessure

          On n’en a rien à foutre des Français qui ne votent pas.

          Petit rappel :

          1- Dans une élection, pour savoir qui va accéder au pouvoir, on NE prend PAS en compte les résultats par rapport aux inscrits.

          2- Pour savoir qui va accéder au pouvoir, on prend en compte les suffrages exprimés.


        • BA 8 décembre 2015 08:48

          @Fifi Brind_acier

          On n’en a rien à foutre des Français qui ne votent pas.

          Petit rappel :

          1- Dans une élection, pour savoir qui va accéder au pouvoir, on NE prend PAS en compte les résultats par rapport aux inscrits.

          2- Pour savoir qui va accéder au pouvoir, on prend en compte les suffrages exprimés.


        • TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE 9 décembre 2015 10:41

          @M de Sourcessure  ???

          de source sure ou calcul mental ????????????????????

          GAUCHE 18 % DONC 2ème parti de france après les ABSTENTIONNISTES « RAISONNABLES » ET

           LES « COUILLES MOLLES »   ?????? pas raisonnables du tout et egoistes chacun pour soi et la

           REPUBLIQUE POUR TOUS TOUT CELA GRATIS !!!!!!


        • Ar zen Ar zen 9 décembre 2015 12:55

          @BA
          Vous oubliez de sortir du cadre dans lequel les médias de grande diffusion vous enferme. A quoi servent les règlements, les directives, les recommandations européennes ? Qui les met en oeuvre ? Au moins 80% des lois et règlements édictés en France proviennent de l’inscription des règlements, directives et recommandations européennes dans le droit français. Comme dirait Juncker : « il n’y a pas de politique possible en dehors des traités ». Ce que vous écrivez sur la chute des partis peut être vrai mais cela n’a strictement aucune importante tout simplement parce que nous votons pour des femmes et des hommes de paille. Le transfert de souveraineté a bien eu lieu entre la France et l’Union Européenne. Nos élus interviennent, en France, sur des sujets mineurs. Il suffit de s’intéresser au fonctionnement des institutions européennes pour en prendre conscience. Les médias de grande diffusion n’en parlent jamais. Pourquoi ? Il faut croire qu’ils y ont un intérêt. Un seul exemple, le TAFTA. C’est un accord international, en cours d’élaboration, entre l’UE et les USA . Les accords internationaux échappent à la procédure de co-décision. Le parlement européen ne participe donc pas aux débats. Ceux-ci concernent la COREPER et les différents groupes de travail. L’accord sera signé par le conseil de l’UE. Dans tout ce processus législatif, jamais, au grand jamais, n’intervient la représentation des peuples européens. Les membres de la commssion européenne, à l’origine du projet, ne sont pas élus, les membres de la COREPER pas davantage, pas plus que ceux des groupes de travail ni que les ministres de l’UE. Voilà donc un accord qui sera contraignant pour les 28 Etats de l’UE, que la France sera obligée d’appliquer et pour lequel les peuples n’auront jamais été consultés. Cela s’appelle une dictature. Quelqu’un le signale quelque part ? Sortez donc de votre vision française de la politique et prenez conscience que celle-ci se passe à Bruxelles et non plus en France. 


        • Shawford Shawford 19 février 19:54

          @M de Sourcessure

          Bon en dehors des histoires de chèvres, tu as regardé le doc que j’ai adressé à Na Boom, que l’on ouvre enfin (à nouveau) l’affaire du Gros Pellican qui pète les rouleaux de tout le monde dans l’agora !!???


        • Jeussey de Sourcesûre M de Sourcessure 7 décembre 2015 13:12

          Les gens seront soulagés d’apprendre fin 2016 que l’Europe devient une fédération de régions, qui deviennent des sortes d’états fédérés. Les états actuels (et les petites communes ainsi que les département en France) seront supprimés et les président de la fédération sera un titre honorifique : il sera désigné par les grands électeurs. présidents de régions et députés européens. Le président choisira un premier ministre (président du conseil) qui formera un gouvernement. Ce sera le régime de la quatrième république à l’échelle européenne.


          La question est de savoir quelle ville sera la capitale. Bratislava a des chances de l’emporter !

          • Auxi 7 décembre 2015 15:16

            On juge une société à la façon dont elle traite les plus vulnérables. C’est la base même de l’éthique. Longtemps, j’ai voté à gauche, en fonction de ce principe. Et puis, je suis devenu handicapé. Et je vois, et je vis la façon dont on traite les plus vulnérables. Comme des chiens. Comme des moins que rien. Je suis actuellement aux prises avec une société de contentieux qui me réclame 90 euros de frais d’hospitalisation, plus 20 euros de frais. 110 euros, une somme considérable quand on doit survivre avec une pension de 905 euros par mois. Loyer + EDF + GDF, il me reste à vivre, en moyenne et les bons mois, entre 300 et 350 euros… Et tout est hors de prix. Et j’ai vu la grande misère des hôpitaux : par exemple, il y a en tout et pour tout TROIS fauteuils roulants et DEUX brancards pour desservir TOUTE la clinique Alleray-Labrouste, trois bâtiments de cinq étages chacun. Trois brancardiers. Un personnel remarquablement dévoué mais dépassé par le sous-effectif chronique. Et c’est partout pareil.


            Quand il s’agit d’engager des grands travaux inutiles et ruineux, il y en a, de l’argent ! Pour Vinci, pour Eiffage, on ne compte pas. À coup de millions, de milliards d’argent public pour des ouvrages qui resteront inachevés, des aéroports qui resteront vides et tomberont en ruines. La chanson des « caisses vides », c’est juste du foutage de gueule.

            Non, je ne vote pas et ne voterai plus jamais. Je me torche avec les leçons de morale civique, surtout venant de gens qui se sont assis sur le suffrage universel en 2005 : de qui se moque-t-on ? Non, personne ne s’est jamais battu pour le droit de vote, il a été octroyé sans combat. Et quand bien même, dans l’histoire de l’humanité, des millions de gens se sont battus et sont morts pour tout un tas de causes diverses et variées, cela justifie-t-il lesdites causes, toutes, pour autant ? Les miliciens durant la seconde guerre mondiale se battaient bien pour une cause, non ?

            Alors, je ne suis pas assez con pour voter en faveur des châtelains héritiers de Montretout. Je m’abstiens et j’emmerde les veautards. Je me démerde avec ma vie, démerdez vous avec vos élections piège à cons. Marre de n’exister que pendant les campagnes électorales.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès