Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Areva et le lobbying d’état

Areva et le lobbying d’état

La société spécialisé dans le nucléaire civil est intervenu auprès du Parti Socialiste pour faire retirer de ses engagements vis-à-vis des Verts la fin de l’utilisation d’un combustible nucléaire.

Le mardi 15 novembre, les deux principaux partis de gauche que sont le Parti Socialiste et Europe Écologie – Les Verts ont signés un accord, un pacte de coalition majoritaire parlementaire selon la dénomination de Mme Duflot, visant à réparer, toujours selon les dires de cette dernière, l'injustice qu'entraînent des élections législative non proportionnelles.

Autrement dit, le parti écologiste mendie quelques sièges de députés.

Outre la vacuité d'un tel accord, symbolisée par la phrase suivant : « Nos formations prennent acte de leur désaccord sur l'avenir du chantier de Flamanville », son hypocrisie se traduit par le retrait sournois d'un paragraphe par le Parti Socialiste, lors de la transmission à la presse. Retrait sans évidemment consulter les Verts.

Il – ce paragraphe – entérinait l'utilisation d'un combustible nucléaire appelé Mox, archaïque et guère plus utilisé que par la France. Il apparaîtrait qu'Areva, dernière productrice et unique fournisseuse, soit intervenu auprès du PS pour faire retirer le dit paragraphe.

Ce n'est déjà pas très glorieux qu'une entreprise puisse influer sur le programme d'un parti politique, mais cela devient lamentablement pitoyable lorsque l'on sait ce qu'est Areva …

Entreprise spécialisée dans l'industrie de l'énergie nucléaire, Areva appartient à hauteur de 83,2% à l’État français. D'abord par l'intermédiaire du Commissariat à l'énergie atomique qui en détient 73,03% et ensuite directement avec 10,17% des parts.

Areva est une entreprise à directoire et conseil de surveillance : son président est ainsi nommé par le président de la république et Luc Oursel remplace Anne Lauvergeon sur décision de Nicolas Sarkozy, en juin 2011, à la tête du groupe.

Le conseil de surveillance comporte 14 membres nommés pour 7 d'entre eux par les actionnaires, pour 4 d'entre eux par l'état et enfin pour 3 d'entre eux par les salariés. Autant dire que le gouvernement à la main mise sur les différentes politique économique du géant du nucléaire.

Parmi les membres nommés par les actionnaires, se trouve Bernard Bigot, vice président du conseil et accessoirement administrateur général du CEA, habitué des cabinets ministériels depuis 1997, ainsi que Sophie Boissard, ex-directrice de cabinet de Christine Lagarde et actuellement maître des requêtes au conseil d'état. On y trouvera aussi Christophe Béhar, directeur de l'énergie nucléaire au CEA. Des membres nommés par l'état – c'est à dire nommés directement, sans passeré par la couverture du CEA – on pourra retenir Pierre Sellal, ancien diplomate, secrétaire générale du ministère des affaires étrangères et européennes et nommé chevalier de la légion d'honneur par Nicolas Sarkozy en juillet 2011.

Il devient indéniable que le lobbying d'Areva auprès du PS est un lobbying d'état, à un moment ou Nicolas Sarkozy fait du nucléaire une obsession. En se couchant devant Areva, Aubry et Hollande se sont couchés devant les demandes du président de la république et donne raison à sa politique pro-nucléaire.

Mme Joly aura sûrement eu du mal à avaler cette concession faite au gouvernement et à la majorité UMP, contre son gré mais approuvé par les pontes de son parti. Comment s'étonner ensuite de sa difficulté à appeler à voter Hollande si jamais il atteignait le second tour ?


Moyenne des avis sur cet article :  3.67/5   (18 votes)




Réagissez à l'article

8 réactions à cet article    


  • révolQé révolté 28 novembre 2011 11:34

    Dommage que cet article sonne faux dès la 1ère ligne,avant même le 10 ème mot.

    « PS et les verts,les 2 grands partis de gauche »...

    Qui à part une classe moyenne-sup-sup(limite bourgeoise...) peut encore amalgamer gauche et PS... ???


    • samy samy 28 novembre 2011 14:56

      Des types qui regardent à droite. ça va être ma 1ère élection présidentielle et je vais devoir voter par défaut pour une gauche que je n’aime pas. ça vous fout peut être les boules, pour ma part oui, mais le PS est à gauche.


    • Scual 28 novembre 2011 13:23

      Joly aurait du mettre les choses au clair : soit le PS revient sur cette modification et s’explique, soit ils perdent les Verts.

      Et pareil pour les Verts carriéristes prêts à tout sacrifier en interne. Déjà qu’ils ont sacrifié beaucoup de leurs revendications, c’est soit ça soit Joly quittait le plus ostensiblement possible ce parti dirigé par des personnes faites du bois vert dont on fait les marionnettes... et je suis prêt à parier que 80% des militants et sympathisants l’auraient suivie.


      • Patrick Samba Patrick Samba 28 novembre 2011 15:04

        Bonjour,

        j’aime beaucoup ce raccourci argumenté : « en se couchant devant Areva, Aubry et Hollande se sont couchés devant les demandes du président de la république ». (l’injonction d’ailleurs, plutôt que les demandes...)
        Et ça promet si c’est Hollande qui est amené à affronter Sarko au second tour...
        Epargnons-nous cet échec annoncé ! 


        • samy samy 28 novembre 2011 16:50

          Et pour donner sa voix à qui ? smiley
          On vu qu’EELV n’était pas meilleure quand il s’agissait de tambouille électoraliste.


        • Patrick Samba Patrick Samba 28 novembre 2011 23:43

          Ah c’est sûr Eva Joly n’est pas tout le parti. Mais comme le fait remarquer Scual, elle plait aux militants...
          Reste à savoir si les militants sauront encore s’imposer. Et il vrai qu’il y a de la résignation dans l’air....


        • hacheii 29 novembre 2011 10:21

          Le Parti Socialiste et a fonction publique constitue un trust d’’Etat, si le PS défend les fonctionnaires c’est pour avoir leurs votes : 7 millions de fonctionnaires 25% des salariés.


          • kéké02360 29 novembre 2011 10:37

            Très grave, on nous ment, c’est pareil au Japon ,c’est ici :

            http://fukushima.over-blog.fr/article-les-effets-de-la-catastrophe-de-fukushima-sur-la-sante-89854801.html 

            PS pour celles et ceux qui doutent encore , le PS est un parti de droite , pour preuve la facilité avec laquelle ils sont entrés dans les gouvernements du nabo , et il n’y a pas eu de place pour tout les prétendants !!!!!!! smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

samy

samy
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès