Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > « Arnaud Montebourg, le chevalier blanc du PS »

« Arnaud Montebourg, le chevalier blanc du PS »

Avis de tempête dans le microcosme politique ! S'il y a un vainqueur qui émerge des résultats du dernier sondage BVA-I-télé effectué les 13 et 14 décembre derniers, c'est bien Arnaud Montebourg, le reste des personnalités de gauche comme de droite venant de boire une sacrée tasse. 

La personnalité du Ministre du redressement productif vient de s'imposer dans l'esprit des Français. Certes, l'homme a pu agacer par son côté m'as-tu-vu, son goût pour la provocation (Dieu sait si son apparition en marinière, un robot Moulinex à la main a pu faire jaser !). 

Certes, sa "tchatche " n'a pas toujours été maîtrisée (on se souvient de la déclaration du porte-parole de Royal alors candidate à la Présidence qui déclara "le problème de Ségolène, c'est son compagnon). C'est même à se demander si François Hollande ne lui a pas gardé un chien de sa chienne en le nommant au ministère le plus exposé en ces temps de crise économique. 

L'homme semble cependant avoir mûri. Certes, son sens tactique sur l'échiquier politique est encore à parfaire, sa relative ingénuité étant le revers de la médaille d'une sincérité et d'une conviction qui se sont définitivement révélées lors des entretiens pas toujours faciles avec les sidérurgistes de Florange. 

Désavoué, blessé, au bord de la démission, l'homme est sorti grandi après qu'un document interne à Mittal ait démontré que Florange était un des sites les plus rentables de l'entreprise et qu'il était judicieux de nationaliser comme il le préconisait. 

Arnaud Montebourg, une valeur sûre qui devrait encore s'affirmer dans l'avenir à la condition qu'il ne tombe pas dans les chausse-trappes que ses ennemis (et ses prétendus amis) ne manqueront pas de lui tendre... 


Moyenne des avis sur cet article :  3.8/5   (10 votes)




Réagissez à l'article

8 réactions à cet article    


  • Soi même Soi même 20 décembre 2012 16:12

    Encore un preux chevalier qui est partir a la chasse du bassinet !


    • thierry3468 21 décembre 2012 09:02

      Opportuniste ,arrogant,inefficace,prétentieux et surtout terriblement vaniteux ...Pour un chevalier blanc ,Montebourg n’a pas la carrure .Et dire que certains l’imaginent socialiste ou de gauche .


      • herve33 21 décembre 2012 12:59

        Montebourg est peut-etre la seule personne qui veuillent vraiment essayer de changer les choses dans ce parti gaudillot qu’est le PS .

        On se demande pourquoi il n’ a pas démissionné , cela aurait un acte vraiment courageux , car franchement cette gauche caviar au pouvoir , ne fait que continuer la politique néolibérale à la Sarkozy . Il faudrait un virage à 180 degré et oser prendre des mesures adéquates . Réguler la finance devenue folle , perdre des mesures contre les paradis fiscaux , adopter un certain protectionisme au niveau de l’Europe .

        Avec Hollande , le Traitre , qui a fait voter le Traité européen sans consulter le peuple , soyons certain que l’oligarchie financière ne sera pas inquietée , pas étonnant car les politiques et la finance travaille ensemble , il n’y a qu’à regarder l’affaire Cahuzac pour comprendre le monde politique est complètement corrompu .


        • Guy BELLOY Guy BELLOY 21 décembre 2012 14:29

          On se demande pourquoi il n’ a pas démissionné , cela aurait un acte vraiment courageux

          Effectivement, ça aurait été un signal fort.

          Ne pas oublier qu’il s’est prononcé pour un abandon de cette Vè constitution liberticide pour un passage à la VIè république.


        • thierry3468 21 décembre 2012 14:17

          Finalement ,Hervé ,Montebourg n’a pas démissionné car il est trop opportuniste ....Il préfère avaler une couleuvre et garder son ministère que de démissionner.
          Montebourg a exploité le filon du petit révolutionnaire afin de se démarquer de Aubry et de Hollande (grande démagogie et opportunisme coutumier chez Montebourg).
          Il représente si bien cette gauche caviar qu’il prétend dénoncer.Il est juste bon à servir les croissants aux ouvriers de Mittal.Un guignol de plus qui ne fait malheureusement rire personne !


          • jean-pierre castel 27 décembre 2012 00:46

            "S’il y a un vainqueur qui émerge des résultats du dernier sondage BVA-I-télé effectué les 13 et 14 décembre derniers, c’est bien Arnaud Montebourg«  : pauvre France !

            Comment nos concitoyens peuvent-ils plébisciter un ministre qui les prend pour des attardés mentaux ? Les américains votent pour Obama, les allemands pour Merkel, les italiens espérons-le pour Monti, et nous, pour un ministre qui raconte des histoires que personne au monde sauf en France ne peut écouter sans se croire face à un fou sorti de son asile.

            Quelques évidences : le marché européen de l’acier est en baisse, comme celui de la bagnole. Le problème des hauts-fourneaux de Florange n’est pas qu’ils sont obsolètes, mais qu’ils sont les plus compétitifs en Europe dans un marché durablement surcapacitaire. En quoi une nationalisation pourrait-elle effacer un problème de surcapacité ? Aurait-il suffi de nationaliser Aulany pour que Peugeot puisse vendre plus de voitures ? Quand on nationalise, c’est une société, pas une usine sans clients ni matières premières !

            A se demander si la vraie différence entre Aulnay et Florange ne serait pas que dans un cas le PDG est , alors que dans l’autrenon ! Entendre un ministre de la République - a fortiori celui du »redressemet productif« dire d’un monsieur qui emploie encore 20000 personnes en France qu’on ne veut plus de lui relève au choix de l’asile d’aliénés ou de la cour martiale.

            Quant aux nationalisations, ça serait »de gauche«  : vive Staline, Mao et Pol Pot !

            Philippe Seguin avait stigmatisé »la prime à la casserole", Alfred Jarry avait inventé Ubu. Montebourg a trouvé mieux : la prime au fou qui tire sa brosse à dents au bout d’une laisse et l’appelle Médor ! Et ça marche...


          • bertin 27 décembre 2012 17:04

             Si la gauche c’est Staline, alors la droite c’est Hitler.


            • henri1947 21 février 2013 20:46

              Montebourg se bat contre les patrons voyous, les abus du système, pour certaines nationalisations et plus généralement pour une puissance publique plus forte. Je crois que les français considèrent qu’il est sincère et son travail leur plait. Malheureusement chacun a pu le constater il n’a pas les manettes en sa possession que ce soit au gouvernement ou sur la scène économico-financière. Il fait ce qu’il peut dans ce boulot de M.... Beaucoup sur ce forum lui trouve surtout des défauts, mais la caravane passe et les français en général lui font crédit (Moi aussi) . A suivre ..... !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Guy BELLOY

Guy BELLOY

Retraité


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès