Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Arnaud, ta 6ème République… et avec nucléaire : non merci (...)

Arnaud, ta 6ème République… et avec nucléaire : non merci !

Ainsi Arnaud, le nucléaire serait une filière d’avenir.

Outre ton empressement à conclure le grand débat promis par le candidat Hollande avant même qu’il ait débuté, et à une date qui a laissé tout le monde pantois puisque rien apparemment n’exigeait une telle prise de position à cette date avancée, il est d’autres aspects de cette annonce qui interrogent le chaland.

Tu nous as préparés à l’idée que tu serais le héraut d’une sixième République, forcément vertueuse, dans laquelle la démocratie ne serait pas un vain mot. Or que nous as-tu fait là ? Un passage à l’acte d’un autoritarisme de bien mauvais aloi. Agirais-tu finalement comme ceux dont tu dénonces les abus, abus dont il s’agirait d’en limiter les effets en réduisant les pouvoirs d’un régime présidentiel quasi-monarchique ? En fait ne te connaissant que trop bien, à la manière d’un Socrate mais avec le goût du Pouvoir en plus, tu t’es dit, et cela est tout à ton honneur, qu’il fallait mettre en place un régime qui puisse contrecarrer tes inclinaisons autocratiques lorsque tu seras en mesure de briguer le mandat présidentiel. Bravo !

Mais en attendant, tu es aujourd’hui ministre et pas de garde-fou à ton service pour limiter tes excès (au fait tu ne vois pas d’inconvénient à ce que je te tutoie ? Sans doute pas, puisqu’on a pratiquement le même âge, et que le révolutionnaire que tu es ne doit pas craindre le salut citoyen).

Et en effet cette absence ne va-t-elle pas créer de nouvelles dérives chez toi quand le débat sur l’énergie, déjà déplacé au mois de janvier quand il était prévu au mois de novembre, va enfin avoir lieu. Certes il ne faut guère se faire d’illusion, en réalité le débat n’est pas pour demain. Ni pour novembre donc, ni pour janvier sans doute, ni pour l’année prochaine probablement. On peut compter sur l’habilité de tes amis socialistes et l’avilissement de tes adversaires écologistes pour qu’il en soit ainsi. Mais il aura bien lieu un jour. Et ce jour-là comment te comporteras-tu ? On peut craindre le pire ! Ou bien le pire n’est-il pas déjà acquis ? N’est-ce pas beau ça un débat dont la date n’est pas encore fixée, et déjà, sans qu’il y ait eu la moindre phrase d’échangée, sa conclusion édictée, claire et nette, par le principal intéressé à savoir le ministre du redressement productif ?

Le ton est donc déjà donné : il s’agit d’un énorme, mais alors vraiment énorme marché de dupes.

Mais tout de même, quelle mouche t’a donc piqué de te découvrir ainsi en rase campagne en nucléocrate patenté quand pourtant personne encore ne te demandait quoi que ce soit ?

A défaut d’une réponse de ta part à un citoyen anonyme, il restera à tes concitoyens à tenter d’interpréter tes actes et paroles politiques.

En fait, et nous l’avons appris au cours de cette charmante caravane déambulant de Plogoff à Fessenheim et organisée par les indignés du nucléaire, le gouvernement de Jean-Marc Ayrault voit s’opposer sur le nucléaire deux camps farouchement opposés.

D’un coté les légitimistes du PS, ou supposés tels, composés des premiers-couteaux de Martine Aubry et du premier ministre anti-nucléaire, soucieux, dans le but de savonner la planche du Président ou dans celui de respecter les accords passés avec EELV, de voir la centrale de Fessenheim fermée dans les plus brefs délais. Et de l’autre coté les nucléocrates acharnés en tête desquels a tenu à se distinguer notre cher Arnaud, suivi de près par l’ineffable Vals, parangon de la modernité et des méthodes répressives nostalgiques de l’ère sarkozyste, accompagné du très sensible et fin Bartolone.

Et entre les deux camps notre Président attendant comme toujours de voir dans quel sens le vent va souffler le plus fort.

Et la bagarre serait des plus acharnées. D’autant que les légitimistes seraient allés jusqu’à envisager une date. Plus précisément ils hésiteraient même entre le 21 décembre (solstice d’hiver, laïc) et le 25 décembre (noël) de l’année 2012. Une alternative des plus surprenantes si l’on considère que Noël est férié, mais qui l’est moins si l’on calcule que cette fermeture ce jour-là constituerait un bien joli cadeau provenant de la hotte hollandaise dans les chaussons qui se font de plus en plus usés des français.

Voilà pourquoi Arnaud Montebourg serait monté au créneau d’une manière si peu opportune et manifestement improvisée. D’autant que notre Arnaud aimerait à pouvoir diriger son ministère dans lequel il se sent en équilibre instable sans qu’il y ait trop de vague, voire de vague tsunamique, sur la question nucléaire.

Et bien le moins que l’on puisse dire, mon cher Arnaud, c’est que c’est plutôt raté !

D’autant qu’à ce qu’il parait il y aurait de très mauvais esprits, et pas seulement à EELV (et pourtant dieu sait si là il y en a), qui ont l’intention de souffler sur les braises. Surement de ces esprits libres et peu enclins à la théorie du suicide programmé de l’espèce humaine, comme on en trouve par exemple dans plusieurs composantes du Front de Gauche, pour qui entre le nucléaire et la bougie…il y a l’intelligence.

Mon cher Arnaud, parce qu’on en attendait pas moins de toi (mais bon à l’avenir méfie-toi un peu plus de Valls, qui, à ce qu’il parait, n’aurait pas goutté tes bourrades familières), à bon entendeur salut !

Et vraiment, mais alors vraiment… au plaisir !

Et puis tiens, un p’tit dernier à la santé des habitants de Fukushima, et de tous nos amis japonais !

 

  La caravane à vélo des indignés du nucléaire arrivera, si dié vé, à Fessenheim le samedi 8 septembre. Qu’on se le dise !

La caravane à vélo des indignés du nucléaire (de plus en plus inquiets)

JPEG

 

Et puis si vous ne l’avez pas encore signée et diffusée, cette pétition initiée par Pierre Fetet : Appel urgent pour éviter une nouvelle catastrophe nucléaire mondiale

Les Veilleurs de Fukushima

Et dans un autre genre : Bridget Kyoto - YouTube


Moyenne des avis sur cet article :  3.14/5   (28 votes)




Réagissez à l'article

12 réactions à cet article    


  • Guy BELLOY Guy BELLOY 3 septembre 2012 16:03

    Bonjour,
    Vous semblez fortement sensibilisé à la question de l’énergie nucléaire comme beaucoup.
    Cependant, inclure dans votre titre « ta 6è république..non merci » me paraît malheureux. On peut être contre le nucléaire tout en étant pour la 6è république. C’est d’ailleurs la seule voie vers une réelle démocratie.


    • Soi même Soi même 3 septembre 2012 20:34

      La 6ièmes République est une attraction, du fait que Sarkozy au congrès de Versailles à tuer la 5éimes en 2007 avec la complicité tacite des Socialistes.
      Si y a un jour une 6ièmes République, elle se fera sans cette bande de faux culs qui s’accapare notre légitimité.


    • pissefroid pissefroid 3 septembre 2012 18:02

      Pourquoi pas si la VI ème permet le référendum d’origine populaire ?


      • miha 4 septembre 2012 13:45

        Mais, depuis 2008, la constitution de l’actuelle Vème république permet le « référendum d’initiative populaire »... oui, oui

        enfin ce que les politiciens appellent un référendum d’initiative populaire : 1/5ème des députés peut proposer un référendum (les députés, pas les citoyens lambda), ensuite 4 millions 500 mille citoyens doivent signer (4,5 millions !!!!!!!) et hop ! on peut organiser un référendum.

        l’est pas belle, la démocratie ?

        En plus.... la loi n’a été voté qu’en janvier 2012 et le décret... ben on l’attend toujours.

        Il faudra bien plus que permettre un Référendum Citoyen pour que la constitution de la VIème république nous rapproche de la réelle démocratie... il faudra faire en sorte que les politiciens ne puissent plus continuer à se fo-tre de notre g-eule... pour ça, il ne faut pas que ce soit des politiciens qui écrivent la constitution., mais des citoyens qui seront ensuite inéligibles.


      • amiaplacidus amiaplacidus 3 septembre 2012 18:49

        Mais Montebourg a parfaitement raison.

        Le démantèlement des centrales existantes va procurer passablement de postes de travail et va coûter non pas un bras, mais plusieurs bras.
        Extrait de « http://fr.wikipedia.org/wiki/Site_nucl%C3%A9aire_de_Brennilis » :
        "En 1985, le réacteur est arrêté définitivement et EDF en prépare la phase de démantèlement. Le coût du démantèlement est évalué en 2005, à 482 millions d’euros par la Cour des comptes, soit 20 fois plus que l’estimation de la commission PEON qui est à l’origine du parc nucléaire actuel".

        Plus de 17 ans de travaux et le démantèlement n’est pas terminé, un coût effectif en 2005 20 fois plus élevé que le coût estimé, et maintenant, sans doute 30 fois plus. Que de postes de travail en perspective pour la suite du démantèlement du parc nucléaire français. Montebourg a donc bien raison de parler d’avenir ! Au passage, les entreprises participant au démantèlement se font sans doute du lard.

        Le coût du démantèlement n’a jamais été répercuté, sauf à titre anecdotique, sur le coût réel du nucléaire. Lorsqu’on le fera, on s’apercevra que le nucléaire est sans doute la source d’énergie la plus coûteuse qui soit.


        • colza 4 septembre 2012 09:57

          Le nucléaire sera abandonné le jour où EDF aura trouvé comment faire payer aux contribuables le coût du démantèlement des centrales, car le coût de ce démantèlement aurait du être provisionné par EDF et ne l’a pas été. D’où le malaise....

          Quant au Montebourg partisan d’une VIème république, il a disparu le jour où Montebourg est devenu ministre de la Vème. Le pouvoir corrompt, c’est certain !

        • bernard29 bernard29 3 septembre 2012 19:00

          Ce qui serait vraiment désappointant (! !) c’est que le héraut (Ayrault) de la VI République oublie son combat démocratique en ayant été appelé au gouvernement. Ce qui semble bien être le cas . 


          • travelworld travelworld 3 septembre 2012 23:51

            Le nucléaire a de l’avenir ? sans doute mais par la fusion !!!!


            • hunter hunter 4 septembre 2012 10:37

              Nucléaire et gaz de schiste !

              Montebourg = traître et collabo !

              Raus !

              H /


              • lloreen 4 septembre 2012 10:46

                Toutes les solutions aux problèmes de l’humanité sont disponibles dès maintenant.

                http://pesn.com/2012/07/13/9602134_Keshe_foundation_to_release_Magravs_tech nology_September_6_for_world_peace/

                L’ Iran dispose déjà de cette technologie et en a fait la brillante démonstration en cueillant le drone américain, bijou de leur haute technologie secrète.
                Les américains sont à genoux devant l’Iran pour récupérer leur drone.
                Comme le ridicule ne tue pas,il est piquant de relever le summum de la bêtise des « dirigeants » américains...

                 http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=xd4vGszQhJw

                Qui répliquent qu’ils ne sont pas sûrs que ce soit bien le drone américain....parce que c’est « secret »....(oui, regardez la vidéo... !).

                Et pour la désinformation,il est croustillant de voir que lors des « informations » américaines (propagande), la photo qui illustre le sujet du drone américain cueilli en Iran est un avion furtif..... ! (autre fruit de la technologie « secrète »... !)


                  • Magnon 4 septembre 2012 15:03

                    @Samba
                    La filière d’avenir, c’est la pauvreté !
                    Quand le nucléaire sera mort, le pétrole sera à 250 $ le baril, à part les riches, personne ne pourra se payer le chauffage et les déplacements, même pas en train, car vu le coût de l’électricité, ils seront revenus au Diesel !
                    Oui, vous me direz, il y a les éoliennes, qui produisent 20% du temps, pour avoir de l’électricité le reste du temps, il faut avoir de l’électricité thermique !
                    Sauf qu’une centrale thermique, c’est un groupe électrogène, on tourne la clef et ça marche, avec seulement une centaine de salariés, au lieu de 1000 pour une tranche nucléaire !
                    Le coût principal, c’est le gaz acheté à Mr Poutine !
                    Les pauvres vous dirons merci, ils ne mourront que de misère, alors que peut être, il avait une chance, ou une malchance... sur 100 000 ou 1 000 000 de mourir de la radioactivité artificielle !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès