Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > « Arrêter de cumuler en 90 jours, c’est possible ! »

« Arrêter de cumuler en 90 jours, c’est possible ! »

Oui le cumul des mandats est une addiction.

Pour la seule Assemblée Nationale, 339 des députés élus en 2012 en sont victimes. Parmi eux se distinguent les 179 socialistes qui s'étaient engagés à renoncer à tout mandat excécutif local avant fin septembre 2012.

Députés et sénateurs socialistes, vous avez de la chance ; la date a déjà été décidée. Celle du 30 Septembre 2012. Le site "Cumul Info Service" est pour vous et vous propose, en 90 jours et avant la date limite du 30 septembre, de vous délester de votre surplus d'activité qui est « grave pour la démocratie ».

Imaginé par le collectif Participe Futur, sur le modèle d'un célèbre site de lutte contre le tabac, Cumul info Service propose une plateforme aux élus pour les aider à "arrêter de cumuler". 

Rien ni manque,

- les symptomes de la maladie  ; « La phobie d'être battu à une élection, la peur du vide, le besoin d'activité, etc. »,

- des conseils pratiques,

- le déroulé des étapes à franchir ; je me motive, j'arrête , je tiens bon....

- des paroles d'experts ; deux parrains, Bastien François, constitutionnaliste, et Marc-Olivier Padis, directeur éditorial du think-tank Terra Nova, proposent leur regard d'experts « reconnus dans la lutte contre le cumulisme » dans des entretiens vidéo.

- des témoignages de cumuleurs, ( Celui de Bernard S. par exemple, vingt ans de cumul : « Me voici “simple député”, ça fait bizarre. Ceci étant, je me raccroche à l'idée que j'ai fait mon temps en tant que maire. Une de mes adjointes a été élue à ma succession la semaine dernière. Je suis RA-VI ! Elle me rappelle le jeune et fringuant élu que j'étais lorsque j'ai succédé à mon père à la tête de la mairie il y a trente ans ! »)

- mais aussi des réponses aux questions et angoisses qui assaillent les élus tout au long du programme de sevrage.

Vous aussi vous pouvez aider l'élu proche de chez vous, en lui envoyant "une carte d'encouragement" du site Cumul-info-service. 

Voilà, une trés bonne initiative et un moyen efficace pour agir contre le cumul des mandats. Les élus vont bientôt se retrouver en Université d'Eté pour préparer la rentrée pendant laquelle ils devront laisser leurs mandats supplémentaires. Aidez les à tenir leur promesse !!


Moyenne des avis sur cet article :  4.38/5   (13 votes)




Réagissez à l'article

6 réactions à cet article    


  • Leo Le Sage 14 juillet 2012 05:29

    Ah d’accord.
    Ca aurait été encore mieux si cet article était sorti plus tôt avant les élections par exemple.
    Il aurait suffit de demander au candidat futur député de dire si oui ou non il va être un cumulard ou pas.
    Dans le cas positif, on lui aurait donné cet info...

    Cordialement

    Leo Le Sage


    • amiaplacidus amiaplacidus 14 juillet 2012 07:20

      Pourquoi interdire les cumuls ?

      Il suffit simplement de n’autoriser des rémunérations, indemnités, compensations de frais, frais de représentation, ..., que pour UN SEUL mandat électif, au choix du cumulard.

      On va voir très vite, comme par magie, le nombre de cumuls d’effondrer et passablement de places se dégager pour les mandats les moins « payants ».


      • Michel DROUET Michel DROUET 14 juillet 2012 08:47

        La limitation du montant des indemnités des cumulards est déjà effective, avec le succès que l’on constate.

        Le cumul ne repose pas uniquement sur ce seul ressort, il y a aussi le mythe de l’homme politique providentiel (rarement de la femme, vous l’aurez constaté...), les calculs des partis politiques qui mettent en avant les politiciens de « métier », la vanité également, et l’idée selon laquelle un élu dans plusieurs assemblée saura donner le coup de piston nécessaire à un dossier, à une dérogation,etc.., comme quoi, l’électeur participe également à cette vaste foutaise du cumul utile.


      • bernard29 bernard29 14 juillet 2012 10:23

        tout à fait d’accord avec Michel Drouet.
        C’est de plus une question de clarification vis à vis de la responsabilité politique personnelle du titulaire du mandat comme de la compétence spécifique des diverses institutions. . 
        Respecter un mandat c’est aussi savoir à quoi ce mandat sert, 


      • HELIOS HELIOS 14 juillet 2012 18:24

        Sans oublier l’aspect economique... car un cumulard, député/senateur - maire, par exemple... ne peut effectuer son boulot a la mairie et il embauche un ou des assistants, qui vont couter cher a la ville donc aux habitants qui paient les salaires.
        Mais le « maire » s’enfiche completement car cela a pour lui beaucoup d’interet. Les « assistants » ainsi embauchés forment la nouvelle génération d’hommes politiques qui perpetueront cette pratique inadaptée a la democratie et seront eternellement reconnaissant a ceux qui leur ont mis le pied a l’etrier. Voila comment se reproduisent les cumulards !

        C’est sans doute cela l’enracinement regional et la proximité du terrain !!!!!!!!!


      • citoyenrené citoyenrené 14 juillet 2012 20:02

        Excellent !

        l’humour est une arme redoutable

        « aidez votre député à arrêter » avec l’image, et « cumul-info service » ah c’est très marrant, j’en ris encore bêtement,

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès