Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Arrêtez de nous prendre pour des cons !

Arrêtez de nous prendre pour des cons !

Ce titre s’adresse à tous ceux qui participent de près ou de loin aux destinés tragiques de l’Europe et plus précisément de la France. Implicitement cela veut dire, en gros, que nous savons que nos destins sont surtout entre les mains de la finance mondiale. Mais plus encore, cette mise en garde s’adresse également à tous les caudataires de la finance, je veux nommer les politiques et tous leurs affidés.

Bien sûr la liste serait trop longue et non-exhaustive puisqu’elle concerne autant la droite que la gauche qui officient, à tour de rôle et depuis des décennies, à la lente mais réelle dégradation de la France, de son tissu économique et social, de son autorité et de sa place à l’échelon Européen et mondial.

Il faut se rendre à l’évidence, c’est la finance qui depuis des décennies mène les débats et le monde, non pas les politiques. C’est elle qui a mis en place, avec l’aide des politiques serviles et corrompus, cette interdiction en 1973 d’emprunter à sa banque centrale (banque de France). C‘est encore la finance qui s’est octroyé, petit à petit, ce droit de pouvoir prêter de l’argent qu’elle ne possède pas. C’est toujours elle qui a participé à ces montages, ces usines à gaz, que sont les multinationales, les trusts, holdings et autres filiales qui planquent leur argent volé aux contribuables et aux Etats dans les paradis fiscaux, ceci avec la bénédiction des politiques, genre CAHUZAC.

L’austérité, les coupes sombres dans les budgets des Etats, l’appauvrissement des ménages, la dette publique, les privatisations sont les directives de la finance.

Enfin, c’est la finance qui, en France comme aux Etats Unis, finance les campagnes électorales, en particulier les présidentielles. La finance sera ainsi sensible au renvoi de l’ascenseur !

Si je devais, à ce stade de ma démonstration, apporter une conclusion, un remède, je dirais : Abolissons la finance et la corruption en limogeant les politiques.

L’envie ne m’en manque pas, et je ne suis pas le seul à le penser. Le problème c’est qu’il n’y pas que la finance à nous prendre pour des cons, il y a aussi tous les caudataires, qui eux sont accrochés au pouvoir comme des moules sur un rocher. La finance possédant les moyens financiers, elle corrompt à volonté les politiques. Pour ceux qui ne croiraient pas à cela, visionnez cette vidéo

http://ma-tvideo.france3.fr/video/iLyROoaft2Gq.html où vous jugerez par vous-même de l’infiltration et de la puissance des lobbies dans l’appareil politique étatique. (La finance étant le lobby le plus puissant de tous les lobbies).

Outre la corruption exercée pour affirmer leurs pouvoirs, la finance et les lobbies mettent en place, et à des postes stratégiques des personnes comme Mario DRAGHI à la BCE, Mario MONTI ex-président du conseil en Italie et Loukas PAPADIMOS en Grèce. Trois banquiers formés initialement chez Goldman Sachs, laquelle a aidé la Grèce à dissimuler des milliards d'euros d'emprunts d'Etat pour faire partie de l’Europe !

 

D’autres avant moi y avaient également pensé, à se passer des banques, et pas des moindres :

 

Henry MAKOW

Les banquiers gouvernent le monde grâce à la dette qui correspond à l'argent créé à partir du néant. Ils ont besoin de gouverner le monde pour s'assurer qu'aucun pays ne faiblisse ou ne tente de les renverser. Aussi longtemps que les banques privées, au lieu des gouvernements, contrôleront la création de l'argent, la race humaine sera condamnée. Ces banquiers et leurs alliés ont tout acheté et tout le monde.

 

Napoléon BONAPARTE, Empereur Français (1769-1821)

Lorsqu'un gouvernement est dépendant des banquiers pour l'argent, ce sont ces derniers, et non les dirigeants du gouvernement qui contrôlent la situation, puisque la main qui donne est au-dessus de celle qui reçoit ... L'argent n'a pas de patrie, les financiers n'ont pas de patriotisme et n'ont pas de décence, leur unique objectif est le gain.

 

Abraham Lincoln, Président des Etats Unis, assassiné.

Le gouvernement devrait créer, émettre, et faire circuler toutes les devises et tous les crédits nécessaires pour satisfaire les dépenses du gouvernement et le pouvoir d'achat des consommateurs. En adoptant ces principes, les contribuables économiseraient d'immenses sommes d'argent en intérêts. Le privilège de créer et d'émettre de la monnaie n'est pas seulement la prérogative suprême du gouvernement, mais c'est aussi sa plus grande opportunité.

 

Sir Josiah Stamp, Directeur de la Banque d'Angleterre 1928-1941 (réputé 2e fortune d'Angleterre à cette époque)

Le système bancaire moderne fabrique de l'argent à partir de rien. Ce processus est peut-être le tour de dextérité le plus étonnant qui fut jamais inventé. La banque fut conçue dans l'iniquité et est née dans le pêché. Les banquiers possèdent la terre. Prenez-la leur, mais laissez-leur le pouvoir de créer de l'argent et en un tour de mains ils créeront assez d'argent pour la racheter. Otez-leur le pouvoir, et toutes les grandes fortunes comme la mienne disparaîtront et ce serait bénéfique car nous aurions alors un monde meilleur et plus heureux. Mais si vous voulez continuer à être les esclaves des banques et à payer le prix de votre propre esclavage, laissez donc les banquiers continuer à créer l'argent et contrôler les crédits.

Ces citations, parmi tant d’autres, empruntes de vérités, sont de nature à nous inciter et nous questionner sur notre dépendance au pouvoir de l’argent et de notre possible mobilisation pour s’en exonérer, s’en détacher.

L’objectif premier, serait de recouvrer la démocratie, la vraie, non pas cette parodie de démocratie qu’est la démocratie représentative. A ce sujet, visionnez cette vidéo qui passe en revue les maux qui nous assaillent et nous asservissent en même temps que de proposer des solutions : http://www.onnouscachetout.com/interview-onct-de-dominique-tonin

La démocratie dont l’origine Grecque est : Démos : le peuple, et Kratos : le pouvoir, donc le pouvoir PAR et POUR le peuple, cette démocratie donc, ne saurait nous être restituée par ceux là même qui nous l’ont volée, à savoir la finance et leurs affidés, les politiques corrompus.

Il faudra donc aller la chercher cette démocratie rédemptrice, et avec les dents !

Comment ? Par les urnes, ce serait plus démocratique et moins casse gueule.

A la suite de quoi, afin de ne pas retomber dans les mêmes carcans, les mêmes dépendances, les mêmes aliénations, mettre en place une autre forme de gouvernance qui fasse table rase du passé et de ses pratiques dévastatrices calquées sur le nouvel ordre mondial.

Toutes les hypothèses sont ainsi permises, y compris celle du tirage au sort afin de remplacer ces parlementaires godillots et serviles. La réécriture de la constitution pour une 6ème république, un passage obligé. Mais par ceux qui exercent le pouvoir, mais par le peuple lui-même.

Voire même, se pencher sur l’éventualité de ne pas rembourser les dettes publiques, lesquelles aux dires des spécialistes, ne seront de toute manière jamais remboursées. Cela nous ferait entre autre une économie annuelle d’environ 80 milliards que sont les intérêts de la dette pour la France. Intérêts qui sont du reste payés à ceux qui prêtent de l’argent à l’Etat, sous forme d’obligations, ceux là même qui planquent cet argent dans les paradis fiscaux.

De fait, ils gagnent sur deux tableaux, en ne payant pas l’impôt et en engrangeant les bénéfices des intérêts. L’équivalent d’environ 1 800 milliards a été versé en intérêts de la dette publique depuis une trentaine d’années. Pratiquement autant que la dette elle-même, aujourd’hui autour de 1 900 milliards.

Puisque les banques qui, en plus de détenir le monopole, ne jouent pas le jeu en matière d’investissements et de soutiens auprès des industries et des ménages, il serait souhaitable qu’elles disparaissent au profit des Etats respectifs. Pensez que la BCE en 2011 a débloqué 1000 milliards à 1 % aux plus grosses banques Européennes, à peine 10 % de cette somme colossale a profité à la relance et aux prêts, le reste est allé dans les paradis fiscaux et à la spéculation.

De ce constat, résulte et confirme la collusion, l’entente tacite et malsaine, qui existe entre la BCE, le FMI, les banques et les Etats membres qui, par l’entremise des Chefs d’Etats et des ministres des finances respectifs (Pierre MOSCOVICI pour la France), acceptent de tels agissements de la part des banques. On est donc très loin de “mon ennemi la finance“, qui plus est de l’éradication des paradis fiscaux qu’aucun gouvernement n’aura le courage de faire, pas plus que Bruxelles.

Quelques chiffres, quelques réflexions susceptibles de faire comprendre les raisons de la réciprocité de notre dépendance à la finance :

· A ce jour, aussi grosses soient-elles, aucune banque ne saurait survivre à un boycott des prêts d’une durée de 6 mois (industries + ménages).

· Toutes ont été, à un moment ou à un autre, aidées avec des deniers publics.

· Plus de 90% de l’argent sale généré par la drogue, la prostitution, le racket et les jeux, en particulier, transitent et sont blanchis par les banques via les paradis fiscaux.

 

Mais sachez également, que dans le droit international, il est écrit ceci :

“ Il y a lieu de ne plus rembourser la dette s’il y a :

· Etat de nécessité, danger pour la population (Grèce, Chypre, Italie, Portugal, Espagne).

· Si les droits humains sont supérieurs aux droits financiers (Grèce, Chypre, Italie, Portugal, Espagne).

· Selon la légitimité ou l’illégalité de la dette. “

 

Se défaire des banques et de leurs caudataires, revenir à la période de 1973 en matière d’autonomie financière des Etats, semble être, non seulement une évidence mais une urgente et sage décision.

Mais ces décisions, aucun gouvernement n’est capable de les prendre. Seuls les citoyens seraient capables de le faire, parce qu’ils ne sont en rien les caudataires de la finance, mais les victimes.

Alors, j’en entend déjà avancer le fait que liquider les banques, ou les racheter à l’euro symbolique, ferait écrouler le système économique et ruinerait les foyers. De toute manière, compte tenu qu’aucune dette n’est remboursable, que les banques sont connectées entre elles, et que l’effondrement général serait inéluctable, nous ne ferions qu’anticiper la fin, les dettes s’annulant les unes aux autres.

Pour ce qui concerne les foyers, chaque compte étant d’ores et déjà assuré par l’Etat à hauteur de 100 000 euros.

De plus l’économie réalisée par le non paiement de la dette publique (environ 80 milliards), saura pallier à dédommager l’éventuelle perte sur les comptes bancaires et à doper l’économie par le biais de prêts aux industries et aux ménages, au taux directeur de 1 %.

D’autres pays ont choisi de ne plus rembourser leurs dettes, ce sont l’Islande, l’Argentine et l’Equateur. Ils ne sont pas plus mal lotis que ceux de l’euro-zone à ce jour.

Depuis que le FMI et les caciques de Bruxelles sont au chevet de la Grèce sur son lit de mort, leur dette pesait 175 % du PIB en 2012, contre 107 % en 2007 !

Ce, malgré les 100 milliards de dette annulée en 2012 ! Cherchez l’erreur ?

Si c’est ça une Europe qui fonctionne, je n’y comprends plus rien !

Si en plus d’annuler les dettes des Etats membres, ces derniers voulaient réellement s’occuper de combattre ou éradiquer les paradis fiscaux, c’est 1000 milliards de plus par an qui profiteraient à l’économie de la zone euro ! Une paille ! (80 à 100 milliards pour la France).

Mais peut-on demander à la finance et à ses caudataires de scier la branche sur laquelle ils sont confortablement assis pour admirer leur suprématie ? Je ne le pense pas !

La question reste cruciale aux peuples Européens, continuer à subir le diktat de la finance et des politiques et mourir à petit feu, ou bien mettre un coup de pied dans la fourmilière et repartir de zéro et sur d’autres bases plus saines et tournées résolument vers les peuples et leurs aspirations ?

Dans l’immédiat, nous Français, avons “du pain et des jeux “ et nos frigos pleins. Pendant que d’autres, en France, connaissent âprement les premiers effets des politiques d’austérité, du pouvoir d’achat en berne, des délocalisations, de la flexibilité de l’emploi, du chômage dans une chute vertigineuse et durable, et de l’impossibilité à joindre les deux bouts en fin de mois. C’est à eux que je pense. C’est pour eux qu’il faut se battre et faire en sorte que d’autres précaires ne viennent gonfler la liste.

N’en déplaise à François HOLLANDE et son gouvernement pléthorique, l’embellie n’est pas pour demain. La lente et interminable descente aux enfers ne pourra pas s’inverser sans des décisions osées et responsables comme celles avancées ci-dessus (ou d’autres). De toute évidence, remonter cette pente prendra au moins autant de temps que nous avons mis à chuter.

Ce n’est pas plus la droite, ex-caudataire de la finance, dont son chef charismatique fait depuis un an des conférences pour les grands groupes financiers, telle la Goldman Sachs, qui pourra également nous sortir de la merde dans laquelle ils nous ont mis, dixit Beppe GRILLO pour l’Italie.

En effet tous ceux qui pensent que la gauche comme la droite pourraient nous sortir de cette situation désespérée, sont soit de doux rêveurs, soit des moutons de panurge sympathisants ou adhérents UMPS.

Ne parlons pas plus des extrêmes minoritaires et souvent “persona non grata“ dans la sphère politique, sans possibilité d’union, donc sans lendemains.

Même si je ne m’en réjouis pas, je pense que la lente dégradation de la zone euro continuera – lobby financier oblige – et qu’à l’horizon 2017 le constat n’en sera que plus catastrophique, plus amère, plus détonnant.

Ayez cette certitude, aucun des pays de l’euro-zone n’est en démocratie, mais sous le joug d’une dictature économique appelée “ CRISE“ entretenue par bon nombre de nos politiques. C’est pour ces raisons qu’il faut, accessoirement aussi, qu’ils arrêtent de nous prendre pour des cons !

Quiconque n’a pas compris tout ce qui précède, est dans le déni de réalité ou à l’UMPS.

Il reviendra alors au peuple Français, en 2017, de faire ce coup-ci le bon choix en matière de choix électoral et d’en assumer, à terme, les joies ou la gueule de bois.

 Dominique TONIN

JPEG - 198.5 ko
« Dégâts du capitalisme » (CC BY-NC-SA 2.0)
photo de : un singe qui parle http://www.flickr.com/photos/28741593@N04/

Moyenne des avis sur cet article :  4.67/5   (97 votes)




Réagissez à l'article

137 réactions à cet article    


  • Daniel Roux Daniel Roux 21 mai 2013 10:38

    Un coup de gueule, ça fait toujours du bien.

    Un sondage réalisés en 2012 lors des dernières élections présidentielles à révéler que 47,5% des électeurs votaient contre leurs intérêts premiers, 1% pour et 51,5% pour le moins pire.

    De là à en conclure que les cons sont parmi nous, il n’y a qu’un pas que je ne franchirai pas.

    Le système est bien verrouillé et il est peu probable que ce qui marche très bien pour l’oligarchie soit réformé.

    Nos « représentants » auprès des parlements français et européen sont choisis en fonction de leur souplesse d’échine et des services rendus aux chefs de partis quasi mafieux. Partis subventionnés par nos impôts à un niveau décidé par les partis eux-mêmes. Il existe d’autres sources de financement tel que les rétro commissions sur ventes d’armes (frégates de Taïwan, sous-marins du Pakistan et tant d’autres...) et les « cadeaux » offerts par de riches sponsors qui viendront, plus tard, se rappeler aux bons souvenirs de leurs poulains.

    En réalité, tout le système politique et financier est pourri jusqu’à la moelle.

    http://www.agoravox.fr/actualites/economie/article/des-paradis-aux-enfers-de-la-84586

    Le tirage au sort des représentants sur le modèle des jurys d’Assises serait une solution démocratique mais on voit mal ceux qui tiennent le manche, l’abandonner sans se battre comme des chiffonniers.


    • Dominique TONIN Dominique TONIN 21 mai 2013 13:11

      Merci pour vos commentaires qui se rapprochent des miens et plus globalement de ceux qui oeuvrent, dès maintenant, pour un retour à la démocratie, la vraie.

      Je suis également d’accord sur le fait que finance et politique sont à vomir et ont complètement pourri le système. D’où l’idée de les combattre car, vu notre nombre en Europe, ils ne feront pas le poids !
      Puisque des factotums de l’Elysée lisent également AV, qu’ils disent à François HOLLANDE de modifier le système des parrainages, s’il lui reste une once de courage.

    • Razzara Razzara 21 mai 2013 17:41

      Très juste commentaire Daniel Roux.

      Mais,« ... ceux qui tiennent le manche, l’abandonner sans se battre comme des chiffonniers », écrivez-vous . Que neni ! Ils ne se battent pas entre eux, pas du tout, puisqu’ils ont en réalité tous le même objectif : perdurer et continuer à en croquer. Ils jouent leurs rôles, font semblant de s’affronter comme dans un théâtre de l’absurde, tout en appartenant tous à la même caste.

      Par contre, ils feront absolument tout pour que nous nous nous battions entre nous comme des chiffonniers. Et si c’est jusqu’à la mort même des sociétés humaines, ce sera sans scrupules ni état d’âme puisque les plus malades et déterminés d’entre eux seront alors en mesure, imaginent-ils, de pousser leur soif inextinguible de pouvoir. Diviser pour régner n’est pas une devise nouvelle, mais elle est toujours aussi efficace. N’est-ce pas ?

      Cordialement

      Razzara


    • lambda 21 mai 2013 19:02

      @ dominique Tonin


      Le retour à la démocratie ne peut se faire à mon sens avec les mêmes chevaux de retour qui sont professionnels de la politique de gauche ou de droite d’extrême gauche ou d’extrême droite

      Il faut changer le système et instaurer une 6ème république à la sauce Mélenchon ne rendra pas la démocratie au peuple

      Il faut que ce soit le peuple qui prenne les affaires de la République en mains

      Mais il est sans doute trop tard, tout est déjà entre les mains de Bruxelles qui s’apprête via le Marché Transatlantique à donner l’Europe à Washington

      Notre servitude est déjà programmée

       Si une conscience collective de résistance pouvait se lever et mettre en oeuvre le plan C d’E.Chouard, alors nous pourrions espérer un vrai changement de système qui redonnerait le pouvoir aux citoyens




    • perlseb 21 mai 2013 20:09

      Mais il est sans doute trop tard, tout est déjà entre les mains de Bruxelles qui s’apprête via le Marché Transatlantique à donner l’Europe à Washington
       
      Nous sommes tous là, il n’est jamais trop tard... Entendons-nous sur une date, par exemple le 14 juillet 2013, et assiégeons à la fois le palais de l’Elysée, le Palais Bourbon, et le Palais du Luxembourg pacifiquement. Si on est des millions et qu’on reste jusqu’à en occuper nous-mêmes les lieux, c’en est fini de la 5ème république.

      Le seul problème, c’est que les réunions internet sur fesses de bouc donnent lieu à des apéros saucissons / pinard sans intérêt. Tant que le peuple pense à manger et à boire, la finance a raison d’en profiter.

      Bien sûr, après, on met en place la vraie démocratie et on aborde tout de suite les sujets tabous que la presse officielle n’aborde jamais (droit de battre la monnaie, libre-échange, etc...). Il faudra savoir que nous serons attaqué de toute part par toutes les autres nations (les peuples nous envieront dans un premier temps, mais leurs dirigeants chercheront à nous détruire par tous les moyens pour eviter l’effet domino qui les supprimerait) : il faudra donc compter sur une relative autarcie pendant un certain temps, ce que la France a toujours su faire et peut encore faire (dans la mesure où l’on ré-apprend à se passer du pétrole : donc, il faudra assumer, retrousser ses manches et redevenir solidaires).


    • Dominique TONIN Dominique TONIN 22 mai 2013 08:36

      LAMBDA,

      Vous avez mille fois raison. Pour que le peuple puisse reprendre les rênes du pouvoir il faut virer tous les professionnels de la politique, MELENCHON y compris, carrièriste comme les autres et qui joue, je pense, un double jeu.
      C’est ce que prône Etienne CHOUARD puisque je lis tout ce qu’il écrit et je pense réciproquement. Nous nous connaissons.


    • Dominique TONIN Dominique TONIN 22 mai 2013 08:55

      PERISEB,

      Je ne pense ps que tous monter à Paris serait la solution. Tous ! Qui ?
      De plus, monter à Paris demande une organisation, des frais. Arrivés à Paris, il y aura le service d’accueil, 5000 CRS et Gendarmes mobiles. Et puis la manifestation, même si vous êtes pacifiste, pourrait dégénérer. Il existe dans les banlieues des jeunes qui n’attendent que ça pour casser du flic et des vitrines ; Non seulement le discrédit sera jeté sur les organisateurs et de plus il faudra payer la facture du mobilier urbain des gueules cassées et autres dégâts collatéraux.
      Je pense qu’il faut, comme le disent certains internautes, prendre le pouvoir par les urnes, càd en votant pour un candidat qui ne sera pas issu de ceux que l’on connaît à ce jour, et qui dans son programme aura cette vision exclusive du remplacement des élus actuels par des gens du peuple. Lesquels gens du peuple auront une tout autre vision sur la politique menée aujourd’hui. La finance et les politiciens ne peuvent ps faire le poids contre le peuple. A fortiori contre les peuples Européens comme je suis entrain de le faire en ce moment !
      Nous y travaillons d’ores et déjà.

    • lambda 22 mai 2013 09:35

      @ Dominique Tonin


      Vous avez la chance de connaitre E.Chouard

      Il s’est toujours refusé à être leader mais seulement promoteur de la démocratie athénienne et je pense que son retrait momentané pour écrire un livre a été dicté par la crainte d’être récupéré par différents mouvements soraliens et autres qui auraient repris en leurs groupes ses idées, ce qui aurait été une trahison intellectuelle envers lui

      qu’en pensez vous ?

      Je souhaite qu’une majorité de citoyens s’interesse à ses travaux et en fasse cause commune

      Cordialement


    • perlseb 22 mai 2013 10:24

      Je pense qu’il faut, comme le disent certains internautes, prendre le pouvoir par les urnes
       
      Oui, ça serait tellement mieux. Mais le système est blindé : les 500 signatures, ce n’est pas le peuple qui les donne mais des élus, des représentants du système représentatif justement. Alors on se mord la queue.

      Pour la réception d’une manifestation par les CRS, il est clair que la date du 14 juillet est peut-être mal choisie. Prenez le 21 juillet, arrivée du Tour de France, qui vous empêchera d’allez être un badaud, admirer les champions cyclistes ? Après, si au lieu de s’éparpiller, la foule ne fait qu’augmenter, les CRS ne peuvent être que dépassés. Il est clair aussi que le service d’ordre devra être intégré à cette manifestation pour casser les casseurs. Bref, ce n’est pas évident du tout, je le concède.

      Nous ne sommes pas dans une démocratie, donc il y a peu de chances qu’on puisse obtenir une démocratie ... démocratiquement (par les urnes). J’aimerais bien rêver, si un candidat réussi à sortir, il a effectivement tout mon soutien, mais attention : aucun programme si ce n’est la démocratie (comme dit Chouard). D’abord on rassemble tout le monde sur l’idée démocratique pour renverser le système, ensuite on reprend nos divisions et on les exprime avec le nouveau système.


    • lambda 22 mai 2013 11:56

      @ perselb

      L’article 35 de la Constitution de 1793 prévoit le droit au peuple de dégager leurs gouvernants

      Article 35. - Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs.

      Les nouveaux négriers se trouvent à Bruxelles et faisons comme les esclaves noirs, libérons nous du joug de ceux qui nous mettent en servitude

      Les vrais maitres sont Wall Street, les fonds de pensions, les multinationales et sans leurs zèlés serviteurs leur système s’effondrera

      C’est donc bien leurs bras armés que sont Barroso, Von Rampuy et leur clique qu’il faut détruire avant qu’ils ne nous détruisent totalement

      La prise de conscience nécessaire à cette action n’est pas encore arrivée à maturité et c’est pourtant une question de temps car ils ont un temps d’avance !






    • appoline appoline 22 mai 2013 13:09

      Ce qu’il faudrait faire ? Déboulonner la tête, les têtes devrais-je dire. Fliquer les réunions du bilderberger, faire en sorte qu’ils cessent de se réunir et décider ainsi de notre avenir, enfin, celui qu’ils tentent de nous imposer depuis des années. Il y a aussi le CFR et la trilatérale ; il faut virer tout cela, comment ? Dans un premier temps, rendre l’information publique, peu de français connaissent leur existence et encore moins savent quels sont réellement leurs desseins. Mais il n’y a rien de bon à la clé


    • Dominique TONIN Dominique TONIN 22 mai 2013 13:24

      Lambda,

      Oui, j’ai rencontré une seule fois E.CHOUARD, certainement à cause de la méditerranée qui nous sépare.
      Etienne est un intellectuel au sens propre du terme, chercheur, essayiste etc et peut être même, bientôt écrivain. Mi 2011, je lui avais proposé d’écrire un ouvrage à 4 mains. J’ai compris que cela le gênait, je n’ai pas insisté et l’ai écrit seul,je cherche un éditeur.
      Il m’a également dit qu’il ne souhaitait pas être candidat, c’est pas son truc, c’et le mien et le lui ai dit. Il n’a pas non plus dit qu’il me soutiendrait, il est à la fois méfiant et pudique, je pense. Mais c’est qqu’un que j’apprécie bcp car c’est une encyclopédie ouverte à lui seul.
      De plus avec ses lectures, son job, son parapente et ses conférences, il est très pris.
      Je ne manquerai pas de le solliciter au moment opportun et ttes les bonnes volontés seront utiles, y compris la vôtre. Merci

    • lambda 22 mai 2013 13:28

      @ appoline

      « peu de français connaissent le CFR la Trilatérale et Bilderberg » mais avez vous remarqué leurs réactions quand on les brieffe sur ces groupes qui nous dirigent  ?

      Souvent ils nous prennent pour des adeptes de la théorie du complot, sans même chercher à savoir l’impact de ces gouvernances occultes sur nos vies et le futur de leurs enfants

      Ils ne se rendent pas compte qu’en jouant l’ignorance ils condamnent leurs enfants à vivre en esclavage

      Les médias alignés , bras armés de la mafia mondialiste se chargent d’anesthésier la conscience collective et ils ont de gros moyens et technique pour y parvenir






    • lambda 22 mai 2013 18:12

      @ dominique Tonin


      ayant visionné votre vidéo sur ONCT j’ai apprécié votre référence à De Gaulle qui très justement disait que la politique est trop importante pour la laisser aux mains des politiques

      Les politiques nous ont trahi et ont transféré notre souveraineté à leurs maitres

      Vous avez développés des idées qui correspondent en effet à celles d’E.Chouard

      Je vous souhaite bonne route   smiley


    • Croa Croa 23 mai 2013 00:05

      « Je pense qu’il faut...//... prendre le pouvoir par les urnes  »

       smiley smiley smiley smiley smiley smiley

      La finance détiens les médias, ne sais-tu pas ?


    • Dominique TONIN Dominique TONIN 23 mai 2013 00:36

      LAMBDA,

      Merci bcp pr vos encouragements.

    • Dominique TONIN Dominique TONIN 23 mai 2013 00:39

      PERISEB, 


      C’est exactement ça.

    • subliminette subliminette 21 mai 2013 11:56

      Bravo pour ce « coup de gueule » que je partage.

      Je suppose que vous appelez à voter Mélenchon. OK. Mais Mélenchon semble être pour une immigration massive.
      Qui peut oser dire qu’une immigration massive est bonne pour le peuple ? Une main d’oeuvre abondante fait mécaniquement baisser les salaires, augmenter les loyers. C’est une mesure favorable au MEDEF qui rêve de nous tranformer en petits soldats de plomb : tous coulés dans le même moule, vite fabriqués et marchant du même pas (de l’oie pour certains).

      Qu’est-ce qui nous garantit que voter Mélenchon c’est comme faire une révolution ? Qu’il ne se fera pas happer lui aussi par la « real politic » ?

      Après le social traître il devient difficile de croire à quoi que ce soit sinon au pouvoir des armes.


      • Dominique TONIN Dominique TONIN 21 mai 2013 13:27

        Raté Sublliminette, je ne bande pas MELENCHON, je ne roule pas pour MELENCHON.

        Pourquoi ? Eh bien je vais vous le dire !
        Il est un dissident, et si ma défiance envers tous les politiques confondus n’est plus à démontrer, je me méfie encore plus des dissidents.
        Il est Franc-maçon, et je pense que ces derniers usent de leurs obédiences à des fins personnelles et corporatistes. parfois même contre l’intérêt collectif.
        Il use d’un emploi fictif à l’assemblée Européenne, dixit Dany le rouge et confirmé par J . Bové et ça je ne le supporte pas.
        Il cultive à l’endroit de MLP (pour laquelle je ne roule pas plus) une haine viscérale, limite pathétique.
        il a un positionnement par rapport à HOLLANDE pour le moins ambigu. Après avoir appelé à voter pour lui en 2012, il dit ne pas vouloir faire partie de ce gouvernement, pour finalement dire en avril 2013 qu’il était prêt à prendre le poste de 1er ministre ! Comprend qui veut !
        Non, je roule pour la démocratie, celle que j’ai explicitée dans l’interview qu figure dans le corps du texte ci-dessus. Tout simplement.
        Et si, par hasard HOLLANDE changeait le système des parrainages pour 2017, je serai certainement candidat.


      • Mmarvinbear Mmarvinbear 21 mai 2013 14:34

        C’est sincèrement si dur de réunir les voix de 500 personnes ?


        Il y a 40 000 personnes en France qui ont le droit de présenter un candidat à la Présidentielle. 

        Vous n’êtes pas capables de convaincre 1,25 % de ce total ?

      • nicolas_d nicolas_d 21 mai 2013 15:16

        @bear

        Vous n’avez donc rien compris...


      • Rounga Roungalashinga 21 mai 2013 16:05

        C’est sincèrement si dur de réunir les voix de 500 personnes ?

        Ben oui.


      • Dominique TONIN Dominique TONIN 21 mai 2013 17:27

        A celles et ceux qui pensent que c’est facile de réunir 500 parrainages, ques chiffres.

        1- les deux tiers des maires ne donnent leur parrainage à personne par peur d’être catalogués.
        2- la collecte des signatures coûte en moyenne 40 000 € sans compter le temps passé, ce qui n’est pas donné à tout le monde !
        3- En revanche, l’UMPS qui reçoit des primes conséquentes après chaque vote, engrange en moyenne 3 à 5000 signatures qui viennent directement des élus et sans frais.
        4- Qd vs faites le décompte, il reste peu ou prou 6 à 10000 signatures disponibles pour les autres candidats.
        Ces parrainages sont le système le plus inique qui puisse exister et que vraisemblablement HOLLANDE n’est ps prêt de modifier car il profite trop bien à l’UMPS. Ce n’est pas par hasard qu’à chaque présidentielle le FN peine à les rassembler.
        Précisions : Les parrainages supplémentaires (au-delà d 500) reçus par l’UMPS, servent à aider les petits candidats caudataires, genre BORLOO, BOUTIN, MELENCHON et j’en passe. Ceux qui se désisteront pour l’UMPS.
        Est-ce plus clair ?

      • Marc JUTIER Marc JUTIER 21 mai 2013 17:45

        Je connais le problème ! smiley J’ai essayé en 2002 ... ! beaucoup d’énergie pour très peu de résultats ! Pour 2017, j’ai choisi une autre stratégie smiley


        Les politiques se foutent de notre gueule et pendant ce temps, le rouleau compresseur de la dictature financière continue de nous écraser ! http://bit.ly/114TQvj

        Mesdames & messieurs les parlementaires, il serait temps de faire du socialisme, sinon ça va mal finir ! http://marcjutier.over-blog.fr/456

        Page de présentation à destination de la presse, des conseillers généraux & régionaux (voir note) et de toutes personnes qui souhaiteraient en savoir plus sur le premier candidat déclaré à la primaire socialiste.

         Marc JUTIER - mjutier@orange.fr

        Né le 11 août 1962 à Paris, ingénieur de l’école Polytechnique de Montréal, je vis en Dordogne avec ma compagne et nos deux filles dans une maison que j’ai construit de mes mains. Je suis candidat à l’élection présidentielle ou plus exactement candidat à la candidature pour la prochaine primaire organisé par le PS pour élire le candidat du PS à la présidentielle et, à l’allure ou la cote du président actuel se dégrade, il n’est pas impossible qu’il y en ait une en 2016 !

         Article publié le 1er mars 2013 sur Agoravox pour annoncer officiellement ma candidature :

        Non-violence et force de la vérité – avant projet de programme du premier candidat déclaré à la primaire socialiste : http://bit.ly/Z5Ze2e

         Avant projet de programme : Non-violence et force de la vérité (NVFV)

        -  Le texte complet en un seul clic : http://bit.ly/13ePmsy

        -  En 11 sections sur le blog de FC : http://fraternitecitoyenne.blog4ever.com

        -  Version abrégée : http://bit.ly/13yXkeO 

        -  Correspondants départementaux : http://bit.ly/VS0g5u

         Parcours militant

        . Mandataire fédéral de Dordogne pour la Motion 4 (S. Hessel) lors du dernier congrès du PS (fin octobre 2012 à Toulouse)

        . Membre du Parti Socialiste depuis août 2011

        . Candidat à la primaire d’Europe écologie – les Verts de 2011 (j’ai finalement renoncé parce que je ne voulais pas signer un engagement de la direction qui m’engageait à soutenir le gagnant des sondages de l’époque  : N. Hulot, et que c’était beaucoup d’énergie pour pas grand chose !) 

        -  Marc Jutier s’invite à la primaire d’EE-LV : http://blogelection2012.blogspot.com/2011/02/marc-jutier-sinvite-la-primaire-dee-lv.html 

        -  Déclaration de candidature à la primaire d’EELV pour les élections présidentielles de 2012 : http://www.youtube.com/watch?v=oeIEqHtBzM8

        · Président de Fraternité Citoyenne depuis janvier 2010

        · Membre du NPA en formation et délégué du 24 pour le congrès fondateur du NPA (j’ai quitté le dernier jour du congrès : le 8-02-2009)

        · Délégué du 24 pour une candidature unitaire de gauche à l’élection présidentielle de 2007 (rassemblement du 10-12-2006 à St Ouen)

        · Sympathisant et adhérant du parti les Verts de 2003 à 2005

        · Candidat à la présidence du MEI en 1999

        · Candidat aux élections législatives de 1997 dans la 11e circonscription de Paris pour le MEI (A. Waechter)

         

        Ouvrages publiés, publications, articles, vidéos et publications électroniques

        · Nouvelle Civilisation 2012 (Éditions PASCAL octobre 2008)

        Suite ici : http://bit.ly/15qSP8y .


      • Dominique TONIN Dominique TONIN 21 mai 2013 20:32

        Mr jutier,

        Je ne doute pas un instant de votre souhait de voir d’autres dirigeants socialistes à l’oeuvre. Peut être même seriez-vous égal ou supérieur à ceux qui nous dirigent actuellement.
        Mais il me semble qu’il y a une chose essentielle à laquelle vous semblez ne pas avoir pensé, c’est que ce sont les financiers qui déterminent LEUR candidat. DSK pr 2012 et HOLLANDE par défaut.
        LEUR candidat aura tout le pognon qu’il veut pr financer sa campagne et tous les médias à ses pieds ! En quelques mots, tout pour gagner.
        Vous auriez peut être une chance en ne vous présentant pas étiqueté PS.
        c’est mon avis, c’est aussi ce que je pense faire.
        Cordialement.

      • Marc JUTIER Marc JUTIER 21 mai 2013 22:42

        Dominique,

        Sérieux ? tu penses que je n’y ai pas pensé ? t’es un comique !! c’est certain que vu le combat politique que je vais mener contre les banksters, il ne vont pas me donner un sou !!! Si je réussi à obtenir les parrainages internes indispensables, je serais donc officiellement candidat et j’aurais le même temps de parole que les autres. Bien évidemment Libé et tant d’autres médias tenus par les banksters vont me décrédibiliser mais la TV publique sera obligé de me donner le même temps que les autres (il reste encore un peu de démocratie !) et je fais confiance aux citoyens pour qu’ils ne se fassent pas trop manipuler. Je commence très tôt la pré-campagne pour me faire connaître le plus possible … quant a se présenter en dehors d’un grand parti, c’est juste une perte de temps et d’énergie… déjà bon courage pour les 500 parrainages et ensuite si par miracle tu les obtiens, tu feras, aller je vais être gentil : 0,7 % ! Pense-y sérieusement !

        Viens plutôt nous rejoindre :

        Fraternité Citoyenne :

        . Blog : http://fraternitecitoyenne.blog4ever.com 

        . Groupe sur fb : http://on.fb.me/10Qefbn (1800 membres)

        . Discours prononcé au colloque du 19-09-2009 « Nouveau paradigme pour une nouvelle civilisation » : http://dai.ly/jFPEId (4910 vues)

        · Publications en ligne : http://bit.ly/YVleNd (Reads : 670 pour NVFV abrégée ; 870 pour NVFV ; 4730 pour NC et 11600 pour MONNAIE)

        Notes :

        1 – L’article annonçant officiellement ma candidature : http://bit.ly/Z5Ze2e

        2 – L’avant projet de programme : Non-violence et force de la vérité.

        -  le texte complet en un seul clic : http://bit.ly/13ePmsy

        -  en 11 sections sur le blog de FC : http://fraternitecitoyenne.blog4ever.com

        -  accepteriez-vous d’être correspondant de ce programme dans votre département ? – http://bit.ly/VS0g5u

        3 – One page Marc JUTIER : http://bit.ly/15qSP8y

        4 – Pétition : Pour que l’argent serve au lieu d’asservir : http://chn.ge/MMb6En (713 signataires)

        5 – Lettres envoyées aux parlementaires du PS : http://bit.ly/14PmcCa


      • Dominique TONIN Dominique TONIN 22 mai 2013 09:00

        MARC,

        T’es gentil, mais je préfère être à ma place en tant que candidat qu’à la tienne sous la bannière du PS.
        Rouler pour l’UMPS ou d’autres, JAMAIS !
        Nous verrons. Bonne chance à toi.

      • Aldous Aldous 22 mai 2013 09:41

        bon article et beau florilège de citations.


        Je me permet juste de relever une contradiction.

        Vous dites que Democratie vient du grec Demos, le peuple et Kratos, le gouvernement.

        le gouvernement PAR LE PEUPLE

        Et plus loin vous concluez qu’il faut reconquérir cette démocratie PAR LES URNES.

        Ce que vous proposer c’est l’urnocratie, pas la démocratie...

        La démocratie c’est l’action politique du PEUPLE. Par un produit prêt à porter à acheter sur catalogue au vendeur de bobards du coin.

        Quand on sous-traite ce qu’on doit faire soi même on est démissionnaire et ont renonce à être acteur pour devenir consommateur.


        Arrêtez de sous-traiter tout, l’éducation, la cuisine, la réflexion, la politique...

        Vous ne trouverez pas la solution politique au rayon du prêt à penser.

        Le système représentatif, c’est comme les plats industriels, de la mal-bouffe.

        Rejetez la mal-pensence, cuisinez vous-même votre pensée en prenant la parole, en allant dans la rue.

        Dénoncez l’hypocrisie des politiciens professionnels. Homme politique, ce n’est pas un métier.

        Tout citoyen est politique. Un citoyen qui ne fait pas de politique est un mauvais citoyen, un poids inutile et encombrant.


      • Le printemps arrive Le printemps arrive 22 mai 2013 10:14

        @l’auteur et sa réponse sur Mélenchon,

        vous avez peur de ce que vous n’avez pas assez étudié.
        Son blog comporte un quantité énorme d’informations qui pourrait vous rassurer.
        Prenez quelques jours pour lire et visionner un grand nombre de ses interventions.

        Le constat que vous faites et votre indignation rejoint celle de Mélenchon, c’est la raison du rapprochement que fait subliminette.

        Subliminette que je vais rassurer (car la propagande d’un mélenchon immigrationniste à tout prix est impressionnante) : Mélenchon a déjà dit que l’immigration n’est en aucun cas une volonté naturelle, qu’elle est subie, que rare sont les personnes qui émigrent (abandon de sa famille et de ses racines) par plaisir. (je vous laisse le soin de retrouver la vidéo qui n’est pas récente).

        Il est sur qu’en changeant les règles économiques actuelles (bien résumées par cet article), la pauvreté devrait diminuer et la volonté de s’éloigner de ses repères aussi.

        Je constate très souvent sur ce site, la même maladie que les journalistes (de masse) ont développé : la non vérification et le non croisement des sources.
        Beaucoup préfèrent entretenir leurs peurs qui d’y remédier. c’est plus simple !


      • Dominique TONIN Dominique TONIN 22 mai 2013 13:31

        ALDOUS,

        Je crains que vous ayez mal lu ; j’ai écrit DEMOS : le peuple et KRATOS : le pouvoir, non pas le gouvernement.
        A l’endroit où vs dites que « je voudrais tout régenter » et avoir un avis sur tout, ce ne sont que des pistes, car je reconnais que seul LE PEUPLE décide, pas TONIN, vs avez raison !

      • Dominique TONIN Dominique TONIN 22 mai 2013 13:38

        LE PRINTEMPS ARRIVE,


        Vs me reprochez de faire comme les médias vis à vis de MELENCHON, certes, mais vous faites de même que les médias qd vs cherchez à tout prix à coller des étiquettes dans le dos des candidats, ou de les apparenter à.....
        Je pense faire le bon choix justement en ne voulant rouler pour personne, que pour le peuple et la démocratie chérie, la vraie !
        Je n’aime pas les carriéristes politiques, c’est plus fort que moi, excusez-moi !

      • Croa Croa 23 mai 2013 00:13

        Marc : « Si je réussi... »

         smiley Avec des ’’Si’’ moi je sauve le Monde ! smiley


      • Marianne Marianne 23 mai 2013 12:26

         Non, Mélenchon n’est pas pour une immigration « massive ». Il dit juste que l’immigration est une richesse et non un fardeau comme vous le pensez, et qu’elle a toujours existé. Quant aux salaires, leur-non revalorisation par les gouvernements successifs depuis des décennies, le chômage de masse et les délocalisations qui mettent les travailleurs en compétition à tous les niveaux - national, européen et mondial - suffisent largement à les faire baisser. En France, le Medef et ses représentants dans l’arène politique doivent se demander comment ils pourraient bien supprimer le salaire minimum (Smic) pour s’aligner sur l’Allemagne et pour nous aligner tous. Au nom de la croissance et de la compétitivité évidemment... Doit-on rappeler que l’embauche de personnes immigrées en-dessous du smic/horaire est une pratique illégale dans notre pays ? Et que l’inspection du travail pourrait l’éradiquer si le gouvernement lui en donnait les moyens et en avait la volonté politique ? La régularisation des travailleurs sans papiers serait une première mesure forte en ce sens.

        Ensuite, les flux migratoires de population fuyant leurs économies dévastées dans l’espoir de vivre dignement loin de chez elles sont la conséquence directe des politiques des pays occidentaux vis à vis de leurs anciennes colonies, politiques de pillages des richesses et d’octrois de prêts si chers (FMI) que ces pays ne pourront jamais rembourser...Il y a dans le programme du Front de gauche des propositions pour changer la nature des liens que la France entretient avec l’Afrique sur la base d’un prinicipe de coopération et non d’exploitation : http://www.pcf.fr/sites/default/files/afrique_front_de_gauche_version_maque ttee.pdf


      • Guy BELLOY Guy BELLOY 23 mai 2013 13:01

        @Dominique Tonin : 


        Il est fâcheux que vous n’ayez pas répondu à la question précise de subliminette :

        « Qui peut oser dire qu’une immigration massive est bonne pour le peuple ? Une main d’oeuvre abondante fait mécaniquement baisser les salaires, augmenter les loyers. C’est une mesure favorable au MEDEF » 

        Un « oubli » ?

      • renwez 26 mai 2013 11:41

        Voter Melenchon ??? Mais il est le premier à prendre les gens pour des cons, à croire même qu’il est l’inventeur du principe. 

        Il eructe contre un syteme qu’il defend dans les faits : partisan de l’europe et donc de son fonctionnement contre-democratique, farouche promoteur de Maastricht, contre le pouvoir financier soit-disant mais qui prone la monnaie Euro (ce qui interdit de facto de revenir sur la Loi scelerate de 1973), qui appelle a voter PS sans condition au 2eme tour, qui revendique une immigration massive dont on sait qu’elle ne fait le jeu que du grand Patronat, des mondialistes et In fine donc de ce systeme qui nous oppresse.
        Non, Vraiment je le mets en tete de tous ceux qui nous prennent pour des cons !!! 

      • Dominique TONIN Dominique TONIN 27 mai 2013 10:28

        BELLOY et SUBLIMINETTE,


        « Il est fâcheux que vous n’ayez pas répondu à la question précise de subliminette :

        « Qui peut oser dire qu’une immigration massive est bonne pour le peuple ? Une main d’oeuvre abondante fait mécaniquement baisser les salaires, augmenter les loyers. C’est une mesure favorable au MEDEF » 

        Un « oubli » ? »

        Pardon, c’était un oubli !
        D’un, ce n’est pas moi qu ai dit ce qui précède, c’est MELENCHON et je ne suis en rien Mélenchonniste !
        Deux, mon avis, dans un contexte complètement démocratique, tel que nous l’entendons, n’a rien à y faire, puisque par essence, c’est le peuple dans son ensemble qui décide et qui assume..
        Trois, comme je ne suis ps du genre à me débiner et quand bien même je reconnais au peuple sa souveraineté et son pouvoir décisionnel, je vais vous donner mon point de vue légèrement nuancé.
        OUI, l’immigration massive est un frein au progrès social, elle tire les salaires vers le bas et développe le travail au noir.
        L’immigration massive non régulée, favorise le communautarisme et la gethoisation.
        Trop d’immigration tue l’immigration, c’est pour cette raison qu’elle doit être régulée, contenue.
        ATTENTION ! N’oublions pas pour autant d’où nous venons ! Je suis le produit d’une immigration (Italien par mon père). SARKOZY également et bien d’autres encore. Une quantité également de nos compatriotes vivent et travaillent à l’étranger, ne les oublions pas !
        L’immigration est un phénomène inéluctable que nous devons apprivoiser avec humanisme.
        J’espère avoir répondu à vos interrogations.



      • Mmarvinbear Mmarvinbear 21 mai 2013 14:28

        « Il ne faut pas prendre les gens pour des cons. Mais il ne faut pas oublier qu’ils le sont quand même. »

        (les inconnus)

        • Mmarvinbear Mmarvinbear 21 mai 2013 14:31

          C’est elle qui a mis en place, avec l’aide des politiques serviles et corrompus, cette interdiction en 1973 d’emprunter à sa banque centrale (banque de France).


          Je me demande POURQUOI on s’échine à longueur de post à rappeler aux gauchos que la loi de 73 n’interdit en rien d’emprunter à sa banque nationale. Cette loi n’a eu pour effet que de permettre au gouvernement de se passer de l’accord préalable de l’ Assemblée Nationale pour le faire, à la condition de l’en informer.

          L’emprunt auprès de la Banque de France a toujours été limité à 3 milliards de francs à taux zéro, puis à 3 autres milliards à taux réduit. Pour le reste, l’emprunt était obligatoirement fait au taux du marché !

          • lulupipistrelle 21 mai 2013 16:09

            Et un ministre des finances avait même indexé son emprunt sur le cour de l’or, VGE ha,ha,ha... 


          • Dominique TONIN Dominique TONIN 21 mai 2013 17:39

            D’abord sachez que je ne suis pas gaucho.

            Je pense que dans l’état actuel de l’économie Européenne, il serait urgent de revoir les textes et de faire en sorte que la planche à billets soit en notre possession. Les textes, les traités, les lois doivent être abrogés ou amendés dans ce sens, un point c’est tout !


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès