• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Assassinat d’Hervé Gourdel : où va l’Algérie ? Sous (...)

Assassinat d’Hervé Gourdel : où va l’Algérie ? Sous l’oeil des services secrets algériens...

L’assassinat d’Hervé Gourdel le 21 septembre dernier a de nouveau braqué les regards vers l’Algérie. Ce n’est pas la première fois que des événements tragiques concernant des Français s’y produisent : et si tout un chacun se souvient de l’assassinat des 7 moines de Thibhirine en 1996 dans des conditions similaires (épisode toujours pas officiellement éclairci 18 ans plus tard), on se rappelle moins la mort tragique de Pierre Claverie évêque d’Oran le 1er août 1996 et bien d’autres homicides moins médiatisés

L’histoire du meurtre perpétré dans les monts du Djudjura est curieuse, nous a-t-on dit. Hervé Gourdel a été enlevé non loin du col de Tizi N’Kouilal qui culmine à 1560 mètres le 21 septembre, 24 heures après son arrivée en Kabylie où il a été amené par Karim Oukara, alpiniste de 43 ans résidant dans le Nord de la France, près de Lille, qu’il a connu grâce aux réseaux sociaux. Leur guide Oussama Dehendi, 22 ans, est connu pour faciliter les courses dans ces montagnes, c’est un professionnel reconnu. Ces 2 hommes capturés en même temps que le Français ont été libérés le 25 septembre quelques heures après l’assassinat du Français en même temps que les autres montagnards, Amine Ayache, Kamel Saâdi et Hamza Boukamoun. La rapidité de l’organisation de l’enlèvement interroge : les ravisseurs qui se réclament de l’Etat Islamique en Irak (Daech) étaient à l’évidence informés pour mettre au point en moins de 24 heures l’enlèvement, l’annonce de cette capture et la mise en scène de la décapitation. L’armée a été alertée très tôt : dès les premières heures du lundi 1500 hommes ont été amenés sur le terrain sous le commandement du général-major Boustila, bien avant que la première vidéo ne soit diffusée. Ce rapide déploiement interroge les observateurs.
Par ailleurs l’enquête des services algériens a été bien trop simple. Les cinq accompagnateurs ont été relâchés cinq jours seulement après leur interpellation. D’autre part, chacun dans la région connaît les risques d’une expédition dans ces montagnes situées 40 km au sud-est de Tizi Ouzou, on les sait parcourues par des bandes armées issues des groupes islamiques des années 1990. Une centaine de personnes y ont été kidnappées depuis 10 ans. C’est pourquoi à Tizi Ouzou, mes interlocuteurs ne comprennent pas pourquoi cette expédition a été montée et affirment que c’est celui qui l’a décidé qui est le principal suspect.
 
On sait moins que des régions entières de l’Algérie restent sous la menace de bandes terroristes où la sécurité n’est pas toujours assurée. La population probablement paralysée par la terreur et les massacres des années de guerre civile qui ont sévi pendant les années quatre-vingt-dix ne réagit pas. Et ils sont nombreux les Algériens à quitter le pays : en 2011 une étude réalisée par l’Université d’Alicante révélait que le nombre d’Algériens installés en Espagne augmentait de 5% chaque année, la même année les services officiels algériens annonçaient qu’il y avait plus de 60 000 algériens installés au Québec. En France ils sont près de 2 millions. En 2013 il n’y avait pas loin de 7 millions d’Algériens officiellement installés hors de leur pays (par comparaison il y a 1 700 000 Français qui vivent à l’étranger). L’émigration est un sport national algérien. Et un pays où la jeunesse n’aspire qu’à aller vivre sous d’autres cieux n’a pas d’avenir, d’autant que ce sont surtout les plus instruits, les plus cultivés qui s’enfuient.Ses dirigeants en sont-ils conscients ?

Ceux qui comme moi reviennent d’Algérie, un pays qu’ils fréquentent régulièrement, sont déconcertés à chaque visite : les mœurs changent, les mentalités régressent notamment loin des grandes agglomérations. Même dans les rues d’Alger, les femmes non voilées sont de moins en moins nombreuses. La vie est chère et l’inflation une réalité difficile à contourner. L’Etat débourse sans compter la manne pétrolière et gazière, sans penser, semble-t-il, que cette richesse commence à s‘épuiser. Tout ceci pour acheter une paix sociale qui n’est qu’artificielle et qui disparaîtra lorsque l’exaspération populaire le décidera. Et ce ne sont pas les projets pharaoniques inutiles, juste bons à jeter de la poudre aux yeux tel celui de la nouvelle grande mosquée d’Alger, près de l’Harrach, qui coûtera près de 3 milliards de dollars alors que l’agglomération en compte plusieurs centaines. Et comble d’ironie, ce seront 10 000 Chinois qui construiront cet ensemble qui pourra accueilli 40 000 fidèles, comme si les entreprises et la main d’œuvre algérienne manquaient alors que le chômage touche officiellement au moins 12% de la population active. L’autoroute Est-Ouest a également été construite par des Chinois.

La Kabylie a été mise à l’index et subit de plus en plus le harcèlement des autorités. C’est une région qui se singularise par sa culture, sa langue, son histoire et ses coutumes. La Kabylie est un lieu où ses habitants tentent de maintenir ou de réhabiliter des valeurs démocratiques, de laïcité (les chrétiens n’y sont pas rares, le ramadan n’est pas obligatoire, on y trouve encore des boissons alcooliques à la vente). Tout est bon pour la discréditer. Ainsi l’assassinat d’Hervé Gourdel vient à point nommé pour la dénigrer. Les Kabyles sont pris en otages et finalement les terroristes islamistes – vraisemblablement manipulés par des services qui depuis plus d’un demi-siècle ont perfectionné leurs techniques qui n’ont pour but que de maintenir au pouvoir une oligarchie corrompue – y sont plus ou moins tolérés pour permettre l’élimination des militants amazighs les plus actifs sans que le gouvernement ne puisse être directement accusé. Ce dernier permet que dans des lieux géographiquement limités le terrorisme survive pour maintenir un climat d’insécurité. 

Cette immersion dans la réalité algérienne ne peut qu’engendrer l’inquiétude : inquiétude pour un peuple qui semble abandonné par ses dirigeants, inquiétude de constater que le désordre et l’insécurité s’y installent, que le chômage et la précarité se développent, que l’islamisme radical poursuit ses avancées et que cette situation ne peut que s’étendre aux autres pays du Maghreb. Ils ne sont pas rares les chibanis qui évoquent avec une nostalgie à peine cachée le temps où le pays avait d’autres maîtres.
 

Moyenne des avis sur cet article :  4.31/5   (29 votes)




Réagissez à l'article

25 réactions à cet article    


  • howahkan howahkan Hotah 12 octobre 2014 12:26

    elle ne va nulle part comme nous tous, c’est juste que on ne le comprends pas...


    • OMAR 12 octobre 2014 18:36

      Omar33

      Salut howahkan

      Tout en partageant votre point de vue, je tiens simplement à apporter cette précision :

      L’Algérie et le peuple algérien n’ont absolument rien à voir avec ce crime crapuleux qu’ils condamnent absolument.

      Bien évidemment et comme tout peuple, nous avons aussi nos bâtards et nos barbares dont nous sommes les premières et les plus grandes victimes.


    • howahkan howahkan Hotah 12 octobre 2014 18:43

      merci de la précision...

      salutations...


    • zygzornifle zygzornifle 12 octobre 2014 12:44

      l’Algérie la Turquie et le Maroc finiront par être fragilisé de l’intérieur par des groupes terroristes qui sont déjà infiltrés et qui pour l’instant œuvrent dans l’ombre mais quand ils se sentiront plus fort la révolte éclatera .....


      • cedricx cedricx 13 octobre 2014 17:39

        Bonjour Constant ! cet article qui suinte la malhonnêteté intellectuelle participe avec beaucoup d’autres à la campagne de dénigrement de l’Algérie, les commanditaires d’ailleurs sont connus, ne vous cassez pas la tête à essayer d’argumenter...


      • cedricx cedricx 14 octobre 2014 09:43

        Surtout gardez vos réflexes ! votre regard et vos commentaires sur l’actualité sont un régal !!!


      • cedricx cedricx 14 octobre 2014 09:43

        Surtout gardez vos réflexes ! votre regard et vos commentaires sur l’actualité sont un régal !!!


      • VIP erre 12 octobre 2014 13:27




        Si j’en crois, ce qui m’est répété, le régime militaire qui « seconde » le Président BOUTEFLIKA traque les extrémistes, pour éviter une résurgence du terrorisme, mais Constant pourrait nous en dire davantage ? 

        Idem pour l’Egype, et là je peux en témoigner, puisque en visite au Musée du Caire, le car de touristes où je me trouvais avec d’autres voyageurs avait été visité de fond en comble.

        Deux « egyptiens » en sont sortis, escortés par des militaires armés ! Les touristes n’ont pas été inquiétes, mais il vrai que la semaine d’avant, il y a avait eu un carnage de touristes au HILTON d’HURGHADA.


        • njama njama 12 octobre 2014 14:02

          Je ne vois pas très bien le rapport entre l’assassinat d’Hervé Gourdel et celui des moines de Tibhirine. D’une part parce que les circonstances n’ont rien à voir entre elles, terrorisme internationale d’un côté et guerre civile de l’autre, et d’autre part sachant que de très forts soupçons accréditeraient une bavure des militaires algériens dans la mort de ces moines.
          Cet amalgame à trois balles ne peut contribuer hélas qu’alimenter un peu plus la délétère islamophobie ambiante.


          • soi même 12 octobre 2014 15:23

            Un article qui pose des questions :

            Ça sonne faux
            Editorial | 23. septembre 2014 - 8:52

            Par Kamel Moulfi

            Dès son annonce, l’enlèvement a soulevé des premières interrogations qui font planer le doute sur cette action terroriste. Comment se fait-il, en effet, qu’un professionnel de la montagne aguerri, c’est le cas de le dire, puisse se laisser aller aussi facilement vers un piège qui saute aux yeux, puisque la zone concernée est connue pour avoir été le théâtre de nombreux enlèvements commis par les groupes terroristes dont l’éradication n’a pas encore été menée à son terme ? Ou alors était-ce le terrain le mieux indiqué pour une telle opération, si elle a été préméditée ? Comment expliquer le temps mis pour diffuser l’information alors que des témoins de l’enlèvement, ceux qui accompagnaient le Français, n’ont pas été retenus par les ravisseurs ? Les acteurs français, politiques et médiatiques, sont entrés dans l’événement pour amplifier sa dimension. L’enlèvement du Français n’a pas dérogé à la règle de la revendication qui lui donne sa signification et à l’ultimatum lancé pour concentrer l’attention sur cet acte criminel. Dans tous les cas, c’est visiblement moins la France que l’Algérie qui est le pays visé dans une tentative de la rendre vulnérable au terrorisme et de porter atteinte à la stabilité qui la caractérise et qui fait sa différence avec les autres pays de la région. Les plus profanes d’entre les observateurs n’hésitent pas à considérer cette opération comme une volonté cachée d’amorcer le retour du terrorisme en lui créant des motivations en rapport avec ce qui se passe hors de nos frontières. Les spécialistes y voient un acte qui sert parfaitement l’obstination de Paris à entraîner notre pays dans la guerre contre Daech, introduit chez nous dans ce but.

            http://algeriepatriotique.com/content/ca-sonne-faux


            • OMAR 12 octobre 2014 18:27

              Omar33

              @L’auteur : "... la jeunesse n’aspire qu’à aller vivre sous d’autres cieux n’a pas d’avenir, d’autant que ce sont surtout les plus instruits, les plus cultivés qui s’enfuient.Ses dirigeants en sont-ils conscients  ?".

              Les dirigeants algériens se foutent totalement de l’avenir de la jeunesse algérienne.

              Du moment qu’il y a encore du pétrole et que l’argent facile entre, alors ils s’occupent d’eux-mêmes en priorité (comptes en banque et logements en Algérie et à l’étranger..), plus un fonds de commerce pour leurs gosses ou avec un prête-nom, exemple Ouyahya milliardaire et véritable patron du COUS (transport des étudiants).
              http://www.algerie360.com/algerie/le-frere-du-premier-ministre-sort-de-sa-reserve-%C2%ABla-politique-ouyahia-a-ete-un-echec%C2%BB/

              Ou de Said Bouteflika, dealer et proxo notoire..
              http://www.atlasinfo.fr/Algerie-Said-Bouteflika-accuse-de-corruption-de-trafic-de-drogue-et-de-perversion-sexuelle_a49610.html

              L’intérêt que porte le Pouvoir aux jeunes n’est que secondaire et se fait par cette forme de dilapidation des finances algériennes que l’on appelle l’ANSEJ (prêts bancaires) ou de laxisme pour le trabando et le marché informel.
              http://www.algeria-watch.org/fr/article/analyse/benchenouf_trabendo.htm

              Même le sport est détenu par la maffia qui a trouvé son filon en.....France.
              90% des joueurs de l’équipe nationale algérienne est d’origine française.
              http://www.algerie-focus.com/blog/2013/04/lalgerie-continue-dimporter-des-joueurs-de-football-pour-former-une-selection-nationale/

              Et pourquoi donc garder un médecin spécialiste en Algérie quand celui-ci est très mal payé et surtout quand la nomenklatura préfère se faire soigner de l’autre coté de al Méditerranée  ?
              http://blog.mondediplo.net/2013-05-08-Colere-des-Algeriens-et-des-Francais-apres-l

              L’espoir d’une vie meilleure est paradoxalement lié à l’épuisement des ressources pétrolières, mais dans quel état sera l’Algérie ce jour là ?


              • njama njama 12 octobre 2014 20:11

                Ah si, la décapitation est un point commun entre l’assassinat d’Hervé Gourdel et celui des moines de Tibhirine.
                .
                Après douze années un haut fonctionnaire occidental dévoile la vérité : « Un hélicoptère de l’armée algérienne mitrailla le bivouac où ils étaient retenus »
                « Les sept moines Français sequestrés dans la nuit entre le 26 et le 27 mars 1996 a Tibhirine par un groupe islamique infiltré par la sécurité militaire (ndt DRS), furent tués depuis un hélicoptère de l’armée algérienne. L’engin aérien survolait la zone des reliefs montagneux de l’Altlas Tellien autour de Médéa en compagnie d’un autre hélicoptère. C’était la mi mai, après le crépuscule. L’équipage avait repéré le feu d’un campement et le chef d’escadrille en personne, un colonel, avait tiré sur le bivouac. [...]
                http://www.algeria-watch.de/fr/article/just/moines/revelations_fonctionnaire.htm
                .
                Depuis douze ans le père Armand Veilleux enquête seul sur le mystère de la mort des moines français en Algérie
                le père Armand Veilleux mène sa recherche solitaire sur Tibérihine, lente, ardue, désespérante à certains moments. Là bas dans ce monastère au pied des montagnes de l’atlas Tellien en terre algérienne, dans la nuit entre le 26 et le 27 mars 1996 sept frères furent séquestrés par un groupe islamique. La mort des prisonniers fut annoncée environ deux mois après.
                Lui qui était présent aux funérailles, demanda avec insistance d’ouvrir les cercueils pour l’ultime salut aux moines, et entre l’embarras et le balbutiement des autorités, il découvrit que les caisses de bois longues de deux mètres ne contenaient aucun corps mais seulement sept têtes. C’était le premier mensonge officiel qui affleurait. Avec des coulisses inquiétantes. Souvent c’étaient les forces de sécurités régulières qui appliquaient cette macabre procédure, afin de démontrer à leurs supérieurs que la bataille s’était conclue par l’élimination des ennemis, afin d’obtenir une récompense proportionnelle. Le premier mensonge avait été anticipé dans les semaines précédentes par plusieurs ambiguïtés mais il sera surtout suivi dans les années suivantes par d’autres faussetés, contradictions ahurissantes et réticences qui ont érigé un authentique mur de gomme compact autour de ce massacre. [...]

                http://www.algeria-watch.de/fr/article/just/moines/veilleux_enquete.htm
                .
                Algeria Watch : Dossiers > L’affaire des moines de Tibhirine
                http://www.algeria-watch.de/fr/article/just/moines/plainte.htm

                Actualité du dossier :
                El Watan, 6 septembre 2014
                .
                A Paris, la justice et le défenseur des familles des moines de Tibhirine ne voulaient pas communiquer trop tôt sur l’autorisation par la justice algérienne de la venue du juge Marc Trévidic à Alger les 12 et 13 octobre.

                Le juge antiterroriste, chargé de l’enquête sur l’assassinat des sept moines de Tibhirine en 1996, avait obtenu le principe de l’exhumation des têtes des défunts religieux en novembre 2013, et l’expertise devait se dérouler au début de cette année, puis a été reportée. Pour continuer sur ce registre des déconvenues successives qui ont retardé ce déplacement, on se souvient de la visite, à Alger, du président François Hollande en novembre 2012. Il s’était chargé de demander aux autorités algériennes d’avancer sur ce dossier. [...]

                http://www.algeria-watch.de/fr/article/just/moines/familles_satisfaites.htm


                • cedricx cedricx 13 octobre 2014 17:32

                  Dans cette histoire de moines, les services secrets français sur place en Algérie se sont montrés non seulement incompétents mais en plus ils ont précipité la mort de ces derniers, inutiles de chercher les coupables ailleurs !


                • njama njama 12 octobre 2014 21:08

                  la mise en scène de la décapitation...

                  Barbarie disent-ils…
                  [...]
                  Les mises en scène d’assassinats abjects dans des circonstances horribles par des psychopathes apolitiques ne peuvent, en aucun cas, servir de prétexte à des manipulations haineuses. Le discours sur la barbarie asséné par les relais de propagande, destiné à désigner de faux ennemis intérieurs, vise à faire taire ceux parmi les musulmans en Europe qui dénoncent les aventures guerrières au Moyen-Orient. A faire oublier ceux commis par les alliés de l’Occident. Et également, en jouant sur la peur à jeter en pâture des minorités visibles « d’apparence musulmane » à une opinion matraquée que l’on cherche à conditionner depuis des années. Ces gesticulations autour d’une soi-disant barbarie musulmane ne parviennent pas à masquer la vérité sanglante d’un Occident colonialiste hier, impérialiste aujourd’hui, qui assume sans discontinuer depuis le dix-neuvième siècle ses guerres éminemment civilisées et très sanguinaires dans le monde arabo-musulman. Les criminels de l’Etat Islamique ont été à bonne école.
                  .
                  Dans le dispositif éprouvé de préparation psychologique, la barbarie de l’autre est la justification ultime de la guerre. Or, les « guerres » éternelles contre le terrorisme, engagées depuis des dizaines d’années, loin d’avoir endigué le phénomène, l’ont généralisé et complexifié. Il ne fait guère de doute, à la lumière de l’expérience, que le refus d’approches politiques et la fascination pour la guerre manifestée par les dirigeants occidentaux, outre une dangereuse régression du droit international, ne produira qu’un surcroit de subversion.

                  Les premiers et les pires barbares sont parmi nous.

                  Source : Fondation Frantz Fanon
                  27 septembre 2014
                  http://frantzfanonfoundation-fondationfrantzfanon.com/article2250.html


                  • 65beve 12 octobre 2014 22:03

                    Bonsoir,

                    L’enlèvement de Gourdel était facile à préparer.
                    « Karim Oukara, alpiniste de 43 ans résidant dans le Nord de la France, près de Lille, qu’il a connu grâce aux réseaux sociaux. »
                    Si les alpinistes n’avaient pas sécurisé leur Facebook, les amis des amis des amis ont pu se renseigner sur les dates et les lieux de l’expédition. ça en fait du monde....
                    cdlt.



                    • njama njama 12 octobre 2014 23:30

                      les projets pharaoniques inutiles, juste bons à jeter de la poudre aux yeux tel celui de la nouvelle grande mosquée d’Alger près de l’Harrach, qui coûtera près de 3 milliards de dollars ...

                      bien dit !
                      Article paru sur Agoravox 11 avril 2007 par Nek_Azul
                      1,6 milliard € pour la Grande Mosquée d’Alger, 25% de la population sous le seuil de pauvreté

                      .
                      la Grande Mosquée d’Alger annoncé par le quotidien algérien El Watan le 5 avril 2007. Une société canadienne vient de remporter le marché : Dessau-Soprin. 2,2 milliards de dollars US est le montant indiqué par la société sur son site soit 1,64 milliard €. Le journal algérien indique 3,3 milliards de dollars (il a peut-être comptabilisé les bakchichs). La deuxième plus grande mosquée au monde après celle de La Mecque en Arabie saoudite, dixit le site de la société canadienne, et El Watan.

                      Alors pour avoir une idée :

                      25% de la population algérienne vit sous le seuil de la pauvreté. (Source organismes monétaires internationaux).

                      Selon le journal officiel de la République algérienne, voici les budgets de fonctionnement de certains ministères pour 2007 :

                      Ministère de l’Education nationale : 2,6 milliards €. C’est donc l’équivalent de 60% de ce budget pour une mosquée.

                      Ministère de la Santé et de la Population : 1 milliard €. Beaucoup moins que le prix de la mosquée.

                      Ministère de la Justice : 234,5 millions €. Un ministère sept fois moins doté que la mosquée.

                      Ministère des Ressources en eaux (une ressource critique pour ce pays) : 106,3 millions €, quinze fois moins que la mosquée.

                      Ministère de la Culture : 57,8 millions €. Une mosquée c’est 27 ans de fonctionnement d’un ministère de la Culture algérien.

                      Le budget de l’Equipement pour toute l’Algérie en 2007 est de 22,5 milliards €. 7% de ce budget sont voués à la construction d’une mosquée.

                      On continue, c’est :

                      22 millions de tonnes de blé au cours du jour. L’Algérie n’est pas autosuffisante malgré ses ressources en matière alimentaire. C’est le prix de sept airbus A380. C’est des millions de logement pour un pays qui souffre d’une grave crise en la matière.

                      C’est... c’est... c’est... C’est la mégalomanie du président en exercice. Un gâchis monstrueux...

                      Ferratus

                      http://www.agoravox.fr/actualites/international/article/1-6-milliard-eur-pour-la-grande-22095



                      • njama njama 13 octobre 2014 10:19

                        avoir des imams diplômés désignés et contrôlés sous l’autorité du ministre du culte.

                        allez donc me trouver une phrase dans le Coran qui justifie ce que vous dites.
                        vous n’en trouverez pas plus une dans les évangiles qui justifierait les prêtres ...
                        c’est là que l’on voit que la religion est l’opium du peuple et les ministres du culte les dealers


                      • njama njama 13 octobre 2014 12:03

                        @ Constant Danslayreur

                        les mégalomanes ça existe !
                        .
                        La basilique Notre-Dame de la Paix de Yamoussoukro est l’édifice religieux chrétien le plus grand au monde, Située à Yamoussoukro, capitale de la Côte d’Ivoire [depuis Félix Houphouët-Boigny], son emplacement a été choisi par le premier président du pays, Félix Houphouët-Boigny, en 1983. [normal, c’était son village natal dans la forêt ...].

                        bon, elle a coûté 10 fois moins cher moins cher que le projet de la grande mosquée d’Alger, 122 millions d’euros (seulement ?), soit 6 % du budget annuel du pays tout de même, ce qui n’a pas manqué de susciter des polémiques. Le président Houphouët-Boigny a répondu que l’édifice avait été financé sur sa fortune personnelle !
                        (source wiki)


                      • cedricx cedricx 13 octobre 2014 11:19

                        Cet article, qui s’appuie sur quelques faits réels, est un ramassis d’idées fausses sur ce pays, je pourrais les réfuter une à une avec force exemples, mais la mauvaise foi, la malhonnêteté intellectuelle de l’auteur mêlée à son ignorance crasse de ce pays m’en dissuade ! Sans intérêts !!!

                        L’auteur aurait mieux fait d’écrire un article relatant les « hauts faits »à Alger des services de renseignements français lors de l’affaire des moines de Tibhérines....-

                        • njama njama 13 octobre 2014 12:14

                          apparemment (sauf pseudo) l’article n’est pas écrit par un algérien, sur metamag il est signé Hervé Montbard, présenté comme  spécialiste de l’Histoire de l’Algérie
                          ...
                          mais qui semble être inconnu sur Google


                        • Passante Passante 13 octobre 2014 13:50

                          simples remarques :


                          - la mobilisation de 1500 hommes en quelques heures n’a rien d’étonnant pour la moindre armée digne de ce nom, et donc pas de quoi interpeller des « observateurs » qui regardent peut-être là où il faut pas...
                          - cinq jours de détention pour des présumés innocents qu’on a dû lessiver jusqu’à la moëlle, c’est déjà pas mal, & amplement le temps de souhaiter plus d’une fois une décapitation libératrice... vous n’avez guère goûté les geôles du tiers-monde ?
                          - dommage que vous n’ayez pas plus amplement développé cette histoire d’injections de fric en survie d’une vaste caste mafieuse...on finit en dérive, en kabylie, parmi des alcoolos, ou bien pire, des chrétiens, c’est bien triste.

                          • COVADONGA722 COVADONGA722 13 octobre 2014 18:17

                             yep vu de l’exterieur cette critique de l’algerie fait vachement marocaine mais bon je dis ça ;

                            Sinon persos moi je m’intéresse au coté technique et aux guerres basses intensités depuis pas mal de temps yep , 
                            l’armée algérienne est une des rare qui a fait le job face au terrorisme ,Après les manipulation politicienne sous tous les cieux ça existe les crocos algériens en savent aussi long que leurs homologues français .Mais pour ce qui est de se cogner du djihadiste les paras et commandos algériens se tape le bled depuis des années et font le boulot on noteras d’ailleurs que les gus d’en face semble salement aguerris les accrochages sont sérieux et non des sceances d’egorgements d’appelés tunisiens « par comparaisons » 
                            S’agissant d otages et je l’ai déjà exprimé ailleurs l’armée algérienne ne cherche pas a délivrer 
                            de l’otage l’armée algérienne cherche a tuer du preneur d’otage et pour ma part hein vu d’ici elle est souveraine sur son sol ..
                            Asinus 

                            • smilodon smilodon 13 octobre 2014 22:52

                              J’espère que les algériens en feront un (tout petit) peu plus pour l’assassinat de Mr Gourdel, qu’il n’en auront fait pour les moines de tibhirine !....Au moins, de nos 12 moines, les familles ont-elles pu inhumer les têtes !..Mais depuis 1962, on ne doit rien demander à ce pays, juste se prosterner et se repentir !..... Ils peuvent tuer qui ils veulent !.... Au nom du « passé » !...... C’est tellement « facile » !....... Et personne ne dit rien !...... J’ai honte pour ce pays, pas l’algérie, mais le mien !... Et peine pour toutes les familles de ces pauvres gens !....... Honte et peine !.... Mais pas « déshonneur » !... J’aime cette France qui est MON pays !... Sans culpabilité !... Au moins autant qu’un algérien peut aimer son Algérie natale !... Et qu’on vienne donc me contester ce droit à l’amour !... Quand on ne conteste jamais le droit de « l’autre » d’aimer le sien, de pays !.... J’aime, et je revendique !.... C’est mon sol, c’est ma culture, et se sont mes origines !... Si je n’y ai pas droit, c’est que je vaux moins que les autres « populations » !... Et alors, il faudrait me le dire franchement !.... Osez me le dire !.... Je ne vaux ni plus ni moins que les autres !... Je vaux AUTANT !......AUTANT !.....Adishatz.


                              • TREKKOTAZ TREKKOTAZ 14 octobre 2014 00:51

                                Cet assassinat est évidemment un coup monté( avec la complicité Etat algérien ?bref la n’ est pas le pb...), afin de conditionner la population française à une guerre contre l’ EI, , ce qui évidemment a très bien fonctionné,ils s’ en vantaient sur BFM ou autre chaine propagande, les chiffres sont effarants : bon coup marketting.Tous ces gens qui ont regardé le 20h en voyant ces barbares de barbus égorger ce pauvre randonneur !!La terreur totale ! Chirurgie visage, valise de 1 million euros,et nouvelle identité, vous savez très bien que c’ est extrèmement facile. Bref, c’ est une arnaque totale, il faut stopper les fascistes de l’ UE et du NWO, « et je dis bien personne, personne ne pourra s’ y opposer »(N. Sarkozy).


                                • zygzornifle zygzornifle 14 octobre 2014 16:33

                                  L’Algé rie mais la France pleure ......

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

metamag.fr


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès