Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Asselineau et l’U.P.R., le renouveau francophone

Asselineau et l’U.P.R., le renouveau francophone

Il y a comme un air de liberté d'opinion dans l'Union Populaire Républicaine, qui compte près de 3700 membres aujourd'hui. Détour sur une nouvelle vision de faire de la politique.

Son président-fondateur, François Asselineau, parcourt la France depuis 2007 pour exposer à un large public des informations très détaillées sur le passé, le présent, mais aussi l'avenir de la République Française, au sein d'une Union Européenne en mal de réformes en terme de répartition démocratique du pouvoir. Enarque, ce brillant conférencier promeut beaucoup, ce dont les élites télévisuelles font rarement, une richesse culturelle et géopolitique.

Une connaissance poussée de l'Histoire, au service de l'avenir de la France.

De Vercingétorix à De Gaulle, François Asselineau dénonce les origines réelles de la construction européenne. Il évoque une vassalisation du vieux continent aux Etats-Unis, depuis que la légende schumannienne était ancrée dans les esprits. Une remise en cause qui ouvre alors des perspectives de "libération", comme l'indique son programme.

L'UPR, seul parti proposant par la voie démocratique de l'article 50 du T.U.E., la sortie de la France de l'Union Européenne.

Mr Asselineau est le seul leader d'un parti politique français à proposer aux citoyens la sortie de la nation de l'Union Européenne, par l'article 50 du Traité de l'Union Européenne. Cette application pourtant préconisée dans les textes, n'est pas évoquée par les autres partis. À croire que la notion de "l'article 50" fait rougir. Conscient et respectueux du droit, pacifique et transmettant à son public un sens critique, François Asselineau n'est pas un anti-américain, bien au contraire. Mais il est irréfutablement décidé à défendre la démocratie, en dénonçant les dérives de certains pouvoirs. Sortir de l'Euro et de l'OTAN sont pour l'UPR et lui une nécessité économique, sociale, et culturelle.

Une liberté d'opinion proposant à la francophonie de se développer.

A ses grandes heures de l'Histoire, une liberté stratégique et géopolitique française et francophone, permettait à la France de communiquer de grandes idées aux yeux du monde. La France doit elle se libérer du joug européen pour être diplomatiquement pacifique et apporteuse de richesses intellectuelles et économiques à travers le globe ?

 


Moyenne des avis sur cet article :  4/5   (96 votes)




Réagissez à l'article

88 réactions à cet article    


  • Arnaud69 Arnaud69 21 décembre 2013 12:32

    durae.leges.sed.leges

    Effectivement c’est la seule solution raisonnable qui puisse fonctionner, les résultats seraient mille fois supérieurs à ceux obtenus par les bobos gouvernementaux habituels.

    Ajoutons à votre proposition de tirage au sort des élus que les postes de la fonction publique devraient faire l’objet d’un roulement, les fonctionnaires devraient être remplacés tous les deux à trois ans afin que chaque citoyen soit fonctionnaire au moins une fois dans sa vie.

    C’est seulement à partir de là que la corruption pourra reculer un peu en France.


  • Robert GIL ROBERT GIL 21 décembre 2013 14:57

    il faudrait aussi un tirage au sort et un roulement de 2 a 3 ans pour tous les postes de PDG du CAC 40 et des directeurs de banques ainsi que rentiers pour que chaque citoyens puissent au moins avoir cette experience au moins une fois dans sa vie...


  • Robert GIL ROBERT GIL 21 décembre 2013 15:00

    peut-etre aussi que l’on pourrait faire un tirage pour que chacun a tour de role soit SDF ou sans papier, ou immigré ...


  • Robert GIL ROBERT GIL 21 décembre 2013 15:02

    peut-etre aussi un tirage au sort pour que regulierement les profs soient remplacé par des policiers, les policiers par des dealers, les docteurs par des maçons et les maçons par des boulangers...


  • Arnaud69 Arnaud69 21 décembre 2013 15:17

    Vous avez raison de la ramener certains politiques de droite comme de gauche, se représentent aux élections bien qu’ils aient été condamnés par la justice dans l’exercice de leurs fonctions.

    Le tirage au sort pourrai les empêcher de recommencer, il ne le faut surtout pas.
    Un syndicaliste député Européen oui mais un citoyen lambda dans l’administration ou à un mandat local non.

    Vous êtes terriblement cohérent !


  • zozoter 21 décembre 2013 17:26

    Bonjour,

    D’accord pour le tirage au sort, mais comment on le met en place ?

  • Jhok 21 décembre 2013 20:32

    Et pour faire une réforme pareil, vous comptez vous y prendre comment ?
     
    Le peuple se soulèvera pour l’exiger ?
     
    Premièrement, il faudrait déjà que vous convainquiez une large majorité des français. Et nous n’avons pas l’éternité pour vous attendre.
     
    Deuxièmement, une république dont les représentants sont suffisamment contrôlés serait bien plus idéale et réalisable que le projet du tirage au sort. (je suis pourtant plus démocrate que républicain)
    Voilà d’ailleurs quelques points du programme de l’UPR qui m’ont incité à mettre l’idée du tirage au sort en standby et me mobiliser auprès de l’UPR, car ces points sont déjà très forts :
    · Supprimer la procédure dite « du Congrès » (article 89) .
    · Transformer l’actuel Conseil constitutionnel en une Cour constitutionnelle, qui sera professionnalisée et dépolitisée.
    · Les possibilités de saisine seront élargies à des groupes d’élus locaux ou de citoyens français. (qui n’est pourtant pas un point très mis en avant dans le programme, malheureusement)
    · Instaurer le référendum d’initiative populaire en plus du référendum d’initiative présidentielle.
    · Rétablir et étendre le crime de haute trahison pour le chef de l’État et les membres du gouvernement.
     
    Troisièmement, l’UPR a été créée en Mars 2007, François Asselineau n’a eu d’aide d’aucun média, mouvement, d’aucune association et personnalité. Vous devez reconnaître que malgré la totale censure des médias, il a réussi à faire ce qu’aucun autre mouvement politique n’a fait avant : réunir 3718 adhérents durant six ans et neuf mois sur une ligne politique inébranlable, constante et gravée sur le marbre de la charte fondatrice.
    Nous sommes le peuple, nous sommes citoyens engagés, nous ne sommes pas des professionnels de la politique. L’UPR ne sera jamais avalée par aucune parti politique, mieux, c’est nous qui faisons bouger les lignes des autres partis en les poussant sans cesse à avouer la nécessité de sortir de l’UE et de l’OTAN. (voyez DLR encore fébrile sur la question de l’article 50)
     
     
    Alors je vous invite à faire preuve de réalisme et de concéder qu’il y a des priorités dans les enjeux politiques. Il nous faut récupérer notre souveraineté avant de débattre du système politique que nous voulons en France.


  • politzer politzer 22 décembre 2013 07:32

    bonjour


    A part le tirage au sort qui est le degré zero de la politique et une utopie totale qui ne verra jamais le jour, je ne suis pas contre les autres articles qui peuvent s appliquer à la vie de parti . Le problème c est bien vu en résumé : le contrôle démocratique des élus et la possibilité de les révoquer à tout instant. Mais encore ça peut se faire dans le cadre d’un parti !

  • zozoter 22 décembre 2013 09:57
    @Jhok
    « il y a des priorités dans les enjeux politiques »

    Oui que les citoyens prennent en main leur destin, l’idée de la sortie de l’union européenne viendra plus facilement après.

  • Dominique TONIN Dominique TONIN 23 décembre 2013 09:07

    Comment on met en place un tirage au sort ?


  • zozoter 24 décembre 2013 16:55

    @Dominique TONIN

    Le mot « mouvement » m’horripile. En droit français, cela n’existe pas. Il faut être précis et commencer par redéfinir tous les mots.

  • jaja jaja 21 décembre 2013 11:50

    @ l’auteur : Notez que le « joug européen » que vous dénoncez est voulu par la majorité de l’oligarchie capitaliste française ce qui lui permet de se défausser aux yeux des travailleurs de ce pays en se prétendant « contrainte » à appliquer les régressions sociales exigées par l’Union européenne.

    Se débarrasser des traités européens ou des lois nationales françaises qui disent le Droit bourgeoise d’exploitation des travailleurs, ainsi que le respect du sacro-saint droit de propriété privée des moyens de production et d’échange, ne pourra jamais se faire dans la légalité. Du moins pas tant que la majorité de l’oligarchie n’aura pas décidé elle-même de quitter l’UE. L’article 50 ne peut servir qu’à une classe capitaliste unie et prête au repli nationaliste.

    Or ceux qui possèdent l’argent, les entreprises et les banques sont pratiquement tous pro UE car cette structure leur permet de faire passer presque « en douceur » tous les mauvais coups actuels contre les travailleurs en désignant comme coupable idéal et unique la « Commission » dont ils dirigent en fait et en sous-main la moindre décision....

    Qu’il y ait une minorité de l’oligarchie qui soit contre la domination exercée par les USA sur l’Europe et sur le Monde et dont les intérêts sont contraires à ceux de l’impérialisme US est une vérité bien connue depuis De Gaulle. Cela n’empêche pas les capitalistes Français de défendre, en bloc, cette UE, cet instrument politique à leur service. Et comme ils possèdent le fric et les médias avant que par les urnes la fraction minoritaire de la Bourgeoisie devienne majorité et l’emporte il coulera encore beaucoup d’eau sous les ponts...

    Certes il faut dénoncer les Traités iniques hostiles au monde du travail (ainsi que les lois bourgeoises nationales) mais ça ne pourra se faire par les urnes tout en étant « respectueux du droit, pacifique » comme le dit l’auteur en parlant d’Asselineau. Seul le tumulte de la grève générale insurrectionnelle renversant l’oligarchie européenne ou nationale permettra de changer de régime et d’instaurer le partage du temps de travail et l’égalité sociale entre toutes grâce à la socialisation des moyens de production et les banques, en expropriant de manière définitive, l’oligarchie capitaliste et ce à l’échelle géographique la plus large possible.

    Pour un monde sans frontières et débarrassé de nos exploiteurs quelques soient leurs nationalités !


    • jaja jaja 21 décembre 2013 11:59

      Notez aussi que le Traité Transatlantique en cours de négociation entre les USA et les pays européens devrait être signé par les différentes Nations et ne prévoirait aucun mécanisme de sortie légale. Une fois signé ce sera pour toujours !. Que feront alors les partisans d’Asselineau si respectueux du Droit et de la légalité bourgeoise ainsi privés de leur gadget l’article 50 ?


    • eau-du-robinet eau-du-robinet 21 décembre 2013 15:02

      ,Bonjour jaja,

      ’’ Une fois signé ce sera pour toujours !. Que feront alors les partisans d’Asselineau si respectueux du Droit et de la légalité bourgeoise ainsi privés de leur gadget l’article 50 ? ’’

      L’Europe et ses dirigeants (élus et non élus) sont entrent de se suicider tout en nous entrainent dans ce suicide en préparent et en signent le futur l’accord du futur grand marché transatlantique en 2015. Doit je signaler que nous sommes tous assises dans le même bateaux.

      La préparation du grand marché transatlantique se poursuit actuellement par une vingtaine de groupes de travail, de gens non élus, et n’ayant aucune légitimité à représenter nos intérêts.

      L’UPR à fait et fait toujours son maximum pour réveiller un maximum de français et pour signaler le danger qui nous guette.

      Je signale une nouvelle fois que l’UPR réclame qu’il aura lieu des débat publics sur les grandes chaines de télévisons sur la sortie de l’Europe, hors les grands médias font tout pour empêcher ses débats.

      * Préparons nous donc à manger des viandes aux hormones et de la volaille chlorée

      * Préparons nous donc à extrader des ressortissants Européens aux instances juridiques américaines de la même manière que Aurore Martin, citoyenne française, à été livré par des autorités françaises aux autorités espagnoles suite à une mandat européen par une demande de la part de la justice espagnole.

      * préparons nous à manger des OGM en grandes quantités

      * préparons nous à abandonner notre lange française qui serra progessivement remplace par l’anglais

      * préparons nous donc à avoir des centaine de milliers de puits de forge pour l’extraction du gaz de schiste et la pollution des nappes phréatiques qui vas avec !

      * Les futurs litiges concernant le grand marché transatlantique entre Europe et les états-unis ne seront pas règle devant des tribunaux ordinaires. Ce projet pourrait introduire un mécanisme d’arbitrage privé « investisseur-Etat », qui se substituerait aux juridictions existantes.

      * Au-delà des échanges de marchandises, le Grand marché transatlantique achèverait l’ouverture à la concurrence des échanges immatériels. Le projet d’accord prévoit d’introduire de nouvelles mesures relatives aux brevets, droits d’auteur, protection des données, indications géographiques et autres formes de la dite « propriété intellectuelle »

      Tous çà c’est ce qui présente le futur traité du grand marché transatlantique et nous serons tous, toutes les européens, les grands perdants !

      La question n’est pas ce que fera l’UPR une fois les accord sur le futur grand marché signe mais :

      Que ferons nous (toutes les français - toutes les européens) une fois les accord sur le futur grand marché signé pour sortir de ce piège ?

      Voyez vous la différence ?

      Nous sommes assises dans un même bateaux et c’est pour cette raison que l’UPR propose de réunir toutes les français temporairement haut déçu du clivage droite - centre - gauche pour quitter cette Europe qui nous à réduit à des esclaves des marchés financiers.

      Je n’ai peut pas en ce moment répondre exactement à votre question que fera l’UPR une fois le grand marché transatlantique mis en place ... car il nous manquent les textes précises du futur accord.

      J’ai évoque une nouvelle fois les conséquences sur une éventuelle signature du futur accord du grand marché transatlantique ... les grands médias font l’autruche et sont les complices de ce marchandage ignoble.

      Il y urgence il faut agir et agir veut dire se réunir !

      Programme de Libération Nationale - UPR



    • Perpia 21 décembre 2013 16:12

      Vous avez votre opinion, c’est normal. mais concernant le droit international je crois que vous avez des lacunes.
      Si vous utilisez l’art 50, pour sortir de l’UE tous les traités signé par l’UE au nom de la France sont caduques d’une part et d’autre part les traités ont été et peuvent etre denoncés à n’importe quel moment par un etat souverain. Sinon les traités signé par Louis XIV ou Napoleon, par exemple, sont toujours en vigueur !! Bien sur que non.
      Or rester dans l’UE, et n’etant plus souveraine par le traitée Lisbonne, la France n’a pas le droit de se soustraire.
      Cette Europe a tellement fait de degats dans les cerveaux des citoyens, que vous en etes, sans vous rendre compte, à dire que ce n’est pas possible. Ce qui nous ai martellé à longueur de journée par Bruxelles et ses affidées dans notre pays et donc euthanasie toute idée de sortie.


    • jaja jaja 21 décembre 2013 17:00

      Je vous ai répondu plus bas... Post mal placé...désolé


    • politzer politzer 22 décembre 2013 07:41

      bonjour


      Je considère que le programme d Asselineau hyper légaliste et teintée d’utopie électoraliste est tout de même un grand pas fait en direction d’un rassemblement politique sur des bases « révolutionnaires » si l on tient compte du bouleversement qu il entraînerait. Il vaut au moins par sa dénonciation du système actuel et offre une perspective en brisant la fatalité du TINA ( there is no alternative) .
      Seulement à court terme Asselineau vise un poste à l UE pour jouer les Nigel Farage ce qui n est pas inutile en effet.
      Il lui faut rassembler sur la base de la triple sortie dont sont partisans les communistes dissidents du PCF.
      Mais il est vrai que même réalisé son programme est bien loin du socialisme et encore davantage du communisme ! Mais la lutte se poursuivra pour abolir ce système de l esclavage salarié !

    • Perpia 21 décembre 2013 16:24

      C’est un point de vue, ce qui n’est pas une evidence vous en conviendrez.
      Par contre depuis l’instauration de l’UE par les differents traités de Maastrich, de Lisbonne, la situation de la France s’est empirée alors qu’ils annonçaient une meilleur vie, le plein emploi, le progrés.
      Pour l’instant, nous avons plus de chomeurs, plus de pauvres, plus d’insecurité, plus d’immigration et nous sommes au bord du chaos.
      Voyez vous j’ai tendance à ne plus croire nos elites quand ils annoncent que nous serons en guerre civile si nous sortons de l’UE. Mais au contraire, comme ils sont de mauvais predicateurs, je crois qu’ils nous evitent de reprendre notre destin en main car notre situation pourrait evoluer dans un meilleur avenir.


    • gorgonzola 22 décembre 2013 02:14

      Pardon lyacon mais tu es très mal informé. L’état sortant a 2 ans pour négocier ses modalités de sortie c’est écrit dans l’art. 50, donc on ne sort pas du jour au lendemain mais en concertation et non ce n’est pas le chaos... F. Asselineau donne également de nombreux exemples dans sa conférence (très instructive) sur l’histoire de la monnaie où des pays on créés ou récupéré leur monnaie nationales en quelques semaines ou mois parfois même en condition de crise interne, et de surcroit le système SEBC de l’euro a justement été conçu pour pouvoir revenir aux monnaies nationales (à la demande des allemands) cf. la petite lettre sur vos billets :)


    • Laurenzola Laurenzola 21 décembre 2013 13:00

      Sortir de l’Europe, oubliez. Si ça se produit, c’est par les armes...


      • Pie 3,14 21 décembre 2013 13:16

        Quel bel article...d’à peine 20 lignes sans les titres. Ce n’est même pas un tract, plutôt un flyer.

        La prochaine fois faites un SMS : Asseli t trop bon de vercin à 2gol fuckUE art50.


        • emphyrio 21 décembre 2013 14:12

          Pie, ne faites pas le fourbe, vous connaissez très bien le discours de l’UPR. Nous aussi nous sommes des citoyens du monde, mais nous savons l’importance de la composante géographique et historique qui forge l’identité de chacun, ne vous en déplaise. La dilution des groupes nationaux que vous soutenez, avec cet esprit d’abandon qui caractérise l’urbain ultra-consommateur que vous êtes, n’aboutira jamais. Votre esprit d’abandon se heurtera tôt ou tard à cet esprit de résistance dont vous semblez totalement dénué, et surtout à l’apparition probable de futures crises financières, économiques et sociales, qui vous ramèneront à des réalités plus triviales.


        • Robert GIL ROBERT GIL 21 décembre 2013 13:45

          z’en avez pas marre de toutes ces elites politiciennes qui passent leur temps a louvoyer suivant le temps qu’il fait pour vous predire la méteo qui vous fait plaisir ?

          voir : ASSELINEAU, L’ULTRA-DROITE SOUVERAINISTE


          • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 21 décembre 2013 18:43

            Robert Gil,
            Avec un programme copié/coller sur celui du Conseil National de la Résistance, qui peut croire que l’ UPR est un Parti de fachos ?

            Uniquement ceux, comme vous, à Gauche, qui se servent de l’épouvantail FN pour faire croire que l’idée de souveraineté est une idée d’extrême-droite.

            Mais votre amalgame marche de moins en moins.

            «  Roland Dumas explique comment Mitterrand a fait monter le FN »

            « Jospin explique qu’il n’y a jamais eu de danger fasciste en France, c’était du théâtre »


          • eau-du-robinet eau-du-robinet 21 décembre 2013 19:50

            Bonjour Robert Gil,

            Quand on est animé par la haine comme vous, tout en se trompent de cible, on peut se demander pour qui vous roulez et quel objectifs vous poursuivez.

            Pourquoi tant d’excitation pour un partie politique qui à comme vous l’écrivez une
            ’’ influence qui reste groupusculaire’’ mais qui compte quand même bien plus d’adhérents que l’LCR ?

            Votre haine prend tellement de place que vous consacrez même des articles sur Agoravox :

            Ces antisystèmes-là nous prennent pour des cons !

            L’UPR est tout sauf un partie politique de l’ultra droite ... L’UPR c’est un partie politique républicain (donc rien d’extrême) qui veut restaurer la démocratie en France !
            Nous voulons par contre faire face à l’extrême injustice cause par la politique Européenne qui défend les intérêts de l’oligarchie.

            Une citation de votre site web
            — début de citation —
            ’’ Le capitalisme le plus réactionnaire a entrepris un véritable travail de démolition, il avance à visage découvert avec le FN ou l’UMP, ou de façon violente avec les groupes fascistes. Mais il avance également masqué avec des associations comme « liberté chérie » « Riposte Laïque » ou « contribuables associés », des radios comme « radio courtoisie », des think-tank comme « le club de l’horloge » ou alors des sites internet dans lesquels le charisme de quelques personnages en manque de notoriété, véritables gourous paranos et démagogues, embrigadent et détournent des gens en manque de repères de la véritable lutte qui oppose depuis toujours le capital au travail, les exploités aux exploiteurs, les possédants aux démunis, les riches aux pauvres, c’est-à-dire la lutte des classes… tout simplement ! ’’
            — fin de citation —

            Je tire l’attention des lecteurs sur la première partie du paragraphe cité

            ’’ Le capitalisme le plus réactionnaire a entrepris un véritable travail de démolition, il avance à visage découvert avec le FN ou l’UMP, ’’
             
            Je déduit donc que vous approuvez la politique du PS ... partie de soit disant ’’ gauche’’ que vous n’avez pas mentionnée .... c’est révélateur


          • Arnaud69 Arnaud69 21 décembre 2013 20:09

            Acharnement haineux hallucinant sachant que Asselineau n’est pas le FN et ne représente que très peu d’adhérents.
            Cette disproportion dangerosité/haine nous fait tous nos poser de sérieuses questions sur la « tolérance » supposée de certains.

            Politique répressive et un non-respect des droits de l’homme, par des polices politiques chargées de surveiller, traquer et éliminer les opposants réels ou supposés, dont les plus connues sont le NKVD (puis KGB) soviétique et la Stasi est-allemande, comprenant des services de désinformation et de propagande chargés d’intimider la population et de tromper les visiteurs étrangers.


          • gorgonzola 22 décembre 2013 02:44

            L’article « Asselineau, l’ultra-droite souverainiste » est un très bon... exemple d’article foireux qui repose sur amalgame et interprétations.

            Exemple tiré de l’article  : « Son parti « l’Union Populaire Républicaine » a des accointances affichées avec les paranoïaques d’Egalité et Réconciliation, ou du mouvement LaRouche. Les cadres du mouvement l’expliquaient dans un communiqué par une volonté de ratisser large »

            La réalité  : "nous (UPR) n’entretenons aucune relation avec ces organisations. L’UPR critique même vigoureusement le FN (voir cet article ou celui-ci, par exemple) et nous avons eu aussi l’occasion de dénoncer l’attitude d’Alain Soral, notamment pour son soutien officiel à Marine Le Pen et au parti que celle-ci a hérité de son père. M. Soral a d’ailleurs copieusement insulté François Asselineau à plusieurs reprises sur Internet.« (et moi je met la preuve : http://www.egaliteetreconciliation.fr/E-R-et-UPR-pas-le-meme-combat-pour-haut-fonctionnaire-Asselineau-11888.html).

             »Sans porter de jugement sur le fond, force est donc de remarquer que cette image détestable, fondée sur des éléments objectifs (les «  chorales » en l’honneur de Lyndon Larouche, les propos antisémites, etc.), condamne S&P à rester ce qu’il est depuis 32 ans : un mouvement sulfureux et totalement marginal (la première campagne électorale de M. Cheminade, actuellement âgé de 69 ans, remonte à 1978)" (http://www.upr.fr/actualite-facebook/a-propos-du-mouvement-solidarite-progres-de-jacques-cheminade).


          • politzer politzer 22 décembre 2013 07:47

            qu est ce que c est que ce galimatias sur le nkvd et la stasi qui ne sont plus de ce monde ? pourquoi ne pas parler de l actualité du « patriot act » de la NSA de la CIA du Mossad qui assassine comme on défriche , du MI6 du système échelon , etc qui nous surveillent torturent et flinguent quand c est nécessaire ?


          • Gauche Normale Gauche Normale 22 décembre 2013 12:40

            Là, robert GIl je ne vous comprend pas : Asselineau est loin d’être une élite politicienne puisqu’il est invité nulle part et n’a jamais été élu ! Ça va être très difficile de lui mettre la crise actuelle sur son dos. Quant à ses solutions (sortir de l’UE, refaire un CNR, construire des logements sociaux avec le pognon que l’on file à Bruxelles...), elles sont bien plus solides que celles des partis girouettes que l’on entend tout le temps.


          • Arnaud69 Arnaud69 22 décembre 2013 16:35

            @ ROBERT GIL

            J’ai oublié le pacte Germano-Sovitétique pour vous rafraichir la mémoire, c’est qu’une fois ce pacte brisé que certains sont devenus résistants mais pas avant .

            Gilles, Marcel Cachin En 1936, il est l’un des piliers du Front populaire. Refusant de désavouer le pacte germano-soviétique et suivant la ligne du Parti, il est déchu de ses fonctions politiques en 1940. Pendant l’Occupation, confronté à la question des premiers otages suite aux attentats perpétrés contre les soldats allemands, il rédige une lettre dans laquelle il condamne les attentats individuels contre l’armée allemande. Des extraits de cette lettre sont repris par le Parti ouvrier et paysan français, parti composé d’anciens élus du Parti communiste français dans un but de propagande pour la Collaboration3. Il ne sera pas inquiété à la Libération pour cet écrit.

            L’histoire est écrite par les vainqueurs mais la réalité reste consignée dans les archives.


          • CASS. CASS. 23 décembre 2013 18:08

            ET bien evidemment jamais invité Monsieur Asselineau, sur les plateaux tv aux mains de qui nous savons, et bien evidemment French IRIB fait face continuellement à des ciber attaques, j’en ai raz le bol des impérialo sionistes et de leurs chers amis takfiristes wahhabouses saoudite and co.


          • thandalas 21 décembre 2013 15:54

            Si le but de cet article est de faire découvrir l’UPR, alors il est très superficiel, de plus un lien ou deux n’auraient pas été superflu. Surtout que le site de l’UPR, permet de découvrir la charte et le programme, des conférences, des débats etc ...

            Seulement voilà, ne viennent sur ce site, que des personnes en partie déjà éveillées (venant de tout bord), du coup cet article n’a pas vraiment sa place ici, puisqu’il est trop sommaire pour un ’mouton’ qui se serait égaré ici par accident, et trop simpliste pour les lecteurs habituels de ce site.

            Bref c’est triste à dire, mais cet article sert à rien.


            • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 22 décembre 2013 06:21

              thandalas,

              Vous pouvez approfondir la question en regardant cette vidéo d’ Asselineau :

              « Qui gouverne réellement la France et l’ Europe. »


            • tf1Groupie 21 décembre 2013 15:57

              Discours passeiste.

              Comment un soi-disant connaisseur de l’histoire peut-il ignorer les dérives du repli sur soi ??


              • Eddy Eddy Roos 21 décembre 2013 18:13

                Il faudra nous expliquer en quoi la construction européenne n’est pas, par essence, une idée stratégique de « repli sur soi européen » ...


              • tf1Groupie 22 décembre 2013 10:42

                Se regrouper n’est pas un synonyme de repli de soi ...

                si les groupies d’Asselineau ont du mal à comprendre des choses aussi simples il est normal qu’elles aient besoin d’un gourou pour leur expliquer la vie !


              • Arnaud69 Arnaud69 22 décembre 2013 11:45

                «  » Il faudra nous expliquer en quoi la construction européenne n’est pas, par essence, une idée stratégique de « repli sur soi européen » .« 

                Faut vraiment pas avoir peur de raconter des énormités...
                L’Europe est tout sauf un repli sur soi, c’est un repli sur la Francafrique mais certainement pas une construction des peuples Européens.

                Enfin, avec des types qui osent encore raconter de telles conneries en boucle comme des mantras, le retour à la réalité se xcvvra terrible.
                On peut mettre le paquet sur la propagande mais la réalité n’est pas moins ce qu’elle est.

                 »Repli sur soi" quelle connerie et quelle mauvaise foi de dire ça, alors que dès 2014 la Turquie entière pourra circuler librement dans toute l’Europe, .


              • Arnaud69 Arnaud69 22 décembre 2013 11:51

                Ceci dit Eddy Roos n’a qu’un seul sujet à la tête et se fait une fixation sur Asselineau à l’UPR TOUS les commentaires d’Eddy Roos ne portent que sur l’UPR et Asselineau son historique de commentaire en témoigne

                On croirai est un curieux avatar de Robert Gil l’obsédé haineux anti-UPR.


              • jaja jaja 21 décembre 2013 16:59

                @ Perpia : « Vous avez votre opinion, c’est normal. mais concernant le droit international je crois que vous avez des lacunes.
                Si vous utilisez l’art 50, pour sortir de l’UE tous les traités signé par l’UE au nom de la France sont caduques
                 »

                Bof, qui n’a pas de lacunes ?

                Cependant et contrairement à ce que vous dites ce sont les États qui devront signer l’APT (Accord de Partenariat Transatlantique) comme l’affirme le Monde Diplomatique de novembre 2013... puisque les dispositions de cet accord « ne pourraient être amendées qu’avec le consentement unanime des pays signataires »...
                Sortir de l’UE ne permettrait donc pas de sortir légalement de ce traité Transatlantique signé par des États et non par la seule Union européenne....

                « Cette Europe a tellement fait de degats dans les cerveaux des citoyens, que vous en etes, sans vous rendre compte, à dire que ce n’est pas possible. »

                Bon même « sans m’en rendre compte » je n’ai jamais dit que ce n’était pas possible mais simplement que ça ne l’était pas légalement et j’ai expliqué pourquoi...
                Tout en affirmant qu’il faut bien sûr dénoncer les Traités unilatéralement après s’être emparés du pouvoir....
                Un gouvernement des travailleurs en socialisant les banques et les entreprises serait d’ailleurs immédiatement considéré comme « hors traités » et exclu de l’UE et de l’Euro si les autres pays restaient sous la botte de leurs oligarchies... ce qui lui laisserait un peu de temps pour imprimer un maximum d’Euros pour voir venir... smiley


                • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 21 décembre 2013 19:10

                  Jaja,

                  Les accords transatlantiques sont négociés par la Commission européenne, et les Parlements nationaux ne seront pas consultés - site contrelacour.

                  Le Venezuela - Programme pour 2014. « Cap sur la démocratie participative, l’écosocialisme et la coopération sud-sud »

                  Article 1er : « Défendre, étendre et consolider le bien le plus précieux que nous ayons reconquis depuis 200 ans : l’indépendance nationale » .

                  Il existe donc des pays où la Gauche défend l’indépendance et la souveraineté nationale, condition première de toute réforme en faveur de l’intérêt général.

                  Il ne peut y avoir de démocratie sans frontières. Orwell écrivait en 1941 :
                  « Il faut que nous expliquions qu’un révolutionnaire doit être patriote et un patriote, un révolutionnaire »

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Solatges


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès