Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Asselineau : farouche défenseur du capitalisme

Asselineau : farouche défenseur du capitalisme

Même si son influence reste groupusculaire, François Asselineau est un personnage plutôt bien placé dans la nébuleuse réactionnaire, et sur le net certains militants de l’UPR mènent une insistante démarche de lobbying dans les forums et auprès des médias de masse accusés par François Asselineau de le censurer, au point que l’action de ces militants a pu être décrite comme un « harcèlement ». Par ailleurs, l’UPR, n’ayant pas le nombre d’adhérents suffisants, ni de militants particulièrement dynamiques sur le terrain s’est totalement investie dans le cybermilitantisme.

 Asselineau se proclame anti système et se veut la voix de ceux qui subissent la politique des partis traditionnels, des gouvernements successifs et de Bruxelles. Dans cette énumération de responsables, il en oublie volontairement un : le patronat. Les fermetures d’usines, les suppressions d’emplois, le chômage, les bas salaires, la remise en cause des acquis sociaux ne seraient pas de sa responsabilité. Comme si les décisions du gouvernement, et celles de Bruxelles, n’étaient pas prises en fonction des besoins et des seules exigences du patronat !

Pour comprendre cela, revenons vers ce personnage qui se dit antisystème ; le parcours, les discours et les amitiés de F.Asselineau fleurent bon une droite extrême et réactionnaire : il fait ses études à H.E.C. (1980) et l’E.N.A (1985). En 1985 il est inspecteur général à l’inspection générale des Finances. De 1989 à 1990, il est le chef de la mission pour le Crédit National. Il a aussi été le président de la Société pour l’Analyse Économique et Financière (SADEF). Ensuite, il occupe le poste de directeur de cabinet auprès de ministres du gouvernement Juppé (1995-1996), avant de rejoindre en 1999 le R.P.F. de Philippe de Villiers et Charles Pasqua. Entre 2000 et 2004, il occupe des postes importants de conseillers aux côtés de Pasqua, alors président du Conseil Général des Hauts-de-Seine. Toujours avec le même, alors allié à Jean Tibéri, il est élu sur une liste de droite dissidente aux municipales parisiennes de 2001. C’est sans étonnement qu’on le voit nommé par Nicolas Sarkozy le 20 octobre 2004 à la tête de la Direction Générale à l’Intelligence Economique à Bercy ; il travaille alors en étroite collaboration avec Jean-Pierre Raffarin. Le 31 décembre 2004, il a décidé de rejoindre le groupe l’Union pour un Mouvement Populaire (UMP) au Conseil de Paris. En mars 2007, il crée l’UPR.

Son parti « l’Union Populaire Républicaine » a des accointances affichées avec les paranoïaques d’Egalité et Réconciliation, dont il imite les séquences vidéo de leur gourou, ou du mouvement La Rouche. Les cadres du mouvement l’expliquaient dans un communiqué par une volonté de ratisser large, sans pour autant forcément partager leurs opinions. D’ailleurs, ce groupuscule ne se prétend « ni de droite ni de gauche, en lutte contre l’Union Européenne, jugée comme la priorité absolue, devant laquelle doivent s’effacer tous les clivages. Les références à la résistance sur fond de gaullisme « arrêtons les clivages pour s’en prendre à notre ennemi  », l’Europe, sont monnaie courante. Mais ces postures ne résistent pas à un décryptage un peu plus approfondi.

Son idéologie est présente dans la vision qu’il a de l’Histoire de France. Le mythe de la « France éternelle », vieille antienne de l’extrême droite, y est développé, autour duquel s’accroche une historiographie profondément réactionnaire : mise en avant de « nos ancêtres les Gaulois » comme des « premiers Français » et des « premiers résistants » à l’invasion étrangère (suivant une historiographie très « 3eme République »), ou bien une histoire des 19eme et 20eme siècle axée sur la valorisation de la « nation Française que tous les peuples du monde envient », dans laquelle n’apparaît ni l’affaire Dreyfus, ni le Front Populaire, ni la guerre d’Algérie, ni Mai-68, mais dans laquelle apparaissent bien entendu les aspects positifs de la colonisation . Des oublis idéologiquement significatifs, puisqu’ils ont tous trait à l’histoire de la gauche et du mouvement ouvrier. Et quand il n’oublie pas d’en parler, Asselineau réécrit leur histoire.

Ainsi, il ne parle de la Commune de Paris que comme un mouvement patriote de résistance à l’invasion étrangère. Tout ceci pour arriver à la conclusion que le nouvel ennemi venu de l’étranger qu’il faudrait abattre serait l’« empire » Européen. Cette vision transparaît aussi à la lecture de la charte de l’U.P.R., qui prétend rétablir la « souveraineté nationale » et « redonner à la France sa vraie personnalité », tout en ne disant rien sur le rôle fondamental des Etats-nations, ni de leur bourgeoisie dans la construction européenne ni sur la complicité de leurs gouvernements dans la mise en place des politiques ultralibérales et destructrices de services publics, certes décidées au niveau européen, mais qui vont parfaitement dans le sens des politiques voulues par les gouvernements et les divers organisation patronales de chaque Etat, et ce depuis de longues années. Asselineau voudrait nous faire croire que c’est l’Europe qui oblige le patronat et le Medef à prendre des mesures anti-sociales et à délocaliser… nous prend-il vraiment pour des pigetons ? Il voudrait nous faire croire que le simple fait de sortir de l’Europe serait le miracle pour obtenir miraculeusement des augmentation de salaires et des droits sociaux nouveaux ! Non à l’Europe : OUI, mais à la sauce Lordon par exemple, pas à la tambouille Asselineau !

Les gens de droite aiment brouiller les pistes et c’est bien normal, car les sondages montrent que nombreux sont ceux qui s’opposent au capitalisme et au libéralisme, dont ils voient les effets, alors on les manipule et on les trompe en leur disant ce qu’ils veulent entendre et en déformant la perception de la réalité. Le but est de les tromper pour qu’ils votent pour des démagos de droite ou sociaux-libéraux, le système étant bien verrouillé pour éviter le vrai changement. Asselineau est bien un représentant d’une extrême droite qui essaie de faire passer ses idées réactionnaires en les prétendant « ni de gauche, ni de droite » (comme Le Pen ou Macron !). Asselineau est un garant du système capitaliste et dans sa vision, chacun doit rester à sa place … surtout les salariés ! L’Europe est pour lui comme les moulins à vent de Don Quichotte, un leurre ! Certes on ne peut qu’être d’accord avec lui lorsqu’il dit qu’il faut combattre cette Europe, car c’est l’Europe du Medef, des banques et des lobbies… mais il est hors de question pour lui de s’opposer au Medef, aux banques et aux lobbies à l’intérieur de l’hexagone : il ne veut pas détruire le capitalisme, il veut le réguler comme Sarkozy…car il sait où est son intérêt et ne veut surtout pas mordre la main qui le nourrit ! Asselineau n’est pas idiot, par contre son arrogance fait qu’il nous prend pour une bande de demeurés !

Sortir de l’euro sans sortir du capitalisme c’est encore un slogan de droite pour éviter que les salariés s’en prennent au système en place … Asselineau manipule les gens au profit du Medef et de l’ordre établi ! L’UPR est l’une des composantes créées au service des droites européennes. Dans chaque pays de l’union il y a son équivalent (lister toutes les formations plus ou moins marginales de droite et d’extrême droite qui fleurissent dans les divers pays de l’UE) pour canaliser la colère des gens et les empêcher de pencher trop à gauche ! Leur but est que si l’Europe explose, dans chaque pays le capitalisme sera préservé et les affaires pourront continuer …avec comme partenaires les autres capitalistes européens … tout changer pour que rien ne change ! Evidement, l’autre « liant » de tous ces groupuscules c’est leur anticommunisme primaire, en agitant le spectre du bolchevisme, du stalinisme ou du marxisme, d’ailleurs, leur inculture fait qu’ils confondent tout. C’est vrai que pour donner des leçons de démocratie ils sont très forts, alors que dans leur groupuscule, le gourou est en principe nommé à vie !

Sur internet, les partisans de l’UPR font passer un message bien rodé pour appâter le chaland : « Le programme de l’UPR, c’est un copié/collé de celui du CNR, fortement inspiré par feu le PCF, du temps où il défendait la France et les français, avant de devenir, lui aussi européiste. » Quant à la question de savoir pourquoi on ne les voit jamais dans les luttes, ou en soutien des ouvriers en grève ? Là aussi la réponse est toute prête ; non, ce n’est pas parce qu’ils ont peur de s’opposer au patronat et au capital, non, mais plus simplement parce que : « l’UPR préfère s’attaquer aux causes qu’aux conséquences. Les causes sont les traités européens. La ligne de séparation aujourd’hui ne se fait plus en Droite/Gauche, mais entre européistes et non européistes. » Et le summum de la nov-langue UPR-iste : » ceux qui défendent leurs droits dans la rue sont des euros atlantistes au service de Bruxelles ! »… fallait oser, mais comme disait Audiart : « Les cons ça osent tout, c’est à ça qu’on les reconnait », rarement telle citation aura été si bien vérifiée ! Evidement pour Asselineau nostalgique du capitalisme de papa et des privilèges de l’ancien régime, il est hors de question que les salariés osent se rebeller face aux « bons » patrons nationaux, ni contester « les élites » dont il fait parti ! Dormez braves gens Asselineau et l’UPR veillent sur vous !

 

A lire également : SECTES ET MOUVEMENTS D’EXTREME DROITE

« Faire semblant d’être différent et novateur pour mieux vendre des produits périmés »…C.PADEMOI


Moyenne des avis sur cet article :  2.45/5   (66 votes)




Réagissez à l'article

642 réactions à cet article    


  • hunter hunter 31 août 10:33

    La petite Fifi est demandée d’urgence derrière son clavier.......ceci n’est pas un exercice, je répète, ceci n’est pas un exercice !

     smiley

    Adishatz

    H/


    • Fergus Fergus 31 août 17:44

      Salut, hunter

      Que Fifi et les autres lobbyistes de l’UPR répondent ou pas, le fait est que la mise au point de Robert Gil est bienvenue car elle remet assez largement les pendules à l’heure, tant sur la personnalité d’Asselineau que sur l’idéologie de ce micro-parti.


    • doctorix doctorix 31 août 19:24

      Quand je vois la kyrielle de candidats à la présidentielle 2017, que ce soit de droite ou de gauche, je ne vois qu’une suite de magouilleurs de longue date.

      Il y en a cependant deux qui surnagent de ce bourbier puant, ce sont Asselineau et Mélenchon.
      Tous deux ont en commun d’expliquer par des conférences très pointues et très documentées toute la vicissitude du système, et comment on pourrait en sortir, avec des mots simples et compréhensibles, et leurs démonstrations sont limpides, à la portée de tout un chacun, au contraire des autres discours où les hommes politiques, à l’exception de Mélenchon, nous prennent visiblement pour des cons..
      Il n’est pas étonnant qu’un Robert GIL vienne tenter de démolir ces deux exceptions, qui pourraient faire en sorte que tout change, parce qu’il veut surtout que rien ne change.
      Ainsi, il taxe Asselineau d’extrême droitisme, ce que quiconque a écouté ses conférences trouverait parfaitement ridicule. Le FN a toujours ce rôle d’épouvantail commode, et on le met à toutes les sauces. Un outil haïssable et stérile, mais bien utile pour tous les partis en place ou qui veulent la place du vizir.
      Il l’accuse d’être issu d’un système pourri : c’est pourtant parce qu’il en a connu et reconnu les vices de l’intérieur qu’il est capable de les contrer, au contraire de tous ces minables qui en ont croqué et ont bien l’intention d’en croquer encore et encore.
      Il est le seul à nous proposer les trois solutions qui feront renaître la France, la sortie de l’Europe, de l’Euro et de l’OTAN.
      Nous éviterons ainsi les pièges de l’atlantisme, qui comprennent le TAFTA, en mauvaise passe mais qui reviendra, des normes assassines pour notre industrie, une absence de contrôle de notre monnaie (ce qui fragilise l’emploi) et les guerres sans fin imposées par l’OTAN.
      Les défenseurs du système actuel dont GIL est ici le chantre hypocrite savent parfaitement qu’Asselineau expose dans son programme les solutions à nos maux.
      En fait, GIL montre ici qu’Asselineau est un grave danger pour le système et qu’il faut l’abattre.
      C’est en quelque sorte un hommage qu’il lui rend, montrant ainsi que le chef de l’UPR n’est pas un mince danger, contrairement à ce qu’il affirme.
      Robert GIL est un sacré faux-cul, prenez -en conscience, ce n’est pas la première fois qu’il en fait la démonstration : c’est un apôtre du système en place.
      Mettez tout ce petit monde politique à la poubelle, et choisissez l’une des deux valeurs en piste, Mélenchon ou Asselineau.
      Concernant l’accusation de GIL de collusion d’Asselineau avec le MEDEF, cela fera bien rigoler ceux qui ont lu ses commentaires sur la loi El Khomri...
      Ici, à 29 minutes.
      Si Asselineau est l’ami des patrons, alors ils n’ont plus besoin d’ennemis.
      Maintenant, vous pourrez hésiter avec Mélenchon, dont la dernière conférence est époustouflante (je la cite pour rétablir l’équilibre, et montrer mes hésitations : tous deux seraient un cadeau pour la France) :


    • JMBerniolles 31 août 20:32
      @Fergus

      Ce texte est fait d’attaques personnelles non fondées et ignore les propositions de l’UPR.
      Que l’on peut discuter, ne pas les croire, mais les ignorer volontairement comme le fait l’auteur est assez grossier.

      C’est à cela que je réagis. Le débat politique est déjà assez pourri dans les médias officiels, avec l’épisode quasi comique du Macron plein les écrans, - le système ne sait plus qui nous vendre comme homme politique d’avenir-, pour que sur ce site l’on évite ce genre de manœuvres politiciennes.

      * La sortie de l’OTAN
      * La sortie de l’Euro et des institutions européennes non démocratiques et ultralibérales
      * Un nouveau CNR pour redresser la France après sa dévastation économique par le système...

       méritent mieux que cet article qui cache à peine sa haine.

      Pour être crédible, il faut une tenue morale minimum...


    • Yanleroc Yanleroc 31 août 21:16

      @doctorix


      Vous oubliez un truc Doc, c’est que Asselineau ne veut pas de mecs comme vous !
      Héhé.

    • Yanleroc Yanleroc 31 août 21:24


      Choisir entre Mélenchon et FA, c’est quand-même choisir entre Europe ou pas Europe !


      Pas très équilibré, pas très Fair-Play pour JL. C’était 55%, vous vous rappelez, pour ou contre l’Europe.

      Très très grosse abstention massive, ça aurait pas de la gueule ?

      Aprés avoir soutenu Trump, vous nous demandez de soutenir un autre milliardaire. 
      Le FN aussi vote pour des milliardaires. 

      Pourquoi pas directement pour Rothschild ?

    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 31 août 22:05

      @Fergus
      Vous avez remarqué que dans l’article, il n’y a que des accusations, mais aucune preuves ?
      Cela ne vous gêne pas, semble t-il.

      C’est toute la différence avec l’UPR.
      Toutes les analyses s’appuient sur des documents vérifiables par tout le monde !
      Par exemple le dernier article sur Macron. 
      Fournir des preuves, ça s’appelle avoir de la rigueur intellectuelle.


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 31 août 22:10

      @JMBerniolles
      Robert Gil s’inspire de l’officine antifas INDYMEDIA, qui accuse tous ceux qui dérangent, sans fournir la moindre preuve. Manque de chance, l’ UPR a fait son enquête, cette officine est financée par les fondations Soros, Ford, Rockefeller (pas capitalistes pour deux sous !) et plusieurs Départements d’états Américain ...


    • Kapimo Kapimo 31 août 23:43

      @Fergus
      Disons que cataloguer comme farouche capitaliste le dirigeant d’un parti qui a dans son programme des nationalisations, par les temps qui courent, c’est plutot une vraie mise au point sur le caractère mensonger de cet article et par conséquence de son auteur.


    • aliante 1er septembre 00:58

      @Fergus

      j’avoue que pour un chef de parti groupusculaire Monsieur Gil a quand meme pris sa plume pour lui écrire une bafouille méprisante surtout qu’à l’heure actuelle ceux qui défendent le mieux le capitalisme s’appelle le parti socialiste rue de solferino avec une violence encore plus exacerbée que l’ère Sarkozy On se demande bien ce que font les défenseurs de la veuve et de l’orphelin révolutionnaire de pacotilles de l’extrême gauche


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 1er septembre 08:47

      @Yanleroc
      Où avez vous vu cela ?


    • olivier cabanel olivier cabanel 1er septembre 08:54

      @JMBerniolles
      ouah ! berniolles est de retour...

      il défend Asselineau...je pari à 10 contre un que ce dernier est favorable à l’industrie nucléaire...
       smiley

    • JMBerniolles 1er septembre 09:58
      @olivier cabanel

      Bonjour monsieur Cabanel

      Comme souvent vous vous trompez sur toute la ligne.
      Je proteste contre la méthode mensongère et manipulatrice de l’article.

      Il occulte notamment la proposition de l’UPR pour un nouveau CNR qui me parait être le seul moyen de redresser la France.... si c’est possible.

      Il se trouve que cela vient du NPA, certainement un parti de masse, qui est anti nucléaire primaire.
      Comme le Front de Gauche.... 

      Donc vous perdez votre pari.... vous avez la réponse plus bas.... la nucléaire est un sujet clivant (cette manière de présenter le débat sur le nucléaire m’amuse...) pour l’UPR, comme d’autres.

    • aliante 1er septembre 10:21

      @Fifi Brind_acier

      ce sont des vieilles lunes distillées par les mondialistes de gauche pour balader les gens sur le mal fondé de l’impérialisme de l’Ue en ressortant la lutte des classes
      pour qualifier les partisans du retour aux nations de joujoux des capitalistes
      Alors que la plupart des gens qui veulent en finir avec l’Ue sont justement les gens qui votaient pour la gauche historiquement et qui ne se reconnaissent plus dans les partis politiques
      traditionnels


    • Manu 1er septembre 11:55

      @Fergus
      L’article de Robert n’a rien d’une mise au point, c’est encore un de ces articles avec des attaques gratuites faites d’affirmation non démontrées. Le mec n’a visiblement pas lu un seul des articles du traité de Lisbonne pour comprendre l’origine du problème. SI il s’était intéressé un peu à ce que dénonçait l’UPR mais aussi vérifié ce qui était avancé par son président, puisque toutes les sources des arguments avancés sont toujours cités, il aurait au moins une idée de l’origine de la délocalisation. IL existe une thèse faite par un étudiant de la Sorbonne à ce sujet qui démontre que le mot délocalisation est apparu en 1992 après la signature de Maastricht.
      Personne à l’UPR ne remet en cause que le MEDEF ou les grands patrons mettent la pression sur les salariés, ce que dénonce l’UPR c’est le cadre, donc le traité, qui permet à tous ces profiteurs d’exercer ces pressions sur nos têtes, autrement dit l’élément principal, la cause, l’origine.

      Enfin il dénonce l’appartenance des « grands syndicats » à la CES, Confédération Européenne des Syndicats, financée par l’Europe dont le but est bien de désamorcer la colère des Français, cette confédération ne pouvant s’opposer à « la main qui la nourrit » : l’europe.
      Pour autant ça ne veut pas dire qu’Asselineau et les membres de son parti considèrent les gens qui descendent dans la rue pour défendre leur bifteck comme des anarchistes, il aurait tendance à plutôt affirmer que l’action, pilotée par les syndicats, donc la CES donc l’Europe ne peut aller à l’encontre de ceux qui en fixe les objectifs.

      Enfin, c’est quoi cette histoire d’extrême droite ? Quel élément permet à Robert d’affirmer que l’UPR est un parti d’extrême droite ???
      C’est pas le tout de balancer n’importe quelle ineptie, comment justifie-il cette remarque ?
      l’UPR s’affiche avec Egalité et Réconciliation !!!???!!! là je crois qu’il a fumé la moquette le Robert...et pourtant les vidéos sur le sujet existent...

      1/ Le parti est classé « listes diverses » par le ministère de l’intérieur aux dernières régionales et aux dernières Européennes.
      2/ Un programme basé sur celui du CNR peut il être d’extrême droite ?
      3/ Un parti qui souhaite instaurer le référendum populaire comme outil principal des décisions politiques des Français peut-il être d’extrême droite ?

      L’objet de l’UPR est de rassembler, il met donc en avant les sujets qui nous concernent tous et qui remettent en cause le cadre qui permet aux pervers qui nous gouvernent d’accomplir leurs objectifs carriéristes personnels.

      L’extrême droite aujourd’hui, elle est au pouvoir, elle tue des millions de gens dans des guerres illégales, arme des terroristes, s’oppose aux enquêtes sur l’origine des attentats,bafoue les droits de l’homme, détruit nos acquis sociaux. et si vous considérez que ce gouvernement est de gauche smiley et que vous pensez qu’un seul des clowns sur la scène actuelle puisse redresser quoi que ce soit on a pas fini d’en ch...
      A part Asselineau, qui, des hommes politiques Français dénoncent tous ces crimes devant une caméra ?


    • jmdest62 jmdest62 1er septembre 15:50

      @doctorix

      «  montrer mes hésitations : tous deux seraient un cadeau pour la France  »
      Par rapport aux requins de droite et du PS je vous accorde que François serait , peut être , préférable mais son positionnement « trans-partis » _ « trans-courants » donne la très nette impression qu’il basculera dès que l’occasion se présentera et ses gènes (HEC + ENA) le feront basculer à droite .
      Quand on voit ce qu’un certain « ennemi de la finance » (HEC + ENA lui aussi) a été capable de faire.........
      @+


    • Ar zen Ar zen 1er septembre 16:37

      @jmdest62

      L’UPR est un mouvement « provisoire » c’est à dire une organisation « temporaire » crée en vue d’une revendication déterminée ou d’une cause spécifique (sortir de l’UE et de l’OTAN). C’est ce que Moiséi Ostrogorski appelle « le parti idéal ».

      Je vous invite à réfléchir à cette proposition De Rosa Luxemborug, citée par Pierre Bourdieu : « L’autorité et l’influence des »chefs« dans la démocratie ne s’accroissent que proportionnellement au travail d’éducation qu’ils accomplissent en ce sens. Autrement dit, leur prestige et leur influence n’augmentent que dans la mesure où les chefs détruisent ce qui fut jusqu’ici la fonction des dirigeants, la cécité de la masse, dans la mesure où ils se dépouillent eux-mêmes de leur qualité de chefs, dans la mesure où ils font de la masse »la« dirigeante, et d’eux mêmes les organes exécutifs de l’action consciente de la masse ».

      Alors, figurez vous que François Asselineau fait un travail remarquable d’information des masses. Mais il ne peut atteindre que ceux que veulent bien l’écouter. Seul un individu ayant son expérience est à même de dévoiler le dessous des cartes. C’est un lanceur d’alerte. Il fait un travail d’éducation formidable, rien ni personne ne peut le nier. Il est, par conséquent, sans doute, le seul dans cette posture « éducative » des masses afin de leur ôter leur « cécité ». C’est pour cette raison que les « merdias » ne veulent pas lui donner la parole et qu’ils cachent son existence et ses propos pédagogues. Il est le plus redouté de l’oligarchie car son message « risque » de prendre et d’ôter son pouvoir à l’élite qui nous gouverne.


    • doctorix doctorix 1er septembre 16:56

      @Ar zen

      3500 lecteurs pour cet article, à c’t’heure.
      Evidemment, Robert GIL la concierge médisante fait mieux avec le Burkini (13000).
      Mais tout de même, au travers des commentaires, je pense qu’Asselineau vient de gagner quelques centaines de voix.
      Merci Mr GIL.
      Et remettez ça dès que possible.
      On a besoin de gens sales pour voir comme Asselineau est propre.

    • Ar zen Ar zen 1er septembre 17:14

      @doctorix

      Finalement, c’est une stratégie payante, digne d’un second degré. Robert GIL n’y avait certainement pas pensé.

      Merci qui ? Merci Bob !


    • Erx (---.---.96.145) 1er septembre 17:46

      @Yanleroc

      Et pourquoi Doc ne pourrait pas adhérer aux idées de l’UPR ? F. Asselineau ne décide pas qui fait parti du mouvement seul l’adhésion aux idées de la charte fondatrice est un critère.


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 1er septembre 18:18

      @aliante
      Bonjour,
      L’UPR avec 12 000 adhérents représente assez bien, je pense, la variété des opposants à l’ UE. 
      Nous ne sommes ni eurosceptiques, ni souverainistes, mais des opposants à l’ UE, à l’euro & à l’ OTAN. Plus de la moitié vient de toute la Gauche, les autres n’ont souvent jamais été inscrit dans aucune organisation politique. La moyenne d’âge est de 34 ans, souvent de jeunes actifs qui s’inquiètent pour leur avenir professionnel ou celui de leurs enfants. Ou des chômeurs, ou des étudiants...
      Voici par exemple, le témoignage d’un électeur qui a voté Hollande.


      Ils sont venus à l’ UPR pour des motivations diverses, pour l’emploi, pour la démocratie, pour sauver les services publics, pour la paix, ou pour que la France cesse de plonger dans tous les domaines etc L’UPR a aussi un taux d’expatriés important, supérieur à celle d’autres Partis politiques...

      Les motivations sont très variées, vu les dégâts que provoque notre appartenance à l’ UE, il n’y a que l’embarras du choix pour vouloir sortir de ce machin européen et de l’ OTAN. D’une manière générale, on vient à l’ UPR par refus de cette classe politique, et par la compréhension du monde qui nous entoure qu’apportent les analyses d’ Asselineau et de ceux qui l’entourent, dont Vincent Brousseau, ancien économiste à la BCE.

    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 1er septembre 18:25

      @olivier cabanel
      Le choix des énergies est un sujet qui divise et sur lequel personne n’a jamais songé à demander l’avis des Français. C’est ce que l’ UPR se propose de faire : après la sortie de l’ UE, de l’information, des débats et un referendum.
      Je suppose que vous n’avez rien contre la démocratie ?


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 1er septembre 18:33

      @Erx
      Doctorix fait partie des adhérents de l’ UPR, Yanleroc raconte des conneries.


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 1er septembre 18:36

      @Ar zen
      C’est le principe de la publicité, « parlez-en en bien ou en mal, mais parlez-en ! »
       


    • Martha 1er septembre 22:20

       
       @Manu,

       Cet article pourri est maintenant en première page, lorsque l’on clique sur : upr.

       Elections 2017 en vue et voilà que le matraquage imbécile reprend de plus belle, ce que nous avions constaté au moment des « régionales ». Là, cela repart à fond.

       Grotesque, débile et mensonger et Il faut s’attendre à pire, maintenant.

       L’UPR gagne actuellement 10 adhérents supplémentaires par jour et vient de dépasser, aujourd’hui, les 11900.
       C’est le seul parti qui parle vrai, va au fond des choses et s’adresse à l’intelligence des Français.

       Le puant qui a écrit cet article ne se pose pas un instant la question de savoir pourquoi Asselineau et l’UPR, qu’il a créé, sont totalement blacklistés dans tous nos médias sauf sur internet, où justement il vient y lâcher son pet.
       Il y a une disproportion énorme entre cet article calomnieux et le silence des médias au sujet de ce parti. Les stratèges de la manipulation des esprits ont lâché leurs trolls sur le net, mais rien de neuf, ils ne peuvent que ressasser les mêmes balourdises.
       Ils ont peur : ils savent à quel point F.Asselineau a raison.


    • Françoise BELLUT 2 septembre 02:56

      @Fergus
      Si UPR est un micro parti, pourquoi alors perdre du temps à écrire des articles sur l’UPR ? Pourquoi vous dérange il ?

      Françoise B.


    • gorgonzola 9 septembre 00:36

      Pour résumer en quelques mots, le terme « article » est trop élogieux pour qualifier ce patchwork des même textes vu et revu, issus de la nébuleuse néo-antifas (des anti-France qui eux sont de vrais idiots utiles).

      Article bidon puisque l’UPR n’est pas plus anti-système (au sens sous-entendu par l’article) qu’elle n’est anti-capitaliste... pas plus que ne l’étais son illustre inspirateur : le CNR à qui on doit quand même pas mal. Là où le CNR entendait arracher la France des griffes du 3ème Reich en rassemblant les chapelles pour reconstruire le pays exsangue à cause de la guerre, l’UPR entend arracher la France de l’UE en rassemblant les citoyens hors des chapelles politiques qui divisent afin de reconstruire le pays exsangue après des décennies de libéralisme économique... Donc les anar et les intégristes trotskystes pourront tranquillement continuer à diviser l’électorat anti-système pour s’assurer que soit le parti unique reste en place, soit que tout cela se finisse dans un grand bain de sang puisque c’est visiblement ce qu’ils attendent.


    • fred.foyn fred.foyn 31 août 10:42

      Excellent...

      Un drôle de zigoto... !
      Fifi « brin-d’osier » plie mais se rompt pas...va venir cracher sa bile et ses mensonges pour soutenir son champion...

      • Sozenz 31 août 18:48

        @fred.foyn
        fifi , ne dit pas que des mensonges . si vous vouliez bien faire le tri de ce qui est dit et d analyser , de chercher etc ... vous verriez que les points les plus importants sont traités avec justesse.
        monsieur Asselineau, en politique c est une personne qui permet de mieux comprendre l ensemble de la situation dans laquelle nous nous trouvons . pourquoi nous ne pouvons pas passer par ce que nous passons actuellement .
        Oui l Europe est une pure folie , telle qu elle est conçue et voulue . et nous savons que l Europe de la façon dont elle a été construite , ne sera pas changée pour une meilleure Europe .
        et nous voyons le système pervers de l tan ..
        Nous ne pouvons que le remercier pour ses conférences
        pour ce qui concerne FIFI , soyons heureux qu une personne comme cela repete et repete . c est aussi grace a des personnes comme elles que les regards sur ce qui se passe peut se transformer .
        je la salue pour son investissement , ses commentaires constructifs et intelligent s au lieu d avoir des rigolos qui gesticules tout le temps et parlent pour ne rien et dire ou juste pour amuser la galerie en prenant des airs sérieux .


      • Sozenz 31 août 18:55

        @Sozenz
        je n ai rien contre les amuseurs , loin de là , j apprécie beaucoup zygzornifle .
        je pense même que c est une personne intelligente , il me fait beaucoup rire petit clin d oeil à lui ^^


      • Sozenz 31 août 19:06

        @gravinoir

        vous ne les lisez pas ?

        comment savez vous alors si ce qu il y a dedans est juste ou pas ?


      • Sozenz 31 août 19:10

        @gravinoir
        vous me rappelez ces personnes qui encensent certaines personnes ou les critiques et quand on leur demande d aller jeter un oeil sur un document sur eux , . ils sentiraient tellement cons a devoir changer de position qu ils ne font..surtout pas la démarche ... .


      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 31 août 22:15

        @gravinoir
        Hélas pour vous, beaucoup lisent les commentaires de l’ UPR, les miens ou d’autres sur les dizaines de médias où les militants de l’ UPR interviennent...


        Vous devriez fréquenter la page Facebook de l’ UPR, le nombre des adhérents ne cesse d’augmenter, alors que l’ UPR est censurée dans les médias dominants, étonnant, non ?

        Vous savez pourquoi les autres Partis politiques n’ont pas de compteurs d’adhésions en temps réel ?
        Parce qu’ils perdent quasiment tous des adhérents.

      • Yanleroc Yanleroc 31 août 22:34

        @Fifi Brind_acier


        En forme FiFI !!

        Bon début, tonique, toussa.


      • fred.foyn fred.foyn 1er septembre 08:07

        @Sozenz000....mais alors, pourquoi taper sur le FN, vous avez les mêmes idées ?


      • fred.foyn fred.foyn 1er septembre 08:08

        @Fifi Brind_acier...sauf vos amis du FN...


      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 1er septembre 08:49

        @gravinoir
        Vous devriez lire et ouvrir les liens que je mets, cela vous rendrait plus instruit et plus intelligent, mais à l’impossible, nul n’est tenu ...


      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 1er septembre 08:57

        @fred.foyn

        Parce que le FN enfume les électeurs ! Il fait des discours sur la souveraineté, mais dès il s’agit décrire le programme officiel et les professions de foi, terminé, il n’est plus question de quoi que ce soit .


        Relisez attentivement la profession de foi de Marine Le Pen en 2012, et celle de Dupont Aignan.
        Et dites nous où vous trouvez la phrase : « Sortie définitive de l’ UE, de l’euro et de l’ OTAN par l’article 50 » ?
        L’UPR vous promet une caisse de champagne si vous trouvez !


      • fred.foyn fred.foyn 1er septembre 09:27

        @Fifi Brind_acier...Toujours du n’importe quoi...J’ai lu qu’il ferait un référendum et que ce sera le peuple qui décidera de la sortie ou non...ça vous le savez, mais vous ne pouvez vous retenir de raconter des mensonges à longueur de vos commentaires...« Ah-Ce-Lino » devrait vous indiquer la porte de sortie, ou alors il est complice de vos mensonges ?


      • Ar zen Ar zen 1er septembre 13:12

        @fred.foyn

        Vous avez un vision bien particulière de la politique Fred !

        Un programme politique pour gouverner la France cela s’annonce et cela se prépare.

        Figurez vous que proposer un programme dans le cadre de l’UE est à des années lumières que de proposer un programme hors de l’UE. Est-ce que vous faîtes la différence ?

        Parlez d’un référendum pour sortir et demander au peuple s’il souhaite sortir « après » l’élection présidentielle est une escroquerie majeure. Pourquoi ? Un parti politique a une vision de la société et un projet pour elle. Alors le projet d’un parti qui annonce un « référendum » est de la manipulation dans la mesure ou son programme de gouvernement ne l’envisage en aucune façon. Parce que le projet, tant du FN que DLF, que du FG est de faire « une autre Europe ». Voilà, voilà, voilà. Ceux qui aiment sont pris pour des imbéciles devraient y réfléchir. N’est-ce pas Fred ?

        Est-ce que vous comprenez un chose aussi évidente ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Robert GIL

Robert GIL
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès