Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Assemblée Nationale, pas un seul ouvrier !

Assemblée Nationale, pas un seul ouvrier !

Une nouvelle assemblée nationale vient d’être élue, on connait la répartition politique des députés : un PS majoritaire seul, la droite affaiblie, le PCF laminé (-50% de ses représentants), et l’entrée de 2 députés FN.

Mais il est intéressant et révélateur d’examiner la composition sociologique et l’origine professionnelle de ses députés : les professions dites intellectuelles et les classes aisées y sont largement majoritaires et donc surreprésentées (professions libérales, enseignants, chefs d’entreprise …), on y trouve également quelques agriculteurs et employés mais … aucun ouvrier, qui représente pourtant 1 emploi actif sur 3 !!!

Si on peut se féliciter que le respect de la parité hommes/femmes soit en progrès, même si il y a encore beaucoup de chemin à faire, cet effacement total de la classe laborieuse, de ceux qui produisent les richesses est un scandale qui déshonore tous les partis présents à l’assemblée.

Certes le mode de scrutin défavorise les partis ouvriers, le NPA et LO ont présenté des candidats ouvriers, mais qui n’avaient aucune chance d’être élus. Mais que dire du PCF/FDG ? … pas étonnant que les travailleurs aient préféré soit voter pour l’original ( le PS) plutôt que pour la copie, soit s’abstenir, puisque ceux qui sont censés les représenter sont des apparatchiks coupés des masses, qui parlent de la condition ouvrière alors qu’il y a belle lurette que cette classe ouvrière , ils ne la voient que de loin, préférant la fréquentation des assemblées d’élus censés être les représentants du peuple mais qui ignorent ses souffrances.

Faut-il qu’ils aient tous peur de la classe ouvrière pour la marginaliser ainsi et lui retirer tout pouvoir d’intervention, y compris la modeste possibilité de faire entendre la voix des travailleurs dans cette « noble assemblée ». L’image de l’ouvrier a même disparu des films où les hommes et les femmes sont toujours médecins, avocats, chefs d’entreprise, quand ce n’est pas « politiciens ». Nous sommes dans une société de classes et l’Assemblée comme les médias ne fait que refléter cela.

Il fut un temps où le PCF avait des candidats qui passaient directement de l’usine à l’assemblée nationale, puis vint le temps de ceux qui après avoir été ouvrier quelques années devinrent des permanents à vie du parti avant d’être député ; ces élus qui se vantent d’avoir été ouvriers ont oublié depuis longtemps ce que cela signifie, c’est une des raisons qui leur a valu, pour une bonne moitié d’entre eux, d’être battus par des socialistes aux dernières législatives. Nous vivons à présent le temps des politiciens professionnels, des apparatchiks, des purs produits du parti qui n’ont plus pour objectif de participer à la lutte des classes mais à la lutte des places …

On aura compris qu’il n’y a rien de bon à attendre d’une telle « représentation nationale », l’avenir se situe en dehors des institutions bourgeoises et des séquences électorales. Cela passe évidemment par les luttes de masses, mais également, car l’un ne va pas sans l’autre, dans la construction d’organisations de base, dans les entreprises, les quartiers, où les travailleurs sont les plus nombreux et peuvent intervenir, engager des actions, organiser un contre pouvoir à cette assemblée qui n’a rien de nationale, puisqu’il n’y a pas un seul représentant des « classes laborieuses » et des foyers de condition modeste.

Ce rassemblement doit commencer par la création d’une coordination nationale de toutes les entreprises en lutte et de tous ceux et celles qui sont menacés de licenciements. Méthodiquement et patiemment, la classe dirigeante a œuvré pour que la classe ouvrière n’ait plus confiance en elle, en la persuadant que la politique doit être réservée à des professionnels, et qu’un ouvrier n’a rien à y faire. A nous de prouver le contraire !

D’après RICHARD PALAO

http://2ccr.unblog.fr/2012/07/03/assemblee-nationale-pas-un-seul-ouvrier/



Moyenne des avis sur cet article :  3.56/5   (25 votes)




Réagissez à l'article

31 réactions à cet article    


  • iris 5 juillet 2012 09:17

    un scandale !! honteux !!


    • slipenfer 5 juillet 2012 09:46

      Il faut avoir envie de faire le bouffon et être une sacré salope doublée d’arrivisme pour participer
      à ce show business.
       smiley


      • chantecler chantecler 5 juillet 2012 10:34

        Il fut un temps où les ouvriers qualifiés entraient dans les syndicats , devenaient représentants permanents détachés , et faisaient copain copain avec les patrons pour entuber leurs camarades .

        Quelle régression !

        Et puis G. Marchais , M. Gremetz ont laissé des souvenirs impérissables .

        Salauds de bourgeois , enculés de députés .

        On est loin de Jean Jaurès .

        Hein quoi  ? Jean Jaurès était issu de la bourgeoisie ?

        Ah ben tout s’explique !


        • Txotxock Txotxock 5 juillet 2012 11:04

          Mais alors, ils votent pour qui les ouvriers ?


          • spartacus spartacus 5 juillet 2012 11:24

            L’absence d’ouvrier est une chose,la sur-représentation des « obligés de l’état » est un scandale« .


            C’est pas demain qu’on remettra en cause leurs privilèges.

            Retraites moins cotisées, temps de travail riquiki, efficience et productivité minable. Retraites cumulables, retraites avec des calculs bien avantageux qui ne sont pas le reflet réel des carrières. Corporatisme.

            Quand a croire que les ouvrier seraient représentés par le FdG ou le PCF, alors que ces groupuscules ne sont qu’une bande de »bobos« principalement issus des privilégiés de l’état, n’ont connaissance de l’ouvrier ou du patron que Germinal et Zola. 
            L’entreprise pour eux se résume à des clichés issus d’une CGT aux ordres des sociétés publiques type EDF ou SNCF, privilégiés notoires. Ces  »bobo«  »gauchistes« font une allégeance au bonifications, une allégeance aux »régimes spéciaux", une allégeance aux cotisations moindre des fonctionnaires. 

            Il y a bien longtemps que les ouvriers ne votent plus dans ces gauches muselées sur les sujets taboux comme l’immigration ou la fonctionnarisation de la société, véritables repoussoirs.

            • louphi 5 juillet 2012 12:32

              famine, chantecler, Txotxock

              La droite et la gauche, en France, sont la face visible de la nébuleuse et occulte maçonnique mondiale qui regroupe les familles et organisations les plus riches du monde. Les lobbies homosexuels généralement liés à la gauche en font partie.

              La gauche, c’est la maçonnique complexée, qui avance dans le dos du peuple, contre le peuple sous couvert de justice, d’égalité, en étant contrôlée par les lobbies homosexuels, avant-garde maçonnique la plus rétrograde et réactionnaire prônant le communautarisme sexuel, l’apartheid sexuel, les hommes d’un côté, les femmes de l’autre. C’est la gauche qui a pour mission d’inscrire sur le fronton de l’institution de la société la devise phallocrate rétrograde de l’antiquité gréco-romaine : « Ici n’entre que l’ homosexuel ».

              La haute tribune, sur le plan national, où ces deux faces maçonniques illuminatiques se confrontent pour savoir comment mieux appliquer les consignes de leur occulte gouvernement mondial, s’appelle l’Assemblée Nationale. Rien d’étonnant que ne s’y trouve aucun ouvrier.

              Un jour le peuple rattrapera cette nébuleuse maçonnique son prédateur, lorsqu’il aura retrouvé le bon chemin momentanément perdu, le chemin tracé par la Commune de Paris de Karl Marx et Friedrich Engels et par les Soviets de Lénine et Staline. C’est le spectre qui hante la maçonnique dans l’Assemblée Nationale.

               

               


              • chantecler chantecler 5 juillet 2012 15:10

                Comprends rien avec tes maçons homosexuels .
                T’as une dent contre le bâtiment ?


              • Dupont Georges Dupont Georges 5 juillet 2012 18:42

                C’est quoi cette diatribe contre les homosexuels ? Allez donc vous faire soigner.


                « prônant le communautarisme sexuel, l’apartheid sexuel, les hommes d’un côté, les femmes de l’autre »

                vous devez pas connaitre beaucoup d’homos, ou alors, vous avez vraiment un problème. 

              • bert bert 6 juillet 2012 01:57

                euh les cocos karl marx c’est du pur jus franc mac


              • LE CHAT LE CHAT 5 juillet 2012 12:35

                l’élu coco de Martigues est un apparatchik qui n’a jamais rien fait d’autre que de faire du secrétariat à la mairie communiste de Martigues .


                • Traroth Traroth 5 juillet 2012 17:28

                  C’est quoi, le métier de Le Pen, déjà ? Et de Collard ?


                • arobase 5 juillet 2012 12:36

                  des tas de députés ump qui ont participé à l’appauvrissement du pays qu’il faut maintenant relever, ont tout accepté du sarkosysme sans jamais crier « basta » ! (y compris les "gaullistes), pas un seul qui n’ait rué dans les brancards, ont quand même été réélus par la populace en folie !


                  alors des ouvriers à l’assemblée, c’est pas pour demain la veille.

                  • jef88 jef88 5 juillet 2012 13:15

                    A l’école une menace ! : continue comme cela e tu deviendras ouvrier !
                    Au moment de l« orientation » il y a les filières nobles et l’industrie : pouahhh ! c’est sale ! c’est déshonorant....
                    les compagnons du devoir ne trouvent plus de jeunes à former !!!

                    BREF ! il faut devenir fonctionnaire !!!!!


                    • Traroth Traroth 5 juillet 2012 17:58

                      Non, ce n’est pas déshonorant d’être ouvrier. Malgré ça, je préfère avoir un travail qui me permet de vivre.
                      D’ailleurs, mes parents, ouvriers, ont tout fait pour que je ne devienne pas. J’ai l’impression que c’est un comportement qui n’est pas rare dans la classe ouvrière, étrangement...

                      Je pense que dans certaines circonstances, ça peut être très épanouissant, mais globalement, les ouvriers professionnellement épanouis, ça doit être plus rares que les chercheurs en astrophysique...


                    • jef88 jef88 5 juillet 2012 20:16

                      J’ai commencé ouvrier !
                      et j’ai rapidement eu de la promotion .....
                      Il fallait oser et réussir ! sinon ...la porte !


                    • LE CHAT LE CHAT 5 juillet 2012 14:07

                      au rythme où c’est parti , il n’y en aura bientôt plus d’ouvriers en France !
                      Montebourg arrivera t il avec ses petits bras musclés à empêcher ça  ?


                      • Traroth Traroth 5 juillet 2012 17:31

                        Mais quel est le CON qui a laissé Arcelor se faire racheter par les Indiens ??????????????????????


                      • Traroth Traroth 5 juillet 2012 17:54

                        Effectivement ! Et après, l’UMP vient faire la leçon !


                      • Traroth Traroth 10 juillet 2012 11:06

                        Et on pourrait parler de Pechiney ou Gemplus, aussi. Dans la plupart des pays, on empêche la vente à l’étranger d’entreprises stratégiques, mais pas en Europe, les dindons de la farce du libéralisme !


                      • Traroth Traroth 5 juillet 2012 17:34

                        @Calmos : la plupart des points de votre « définition » s’appliquent à la plupart des salariés...


                      • TSS 5 juillet 2012 17:43


                        Dans la dernière assemblée (avant les elections) :

                        -employés ,30% de la population >1,3 % des deputés

                        -ouvriers , 25% de la population > 0,5% des deputés

                        - professions superieures,15% >83% des deputés ...96% à l’UMP !

                        -representation ouvrière revenue au niveau de 1885.

                         nouvelle caste dirigeante qui se coopte et remplace la noblesse dans notre monarchie... !!


                      • Dupont Georges Dupont Georges 5 juillet 2012 18:57

                         Vivement un peu de proportionnelle pour que le FN ai enfin des députés.


                          Comme cela, si on suit votre raisonnement, les ouvriers se rendront alors vite compte que les membres du FN sont des politiciens comme les autres (en ce qui concerne l’arrivisme en tout cas) qui ne font rien pour eux mais s’occupent activement d’essayer de garder leur place et cesseront de voter pour ce parti.
                         On peut alors espérer que les ouvriers se rendront compte que la solution n’est pas dans un changement de parti politique, mais dans un changement de système politique. Voter pour un parti qui ne propose aucunement de changer le système , mais cherche juste à l’utiliser pour s’installer au pouvoir ne changera rien au délabrement de la condition des ouvriers.

                         Cela vaut pour les ouvriers, cela vaut pour les autres.


                      • reprendrelamain reprendrelamain 5 juillet 2012 14:55

                        Combien d’enfants de députés sont au chômage ? Encore un chiffre proche de zéro qui doit lui aussi les rapprochés de la vraie vie... 


                        • chantecler chantecler 5 juillet 2012 15:21

                          Les ouvriers ....

                          Dans ma cité on fait de gros travaux de réhabilitation .

                          Ce n’est pas du luxe .

                          Des marchés ont été discutés .

                          Depuis un mois des ouvriers originaires de l’Europe de l’est se sont attaqués aux ascenseurs .

                          C’est du lourd :
                          Z’ont l’air de peiner ....

                          Question : dans le marché était il question de sous traiter les travaux ?

                          Autre question : la rénovation des ascenseurs c’est vraiment un créneau ....

                          Comment se fait il qu’avec notre taux de chômage on ne fasse pas travailler des ouvriers de notre pays , que l’on ne forme pas des jeunes ?

                          Vraiment j’ai du mal à comprendre .

                          C’est d’autant plus stupide qu’il est clair que quand cette entreprise aura terminé il y aura des défaillances .

                          Elle ne sera plus là pour faire la maintenance .

                          Donc il faudra faire appel à des entreprises au top pour remettre en état .

                          Economies de gribouille ! .


                          • foufouille foufouille 5 juillet 2012 15:51

                            "Comment se fait il qu’avec notre taux de chômage on ne fasse pas travailler des ouvriers de notre pays , que l’on ne forme pas des jeunes ?"

                            ils sont payes 600 brut ...............
                            vive l’europe
                             :->


                          • Dupont Georges Dupont Georges 5 juillet 2012 19:07

                            « Comment se fait il qu’avec notre taux de chômage on ne fasse pas travailler des ouvriers de notre pays , que l’on ne forme pas des jeunes ? »


                             Le maintien d’un taux de chômage élevé est délibéré. L’utilisation d’une main d’oeuvre étrangère bon marché, encore plus quand elle est clandestine ainsi que le délabrement de notre système éducatif n’ai qu’un des moyens de maintenir ce chômage élevé. 
                             Ainsi, la peur du chômage et la création de boucs émissaires (étranger, assisté) participe au contrôle des masses nécessaire à l’oligarchie pour dominner les peuples.
                             
                             Une véritable démocratie garantissant le pouvoir du peuple et la fin des ambitions politiciennes personnelles reste à inventer. 

                          • Yvance77 5 juillet 2012 15:53

                            « 

                            Assemblée Nationale, pas un seul ouvrier ! »
                            Bah au parti socialiste, il n’y a aucun socialiste digne de ce nom ! On est plus à une hérésie près !

                            • Dupont Georges Dupont Georges 5 juillet 2012 19:10

                              Au train ou on désindustrialise la France, il n’y aura bientôt plus d’ouvriers en France, si ce n’est dans la maintenance. SI les ouvriers veulent faire payer la note, il serai temps d’agir !


                            • arobase 5 juillet 2012 21:47

                              assemblée nationale, pas un seul ouvrier ?  faux !


                              il y a deux ouvriers, membres du nouveau parti des ouvriers et des travailleurs crée spécialement pour les dernières présidentielles : « le rassemblement bleu marine ».

                              ils s’appellent collard et maréchal. on v voir ce qu’on va voir.

                              il parait qu’ils vont organiser des grèves et des manifs pour obliger le patronat à augmenter le smic de 50%, empêcher les délocalisations, les licenciement pour les entreprises qui font plein de bénef, et empêcher les propriétaires de profiter d’un départ du locataire pour doubler le prix de son loyer.

                              le médef n’a qu’à bien se tenir !! il en tremble déjà.

                              • louphi 5 juillet 2012 22:57

                                arobase

                                Vous nous livrez là une bonne info qui va mettre du baume au coeur de la classe ouvrière et de l’ensemble des travailleurs de ce pays. Mais ne croyez-vous pas que ce Nouveau Parti Anticapitaliste des ouvriers et de Travailleurs, le « Rassemblement Bleu Marine », aurait du commencer par donner l’exemple en ouvrant son paquebot aux ouvriers et travailleurs sans papiers de ce pays pour les héberger et en manifestant avec eux pour qu’ils soient régularisés ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Robert GIL

Robert GIL
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès