Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > La suite de l’affaire Karachi fait souffler comme une puanteur de fin (...)

La suite de l’affaire Karachi fait souffler comme une puanteur de fin règne

L’avocat des familles des victimes de l’attentat de Karachi, Me Olivier Morice, a affirmé jeudi sur Canal+ que Brice Hortefeux a été en contact avec Thierry Gaubert lors de sa garde à vue, qualifiant cette situation d’absolument inadmissible et scandaleuse. Cela démontre les méthodes qui sont utilisées par l’Elysée dans ce dossier a-t-il dit.

Ce vendredi 23, Hortefeux a reconnu à l’AFP avoir eu Gaubert, au téléphone pendant sa garde à vue.

 Hortefeux s'est défendu à l’AFP qu'il ne savait pas que Gaubert était en garde à vue : « On m’a dit dimanche que Thierry Gaubert n’allait pas bien. Comme vous le savez, c’est un ami. Je l’ai donc appelé le lendemain pour avoir de ses nouvelles. Je ne savais pas qu’il était en garde à vue. Quand il a décroché, c’est lui qui me l’a dit »,

« Je ne sais pas pourquoi il avait son téléphone avec lui en garde à vue, mais il se trouve qu’il a répondu. C’est la preuve que je n’ai jamais eu accès à aucun élément du dossier » de l’enquête sur l’affaire Karachi « puisque je n’étais pas au courant », a ajouté Hortefeux.

En garde à vue et la police lui a laissé son téléphone portable !

"Je suis stupéfait que cet appel puisse faire le moindre sujet. Il y a dix jours que toutes ces rumeurs sur les déclarations de Mme Gaubert circulent", a-t-il dit.

 

Hortefeux a donc appelé le 14 septembre Thierry Gaubert pour le prévenir que sa femme Hélène « balançait beaucoup » au juge chargé de l’affaire Karachi, selon le Monde qui publie une partie de la conversation téléphonique.

Il a déclaré avoir appelé, le 14 septembre, Thierry Gaubert, à cause des « rumeurs de presse » sur le fait que sa femme, Hélène, « balançait beaucoup » dans le cadre de l’enquête sur l’affaire Karachi.

« Il s’agissait juste d’une conversation entre amis après avoir eu vent de ces rumeurs ».

 

Hortefeux à donc averti Gaubert : « Elle balance beaucoup, apparemment, Hélène ». « Qu’est-ce que tu as comme infos là-dessus, toi, parce qu’elle me dit qu’elle dit rien », lui répond Gaubert. « Ça m’embête de te le dire par téléphone. Il y a beaucoup de choses, hein », se lamente Hortefeux. « Ils ont énormément de choses », et « T’as eu Bazire, parce que visiblement, il est lui dedans dans cette histoire »

Cette conversation du 14 septembre semble prouver que Hortefeux a eu accès au procès-verbal de l’épouse Gaubert, alors même qu’elle n’a pas encore été versé au dossier d’instruction du juge van Ruymbeke.

Hélène Gaubert affirme que son mari a accompagné en Suisse Ziad Takieddine, pour aller chercher des valises « volumineuses de billets » durant les années 94-95. Selon elle, c’est Nicolas Bazire qui récupérait ensuite ces « mallettes » en France.

D'après le Monde Gaubert a reconnu lors de son audition par les enquêteurs avoir ouvert à l’étranger des comptes bancaires destinés à accueillir des fonds non déclarés. Il a également reconnu que les fonds avaient été versés par Ziad Takieddine, mais a assuré qu’ils ne provenaient pas des contrats d’armement. Il a encore indiqué n’avoir jamais remis d’espèces à Nicolas Bazire.

Des déclarations qui font dire à la fille de Thierry Gaubert, à son petit ami, selon une conversation interceptée par la police : « Si Sarko il passe pas en 2012, ils son tous dans la merde. »

C'est le moins que l'on puisse dire !

Photo : SIPA/Witt


Moyenne des avis sur cet article :  4.89/5   (35 votes)




Réagissez à l'article

55 réactions à cet article    


  • wesson wesson 23 septembre 2011 14:00

    juste une remarque : lorsque on vous colle en GAV, on vous enlève tout. Ceinture, lacets des chaussures, et bien évidemment téléphone portable... Une version plus plausible serait que Hortefeux savait parfaitement que son ami était en GAV, et a agi de manière à ce qu’on lui laisse/rende son portable, au moins le temps de l’appel.

    Ce qui mets à mal son explication prétextant qu’il n’avait pas connaissance de la GAV de Gaubert


    • chapoutier 23 septembre 2011 18:10

      un représentant du syndicat de la magistrature s’est également étonné de cette histoire de téléphone


    • alphapolaris alphapolaris 24 septembre 2011 11:15

      Autre explication possible : la police savait que ce portable était sous écoute, et a tendu un piège en le laissant à Gaubert dans le but qu’il reçoive un appel pour étendre le réseau des suspects... ça a marché, et c’est Brice qui a mordu a l’hameçon.


    • Spip Spip 24 septembre 2011 14:42

      Ou alors, les policiers ont étés très malins en « oubliant » son portable, espérant des appels intéressants, ce qui a été le cas ?


    • Spip Spip 24 septembre 2011 14:45

      PS : pas vu le message d’alphapolaris - double emploi.


      • devphil30 devphil30 23 septembre 2011 14:33

        Vraiment puant comme milieu et surtout cette bande de pourris qui font honte à leur fonction , à leur responsabilité 


        Honte à tous les français de voir ces comportements de passe droit et d’abus de pouvoir. 

        Dégagez tous bande de pourris et allez pourrir dans les nouvelles prisons , a penser qu’elles ont été faites pour loger cette bande de salopards.............

        Que la justice les condamnent sévèrement qu’ils soient déchu de leur droit civique , qu’ils perdent leur avantage et retraite mirifiques comme si cela ne suffisait , il faut en plus qu’il se comporte comme des voyous

        Ce ne sont que de voyous 

        Philippe 

         

        • chapoutier 23 septembre 2011 14:42

          avec toutes ces affaires on comprend mieux que sarkozy voulait supprimer les juges d’instructions.

          elles auraient toutes été enterré !


        • paoum 23 septembre 2011 14:51

          ’ya bon république irréprochable !


          • Mania35 Mania35 23 septembre 2011 15:10

            Bonjour,

            Le gouvernement est tellement affolé que, dans son communiqué, l’Elysée reconnait implicitement avoir connaissance du dossier de l’instruction qui, selon ses dires, « ne contient aucune référence à Sarkosy ».

            Mr Guéant va-t-il engager des poursuites contre l’Elysée pour violation du secret de l’instruction (comme pour le journal Le Monde) ? Va-t-il réclamer les fadettes de TOUS les occupants de l’Elysée pour savoir qui est à l’origine des fuites du dossier d’instruction ?

             


            • chapoutier 23 septembre 2011 15:57

              l’avocat des familles à justement soulever ce point de « détail » supplémentaire.

              c’est la panique, avec de la chance, sarko restera à New York


            • mbdx33 mbdx33 23 septembre 2011 16:29

              il va dormir au Sofitel ou à Rykers ?


            • chapoutier 23 septembre 2011 18:03

               il dormira en zonzon en France parce que on demandera son extradition.


            • latortue latortue 23 septembre 2011 15:19

              toute cette clique politicarde navigue dans des océans de boue ,et nous grand couillon que nous sommes nous mettons dans les urnes des bulletins avec leur noms dessus .
              ’’votons utile pour une fois votons utile’’ et arrêtons de nous faire enfumer par des beaux parleurs .C’est quoi notre pouvoir a nous les obscurs notre bulletin de vote .


              • Ptetmai 23 septembre 2011 15:31

                Cope doit saliver grave

                Il a ses chances pour 2012, à moins que Juppe ....

                Mais personellement je ne veux ni de l’un, ni de l’autre


                • devphil30 devphil30 23 septembre 2011 15:40
                  Cope , il ne salive pas ....
                  Il déglutie plutôt car il est aussi mouiller le petit saint .....

                  A quand la démission de ce gouvernement pourri et de son nabot de président 

                  Election anticipé mais pour cela il faut savoir reconnaître ses erreurs et être honnête avec soi même et avec les français ....il faudra attendre 2012 pour qu’il dégage l’autre petit nabot 
                  Le roi de l’embrouille , il ne mérite même pas sa retraite de président car il faut travailler plus longtemps et un mandat de président ne suffit plus pour la retraite.

                  Et dire qu’il va être au conseil constitutionnel .....mais ou va t’on ?? 

                  Philippe 

                • chapoutier 23 septembre 2011 18:04

                  copé est cité dans une des écoutes, « copé est dans la merde »


                • impertinent3 impertinent3 24 septembre 2011 10:52


                  @devphil30

                  À propos des revenus de Sarko, depuis son élection ils se décomposent comme suit :

                  Indemnité mensuelle de Président de la République : 24.874,55 €
                  Retraite de député (à vie) : 9.298,21 €
                  Retraite de ministre (à vie) : 8.776,34 €
                  Retraite de maire de Neuilly (à vie) : 6.241,92 €

                  Ce qui fait un total mensuel de 49.191,02 €. Pas mal non ?

                  Alors même si on lui supprime une retraite présidentielle, il lui resterait de toute façon 24.316,47 € par mois et à vie, de quoi voir venir !

                  Et quant je pense que c’est ce genre de personnages qui fustigent ces salauds de profiteurs dur RSA !


                • lerescator lerescator 24 septembre 2011 13:06

                  Le retour de la guillotine et on fait le vide de toute cette ordure , tout en faisant un max d’économie . Et le nain lui dans les poubelles ou plutôt décharges de l’histoire .


                • mbdx33 mbdx33 23 septembre 2011 16:19

                  Ce gouvernement c’est vraiment la cata.

                  Les ministres,
                  les « amis » du président,
                  les valises, ...

                  quand il y en a un çà va pas, alors quand il y en a bcp ... c’est la merde !


                  • Robert GIL ROBERT GIL 23 septembre 2011 16:51

                    Sarko voulait une republique irreprochable, qui l’a cru ? Le systeme des retrocommissions est toujours en place, voici decrit dans l’article ci-dessous comment marche ces retrocommissions :

                    http://2ccr.unblog.fr/2010/12/07/retro-commission-cest-quoi/


                    • chapoutier 23 septembre 2011 16:58

                      n’en jetez plus ...
                      http://tempsreel.nouvelobs.com/actualite/societe/20110923.FAP5036/karachi-des-ecoutes-telephoniques-mettent-brice-hortefeux-sur-la-sellette.html

                      Après la révélation de ces écoutes, des syndicats de magistrats dénonçaient vendredi une immixtion dans les affaires judiciaires. "On se rend compte que l’exécutif se mêle de très près de certaines affaires pénales. Dans cette affaire, il y a de fortes suspicions d’infractions pénales", a réagi Mathieu Bonduelle, secrétaire général du Syndicat de la magistrature (SM, gauche).

                      Le SM demande la désignation d’un juge d’instruction pour enquêter sur cette affaire dans l’affaire. "Cela donne une image terrible. On a l’impression qu’un clan essaye de maîtriser le dossier et d’entraver l’action du juge Van Ruymbeke", a ajouté Matthieu Bonduelle interrogé par l’AP.

                      L’Union syndicale des magistrats (USM), demande l’ouverture d’une enquête rappelant que dans l’affaire Bettencourt, le parquet de Nanterre avait ouvert une enquête pour déterminer l’origine des fuites.

                      Après la publication du communiqué de la présidence de la République sur l’affaire Karachi, l’USM (majoritaire), s’était déjà étonnée jeudi que l’Elysée fasse « aussi clairement référence au contenu » d’une procédure couverte par le secret de l’instruction. L’Elysée avait en effet assuré que le nom de Nicolas Sarkozy "n’apparaît dans aucun des éléments du dossier".


                      • chapoutier 23 septembre 2011 17:02


                        http://www.lemonde.fr/politique/article/2011/09/23/affaire-karachi-si-sarko-passe-pas-ils-sont-tous-morts_1576938_823448.html

                        Affaire Karachi : « Si Sarko passe pas, ils sont tous morts »

                        En plaçant sur écoute un portable de Thierry Gaubert, la police capte, le 19 juillet, une conversation entre sa fille, Nastasia, et un ami, David C., portant sur les révélations que la femme de M. Gaubert pourrait faire à la police.

                        - Nastasia : « En fait, ils ont trouvé un compte aux Bahamas, et euh... mon père l’avait mis au nom de ma mère. »

                        - David : « Oui, oui. »

                        - N. : "Donc voilà. Il a dit à ma mère : si tu craques euh..., toute la famille saute, on saute tous (...) Il lui a dit euh... vraiment, on est dans la merde."

                        - D. : « Putain. »

                        - N. : "Ouais. Et euh... personne pour l’aider parce que euh... Copé est trop dans la merde. Hortefeux est trop dans la merde. Et si euh... Sarko ne... ne passe pas au deuxième tour, euh... lui aussi est (inaudible) dans la merde et personne ne l’aide. Il a dit... Mon père, il a dit à ma mère : personne m’aidera. Parce que tout le monde est dans la merde (...). Sarko, il veut même pas l’aider. Enfin là, ça va encore, mais si... si Sarko il passe pas en 2012 euh..., vraiment, ils sont tous dans la merde."

                        - D. : « Ah là je crois que si Sarko il passe pas, ils sont morts. »

                        - N. : « Ah ouais. Tous. »


                        • Spip Spip 24 septembre 2011 14:54

                          Pour une fille de haut fonctionnaire, remarquable niveau de langage, vocabulaire très différencié...


                        • chapoutier 23 septembre 2011 17:07

                          « Ils ont énormément de choses »,

                          cette phrase va faire très mal


                          • BA 23 septembre 2011 17:38
                            Affaire Karachi : « Si Sarko passe pas, ils sont tous morts ».

                            En plaçant sur écoute un portable de Thierry Gaubert, la police capte, le 19 juillet, une conversation entre sa fille, Nastasia, et un ami, David C., portant sur les révélations que la femme de M. Gaubert pourrait faire à la police.

                            - Nastasia : « En fait, ils ont trouvé un compte aux Bahamas, et euh... mon père l’avait mis au nom de ma mère. »

                            - David : « Oui, oui. »

                            - N. : « Donc voilà. Il a dit à ma mère : si tu craques euh..., toute la famille saute, on saute tous (...) Il lui a dit euh... vraiment, on est dans la merde. »

                            - D. : « Putain. »

                            - N. : « Ouais. Et euh... personne pour l’aider parce que euh... Copé est trop dans la merde. Hortefeux est trop dans la merde. Et si euh... Sarko ne... ne passe pas au deuxième tour, euh... lui aussi est (inaudible) dans la merde et personne ne l’aide. Il a dit... Mon père, il a dit à ma mère : personne m’aidera. Parce que tout le monde est dans la merde (...). Sarko, il veut même pas l’aider. Enfin là, ça va encore, mais si... si Sarko il passe pas en 2012 euh..., vraiment, ils sont tous dans la merde. »

                            - D. : « Ah là je crois que si Sarko il passe pas, ils sont morts. »

                            - N. : « Ah ouais. Tous. »


                            • chapoutier 23 septembre 2011 18:01

                              depuis ce matin, silence complet de l’ump, pas une seule déclaration.

                              remarquez, c’est la meilleure solution pour ne pas dire de conneries.


                              • alphapolaris alphapolaris 24 septembre 2011 11:36

                                La sarkozie s’est effondrée cette semaine. Il ne reste qu’une ruine que seule Nadine Morano essaie de soutenir encore. C’est dire dans quel état de détresse se trouve le pouvoir ! Nadine Morano, dans le rôle de l’orchestre du Titanic, qui continue de pipoter alors que le navire coule. Entre autre, aucune déclaration de Frédéric Lefebvre, qui était si prolixe pour défendre Sarkozy. Pas plus que celle de son secrétaire général, Jean-François Copé... Ha pardon, j’oubliais qu’il était directement cité dans les enquêtes, et qu’il se trouve lui aussi dans la m...e. C’est vrai qui si à 50 ans, t’es pas cité dans une enquête de corruption/rétrocommission/financement occulte, t’as raté ta vie.

                                Après la panique générale, l’étape suivante est le sauve-qui-peut, et vu l’absence de réaction de l’UMP, on y est déjà. Alors, Sarkozy peut-il décemment se présenter pour 2012 ? Le peu de soutien qui lui reste est impliqué dans les affaires ! Que lui reste-t-il d’autre ?


                              • chapoutier 24 septembre 2011 14:00

                                maintenant ils sont tous aux abonnés absents.
                                pas un seul commentaire depuis vendredi matin

                                remarquez, comme cela au moins ils ne diront pas de conneries.


                              • Lou Lou 23 septembre 2011 18:17

                                Parlant de valise Kadhafi aurait donné 4 millions d ’ euros pour financer nabotléon ...
                                http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=26724


                                • chapoutier 23 septembre 2011 18:22

                                  la fille de Gaubert ne se trompait pas quand elle disait« qu’ils sont tous dans la merde »

                                  mais là, çà devient carrément le cauchemar pour l’imbu.


                                • morice morice 24 septembre 2011 12:35

                                  non ça c’est le prix de sa bagnole anti-GPS..


                                  plus sérieusement : il raconte quand le fils kadhafi le coup des valises ?

                                  faudrait l’attraper d’abord, vous allez me dire !

                                • alphapolaris alphapolaris 24 septembre 2011 11:45

                                  Je ne vois pas pourquoi ils s’arrêteraient maintenant ! Le couvercle de la marmite a cédé, et les chiens sont lâchés. Même TF1 est obligé de s’y mettre [TF1 : les témoignages explosifs dormaient chez TF1 depuis 9 mois]. Sarkozy vient de perdre son outil de propagande ! Le pire, c’est que cette affaire complexe est devenue simple à comprendre : quasiment tous les proches de Sarkozy sont ou seront mis en examen. La raison exacte importe peu, ça suffit pour Mme Michu. Si le satellite américain s’était écrasé sur le siège de l’UMP, ça n’aurait pas été pire !


                                • ichris31 23 septembre 2011 18:41

                                  Comme tu dis, ils vont laisser passer la tempête. Puis quand les médias seront bien brieffées, on n’en parlera plus. Je donne 15 jours maxi avant que cette histoire aille à la poubelle.
                                  Ils ne vont pas quand même se laisser emmerder par un petit juge qui d’ailleurs ne devrait plus exister (s’ils avaient pu !!). Ils doivent s’en mordre les doigts de ne pas avoir fait passer cette réforme dès le quinquennat. Maintenant c’est trop tard.


                                  • chapoutier 23 septembre 2011 20:05

                                    La police saisit des documents compromettants chez GaubertD’après une information Europe 1, les enquêteurs ont mis la main sur des informations bancaires retrouvées lors de perquisitions au domicile de Thierry Gaubert. Ils y auraient trouvé le relevé d’un transfert de fonds de 10 millions de francs effectué entre un compte en Suisse et un paradis fiscal. Cette somme pourrait bien correspondre à l’argent qui aurait été versé illégalement sur les comptes de campagne d’Edouard Balladur en 1995.


                                    • chapoutier 23 septembre 2011 20:07


                                      http://www.europe1.fr/France/Karachi-une-enquete-preliminaire-ouverte-734199/

                                      Le Parquet de Paris a annoncé vendredi soir l’ouverture d’une enquête préliminaire pour violation du secret professionnel dans le cadre de l’affaire Karachi.

                                      Au cœur de ce dossier très sensible, plusieurs indices tendent à montrer que les hautes sphères politiques sont au courant de l’évolution de l’enquête judiciaire. Il y a ainsi cette information du Monde daté de vendredi selon laquelle Brice Hortefeux, ancien ministre de l’Intérieur, était informé des déclarations accusatrices à la police de l’épouse de Thierry Gaubert , l’un des protagonistes-clés de l’affaire. Et jeudi, un communiqué de l’Elysée affirmait que le nom de Nicolas Sarkozy ne figurait dans aucune pièce ni aucun témoignage. Outre son inexactitude, cette affirmation laissait à penser que la présidence de la République avait un accès exhaustif au dossier.


                                      • pastori 23 septembre 2011 20:47

                                        de toute façon les français s’en foutent. leur grosse préoccupation qui va influer sur leur avenir, c’est le « viol » de Diallo.


                                        le nombre de posts de l’article du jour sur LE sujet bat largement cet article et celui d’imothep sur karachi.

                                        • Talion Talion 24 septembre 2011 00:19

                                          Enfin !!!... L’affaire Karachi est finalement entrain de rattraper ces rats !... Merci mon Dieu !  smiley 


                                          • BA 24 septembre 2011 09:35

                                            Un article diffusé sur le site de RTL :

                                             

                                            Karachi : « J’ai porté les fameuses valises d’argent liquide. »

                                             

                                            Alexandre Galdin, ex-conseiller de Paris UMP, ex-employé à la Trésorerie du candidat Balladur en 1995 :

                                             

                                            "Ces mises en examen étaient inéluctables. Moi-même j’étais mêlé à ce transport. J’ai fait une vingtaine de déplacements, à chaque fois des coupures"

                                             

                                            Pour ce témoin entendu par le juge Renaud van Ruymbeke dans le volet financier du dossier Karachi, la mise en examen de deux proches du président de la République, Nicolas Bazire et Thierry Gaubert, "était inéluctable vu l’évolution de l’enquête".

                                             

                                            "J’arrivais après le déjeuner au QG de campagne dans la cellule trésorerie, et une mallette était toute prête avec de l’argent liquide dedans. Et donc on me demandait de la porter, au sens strict du terme, de la porter à la banque, et de la déposer", explique Alexandre Galdin, ex-conseiller de Paris (UMP) élu du XVe arrondissement.

                                             

                                            "J’ai fait en effet une vingtaine de déplacements pour des sommes allant jusqu’à 500.000 francs", assure-t-il.

                                             

                                            Quelques jours après le premier tour de l’élection présidentielle de 1995, "le trésorier m’a demandé de l’accompagner pour déposer une énorme valise pleines de billets, de grosses coupures. Depuis, semble-t-il, les enquêteurs ont pu établir que c’étaient des millions de francs qu’il y aurait eu dans cette valise", raconte monsieur Galdin.

                                             

                                            Pour lui, "il s’agissait des fonds secrets de Matignon. J’imaginais que c’était cet argent liquide qui était légal, même si c’était politiquement inavouable et moralement condamnable parce que c’est quand même une utilisation partisane d’argent public", a-t-il ajouté.

                                             

                                            L’Elysée a vivement réagi jeudi après la mise en examen de deux proches de Nicolas Sarkozy dans le volet financier du dossier Karachi, en dénonçant « calomnie et manipulation politicienne ».

                                             

                                            Le Palais a démenti tout lien entre le Président de la République et le financement de la campagne d’Edouard Balladur, assurant que le chef de l’Etat n’avait "jamais exercé la moindre responsabilité dans le financement de cette campagne« , dont il était le porte-parole, et que son nom  »n’apparaît dans aucun des éléments du dossier".

                                             

                                            Nicolas Bazire, 54 ans, ancien directeur de campagne d’Edouard Balladur et proche du chef de l’Etat, a été mis en examen pour complicité d’abus de biens sociaux et laissé en liberté sans contrôle judiciaire par le juge Renaud van Ruymbeke.

                                             

                                            La veille, le magistrat, qui enquête sur le financement de la campagne présidentielle d’Edouard Balladur en 1995, avait mis en examen pour recel d’abus de biens sociaux un autre proche de Nicolas Sarkozy, Thierry Gaubert.

                                             

                                            Le magistrat enquête sur un éventuel financement occulte de cette campagne par le biais de rétrocommissions versées dans le cadre de contrats d’armement, mises en lumière dans l’enquête sur l’attentat de Karachi du 8 mai 2002.

                                             

                                            Les partis socialiste et communiste ainsi que le Front national ont eu des mots très durs contre ce qu’ils considèrent comme un démenti de la « République irréprochable » promise par le chef de l’Etat lors sa campagne électorale en 2007.

                                             

                                            Les députés PS ont demandé au gouvernement "de lever le secret-défense sur tous les documents" qui permettraient à la justice d’avancer.

                                             

                                            http://www.rtl.fr/actualites/politique/article/karachi-j-ai-porte-les-fameuses-valises-d-argent-liquide-7720483142


                                            • chapoutier 24 septembre 2011 11:40

                                              de révélations en révélations :

                                              8h10. Les menaces. Hélène Gaubert confirme au Monde que son mari l’a menacée : « Il s’attendait à ce que je sois convoquée par la police. Alors il m’a dit : Si tu parles, tu ne verras plus les enfants. Si je coule, tu coules avec moi, car nous ne sommes pas divorcés. Il ne fallait absolument pas que je parle des comptes à l’étranger et des remises d’argent. »

                                              8 heures. Hélène Gaubert « écoeurée » par son mari, raconte ses voyages
                                              . Hélène Gaubert raconte au Monde les voyages de son mari qui « allait chercher des espèces en Suisse pour les remettre à Nicolas Bazire ». Elle raconte également comment elle aurait été utilisée par son mari : « J’ai découvert des documents signés de ma main, je ne pouvais imaginer qu’ils étaient compromettants pour moi. Il s’est servi de moi pour ouvrir des comptes à l’étranger. J’ai pris conscience que mon mari m’avait trahie. C’est seulement lors de cette audition que j’ai découvert le lien avec le financement de Balladur, j’ai vraiment été écoeurée. »

                                              7h32. « Si je coule, tu coules avec moi ».
                                              Thierry Gaubert aurait tenté le chantage et les menaces pour faire pression sur sa femme Hélène Gaubert, princesse de Yougoslavie, selon Médiapart. Il voulait « qu’elle mente aux policiers, et qu’elle endosse la responsabilité de comptes ouverts à l’étranger », assure le site d’informations qui a récupéré des procès verbaux attestant qu’Hélène Gaubert a remis à la police l’enregistrement de ces menaces avant de révéler les opérations occultes de son mari.

                                              8h30. « Ces dérives apparaissent désormais au grand jour », explique Christophe Régnard, président de l’Union syndicale des magistrats dans les colonnes du Parisien-Aujourd’hui en France. « De tout temps, et quelle que soit la couleur politique du gouvernement en place, les procédures sensibles ont fait l’objet d’une attention particulière de la part du pouvoir. Mais jusqu’à maintenant, ces dérives étaient cachées », explique le magistrat.

                                              8h23. Hélène Gaubert « confirme » les « sacoches d’argent ». « Je confirme ce que j’ai dit, les voyages de mon mari, surtout à l’étranger », explique-t-elle sur Europe 1, acvant de préciser que Thierry Gaubert revenait à la maison « avec des sacoches. Il y avait de l’argent, mais je ne sais pas d’ou l’argent venait ». Ces voyages, « c’était mon mari et M. Takieddine », a-t-elle assuré, précisant qu’ils faisaient « Paris, Genève, Londres et Paris ».

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

chapoutier


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès