Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Attention : Que cache la reculade de Fillon sur le 4ème jour de (...)

Attention : Que cache la reculade de Fillon sur le 4ème jour de carence

Dans l’absolu, le rétropédalage de François Fillon quant au 4ème jour de carence en cas de maladie dans le privé, obtenu sous la pression de la droite populaire aurait toute raison de nous satisfaire. Sauf que connaissant la propension de ce gouvernement à diviser pour mieux régner, opposant à ces fins les français en fonction de leur position sociale ou économique, il vaut mieux se tenir sur nos gardes.

D’une part il semble évident que ce retour en arrière à pour mission de séduire l’électorat frontiste dont l’apostolat de la droite populaire est de le draguer, ce à quoi elle s’emploie sans vergogne.

D’autre part, attendu que l’abandon de ce 4ème jour de carence dans le second plan d’austérité sera « conditionné » à la « nécessité » de trouver une nouvelle source de financement se substituant au manque à gagner dans la « lutte conte les déficits », il est a parier que les fonctionnaires vont se voir infliger un second, voire un 3ème jour de carence, au nom de la sacro sainte « Egalité de traitement » entre les Français, qui nourrit largement le vote nationaliste et populiste.

Voilà le propre de la gouvernance de droite, qu’elle soit populaire ou sociale, elle ne valide l’égalité entre les Français que par le bas.

Quant à la méthode qui consiste à envoyer des ballons sondes histoire de jauger l'opinion, pour affiner par ensuite une politique de réformes qui s'y adapte au mieux, c'est aussi une "signature" de ce gouvernement de coquins qui s'autorisent à donner des leçons de vertus.

La morale de cette histoire pourrait être celle-ci pour nos amis fonctionnaires, j’en demande pardon aux esprits puritains : « Attention si le gouvernement à reculé, c’est pour mieux t’en…… " foncer ?

Che64 Aussi sur Twitter @che64000


Moyenne des avis sur cet article :  4.59/5   (29 votes)




Réagissez à l'article

30 réactions à cet article    


  • TOUT SIMPLEMENT QUE FILLON-FILONS A PEUR D’ ALLER SE FAIRE PENDRE OU

    RACCOURCIR...

    SI AVANT 2017...CA CHANGE OU CA EXPLOSE....FILONS FERA LES TOILETTES ...LATRINES.

     AU BAGNE DE CAYENNE...AIDE PAR SON ENNEMI SARKO... ET DSK COPE AUSSI


    • LE CHAT LE CHAT 23 novembre 2011 11:19

      Pourquoi les fonctionnaires auraient ils droit à des conditions différentes des travailleurs du privé quant aux jours de carences , au taux de cotisations aux caisses et au mode de calcul de la retraite dans un pays qui a le mot égalité dans sa devise nationale ?????

      les travailleurs du privé s’interrogent avant de voter pour des gens qui prônent l’embauche massives de privilégiés à leurs dépends en temps que contribuables ....


      • Breunz 23 novembre 2011 11:29

        Il ne vous aura évidemment pas échappé que les travailleurs du privé sont généralement bien mieux payés que les sangsues de fonctionnaires que vous évoquez...


      • earth75 earth75 24 novembre 2011 07:42

        Salaire moins élevé oui MAIS :

        - Sécurité de l’emploi, oui mais à quel prix !!!!

        - Régime de retraite plus avantageux que dans le privé, oui mais sans prendre en compte les primes ................. alors que les fonctionnaires paient l’impôt sur le revenu sur leurs primes

        - CE d’enfer (et donc loisirs bcp moins chers que pour les autres), quel CE ?

        - RTT assurées, alors que dans le privé, les salariés perdent leur RTT ? 

        - Congés maladies en série sans risque pour sa place, ah les salauds de malade .....

        - Aucun objectif de rendement, et la RGPP ( http://www.rgpp.modernisation.gouv.fr/ )

        - Temps de travail réel fantasmatique, et la réunionite aigu des entreprises .........

        - Possibilité de pauses éternelles, bien entendu, le fonctionnaire ne bosse jamais ......

        Si ces types étaient a plaindre ils démissionneraient d’eux-meme. Or c’est loin d’être le cas. Alors que dans le privé, si c’était si dur que cela, les salariés se battraient pour devenir fonctionnaire si c’était trop bien le fonctionnariat .........

        Au lieu de demander aux fonctionnaires de voir leurs acquis sociaux de descendre selon les vœux de la parisot, exigez l’égalité par le haut et non par le bas.

        Mais il est toujours plus facile de s’en prendre à une catégorie de population qui ne maitrise pas grand chose que de demander aux politiciens et aux citoyens de réfléchir sur le montant des niches fiscales et sociales, sur les licenciements boursiers, sur les inégalités fiscales, de revenu, etc .........

        Les maux de la France sont bien entendu fait des pauvres, des chômeurs, des malades, des fonctionnaires ( profs, infirmiéres, flics, etc ..... ), etc ... alors que le riche parasite dans sa tour d’ivoire rigole de nous voir se taper dessus pour des miettes.


      • Nanar M Nanar M 24 novembre 2011 08:31

        Pauvre chat, vous tombez dans le piège sarkoziste qui consiste à désigner des parties de la population comme bouc-émissaires.
        Vous trouvez que les fonctionnaires bénéficient de conditions meilleures que les privés ?
        Alors réclamez l’extension de ces conditions au privé et non l’inverse !


      • latortue latortue 24 novembre 2011 10:26

        qu’est ce qu’on peut lire comme bêtise !!!!!!!!!!!!!!!! je vous cite et répond en gras dessous

        Au lieu de demander aux fonctionnaires de voir leurs acquis sociaux de descendre selon les vœux de la parisot, exigez l’égalité par le haut et non par le bas. 

        sauf que l’alignement des avantages sociaux sur le privé apporte des économies alors que le contraire des dépenses donc utopique , actuellement irréalisable

        Mais il est toujours plus facile de s’en prendre à une catégorie de population qui ne maitrise pas grand chose que de demander aux politiciens et aux citoyens de réfléchir sur le montant des niches fiscales et sociales, sur les licenciements boursiers, sur les inégalités fiscales, de revenu, etc ......... vous ne maitrisez pas grand chose sauf que vous êtes tous syndiqués et que quand vous faites des grèves vous foutez un beau bordel et c’est nous qui subissons dixit gréve SNCF écoles etc etc

        Les maux de la France sont bien entendu fait des pauvres, des chômeurs, des malades, des fonctionnaires ( profs, infirmiéres, flics, etc ..... )
        je suis désolé mais vos syndicat en ce moment on ne les entends pas beaucoup pour négocier non ???? c’est a eux qu’il faut vous en prendre !!!! ,qui va payer les RTT des infirmieres la sécu ,et sur qui on va se ratrapper en diminuant de 6% les indemnitées journalieres vous êtes pas mal lotis alors arrêtez de jouer les pucelles effarouchées ,je ne parle pas de tous les avantages a côté comme les 10% de la facture EDF, des énormes jours de congé des prof et de l’injustice des retraites ALORS OUI ON EST EN DROIT DE NE PAS ÊTRE CONTENT DE CET ÉTAT DE FAIT CAR BIEN SOUVENT CE SONT TOUJOURS LES MÊMES QUI EN PRENNENT PLEIN LA TRONCHE ET LA ON NE VOUS ENTENDS PAS NON PLUS


      • latortue latortue 24 novembre 2011 10:45

        Breunz
        vous racontez des conneries regardez les statistiques de l’insee le salaire moyen dans le public était en 2008 a 2300 euros net si a ce salaire on ajoute vos avantages outrageusement avantageux vous êtes nettement mieux payé que le privé
        dans le privé toujours selon l’insee 2038 euros
        un prof a temps plein démarre a
        1 458,60 € brut sans tenir compte des avantages un ouvrier ou un jeune diplomé débutant a 1365 euros aucun avantage sauf celui de se faire virer .

        http://www.insee.fr/fr/themes/theme.asp?theme=4&sous_theme=1&nivgeo=0&type=1

        http://www.insee.fr/fr/themes/theme.asp?type=3&nivgeo=0&theme=4


      • JPhilippe 23 novembre 2011 11:45

        Et qui dit que ce n’était pas une simple manoeuvre ?
        - Le1er ministre propose un chiffon rouge : le 4ème jour, pour accompagner l’implémentation de jours pour les fonctionnaires.
        - De courageux députés UMP sont contre le 4ème jour.
        - Le 1er ministre, très social, écoute la voix du peuple et abandonne le 4ème jour.

        Conclusion, l’UMP est sociale ..... et implémente quand même le 1er jour ^pour les fonctionnaires, sans aucune négociation avec les représentants syndicaux.

        En gros, enfumage sur toute la ligne !


        • gilou9 23 novembre 2011 12:11

          3 jours de carence pour les fonctionnaires !!!...c’est ça la démocratie n’est il pas ?


          • nebari 23 novembre 2011 12:16

            on peut aussi dire 

            zéro jour pour le privé

            ça aussi, c’est l’égalité.

          • latortue latortue 24 novembre 2011 10:49

            stabilob0ss
            il vaut mieux laisser tomber il ne comprendront jamais la chance qu’ils ont , si quand la France sera dégradé et qu’on commencera a taper comme en Grèce dans leurs avantages .
            pensez vous qu’un jeune puisse vivre avec 1365 euros BRUT et faire vivre sa famille non surement pas .


          • stephane 23 novembre 2011 13:17

            Ce rétropédalage est peut etre aussi consécutif à cette déclaration de Laurence Parisot qui estimait il y a 48h « que le patronat aurait du avoir été consulté avant car dans la réalité, la plupart du temps, les 2 jours de carence du privé sont pris en charge par l’employeur » et que cette mesure allait encore alourdir les charges de l’employeur......


            Qu’en est il dans la réalité de chacun ?
            Une chose est certaine, on cherche à nous diviser.

            • kiouty 23 novembre 2011 16:03

              Quant à la méthode qui consiste à envoyer des ballons sondes histoire de jauger l’opinion, pour affiner par ensuite une politique de réformes qui s’y adapte au mieux, c’est aussi une « signature » de ce gouvernement de coquins qui s’autorisent à donner des leçons de vertus.

              Bof, à mon avis les socialos auront bien appris la leçon et feront exactement pareil, tellement c’est efficace.


              • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 23 novembre 2011 16:46

                « Que cache la reculade de Fillon sur le 4ème jour de carence ? »

                Sarko a jeté un oeil sur les sondages et il s’est rendu compte que la mesure était impopulaire. Il l’a donc retiré.

                C’est comme ça que cette bande de nullards gouverne le pays et c’est pour cette raison qu’ils vont perdre leur précieux triple A.


                • Vipère Vipère 23 novembre 2011 16:49

                  Il aurait jeté un coup d’oeil sur les chiffres d’absence pour maladie de ses fonctionnaires ? Et là, bingo, c’est eux les plus malades !!!


                  • spartacus spartacus 23 novembre 2011 17:12

                    Conserver un système laxiste, qui comme seul effet d’encourager l’absentéisme est totalement normal. Ne pas avoir aligné les fonctionnaires sur le privé est une faute.


                    22 jours en moyenne par agent territorial, plus de 22 jours par agents des hôpitaux de Paris selon la Chambre régionale des comptes, les taux d’absentéisme maladie du secteur public arrivent à des taux jamais atteints....



                    • panpan 23 novembre 2011 22:10

                      Une infirmière ( ou plutôt une aide-soignante) pour 44 patients (vieux-malades)... Le tout pour 1500 euros par mois dans le meilleur des cas.
                      Vous ne prendriez pas quelques jours de repos de temps en temps ?
                      Non, vous vous flingueriez, sans doute.
                       Allez, retournez dans votre entreprise « privée » non laxiste et votez Sarko en 2012 !


                    • panpan 23 novembre 2011 22:11

                      Au fait, la Chambre régionale des comptes, ils ont quoi comme taux d’absentéiusme ?


                    • jaja jaja 23 novembre 2011 22:20

                      C’est un exploiteur qui usurpe le nom de Spartacus qui conviendrait mieux à n’importe lequel de ses employés....


                    • Muriel74 Muriel74 23 novembre 2011 23:30

                      @spartacus voici un lien qui explique à quoi est exposé le personnel de soin, peut-être permettra-t-il de réviser votre opinion
                      Au fait c’est quoi votre métier ?

                      http://www.officiel-prevention.com/protections-collectives-organisation-ergonomie/risque-biologique/detail_dossier_CHSCT.php?rub=38&ssrub=129&dossid=242



                    • Nanar M Nanar M 24 novembre 2011 08:33

                      Spartacul, vous tombez dans le piège sarkoziste qui consiste à désigner des parties de la population comme bouc-émissaires.
                      Vous trouvez que les fonctionnaires bénéficient de conditions meilleures que les privés ?
                      Alors réclamez l’extension de ces conditions à tous et non l’inverse.


                    • bernard bernard 23 novembre 2011 17:17

                      Je le réécris... une fois de plus.

                      LIBERTE, EGALITE, FRATERNITE...

                      « Paroles vaines, funestes même depuis qu’elles sont devenues politique ; car la politique en a fait trois mensonges. »
                      [louis Veuillot]


                      • bernard bernard 23 novembre 2011 17:28

                        « il est a parier que les fonctionnaires vont se voir infliger un second, voire un 3ème jour de carence, au nom de la sacro sainte « Egalité de traitement » entre les Français, qui nourrit largement le vote nationaliste et populiste. »

                        Vouloir « l’égalité de traitement » entre les français, c’est être nationaliste et populiste ?

                        Alors oui je suis nationaliste et populiste !


                        • nenecologue nenecologue 23 novembre 2011 20:20

                          parce que vous croyez que si les fonctionnaires n’ont plus d’avantages il y aura beaucoup de gens pour vouloir travailler dans les services sociaux ou les « planqués » subissent des vagues continuelles d’incivilités ?


                          Ouvrez les yeux : les fonctionnaires ont des avantages pour contrebalancer les mauvais cotés de leur métier . Pensez aux flics , aux agents de la caf , aux guichetiers de la poste qui se font agresser verbalement à longueur de journée en devant garder leur calme ...

                          • bernard bernard 23 novembre 2011 20:40

                            XXXXXXXX MDR


                          • bernard bernard 23 novembre 2011 20:47

                            C’est vrai que les caissières des Hyper, super,
                            que les ouvriers dans les usines,
                            que les maçons
                            que les marins pêcheurs
                            que les mineurs 
                            Que les ajusteurs, les tourneurs, les fraiseurs...
                            (J’arrete là la liste, elle est beaucoup trop longue)
                            SONT DES NANTIS

                            Arrêtez, je vais pleurer !


                          • bernard bernard 23 novembre 2011 20:52

                            Et comme dit plus haut par stabilo...

                            « Si ces types étaient a plaindre ils démissionneraient d’eux-meme. Or c’est loin d’être le cas. »


                          • cassandre4 cassandre4 23 novembre 2011 21:20

                            Le jour où il y aura « égalité de traitement » entre publique et privé, il y aura une véritable opposition, et on s’approchera d’une véritable démocratie !

                             Mais c’est pas demain l’avant veille.


                            • HENRY139 24 novembre 2011 00:34

                              Vous connaissez certainement la règle de trois.
                              Et bien voici la règle de CINQ que Monsieur FILLION vient de découvrir....
                              Après cette découverte mathématique d’importance, et pour qu’elle ne tombe pas
                              dans les mains de la populace qui en ferait un mauvais usage éléctoral , il a décidé brusquement
                              de retirer le fameux quatrième jour de carence pour les salariés du privé.
                              Comment a t il fait cette somptueuse découverte me direz vous ?
                              Comme souvent , à l’aide d’un exemple simple et réel que voici dévoilé :
                              1 jour de carence secteur privé coûte 200 millions pour 25 000 000 de personnes
                              1 jour de carence secteur public coûte 240 millions pour 5 000 000 de personnes
                              CONCLUSION : les fonctionnaires ( éducation hôpital collectivités territoriales....../)
                              consomment 5 fois plus d’arrêts maladie que le secteur privé.
                              il faut gager que cette mesure si on ne l’applique qu’aux fonctionnaires , aura un effet benéfique
                              et dévastateur sur le nombre d’arrêts maladie dans ce secteur, par la simple dissuasion du porte monnaie.
                              En effet si on fait tendre les chiffres des 2 secteurs, 1 jour de carence public ne devrait plus coûter que 40 millions.
                              économie donc de 200 millions .
                              Monsieur FILLION , vous pouvez donc renoncer à taxer le privé avec une économie toute trouvée,
                              et vous aurez aussi contribué au rapprochement idéologique des deux secteurs.
                              sources :

                              • Arnaud AUBIER 24 novembre 2011 09:24

                                Remarques justes. La droite dans toute sa splendeur.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès