Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Au revoir, au revoir, Président…

Au revoir, au revoir, Président…

Oui, je sais, mon titre ressemble à la petite chansonnette de la pub pour le loto, mais je suis sérieux : j’avais vraiment envie que vous ne vous représentiez pas à la prochaine présidentielle.

Il y a quelques jours, écoutant distraitement la télé, je vous ai entendu parler des « espoirs et des désillusions provoqués » j’ai alors tendu l’oreille croyant que vous parliez de votre quinquennat pour dire que vous alliez quitter la vie politique, alors qu’il ne s’agissait que d’une appréciation sur la révolution cubaine. Déçu, j’ai été déçu, persuadé que la raison allait l’emporter. C’est le cas ce soir.

Déçu, c’est bien le mot qui caractérise votre quinquennat

Ah, les belles envolées du discours du Bourget ! Une majorité de Français a feint d’y croire alors qu’il ne s’agissait finalement que de trouver un prétexte pour virer l’ancien locataire de l’Elysée. C’est cela la politique française aujourd’hui : on vote par défaut, pas par adhésion à des projets qui s’autodétruisent sitôt le nouveau Président élu, comme cela a été le cas depuis 2002 avec Chirac, qui n’a pas voulu utiliser sa légitimité obtenue en par un vote massif pour faire bouger les choses. Un quinquennat pour rien, comme celui de l’agité de Neuilly, son karcher et son « casses-toi pov’con ».

Aujourd’hui, les Présidents et les élus de toutes tendances, une fois élus s’empressent de chausser les bottes de la finance des multinationales et du Médef, piétinant allègrement les promesses de campagne (pour les socialistes) et s’empressant de les mettre en œuvre (pour la droite).

Ah, vous nous avez bien fait rire avec votre tirade du Bourget sur la finance et la renégociation des traités européens écrite par votre « plume » de l’époque, Aquilino Morelle, tombé depuis en disgrâce depuis pour une sombre histoire de cirage de chaussures, alors même que c’était le cœur de son métier.

Ce qu’on n’avait pas demandé…

Par contre, il n’avait été question nulle part de la déchéance de nationalité (vous êtes assez lucide pour reconnaître que ce fut une erreur), ni de votre livre de confidences, ni celui de votre ex-compagne, faisant suite à vos escapades nocturnes rue du Cirque en scooter, en attendant celui de votre « plume » qui devrait sortir prochainement et qui sera sans doute une pelletée de terre supplémentaire sur votre quinquennat. Les petits marquis du socialisme vont maintenant régler leurs comptes lors de la primaire.

Nous n’avions pas demandé non plus d’augmentations massives d’impôts en début de quinquennat, qui auront servi à arroser copieusement des entreprises qui n’en demandaient pas tant et qui sont aujourd’hui heureuses de pouvoir augmenter les dividendes versés aux actionnaires. Oui, car c’est bien à cela qu’à servi le pacte de responsabilité et le CICE. Si cela avait baissé le chômage cela se saurait. On estime à 100 000 le nombre d’emplois créés, mais il est vrai qu’aujourd’hui on ne parle que d’emplois « préservés » et de plans de « sauvegarde de l’emploi » ou bien encore de « restauration des marges ». La langue de bois est toujours là, comme celle que vous utilisiez depuis quatre ans avec votre « inversion de la courbe du chômage ».

Enfin, nous n’avions pas demandé la loi travail, celle qui va faire le bonheur des entreprises peu scrupuleuses qui s’arrangeront pour organiser la baisse de leur chiffre d’affaires pour pouvoir licencier. Vous avez fait vôtre le dogme du Médef selon lequel « il faut pouvoir licencier plus facilement pour pouvoir favoriser l’embauche ». Si cela marchait, ça se saurait.

Echec sur toute la ligne, Monsieur le Président

La possibilité de faire deux quinquennats à suivre n’est pas un droit, c’est juste une limite et il faut savoir tirer l’échelle lorsqu’on court au désastre. C’est ce que vous avez fait hier soir dans un moment de lucidité ou plutôt parce que vous vouliez éviter l’affront des urnes.

Mitterand a tué le parti communiste. En ce qui vous concerne, vous avez déjà rédigé le faire part de décès du parti socialiste, il ne reste plus qu’à le poster.

Votre quinquennat aura été celui du glissement vers la droite, ce qui a amené vos adversaires des Républicains à droitiser leur discours et être dans la surenchère. Ils ont désormais un boulevard devant eux. L’état politique dans lequel vous laissez le pays après ces cinq années calamiteuses sera difficile à réparer et les français peuvent d’ores et déjà s’attendre à subir une politique de droite dure pendant 5 ans. Ils vous le devront en partie.

Au revoir, au revoir, Président !

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.5/5   (40 votes)




Réagissez à l'article

269 réactions à cet article    


  • Robert Lavigue Robert Lavigue 1er décembre 22:01

    Ce soir la finance a perdu un ennemi implacable !

    Bonne quinzaine au demeurant... Sarkozy, Juppé et maintenant Hollande !


    • Robert Lavigue Robert Lavigue 1er décembre 22:04

      @Robert Lavigue

      Tiens.. Une candidature de Mme Taubira, ça aurait de la gueule !


    • Vipère Vipère 1er décembre 22:08

      @Robert Lavigue

      Une immense perte !


      De si redoutables ennemis, une hécatombe, Sarkozy, Juppé, Hollande, un jour noir pour la finance !

    • leypanou 1er décembre 22:29

      @Vipère
      Sarkozy, Juppé, Hollande, un jour noir pour la finance ! : alors qu’avec Fillon, c’est un jour béni.


    • Fergus Fergus 1er décembre 22:47

      Bonsoir, Robert Lavigue

      « Bonne quinzaine au demeurant... Sarkozy, Juppé et maintenant Hollande ! »

      En effet !

      il ne manque plus que Le Pen, et ce sera la cerise sur le gâteau !


    • Michel DROUET Michel DROUET 1er décembre 22:49

      @Fergus
      Bonsoir Fergus
      Là il ne faut tout de même pas rêver...


    • Michel DROUET Michel DROUET 1er décembre 22:58

      @Robert Lavigue
      Je pense qu’une fois de plus, la finance a été plus forte que les citoyens.


    • Enabomber Enabomber 1er décembre 23:19

      @Michel DROUET
      C’est normal, la finance imprime et met en circulation des centaines de millions de bulletins de vote chaque jour.


    • franc tireur 2 décembre 00:23

      @Robert Lavigue

      Oui semaine historique, 3 figures historiques de la politique francaise s’en vont, toute une époque .Mais vous croyez avoir gagné quoi ? Vous pensez que ceux qui arrivent sont meilleurs ou vont exaucer vos voeux de renouvellement des idées ?
      Il y a quelques années je pensais que la jeunesse en politique était gage de fraicheur, mais au fil du temps j’ai murit et découvert que les nouveaux sont pires, moins cultivés,plus arrivistes, plus carriéristes, et c’est dailleurs vrai dans bien d’autres domaines que la politique .
      Comme les Hollande,Sarkozy,Juppé étaient un cran voire deux en dessous des Chirac,mythe errant ,Chevènement et cie..
      Montebourg,Valls,Macron des petits connards science po .
      Fillon reste encore la seule figure avec un peu de hauteur ,d’épaisseur , et si l’excercice du pouvoir voire une crise majeure pouvait significativement raviver sa flamme seguiniste on aurait enfin une présidence qui compte ,apres celle de mythe errant, mais dans le sens contraire.


    • Cadoudal Cadoudal 2 décembre 00:31

      @Robert Lavigue


      La finance va nous présenter des pièces de rechange, Valls et Fillon, seuls remparts de la République...

      Obligés de voter Taubira à la primaire des progressistes, nous voila dans le pétrin...





    • cyberfurax 2 décembre 00:45

      @Michel DROUET
      Bonsoir,
      et en quoi a-t-elle été plus forte ? On a viré un con de plus. A qui le tour ? Ces élections promettent bien des surprises. Citoyens, défendez vous. Osez l’utopie. Les grandes idées sont utopiques, c’est la base même de l’imagination. OSEZ vous soulever devant ce tas de cons qui nous promène depuis trop longtemps. Ni FN, ni LR, ni PS. Osons leur tenir tête et voter pour la seule solution qui nous sortira DEMOCRATIQUEMENT de ce merdier, sans émeute, celle de Mélenchon, dont je ne suis pas le plus grand adepte, mais qui offre cette alternative de convoquer une assemblée constituante pour écrire la VI ème, renoncer à son mandat, et convoquer de nouvelles élections. A ceux qui, craintifs, objecteront que tout le monde n’est pas capable d’écrire une constitution, nous pourrons toujours arguer du fait que ce ne sera pas la première fois, et que nous disposons, au sein de notre société civile, d’un certain nombre de constitutionnalistes capables de mener à bien une telle entreprise et de gens de bon sens, sur lesquels nous pourrions nous appuyer, pour juger de la pertinence des actions entreprises et des résultats obtenus. Ne nous leurrons pas, c’est guignol qu’on nous présente sur toutes les “chaines“ de télévision. Ne nous trompons pas, Trompe, pardon, Trump, ne trompera pas longtemps son monde. Je ne doute pas qu’il se révèle parfaitement intégré au système, l’anti-système. Mais cette dernière démonstration de félonie institutionnalisée et admise par tous dans la règle du jeu, je pense à nos brillants instituts de sondages qui sondent les abysses de l’incompétence, mais aussi à nos brillants stratèges économistes et politiques qui n’ont de cesse que de justifier éternellement leur incompétence.
      Vous ne croyez pas qu’il serait temps d’arrêter ce jeu ridicule de la mienne est plus grosse que la tienne, et passer aux choses sérieuses.
      Bonne soirée à tous


    • Anne63 2 décembre 01:47

      @Vipère

      Ceux qui vont arriver après lui seront pires !

      Accrochez -vous !


    • Ar zen Ar zen 2 décembre 05:42

      @cyberfurax

      Il faut être fou furieux et manquer de réflexion pour proposer une nouvelle constitution pour la France dans le cadre des traités européens.

      Cela aurait tout son sens si, et seulement si, Mélenchon annonçait la sortie de la France de l’Union européenne vers laquelle des transferts de souveraineté massifs ont été réalisés à la suite de nombreuses lois constitutionnelles votées par le « congrès ». 

      C’est vraiment prendre le peuple de France pour des imbéciles que de prétendre écrire une nouvelle constitution qui, de facto, ne pourrait pas s’appliquer dans le cadre des traités européens. C’est mettre la charrue avant les boeufs. 

      Une nouvelle constitution sera incompatible avec les traités européens. Il suffit donc d’en tirer toutes les conséquences à savoir sortir de l’Union européenne. Mélenchon n’est pas cohérent et se qu’il propose ne peut pas résister à une analyse sérieuse. 

      Pourquoi refuse t-il d’annoncer le Frexit ? Toute la question est là ? Parce que le clivage droite - gauche n’existe plus aujourd’hui, que ce clivage concerne aujourd’hui l’appartenance de la France à l’UE : soit on y est, soit on en sort. 

      l’Union européenne a été construire pour conduire des projets économiques communs. Le projet européen se sont des politiques économiques partagées. Le projet européen se sont des décisions prises à Bruxelles et non en France. La constitution française a été modifiée pour valider ce projet. Changer de constitution en France s’est tout simplement sortir de l’UE. 

      Changer de constitution et rester dans l’UE sont deux notions antinomiques. Mélenchon a l’air de ne pas s’en rendre compte ? Serait-il benêt ? 

      Nous avons un exemple frappant sous les yeux. La Suisse, qui n’appartient pas à l’UE, a signé des accords de coopération avec l’UE et fait partie de l’espace Schengen. Les Suisses, lors d’une votation à la suite d’une initiative populaire, ont voté contre « l’immigration de masse ». Cette notion doit être intégrée aujourd’hui dans la constitution suisse. Il se trouve que le vote du peuple suisse est contraire aux accords passés avec l’UE. Des difficultés incommensurables se présentent et les élus de la Nation suisse sont dans l’impossibilité de suivre la décision du peuple qui est contraire aux accords passés avec l’UE.
      Un article d’un blogeur suisse fait le point sur cette question.


      Alors Mélenchon il nous amuse avec sa nouvelle constitution tout en restant dans l’UE. Soit il ne maitrise pas ses dossiers, et c’est grave, soit il ment d’une manière éhontée. Dans un cas comme dans l’autre, ceci lui interdit l’accès à la présidence de la République. 

    • julius 1ER 2 décembre 06:57

      Fillon reste encore la seule figure avec un peu de hauteur ,d’épaisseur , et si l’excercice du pouvoir voire une crise majeure pouvait significativement 

      @franc tireur

      tu l’as vu où son épaisseur ???? dans un paquet de bonus ???

      il a été le ministre « carpette » de Sarkosy comme dans les autres ministères d’ailleurs ... de lui je n’ai jamais entendu une seule idée phare alors c’est dire !!!

    • rocla+ rocla+ 2 décembre 07:49

      @Robert Lavigue



      Pour Madame Taubira  ça s’ appelle une candictature .

    • devphil devphil 2 décembre 08:00

      @Robert Lavigue


      Pas de panique de nombreux postulants de la finance sont déjà sur les rangs 

      La grande mystification envers les peuples continue 

      Philippe

    • vesjem vesjem 2 décembre 08:22

      @Fergus
      ou n’importe quel autre ; pourquoi une fixation sur marine ; elle est désormais « bien » entourée ; elle a donné des gages à toutes les autorités occultes, non ?


    • Et hop ! Et hop ! 2 décembre 09:31

      @franc tireur : «  Fillon reste encore la seule figure avec un peu de hauteur, d’épaisseur, ... pouvait significativement raviver sa flamme seguiniste. »


      Séguiniste ? 
      C’était pas Fillon le chef du gouvernement qui a ignoré le résultat du référendum contre la constitution Giscard pour la faire accepter par le parlement, et qui a replacé l’armée française sous commandement de l’OTAN ?

      Fillon a été le chef du gouvernement pendant les 5 ans du mandat de Nicolas Sarkozy.




    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 2 décembre 09:35

      @devphil
      C’est bien ça le pire ! Ils sont tous branchés sur la même ligne politique européenne... Comme disait Philippe Seguin :
      « La droite et la gauche sont deux détaillants qui ont le même grossiste européen ! »


      Dans la primaire ou en dehors, nous allons avoir droit au Festival préféré de la Gauche : « Nous voulons une Europe sociale ! »

    • Dom66 Dom66 2 décembre 10:30

      @julius 1ER
      Vous avez raison je signe, si ce Fion gagne des millier de petits et moyens vont perdre.
       


    • Dom66 Dom66 2 décembre 10:34

      @Et hop !
      Oui ce Fion est aussi une carpette, privatisation en plus et 2 point de TVA.
      Effectivement Robin des bois a l’envers


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 2 décembre 10:57

      @cyberfurax
      Les anti Trump vont être déçus... !
      « Trump et un candidat à la direction du Trésor qui veut abolir la FED et revenir à l’étalon or »


      Savoir s’il y arrivera est une autre histoire, mais c’est très différent des néo cons et de Timothee Geisthner qui a vendu le monde aux banquiers...

    • agent ananas agent ananas 2 décembre 11:06

      @Fergus
      il ne manque plus que Le Pen, et ce sera la cerise sur le gâteau !
      On peut lui reprocher bien des choses à Marine Le Pen, mais pas celui de rouler pour la finance ...


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 2 décembre 12:25

      @agent ananas
      Ben non, pas besoin, Marine va chercher des financements aux Emirats arabes Unis.
      Maintenant, elle aime le thé à la menthe, ne tape plus sur les arabes, et défend les pauvres...


    • Michel DROUET Michel DROUET 2 décembre 13:12

      @Fifi Brind_acier
      Et en Russie, sans compter le parlement européen avec les casseroles concernant le financement d’emplois fictifs de collaborateurs


    • agent ananas agent ananas 2 décembre 13:19

      @Fifi Brind_acier
      Désolé, je ne suis pas lecteur du Figaro.
      J’étais au courant du prêt russe mais pas celui des émirs rats...


    • Cadoudal Cadoudal 2 décembre 14:30

      @Fifi Brind_acier
      l’intérêt grandissant, positif ou négatif c’est selon, que les commentateurs US ne cessent de porter depuis un à deux ans à la situation française. Ils deviennent même excellents dans leur connaissance des paradoxes français, hors des clichés et des lieux communs qui marquaient en général la méconnaissance de la France jusqu’alors ; par exemple, comme dans cet article de Fred Siegel dans City-Journal.org, le 30 novembre, où Marine Le Pen est présentée, après l’arrivée de Fillon, comme devenant « discrètement le candidat de gauche des futures présidentielles  »

      http://www.dedefensa.org/article/la-parallele-convergente-lbj-hollande


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 2 décembre 18:57

      @Cadoudal
      L’erreur est humaine...
      Tous les « z’observateurs » n’ont pas disséqué les déclarations de la SARL le Pen comme le fait l’ UPR... De plus aux USA, Sarkozy ou Fillon sont considérés comme « de Gauche », alors vous pensez, toutes les confusions sont possibles....


    • soi même 1er décembre 22:14

      Il y a aucune fierté à avoir sur son renoncement surtout ce qu’il a dit :

      « Aujourd’hui je suis conscient » par ses mots , je ne peu avoir que du respect pour sa décision.

      En réalité se n’est pas lui qui est le plus a craindre c’est l’autre son bras droit qui est un véritable tueur... !


      • karibo karibo 1er décembre 22:33

        @soi même
        Un proctologue de mouche de gôche vous voulez dire : Ptdr ...


      • Ben Schott 2 décembre 08:23

        @soi même
         
        « En réalité se n’est pas lui qui est le plus a craindre c’est l’autre son bras droit qui est un véritable tueur... ! »
         
        Son bras droit qui a la tremblote au bras gauche...
         


      • Cadoudal Cadoudal 2 décembre 14:33

        @soi même
        La crise française, dont les présidentielles seront une étape de plus avant d’autres à suivre, est bien un signe que les divers composants du bloc-BAO qui est le moteur de la Grande Crise d’effondrement, aiguisent à une très grande rapidité leur perception de cette Grande Crise où ils sont eux-mêmes plongés. La décision de Hollande, qui n’est rien d’autre qu’une démission de débâcle, en est une marque symbolique d’une très grande force. Ainsi Hollande aura-t-il au moins réussi quelque chose, – à n’être plus, pour un instant, le président-poire qu’il est, et en reconnaissant par conséquent qu’il ne fut jamais un président de la France sauf dans cet instant d’abandon-démission.
        http://www.dedefensa.org/article/la-parallele-convergente-lbj-hollande


      • soi même 2 décembre 14:40

        karibo 1er, rien qu’a la pensé à l’état d’urgence comme héritage institutionnel c’est une réussite .
         


      • wesson wesson 1er décembre 22:19

        Avant de faire tourner les crécelles et souffler dans les langues de belle mère, n’oublions pas que c’est Valls qui va se faire (probablement) adouber dans la primaire du PS (si il y en as une). Ce qui me donne beaucoup de mal pour trouver que cela est mieux.


        Et d’autre part, là encore on nous a balancé pendant des mois dans les médias que Hollande frappé d’un narcissisme pathologique allait y aller c’est sûr. Là encore les pythies médiatiques se sont lourdement trompées. 



         

        • Michel DROUET Michel DROUET 1er décembre 22:57

          @wesson
          Personnellement je trouve que Hollande laisse un champ de ruines derrière lui et je ne trouve pas que VALLS soit mieux. Attendons la primaire...


        • Tall Tall 1er décembre 23:02

          @wesson

           
          Valls est celui qui aura le + de mal à se distancier du bilan de Hollande ... et tu le vois favori ?

        • Cadoudal Cadoudal 2 décembre 00:48

          @wesson

          Tiens, cadeau, et mes amitiés à Paco Rabanne :

          juillet 2015 :
          Alain Soral : Oui, mais je pense qu’il ne se représentera pas. Il suffit de regarder les sondages qui disent que les gens de gauche veulent Valls à des proportions de 45 contre 14. Hollande c’est « one shot », c’est le mec qui a été élu par défaut, parce que les gens voulaient virer Sarkozy et parce que Strauss-Kahn s’est pris les pieds dans sa bite. Les gens voulaient sanctionner Sarkozy ; maintenant en France on ne vote plus pour, on vote contre. Hollande est donc un mollusque, il a un bilan catastrophique, je ne vois pas pourquoi il se représenterait. Se représenter c’est prendre le risque que Marine soit au deuxième tour.

        • Anne63 2 décembre 01:53

          @Cadoudal

          Soral est un agent des services secrets , il connaît toute l’élite parisienne et il a des entrées dans tous les gouvernements

          Ce qui explique qu’il sait tout .


        • Anne63 2 décembre 01:57

          @Cadoudal

          ER est un site crypto sioniste d’extrême droite et de désinformation

          Sortie officielle film « l’antisemite » le 21 mars 2012, veille de la mort de Merah

          Fin janvier 2012, Soral raconte la tuerie de Toulouse du mois de mars.

          10 mars 2012 : vidéo sur ER « les juifs sont-ils intouchables ? ». Le lendemain, début des tueries de Montauban. 


        • vesjem vesjem 2 décembre 08:28

          @Âne 63
          c’est pour çà qu’on le voit sur tous les merdias ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès