Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Au secours, les emplois-jeunes reviennent !

Au secours, les emplois-jeunes reviennent !

Le concept a échoué en 1997 ? Voici sa version 2012...

La jospinite aigüe continue ses ravages dans l’esprit atone de François Hollande… Après avoir confié à son ex-mentor la présidence d’une commission sur la moralisation de la vie politique – dont la composition est risible de sectarisme –, le président « normal » d’une République anormale a décidé de faire passer dès la mi-septembre un projet de loi qui rappellera bien des souvenirs aux témoins de la piteuse période 1997-2002.

L’idée est simple, voire simplette : créer 100.000 « contrats d’avenir », dont le contenu sera peu ou prou un succédané des emplois-jeunes lancés sous Jospin-Aubry… Déjà à l’époque, cette vaste fumisterie obéissait, comme toujours chez les gens de gauche, à une pure logique politicienne, dissimulée derrière de nobles arguments : il fallait lutter contre le fléau du chômage des jeunes !

Dans la pratique, c’est la fonction publique qui a porté le plus lourd du fardeau, en étant invitée à recruter des « jeunes » le plus souvent inemployables (z’y-va-titude, manque de compétences, absence complète d’appétence pour l’effort). Les archives regorgent de dossiers qui en disent long sur l’intégration professionnelle de ces braves petits : tel administratif doté d’une syntaxe digne du CM2, tel employé des espaces verts décidant de s’octroyer plusieurs longues pauses par jour à la terrasse d’un café, tel autre agressant un supérieur coupable de lui avoir demandé d’ôter son casque de baladeur pendant le travail…

Ces contrats étaient supposés bénéficier durant cinq ans d’une incitation financière de l’Etat, avant d’être pérennisés par des employeurs ravis d’avoir déniché de nouvelles forces vives. Évidemment, cela ne fut une réalité que dans une infime proportion des cas.

Aujourd’hui, le gouvernement du Grand mol sert au peuple ébahi la même tambouille réchauffée : donner un emploi de complaisance à 100.000 jeunes, dont la plupart se contenteront d’attendre que passent leurs cinq années de contrat. Cinq ans : exactement le temps de la mandature, ce qui permettra aux prestidigitateurs socialistes d’annoncer que leur gouvernance fait baisser le chômage ! En 2017, ces contrats ne seront susceptibles d’être reconduits que si l’alliance rose-rouge-verte reste au pouvoir. Dans le cas contraire, le PS et ses alliés auront beau jeu de dauber sur la rapide remontée des mauvais chiffres qui ne manquera pas de se produire, puisque l’on peut espérer que leurs successeurs ne prolongeront pas la plaisanterie.

Avec un tel sens de l’intérêt commun et une telle capacité à se renouveler idéologiquement, on peut attendre des socialistes qu’ils sortent prochainement de leur chapeau la semaine de 32 heures…


Moyenne des avis sur cet article :  2.51/5   (45 votes)




Réagissez à l'article

34 réactions à cet article    


  • fcpgismo fcpgismo 22 août 2012 09:18

    Salut le chien de garde de la droite anti démocratique qui attaque les 35h et pire les 32heures ce chien de garde aux ordres du capitalisme qui n’ est surtout pas partageur et continue a ce gaver comme une oie pendant que des millions attendent un emploi, critique les mesurettes de la gauche. 32 heures de travail en entreprise et 8h de formation permanente dont serait inclus des activités culturelles serait un bien pour l’ ensemble du corps social mais bien sur il serait indispensables que tout ceux qui gagnent plus de deux fois le SMIC contribuent au pot commun. Pour les laquais, les larbins, les chiens de garde du capitalisme,donner un peu aux autres c’ est porter atteinte à la puissance des maîtres. ( la droite Française qui aime à barboter dans la piscine des marchands d’ arme.)


    • kalagan75 22 août 2012 17:19

      pour toi, tous les auteurs qui ne disent que de simples vérités sont des chiens aux ordres . belle mentalité qui ne vaut pas mieux que celle que tu pourfends .


    • Romain Desbois 22 août 2012 10:01

      Oui on a vu l’efficacité des mesures Fillon/Sarkozy.

      Rien que les heures supp. défiscalisées, une catastrophe pour l’emploi surtout en période de crise.

      Heureusement que l’on était passé aux 35 heures , parce que si on avait écouté la droite, les heures supp. auraient commencées à partir de la 41 ème (ils oublient de le dire ça les ténors de l’UMP)


      • alinea Alinea 22 août 2012 10:51

        Il a l’air joli votre monde ! Votre vision en dit long...
        L’expérience que j’ai des emplois jeunes, au contraire, s’est révélée très bénéfique pour beaucoup !.
        Que proposez-vous ? L’école ayant échoué, on les envoie au goulag ? Aux travaux forcés ?


        • Alpo47 Alpo47 22 août 2012 10:51

          Il est évident que les emplois jeunes ne résoudront pas, en tout cas pas à eux seuls, les problèmes de chomage. Peut être, y contribueront ils un tout petit peu ou permettront ils d’insérer une partie de notre jeunesse dans la société ? Je ne sais pas.
          En tout cas, je suggère vivement à l’auteur qui donne l’impression de savoir de quoi il parle de partager ses idées et solutions pour diminuer notablement le chomage.

           Tout le monde est impatient et y sera très attentif.


          • Romain Desbois 22 août 2012 14:55

            Une des pistes qui semble efficace est le salaire maximum indexé sur le SMIC.

            Ca ne touche pas l’économie de l’entreprise tout en lui permettant de créer des emplois sans augmenter la masse salariale.

            Exemple : Un salarié touchant 100 fois le SMIC est ramené à 20 fois le smic, l’entreprise peut embaucher 80 personnes au SMIC. Et si elle n’a pas besoin de 80 personnes qu’elle paierait à rien faire , rien ne l’interdit d’utiliser cet argent pour augmenter les plus bas salaires de son entreprise.

            Alors on peut l’instaurer de manière brutale mais aussi d’une manière plus douce. Lorsqu’il y a une augmentation de salaire (particulièrement dans les grandes entreprises mais pas que), il faut cesser de les augmenter par un pourcentage mais par une somme égale pour tous les salariés de l’entreprise. Ainsi au lieu que 1% d’augmentation de salaire fait que le plus bas salaire touchera 15 euros et le plus haut salaire touchera 200 euros, chacun touchera par exemple 20 euros. (si l’entreprise a décider d’augmenter la masse salariale de 1%, elle divise cette somme par le nombre de salariés).

            Cette méthode est plus douce et plus longue mais peut être plus acceptable et compatible avec les lois actuelles (on ne peut diminuer un salaire de manière arbitraire, même s’il est gros).


          • foufouille foufouille 22 août 2012 11:22

            bon coup de gueule
            retablir les cantonniers en CDI serait plus efficace


            • frugeky 22 août 2012 12:09

              Au secours, Vial a encore fait un article de maçon...


              • Yurf_coco Yurf_coco 22 août 2012 12:15

                Bien d’accord avec @Alinea, vousz proposez quoi vous mêmes ?


                Vous avez vu le taux de chômage des jeunes ? Alors qu’il y a de l’emploi, les entreprises limitent leurs embauches aux 25-35 ans, avec 2 à 3 ans d’expériences... (Contrairement au Royaume uni, ou les jeunes sont prisés, comme les personnes âgées, sur certains postes).

                Avoir une expérience de 5 ans, peut donc être très utile pour lancé des jeunes...

                vous vous concluez dès le départ, que ça ne sert à rien, que les jeunes, c’est des pantouflard... Mais au nom de quoi exactement ? Quel étude vous le montre ?
                Et qui êtes vous pour juger dans son ensemble 100 000 personnes ?

                Encore un peu de démocratie gâchée par une opinion pauvre en information et en recherche...

                • Romain Desbois 22 août 2012 14:11

                  Au dela du côté humain de la sortie du chômage, il faut prendre en considération le côté économique.

                  Ce sera autant de personnes qui cotiseront aux retraites, à la sécu, au chômage et autant de personnes à ne pas indemniser.

                  Même si au bout seulement 10% de ceux là continue l’aventure, cela reste un cercle vertueux.

                  En tout cas je pense que c’est plus intelligent que d’exonérer les heures supp. de ceux qui ont déjà du travail.


                • ZenZoe ZenZoe 22 août 2012 13:44

                  Qu’il soit de droite ou de gauche, ce concept d’emploi aidé est une superbe fumisterie, ça me sidère toujours qu’on le remette sans arrêt sur le tapis. On peut les appeler comme on veut, du TUC des années 80 à l’emploi tremplin en préparation, ces contrats ne font qu’enfoncer un peu plus dans la précarité leurs « bénéficiaires ».
                  Tremplin vers quoi exactement, vu la situation de l’emploi en France ? Il fait quoi le jeune après ? En outre, bricoler des contrats "spécial jeunes« ou »spécial seniors" ne fera jamais que déplacer le problème. Si le gâteau est trop petit, au lieu de perdre son temps sur la meilleure manière de le découper, ne vaudrait-il pas mieux en faire cuire d’autres ?

                  Ne perdons pas de vue l’objectif : faire en sorte que tous les actifs, jeunes ET moins jeunes, aient un vrai emploi stable qui leur permette de vivre et de faire des projets. Et donc faire en sorte qu’au lieu de faire faillite ou de délocaliser, des boites du privé se créent, se mettent à tourner et à embaucher, en CDI si possible. Tout le reste c’est du pipeau pour faire gagner du temps et des élections.


                  • alinea Alinea 22 août 2012 14:15

                    Zen Zoe : tout le monde sait que ces emplois jeunes, c’est un pis aller ; mais pour aller mieux, il faut tout détricoter et tout refaire ! Êtes-vous prêt pour cela ?
                    Finie notre vision du travail ; finie la consommation comme panacée...et tout le toutim !
                    En attendant, il y a des tas de gamins qui rament...


                  • Constant danslayreur 22 août 2012 13:51

                    « quand on voit certains jeunes se branler toute la journée » smiley 


                  • francesca2 francesca2 22 août 2012 13:53

                     smiley                


                  • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 22 août 2012 13:57

                    Ces jeunes m’est avis que c’est des boursiers !
                    Ca fera de bons manuels .


                  • foufouille foufouille 22 août 2012 14:44

                    « des paysans embauchent des espagnols en ce moment pour les fruits et les légumes. »
                    a la tache, voire au kg
                    dans les 600€, certainement
                    doit falloir dormir sous la tente comme pour les vendanges


                  • Taverne Taverne 22 août 2012 14:52

                    Ce n’était pas la peine que le gouvernement revienne de vacances avec si peu à proposer : pas de gel du prix de l’essence mais 2 ou 3 centimes d’allègement de taxe PROVISOIREMENT, augmentation du plafond du livret A pour les familles aisées qui peuvent déjà mettre de côté 15 000 euros par membre de la famille (et pourront mettre 50 % de plus par livret), emplois-jeunes déguisés. Et sinon ? Eh bien, rien !

                    Qu’ils retournent donc en vacances ! Ils ne servent à rien....


                    • Taverne Taverne 22 août 2012 14:57

                      Et attention tout cela annoncé par de grands roulements de tambours des journalistes télé. Le président normal s’était posé comme priorité : « bronzer d’abord ». Le reste attendra. Maintenant qu’il a bien bronzé, il pourrait peut-être commencer les choses sérieuses, non ?


                      • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 22 août 2012 15:17
                         P.Murray 
                         
                        << Un bataillon d’agents de développement du patrimoine ouvre la marche, suivi presque aussitôt par un peloton d’accompagnateurs de détenus, puis arrivent en rangs serrés les compagnies d’agents de gestion locative, d’agents polyvalents, d’agents d’ambiance, d’adjoints de sécurité, de coordinateurs petite enfance, d’agents d’entretien d’espaces naturels, d’agents de médiation, d’aide éducateurs en temps péri-scolaire, d’agents d’accueil, des victime et j’en passe énormément. Ferme le cortège un petit groupe hilare d’accompagnateurs de personnes dépendantes placées en institution, talonné par des re-découvreurs de l’histoire des villes et des promoteurs des ressources touristiques en direction des pays émergents. Musique. Vers le ciel d’azur s’envolent des ballons, un camion-grue déguisé en sapin de Noël s’élance en grondant, la foule massée des deux côtés de l’avenue applaudit sauvagement, le monde retrouve enfin sa base. Le Patrimoine est rassuré, la Petite Enfance respire. Le Tissu Social en cour de réparation frémit d’aise les réjouissances ne font que commencer. Non non non il ne s’agit pas d’une parade des arts de la rue, il s’agit des nouveaux emplois-jeunes de Martine Aubry, réunis dans un rassemblement imaginaire tel qu’il pourrait se présenter à l’occasion d’une fête géante, une sorte de , je sais pas moi, une sorte d’Halloween à l’échelle nationale, une Love-Parade en plein Paris, une Job-Pride mais oui pourquoi pas ?! Une Job-Pride>>..

                        • alinea Alinea 22 août 2012 19:07

                          Aïta : ce texte a été très bien dit par Lucchini ! L’aviez-vous écouté ?


                        • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 22 août 2012 19:22

                          Salut Alinéa,pour Lucchini j’ai vu des extraits youtube et aussi sur France culture .
                          J’ai acheté les « Essais » de Muray aux Belles Lettres,près de 1800 pages qui rassemblent ses écrits épars .Que du bonheur d’humour et de profondeur,esprits bloqués à gauche s’abstenir !


                        • noodles 22 août 2012 15:33

                           

                          DEUX TRAITES POUR COULER L’EUROPE

                          http://www.dailymotion.com/video/xq1zm9_deux-traites-pour-couler-l-europe_news

                          à faire circuler sans modération


                          • Dwaabala Dwaabala 22 août 2012 17:26

                            C’est sans doute mieux que le chômage pour les quelques- uns qui en « bénéficieront » (!) de cet « emploi d’avenir »(! !).

                            Faut-il pleurer faut-il en rire ?
                            Je n’ai pas le coeur à le dire.


                            • lsga lsga 22 août 2012 18:11

                              A comparer avec les milliards qu’ont coûté les heures supp défiscalisées et qui n’ont créé aucun emploi.


                              • PUCK 22 août 2012 19:31

                                ces milliards sont allés dans la poche de ceux qui les ont faites et ont amélioré leur pouvoir d’achat.De plus,elles ont permis à des milliers de PME de faire face à des surcroits de travail momentanés.


                              • Romain Desbois 22 août 2012 20:45

                                puck

                                En foutant en l’air l’interim.

                                Vous oubliez que les exonérations ont été payées par l’état à la sécurité sociale donc par les impôts de tout le monde (y compris les bénéficiaires de ces heures supp)


                              • Romain Desbois 22 août 2012 18:57

                                Vous avez raison, la société n’a pas suivi au niveau de l’organisation du travail.

                                Depuis que l’on a industrialisé, automatisé, robotisé, mécanisé, la productivité n’a pas apporté de refonte profonde de l’organisation du travail (le temps de travail n’a pas été réduit de la même proportion )

                                ca fait 50 ans que l’on aurait du s’y mettre (au moins)


                              • jeanclaude 22 août 2012 21:59

                                C’est vrai que le ton ironique de cet article passe mal, car il n’élargit pas le débat sur la problématique d’ensemble, qui est du type « poupées gigognes ».
                                Pour les jeunes concernés, dans l’immédiat c’est un plus, et, pour une partie, un premier pas vers un emploi après ce statut. Pour être honnête, la situation des emploi-jeunes varie beaucoup d’un établissement-administration à l’autre (je ne connais pas le privé).
                                Avec des nuances : j’ai aussi connu mon administration profiter de l’effet d’aubaine. On recrute ces emplois aidés, moins couteux, plutôt qu’une personne normalement diplômée, et a priori, plus qualifiée. Ce faisant, une autre personne ne trouve pas de boulot.
                                C’est un emploi payé par l’état, donc augmentant encore le taux de redistribution sociale dans notre pays. Il couvre beaucoup d’emplois utiles, mais pas de ceux tirant l’économie.

                                Cette mesure ne doit donc pas retarder le traitement de deux autres problématiques liées :
                                - pourquoi tant de jeunes sortent de l’école sans qualification ? Donc la réforme de l’école, où j’attends de voir, avec une crainte qu’on n’arrive pas bien loin, enserré dans le paradigme de notre école républicaine publique,
                                - permettre à l’économie de créer des emplois ; où les positions certes honorables mais de type « état protecteur » auront du mal à donner des résultats dans un contexte régional (l’Europe) et international « hostile ».

                                Attendons donc la suite, en attirant l’attention que ce type de mesure est un médicament transitoire, mais ne guérit pas le malade.


                                • Alicia fFrance aliciabx 23 août 2012 00:03

                                  Bon article mais vous êtes tombé sur un nid de gauchos.
                                  Vous êtes courageux mais AG publie les articles dits de droite pour que les auteurs se fassent lyncher par les commentateurs qui n’aiment que l’on pense différemment d’eux.
                                  J’ai fait une pause en ma qualité d’auteur, je veux voir si AG évolue un peu.
                                  Bon courage smiley


                                  • Francois Vial 75 Francois Vial 75 23 août 2012 00:20

                                    @Aliciabx : pour ma part, je me réjouis que mes articles « de droite » soient publiés, car ce genre de sites manquaient jusqu’ici de pluralisme. Une stratégie pour me dégoûter ? Je ne l’ai pas envisagé... Franchement, des agressions physiques en action militante ne m’ont pas découragé, ce ne sont pas ces aimables criailleries qui le feront ! « Beaucoup d’ennemis, beaucoup d’honneur ! ».

                                    En espérant lire vos articles à l’occasion.

                                    Cordialement.


                                  • Denzo75018 23 août 2012 08:29

                                    Après les emplois jeunes, vivement les 30H/28H hebdomadaires !!!!!!


                                    • Denzo75018 23 août 2012 08:33

                                      Même en ex-URSS le « sovkhoze » (ou encore emploi d’état) n’ a plus cours ...

                                      La France est bien la dernière « fille » du socialisme au monde !

                                      Même le pays fondateur de cette doctrine a reconnu ses errements en opérant un virage et en détricotant les mesures dogmatiques inefficaces !


                                      • kalagan75 23 août 2012 08:42

                                        6000 postes seront consacrés pendant 3 ans aux futurs enseignants . là ça part d’un bon sentiment mais les modalités de mise en place sont assez floues : comment concilier études et 12H hebdomadaires de présence en milieu scolaire , quels seront vraiment les critères de recrutement ? 


                                        • LE CHAT LE CHAT 23 août 2012 09:39

                                          des jobs de glandos qui vont être attribuéS selon des règles clientélistes par les collectivités socialistes , ça va pas sentir la sueur .............

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès