Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Aucune échappatoire possible pour le PS !

Aucune échappatoire possible pour le PS !

Le PS est majoritaire à lui tout seul à l'Assemblée Nationale, la droite est balayée, aucune échappatoire n'est possible pour Hollande et ses amis. Nous devons pas attendre et accepter un état de grâce, le nouveau gouvernement doit dès maintenant prendre des mesures.

Il nous faudra nous mobiliser, manifester dans la rue pour que le changement soit réel pour les travailleurs et leurs familles.

A chaque fois que la gauche a accédé au pouvoir, ses dirigeants ont toujours essayé de justifier la pause des réformes...

En 1936, l'alliance avec les radicaux obligeait le gouvernement à de la modération...Le vote des femmes n'étaient pas possible à cause du Sénat à direction réactionnaire !?

A la Libération, alors que le PCF et la SFIO avaient la majorité à eux seuls, ces partis se sont liés au MRP, les obligeant à passer des compromis notamment sur la question laïque

En 1981, l'existence d'un Sénat de droite et les difficultés financières ont été avancées pour justifier le tournant de la rigueur

En 1997, le gouvernement Jospin aurait trouvé sur son chemin des problèmes institutionnels avec les freins apportés par le Sénat et la présence d'un président en exercice de droite....

Aujourd'hui, toutes ces excuses et d'autres que je n'ai pas citées ne sont plus de mise, le PS à lui seul obtient la majorité absolue des sièges à l'Assemblée Nationale, le Sénat est à gauche, le président de la République est socialiste, presque toutes les régions sont à gauche....

Il faut que le programme de Hollande soit appliqué et qu'aucun artifice ne soit là pour expliquer d'avance ou après coup les renoncements.

Les promesses de Hollande ne constituent pas des avancées considérables mais quelques pas prometteurs pour l'avenir.

Certains prédisent- et ils n'ont pas tort- que l'appartenance à l'Union Européenne et les contraintes liées à ce cadre risquent d'empêcher le parlement de voter des lois progressistes.

Le traité de Bruxelles ne doit pas être ratifié par la France car les « recommandations de la Commission européenne » risquent de faire force de lois avec à la clé :

  • une rigueur budgétaire avec la limitation des dépenses publiques dans le domaine de l'école, de la santé , du développement des services publics ;

  • « des mesures supplémentaires si nécessaire » pour les retraites c'est à dire le non retour à la retraite à 60 ans !

  • des exonérations des cotisations patronales ;

  • la concurrence libre et « non faussée » y compris pour le réseau de l'électricité ouvert pour l'introduction de nouveaux concurrents....

Le président de la République ne doit pas ratifier le nouveau traité de Bruxelles et comme il vaut mieux compter sur nos propres forces, les organisations politiques se réclamant de la classe ouvrière et les syndicats de salariés doivent amplifier la campagne contre la ratification de ce nouveau traité qui imposera l'austérité contre les travailleurs et leurs familles.

Jean-François Chalot


Moyenne des avis sur cet article :  4.04/5   (25 votes)




Réagissez à l'article

19 réactions à cet article    


  • Alpo47 Alpo47 18 juin 2012 10:26

    On est très impatients de voir la suite pour ce pouvoir en place ...


    • CHIMERE 18 juin 2012 21:31

      Bonsoir Chalot,

      Vous dites, « A chaque fois que la gauche a accédé au pouvoir », mais en 2012,ouvrez les yeux,ce n’est pas le cas,ce n’est pas « la gauche » qui est arrivée au pouvoir....

      Un Président qui désire continuer à s’aligner sur la politique coloniale et guerrière Etats-Unienne,dans la lignée de la guerre en Lybie... ???

      Ce n’est pas la Gauche...

      Un Président qui reçoit le « pasoc » et qui refuse de recevoir Alexis Tsipras ... ???

      Ce n’est pas la Gauche... !!

      Un gouvernement dont plus de la moitié des membres grenouillent dans des groupes oligarchiques genre le siècle voire Bilderberg (Manuel Valls par exemple,et d’autres..).... ???

      Ce n’est pas « la Gauche »... !!

      Alors qu’est ce... ??

      Un Président « not dangerous » pour la City.....

      Tirez en vous même les conclusions...



    • Jean J. MOUROT Jean J. MOUROT 18 juin 2012 10:36

      Le problème, c’est que la satisfaction de bien des revendications ouvrières supposerait la remise à plat de notre système politique, économique et social. Hors nous sommes liés par notre appartenance à une Europe néolibérale et il serait douloureux de revenir seuls en arrière. Quand les partis et les syndicats« ouvriers » européens s’uniront-ils pour aller dans ce sens ?

      On pourrait d’ailleurs commencer à l’intérieur de nos propres frontières : gommer les différences entre organisations pour s’attacher à ce qui rassemble. Cela relève hélas ! de l’utopie et il ne faut guère s’attendre à des miracles du pouvoir PS. Tout au plus pouvons nous espérer le moindre mal.

      • marcopolo30 18 juin 2012 10:43

        Denis Tillinac imagine une France dans laquelle le candidat PS est élu. Un cauchemar pour l’écrivain qui craint de voir « démonétiser le sens de l’honneur, de l’altitude, de l’aventure et de l’humour » au cours de cet éventuel quinquennat à venir.
        Aubry, Fabius, Montebourg, Joly, Duflot, Mélenchon et consorts le laisseront régner, mais pas gouverner. La France sera à la merci d’un mixe d’idéologues obtus, de snobinards parisianistes et de notabilités régionales prudhommesques. Les pulsions inquisitoriales des militants et le clientélisme bananier des ducs, comtes et marquis « décentralisés » produiront un univers grisaillant de planqués serviles et de tartufes coincés. La police du langage prohibera toute allusion au fuselage d’une minette (sexisme), toute présomption d’une supériorité esthétique de Vermeer sur le tag, de Mozart sur le rap (élitisme discriminant). Le propos de hiérarchiser tant soit peu les goûts et les couleurs, voire de présumer qu’une marge implique une norme, sera tenu au mieux pour « réac », au pire pour « facho » . Une flicomanie sournoise enténèbrera le pays de Rabelais, du Cid de Corneille, du Cyrano de Rostand, de la môme Piaf et de Gabin dialogué par Audiard. Une bigoterie fielleuse s’évertuera à démonétiser le sens de l’honneur, de l’altitude, de l’aventure et de l’humour.

        La gauche ruinera la France avec la pharmacopée en usage auprès des incurables et des dépressifs : morphine des emplois bidons (« culture », « communication »), Prozac de l’« animation » depuis la crèche jusqu’à la maison de retraite. Caser son rejeton ad vitam dans un bureau quelconque d’une collectivité territoriale sera le must des ambitions parentales. L’animateur « socio-cul » à catogan et oreille baguée et le journaliste frotté de « sciences humaines » seront les anesthésistes au quotidien d’un peuple jadis gai, fécond et indocile. Leur catéchisme sirupeux, d’un pharisaïsme qu’un Peguy, un Bernanos ou un Mauriac auraient vomi, fragmentera le tissu social en « minorités » dont les revendications seront par principe « légitimes ».

        En vertu du même principe, les aspirations de la majorité dite silencieuse, et pour cause, seront non avenues. L’invocation d’une filiation, d’un genre, d’un terroir ou d’une affinité élective sera suspecte et le recours à la mémoire historique, strictement encadré par le clergé des bulletins paroissiaux (Libé, L’Obs, Télérama, Médiapart, France Culture...).


        • Jean J. MOUROT Jean J. MOUROT 18 juin 2012 11:46

          @marcopolo30


          Déjà lu cela sur un autre fil. Faudrait vous renouveler, mon vieux !

        • lulupipistrelle 18 juin 2012 11:53

          En 1981 l’abstention était de 23,9%, en 2012 :43,71 %.

          Vous ne pensez pas que ça change quelque chose ?


        • lionel-pg44 18 juin 2012 18:49

          schweizer.ch... c’est suisse, non ?


          Un bien joli pays, bien propre sur lui, des banques pas regardantes et des votations à répétition pour virer les étrangers, me semble-t-il. A Genève, on y fait la chasse aux frontaliers français, me semble-t-il. Déjà en 1974, le conseiller Schwarzenbach faisait déjà voter pour « purifier » la Suisse.

          Comment en te lisant, tu sembles avoir les mêmes idées, tu es prié de retourner dans ton douar, de fermer ton claque merde et de poster tes conneries en Suisse... On a déjà assez de cons en France pour supporter les cons suisses.



        • lulupipistrelle 18 juin 2012 11:48

          Avec un majorité d’abstentionnistes ou de votant blanc ou nul... réveillez-vous, le PS va devoir marcher sur des oeufs.

          C’est très facile de saboter une politique de changement, qui pour l’essentiel repose sur l’adhésion de la société civile... A moins d’instaurer une police politique qui traque les mauvais esprits.

          Je vous rappelle qu’une bonne partie du fonctionnement de notre société repose sur l’ auto-discipline.


          • LE CHAT LE CHAT 18 juin 2012 12:24

            avec 35 % des voix au 1er tour et 40 % d’abstention , le PS et ses alliés proches tiennent 60% des sièges , elle est belle la démocratie ................
            Ils seront 100% responsables de la politique d’autérité qui sera menée


            • Jean J. MOUROT Jean J. MOUROT 18 juin 2012 12:47

              Cette « belle » démocratie, c’était déjà la même du temps de de Gaulle. droite et gauche en ont profité pour faire ce qui leur semblait la meilleure politique possible pour défendre des intérêts très divers et plus ou moins avouables.


              Sous la 4ème, on avait des gouvernements qui duraient quelques sema ines. La représentation nationale était peut-être un peu plus démocratique mais en fin de compte, c’étaient les grands commis de l’Etat qui menaient la barque. Ils ne s’en sont pas si mal sortis que cela, reconstruisant la France dévastée par la guerre, améliorant (un peu) le sort des travailleurs, amorçant l’union européenne et la décolonisation...

              On peut quand-même faire mieux en matière d’équité et d’efficacité dans la représentation nationale.

            • non667 18 juin 2012 12:51

              hollande à répondu à la City point barre !
               pas besoin de sauter comme des cabris (de Gaulle )
              faîtes des provision de vaseline , les cours vont monter !  smiley smiley smiley smiley
              rdv dans 5 ans ! échec ps, fdg absent ,ump out ,2017 place au fn !


              • Le péripate Le péripate 18 juin 2012 13:26

                A quoi sert d’aller voter quand les lobbies font la loi dans la rue ?


                • CHALOT CHALOT 18 juin 2012 14:13

                  Ce ne sont pas les lobbies qui descendront dans la rue mais toutes celles et tous ceux qui ont tant souffret et qui souffrent dans cette société duale .
                  Elles descendront dans la rue, s’il le faut pour que les promesses qui ont été faites soient tenues, c’est respectable, non !


                  • Le péripate Le péripate 18 juin 2012 15:59

                    Vous descendrez donc dans la rue pour que le déficit soit ramené à moins de 3%. Là, je dis bravo.

                    Si si.


                  • anty 18 juin 2012 17:45

                     FH a assez peu promis le bougre

                    il a toutes les chances de tenir ses promesses
                    ce sera un président pas trop mauvais et il fera à mon avis deux élections présidentielles
                    à moins d’un coup dur

                    • papi 18 juin 2012 18:25

                      @ chalot

                       Bien d’accord avec vous, le temps des promesses et des serments est révolu !!
                      Place à l’action !
                      Mais c’est au pied du mur que le voit ....le mur ..
                       
                       @ anty
                       « il a toutes les chances de tenir ses promesses » non !! il doit le faire c’est tout ! avec ou pas chance !!
                       « ce sera un président pas trop mauvais » à bon vous faites dans la divination ? carte ou marc de café ?? des actes !! et l’on jugera après !!
                      Toutes les cartes sont dans son jeu, faillir serait trahir ..


                      • anty 18 juin 2012 18:39

                        En matière des promesses des candidats à la présidence il vaut mieux rester toujours un peu circonspect....


                      • CHALOT CHALOT 18 juin 2012 22:05

                        Chimère ! Je parle de ceux qui se réclament de la gauche sans faire de distinction. Le PS est ce qu’il est, un parti social démocrate mais sa filiation et surtout son ancrage le rende perméable à des pressions, à ceux de la rue.


                        • JP94 19 juin 2012 00:38

                          Je pense que la situation a évolué et que le PS est beaucoup moins perméable à la rue ... FH n’a-t-il pas dit « voter pour moi , c’est accepter mon programme » , sachant pertinemment qu’il a concentré , par le fameux vote utile , le vote anti Sarkosy .
                          Le PS est d’ailleurs peu dans la rue .
                          Le PS a été choisi , à mon sens , pour faire perdurer les politiques néoliébrales européennes décidées en haut lieu et c’est tout le sens des interventions de FH en Grèce où il se félicite de la victoire de la Droite ( ND ) ( vers 29%) face à Syriza ( le FG local) qui est à 27,1% !)

                          Il écoutera la rue seulement s’il se sent décrédibilisé et menacé dans son hégémonie de pouvoir ; donc , seulement acculé .il serait susceptible de préférer de ne plus être la main de l’UE pour mener ses politiques libérales en France . Pas sûr qu’il le fasse car il a d’autres cordes à son arc .Mais il a vu que Sarkosy , qui n’a jamais écouté la rue ( sauf celle du Trocadéro) , a perdu sa base électorale : que deviendrait cette base si FH déçoit ?

                          Mais si le FG lutte avec autant de succès et popularise son programme qui est un programme de gouvernement , alors cela contraindra FH a changer réellement .Pour le moment , les idées sont là , mais le rapport de forces électoral ne suscite aucune effervescence : avez-vous entendu un seul cri de joie le soir du 2ème tour ? rien dans les rues ... c’est clair ! et la gauche a tous les leviers du pouvoir ...

                          La question est de savoir ce qui naîtra des mécontentements consécutifs à la politique menée .
                          Là il a surtout liquidé le FG , qui aura du mal à se refaire des députés , mais qui a une dynamique solide malgré tout ( hausse en % et en voix par rapport à 2007) .

                          Liquider le FG ce ’n’est pas vouloir mener le changement - le FG l’appuierait et le pousserait - c’est détourner l’aspiration populaire au changement pour casser , au fond toute velléité d’une politique rompant avec le dogme de l’austérité européenne .

                          Refuser de rencontrer Alexis Tsipras , de Syriza - soutenu pour son programme en Grèce , c’est une injure à un représentant de la gauche grecque ... il est vrai que le PASOK s’est discrédité mais Syriza n’y est pour rien :le PASOK a applique l’austérité et a formé une coalition avec la droite ND et les fachistes ...
                          ...de ce côté là , FH n’’est plus dans l’Union de la Gauche en vigueur il y a quelques années encore ... il rejette catégoriquement , comme extrême , un parti qui au fond , est socialiste de gauche .Alors où se situe l’idéologie de M. Hollande ?
                          Un pas a été franchi . Nous devons repenser l’échiquier politique actuel comme une lutte âpre entre tenants de la suprématie des Marchés ( libéraux ) , et opposants à cette suprématie .

                          Le programme des 60 points est fort modeste tout y est fait avec l’aval de l’UE  : le coup de pouce au SMIC - au lieu de rattraper les retards accumulés ( qui le mettraient à 1700€ bruts ) , la Sécu rétablie à 60 ans en trompe-l’oeil : cette mesure ne concerne même pas 1% des salariés ( moins de 110 000 ) ; or 100% des salariés devraient voir ce droit légitime rétabli :
                           N’oublions pas que le PIB est passé de 1275 milliards d’Euro en 2000 à 2750 milliards d’Euros en 2010  ! ( INSEE )
                          Ce PIB doit être partagé ....

                          L’application des 60 points ne change pas le fonctionnement de ce système verrouillé . Son application est UE libérale compatible ...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article

PS


Palmarès