Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Aujourd’hui, le centre est né

Aujourd’hui, le centre est né

Le courant central du pays quand il est soumis au choix impitoyable de la bipolarisation est forcément divers”.
 
Individuellement, nous serons tous amenés à faire un choix pour le deuxième tour. Ce choix, qu’il soit en faveur de Mr Hollande, Mr Sarkozy ou encore d’un vote blanc, ne doit pas porter en lui les germes d’une division, mais plutôt l’expression d’une diversité et d’une ouverture qui fera notre force dans le futur.
 
François Bayrou votera pour François Hollande. Ces dernières semaines, la position symétriquement centrale que nous occupons au sein de l’échiquier politique s’est en effet trouvée violemment déséquilibrée sous l’effet de l’extrême droitisation du discours de Nicolas Sarkozy. Si l’expression de ce vote illustre le refus de transiger sur les valeurs essentielles de la République, elle n’est en rien un blanc-seing à François Hollande.
 
Mais ce soir, j'ai le sourire aux lèvres, je suis extrêmement fier de la position de François Bayrou, de son choix historique, et de la façon dont il l'a défendue et expliquée. Courage, vérité, indépendance.
 
Indépendance. Car pour la première fois, un grand parti du centre ne se rangera pas automatiquement à droite. Plus jamais nous ne serons l'annexe, la réserve de voix ou la conscience sociale d'un autre parti.
 
François Bayrou s’est exprimé en toute liberté, sans négociation électoraliste, en fonction des valeurs, des idées, mais aussi des candidats qui sont en face.
 
Dans le futur, si une telle décision se représente, le vote des leaders de notre mouvement ne sera plus jamais acquis, il se méritera.
 
Aujourd'hui, le centre est né. Pas le « ni gauche, ni droite », ou « ni de gauche, ni de gauche », le « un peu de gauche, un peu de droite » ou le « centre mou » , mais un mouvement de plus de 3 millions de français qui ont exprimés au premier tour un vote courageux, par conviction et adhésion à un homme et un projet.
 
En ce qui me concerne, je ne suis pas un responsable politique, l’expression de mon opinion n’a pas le pouvoir de modifier les rapports de force. J’ai déjà regretté par le passé d’avoir voté pour un candidat finaliste non pas par adhésion mais par refus de l’autre. Cette année, je n’ai pas envie de reprendre ce type d’approche.
 
Ce soir, mon choix est donc confirmé : je voterai François .... Bayrou.
 
www.desmotscrates.com

Moyenne des avis sur cet article :  3.94/5   (34 votes)




Réagissez à l'article

43 réactions à cet article    


  • Khanofer Khanofer 4 mai 2012 08:58

    J’ai bien peur que votre centre fasse pchittt... !

    l’ensemble des electeurs vont se repartir , a droite , a gauche... le modem va exploser et il restera a Bayrou une equipe de 4 /5 , De Sarnez Gouraud Rochefort et Douste Blabla une sacrée team !

    François Hollande n’a pas besoin de François Bayrou , les legislatives seront un combat entre gauche et droite et la renovation des centres et centres droit se fera de tout maniere dans ou hors ump et surtout sans François Bayrou 

    Et je ne vous dis même pas son sort en cas de -tres hypothetique , j’en conviens- d’une- victoire de Nicolas Sarkozy

     


    • Txotxock Txotxock 4 mai 2012 09:29

      il restera a Bayrou une equipe de 4 /5 , De Sarnez Gouraud Rochefort et Douste Blabla une sacrée team !

      Oh ! Et Jean Lassalle !


    • Patrick Samba Patrick Samba 4 mai 2012 10:18

      Bonjour,

      l’auteur : « je suis extrêmement fier de la position de François Bayrou, de son choix historique, et de la façon dont il l’a défendue et expliquée. Courage, vérité, indépendance. »

      Khanofer : « Et je ne vous dis même pas son sort en cas de - tres hypothetique , j’en conviens - d’une victoire de Nicolas Sarkozy »

      Courage ? Tu parles ! Il a attendu de voir ce qu’allait donner le résultat du duel télévisé. Et il a vu...
      Après il a pris sa décision, éminemment courageuse car comportant un énorme risque... 


    • musashi 4 mai 2012 15:12

      De Sarnez Gouraud Rochefort et Douste Blabla une sacrée team !

      Oh ! Et Jean Lassalle 

      Il n’ont rien à envier à Copé, Morano, Hortefeux ou Sapin, Royal, Désir, etc...


    • Taverne Taverne 4 mai 2012 09:22

      Marielle de Sarnez et sa clique de gauchistes ont gagné : François Bayrou votera pour Hollande, ce qui est une façon d’appeler au vote pour la gauche. Comme je me souviens de Madame de Sarnez posant avec Robert Hue il y a quelques années sur la photo, je ne suis pas surpris.

      Ma mairie est socialiste, mon Conseil général est socialiste, ma région est socialiste, le Sénat est socialiste et demain le président et l’Assemblée seront socialistes. Si c’est ça la démocratie !

      Personnellement, vous l’aurez compris, il est hors de question que je vote pour Hollande qui va conduire notre pays à la faillite, à l’immigration massive et qui donnera au PS la mainmise sur tous les pouvoirs. Car Hollande a bien montré son mépris et son indifférence pour la position de Bayrou et pour sa personne. Plutôt Mélenchon que le MoDem, dit-il. Rien ne change dans ce pays et je commence à penser que les électeurs du FN avaient raison...


      • Yohan Yohan 4 mai 2012 09:30

        J’avais flairé l’arnaque Bayrou en 2007 et déchiré a carte du MODEM. J’avais vu des gens comme Quitterie Delmas se dépouiller inutilement pour un mec qui n’avait au fond qu’une seule ambition, se venger de Sarkozy. 

        On voit bien que ses idées (dette, réduction des déficits) passent derrière ses rancoeurs. 
        Pas sûr que sa démarche personnelle pousse ses soutiens à voter Flamby. De toute façon, si Sarko a ses casseroles, le PS n’est pas en reste et Bayrou aura contribué ce faisant à offrir à Hollande une mainmise de l’Etat PS sur toute la France.

      • musashi 4 mai 2012 15:14

        Bayrou a fait passé les valeurs avant les programmes rien de plus...


      • musashi 4 mai 2012 15:23

        Concernant les électeurs de Bayrou aucun soucis ils sont parmi les plus libres et se repartiront comme d’habitude 30% Hollande, 30% Sarkozy et 30% Blanc et Abstention.


      • Cocasse Cocasse 4 mai 2012 15:26

        Taverne... vous n’êtes pas sorti de l’auberge !
         smiley
        Je vous adresse mes condoléances, et je salue le courage et l’indépendance de votre déclaration, qui me surprend.

        Je serais premier à penser que nombre d’électeurs du FN ici présents ont raison.
        Ceci étant, circonspection et vigilance, ce sont quelques électeurs, mais le FN, a t-il raison, malgré la confiance que l’on accepte d’accorder à Marine ? Je pense de plus en plus à aller voir de près, même s’il me faudrait adhérer. Je suis curieux de savoir ce qu’il en est vraiment.

        Malgré le soutien récurrent dont je fait part ici, je garde toujours une place pour le doute, même si les idées apparentes et les discours de Marine font sens.


      • Uru-anna Uru-anna 4 mai 2012 15:30

        Tiens, Taverne fait son coming out....  smiley


      • sisyphe sisyphe 4 mai 2012 16:23

        Exact !

        Le pôvre Taverne, trahi par son gourou, smiley se retourne vers l’extrême-droite

        Taverne, un hymne à Marine !
         smiley


      • Alex 5 mai 2012 00:46

        Ben mon colon !

        Les masques tombent de tous les côtés. Les mecs te balancent des articles angéliques et humanistes à donf sur Saint Bayrou pendant des mois, leur champion a le courage de se prononcer pour une tentative d’union face à une division qui risque de finir dans le sang, pour la normalité plutôt que pour un psychopathe avide corrompu par les scandales et... les mêmes types t’annoncent froidement qu’ils vont voter Sarko et qu’ils regrettent Lepen...

        Pareil du côté des chantres de JLM...

        On prend des leçons tous les jours.

        Merci à tous pour ces belles manifestations d’honneur et d’honnêteté ! Je ne parle pas de fidélité puisque vous restez fidèles à vos vrais maîtres de l’UMPFN.

        Je vote Hollande pour virer Sarko et ses fachos.


      • sisyphe sisyphe 4 mai 2012 16:26

        Si vous parlez de Madame Walter, ce n’est pas Ariane, c’est Anastasie !
         smiley


      • Bulgroz 4 mai 2012 09:40

        Le nouveau centre nest pas né aujourd’hui mais en 2009.

        22 août 2009  : Standing ovation socialiste pour Marielle De Sarnez au meeting organisé par Vincent Peillon avec en vedette : De Sarnez, François Rebsamen, Daniel Cohn-Bendit, Robert Hue et Christiane Taubira pour l’atelier intitulé « une nouvelle majorité progressiste pour la France .

        Lors des ateliers d’été de l’Espoir à Gauche, la vice-présidente du MoDem a reçu mieux qu’un accueil enthousiaste ; une standing ovation. Invitée en vedette américaine avec Daniel Cohn-Bendit et Robert Hue, la députée européenne venait de prononcer face à quelque 1 500 personnes un discours qui ressemblait à un « oui » franc à la proposition d’alliance évoquée depuis la veille par les amis de Vincent Peillon. « Les lignes doivent bouger. Nous avons tant à faire ensemble ! » a lancé la numéro-deux du MoDem qui a souhaité qu’un « espoir voie le jour » et appelé « à ne pas jouer les uns sans les autres ou les uns contre les autres ». Cette intervention, visiblement calibrée pour convenir à l’auditoire – multiples références aux inégalités sociales, critiques contre les bonus attribués aux traders... - a été accueillie comme une divine surprise par l’auditoire. « Tu as mis la barre à gauche !  » a constaté François Rebsamen lorsque l’oratrice a repris sa place à la tribune.

        http://partisocialiste.blog.lemonde.fr/2009/08/22/standing-ovation-socialiste-pour-marielle-de-sarnez/

        De Sarnez, Robert Hue, Taubira même combat.


        • Taverne Taverne 4 mai 2012 09:49

          Oh la vache ! Il y avait aussi Taubira ! Je ne l’avais pas vue...Quelle horreur, celle-là ! (je ne parle pas de son physique mais de son idéologie et de ses postures...). Je me demande déjà comment au PS ils la supportent...


        • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 4 mai 2012 10:04

          À la réflexion... Si !


        • Cocasse Cocasse 4 mai 2012 15:29

          Horreur, le tripoteur gocholibéral Cohn-Bendit était de la partie !
          Ca craint vraiment...


        • Yohan Yohan 4 mai 2012 10:15

          Vous avez raison, nous n’en sommes pas loin..la violence physique comme verbale est montée d’un cran dans ce pays et ce n’est qu’un début. 


        • Agerate Agerate 4 mai 2012 14:39

          Vous avez raison ne nous rappeler que ce que nous vivons comme situation normal n’est rien d’autre qu’une guerre civile larvée.


          François Bayrou est le seul à avoir saisi la gravité de la détérioration des relations entre concitoyens, cette façon qu’on eu TOUS les candidats (gauche et droite confondues) d’accuser telle catégorie de français d’être à l’origine de tous les maux.

          Il est le seul a avoir compris l’urgence d’union dans cette nation. 

          Nous le réaliserons un jour certainement, en espérant qu’il ne sera pas trop tard.

        • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 4 mai 2012 10:07

          Le « CENTRE » ne naîtra que lorsque Bayrou, ou un(e) autre, parviendra à s’imposer politiquement en élaborant un programme socio-économique ambitieux et réaliste capable de rallier une majorité d’électeurs de droite, du centre et de gauche.
          En 2012, il aurait pu atteindre ce but s’il avait mis en avant, par exemple, la Refondation du Capitalisme prônée par Jean Peyrelevade, un de ses tout proches conseillers qu’il a complètement ignoré.


          • Abou Antoun Abou Antoun 4 mai 2012 10:30

            Le Centre ne (re)naîtra pas parce qu’il n’y a aucune place entre la droite classique UMP et l’autre droite qui s’appelle le PS. Il y a entre eux convergence sur tout et ce n’est pas la pseudo-querelle de famille entre NS et FH qui prouvera le contraire. Donc pas d’espace politique, pas de parti.
            Le titre prouve seulement que l’auteur a une sacrée dose d’optimisme. Je vois seulement que Bayrou a peut-être réussi à négocier ses 8% au plus offrant (sans doute un strapontin avec Hollande, un job dans les organismes européens ou internationaux ). Il existe des tas de manières de remercier pour service rendus sur le dos du contribuable. C’est ainsi qu’on s’arrange entre ’gens-biens’ depuis toujours.


          • lulupipistrelle 5 mai 2012 00:47

            L’UMP n’est plus une droite « classique »... mais le nouveau parti fasciste français.

            Après le 6 mai, l’UMP explosera... , ça ne m’étonnerait pas que certains rejoignent le centre.


          • Uru-anna Uru-anna 4 mai 2012 15:16

            Compétition ou symbiose, l’heure du choix approche ! 

            Mohandas, tu me rappel Moadibe...  smiley


          • Lemaïsjekiff Nestor 4 mai 2012 10:14

            Salut ...

            En effet !

            Le centre est né ? Mais n’existe t-il pas un problème ?... Comment ce fait-il que dans ce parti, le parti de François tous ne sont pas du même avis que lui ... Lui trouve que le rapprochement de la Sarkosienne* avec l’extrême droite est malsain et nauséabond car elle s’éloigne des valeurs démocratiques et républicaines qui lui tiennent à cœur et d’autres du même mouvement vont faire le choix de la Sarkosienne* qui fricote avec l’extrême droite ?

            Pour le centre et tous ses adhérents les valeurs démocratiques et républicaines devraient-être primordiales et impérativement défendues comme le fait Bayrou par son choix du vote Hollande ... 

            Il n’est pour moi pas concevable qu’un parti démocrate ait des adhérents qui soutiennent une droite qui charme ou soit charmée par les idées d’extrême droite.

            Le pire dans tous ça c’est qu’une personne comme m’dame Boutin une « démocrate Chrétienne » soutienne la Zarkosienne* ...

            Alors si le centre est né, le centre est vaste, car dans cette sphère il n’y a pas réellement de centre commun, une sphère légo qui peut se démonter et se remonter au bon vouloir de ses sympathisants.

            Zarkosienne* : Est une fraction de la droite ump qui est fascinée par les valeurs d’extrême droite. (soutenue par certains adhérents du modem parti centriste de François Bayrou Mais aussi Christine Boutin une « démocrate Chrétienne ». )


            • Inquiet 4 mai 2012 10:49

              Dommage que je ne puisse plusser qu’une seule fois, vous m’ôtez les mots de la bouche.


              Ce qui donne une légitimité à cet article, puisqu’en prenant position (trop tardivement à mon sens, mais on fait avec), Bayrou a enfin valider par un acte politique fort son refus d’être historiquement le faire-valoir de l’UMP.

              Jusqu’à hier, j’étais persuadé, qu’il (Bayrou) était un « agent infiltré » qui avait comme mission d’instauré l’idée perpétuelle, que bien que n’approuvant pas « toute » la droite, la gauche était pire puisqu’elle persistait à être l’horrible dépensière qui allait mettre à plat le pays.
              Dès lors, même non-dit, il devenait « inconscient » de laisser la main à des « cigales », la non-consigne de vote équivalait de fait à faire voter pour le candidat qui bloquerait le plus les dépenses, c’est à dire celui de droite qui n’a cure de la qualité de service de soins, police, justice ....

              Son vote vers François Hollande lui permet de créer un précédent historique qui va enfin lui donner une stature au delà des alliances traditionnelles avec la droite, sans pour autant adhérer au programme de gauche.

              Avant, on spéculait, aujourd’hui il a validé.

              Il peut s’attendre encore à un écrémage de ses cadres, mais étaient-ils seulement sur la même longueur d’onde ?

              Je dis souvent à mes enfants de rester sois-même, même lorsque cela fait s’éloigner de prétendus amis, car on est ami qu’avec des gens qui nous acceptent comme on est, pas comme on voudrait qu’on soit.

            • Agerate Agerate 4 mai 2012 14:51

              Non, il n’y aura pas d’écrémage des cadres, la plupart sont peu ou prou sur la même longueur d’onde, et tous, du centre-gauche ou du centre-droit se rejoignent sur la conviction qu’une force centrale indépendante est nécessaire.


              La seule conséquence c’est que Bayrou ne prendra jamais la main sur le centre-droit.

              Qu’importe. Il vaut mieux ne pas savoir où l’on va que ne pas savoir qui l’on est.


              Nous savons qui nous sommes, et c’est bien la l’essentiel. Hier, le centre est né.

            • apopi apopi 4 mai 2012 11:10

               Toujours aussi incroyables ces centristes, ils ne seraient plus que deux ; ce qui ne saurait tarder ; ils trouveraient encore le moyen de se chicaner. 


               C’est pourtant pas compliqué, dimanche prochain il suffit de voter UMPS ou d’aller à la pêche au congre, par exemple...

               

              • credohumanisme credohumanisme 4 mai 2012 12:04

                Aujourd’hui le centre est né. C’est exact, aujourd’hui Bayrou a confirmé qu’il n’était pas à droite. On savait déjà qu’il n’était pas à gauche.
                Il est donc au centre, avec des idées centristes, centrales, raisonnables.

                En fait la majorité des français le pensent (il était premier en terme de popularité et de crédibilité), mais voilà ... la question n’est pas l’existence d’un centre mais le diamètre du cercle, c’est lui qui définit l’ampleur de la population et donc l’influence de ce centre de gravité.

                De ce point de vue, à mon grand regret d’ailleurs, je crains qu’aujourd’hui le centre tire de plus en plus vers un point. ... ... Imaginaire ?


                • lsga lsga 4 mai 2012 12:07

                  j’ai très peu suivi la campagne de Bayrou, je ne connais pas son programme.

                  est-ce que comme les médias l’affirment, il y a incompatibilité avec le Front de Gauche ? 

                  n’y-a-t-il pas quelques points d’accord possible ?

                  Par exemple, sur la nécessité d’imposer un pouvoir démocratique sur la BCE ? 
                  Sur la nationalisation des grands groupes stratégiques (Total, Areva, EDF, etc.) ?
                  Sur le retour à une Sécurité Sociale publique (fin des mutuelles privés ) ? 
                  Sur une imposition beaucoup plus forte des hauts revenus (> 10-15 000€/mois) ? 

                  En tout cas, si le Modem est capable de voter un certain nombre de lois de gauche, il sera important que nous sachions lesquelles. Les grandes mobilisations à venir en France devront obtenir des concessions. Le MODEM, en tant que Centre indépendant, peut jouer un rôle pacificateur en évitant des blocages trop important du pays, et en faisant accepter à la petite bourgeoisie et à la tranche supérieure de la classe moyenne des réformes sociales essentielles. 

                  Il me parait donc important que le MODEM, quelque soit son nombre de députés, affiche clairement les revendications d’extrême gauche auxquelles ils ne céderont jamais, et à l’inverse, celles sur lesquelles une négociation est possible. Sinon, quelque soit le résultat Dimanche, le pays se dirige vers une période trouble de conflits extrêmement violents. Plus que jamais, nous avons besoin d’un marais plein de sagesse et à l’écoute des montagnards les plus exigeants. 

                  • credohumanisme credohumanisme 4 mai 2012 12:56

                    Mon avis (qui n’engage que moi) c’est qui peut y avoir une sympathie d’idée entre une certaine vision de « l’humain », une certaine philosophie du vivre ensemble.

                    Je crains, en revanche, que les moyens pour parvenir à ces idéaux soient très différents au centre et au FdG.

                    Le programme du modem est résumé ici : http://www.bayrou.fr/media/PDF/lafrancesolidaire.pdf

                    Il y a des choses très concrètes comme la suppression de la niche Coppé ou l’instauration d’une vraie taxe sur les transactions financières qui sont des points sur lesquelles un accord devrait être facile.
                    http://www.credohumanisme.com/post/2012/03/20/Taxe-Tobin-%3A-Une-utopie-r%C3%A9aliste

                    Même si cela peut sembler paradoxal dans un duel Mélenchon/Sarkosy j’aurais voter Mélenchon ... comme quoi vous pouvez espérer le soutien de certains centristes ... dans certains cas.

                    Précisément sur vos quatre questions (mon simple avis) :
                    Les règles de la BCE : Oui (après « imposer » et « pouvoir démocratique » faut débattre de ce que vous mettriez derrière les mots).
                    Nationalisations : Non l’état est un gestionnaire médiocre et n’a pas le moyen de racheter ces entreprises.
                    Sécu Publique : je ne sais pas, c’est sans doute des choix très techniques. Dans le domaine de la santé, Bayrou avait de mémoire un projet ambitieux pour l’intégration des handicapés (entre autres).
                    Imposition beaucoup plus forte : Il faut remettre à plat le système fiscal. L’impôt ne doit pas être idéologique mais efficace moral (comme dans un couple chacun contribue en fonction de ses possibilités).

                    Voilà voilà ...
                    www.credohumanisme.com


                  • lsga lsga 4 mai 2012 13:16

                    « Sécu Publique : je ne sais pas, c’est sans doute des choix très techniques.  »


                    Pour avoir beaucoup d’amis qui comptent leurs dents avec angoisse et qui sont incapables financièrement de faire face à leur frais de bouches ou oculaires, je me permet de vous faire remarquer que cette hésitation est fort peu humaniste.


                  • credohumanisme credohumanisme 4 mai 2012 13:40

                    Votre question portait non sur les remboursements (dont les modalités doivent être réévalués) mais sur une fin des mutuelles dont le principe de me semble pas forcément impensable. La solidarité mutualiste et la solidarité offerte par les cotisations sociales ne me semblent pas être exclusives de manière caricaturale.


                  • daryn daryn 4 mai 2012 13:58

                    Noter à cet égard l’intérêt que FB porte à la mutuelle universelle existant en Alsace-Moselle (voir ici).


                  • Cocasse Cocasse 4 mai 2012 15:32

                    une certaine philosophie du vivre ensemble

                    Réalisez vous que votre rhétorique s’appuie là sur une expression préfabriquée de propagande ? Un terme sans substance, sans aucun sens ?


                  • jymb 4 mai 2012 14:04

                    Amusant ces articles qui essayent de remonter une mayonnaise qui a mal tournée.

                    FB s’est effondré aprés son dérapage post affaire Merah, transformant les français victimes en coupables. Il n’a pas eu le courage façon Mélenchon d’avouer tout bonnement avant le premier tour qu’il faisait de la pré -retape pour Hollande. Suprême louvoiement un pseudo - aveux de choix fait « à titre personnel » (histoire sans doute de se garder une ultime possibilité de retournement ? )

                    Hélas, FB n’est pas la personnalité impertinente, politiquement incorrecte, novatrice, défenseuse des libertés et de la démocratie directe que beaucoup souhaitaient voir émerger, bref une troisième voie remettant les choses à plat. Nous ne pourrons éviter la catastrophe entre les deux abîmes que l’on nous « propose »

                    Dimanche, vous me trouverez partout sauf dans un bureau de vote. A mes enfants je pourrais au moins fièrement dire que je n’ai pas participé à cette fin de vie d’un pays.

                     


                    • Agerate Agerate 4 mai 2012 14:33

                      Je suis parfaitement d’accord avec l’auteur.


                      Pour la première fois dans l’histoire de la Vème République, il existe un mouvement politique indépendant et considérable qui décide à qui apporter son soutien selon un critère de réflexion, et non selon des critères partisans immuables.

                      C’est la première fois qu’il existe un parti dont ne connait pas les réponses avant de poser les questions. 

                      La portée de la décision de François Bayrou dépasse de loin le cadre de sa personne, du centre et même de la présidentielle. 


                      Plus jamais on ne pourra dire « le centre, c’est ni de gauche, ni de gauche ». Le centre EST le centre, ses valeurs, son exigence démocratique, sa rigueur intellectuelle, sa liberté.

                      C’est historique.

                      • vachefolle vachefolle 4 mai 2012 22:59

                        Un centre qui vote a droite est a droite
                        Un centre qui vote a gauche est a gauche


                      • Cocasse Cocasse 4 mai 2012 15:33

                        Don Corleone aussi !
                         smiley


                      • musashi 4 mai 2012 15:20

                        Bayrou vote personnellement pour Hollande mais n’a pas donnée de consigne de vote.
                        Bayrou a fait passé les valeurs avant les programmes. La drague de Sarkozy envers le FN n’est pas passée...


                        • eric 4 mai 2012 17:46

                          La politique confirme donc la sociologie.Oui le centre désormais connait un lieu privilégié et désormais unique. Le centre, c’est l’UMP.
                          Tous les autre partis au premier tour représentent préférentiellement une sociologie, une classe sociale.
                          C’est vrai notamment de l’électorat Bayrou qui fut le moins ouvrier du pays. C’est vrai qu’il est proche de la droite du PS. Cadre moyen sup, bénéficiaires de 35 heures et autres cagnottes fiscales.
                          Le centrisme de l’UMP est garanti sur le plan politique par sa mixité sociale. Celle ci est établie, prouvée, par le vote préférentiel des retraités qui ne sont pas, culturellement une classe, mais bien une catégorie juridique interclasse. Essayez de raconter qu’un ouvrier n’en serait plus un ouvrier, qu’un patron à la retraite deviendrait un sous prolétaire par les seul fait d’arrêter de travailler, ou qu’un diplômé deviendrait un bac moins 4 par la vertu des ans.
                          L’UMP reste le seul parti ou on trouve de tout et ou aucune catégorie vraiment sociale ne serait dominante et privilégiée dans la défense de ses intérêt propres.
                          C’est bien pour cela que c’est le parti le plus soucieux de l’intérêt collectif, national, au delà des égoïsmes.
                          Au moment ou Bayrou saborde le Modem dans un pari pas nécessairement absurde mais risqué les vrais question sont les suivantes :
                          Est ce que oui ou non Sarko a parlé dans tous ses meetings des frontières de l’Europe ?
                          Est ce que oui ou non Bayrou a martelé que le programme Hollande était irréaliste et plus que celui de Sarko.
                          Est ce que oui ou non vous croyez a la réelle volonté socialiste de contrôler les finances publiques.
                          Est ce que vous croyez à la capacité du Modem de mieux négocier le bout de gras avec le PS que par exemple le FdG avec ses nombreux militants et élus locaux pour faire valoir vos vues.

                          Bon, tous cela c’est de la politique, c’est abstrait, on peut dire ce que l’on veut.

                          Maintenant il y a UN test et on peut tous le faire. T’es invité a diner chez un militant de n’importe lequel des partis politiques français recensés. A ton avis, mettons que tu as accepté, ce qui fait déjà de toi un centriste, chez lequel tu as des chances de tomber sur un autre invité qui appartient lui aussi à n’importe lequel de tous les autres partis sans exclusives ?
                          Répondre à cette question, c’est dire ou sont les vrais centristes aujourd’hui...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès