Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Aux urnes, écartons le totalitarisme

Aux urnes, écartons le totalitarisme

A observer la vie politique, il semble difficile de faire pire que le désastre Sarkozy, même s’il affirme avoir limité les dégâts durant sa présidence.

Cet homme apparaît de plus en plus comme un dangereux manipulateur.

Ainsi son intention de servir le peuple semble inversement proportionnelle à son ambition du pouvoir.

Où que l’on se tourne dans l’espace du bon sens et de la bonne volonté, apparaît alors une invitation, presqu’une obligation, écarter M. Nicolas Sarkozy. 

M. François Hollande semble plus sensible aux préoccupations des Français. 

Ne soyons cependant pas naïfs.
Il est probable que M. Hollande ne changera rien d’essentiel à la situation actuelle.
En effet, tout comme M. Sarkozy, M. Hollande est inféodé aux puissances financières et à la mondialisation dont les seuls objectifs sont d’asservir les peuples pour mieux accaparer tous les pouvoirs [1].

C’est la raison pour laquelle MM Hollande et Sarkozy malgré de profondes différences de caractères, ont trahi le peuple français en parfaite complicité, lors de la ratification du Traité de Lisbonne contre la volonté du peuple.

Il est donc fort probable que M. Hollande ne modifiera que des détails aux politiques (française et européenne) actuelles.

Le changement que beaucoup espèrent ne se fera donc pas. 

Ces deux manières malsaines d’opérer, l’une néo-libérale, l’autre néo-socialiste, ont pour principale utilité d’encourager le peuple français vers une alternative politique et économique crédible.
Avenir Solidaire propose cette alternative crédible et œuvre pour que son programme soit reconnu et accepté par le peuple pour être appliqué.
http://www.avenir-solidaire.fr/programme.html

Il semble utile dans cette attente que le peuple français fasse à nouveau l’expérience néo-socialiste avec l’élection de M. Hollande.
Son mandat présidentiel permettra ainsi au peuple français de comprendre l’urgence à se mobiliser pour changer de dirigeants et de système politique. 

Je respecte le choix que les électeurs feront en conscience au moment du vote.

J’invite par ailleurs tous les électeurs qui refusent de voter pour l’un ou l’autre des candidats à voter blanc plutôt que de s’abstenir. 

Mais la situation est à un tel point de déchéance que chaque action qui limitera les dégâts sera une victoire pour préparer le renouveau.
J’invite pour cela les électeurs indécis à voter pour éviter la pire des catastrophes pour la France.

J’invite donc les électeurs à voter contre Nicolas Sarkozy. 

            Gerard Privat
            Président d’Avenir Solidaire

 Article publié le 1er mai 2012 sur le blog http://gerard-privat.fr/ 


[1] : La mondialisation prédatrice aux tendances totalitaires de plus en plus évidentes qui affame les pays pauvres avec la complicité de l’Europe, est le véritable patron de MM Hollande et Sarkozy. 


Moyenne des avis sur cet article :  3.89/5   (18 votes)




Réagissez à l'article

2 réactions à cet article    


  • eric 5 mai 2012 08:51

    A vous lire, il semblerait que vous n’ayez que peu d’expérience vécue d’un vrai totalitarisme.
    Après 35 ans à tourner dans les pays de l’Est dont plus de 20 ans en URSS puis ex URSS, je peux vous apporter un éclairage.
    Les « puissances financières et la mondialisation » ne constituent pas un réel danger. Ces systèmes sont les mêmes un peu partout, et pourtant, les situations financières, sociales, démocratiques, varient assez significativement d’un pays à l’autre à systéme international et financier donné.
    En revanche, la gestion d’un pays par une caste de bureaucrates vivant de la dépense publique et produisant un discours idéologique justifiant leurs prébendes donne partout les mêmes résultats.
    De sociétés un peu stagnantes, économiquement, humainement, intellectuellement et une jungle sociale, ou le gros de la richesse disparaît apparemment dans le tonneau des danaïdes de l’État mais n’est pas perdu pour tous le monde, principalement au détriment des plus pauvres.
    Un discours dominateur, répétitif, fondé sur des mots non définis, très comminatoire et intolérant.
    On en est là.
    La « mondialisation » les puissances financières ? Qu’est ce que cela veut dire en un temps ou les banques en sont réduites à implorer l’aide de l’État pour survivre. A l’heure ou la part de la richesse produite qui revient à la bureaucratie croit régulièrement. Un acteur dominant dans toute société, c’est celui qui parvient à s’arroger la plus grande part de la richesse.

    Au plan micro économique, cela se confirme. La principale révolution de ces dernières années, c’est que le nombre de propriétaires de leurs logement a explosé en France.
    Les riches l’étaient déjà. Les pauvres continuent à faire la queue pour des HLM. Une partie de la classe moyenne est devenue propriétaire. Laquelle à votre avis a un accès privilégié au crédit grâce notamment à la stabilité de l’emploi ?

    30 ans de hausse des prélèvements obligatoires, de 35 heures et de cagnottes fiscale, a abouti à l’apparition des nouveaux pauvres et à l’inscription dans les programmes de certaines commissions du PS de l’exonération des droits de succession pour les patrimoines « raisonnables » qui ont été évalués au doigt mouillé à la moyenne de celui d’un cadre A de la fonction publique.
     Si cela se trouve, vos appels hululant à la lutte anti fasciste, sont le voile de vos inquiétudes quant à la rapidité du remboursement de vos crédits pour l’acquisition de votre résidence secondaire. Encore que cela, c’est plutot au PS. A la « vraie gauche » on trouve plutôt il est vrai les primo accédant...ou les cigales qui s’indignent que les grands frères socdem soient eux déjà proprios.


    • Henri Francillon Henri Francillon 5 mai 2012 13:11

      Donc, pour « lutter contre le totalitarisme », vous appelez à voter pour un homme dont il est officiel qu’il n’a que mépris pour le vote des électeurs puisqu’il truque les résultats au PS, une homme qui est partie prenante des ignobles crimes de guerre de l’armée française en Libye, Afghanistan et Côte d’Ivoire, un homme qui a trahi le vote populaire en ratifiant le Traité de Lisbonne et qui est un politicien professionnel n’ayant jamais transpiré en dehors de son sauna privé.
      Vous êtes un vrai révolutionnaire, respect, Che Guevara, dont vous avez probablement le poster dans votre cuisine, serait fier de vous.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Gerard Privat


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès