Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Avec la LOI EL KHOMRI… on sera précaires toute notre vie

Avec la LOI EL KHOMRI… on sera précaires toute notre vie

 Pourtant retiré du projet initial, un amendement du gouvernement ajoutant au code du travail des dispositions relatives aux «  travailleurs utilisant une plateforme de mise en relation électronique  » et à la «  responsabilité sociale  » de ces entreprises a finalement été ajoutés in extremis à la version finale de la loi travail.

Toute coïncidence entre cet ajout et l’annonce par l’Urssaf, en mai dernier, de l’engagement d’actions en justice visant à faire reconnaître l’existence d’un lien de subordination entre Uber et ses travailleurs, requalifiés en salariés, et à faire condamner le délit de travail dissimulé par détournement de statut, n’est bien évidemment pas fortuite…

Le code du travail à front renversé

Du coup, le code du travail sauce El Khomri énonce désormais en toutes lettres que les travailleurs des plateformes de mise en relation sont des travailleurs indépendants, y compris lorsque c’est l’entreprise qui détermine le prix et les caractéristiques du service fourni, deux indices habituels de la dépendance économique inhérente à la relation salariale…

La loi leur accorde pourtant quelques menus droits bénéficiant aux salariés  : accès à la formation professionnelle  ; prise en charge des cotisations accidents du travail par l’entreprise – et encore seulement au-delà d’un certain chiffre d’affaires –  ; droit de grève et droit de créer des syndicats ou d’y adhérer.

Avec la loi travail, les actions en requalification ne seront certes pas impossibles. Mais elles reposeront entièrement sur l’action individuelle et collective des travailleurs ou des services de contrôle (Urssaf, inspection du travail) et il faudra démontrer que les entreprises gardent la mainmise sur les recrutements, le choix des prestations et le contrôle du travail.

El Khomri procède à l’inverse de ce que le code du travail prévoit pour d’autres professions (les journalistes par exemple) qui bénéficient par la loi d’une présomption de salariat ouvrant automatiquement le droit à l’ensemble des protections réglementaires, charge à l’employeur de ­démontrer le contraire.

40 % du SMIC

La loi travail agit surtout pour préserver la concurrence sur un secteur où se joue une féroce guerre de prix en maintenant au plus bas le prix de la force de travail. Ainsi, Uber a dû revoir ses tarifs en Chine, et a subi une perte de plus d’un milliard de dollars au premier semestre 2016. Outre les levées de fonds et les économies en capital fixe et circulant (Uber ne paie rien pour les véhicules ou l’essence), la pressurisation du revenu de ses travailleurs est un élément stratégique de développement si Uber ne veut pas entamer ses colossales réserves, estimées à 8 milliards de dollars…

La loi travail y répond donc en empêchant les travailleurs d’accéder à l’élément primordial de la relation salariale, le salaire lui-même et les droits qui en découlent. Un calcul effectué par le journal Alternatives économiques montre ainsi que pour un chiffre d’affaires de 4 500 euros par mois (montant moyen constaté par Uber), un chauffeur peut espérer gagner 750 euros s’il est locataire de sa voiture et 900 euros s’il en est propriétaire, déduction faite des frais (entretien, location, amortissement, carburant, assurance, cotisations sociales, etc.)… et de la commission prélevée par Uber. Soit, pour une moyenne de 70 heures par semaine, un revenu horaire de 2,50 à 3 euros net correspondant à peine à 40 % du SMIC  !

Une précarité qui s’ajoute aux inégalités sociales et raciales  : une étude du ministère des Transports établit que les chauffeurs d’Uber se recrutent en proportion plus importante dans les communes franciliennes populaires où le taux de chômage est élevé.

Julien (Comité inspection du travail Île-de-France)


Moyenne des avis sur cet article :  4.43/5   (14 votes)




Réagissez à l'article

82 réactions à cet article    


  • flourens flourens 29 septembre 18:02

    je l’avais dit autre part, qu’il n’y ait QUE 54 000 chômeurs de plus en août est une bonne nouvelle, vous allez voir quand la loi belle connerie sera en application, ça va dégager, au plus grand bonheur de rocla et spartacus


    • rocla+ rocla+ 29 septembre 18:13

      En effet une bonne nouvelle , le monde capitaliste étant une infame saloperie 

      le chômage est forcément un aboutissement pour un gauchiste . . 

      • foufouille foufouille 29 septembre 19:03

        @rocla+
        l’aboutissement pour une crevure libérale est l’esclavage pour les autres et la solidarité pour lui et ses amis.


      • flourens flourens 30 septembre 10:48

        @rocla+
        normal, puisque seul les gauchistes sont au chômage


      • TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE 30 septembre 17:14
        @foufouille

        bien dit FOUFOUILLE !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

      • sampiero sampiero 29 septembre 18:46

        Deux personnes intéressés par cet article, alors que l’avenir deu pays est en jeu, c’est déjà énorme.


        Que nos enfants et petits enfants deviennent tous des travailleurs précaires, encore plus corvéables à merci, c’est un détail.

        Par contre les états d’âmes de sarko, Obama, l’islam, les complotistes, le sexe des anges, voilà les sujets essentiels qui mobilisent le pays !



        • mmbbb 29 septembre 19:30

          @sampiero Chereque et Lepaon ont trouve deux jobs offerts par Hollande Par ailleurs les chomeurs devraient prendre la nationalité « Roms » et comme a St genis les Ollières pres de Lyon sur ordre du prefet ils seraient loges soigne sans avoir apportes un euro de richesse . Elle n’est pas belle la vie Chalot de surcroit est content les immigres c’est son fond de commerce La situation est bloque dans ce pays Si tu entreprends t’es mort ne si tu travailles tu sues sous le burnous et il y a les chemins de traverse evoques ( les planques et les assistes ) . Hollande a fait l ENA beaux résulats ! Tes petits enfants auront en heritage la violence ’ ( Valls a averti les lyceens qu ils devraient apprendre a vivre avec le terroriste ) et dans une societe francaise multiculturelle ou les blancs ne feront peut plus la loi . Mais j’en ai rein a cirer c’est le fond de commerce de ton pote Chalot qui s’est pisse dessus de jouissance lorsqu il apprit la decision du conseil d etat Quant a la societe liberale ce sont les putes comme Con bendit qui sont pour la destruction de l etat nation et l’extreme gauche qui est pour une immigration du pain benit pour le patronat Faut pas pleurer


        • rocla+ rocla+ 29 septembre 18:55

          Y en a , pas tous , mais il y en a  , ils apprennent un métier  il y en a . 


          Non pas tous  , mais il y en a  . Bon d’ accord , c’ est dur  , faut se lever matin. 

          Ça c’ est dur , vraiment , sortir du lit douillet et aller au turbin , apprendre 
          et encore apprendre 

          Y en a , il leur faut des lois  pour apprendre , alors que pour apprendre 
          faut juste s’ intéresser  , comprendre comment ça marche . 

          Des fois il faut réfléchir , même quelquefois penser .

          C ’est dur , réfléchir et penser .

          Mais il y en a , ils y arrivent . 

          Bon c ’est  dur , d’ accord  c’ est dur . 

          Mais il y en a .

          • F16 (---.---.241.61) 29 septembre 20:27

            @rocla+
            tu oublie seulement que quand tu était dans la merde, ton pere n’aurait pas été la, tu aurait mis la clef sous la porte ... alors c’est facile de donner des conseils avec papa derrierre quand ça va mal !


          • rocla+ rocla+ 29 septembre 20:31

            Attention , ça va parler de travail , 


            âmes sensibles  ne lisez pas ce message  :

            Y en a , pas tous , mais il y en a , ils apprennent un métier il y en a . 


            Non pas tous , mais il y en a . Bon d’ accord , c’ est dur , faut se lever matin. 

            Ça c’ est dur , vraiment , sortir du lit douillet et aller au turbin , apprendre 
            et encore apprendre 

            Y en a , il leur faut des lois pour apprendre , alors que pour apprendre 
            faut juste s’ intéresser , comprendre comment ça marche . 

            Des fois il faut réfléchir , même quelquefois penser .

            C ’est dur , réfléchir et penser .

            Mais il y en a , ils y arrivent . 

            Bon c ’est dur , d’ accord c’ est dur . 

            Mais il y en a .



          • foufouille foufouille 29 septembre 21:08

            @rocla+
            robot rocla je veux du pain surgelé peu cuit.
            je veux du vrai pain
            ceci est est non disponible
            rocla crèvera dans son tube citroën camping car
            heureux comme toute merde libérale


          • chantecler chantecler 29 septembre 21:10

            @rocla+
            Tu vois Rocla , parfois t’es vraiment marrant !
            Mais pas toujours .
             smiley


          • rocla+ rocla+ 30 septembre 10:49

            @chantecler


            Avec mon pict  je suis plutôt m’ hareng ... smiley

          • bartneski bartneski 2 octobre 12:05

            @rocla+

            Tu me fatigues. Si tu aimes tellement ça bosser, qu’est-ce que t’attends ? Renonce à ta retraite et vas-y, fais nous du bon pain. Le France a besoin de toi et tu passes ton temps à dire du mal des gens qui ne bossent pas, comme toi. Tu me fatigues. si tu te fais chier, va bosser et ferme là !

          • rocla+ rocla+ 2 octobre 12:37

            @bartneski


            J’ ai relu ton article de 2014  , t’ as échoué deux fois dans tes affaires à ton compte .

            Apparement c’ est pas gagné . 

            Ça ne t’ autorise en aucun cas de traiter d’ esclaves ceux qui ont réussi . 



          • bartneski bartneski 2 octobre 12:46

            @rocla+

            Je ne t’ai aucunement traité d’esclave à moins que tu ne sois @spartacus (voir plus bas). Relis-moi encore et encore, je te remercie. D’ailleurs je conseille tout le monde à me lire et me relire. C’est pour ça que j’écris. Tu as réussi toi ? Réussi à quoi ? Faire du bon pain et être en retraite ? C’est ça la réussite ? Pour finir à dire du mal des gens ? tu fais encore du bon pain ?
            J’espère ne jamais réussir dans ce cas. C’est l’ennui total. Je préfère l’échec et l’expérience. c’est beaucoup plus enrichissant humainement et tu n’as pas le temps de te faire chier. La survie c’est du boulot ! Essayes et tu verras. Pour finir, je m’autorises ce que je veux. Si t’es pas content,ne me lis plus. Ou lis moi et ferme là. Tu me fatigues.

          • rocla+ rocla+ 2 octobre 12:58

            @bartneski


            J’ ai réussi rien . 

            Sous mon platane , en Provence , je te réponds . 

            Tout va bien .

             Dans pas longtemps je serais mort . 
            Comme tous les êtres vivants de ce monde . 

            Sur ma tombe  je mettrais  : 

             Ci git  Rocla 

            Il a aimé se réaliser dans le travail . 

            Ça en a fatigué plus d’ un .... smiley

          • bartneski bartneski 2 octobre 13:06

            @rocla+

            Tu as donc bien vécu et tant mieux. Combien dans ce monde vivent mal ? Devant le Créateur, souviens-t’en.

            En attendant, fais du Bon Pain. 

            Parle nous de l’amour de ton travail et du pain. Ce sera de meilleurs souvenirs de toi que ta haine des fainéants. 

            Merci pour ta sincérité.

          • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 29 septembre 19:05

            Ce « nœud » : http://www.agoravox.fr/actualites/politique/article/le-49-3-le-noeud-182604


            Fera de la France un exemple de précarité en Europe, c’est toujours une « évolution », hein !

            A défaut d’avoir des idées et du courage positif, on se barricade derrière des carapaces d’orgueil et d’idiotie !

            Mais qu’est-ce que vous ignorez encore mes chéris !!!

            Si la France m’avait écouté en 2001, je jure qu’elle serait aujourd’hui la Nation la mieux nantie au monde !

            Cette ultime « occasion ratée » a déjà entraîné la France vers les abysses d’un sous développement irréversible ! 

            Et un mandat inutile pour missieu Hollande, un ! 

            • PasconVaincu (---.---.83.76) 29 septembre 20:13

              Le problème principal c’est que vous appuyez votre pseudo analyse sur des sources qui sont tout sauf objectives (Alternative Économique... c’est un peu comme si un FN boy s’appuie sur Valeurs Actuelles ou de fdesou...). Il en résulte une conclusion erronée, tout simplement. Les quelques fois où j’ai utilisé Uber, les chauffeurs m’ont tous annoncé un revenu moyen net de l’ordre de 2000€. Ces jobs ne sont pas là panacée mais permettent au moins d’avoir un travail. En parlant de précarité, c’est le lot de tous les entrepreneurs (vous savez, ces gens que vous détestez et qui pourtant sont ceux qui créent vos fameux emplois de salariés), pas de droit au chômage, une retraite de misère. Ça ne vous choque pas que ceux qui contribuent le plus à l’économie du pays soient traités de la sorte ? Bizarrement, tous les entrepreneurs ne sont pas dans la rue pour tout et n’importe quoi, encore moins pour des lois qui ne les concernent pas. La loi travail ne révolutionne pas le monde du travail, mais c’est un début de progrès si l’on souhaite que la France s’adapte au monde d’aujourd’hui. En France, ça râle beaucoup à coup de grands principes et de grandes théories mais tout le monde est bien content d’acheter des t-shirts à 2 euros et autres gadgets numériques low cost fabriqués en Asie par des gens autrement moins bien lotis que nous. Adaptons-nous, et oui cela signifie qu’il faut aussi faire quelques concessions sur notre modèle ultra favorable aux salariés. On est quand même les champions pour nous plaindre mais il faudrait aussi considérer le fait que nous sommes des ultra privilégiés au regard du reste du monde, allons de l’avant au lieu de tout le temps ressortir la lutte des classes & cie.


              • zygzornifle zygzornifle 29 septembre 20:24

                on se fera aider par les migrants qui prendront pitié de nous .......


                • zygzornifle zygzornifle 29 septembre 20:25
                  Avec la LOI EL KHOMRI… on sera précaires toute notre vie.... c’est ça le socialisme de Hollande .....

                  • troletbuse troletbuse 29 septembre 20:54

                    Esperons que la Konry aura également un emploi précaire .....en 2017


                    • Trelawney Trelawney 30 septembre 09:01

                      @troletbuse
                      Myriam El Khomri veut se présenter aux élections législatives à Paris 18ème et sera en concurrence avec un front de gauche (j’espère une pointure) et Pierre Yves Bournazel (LR), soutien d’Alain Juppé investi par les Républicains en tant que « jeune garde » pour remporter ce fief de la gauche. Elle montre ici ses convictions. en voulant faire partie d’une assemblée qu’elle a tant méprisée en ayant recours à plusieurs reprises au 49.3. Ca n’est pas très crédible.


                    • Spartacus Spartacus 29 septembre 21:27

                      Le code du travail. 1ere raison des entrées à pôle emploi devant toutes les autres !

                      Cette vérité fait bien chier les gauchistes....

                      Les plateformes, 1er employeurs des précaires dans les zones urbaines sensible....Cette vérité fait bien chier les gauchistes....« 

                      UBER embauche dans les communes franciliennes populaires où le taux de chômage est élevé »...

                      .Les gauchistes préfèrent les précaires au chômage qu’au travail !
                      La preuve par l’exemple de leur raisonnement absurde et archaïque !

                      Il faut dire que le ’For-mi-dable" côôôde du travail interdit aux précaire d’avoir plus de 2 CDD dans la même boite et c’est le premier pourvoyeur d’entrées au pole emploi de France.
                      Les CDD qui ne retrouvent pas de Job après 2 CDD à cause du code du travail constituent les premières entrées à pôle emploi bien avant les licenciés économiques....

                      A part chauffeur UBER, un arabe de St Denis a aucune chance de trouver un Job dans la fonction publique......http://www.saphirnews.com/Discriminations-l-acces-a-la-fonction-publique-plus-difficile-pour-Arabes-et-banlieusards_a22686.html

                      Quel vil monde capitaliste qui s’adapte au monde moderne, face aux poussiéreux syndicalistes gauchistes hass been formolés.

                      • Jean Pierre 29 septembre 22:43

                        @Spartacus
                        Il y a un petit détail qui vous échappe visiblement. 

                        Le code du travail ne cesse de se désagréger morceau par morceau. Plus d’autorisation administrative de licenciement, de moins en moins de CDI, de plus en plus de CDD, d’intérim, de vacataires, de dérogations aux 35 heures, de « loi travail » et j’en passe. Tout ce qui devrait dans votre logique favoriser l’emploi. Et malgré cela le chômage ne cesse d’augmenter... Cherchez l’erreur.
                        Parler d’Uber comme exemple d’entreprise qui créé des emplois et une vaste blague. D’une part Uber capte des activités déjà existantes et les refile à d’autres dans des conditions dégradées (salaires, horaires, protection, précarité) en empochant la différence de coût de travail. Donc beaucoup d’argent pour Uber et pas le moindre emploi créé . On est dans une logique de marché aux esclaves ou c’est le moins disant qui à le boulot. Ou y a t’il création d’emploi ?
                        De plus, avec Google, Tesla et BMW, Uber est un des plus gros investisseur dans la voiture sans conducteur. Le fric gagné sur le dos de ses chauffeurs va peut-être un jour permettre à Uber de supprimer leur boulot. Voila votre modèle d’entreprise créatrice d’emploi.
                         Assumer vos idées jusqu’au bout, dites que les salariés, leur travail, le chômage, le protection sociale, la misère, sont des questions qui vous sont totalement indifférente et que votre seule et unique préoccupation c’est de faire du fric. Vous serrez franc et direct. Mais évitez de manipuler les émotions sur les pauvres habitants de St Denis dont vous n’avez strictement rien à faire en réalité.

                      • Trelawney Trelawney 30 septembre 08:53

                        @Jean Pierre
                        Tout ce qui devrait dans votre logique favoriser l’emploi. Et malgré cela le chômage ne cesse d’augmenter... Cherchez l’erreur.

                        En France comme dans le reste de l’Europe, le plus gros pourvoyeur d’emploi n’est pas la PME, mais la TPE (entre 2 et 10 salariés). Le problème pour ces sociétés est qu’embaucher une personne qui va se cacher derrière un « code du travail » pour bien pourrir la société et prendre le maximum de pognon qu’elle peut prendre n’est pas sans risque pour la pérennité de cette entreprise. Aussi le patron préfère limiter son CA et sa croissance que de prendre le risque d’embaucher en CDI.

                        Aucune réforme n’a été faite pour vraiment simplifier les rapport patrons employés. Vous avez des syndicaliste qui revendiquent ouvertement l’ « emploi à vie » contre des patrons qui revendiquent « la liberté d’embaucher comme de débaucher ». Les plateformes deviennent alors la solution la plus simple pour développer rapidement une entreprise sans être freiné par une législation coercitive.

                        En France un artisan sur deux n’embauche plus et préfère se tourner vers les auto-entrepreneurs lors de surcharge de travail.

                        Comme vous le dite l’évolution Uber sera le 0 employé et tout robotisé. Darty met en place des robots vendeurs qui remplaceront à terme les vendeurs de magasins. La redoute vient d’ouvrir son dépôt entièrement robotisé. Comme ni les syndicats et ni les politiques ne s’intéressent à cela que pensez vous de leurs motivations pour lutter contre la précarité ?

                        Si l’inspection du travail, l’Urssaf et les syndicats luttent contre les plateformes, ce n’est pas pour le bien être des salariés mais pour conjurer le manque à gagner dans la perception des « cotisations sociales » qui les aident à vivre

                        Pour le syndicat, le salarié est au mieux un consommateur pour la relance l’économie et au pire une pompe à engranger des cotisations sociales


                      • Spartacus Spartacus 30 septembre 09:51

                        @Jean Pierre
                        Mais vous l’avez lu ? Pratiqué le code du travail ?

                        Le code du travail est une sur-protection des CDI contre les CDD. 
                        Sur protection des insiders contre les outsiders.
                        Il ne favorise que le conservatisme et les situations acquises. Il pérennise l’immobilisme et l’absence des remise ne question. Il met en conserve les individus et le privilèges qu’il assure en fait des immobiles peureux de l’aventure personnelle individuelle. Un gâchis pour la société.

                        C’est le premier pourvoyeur de chômage....Par les contrainte qu’il impose, il incite a ne pas embaucher les outsiders du travail.
                        A cause de lui embaucher c’est s’acheter des problèmes...
                        Et dans les pays ou il n’existe pas....Le chômage est moins élevé...
                        Combien de chômeurs faut il de plus que ces pays pour l’admettre ?

                        Les CDD sont la seule solution adaptée aux réalités de terrain. Avec 90% des embauches actuelles, quel pourcentage vous faut ilo pour admettre que le CDI et le code qui les sur-protège est hass been ? 

                        Vous avez utilisé l’application UBER ? Vous auriez constaté des chauffeurs de banlieue qui se forcent à mettre un costume et être aimable....Des gens qui ne trouvent pas de job dans l’univers des sur-protégés du code du travail....

                        Votre mentalité est le conservatisme, les l’immobilisme et donc l’exclusion des autres, l’exclusion du modernisme en critiquant les indépendants d’UBER.....
                        Oui ils ne rentrent pas dans votre schéma de salarié a vie en prison d’un CDI. Votre schéma marxiste de salariat abscons.
                        Mais eux au moins ne dépendent de personne et il n’y a pas que UBER. Ils peuvent choisir comme ils veulent leur apporteur d’affaire.

                      • flourens flourens 30 septembre 10:47

                        @Spartacus
                        tu oublies la grande logique N°1 du capitalisme, j’embauche que si j’ai du travail, toi tu dis, plus de code alors j’embauche, bon, je fais quoi des salariés ? c’est comme si tu pensais, puisque j’ai des salariés, le boulot va venir, code ou pas, pas de boulot pas de salariés
                        ensuite, tu n’as jamais travaillé car ta position est idéologique et absolument déconnectée de la vérité, il a toujours été très facile de licencier un CDI (contrairement à un CDD ou on ne peut pas), une preuve logique, tu dis qu’on ne peut pas licencier en France, d’où vient le chômage alors ?
                        et j’aime bien le mot sur-protection, je suis sur que tu es le genre de personnage qui demande à être sur-protégé dans la vie, par la police, par l’armée, par les assurances, par les pompiers, le samu etc, mais sur-protéger les salariés, alors la caca, c’est bien idéologique, tes mantras libéraux n’y changerons rien, tu es bien de droite, la gauche c’est LEF (liberté égalité fraternité) la droite c’est TPMG (tout pour ma gueule)


                      • Spartacus Spartacus 30 septembre 11:30

                        @flourens


                        Il n’est jamais facile de licencier un CDI avec le code du travail. C’est pour cela qu’on utilise des CDD. Et un CDD ne se licencie pas (en général), il est contractuel et arrive ç fin de contrat.
                        Par contre le code du travail lui interdit de reprendre un Job plus de 2 fois dans la même boite...

                        Intéressant ces fausses idées absurdes qui vous font croire qu’être de gauche serait plus humaniste...
                        Ca renforce l’idée qu’être de gauche n’a comme but une posture, la reconnaisse sociale de paraître« bien » aux yeux des autres.


                        La fraternité n’est surement pas de gauche !. Tu confonds le « socialisme » et la « fraternité ». 

                        Le socialisme veut distribuer l’argent de l’autre sur des catégories sociales choisies. La fraternité est la distribution de son propre argent, sur des choix personnels. 

                        La liberté n’est pas de gauche, ce sont les pires directivistes et clientélistes.

                        Effectivement la gauche c’est l’égalité par l’iniquité des droits des uns sur les autres, là ou les autres souhaitent une équité dans l’égalité des droits des uns sur les autres....

                      • Gasty Gasty 30 septembre 11:59

                        @Spartacus

                        Il ne favorise que le conservatisme et les situations acquises

                        Vous devez avoir le privilège de ne manquer de rien et pour rien au monde vous ne souhaitez que ça change.Vous ne vous remettriez pas en question Spartacus. Vous passez votre temps à vouloir convaincre avec les mêmes arguments que vos contradicteurs. Votre mentalité spartacus est le conservatisme, l’immobilisme et le rejet des autres...et dans vos écrits on retrouve ces mots.
                        Mais votre systeme est pourri, inutile de vouloir l’enrobé de sentiments.


                      • Gasty Gasty 30 septembre 12:04

                        Ou faut-il voir un problème autre que le clivage droite gauche.


                      • Spartacus Spartacus 30 septembre 13:24

                        @Gasty

                        Ad personnam et procès d’intention, la seule réponse gauchiste systémique. 


                        Gardez donc vos jugement de valeur sur les mentalités des autres dans votre poche, surtout sans savoir. On appelle cela un procès d’intention.

                        On n’a pas à culpabiliser de ne pas manquer de rien, et ce n’est pas un privilège. il suffit de ne pas être socialiste et ne pas envier ses voisins.
                        Merci, mais pour ma remise en question, pour avoir entrepris plusieurs fois en y mettant tout, dans plusieurs domaines, plusieurs fois, je n’ai pas de leçons à recevoir. 
                        Pas plus quand au « rejet des autres », j’ai créé dans ma vie des emplois, des revenus et j’ai permis de dizaines de personnes de s’émanciper, et aux dernières nouvelles, j’ai pas de problèmes d’être plus au moins social comme votre caste qui perd son temps à se justifier avec l’argent des autres pour la reconnaisse sociale de paraître« bien » aux yeux des autres..

                        Ce n’est pas un clivage gauche/droite.

                        C’est surtout un clivage entre décalés aux oeuillères dans une bulle et les réalistes ouverts au monde qui n’ont rien a foute des privilèges de statuts ou d’emploi à vie et trouvent vos recherches de privilèges de rester attaché au piquet d’une entreprise ou d’un statut comme des mollusques aux rochers, dérisoires .

                        Clivage entre des sédentaires ou attachés au piquet de codes du travail, statuts, ou privilège corporatiste à la recherche d’être clientélisé, et les individus ou entreprises, qui n’ont pas la limite intellectuelle de l’enfermement dans un statut, un job voire un pays et une lecture plus ouverte de la vie.



                      • Jean Pierre 30 septembre 15:10

                        @Spartacus
                        Le taux de CDI (sur le total des emplois) ne cesse de diminuer en France depuis des années. Les conditions seraient donc en partie réunie, selon vous, pour la création d’emploi. On constate l’inverse, c’est à dire une montée parallèle de l’emploi temporaire et précaire, et du chômage. Donc le chômage a évidemment d’autres causes que le CDI. Par contre il est clair qu’un taux de chômage modifie le rapport entre l’offre et la demande sur le marché du travail et créé les conditions de la dégradation de la situation des salariés (flexibilité, précarité, baisse des rémunérations, baisse de la protection sociale, soumission).

                        La quasi totalité des emplois étaient en CDI dans la période du plein emploi en France. Encore une raison pour penser que le CDI n’est pas générateur de chômage. 
                        Aux USA un employé peux être licencié en permanence. Cela n’empêche pas un fort taux de chômage auquel s’ajoute un taux très élevé d’inactivité (plus qu’en France malgré les préjugés).
                        La montée du chômage et de l’inactivité aux Usa n’est donc pas due à un CDI qui n’existe pas mais à d’autres causes dont, comme en France, la désindustrialisation, les gains de productivité, la robotisation, etc. Toute ses causes font intégralement partie de la logique capitalisme de recherche d’amélioration des profits. Attribuer au seul CDI Français, une tendance générale et mondiale de l’économie c’est perdre son temps sur un détail et passer complètement à coté d’une analyse économique globale qui donne des explications beaucoup plus globales au chômage.
                        Dans l’année qui a suivi la crise financière 2008 le nombre de chômeurs a augmenté de 25 millions en Europe. A qui ferez vous croire que le CDI Français est responsable de ces 25 millions de chômeurs ?
                        Vous utilisez une vielle ficelle de la propagande néo-libérale : certains salariés seraient responsables des problèmes des autres salariés. Cela s’appelle diviser pour régner. En réalité la pression du capital sur les salariés est universelle. 

                      • Gasty Gasty 30 septembre 15:20

                        @Spartacus
                        A votre tour, ne serait-ce pas non plus un procès d’intentions que vous êtes en train de me faire ?
                        Toucher 4000 euros par mois ou 40000 euros par mois cela fait une différence de un zéros mais un multiplicateur 10.
                        C’est une valeur qui n’est pas perçu comme une jalousie ou une envie de socialistes mais une injustice quant à ceux qui galèrent tous les jours.
                        Si vous touchez 4000 euros par mois, vous feriez mieux de la fermer plutôt que de vous allonger devant le dieu argent.
                        Dans le cas contraire, je vous imagine capable d’empathie envers vos employés qui auraient eu des difficultés familiales liés à un endettement ayant conduit cette famille au divorce puis au suicide d’un parent. Avec 500 euros de plus sur le salaire, la vie aurait été belle, mais vous aviez votre piscine, votre cours de tennis, votre voiture de standing et votre villa sur la côte. Ca coûte cher, vous ne pouviez pas ( la conjoncture vous comprenez !). Cette fiction à faire pleurer dans les chaumières, c’est cadeau pour vous.

                        Le code du travail est là pour vous faire chier.Ne cherchez pas le PQ c’est moi qui l’ai !


                      • Trelawney Trelawney 30 septembre 17:08

                        @Jean Pierre
                        Vous n’avez pas l’air de lire ce que l’on vous écrit et c’est très embêtant.

                        Le CDI accolé à un code du travail axé vers la jurisprudence syndicale est clairement un frein pour l’embauche. Comme par la même occasion les CDD sont limités à 2 consécutif, cela donne très peu de latitude au patron pour embaucher. Aussi il réduit sa croissance et évite de développer son entreprise. Il se contente de ce qu’il a et qu’il gagne. En une phrase :« il se trouve un équilibre ». Ca c’est pour la TPE qui embauche.

                        Les PME et grandes entreprises sont confrontées à un autre problème qui est la rationalisation des effectifs. Car comme vous en êtes encore à parler du « plein emploi » qui quoiqu’il arrive n’existera plus, les sociétés actuelles soit délocalisent, soit automatisent mais dans tous les cas réduisent leurs effectifs d’où la forte croissance du chômage. Alsthom continuent de fabriquer des locomotive à la Rochelle, en Alsace et va fermer Belfort pour transférer son activité sur ces deux cites, car il y a des ingénieurs qui ont été payé pour augmenter les cadences avec un minimum d’effectifs et comme ils ont bien travaillé, Belfort va fermer.

                        Au USA le taux de chômage est à 4.9% et en France il n’est pas très loin de 11% et va en augmentant. Dans tous les pays de l’UE le chômage diminue sauf en France. ca c’est pour vous expliquer que le problème est Franco français et ne dépend pas de la conjoncture économique

                        Comme embaucher n’est pas sans risque pour l’entreprise, la France est le pays qui automatise le plus. C’est à dire qui remplace ses effectifs par des robots ou ordinateurs et qui rationalise le travail sur les chantiers ou sur les chaines de montage avec des produits préfabriqués à l’étranger. En 1990 il fallait 16 heures humaines pour fabriquer une Mégane Scénic, aujourd’hui il en faut 4. Cela veut dire que pour le même nombre de maganes vendues il faut 4 fois moins de personnel dans les usines pour les fabriquer

                        Tous les pays de l’UE qui s’en sorte au niveau emploi ont reformé leurs système de protection sociale pour la financer par la TVA ou taxes diverses et ont rendu plus flexible la législation du travail. La France pour d’obscures raisons politico-crypto-communiste s’y est refusé. Comme on ne peut pas mettre un pistolet sur la tempe du patron pour qu’il embauche, ce dernier s’est adapté à la situation actuelle et a fait sans personnel.

                        C’est aussi simple que cela.

                        Un exemple pour bien comprendre la situation. La FNAC a proposé à ses employés d’ouvrir le dimanche. Elle a donné comme condition : seuls les volontaires travailleront le dimanche et seront payés double. Elle a soumis cela au vote de tous les employés qui ont dit oui à une forte majorité. Seulement le code du travail précise (ou plutôt précisait) que les accords de branche priment sur les accords d’entreprises et la CGT a fait valoir son droit et interdit le travail du dimanche pour la FNAC. Entre temps la FNAC est racheté par Darty qui lui est en train de remplacer ses vendeurs et caissières par des robots. Comme le nombres de magasins Darty Fnac occasionne un abus de position dominante, quel magasins selon vous fermeront fin d’année ? Fnac biensur ! Alors elle est où la précarité et qui en est responsable ?


                      • Spartacus Spartacus 30 septembre 19:41

                        @Gasty


                        Que vous gagnez 4000 ou 40 000 ne fait pas de vous le responsable de ceux qui galèrent. Ne soyez pas jaloux à leur place. Imaginez qu’ils utilisent leur argent plus utilement à la société que ceux qui envient leur pognon au nom de la distribution.

                        Leur offrir un emploi est plus social aux précaires que socialistement jalouser la richesse des autres....

                        Je ne confond pas ma poche et celle de mon entreprise. 
                        Un employeur paye les gens en fonction du travail. Pas en fonction de leur situation familiale, sinon on appelle cela une faute de gestion. Un commissaire aux comptes vous le ferait remarquer. 

                        Quand à mes salariés, ils ne se plaignent pas. Et ceux que j’ai quitté en cédant ou qui sont partis en général ils me regrettent. J’ai souvent des appels ou des mails. 

                        Quand à mon empathie, j’utilise « mon argent », pas celui de l’entreprise. Et j’ai pas une petite villa sur la cote pour payer des impots, mais une très grande bâtisse magnifique à l’étranger face à la mer. Confus, je préfère mon bateau, la pêche et la plongée au tennis. Il y a des bananiers et mandariniers à la place d’un tennis.
                        La piscine est un projet, mais avec la mer, et des douches extérieures actuellement j’en éprouve pas le besoin....
                        Imaginez le pire....Je ne culpabilise pas. 

                        Quand au code du travail, il m’empêche d’embaucher en France mais pas ailleurs ou faire autrement, mais ne me fait pas chier. 
                        Juste m’attriste pour les gens précaires qui ne seront pas embauché et que votre ostracisme ne veut pas voir. 
                        Vu que vous ne vous intéressez qu’au privilèges et pas à ceux qui pourraient être employés.. 

                      • bartneski bartneski 2 octobre 12:13

                        @Spartacus

                        Tu me fatigues. Tu veux faire bosser la terre entière à coup de trique s’il le faut (« Les plateformes, 1er employeurs des précaires dans les zones urbaines sensible.... » ) alors que tu portes un pseudo d’esclave libéré... Tu attends quoi pour t’y mettre ? Vas-y, créées des emplois  à 3 euros de l’heure au lieu de perdre ton temps à taper sur les gauchistes en pensant les faire changer d’avis. A moins que ce ne soit encore trop cher pour toi ? Tu me fatigues.

                      • bartneski bartneski 2 octobre 12:15

                        @spartacus


                        Va bosser et ferme là ! Esclave.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Robert GIL

Robert GIL
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès