Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Avez-vous vraiment lu le programme des Verts ?

Avez-vous vraiment lu le programme des Verts ?

Je sais pour qui je vais voter (vazy Jean-Paul !), mais ce n’est pas une raison pour ne pas avoir de curiosité. Voulant voir la déclinaison concrète des sains principes duflotiens comme quoi il faut « tout changer », je me suis rendu sur le site des Verts et j’ai téléchargé leur programme quand ils l’ont annoncé. Ben j’ai pas été déçu. J’y suis retourné récemment, et là grosse surprise, ce n’est plus du tout le même texte ! Entre temps, les agences de com’ sont passées par là et ont sévèrement raboté tout ce qui dépasse du consensus gentillet (les oiseaux font pioupiou). Au passage, la nouvelle version du programme pèse moitié moins que la vraie garantie d’origine.

duflot ferme.jpg
Cécile Duflot et ses colistiers

Je m’insurge ! C’est refuser de se battre pour ce à quoi on croit, que de présenter des textes amputés au grand public. Non à l’uniformisation fadasse des programmes politiques ! Dans notre lutte pour la diversité, il faut préserver les niches de pensée originale. Lisons donc du véritable texte bio, sans agents retexturants de saveur. Visite guidée :

Révolution, camarade écologiste !

Très vite, on voit à quel point les Verts sont le repère de plein d’anciens PSU. Comme quoi mon dernier billet sur le sujet était inexact, il existe encore des révolutionnaires en France. Toute la mythologie de la Révolution a été convoquée et ses mécanismes idéologiques repris tels quels, avec une simple couche de peinture couleur nature par dessus.

Le premier préalable de toute bonne Révolution est qu’elle est inéluctable, parce que le système va à sa perte de toute manière. Dans une optique très millénariste, la fin du monde est proche et même déjà réalisée dans le texte : « nous savons comment nous en sommes arrivé là : notre mode de production et de consommation a épuisé nos ressources, humaines, naturelles, et accru les émissions de gaz à effet de serre. Cette économie s’est érigée au prix de la destruction de notre écosystème et de la mise en danger de notre santé »

En toute logique et à l’échelle de la catastrophe attendue, l’objectif général ne peut être que très ambitieux : transformation, réinventer notre monde. Le modèle actuel est déjà qualifié de « monde d’hier, le monde ancien, celui du chômage, du CO2 et des déchets » par rapport bien entendu à l’avenir radieux de l’écologisme.

Dans la plus pure tradition révolutionnaire, la question sociale n’est en fait envisagée que dans le cadre du mécanisme de transformation de la société. Le texte note bien que les inégalités écologiques sont des inégalités sociales. Mais le seul mécanisme prévu pour les traiter est l’action générale sur l’écologie : on va supprimer la pollution, et ça profitera d’abord aux pauvres parce que c’est eux les plus pollués. C’est le Système qu’il faut changer, et le sort des pauvres s’en trouvera immédiatement amélioré.

La région puissance publique est l’instrument de cette révolution engagée par les masses (électorales) : elle doit être investie par les masses (« mobilisation générale… appel aux citoyens… force vives des territoires… la gestion citoyenne principe même de l’action publique »). Elle est donc considérée comme le simple canal de l’auto-organisation des masses dans leur propre transformation, ce qui réalise le dépérissement de l’Etat. L’Etat en tant que tel est d’ailleurs déprécié. Bref, du grand classique et parfaitement orthodoxe en termes marxistes.

D’un point de vue économique, le programme des Verts propose de « faire émerger une nouvelle économie… fondée sur l’utilité sociale, la démocratie dans le travail et le respect de l’environnement, la justice sociale ». Autrement dit une économie pas fondée sur le profit ni le marché, donc non capitaliste. La révolution socialiste, pas moins.

La Révolution, mais comment la réaliser ? Recours privilégié aux services publics et à l’économie sociale et solidaire pour à peu près tous les questions. Pour les quelques entreprises privées plus classiques, pas de problème, on introduit le « principe de responsabilité sociale et environnementale des entreprises afin de permettre à la collectivité (entrepreneurs, salariés mais aussi citoyens, élus locaux, consommateurs et usagers) d’orienter les choix faits par l’entreprise ». Des soviets dans les boites privées, y’a plus qu’à faire !

De même, la recherche doit intégrer « la participation citoyenne que ce soit dans les processus d’innovation ouverte ou dans les grands choix stratégiques. » Et tant qu’à faire, elle doit être ouverte à tous : « Les technologies numériques les plus récentes mettent l’innovation et l’expérimentation à la portée de tous. La science et la créativité ne doivent plus être cantonnées aux laboratoires et aux entreprises ». Le concours Lépine est intégré à la recherche via l‘exigence démocratique.

 

Ce qui est un peu navrant dans tout cela, c’est la déconnexion totale entre un objectif grandiose de transformation sociale et des propositions concrètes qui ressemblent à la décoration d’une chambre d’adolescente. Pour faire évoluer les entreprises, un projet de faire participer les consommateurs aux choix internes des boites est-il convainquant dans son irréalisme foncier, par rapport à la proposition socialiste d’introduire des clauses de haute qualité sociale et écologique dans les marchés publics ? Qui va en fait le plus loin, de ceux qui se perchent sur le plus haut sommet rocheux ou de ceux qui cherchent plus modestement à labourer le champ ?

Le terroir, lui, ne ment pas

Mais les Verts ne sont pas simplement d’affreux socialistes révolutionnaires qui auraient cherché un repackaging marketing de leur discours en se jetant sur un truc à la mode (les yaourts santé). Ils se sont également engagés dans le grand mouvement intellectuel de retour au terroir et aux identités locales, sur le modèle villageois d’antan.

Du coup, c’est la proximité à donf : l’économie doit être relocalisée, de manière à favoriser « les savoir-faire et les identités culturelles »

L’idéal de vie dans ce nouveau monde d’où aurait été radiée l’économie inhumaine : une vie tranquille, saine et décente, un rêve de bobo. Les propositions concrètes des verts sont en ligne avec cette vision : financer la réfection du chauffage et aider à l’achat du frigo, des manuels scolaires en papier recyclé pour les enfants.

Pour le logement, c’est la batterie des solutions classiques de la gauche gestionnaire, à quoi les Verts ajoutent des « initiatives citoyennes d’habitat coopératif groupé et écologique (habitat pensé et géré par les habitants, il permet à la fois le développement de la mixité sociale, la mixité inter-âges et le création de liens et de solidarités). » Avant on appelait ça simplement une communauté, mais ça devait être trop compréhensible.

Et la bouffe de même, il faut le faire sur place pour réduire la « dépendance alimentaire » de la Région. Et accessoirement la dépendance alimentaire des horsains qui se nourrissent de blé francilien ? Contre l’agriculture industrielle, revenir à « une cuisine plus conviviale, plus équilibrée et moins chère ». Dans une interview de début de campagne, Duflot avait parlé de la nécessité de revenir à une agriculture vivrière saine et de proximité. Pour mémoire, l’agriculture vivrière c’est quand on produit soi-même ce qu’on mange et qu’on a un petit boulot à côté. A venir : des jardins maraîchers coopératifs dans le 3ème arrondissement pour nourrir les habitants du cœur de Paris…

En ce qui concerne les transports, on relocalise toute l’économie comme ça pas besoin de se déplacer autrement qu’à vélo. Donc la Région va offrir un vélo à chaque adolescent, et pour prévenir le vol on mettra en place la « généralisation du gravage de vélos » comme ça on les retrouve. Dans les futurs villages urbains des Verts, le voleur aussi habite dans le quartier et les gentils voisins verront bien s’il y a un problème. Du coup on suppose qu’il n y’aura plus non plus de vol de vélib’ si on les grave (pour les reconnaître par rapport à des vélos normaux).

En termes de santé, ça dépote. Les Verts ne font pas le choix de soutenir les structures médicales, mais de diminuer le stress et la pollution. Et de soutenir « l’éco-médecine ». Quoiqu’est-ce ? Internet étant une grande bibliothèque, on découvre qu’il s’agit de pratiques de soin qui considèrent l’homme comme une unité corps-esprit en lien avec son environnement et visent à restaurer son équilibre en ayant, avant tout, recours à des traitements naturels et souvent traditionnels. La politique de santé des Verts : l’information contre le SIDA, la tisane bio de mémé et le rebouteux !

Enfin, un petit village doit être bien tranquille. Mais la gendarmerie n’est pas une solution, elle est « une partie du problème car elle stigmatise et criminalise ». Ce qui garantit la sécurité, c’est le peuple en assemblée qui définit ses règles de vie « fondées sur des valeurs de coopération et tournant le dos à la vision marchande de la société. »

C’est bien dommage que les Verts aient en fin de campagne relifté leur projet pour en faire quelque chose de beaucoup plus socialo-compatible. Pris dans une spirale électoraliste, ils sacrifient l’ambition de faire partager leurs convictions à celle de grappiller quelques places en engrangeant plus de voix. Les Verts sont-ils à l’aube de la cascade des renoncements ?


Moyenne des avis sur cet article :  3.56/5   (25 votes)




Réagissez à l'article

50 réactions à cet article    


  • Romain Desbois 11 mars 2010 11:19

    Et oui hélas , je crois bien que le marchandage de cohn bendit pour les prochaines législatives a fait du tort aux verts foncés.

    Cohn Bendit fait du bien au parti en amenant des électeurs et fait du mal au parti en marchandant l’écologie.

    Mais cela reste encore un des partis fréquentable. Et moi je veux du changement de tête dans ma région (IdF). J’hésite à voter de coeur AEI et voter utile Europe-Ecologie.

    Mais Augustin Legrand, Eva Joli, Laroturou, Vishnevski , c’est du lourd quand même.

    Eva Joli élu !!!! Wouah la tête de certains !!!!

    NE Passez pas par la case pot-de-vins, allez tout(e) droit(e) en prison smiley


    • marie 11 mars 2010 11:39

      1600 000 exploitations agricoles de 7 ha en italie ; ici combien ? bio très importante ! cantines scolaires bio à Rome fermes à côté cde la capitale ; là-bas ce n(’est pas une mode mais un mouvement qui lie les gens

      l’auteur de cet article écrit « de retour au terroir et aux identités locales, »« , mais non ne vous inquiétez pas il n’y a plus de terroir ici que des mac do (1000 ) avec viande hachée, des restaus avec nourriture déhydratée, que des »zones " à urbaniser par des ronds points, des centres commerciaux dans lesquels on trouvera des pommes du chili, tandis que les mecs du coin pointeront au chômage, et se pochetroneront au troquet du coin qui restera encore. ou encore de grandes étendues poussées aux pesticides qui auront tués toute forme de vie, notamment les abeilles avec bientôt si on laisse faire des champs d’OGM , sans compter les tgv qui auront détruit ce qui reste de nature ingénue pour gagner 2 heures de temps ! et les autoroutes !

      Ah, vous avez raison, ces verts sont vraiment des tarés de vouloir tenter de stopper tout çà !


      • Kristen Kristen 11 mars 2010 11:56

        de mémoire Eva Joly est déja député européen...et le cumul des mandats si cher aux verts ???


        • kiouty 11 mars 2010 12:15


          Mouais, ce qui décridibilise le texte, c’est la tournure clairement caricaturale.

          Je ne suis pas du tout pour les verts (je suis pour la protection de l’environnement, mais je crois que c’est le cadet des soucis des verts, ce qui les intéresse, c’est plus l’accès au pouvoir, forcément...), mais une critique aussi partisane et caricaturale de la part d’un soi-disant « socialiste » en réalité vendu à l’idéologie social-démocrate (en gros la droite light quoi), c’est totalement risible. Mais bon, on sent la peur de se faire tailler des croupières aux élections régionales, et rien que pour ça, la lecture est jubilatoire.

          Le parti socialiste est aujourd’hui manifestement aussi peu socialiste que les verts ne sont écologistes... Au lieu de faire des pamphlets anti-UMP ou anti-verts ou anti-NPA, pourquoi le parti « socialiste » ne commencerait par faire un programme VRAIMENT socialiste et de gauche, mmmmh ?


          • Tonio Tonio 11 mars 2010 12:23

            Mpffr... Bien sur que c’est caricatural, je me suis fait un peu plaisir. Je trouve simplement un peu énervant ces élucubrations qui sont fourguées avec des préoccupations écologistes qui sont valides et que je partage. ça décrédibilise pour reprendre ton expression, et c’est bien pour ça que les communicants des verts ont entièrement réécrit le programme.

            Pour le reste, si tu veux un programme VRAIMENT socialiste et de gauche (et écologique), ben lis celui d’Huchon comme j’ai lu celui des Verts :
            http://www.huchon2010.fr/sites/default/files/Dossier%20de%20Presse%20Huchon%202010.pdf


            • le naif le naif 11 mars 2010 19:11

              Vous allez faire comment pour les alliances du deuxième tour avec de tels procédés ???
              Je n’aime pas particulièrement les écolos actuels, mais vos procédés de propagande merdeuse sont vraiment lamentables. C’est carrément de la désinformation, à se demander si vous êtes bien celui que vous prétendez être. Mais bon, c’est bien dans le style actuel, à vomir....

              Jamais plus je ne voterais pour les « VRAIMENT socialiste et de gauche (et écologique) », et qui lavent plus blanc et que la vie sera belle et qu’on vous la mettra bien profond avec la noisette de beurre ( bio) qui va bien. Si Jaures revenait il vous virerais tous à coup de pompe dans le cul, il y a un bout de temps que vous m’écœurez, mais là c’est vraiment la gerbe, vous avez beau vous ramassez des tôles, vous ne comprenez rien.

              T’en veut des liens mon ami :

              http://prdchroniques.blog.lemonde.fr/category/boulevard-du-palais/proces-jean-paul-huchon/

              http://www.liberation.fr/societe/010121820-jean-paul-huchon-condamne-pour-prise-illegale-d-interets


            • brieli67 11 mars 2010 19:40

              trop naïf EL NAIF

              Jojo Jaurès était « rocardien » avant l’heure. !!
              Sarko n’a pas la primeur de faire écrire n’importe quoi.

              Alors on ne connait rien des classiks et on s’époumone


            • le naif le naif 11 mars 2010 19:51

              Bah oui mais Jaures c’est déjà l’ultra gauche par rapport au PS sauce DSK, j’allais pas invoquer Marx, non plus....


            • Tonio Tonio 12 mars 2010 11:02

              « propagande merdeuse » ? Je me contente de citer le programme des Verts ! Si vous ne me croyez pas, lisez-le il est en lien dans l’article


            • LE CHAT LE CHAT 11 mars 2010 12:33

              Si d’affreux trotskistes du PSU se cachent derrière les verts , ton Jean Paul Huchon est lui une authentique crapule condamnée pour prise illégale d’interêts et qui mérite une inéligibilité à vie !!!! derrière la vitrine rose bonbon du PS se cachent les hordes néolibérales , la trilatérale et le Bilderberg !!!!


              • Tonio Tonio 11 mars 2010 12:38

                Wooh, despeede mec !


              • LE CHAT LE CHAT 11 mars 2010 12:55

                LE PEN , VITE ! il faut nettoyer les écuries d’Augias !


              • Tonio Tonio 11 mars 2010 12:59

                Ah oué... ben moi j’aime mieux le rose bonbon.


              • LE CHAT LE CHAT 11 mars 2010 13:15

                Et bien cadeau ! j’aime aussi les bonbons roses , quand ils sont acidulés ! eh eh !


              • foufouille foufouille 11 mars 2010 14:50

                la corruption et la delinquance est dans LE parti
                par contre quand c’est le voisin .............


              • brieli67 11 mars 2010 19:48

                un peu facile !!!

                va militer un peu !

                des poujadistes il y en a partout !


              • Tonio Tonio 12 mars 2010 11:04

                Ben oui je milite. J’ai une vraie vie en dehors de mon clavier...


              • Tonio Tonio 12 mars 2010 11:17

                Ah oui, je me demandais où allait mener la structure intellectuelle puissante de ce discours...


              • foufouille foufouille 11 mars 2010 14:51

                pour les socialo, ecologie = jardin de cocagne
                des Bons CUI en rotation pour re-Socialiser le mauvais pauvre


                • brieli67 11 mars 2010 19:51

                  Faut reconnaitre qu ’il y a de ces allumés parmi les Verts. Très mystiques.
                  En connaissance de causes : pas facile de négocier le bout de gras avec eux après les élections.


                • WatchTower WatchTower 11 mars 2010 16:46


                  http://www.ubest1.com/index.php?option=com_seyret&Itemid=27&task=commentaire&nom_idaka=8048&anarana=video&ecrit=Alfhy&vi=Alfhy_1267099756_video.flv&idaka=&pos=0

                  Le vrai visage de Cohn Bendit.
                  Ajoutons à cela qu’il a été en contact avec la CIA durant l’année 68, en témoigne le livre « des secrets si bien gardés - documents déclassifiés de la maison blanche sur la france et ses presidents de 58 à 81, de Vincent Nouzille - ed Fayard ).
                  Je vais maintenant faire un tour sur les sites de partis pour voir lesquels promettent de veritablement proteger ntore agriculture locale et bio.
                  Au moins, l’autre liste écolo ( pas celle de bendit ), propose de lutter contre la prolifération des grandes surfaces, qui sont la cause de la destruction du bio, du local, de l’agriculture, des pme,...
                  Ici la description trés détaillée de leur fonctionnement mafieux, à ces créations capitalistes que l’on vante à nos enfants dans leurs livres d’histoire ( » en urss, il n’y avait pas de grandes surfaces " ).
                  http://www.dailymotion.com/video/xau51h_grande-distribution-mafia-criminell_webcam

                  Pleurez tant que vous le pouvez !


                  • ffi ffi 12 mars 2010 03:31

                    Cohn Bendit a été en contact avec la CIA durant l’année 68, en témoigne le livre " des secrets si bien gardés - documents déclassifiés de la maison blanche sur la france et ses presidents de 58 à 81, de Vincent Nouzille - ed Fayard

                    Merci pour l’info, je commençais bien à douter de la sincérité de 68 : une révolution colorée de l’ancien temps ?

                    La jeunesse de l’époque aura bien été niaisifiée aux yéyés et autres hollywooderies, de manière à être hystériquement revendicative. Evidemment, de la « révolution » de 68, tous se sentent cocu.

                    68 n’était finalement rien d’autre qu’une étape pour remettre en cause le compromis historique de la libération et réinstaller le fonctionnement financier antérieur à la guerre (privé et ploutocrate), fonctionnement à l’origine de la crise actuelle, crise si similaire à celle de 29, nous conduisant identiquement au seuil du fascisme.

                    C’est donc sans-surprise que Cohn-Bendit soit comme un poisson dans l’eau dans le concert européen (elle aussi fort liée à l’Otan). C’est donc aussi sans surprise qu’Europe-Ecologie fait l’impasse totale sur le fonctionnement financier réel, ces subventions déguisées dont jouissent les banques privées, grâce à la capacité de créer le crédit et d’en demander des intérêts, ce qui leur permet de gouverner à leur guise.

                    Cohn-Bendit ne saurait défavoriser la main qui l’a nourri.

                    L’écologie politique est une diversion.


                  • WatchTower WatchTower 13 mars 2010 02:25


                    Et oui vous avez bon sur toute la ligne !

                    Mai 68 = coup d’etat ;)
                    Depuis Pompidou, un parti unique gouverne la France.


                  • Romain Desbois 13 mars 2010 21:00

                    ingrats que vous êtes. Après 68 le smic a été augmenté de plus de 25% !

                    Les libertés individuelles n’ont jamais connes autant d’avancées (liberté d’expression, dans les médias etc...). Les radios libres , on même dire internet n’existeraient pas encore sans 68.


                  • WatchTower WatchTower 15 mars 2010 02:43

                    Evidemment il faut des bons cotés pour que le système perdure...

                    Vous parlez de l’augmentation salariale, mais vous ne parlez pas de la baisse continue du pouvoir d’achat ( l’entrée officielle des femmes sur le marché du travail a permis de camoufler en partie ce phénomène : là ou 1 salaire pouvait satisfaire 1 ménage, il en faut désormais 2. Il y a donc eu dévaluation de la monnaie ).

                    Loi de 73 Pompidou-Giscard, modifiant le système monétaire « à l’americaine » ( celui contre lequel JFK s’etait battu ), créant ainsi la dette. C’est là qu’elle nait. Et aujourd’hui ce sont les mêmes bonhomes qui nous parlent de prendre des mesures pour la dompter ( privatisations...). Tout ceci est une strategie liberale, centenaire ( 1912 vers là aux USA ), consistant par le biais de la dette à imposer le liberalisme ( ce système monétaire est incompatible avec un service public non rentable ) qui permettra à quelques multinationales de tenir un pays ( il suffit d’avoir les entreprises dominantes sur les secteurs clés de la gestion d’une société, je pense à l’alimentation par exemple ) et deviendront ainsi les nouveaux ministères mondiaux, décideurs et régulateurs.

                    C’est là que tout se joue, tout le reste n’est que pipeau, tout le reste qui ne conteste pas le système monétaire continue d’évoluer dans ce cadre. Ainsi on peut dire que les socialistes capitalistes ne font que panse les blessures en attendant « la chute ».

                    Pour ce qui est des libertés individuelles je n’en suis pas si sur. Il faut savoir que la tactique de gouvernance n’est plus à la dictature physique, mais mentale. La psychologie sociale a beaucoup fait avancer les choses, ainsi que l’educateur numéro 1 de nos enfants, dirigé toujours par les mêmes, j’ai nommé la télévision ( enjeu politique du conditionnement télévisuel, c’est une réalité non négligeable ).

                    Pour ce qui est de votre phrase sur internet venu grâce à mai 68, j’en ris encore !

                    Bref encore une fois, « ils » ont su manipuler des désirs légitimes ( mai 68 à la base mouvement étudiant aux tendances marxiste, ou devrais-je dire « gauche du travail ») en les faisant rentrer dans leurs objectifs ( renverser DeGaulle, rediriger les élans humanistes limite coco en hédonisme gratifiant la société de consommation ).

                    Pour ce qui est de la certaine rigidité des mœurs, il ne s’agit pas de DeGaulle, il s’agit d’une époque, ancrée dans un contexte religieux.


                  • xray 11 mars 2010 17:08


                    Lorsque vous cesserez de croire que ce sont les élus qui ont le pouvoir, on pourra peut-être avancer. 
                    La politique n’est que de la diversion.  Le pouvoir est ailleurs.

                    Vos chers élus se moquent de vous. Ils ont bien raison. 
                    Ils ne sont que des marionnettes d’un grand guignol. 
                    Le pouvoir est dans les mains de ceux qui contrôlent le capital de la Dette publique. (Pour la France, cinq fois le budget net de l’État.) 

                    Le « capital de la Dette publique » gagne à pourrir la vie du plus grand nombre. C’est de cette façon qu’il s’est construit. (Misères et maladies) 

                    Le capital de la Dette publique est entre les mains de ceux qui bénéficient de la loi 1905. La loi 1905 défiscalise les immenses revenus des « curés ». 

                    Le Grand Guignol politique 
                    http://n-importelequelqu-onenfinisse.hautetfort.com/ 

                    Le bourbier européen 
                    http://n-importelequelqu-onenfinisse.hautetfort.com/archive/2009/05/09/le-bourbier-europeen.html 

                    GOOGLE, Blog-spot, Le Post 
                    http://echofrance.monblogue.branchez-vous.com/2009/11/21#215760  

                    L’EUROPE 

                    Le problème n’est plus de « construire » l’Europe. Le problème est : « Comment se débarrasser de cette saloperie ? » 

                    On s’achemine vers une société européenne sans nom, sans repères matériels réels. Une société entièrement soumise au totalitarisme religieux. 


                    Les
                    Français sont revenus à la situation du début des « années 40 ». 
                    Ils sont soumis à : 

                    - Une monnaie d’occupation ; 

                    - Des journalistes d’occupation ; 

                    - Des mœurs judiciaires dignes du nazisme ; 

                    - Des collabos financés et au service de qui ? L’Europe,  les
                    Étasuniens, ou le Vatican ? 

                    Néanmoins, dans les moyens mis en œuvre par l’Europe pour asservir les foules on reconnaît les méthodes de curés : 

                    - « Générer l’incompréhension, les désordres, la délinquance, la criminalité, l’injustice,  la misère, les maladies, les épidémies, les conflits,  les guerres, les famines, etc. » 
                    Le tout reposant sur l’ignorance permanente et des flots de mensonges sous lesquels les médias noient les individus. 

                    L’EUROPE des curés
                    http://mondehypocrite.midiblogs.com/ 

                    Le bourbier européen 
                    http://n-importelequelqu-onenfinisse.hautetfort.com/archive/2009/05/09/le-bourbier-europeen.html 



                    • Tonio Tonio 12 mars 2010 11:05

                      Le totalitarisme religieux en Europe ? C’est pour ça que la Cour européenne des droits de l’homme vient d’interdire les crucifixs en classe en Italie ?


                    • moebius 11 mars 2010 17:27

                      Moi je vote toujours européen au régional. Les régions sont orientées naturellement vers l’Europe. Les frontaliéres surtout, pas les centrales qui restent eux logiquement plus orienté vers l’intérieur et moins sur l’extérieur du territoire national.
                       Moi qui suis d’origine alsacien-lorrain mais qui réside depuis de nombreuses années en Ile- de- France je vote donc Europe.....voila, voila


                      • brieli67 11 mars 2010 19:46

                        ha haha.....

                        Qui peut être plus youropéen que Baille-roue,
                         le secrétaire_sherpa du Président Pflimlin pendant des années.

                        Yes we can .. verstanden


                      • Romain Desbois 13 mars 2010 21:03

                        N’oublions pas que les régionales et en général les élections locaux ont une incidence nationale : les élus qui en sortent choisiront les sénateurs


                      • Romain Desbois 13 mars 2010 21:12

                        LOCALES , bon je retourne dans mon bocaux smiley


                      • YVAN BACHAUD 11 mars 2010 17:36

                        Bonjour,
                        J’ai même vu le programme 2007 des VERTS pour les législatives et posé la question de la démocratie directe proposée en 2007 ; Quelques réponse slangue de bois.
                        MAIS AUCUNE LISTE ne s’est engagée a ne pas confisquer le Pouvoir pendant 4 ans.. !
                        L’abstention est la réponse cartésienne au hold up annoncé par TOUTES LES LISTES pouvant participer a un « exécutif »...
                        °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

                        Lors des législatives 2007 on pouvait lire dans le programme des VERTS ( Extrait en fin de message.)

                        « Encourager l’expression de la démocratie directe Le referendum d’initiative populaire (aujourd’hui réduit à une simple consultation qui ne s’impose pas à l’exécutif ) doit être inscrit dans la loi, à tous les niveaux de collectivités publiques.(…). »

                        En effet, la loi du 13.08 2004, prévoit que 10% des inscrits peuvent demander une « consultation », mais son organisation est au bon vouloir de la majorité régionale et si elle est organisée, le résultat ne s’impose pas à l’exécutif.

                        Mais rien n’empêche tous les membres de votre liste de signer un « engagement politique et moral » de ce type :


                        «  Engagement public
                         Sous la signature de tous ses membres, notre liste régionale « Europe écologie », s’engage à ne pas participer au second tour à une liste d’union dont tous les membres ne signeraient cet engagement public, qui est pour nous un élément substantiel pour « une gouvernance régionale démocratique. »

                         : Organiser systématiquement toute consultation demandée par plus de 10% des inscrits sur un sujet de la compétence du Conseil régional.
                         : Si le score du OUI, en pourcentage des inscrits, dépasse celui obtenu par la liste d’union majoritaire au second tour, prendre, en toute liberté, une délibération prenant en compte le résultat de la consultation.
                         : Dans le cadre de la loi de 2003 sur le droit à l’expérimentation des Régions, déposer une proposition de loi visant à rendre légales ces modalités de référendum d’initiative citoyenne, dans la région pour au moins4 ans. 
                        Signatures de tous les colistiers :….. »

                        82 % des Français souhaitent « pouvoir lancer des référendums sur les sujets de leur choix.. » ( Sofres pour « Lire la politique » du 12 mars 2003).

                        Il ne fait donc pas de doute que cet « engagement public » pourrait d’une part vous aider à devancer vos amis socialistes au premier tour, car les électeurs seront très heureux de savoir que voter pour votre liste c’est la garantie de pouvoir reprendre la parole pendant les 4 ans pour décider de ce qui les regarde.

                        D’autre part permettre à vos électeurs d’en appeler à l’arbitrage de la population sur telle ou telle de vos propositions non retenue dans le « programme commun de second tour » ou qui serait « oubliée » par la Présidence socialiste de l’exécutif….

                        En espérant une réponse positive et rapide qui nous permettra de commencer notre campagne pour votre liste, salutations citoyennes.

                        La Direction collégiale du Rassemblement pour l’Initiative Citoyenne.

                        E-mail : direction@ric-france.fr Tél. 04.72.24.65.02 Site : www.ric-france.fr 

                        « Rien n’est plus fort qu’un idée dont l’heure est venue. » Victor HUGO
                        « La démocratie se reconnait dans la capacité d’un peuple à contrôler son destin. » J. Attali

                        Quelques « réponses » de listes Europe écologie

                        1° Réponse de E.E ALSACE ......... De la boullie pour les chats.. smiley

                        De : christophe.zander [mailto:christophe.zander@laposte.net]
                        Envoyé : lundi 8 février 2010 14:34
                        À : direction@ric-france.fr
                        Cc : spinkele europeecologie fr ; mstoll europeecologie fr
                        Objet : Votre message à Europe Ecologie Alsace

                        Madame, Monsieur, Cher(e)s Ami(e)s
                        Merci de votre message à Europe Ecologie Alsace.
                        Nous confirmons bien volontiers notre engagement à faire vivre durant les quatre années que dureraient notre mandat un débat public de qualité en donnant les moyens aux citoyens de se saisir des questions régionales et d’y porter leur voix.Nous proposons de décliner les outils de la participation démocratique dans les territoires : débats citoyen, consultations, votations,« référendums régionaux » représentation des ressortissants étrangers et des jeunes, droit à l’accès aux informations ...
                        L’éxpérience de nos élus Strasbourgeois, notamment Eric Schultz (démocratie locale, mise en place des ateliers citoyens et des conseils de quartier ...)et Alain Jund (Urbanisme participatif, autopromotion...) sera précieuse pour proposer des dispositifs efficaces et pertinents de participation citoyenne
                        Restant à votre disposition pour toute précision , je vosu prie de croire en l’expression de nos fraternelles salutations
                        Christophe Zander et Sarah Pinkélé
                        Direction de campagne

                        °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
                        2°Réponse de E.E AQUITAINE ......... De la boullie pour les chats.. smiley

                        De : emmanuel.quillet@gmail.com [mailto:emmanuel.quillet@gmail.com] De la part de Emmanuel Quillet
                        Envoyé : mercredi 24 février 2010 10:23
                        À : y.bachaud@ric-france.fr ; direction@ric-france.fr
                        Objet : Re : Contact

                        Bonjour,

                        la démocratie participative ou de proximité fait partie depuis la création des Verts de la pensée commune des écologistes. Nous avons, lors des différents scrutins, inscrit dans nos programmes successifs, le principe d’un référendum qui serait réellement d’initiative populaire à tous les échelons des collectivités publiques existantes ou à créer.

                        Mais à la différence des votations citoyennes suisses chacun sait que la consultation initiée par la loi de 2004 est possible si 10% des inscrits la demande, mais qu’elle n’est nullement obligatoire pour l’exécutif et que son résultat ne s’impose pas à l’exécutif concerné. Malgré cela, par exemple, les Verts du Pays Basque ont participé dans le cadre de la plate-forme Batera au recueil de signatures pour obtenir une consultation sur l’opportunité de la création d’un département Pays Basque.

                        Dans la continuité de ces positions, et en tant que tête de liste d’Europe Ecologie Aquitaine, je prends l’engagement de continuer à porter cette revendication d’un véritable référendum d’initiative populaire ainsi que celle d’autres outils de la démocratie directe comme les forums participatifs sur le site régional ou encore des jurys participatifs concernant des projets régionaux.

                        Monique De Marco, tête de liste Europe Ecologie Aquitaine


                        • Tonio Tonio 12 mars 2010 11:07

                          Dans le programme de Jean-Paul Huchon :

                          Droit de pétition régional
                          Ce droit de pétition régional permettra d’inscrire une proposition à l’ordre du jour des commissions compétentes du Conseil régional dès lors qu’elle aura reçu le soutien, par voie de signature, de 100.000 Franciliennes ou Franciliens, représentant les huit départements de la région. Un débat au sein du Conseil régional pourra également être organisé.


                        • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 11 mars 2010 17:49

                          Avez-vous vraiment lu le programme des Verts ?

                          Non, parce que la politique bio, autour de la fleur du muguet et de la rose fanée de feu Tonton, donne la maladie du muguet et c’est contagieux.

                          Si les peuples d’Europe basculent vers la Verdure apolitique, ils se feront dévorer comme des limaces par les rapaces de l’Euro !

                          Mohammed MADJOUR.


                          • srobyl srobyl 11 mars 2010 17:50

                            Tout en ne souscrivant pas à l’ensemble des propositions d’EE, je ne vois pas ce qu’il y aurait de mauvais à ce que les produits que nous consommons viennent ,en majorité s’entend, d’une relative proximité géographique.
                            Quant aux« terroirs », si chers au petit père Perniflard, si on gratte un tant soit peu l’image radieuse qui sert de pub au tourisme régional, on s’aperçoit dans la majorité des cas, que ça n’est pas beau à voir...ni à boire, ni à manger,, ni à respirer, exception faite de quelques ilôts préservés..de quelques producteurs intelligents....Pour combien de temps ? 


                            • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 11 mars 2010 18:07

                              C’est exact, tout est irrémédiablement polluée : le sol, le sous sol, les eaux, la végétation, les animaux et les personnes... Le monde biologique survit en s’adaptant, d’où les déréglements qu’on observe partout !

                              Seule la publicité de la grande consommation sert de pansement à cette plaie inguerrissable ! La cacophonie des cacologistes ne sert qu’à contourner la vraie solution !

                              Mohammed MADJOUR.


                              • Tonio Tonio 12 mars 2010 11:08

                                Je ne suis pas difficile, je mange de tout.


                              • Capone13000 Capone13000 11 mars 2010 19:47

                                Daniel Cohn Bendit ne sort pas de nul part. Il s’agit d’un pion qui a été instrumentalisé en 1968 et que l’on réactive maintenant.

                                Extrait de l’ouvrage de Frédéric Charpier, «  La CIA en France, 60 ans
                                d’ingérence dans les affaires françaises »

                                « De toutes les contributions de la CIA à la cause européenne, la plus
                                importante a sans doute été la campagne de soutien au Mouvement
                                Européen, lancée en 1951 par Shepard Stone.

                                En 1951, Shepard Stone ne travaille pas encore pour la fondation Ford.
                                Impressionné par l’énorme manifestation organisée cette année-là par
                                la jeunesse de Berlin-Est contre les « bellicistes occidentaux », le
                                haut-commissaire allié en Allemagne John McCloy, son patron d’alors,
                                demande à Shepard Stone d’étudier un moyen de riposter. Shepard Stone
                                se tourne alors vers le Mouvement Européen. Plutôt que répliquer par
                                une opération ponctuelle, ses dirigeants lui suggèrent une campagne de
                                longue haleine afin d’attirer la jeunesse vers les thèses d’une Europe
                                unie. Cette proposition une fois acceptée, débute une campagne de la
                                jeunesse européenne qui durera de 1951 à 1959.

                                Pour la seule année 1952, elle se traduit par 1899 sessions et
                                conférences, la distribution de 1,8 million de brochures, et 900
                                projections cinématographiques. Tous ces frais sont couverts par la
                                CIA.

                                En 1975, le magazine londonien « Time Out », premier à livrer des
                                chiffres Page Rankingécis, révèlera le rôle de la CIA et l’importance des fonds
                                qu’elle a consacrés au Mouvement Européen. A Paris, ils ont transité
                                par le Centre d’Action Européenne. »


                                • brieli67 11 mars 2010 20:00

                                  A part que ceux qui « touchaient » de la CIA en ce temps

                                  c’est FO

                                  et les pères fondateurs de l’Europe



                                • casp casp 11 mars 2010 20:22

                                  hum .... je crois que je suis atteind du syndrom Bobo... la lecture de votre article me donnes très envie de voter pour les verts. Si en plus vous me dites qu’ils sont révolutionnaire, cela me fait encore plus plaisir. Car seule une révolution peux à mon avis ammener des solutions suffisament rapidement. Si on doit rester dans les carcans que l’on a baptis depuis des décénnie, on y arrivera jamais à temps.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès