Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Avis de grand frais sur le conseil régional de Poitou-Charentes

Avis de grand frais sur le conseil régional de Poitou-Charentes

Nous, Picto-Charentais, nous le savions : les relations entre Ségolène Royale, présidente de région, et Jean-François Fountaine, premier vice-président en charge des finances, ont toujours été tendues. Il s’agit, certes, de deux fortes personnalités.
D’un côté Ségolène Royal, qu’on ne présente plus, et à qui ce n’est pas faire offense que de dire que la souplesse de caractère n’est pas sa qualité première.
De l’autre, Jean-François Fountaine, peu connu politiquement hors de la région, mais d’une renommé internationale dans un autre domaine : le nautisme.
Cet ancien coureur, sélectionné pour les Jeux olympiques en 470 est le PDG des chantiers Fountaine Pajot, premier constructeur mondial de catamarans de plaisance. Il fut également président de la Fédération des industries nautiques. Autant dire une figure incontournable d’un milieu dont la capitale est La Rochelle, où tout le monde connaît et apprécie ce fin régatier, toujours accessible et attentif.
Au-delà d’une vie professionnelle et sportive bien remplie, Jean-François Fountaine s’est engagé en politique depuis de nombreuses années, d’abord sur La Rochelle et sa communauté d’agglomérations, puis il a usé son ciré sur les bancs de l’opposition à J.P. Raffarin, ce qui forge le caractère.

Deux personnalités fortes donc, du même bord politique, mais de courants différents.

Lors de la campagne présidentielle, le magazine Marianne avait ainsi pu dresser, dans une "brève", un portrait de Jean-François Fountaine intitulé : "Fountaine, le meilleur ennemi de Ségolène".
Pour autant, les divergences entre la présidente de région et ce proche de Lionel Jospin semblaient s’être estompées. Certains y voyaient un résultat positif de la volonté de "démocratie participative", un fonctionnement cher à Ségolène Royal, basé sur un processus décisionnaire consécutif à une écoute élargie. Las, il semble que ce principe, mis en application dans la région Poitou-Charentes, le soit beaucoup moins au sein du conseil régional...

Lundi dernier, lors d’une séance exceptionnelle du conseil régional, un clash violent sur la forme comme sur le fond s’est produit, faisant ressurgir l’image cassante et individualiste que Ségolène Royal s’attache pourtant à gommer dans sa course à la tête du PS.


Un désaccord de fond opposait les protagonistes depuis le mois de décembre. Jean-François Fountaine souhaitait augmenter les impôts pour "éviter d’endetter la collectivité". Il avait, de son expérience d’opposant à J.P. Raffarin, le souvenir que celui-ci avait creusé un gouffre dans les finances régionales en recourant massivement à l’emprunt pour boucler des budgets mis à mal par des dépenses discutables.
Seulement Ségolène Royal s’y est opposée "pour ne pas aggraver les difficultés de nos concitoyens face au pouvoir d’achat". De même qu’elle a refusé la levée de la TIPP afin de se donner des ressources nouvelles. Le regard des médias sur une présidente de région qui souhaite une destinée nationale, n’est sans doute pas étranger à des choix économiques moins impopulaires que l’augmentation d’une fiscalité par ailleurs très raisonnable en Poitou-Charentes...
Une différence d’appréciation que J.F. Fountaine pensait réglée, à partir du moment où il avait voté le budget...

Quelle ne fut pas sa surprise lors de la réunion extraordinaire du 27 janvier de se voir privé de parole !
Alors qu’elle ouvre les débats par le vote du budget, Jean-François Fountaine, ainsi qu’un élu de l’opposition, demandent la parole. Accordée au second, mais pas au premier ! Du moins différée à l’issue du vote, explique Ségolène Royal, la présidente. "Je demande la parole maintenant", se récrie Fountaine. "C’est moi qui donne la parole", rétorque-t-elle cassante, ajoutant : "Vous ne me déstabilisez pas."
Le ton monte, les huées aussi, à écouter le reportage de Vincent Hulin pour France Bleu Poitou.
"Si la privation de parole fait partie de vos prérogatives... Je ne peux pas rester. Je demande la parole", insiste l’élu. Comme la présidente ignore ses requêtes, le premier-vice président chargé du budget sort alors de l’enceinte, non sans avoir lâché auparavant : "C’est une parodie absolue du fonctionnement démocratique d’une assemblée."
Une grande partie des élus, de plusieurs tendances politiques, a accompagné Jean-François Fountaine qui a quitté la séance et improvisé une conférence de presse devant le conseil régional. Jusqu’à présent président délégué de la commission des finances, du plan et de la synthèse, Jean-François Fountaine a été déchargé du budget, au profit de l’ancien préfet de région Bernard Grasset, maire et candidat à sa succession à Rochefort (17)...

Il était pourtant à prévoir que le premier vice-président du conseil régional de Poitou-Charentes ne "se laisserait pas faire" sans mot dire. En bon marin, il ne redoute pas le gros temps...
Dans le journal Sud-Ouest, Ségolène Royal a justifié sa décision au nom "de la cohérence dans le pilotage de la région" et qualifié l’incident de tempête dans un verre d’eau.
Il n’en reste pas moins que la candidate à la direction du PS a sans doute intérêt à mettre justement de l’eau dans son vin et à recoller les morceaux. Ne pas écouter son premier vice-président et, pire, ne pas lui donner la parole ne paraît pas réellement en adéquation avec le discours maintes fois assené sur la "démocratie participative".
De même, le secrétariat national du PS nécessite d’autres compétences que le règlement autoritaire des conflits. il est important qu’elle apprenne à louvoyer plutôt que bout au vent. Parole de matelot...

Et c’est en temps que militant socialiste que j’engage notre camarade Ségolène à démontrer sa capacité à nous rassembler en faisant en sorte de déjà rassembler son conseil régional autour d’elle. En ne faisant pas l’erreur d’écarter ceux qui ont toujours œuvré, tant dans l’opposition qu’au pouvoir, pour le développement de la région, sans avoir jamais été guidés par une ambition nationale.
C’est suffisamment rare pour être précieux !

Même sur un bateau, si le capitaine est seul maître à bord, c’est quand même l’équipage qui manœuvre...

Alain Renaldini


Moyenne des avis sur cet article :  4.36/5   (50 votes)




Réagissez à l'article

60 réactions à cet article    


  • tvargentine.com lerma 29 février 2008 10:05

    Mon povre ami

    L’echec du produit de marketing "je suis une femme votez pour moi" n’a pas fonctionné.

    Quand allez vous entreprend une vrai révolution de palais pour renverser ses "dirigeants" qui ont instrumentalisé un parti (le PS) avec des faux électeurs à 10 euros,qui d’ailleurs ont disparu aujourd’hui dans les comptes et qui auront permis à Me ROYAL de se faire "élire" pour représenter le PS aux présidentielles.

    Nous avons tous vu ses écarts ideologiques inquiétants entre les 2 tours,et nous avons tous vu le résultat

    Atomisation des forces de gauche au 1er Tour

    Marginalisation du PS au 2eme

    Si cela n’est pas une catastrophe cela y ressemble bien

    Au lieu de continuer à soutenir cette stratégie destructrice,vous devriez faire une révolution interne

     


    • Rage Rage 29 février 2008 17:08

      Bonjour,

      JF Fountaine constitue pour le conseil régional Poitou-Charentes sans doute l’un des meilleurs élus avec Jacques Santrot (maire de Poitiers). Le problème est que ces 2 poids lourds intellectuels, très au fait sur les données financières, peuvent faire de l’ombre à la présidente.

      Ils sont donc sanctionnés, l’un comme l’autre du reste, pour avoir des opinions divergentes sur des éléments importants de la politique régionale.

      Les éléments de dissenssions portaient sur le budget 2008 et l’ajustement budgétaire : La Région voit ses recettes compressées alors que ses dépenses évoluent du fait des transferts essentiellement.

      Le fait de ne pas lever la TIPP Région (25 M€) et de ne pas toucher à une fiscalité déjà faible coince les marges de manoeuvre : politiquement on peut en penser ce que l’on veut, techniquement on risque d’en voir les limites rapidement avec l’impossibilité de lever l’impôt en 2009-2010 du fait des élections régionales qui se profilent...

      JF Fountaine a exprimé son desaccord mais s’était rallié clairement à la décision de la présidente.

      Ce qui interpelle aujourd’hui c’est que ce "clash" se fasse en séance public, qui plus est juste avant les élections (pour coincer Fountaine) sur l’un des bras droit les plus reconnu.

      Une fois encore, cela ne fait que confirmer ce que beaucoup pensaient en 2007 : les électeurs n’ont pas eu le choix entre 2 "egocentriques" qui n’ont pas dans les faits l’habitude ni de partager le pouvoir, ni de s’attacher les services de personnes susceptibles de leur faire de l’ombre...

      JF Fountaine a donc été victime d’un délit d’opinion caractéristique des modes de faire de S.Royal.

      L’intransigeance ne doit pas voiler la réalité : on ne peut pas gouverner seul et contre tous.


    • gaelec 29 février 2008 18:05

      T’as rien compris Lerma

      Aux Présidentielles de 2002, les Français n’ont eu d’autres choix de voter entre la droite, « Le Mal » ou l’extrême droite, « Le Pire » 

      Il est clair que la gauche s’est empêtrée dans ses propres contradictions depuis les Présidentielles de 2007 et qu’elle a laissé un profond goût d’amertume chez un grand nombre de Français.

      Bien que ne soulevant plus beaucoup d’espoir et de passion à ce jour, elle incarne cependant par défaut, un « Mal » nécessaire, face à une droite totalement déshumanisée qui a dérivé du « Mal » vers le « Pire » et qui elle, n’engendre que la le cynisme, l’hypocrisie, le mensonge, la pauvreté et la désespérance !

      Illustration du « Pire » avec une déclaration du Premier ministre Fillon ce jour à Blois au NouvelObs :

      « J’ai été ministre des Affaires sociales pendant trois ans dans le gouvernement de Jean-Pierre Raffarin, j’ai fait la plus forte augmentation du Smic depuis 15 ans (17% en trois ans), ça n’a pas réglé les problèmes du pouvoir d’achat des Français. Au contraire, cela a écrasé les salaires", a-t-il expliqué ».

      Quand je vous disais que la Sarkoïdose était contagieuse et hautement pathogène !

      Bref, nous sommes toujours face à deux options : Le "Mal" ou le "Pire" mais avec un choix induit par le sens même du questionnement.



    • mika 29 février 2008 11:17

      Il ne faut pas confondre démocratie et prise de décision inhérente au leadership.

      Un leader c’est quelqu’un qui sait trancher d’une main qui ne tremble pas les noeuds gordiens : autrement dit "tuer aussi" : Ségolène est présidente, elle a décidé, à juste titre d’ailleurs, de geler toute augmentation d’impôt pour ne pas grever le pouvoir d’achat déjà mis à mal par la politique actuelle et le contexte mondial. C’est une sage décision. Son vice président pense le contraire, il a surêment raison en partie et Ségolène le sait surêment mieux qu’un autre. Devant deux options, elle a décidé et tranché au nez et à la barbe de M. Fountaine qui est de ce fait touché dans son égo et ne peut pousser que des cris d’orfraie. ça doit faire très mal.

      C’est exactement celà qu’on demande à un dirigeant, à un leader de savoir trancher et décider et parfois contre l’avis d’un conseiller, d’un premier ministre ou d’un vice président.

      Maintenant, quand on sait que M. Fountaine est jospinien et qui dit jospin dit aussi capitulation en rase campagne après le 21 avril et haine avérée envers celle qui n’a pas été éliminée elle au premier tour et qui dit jospin dit soutien affiché à Delanoê, on peut s’interroger sur les raisons avouées ou non avouées qui ont conduit M. Fountaine à s’opposer de cette manière à sa présidente.

      Donc cette tempête montre surtout le fait que Ségolène est un leader qui sait trancher et "tuer" aussi parce qu’elle a imposé son choix et écarté quelqu’un qui n’a pas compris que la prise de décision finale incombe au président et uniquement à lui.

      In fine, Ségolène a plutôt marqué des points avec cette histoire. Elle est aujourd’hui l’opposante la plus crédible et la plus audible face au pouvoir de Sarkozy, elle le prouve à chacune de ses réactions.


      • Philou017 Philou017 29 février 2008 15:46

        Je trouve Mme Royal bien plus socialiste que des Kouchner, Lang et autres Dsk. Même qu’un Jospin qui a pratiqué une politique tres libérale et procédé à un maximum de privatisations.

        Pour comprendre les choses, il faiut peut-être regarder les liste de gens passés par des organismes pro-Américains, comme le French American Foundation, la fondation Saint-Simon, le club Phare & Balises, etc..

        www.decapactu.com/spip/article.php3

        www.voltairenet.org/article12431.html

        François Hollande, Pierre Moscovici, Arnaud Montebourg et bien d’autres sont passés par les programmes "Young Leaders" de la FAF. Ca me semble éloigné d’une conception socialiste et Française de la politique. La CIA soutient nombre de ces groupes afin de faire une promotion de l’Américanisme en même temps que du libéralisme. Philip Agee fait une bonne description de ces manoeuvres pour influencer la politique de pays "amis" :

        www.confidentiel.net/article.php3

        Il serait faire un grand ménage à la tête du PS.


      • A. Nonyme Trash Titi 29 février 2008 16:01

        L’Amérique c’est caca ?


      • A. Nonyme Trash Titi 29 février 2008 16:23

        Pirate17

        Joli choix de photo pour illustrer votre article.

        Tout est dit sur cette image.

        En même temps c’est pas très sympa... mais c’est pas grave !


      • oncle archibald 29 février 2008 12:19

        Monsieur FONTAINE est un chef d’entreprise, il a voulu gérer le conseil régional comme sa boutique. Madame ROYAL est une politique, elle l’a empêché d’augmenter les impôts avant une élection... Je ne vois rien de nouveau dans cette histoire très banale.

        Les impôts s’augmentent en début de mandat, se stabilisent voire se baissent en fin de mandat, juste avant de revenir devant les électeurs, c’est de la politique élémentaire. Même le maire d’une commune de 500 habitants le sait et le fait.

        Monsieur FONTAINE est-il naif, simplement honnête ou fin manœuvrier légèrement machiavélique qui a cherché à déstabiliser « la chef » ? Je pense que tous ceux qui ne sont pas socialistes s’en foutent complètement.

        Quant aux contribuables de Poitou Charente qu’ils s’attendent, comme tous les autres, à une augmentation d’impôts juste après les élections, en même temps que le remaniement ministériel !


        • Pirate17 Pirate17 29 février 2008 12:55

          Afin d’amener quelques chiffres dans la discussion, je précise que le poids de la Région sur la taxe foncière est de 3,32 % du montant total de l’impôt en Région Poitou-Charentes (sur mon imposition de Charentais-maritime). Ce montant de 3.32 % est identique à celui de 2007, 2006 et 2005…

          Personnellement lorsque je regarde mon imposition foncière, le poucentage de la Région est le seul à être resté stable sur trois ans. Je crois que nous devons faire des envieux... smiley

          Bien à vous


        • snoopy86 29 février 2008 18:03

          @ Pirate17

          3,32% soit un taux supérieur de 25% à la moyenne des autres régions (2,53%)


        • Pirate17 Pirate17 29 février 2008 19:36

          Faux !!

          La moyenne nationale est de 3.35 % !!! (à comparer avec les 3.32 % de Poitou-Charentes)

          Ce chiffre se trouve dans les documents offerts sur Internet par le gouvernrment : Impôt.gouv.fr

          Sur le lien sous tableur vous trouverez les taux voté par toutes les Régions, années par années depuis 2001...

           

          Bien à vous

           

          Alain Renaldini

           


        • snoopy86 29 février 2008 20:11

          exact

          mes chiffres dataient de 2004

          Poitou-Charentes a effectivement été beaucoup plus raisonnable dans ses augmentations des taux d’imposition que les autres régions depuis le raz de marée socialiste. Le pompon à l’Auvergne..


        • Pirate17 Pirate17 1er mars 2008 10:17

          Effectivement l’Auvergne fait fort (4.54 %) mais que dire de la basse normandie (5.16 %)

          Cela dit il faut relativiser ces taux d’imposition et les mettre en perspective des réalisations... L’immmobilisme conjugué au présent coûte moins cher que la préparation ambitieuse du futur... Si ces 5,16 % représente l’effort nécessaire pour rattraper un retard de structure, construire des équipements modernes et répondre aux besoins sociaux de la population, c’est plus acceptable qu’un taux bas ne permettant pas au Conseil Régional d’assurer ses responsablité. Il faudrait avoir l’avis des "Bas Normands"...

          Bien à vous

          Alain renaldini


        • snoopy86 29 février 2008 13:01

          "Il avait, de son expérience d’opposant à J.P. Raffarin, le souvenir que celui-ci avait creusé un gouffre dans les finances régionales en recourant massivement à l’emprunt pour boucler des budgets mis à mal par des dépenses discutables"

          Si vous nous donniez quelques chiffres, car à ma connaissance l’évolution tant du budget de fonctionnement que de l’endettement de la région laisse plutôt à penser que le gouffre c’est actuellement qu’on le creuse, avec notamment des dépenses de personnel qui explosent littéralement...

          Je ne vous en rejoins pas moins sur le fait que M. Fountaine est quelqu’un d’infiniment plus respectable et consensuel que la cruche acerbe qui a été parachutée à la tête de la région.

           


          • Philou017 Philou017 29 février 2008 13:02

            @L’auteur

            Je n’aime pas beaucoup ces prises de positions partisanes.

            Vous vous annoncez comme militant socialiste, mais vous omettez soigneusement d’annoncer à quel courant vous appartenez. Ce n’est pas tres honnête.

            Dans l’article, on voit bien les qualificatifs élogieux à l’egard de mr Fountaine et les critiques envers Mme Royal. Tout cela fait partie d’un jeu politicien au sein du PS, qui dure depuis un certain temps, et qui a fait les dégats que l’on sait depuis longtemps.

            Je regrette que vous vous serviez d’Agoravox pour en rajouter une couche et tenter publiquement de jeter l’opprobe sur Mme Royal. Cela montre bien que le PS est devenu une machine électorale où les ambitions des uns et des autres priment sur l’intérêt des citoyens et même du parti. On se demande où se situent les idées politiques là-dedans. Ecoeurant.

            Quand à cette affaire, je pense qu’on ne sait pas tout sur ce qui se trame en coulisses et j’attend d’avoir plus d’informations objectives pour me faire un avis.


            • Pirate17 Pirate17 29 février 2008 18:52

              Cher Monsieur,

              Si je ne précise pas à quel courant j’appartiens, c’est simplement parce que je ne suis ralié à aucun. Ce n’est donc pas par malhonnêteté... Si mon parcours vous intéresse, sachez que j’ai soutenu Ségolène Royal lors de la primaire et de la présidentielle. J’avais d’ailleurs adhéré à Désir d’Avenir. J’ai néanmoins travaillé au sein du PS avec Jean françois Fountaine avec lequel je partage également une passion pour la régate.

              Si vous avez la curiosité d’aller faire un tour sur le blog dont je suis le webmestre, le blog de la section socialiste de l’île de Ré, vous y trouverez des analyses émanant de tous les courants du Parti Socialiste.

              Bien à vous

              Alain Renaldini

               


            • Philou017 Philou017 29 février 2008 20:22

              Mme Royal s’est exprimée sur ce sujet :

              Françoise LABORDE
              Oui, on a vu cet échange en effet, un peu vif.

              Ségolène ROYAL
              Un peu vif, oui en effet, parce que je dirige et lorsqu’un élu fait du chantage à la démission parce qu’il me demande d’augmenter les impôts et les taxes sur l’essence, je le décharge de ses responsabilités que j’ai confiées à Bernard GRASSET, ancien préfet, maire de Rochefort, et qui partage la conviction qui est la mienne et celle de la majorité de gauche du conseil régional selon laquelle aujourd’hui, vu la flambée des prix, ce n’est pas le moment d’augmenter les impôts et les taxes sur l’essence.

              http://www.desirsdavenir.org/index.php?c=sinformer_discours&id=2130

              Une bande audio de l’incident :

              http://www.france-info.com/spip.php?article101519&theme=9&sous_theme=10

              On entend Mme Royal (apres le commentaire) dire à Mr Fountaine qu’elle lui donnera la parole plus tard, apres un vote. Mr Fountaine ne le supporte pas et sort.

              Je ne vois pas où est le déni de démocratie. Mme Royal dit à un moment : "vous ne me destabiliserez pas". Pourquoi dit-elle cela ? Dommage de ne pas avoir plus d’informations de la part d’un militant socialiste, même "neutre".

              Je ne trouve pas anormal que Mme Royal ait démissionné un adjoint qui le remet en cause publiquement lors d’une assemblée du conseil général. Ca ne me parait pas relever de l’autoritarisme.

              Si le second se met à critiquer le capitaine devant l’équipage, ca fait des remous...


            • Philou017 Philou017 29 février 2008 20:54

              En tous cas , Mr Fountaine est un vieil opposant à Royal (2006) :

              En juillet, Jospin navigue au large des côtes croates avec l’ancien ministre, Jean Glavany, et le président du groupe PS à la région Poitou-Charentes Jean-François Fountaine. Les trois amis cassent du sucre sur le dos de Royal et « ses méthodes »  : « Avec elle, la campagne va nous péter à la gueule, tu ne peux pas laisser faire » , le supplie Fountaine.

              www.liberation.fr/actualite/politiques/207499.FR.php

              Une autre réponse de Mme Royal :

              Déclarant être « sereine », la présidente de Région affirme avoir « besoin d’un élu qui partage la même vision » qu’elle. Jean-François Foutaine avait fait un choix budgétaire différent en souhaitant lever l’impôt plutôt qu’avoir recours à l’emprunt. « Je remets de l’ordre dans la maison avec justice. J’entends être obéi. Je n’augmenterai pas les impôts en 2009 », a martelé la présidente qui va s’appuyer sur Bernard Grasset.

              www.boursorama.com/forum/message.phtml

              Les vidéos :

              limousin-poitou-charentes.france3.fr/info/39996407-fr.php#

              Je trouve que c’est vraiment irresponsable de la part de mr Fountaine de faire un clash en public en pleine séance. A tout point de vue.


            • Ben 1er mars 2008 22:31

              Il y a quant même une sacré différence entre s’exprimer avant et après le vote.

              Elle prend les gens pour des cons... je comprends qu’il ait quitté la séance.


            • oncle archibald 29 février 2008 13:45

              @ Philou 17 : Dans l’éventail des explications possibles pour justifier l’attitude de Monsieur FONTAINE vous avez choisi « fin manœuvrier légèrement machiavélique qui a cherché à déstabiliser la chef ». Je le note.

              Merci pour votre vote !


              • oncle archibald 29 février 2008 13:49

                @ l’auteur : « lorsque je regarde mon imposition foncière, le poucentage de la Région est le seul à être resté stable sur trois ans »... ben tiens ! lorsque Madame ROYAL a souhaité briguer les votes de tous les Français il fallait bien « prouver » que SA Région Poitou Charente était bien gérée, et qu’avec elle il n’y avait pas à craindre de hausse des impôts !


              • oncle archibald 29 février 2008 14:08

                Les petits poissons se marrent quand ils voient les requins se dévorer entre eux !

                @ Aela : je note une bonne nouvelle dans votre post, le PS est presque mort... Ca laissera de la place pour fabriquer peut être une Société moins « politiquement structurée » que la précédente avec une meilleure prise en compte des aspirations des électeurs.

                Comme le dit bien Philou 17 « si le PS, j’ajoute et l’UMP, sont devenus des machines électorales où les ambitions des uns et des autres priment sur l’intérêt des citoyens et même du parti », il restera de la place pour ceux qui veulent réflêchir à la Politique P majuscule ! Peut-être va t-on enfin réinventer les rappports entre l’élu et l’électeur, avec les ambitions de l’électeur et non celles de l’élu au centre du débat ! Ca ferait drolement du bien !


              • Philou017 Philou017 29 février 2008 15:29

                Je ne crois pas qu’il y ait de possibilité de rééquilibrer les choses à un niveau électoral, surtout au niveau national.

                En premier lieu parce que les médias exercent un poids énorme sur la vie électorale. En favorisant tres éxagérément les grands partis et candidats au dépens des petits. Ceux-ci ont bien moins de temps de parole, y compris en periode électorale. C’est ainsi que l’on a vu mr Sarkosy et Mme Royal obtenir un temps de parole trois fois supérieur aux autres candidats sur une émission sur TF1 lors de la derniere campagne ("J’ai une question à vous poser"). www.acrimed.org/article2574.html

                Comme les grands partis font à peu pres la même politique, cad pro-libérale, ça arrange les financiers propriétaires de ces mêmes médias. Pour eux, c’est gagnant-gagnant !

                Je crois beaucoup plus à une réappropriation de la vie locale par les citoyens, à travers des associations, collectifs et autres comités. Réapproprions-nous la vie en nous organisant à un niveau local, ce sera plus utile que de s’intéresser à un jeu politique faussé de A à Z.

                A propos, le Forum Social Local de Gironde aura lieu les 3 et 4 Mai, probablement à Bègles. Venez et participez nombreux !


              • Aela 29 février 2008 13:45

                Cette histoire est affligeante. Il est triste que des élus, qui somme toute défendent des idées très proches en viennent à un conflit frontal.

                Après ce que j’ai lu sur les forums, notamment celui de Marianne.info, je pense que votre analyse n’est pas totalement objective, mais qu’elle instrumente un incident contre Ségolène Royal. Notamment, ce Monsieur Fountaine n’est pas juste un malheureux et vertueux démocrate, victime de l’autoritarisme de sa présidente, mais bien, celui qui a tenté d’être calife à la place du calife. Il n’est pas acceptable qu’un adjoint cherche à instrumenter l’opposition contre sa présidente afin de lui imposer ses vues, alors qu’elle et la majorité du PS régional, sont d’avis de ne pas augmenter les impôts. Il est clairement allé trop loin. Ce n’est pas Monsieur Fountaine qui est président de la région du Poitou-Charentes, mais bien Ségolène Royal.

                Ceux qui restent encore des éléphants, devraient comprendre que leur avenir est définitivement derrière eux, s’ils persistent dans leur volonté de nuire à la représentante la plus populaire du PS et meilleure opposante à l’UMP de Sarkozy. Je suis surpris de voir que Ségolène Royal ait toléré si longtemps celui que vous décrivez vous-même comme "meilleur ennemi de Ségolène Royal" Sur les forums, il est présenté comme un homme de main de Jospin, qui est sans doute son ennemi le plus acharné.

                Alors de deux choses l’une : ou bien on accepte le fait que Ségolène Royal ait les faveurs de la base du PS et on en tire les conséquences. C’est à dire qu’il aura encore un bel avenir pour des Fountaine, Jospin et autres, mais AVEC Ségolène Royal. Ou bien on persiste dans cette volonté de lui nuire et ils n’en sortiront pas indemnes, ni vainqueurs. Ce coup d’éclat est une péripétie sur un fond d’inaudibilité. A l’exception de Ségolène Royal, le PS est mort, aussi bien médiatiquement, que du point de vue de sa capacité d’opposition. Si les municipales s’annoncent comme un succès socialiste, Ségolène Royal y aura très largement contribué.


                • superpado 29 février 2008 14:59

                   

                  Faut il rire de tout ?
                  En découvrant sur Agora vox ce qui d’habitude ce discute à l’heure de l’apéro entre socialistes c’est la question que je me pose.
                  Bon, d’accord, je ne dois pas être un vrai démocrate, comme Fountaine par exemple et tout ceux qui viennent pleurer sur le sort de cet homme, bafoué, violé, excisé, traîné dans la boue par cette méchante femme qui ne supporte pas que son adjoint ne respecte pas son choix.
                  Au fait, vous l’avez entendu dire qu’il ne pourrait plus continuer son travail à la région parce que le budget voté allait envoyer tout le monde dans le mur ?
                  Moi, non et pourtant ça doit être grave pour qu’il ait eu besoin de convoquer la presse Nationale.
                  C’est donc le débat du jour, celui qui va peut être nous permettre de comprendre comment cette femme est un danger pour la démocratie.
                  Mais je n’ai pas peur, les socialistes sont des citoyens courageux qui n’hésitent jamais à dénoncer toutes dérives, même venant d’autres camarades.
                   Le maire de Sarcelles et le clientélisme des minorités. En constituant sa liste pour les municipales, le successeur de Dominique Strauss-Kahn à Sarcelles, François-Pupponi, avait réclamé 1000 euros à chacun de ses membres. Comme cela a été raconté sur le figaro.fr, la conseillère municipale chargée des handicapés a été remerciée faute d’avoir pu réunir cette somme. Récemment, le Comité national pour la diversité (CND), qui réunit des adhérents de tous les partis chargés de faire respecter la diversité sur les listes électorales, s’est étonné de cette éviction. En effet, l’élue municipale est elle-même handicapée. Lorsque Patrick Lozès, président du Cran et membre du CND, a eu un entretien à ce sujet avec Pupponi, l’édile local lui aurait déclaré préférer « les noirs » aux handicapés, car davantage représentés à Sarcelles !

                  • oncle archibald 29 février 2008 15:58

                    @ superpado vous écrivez : « parce que le budget voté allait envoyer tout le monde dans le mur »

                    Dans l’éventail des explications possibles pour justifier l’attitude de Monsieur FONTAINE vous avez choisi « chef d’entreprise réaliste, qui sait compter et qui veut que le budget de la région soit équilibré ». Je le note.

                    Merci pour votre vote. Un partout !


                    • superpado 29 février 2008 16:20

                      J’avais mis un point d’interrogation, c’était donc une question et j’aurai préféré que ce soit Fountaine qui y réponde, que je sache vous n’êtes pas vice président à la région et encore moins chargé de son budget, vous supputez comme je suppute...que ce n’est pas l’avenir budgétaire qui est en danger mais plutôt la santé de Jospin qui nous fait tellement de mauvaise bîle depuis quelques mois mais n’hésitons pas à continuer à supputer, ça occupe smiley


                    • oncle archibald 29 février 2008 16:34

                      Allez sur le blog du PS de Charente maritime pour lire les commentaires du même article, signé non pas Pirate 17 mais Alain Renaldini Secrétaire Fédéral du PS, vous aurez compris en trois secondes qu’il s’agit bien d’une bataille « rose DSK » contre « rose Ségolène », dont l’arrière plan est bien le choix du prochain candidat à la présidentielle et du prochain candidat au poste de secrétaire général pour remplacer François Hollande... C’est un article du clan TSS Tout sauf Ségolène !

                      Tous ces braves gens savent très bien que le budget « ne passe pas » et ils s’en foutent totalement., le problème n’est pas là ! Ils se demandent si la presse est là à chaque séance du CR... juste parce que c’est ennuyeux de montrer qu’on se déchire entre gens du même bord... J’espère bien que la presse est la et qu’elle peut faire son métier : aller voir ce que vont décider les élus que nous nous sommes choisis et en faire rapport à ses lecteurs pour qu’ils sachent s’ils ont eu raison de faire ce choix. On n’est pas encore en Russie ou à Cuba que je sache !

                      Prendre la place du Calife, c’est la préoccupation majeure. Comme l’UMP en est à peu près au même stade, cela conforte mes propos précédents : Vivement qu’on change de méthode pour que le mot « Politique » soit prononçable sans se salir la bouche.


                    • Pirate17 Pirate17 29 février 2008 19:22

                      @ oncle archibald.

                      Vous faites quelques erreurs :

                      Si vous chercher l’article ailleurs, ce n’est pas sur le blog de la fédération PS qu’il faut aller mais sur le blog de la section PS de l’île de Ré où cet article est signé de mon nom, exactement comme celui ci... (voir en bas de l’article...)

                      Il ne s’agit aucunement d’une lutte souterraine entre un courant "rose DSK" et un courant "rose Ségole" (sic). Et si vous l’avez réellement compris comme cela c’est que je me suis mal exprimé. De plus, je ne cotoie pas, ni ne connait de clan TSS "tout sauf Ségolène" (re sic) sur lequel vous avez l’air d’être bien informé, ce qui n’est pas mon cas.

                      Secrétaire de section, je connais les appartenances éventuelles de chacun des adhérents de ma section à des courants de pensée au sein du Parti ou quelques fois des penchants pour tel ou telle leader. Cela permet des échanges, quelques fois animés mais toujours courtois, qui sont un des plaisirs, avouons-le, des réunions politiques. Il ne s’agit certainement pas de ces luttes larvées qui semblent vous interpeller.

                      Il existe au sein du Parti, et c’est à mon sens positif, des oppositions entre les différentes voies à suivre pour atteindre notre but commun qui est que nos valeurs soient également les valeurs de notre pays.

                      De même, les priorités de mise en place de ses valeurs diffèrent selon les personnes, ce qui oblige à en discuter, à confronter les points de vue et à convaincre. C’est le quotidien des réunions de section. Et vous avourai-je que des réunions politiques où l’un débite avec plus ou moins de talent ou de convictions un discours préparé tandis que les autres, au garde à vous, attendent le moment d’applaudir, et bien ces réunions m’ennuieraient. Et je pèse mes mots !

                      Les luttes souterraines les conflits et complots dont vous semblez vous délecter relèvent plus du fantasme que de la vie réelle des sections. Un fantasme suffisement médiatique pour que la presse s’en empare quelques fois, surtout si, pour certains journeaux, cela peut servir le pouvoir en place.

                      Il me semble pourtant, mon cher, que coté divisions la majorité présidentielle ne soit pas en reste. Mais leurs luttes intestines, quelques fois sanglantes, passionnent moins que les courants socialistes.

                      Je vous engage donc, cher oncle Archibald, à aller par vous même vérifier mes dires dans différentes sections et vous y trouverez sans doute un lieu d’échanges plus conviviaux que ce que vous pensez. Et si vous prenez du temps à lire des articles politiques et y répondre, comme c’est le cas, c’est que la chose publique vous interpelle voire vous passionne. Et dans ce cas, je n’ai nul doute que vous devriez, vous épanouir au sein d’une section socialiste...

                      Bien à vous

                      Alain Renaldini

                       

                       


                    • superpado 29 février 2008 17:52

                      C’est juste pour signaler un con !


                    • claude claude 29 février 2008 17:27

                      bonjour,

                      ségolène n’est pas spécialement réputée pour sa souplesse de caractère. mais arrive-ton à la tête d’une région en restant éffacé ? cela fait 20 ans qu’elle est élue dans cette région : depuis 88, elle bat régulèrement avec un score confortable, ses adversaires à la députation : fr.wikipedia.org/wiki/2e_circonscription_des_Deux-S%C3%A8vres#.C3.89lections_de_1988

                      ou alors, les charentais sont des brêles iirécupérables, ou alors, elle a vraiment fait un bon boulot durant l’exercice de ses mandats.

                      ce clash est une affaire de conflit entre 2 égos très forts.

                      en tant que présidente, c’est elle qui est la patronne de sa région et qui mène les débats, et non ses vice-présidents.

                      n’oublions pas que, si elle est contrée par ses adversaires, ses amis politiques ne lui font pas de cadeau non plus. elle est régulièrement éreintée par les pro-jospin, et d’autres socialistes, plus durement peut-être, que par les membres de la droite.

                      ces socialistes, partisants des autres têtes de liste socialistes, ont zllègrement chagé la mule en entretenant l’idée que ségolène était d’une nullité sans bornes.

                      il n’empèche, que quoiqu’on en dise, ségolène a été désignée par les memebres de son parti, puis a fait plus de voix au premier tour des présidentielles que jospin, et qu’elle a bien résisté à l’ouragan sarkosy.

                      ses différents avec mr fountaine ne regardent que le conseil régional de charente-poitou. et c’est à ses conseillers de régler le problème.

                      de toutes façons, comme elle est une femme, rien ne lui sera épargné, car même si la société a fait des progrès, les femmes doivent encore jouer des coudes pour accèder aux postes clefs et surtout prouver qu’à poste égal, elles sont 2 fois plus compétentes .

                      on devrait offrir à tous les hommes un mouchoir sur lequel serait brodé cette phrase :

                      « La femme serait vraiment l’égale de l’homme le jour où, à un poste important, on désignerait une femme incompétente. »
                      [ Françoise Giroud ] - Extrait du journal Le Monde - 11 Mars 1983


                      • claude claude 1er mars 2008 15:21

                        jolie taquinerie, cher calmos.

                        vous devriez nous en offrir plus souvent de cette qualité !

                        bonne journée !

                         smiley

                         


                      • goalexandre goalexandre 29 février 2008 17:49

                         

                        eur de l’article Pirate17 (La Rochelle)

                        Militant politique (PS) et associatif (association d’insertion sociale), je suis enseignant en technologie. Issu de la banlieue (94) je vis aujourd’hui dans un endroit privilégié et je tente, à mon modeste niveau, de donner aux autres la chance dont j’ai pu bénéficier. J’anime également le blog de la section dont je suis le secrétaire : celle de l’île de Ré. Je suis également secrétaire fédéral 17 "emploi-formation professionnelle"

                        je n’ai qu’une reponse a faire en tant que militant socialiste vrai je ne crois pas un mot de tout votre argumentaire vous etes un umpiste qui veut faire chuter segolene royal au moment ou BLING BLING EST AU PLUS ABAS

                        A TOUS LES CAMARADES QUI VONT VENIR ICI COMMENTER NE VOUS LAISSEER PAS MANIPULER PAR

                        LES TRHOLLS ça  PUE ICI

                        bling bling est un cameleon qui s’adapte a tous les discours pour mieux pieger son entourage 

                        un coup pour les catholiques le pape un coup pour les enseignants un coup pour les communistes gu moquet

                        il menace au telephone les journalistes comme jean françois kahn il met ses partisans partout 

                        il a été elu par les puissances d’argent il debauche les esprits et changeurs de vestes ala moindre difficultée

                        CE COUP CONTRE SEGOLENE EST TROP GROS JUSTE AVANT LES MUNICIPALES SI TU ES VRAIMENT MLITANT COMBIENN ON TA DONNE POUR POURRIR TON CAMP

                        JE CROIS PLUTOT MEME J4EN SUIS SUR TU N4AS RIEN DE SOCIALISTE

                         

                        CAMARADES DE GAUCHE LOCAUX NE VOUS LAISSEZ PAS ABUSER RESTONS UNIS PLUS QUE JAMAIS

                        C’est mùaintenant qu’il faut eviter ces personnages ambitieux ou tordus des umpistes ou lepenistes

                         

                         

                         


                        • Sébastien Sébastien 29 février 2008 18:01

                          Quand on connait le vrai visage de Segolene et qu’on la voit donner des lecons, je ne peux pas m’empecher de me marrer. Merci pour votre article.


                          • TSS 29 février 2008 18:15

                            sans entrer dans le detail de l’affaire proprement dite ..je m’aperçois que le gros des critiques ,le matraquage sont sur le fait qu’elle est femme(l’idiote,la cruche etc...)alors que depuis les presidentielles ,elle a dit et fait beaucoup moins de "conneries"que notre sarkholéon !!

                            c’est un reflexe,bien français,bien macho


                            • oncle archibald 29 février 2008 18:19

                              @ Claude : Vous prétendez que Madame ROYAL est réélue régulièrement parce qu’elle « a vraiment fait un bon boulot durant l’exercice de ses mandats ». Je me marre. Dans mon département de l’Aude qui vote rose par tradition depuis le début du XX eme siècle, on peut leur mettre comme candidat un singe qui parle, pourvu qu’il ait une rose au poing il passe !

                              Il y a même des petites villes (Limoux) ou il n’y a plus qu’une seule liste, rose of course, pour les municipales. Non pas que « les bleus » n’aient pas quelques adeptes, mais ils en ont tellement marre d’aller prendre des baffes puis de se voir discriminer dans la vie courante, qu’ils n’y vont plus... A certains endroits, la compétence n’est pas du tout un critère pour être élu... C’est la couleur qui compte et rien d’autre.

                              Dans l’Aude le conseil général est rose sans discontinuer depuis 1907 date de la grande révolte des vignerons. Et quand une ville est bleue depuis seulement une ou deux décennies (Carcassonne et Narbonne), nos bons conseillers généraux viennent brailler bêtement sur les places et les marchés qu’il faut l’alternance pour que le pouvoir soit bien exercé... C’est poilant parfois de regarder les politiques en campagne. Leurs tracts, leurs promesses lénifiantes et démagogiques sont les mêmes d’une élection à l’autre... On peut reprendre leurs tracts d’il y a vingt ou trente ans, ce sont les mêmes qu’aujourd’hui. C’est moralement épuisant.

                              Vivement une autre façon de faire de la Politique !


                              • claude claude 1er mars 2008 15:36

                                @ oncle archibald,

                                 

                                sauf, que pour ségolène,

                                on l’a envoyé au casse pipe la première fois : on lui a donné une circonscription au fin fond de la france et traditionnellement à droite....elle a gagné, malgré le fait qu’elle soit novice en politique.

                                depuis le début de la V° république (1958), cette circonscription était régulièrement enlevée par la droite : fr.wikipedia.org/wiki/2e_circonscription_des_Deux-S%C3%A8vres

                                quand au conseil régional, il était tenu par la droite depuis... 1982...

                                vraiment, on a tout facilité à ségolène pour qu’elle réussisse !!!

                                j’aime beaucoup l’aude et ce qu’on y cultive, mais son modèle n’est pas copié/collé pour y être adopté dans toute la france !!!


                              • Bulgroz 29 février 2008 19:14

                                Monsieur l’auteur de l’article, vous écrivez : " Et c’est en temps que militant socialiste que j’engage notre camarade Ségolène..."

                                Moi aussi, Monsieur l’auteur, je suis comme vous et c’est en tant acule que je vous recommande de lire avant d’écrire.

                                Cela pourrait éventuellement édifier votre grande famille socialiste.

                                En punition, je me refuse à lire le reste de l’article.


                                • Pirate17 Pirate17 29 février 2008 19:39

                                  mea culpa...


                                • Elysium Elysium 1er mars 2008 09:59

                                  C’est à votre honneur de tenter de venir défendre ici un ami.

                                  Vous versez dans la très humaine dérive de bonifier votre ami en un prude démocrate, loyal à sa présidente et victime de la tyrannie de cette dernière que vous diabolisez.

                                  Admettez que vous arrangez un peu la réalité. Fountaine n’est pas blanc. Il est extraordinaire que Ségolène Royal ait eu l’ouverture d’esprit et la tolérance de tolérer comme proche collaborateur, celui que Marianne.info qualifie de "meilleur ennemi de Ségolène Royal"

                                   

                                  Comme vous, j’aurais préféré que cet affrontement n’ait jamais eu lieu. Et maintenant qu’il a eu lieu, quelque part, comme vous, j’ai l’infime espoir d’un apaisement.

                                  Mais vous devez voir que cette histoire s’inscrit dans la guerre impitoyable que livrent certains au PS, notamment ceux qui peinent à créer ce TSS (Tout Sauf Ségolène), qui rassemble pour l’essentiel des évincés de sa brillante victoire lors des primaires et qui n’ont jamais accepté qu’une femme leur passe ainsi devant le nez. Parmi ces ennemis, il y a aussi Jospin, dont la méchanceté des attaques, alors qu’elle était dangereusement afaiblie, en septembre, est notoire.

                                  Moi, je suis comme vous : je préférerais une paix, un apaisemsnt et que les socialistes s’appuyent mutuellement, afin de tenter de faire au mieux , en acceptant comme principe éthique de base de ne rien entreprendre qui nuise à d’autres. Si les opposants à Ségolène acceptent de faire au mieux, avec elle, alors je pense que tout reste possible, même pour votre ami, Fountaine.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès