Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Baisse du chômage : le miroir aux alouettes

Baisse du chômage : le miroir aux alouettes

Les statistiques du chômage font apparaître une nouvelle baisse en avril : les demandeurs d’emplois représentent désormais 9,3 % de la population active, contre 9,5 en mars. Mais ces jolis chiffres dissimulent un marasme social qui perdure.

borloo2Jean-Louis Borloo, ministre de l’emploi et de la cohésion sociale, s’en félicite bruyamment et fait le tour des médias pour décerner à son action un brevet d’autosatisfaction, la plupart répercutant sa parole telle quelle, sans aucun recul ni analyse. Il y a pourtant plusieurs éléments à prendre en considération pour expliquer que cette baisse ne change rien au marasme social dans lequel se débattent les Français. Un rappel d’abord : le chômage demeure, aujourd’hui encore, et malgré 13 mois de baisse, à un niveau plus élevé que quand Jacques Chirac a été réélu en 2002. Deuxième mise au point, le contexte de durcissement du contrôle des chômeurs et les radiations et autres manips statistiques si bien dénoncées par une conseillère de l’ANPE, fabienne_brutusFabienne Brutus (photo ci-contre), dans son livre Chômage, des secrets bien gardés. Ensuite,fabienne_brutus_bouquin ce qu’on nous présente comme une embellie est essentiellement dû au "traitement social" : au total, près de 285 000 personnes bénéficient d’un emploi aidé non marchand (contrat d’avenir ou d’accompagnement dans l’emploi), alors que la création d’emplois marchands baisse, de 30 000 au 4e trimestre 2005 à 20 000 au 1er trimestre 2006. Mentionnons aussi 452 000 contrats nouvelle embauche, dont on ignore combien d’entre eux n’auraient pas été conclus sous une forme moins pénalisante et précaire pour le salarié (une femme enceinte vient encore de se faire licencier !). Ensuite, une étude de l’Insee lève le voile sur le paysage réel de l’emploi en France : plus d’un million de salariés ont plusieurs employeurs, ce qui "va de pair avec des salaires très bas et une durée de l’emploi principal très faible". 1 126 000 personnes plus précisément, 4,8 % des salariés. Sont principalement concernés des assistantes maternelles, des aides à domicile ou des employés de maison. On a donc d’une part des emplois aidés, et de l’autre, une explosion du nombre de gens qui travaillent mais ne parviennent pas pour autant à en vivre, les "travailleurs pauvres". Sans mentionner les RMIstes, dont les deux tiers ne sont pas inscrits à l’ANPE et n’apparaissent donc pas dans les belles statistiques de Jean-Louis Borloo. Une dérive à l’anglo-saxonne, modèle tant vanté par nos ultra-libéraux, tel qu’un Nicolas Sarkozy, par exemple, rêve de transposer en France. On y arrive.


Moyenne des avis sur cet article :  3.95/5   (91 votes)




Réagissez à l'article

43 réactions à cet article    


  • Sam (---.---.162.210) 1er juin 2006 11:00

    Rappel bienvenu des magouilles de nos « élites » pour maquiller la situation toujours catastrophique de l’emploi, du travail et des salariés en France.

    On peut y ajouter, comme le dénonçait C.Dejours il y a quelques années déjà, que la « souffrance en France », au travail est aujourd’hui pire que jamais, d’après les derniers chiffres disponibles.

    Tomber, donc, de Charybde en Scylla, voilà l’impossible choix proposé entre chomage invivable et boulot de merde.

    On peut se demander si nous en serions arrivé là, dans cette puanteur glauque de République de Weimar entourant une cohorte de salariés dont l’activité, la rémunération et la protection deviennent proprement insupportables si..

    Si, jour après jour, nous n’avions pas des médias dont la simple parution, le simple discours, écrit ou visuel, sur une situation aujourd’hui dramatique pour des millions de gens, ne constituait pas un puissant anesthésique pour supporter l’insupportable....


    • Olivier Bonnet Olivier Bonnet 1er juin 2006 11:58

      J’espère que l’opinion n’est pas dupe, mais j’enrage de voir les médias reprendre allègrement la « bonne nouvelle ».


    • parkway (---.---.18.161) 2 juin 2006 15:18

      cher olivier à la tête près du bonnet, enragé est un euphémisme de ma part...

      S’il n’y avait pas des gens comme vous, je prendrais un lance-flamme...

      J’ai heureusement encore quelque espoir dans l’humanité d’un bon nombre de citoyens.


    • Olivier Bonnet Olivier Bonnet 2 juin 2006 16:08

      Vous me flattez, Parkway, merci.


    • Olivier Bonnet Olivier Bonnet 1er juin 2006 11:58

      Thanx, my friend.


    • éric (---.---.166.26) 1er juin 2006 12:57

      La baisse du chômage est un élément du discours politique. Mais la réalité est de chercher à conserver un taux suffisament élevé afin de maintenir la pression sur des revendications salariales génératrices d’inflation, donc de perte de valeur des biens et comptes bancaires des dirigeants économiques et politiques.


      • parkway (---.---.18.161) 2 juin 2006 15:19

        tu es tout à fait crédible, Eric.


      • (---.---.139.70) 1er juin 2006 13:23

        Lorsque j’ai entendu Borlo, en septembre 2005, expliquer la larme à l’oeuil et le trèmolo dans la voix qu’il faisait voter une loi plus juste pour les chômeurs indemnisés et le système de radiation, alors que tout l’été il avait mis la pression sur les agents ASSADIC et ANPE pour multiplier les radiations ; j’ai eu comme une doute sur cet ex UDF au grand coeur.

        A chacune de ses interventions il est facile de mesurer l’abime qui existe entre son discours et la réalité de son travail.

        Pour mémoire un des premiers acte politique de l’aprés 2002 fut de supprimer 350 000 emploi jeunes...

        L’engoisse du chômage n’a repris nos chers dirigants que récement après avoir tout fait pour précariser un peut plus les plus précaires.

        1000 X plus scandaleux que « l’affaire » Drut, mais au combien moins TF1/Bouygues et racoleuse.


        • Gabriel (---.---.1.121) 1er juin 2006 15:53

          Pourquoi l’article ne cite t’il pas les chiffres ?

          La France après 32 ans de socialisme :

          Précaires Nombre réels de chômeurs : 5 millions ?

          et aussi :

          SDF Note : 40 000 sans-abris rien que pour l’IdF.


          • Olivier Bonnet Olivier Bonnet 1er juin 2006 16:48

            32 ans de socialisme ?


          • jebthebear (---.---.3.72) 1er juin 2006 17:34

            c’est vrai que Juppé, Balladur, Barre, Chirac (x2), Raffarin et Villepin sont socialistes... Leur temps de présence en tant que 1er minitre dépasse la moitié des 32 ans sus cités...

            Jeb


          • Ali (---.---.234.218) 1er juin 2006 18:09

            Je vois ce que l’auteur veut dire :

            - 2006-32 = 1974 élection de Giscard

            A mon avis il ne veut pas dire 32 ans de PS au pouvoir mais 32 ans de politique socialiste, ce qui n’est pas la même chose.


          • Olivier Bonnet Olivier Bonnet 1er juin 2006 18:26

            Ah, d’accord : si Giscard et Chirac sont socialistes, je vois à quel bord appartient l’auteur du commentaire. Je vois même, comment dire... extrêmement bien !


          • jebthebear (---.---.3.72) 1er juin 2006 19:12

            « Ah, d’accord : si Giscard et Chirac sont socialistes, je vois à quel bord appartient l’auteur du commentaire. Je vois même, comment dire... extrêmement bien ! »

            lol

            En meme temps, et presque paradoxalement, Giscard et Chichi ont fais 2/3 trucs pas trop mal socialement parlant, mais c’était ya si longtemps ! smiley

            Jeb


          • Fred (---.---.155.75) 1er juin 2006 16:09

            Tant que tout le monde protegera ses petits acquis, la situation n’evoluera guere en France. A force de surprotection, la situation evolue vers le bas. Je l’ai poste dans l’article sur la vision de la France mais si on regarde les effets des differentes lois passees de maniere generale, elles ont toujours un effet negatif presque oppose.

            - protection des locataires entraine une enorme mefiance de la part des proprietaires dont les demandes sont impossibles a realiser pour la plupart des gens d’ou difficulte d’acces a un logement
            - competitivite des entreprises a l’etranger, elles sont competitives mais ne versent plus d’impot sur leurs enormes profits realises a l’etranger
            - les 35 heures et le partage du travail, ca n’a pas cree de l’emploi juste une augmentation de la productivite et une stagnation des salaires
            - la difficulte de licenciement fait que les entreprises ne proposent que des CDDs et stages, le CNE et CPE trop stigmatisant ne sont pas une solution
            - des gens invirables (fonctionnaires) pour compenser leur salaire plus faible compare au prive, resultat le salaire moyen dans le public est maintenant plus eleve et on se retrouve avec une enorme masse salariale a charge du gouvernement et des gens qui n’ont aucune obligation de resultat ...


            • alberto (---.---.73.180) 1er juin 2006 17:30

              Quel pessimisme !

              Vous devriez lire Le Figaro : « les entreprises du CAC 40 annoncent 87 milliards de bénéfices, en hausse de 27% par rapport à l’exercice précédent ».

              Mais au fait, cela a-t-il un rapport ?


              • marcel thiriet (---.---.151.93) 1er juin 2006 17:52

                Un humour ravageur..Vous avez la réponse,développez...


              • Maxime Gouzevitch Maxime Gouzevitch 1er juin 2006 20:20

                Ben pas grand rapport puisque ces entreprises font pour la plupart leurs benefices a l’etranger qui repartent a l’etranger (en france on est trop anticapitaliste pour se salir avec l’actionnariat salarie)


              • Victimisation absolue !! (---.---.28.210) 1er juin 2006 18:32

                Demander a n’importe quel dirigeant de PME/PMI( 20- 200 salariés) proposant des condtions de travail convenables( 95% des entreprises)c’est à dire adaptées au degré de qualification du salarié, s ’il a des difficultés a recruter des salariés non qualifiés, qualifiés,etc , 95% vous diront oui depuis déja de nombreuses années dans la plupart des régions de France. Et je ne parle pas du batiment ou de l’hotellerie.


                • CAC COCORICO (---.---.28.210) 1er juin 2006 18:34

                  Les entreprises du CAC 40 appartiennent pour 50% à des etrangers et font une grosse partie de leurs profits à l’etranger !

                  Car l’économie mondiale va très bien dont les Us, Le Japon, La Chine les Ex pays coco sauf : La vielle Europe !


                • jebthebear (---.---.3.72) 1er juin 2006 19:17

                  les US sont surendettés et leur politique actuelle semble etre « reculer pour mieux sauter ». Quand aux ex pays coco, il faut voir d’ou ils viennent ! Difficile de décliner plus !!

                  Mais je suis d’accord sur le fond, l’économie mondiale va franchement pas trop mal, et il est extremement décevant de voir que ca ne recrute pas plus... Mais la faute a qui ? Je serais employeur, oserais je faire signer des CDI au risque de me planter (et de peut etre couler ma petite boite sur 2/3 mauvaise recrues) ??

                  Jeb


                • Olivier Bonnet Olivier Bonnet 1er juin 2006 20:27

                  Hey les gars, vous plaisantez ou quoi ? L’économie mondiale laisse sur le bord du chemin tous les pays pauvres qui en crèvent !


                • War (---.---.11.114) 1er juin 2006 20:55

                  Qu’ils fassent du stop !


                • (---.---.254.153) 1er juin 2006 21:18

                  « le chômage demeure, aujourd’hui encore, et malgré 13 mois de baisse, à un niveau plus élevé que quand Jacques Chirac a été réélu en 2002. »

                  C’est sur, en 2002, il y avait un demi million d’emplois jeunes. C’était peut-être pas des « emplois aidés non marchands » ? Et personne n’a denoncé ces emploi jeunes comme précaires à l’époque ...


                  • Olivier Bonnet Olivier Bonnet 1er juin 2006 21:46

                    Si ! La droite. Qui les a d’abord supprimés. 350 000, pas 500 000. Avant de faire pareil, donc, récemment, avec Borloo. Mais pour qui prétendait lutter contre le chômage et la fracture sociale, le bilan est mauvais. C’est ce que je voulais dire.


                  • Passe par là (---.---.207.85) 1er juin 2006 22:14

                    Je ne suis pas certain que les français soient dupes cette fois-ci (surtout lorsque les chiffres sont annoncés par madame Borloo, ou ses copains...). C’est d’ailleurs à mon sens un des premiers stades de la rupture de confiance des français avec leurs élites : on leur dit que le chômage baisse, que le pouvoir d’achat augmente... et les gens voient ce que leur coûtent leurs courses et la précarité qui s’installe partout. Rupture avec les chiffres d’abord, avec ceux qui les colportent ensuite. A qui les citoyens feront-ils confiance prochainement ?


                    • Laurent K (---.---.107.46) 1er juin 2006 23:35

                      Je ne sais pas combien de Français croient à cette annonce mais en cherchant sur le web, j’ai trouvé un sondage édifiant sur le sujet. Il date un peu (8 janvier 2006 Sondage Ifop - Le Journal du dimanche) mais correspondait à une autre annonce de la baisse du chômage. 46% des sondés estimaient que la baisse du chômage venait de l’augmentation du nombre de personnes radiées de l’ANPE, 24% par le développement des contrats aidés, 21% par les départs à la retraite de la génération du baby-boom. Seuls 8% croyaient que le dynamisme de l’économie expliquait cette baisse du chômage.


                    • Olivier Bonnet Olivier Bonnet 1er juin 2006 23:53

                      Bonne nouvelle, alors smiley


                    • Poivrot (---.---.243.151) 2 juin 2006 07:30

                      Tiens parlons -en des baisses du chômage, ca pd de Borloo fait systématiquement radier des ANPE les chômeurs a qui on propose des stages bidons et s’ils refusent, paf, radiés des listes, alors là oui, le chômage baisse, SALAUD !!!

                      >En tout cas, je sais quoi voter en 2007


                      • Philippe (---.---.93.175) 2 juin 2006 08:59

                        La tentation est évidemment de se tourner vers les socialistes. mais aujourd’hui, on sait ce que valent ces politiques à terme.

                        A ceux qui croient encore que les USA sont endettés, je rappelle que leur taux d’endettement est quasi identique au notre.

                        Ce que je constate, c’est que le taux de prélèvement obligatoire et le taux de chomage suivent des courbes similaires. Pour moi, éxcès d’état=chomage. et là, on est forts !


                        • jebthebear (---.---.3.72) 2 juin 2006 10:00

                          « A ceux qui croient encore que les USA sont endettés, je rappelle que leur taux d’endettement est quasi identique au notre. »

                          Ouha ! On a un bon la !!

                          Je poursuis dans vos idées alors => « Et a ceux qui pensent que l’Irak n’avait pas d’arme de desctruction massive, bah ils en ont pas moins qu’ailleurs hein ! »

                          C’est beau d’etre aveugle...

                          Jeb


                        • parkway (---.---.18.161) 2 juin 2006 15:26

                          mais philippe, pourquoi veut-tu voter pour les socialiste ?

                          ils ne sont sociaux pour pas grand chose et à mon avis poivrot ne sera pas obligé de voter S. ROYALE !


                        • Stephane Klein (---.---.101.8) 2 juin 2006 13:05

                          Magnifique exemple d’intox, bravo !


                          • Stephane Klein (---.---.101.8) 2 juin 2006 13:11

                            Mon message allait a jebthebear bien entendu.

                            En attendant je constate, sans donner un blanc-seing au gouvernement, que tous les detracteurs de ces chiffres n’ont pas d’argument plus convaincants que Borloo pour denigrer ces chiffres.

                            Je me bornerai donc moi aussi a me fier a ce que je vois : la penurie de main-d’oeuvre dans l’informatique qui cree un veritable deuxieme boom, moins important qu’en l’an 2000 mais qui permet au inge de voire le proche avenir sereinement tant au niveau carriere que salaire.

                            Tout cela est peut-etre plus du a la conjoncture mondiale qu’a l’action du gouvernement (encore qu’il y a peut-etre un part), mais j’ai tendance a avoir un a priori positif.


                          • parkway (---.---.18.161) 2 juin 2006 15:30

                            cher klein, tu ne dois pas beaucoup te promener en ville.

                            Moi je n’y ai jamais vu et cotôyé autant de miséreux et de poivrot (pardon poivrot !).

                            les chiffres de l’insee, je m’en tape : je m’occupe de ce que je regarde !


                          • Le porc clandestin (---.---.113.227) 2 juin 2006 13:23

                            Heureusement que l’auteur est là pour commenter son propre article, car sinon...


                            • parkway (---.---.18.161) 2 juin 2006 15:32

                              car sinon quoi ?


                            • Olivier Bonnet Olivier Bonnet 2 juin 2006 16:03

                              C’est bien normal, c’est toute l’interactivité des blogs. Il n’y a plus une source dans sa tour d’ivoire mais un dialogue avec les lecteurs. Ca ne vous aura sans doute pas échappé. Mais je sens comme une nuance d’ironie dans vos propos, si, si... Plaît-il, cher ami ?


                            • Stephane Klein (---.---.101.8) 8 juin 2006 13:22

                              Cher way,

                              Commence donc par lire attentivement les posts avant d’ironiser.

                              En attendant, il y a un boom de la demande de main d’oeuvre informatique, mais tu peux continuer a nier puisque ca n’a pas l’air de flatter ta these...


                              • Warny (---.---.82.21) 13 juin 2006 16:25

                                Compte tenu des critiques virulentes venues de l’interieur même de l’ANPE, il est assez dommage qu’il n’y ait pas d’autres instruments de mesure du chômage que les chiffres de l’ANPE. Le résultat est que nous regnons dans un certain flou qui ne permet de faire confiance à aucun acteur.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès