Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Barack Obama vu par la presse d’extrême droite

Barack Obama vu par la presse d’extrême droite

Alors que la planète entière célébrait la victoire de Barack Obama le mois passé (voir ici), j’ai voulu aller faire un tour du côté de la presse d’extrême droite française pour voir comment cette élection avait été reçue. Je me suis tourné vers les trois journaux qui font référence en la matière depuis la fin de l’ère National Hebdo, c’est à dire : Rivarol, Le Choc du Mois et bien sûr Minute. J’ai essentiellement parcouru les articles publiés en novembre par ces trois revues, même si je suis parfois allé piocher dans quelques autres articles des mois précédents.

Trois conclusions. La presse d’extrême droite française n’a pas « voté » pour Barack Obama ; ce n’est pas important d’avoir élu un noir président des Etats-Unis mais ce qui est dommageable c’est qu’il soit musulman ; son élection n’est en rien un événement.

Les trois journaux font preuve d’une certaine unité dans le traitement d’une certaine élection. Tout d’abord, ce n’est pas un événement de premier plan. Ils consacreront chacun au maximum une « une » au sujet, avec des articles moins étayés que ceux traitant de la carrière de Dieudonné (que l’on appelle volontiers « Dieudo ») ou de l’avenir du F.N.. On affiche un certain soutien à la candidature de Sarah Palin qui a été « honteusement lynchée » par les médias et surtout on n’aime pas, mais alors pas du tout, l’admiration que suscite Barack Obama dans la presse mondiale. Un journaliste de Rivarol pense d’ailleurs que « quiconque ne bée pas d’admiration devant Obama [sera considéré comme] raciste ». Il est vu comme une pure création des médias, « le produit de l’année, secteur grande distribution ».

Dans les quelques caricatures qui lui sont accordées (à côté d’une caricature d’un immigré qui apprend le français en commençant par les mots Allocs, sécu, chôm du, CMU, RSA [sic]) on le voit représenté en pantin manipulé par les lobbies. On le présente comme un « fumeur de hash » qui fait « honneur à la pègre », pire encore il est ça et là qualifié de Marxiste, de Trotskiste ou de Maoïste… Dans les colonnes de Minutes on affirme déjà qu’il va se planter sur tous les grands sujets et que la déception ne va pas tarder à se faire sentir.

Les trois journaux se voient aussi obligé de commenter la couleur du candidat (comme beaucoup de journaux par ailleurs). Elle n’est pas toujours traitée frontalement, parfois les journalistes préfèrent un biais détourné comme les jeux de mots. C’est notamment le cas de Pierre Villedary dans Le Choc du Mois dont l’article intitulé « Quand l’Obamania altère la raison ; un loup déguisé en agneau » est paru avant l’annonce de la victoire d’Obama. Pour annoncer le suspens du résultat il utilise l’expression « Roulez tambours, résonnez gospels », une manière déguisée de renvoyer à la couleur du candidat. C’est aussi le cas d’articles parus dans les autres journaux où l’on retrouve par exemple l’idée que l’Amérique est tombée dans « le pot au noir (économiquement bien sûr) » ou quand on ironise sur le nom de la Maison Blanche que d’aucun voudrait renommer la « maison noire » et que François Couteil propose de renommer la Maison du Café. Un humour que chacun appréciera. Il n’est pas rare de trouver aussi de l’ironie autour de la couleur du candidat. Dans l’article que nous citions auparavant l’auteur utilise à trois reprises l’expression « noir (ou métis) » mais aussi le terme de « demi-noir » raillant ainsi les commentaires que l’on peut lire dans le reste de la presse. Minute renchérit en écrivant : « Il possède une particularité physique épatante : il est noir. ». Pour les journalistes de ces trois rédactions (qui sont parfois les mêmes d’un journal à l’autre) il s’agit d’une « négritude très politique » Pour Jean Sageret du Choc du Mois les conseillers de Barack Obama le rendent plus ou moins noirs selon les circonstances… Après avoir ajouté un jeu de mot à la liste - « Soyons clairs (pardon) » - le journaliste conclut que « sa couleur n’est pas un héritage mais un calcul politique ».

En fait, ce que les journalistes entendent surtout dénoncer c’est que Barack Obama n’est pas le chrétien qu’il prétend être. Le premier procédé employé est d’utiliser (presque) systématiquement le second prénom de Barack Obama que l’on écrit Hussein ou Husseyn selon les journalistes. Ces derniers n’oublient pas de noter qu’Hussein rappelle l’ex-dictateur irakien aussi surement qu’Obama rappelle Osama (Bin Laden). Dans une enquête parue en février dans Le choc du mois intitulée « Quand Obama rime avec Allah  » les journalistes notent que le père de Barack était un polygame musulman (il était marié à une autre femme quand il a mis au monde le futur président !), que Barack Hussein a étudié dans une medresa,… Ils vont même jusqu’à retrouver un de ses camarades d’écoles qui affirme avoir vu le nouveau président américain dans une mosquée… Dans Rivarol, on le qualifie de « frotté d’Islam » et de « mutant emblématique du village planétaire », pour insister un peu davantage il est même nommé Obamessiah (de messiah le messie). Le journaliste conclut son article en affirmant qu’Obama préfèrerait surement porter serment sur le Coran que sur la Bible et finit son article par ces mots : « Pour tous ceux qui croient en lui dont nous ne sommes pas, souhaitons que « God Bless Obama » ou plutôt qu’Allah protège Obama. » Ironie du sort quelques mois plus tard, le même journaliste critiquera Obama pour être « A la botte des lobbies israéliens », on n’est pas à une contradiction près…


Moyenne des avis sur cet article :  3.17/5   (48 votes)




Réagissez à l'article

21 réactions à cet article    


  • morice morice 8 décembre 2008 12:08

     On lit le blog Drzz ce matin dans Agoravox ?


    • non666 non666 8 décembre 2008 12:21

      Article sur la presse "d’extreme droite" coupable de ne pas parler d’obama en première page....
      Coupable de faire référence à sa couleur de peau (comme tous les autres journaux....)

      Ou est le scandale, ou est le fond ?

      Vous devriez lire les article des journaux republicains si vous voulez emouvoir les français.

      parce qu’obama est un produit aussi artificiel que Bush ou Sarkozy.
      Ceux qui controlent l’info l’ont imposé pour se faire oublier.



      • John Lloyds John Lloyds 8 décembre 2008 12:30

        "Regardez, la presse d’extrême-droite fait rien que parler de la couleur de peau"

        Tout aussi grotesque que les commentaires bien gauchisants :

        "Obama au plus haut des cieux, merci mon dieu de nous avoir mis un noir à la présidence"

        Article bidon d’un auteur dont on ne voit pas très bien ce qu’il cherche à démontrer, à part ce que pense l’extrême droite, ce qu’on sait depuis longtemps.

        Et une porte ouverte enfoncée en plus, une. Heureusement qu’il y a AV pour publier des trivialités que même la presse people n’aurait pas voulu.


        • Gilles Gilles 8 décembre 2008 15:11

          Il montre juste l’obsession musulmane de cette presse, acharnée à faire d’Obama un musulman, donc un méchant

          Et pourquoi un musulman au fait ? Peut être parce qu’il est noir........... et que ce "noir" donne lieu a des railleries racistes (La maison du café)

          D’ailleurs rien de neuf dans cet article. Il suffit de lire les commentaires des commentateurs d’extrême droite sur Avox et on retrouve exactement les mêmes arguments


        • LE CHAT LE CHAT 8 décembre 2008 12:49

          tout le monde n’est pas obligé d’être obamaniaque béat ! il n’est qu’un président américain élu par les américains pour faire une politique servant l’interêt des américains ! smiley


          • Jim 8 décembre 2008 14:06

            Article inutile.
            J’ai d’ailleurs été surpris par la réaction de Mr Le Pen qui n’a rien dit par rapport à la couleur de peau de Mr Obama, mais s’est félicité de son election qu’il à obtenu "au mérite".
            Une attaque contre la droite nationale, bête et inutile. Quand les petits bobos-bisounours cesseront-ils de chier sur 10% des français sans qu’on les sanctionne (par la loi ou a coup de baffes).
            Ce n’est pas en enfermant dans un "goulag mental" les gens qui ne pensent pas comme vous que votre doctrine totalitaire aboutira. Car s’en est une ! Vous préferez chier sur la mémoire de vos ancêtres, défendre les "petits chéris qui cassent tout mais c’est pas de leur faute si on est racistes", laisser crever de faims dans la rue des SDF, sont ils trop blancs pour vous ? On commence à en avoir assez de votre soit disant tolérance qui ne va que dans un sens et qui fait mourir l’Esprit de la France.


            • ASINUS 8 décembre 2008 15:00

              yep d autant qu ici a marseille dans ma circonscription le candidat du FN est un clone " je parle physique" d Obama de memoire je crois qu il s appelle Durbec


              • Gilles Gilles 8 décembre 2008 15:24

                Lu sur le site du FN de Villeubanne, citant Rivarol

                Admirez le racisme ambiant......Barak Husseyn ou le METIS....référence aux massacres tribaux africains (Obaam étant noir, forcément il a ça dans le sang. Il est aussi LE TERMITE qui fera agoniser l’Occident "blanc"

                L’Amérique encore blanche, où les Noirs ne constituent que 13 % de la population ( et les Latinos 15 %), s’est donné le premier président noir de son histoire et, oubliant les massacres tribaux dont, simultanément, l’Afrique était le théâtre, la planète applaudit. Hosanna Obama ! Et tous les apprentis-sorciers de la grande race à venir de rendre grâces

                Est-ce d’ailleurs un hasard si le presque anonyme Barack Husseyn Obama, inconnu en dehors de l’Illinois dont il était sénateur après y avoir fait ses classes d’agitateur


                Il en ira tout autrement sur le plan sociétal puisque, ainsi que l’écrivait Jim Reeves dans notre n° du 31 octobre, le métis a été scientifiquement sélectionné pour être « le termite de la désintégration américaine », avec mission de faire disparaître tout ce qui, outre-Atlantique, rappelle encore l’Europe helléno-chrétienne et rattache le Vieux Sud ou le Grand Ouest à nos valeurs et à nos traditions. Mais au-delà, c’est tout l’Occident qui va devoir se mettre à l’heure Obama. Le Canada avait précédé le mouvement en se donnant en la personne de Michelle Jean une gouverneure noire, native de Haïti. Le prochain Premier ministre de l’Australie sera-t-il un Chinois, celui du Royaume-Uni un Pakistanais et le chancelier d’Allemagne un Turc ? Après Obama triomphant en 2008 aux USA, l’Elysée écherra-t-il en 2017 à Rama (Yadé) après la transition Sarkozy, destinée à habituer les Français à un président auquel tout ce qui est gaulois est étranger  ?…

                La Racaille elle se niche là !


                • Jim 8 décembre 2008 15:57

                  Et voilà !

                  Le commentaire stupide d’un anarcho-bisounours, ethnomasochiste de surccroit.

                  La droite nationale à son lot de gros con, ces gros cons représentent le meme pourcentage qu’ailleurs. Mais le bisounours il se focalise sur la branche morte et ne regarde jamais l’arbre.

                  En fait l’anarcho-bisounours est à la gauche ce que le droitard-raciste à la droite nationale, à mettre dans le meme sac et à jetter aux ordures.


                • Zalka Zalka 8 décembre 2008 18:45

                  Non, la droite soit disant nationale regroupe le pourcentage de gros con de la population française.

                  Sieg heil Jim...


                • Warhouha Warhouha 9 décembre 2008 10:24

                  Vous dites : "Mais le bisounours il se focalise sur la branche morte et ne regarde jamais l’arbre."

                  Je vous répond que vous faites de même, souhaitant nous faire payer, à nous tous, nés de parent ou grand parent étrangers, la délinquance d’une minorité.
                  J’ajoute, par ailleurs, que cette délinquance est souhaitée, voulue, pilotée, par ceux-là même qui, refusant l’idée de nation, envisagent le monde comme un énorme marché. Vous vous faites donc, le temps des élections, l’ami de ces marchands sans nation.

                  Le qualificatif de bisounours ne vous sied donc pas, je vous l’accorde, mais votre vision des choses, de la société française en particulier, est au moins aussi biaisée que celles des bisounours obamaniaque.

                  Pour rester dans le sujet de l’article, la presse d’extrême-droite fait la même erreur que la presse en général, elle prête à Obama une nature et des intentions erronées. Obama est un américain riche, soucieux uniquement des intérêt de sa classe. Cette classe est trans-genre, sans couleur, sans religion, sans nationalité, uniquement préoccupée d’affaires.


                • Gilles Gilles 9 décembre 2008 10:26

                  C’est à moi que ça s’adresse cet commentaire ?

                  Je fais juste remarquer ce que le FN de Villeurbanne défèque sur son site en UNE, tout comme l’autreur reprend les thèmes de la presse d’extrême droite. Alors ou, on est d’accord, ce parti regroupe les étrons pourris de la droite. On a pas le droit de le dire ?

                  Montrez moi qu’il y a aussi une droite nationale plus cohérente, décente et plus constructive qui pense à autre chose que sa haine viscéral et ridicule des noirs, musulmans, immigrés etc etc etc etc

                  Je vous écoute et suis prêt à en discuter


                • Warhouha Warhouha 9 décembre 2008 10:27

                  Vous dites : "Mais le bisounours il se focalise sur la branche morte et ne regarde jamais l’arbre."

                  Je vous répond que vous faites de même, souhaitant nous faire payer, à nous tous, nés de parent ou grand parent étrangers, la délinquance d’une minorité.
                  J’ajoute, par ailleurs, que cette délinquance est souhaitée, voulue, pilotée, par ceux-là même qui, refusant l’idée de nation, envisagent le monde comme un énorme marché. Vous vous faites donc, le temps des élections, l’ami de ces marchands sans nation.

                  Le qualificatif de bisounours ne vous sied donc pas, je vous l’accorde, mais votre vision des choses, de la société française en particulier, est au moins aussi biaisée que celles des bisounours obamaniaque.



                  Pour rester dans le sujet de l’article, la presse d’extrême-droite fait la même erreur que la presse en général, elle prête à Obama une nature et des intentions erronées. Obama est un américain riche, soucieux uniquement des intérêt de sa classe. Cette classe est trans-genre, sans couleur, sans religion, sans nationalité, uniquement préoccupée d’affaires.

                • Jim 9 décembre 2008 15:31

                  @Zalka,

                  Votre méthode qui consiste à classer un groupe qui ne pense pas comme vous dans le rayon "etron" me rappelle ce chef d’état germain qui il y a 60 ans qualifiait certains de ses concitoyen comme des sous-hommes et les envoyait dans des camps.

                  @Gilles,

                  Je reconnais qu’au sein de la droite nationale, il y a des racistes patentés, que Dieu leur pardonne leur erreur.
                  Il y a cependant une grande majorité de gens qui ne sont pas racistes bien au contraire, mais qui considèrent que la France est un pays respectable, et que son peuple héritier de plusieurs millénaires de civilisation ne doit pas disparaitre sous le flot d’une immigration galopante et non assimilable.
                  Comme le dit Le Pen : "IL NE FAUT PAS EN VOULOIR AUX IMMIGRES, MAIS A CEUX QUI FONT LES LOIS".
                  Les gens qui viennent en France le font généralement pour fuir des pays qui les laissent crever de faim et on ne peut pas leur en vouloir de venir. Cependant, il suffit de mettre le nez dehors pour constater que tout ce mélange de culture n’enrichi en rien la France et à tendance à la faire se décomposer.
                  Mais en parallèle de cela, le FN dénonce la France-Afrique, ce sytème qui consiste à organiser/laisser faire des conflits ethniques en Afrique, pendant ce temps ils pillent, et ceux qui immigrent en Europe on les payes des cacahuetes, et leurs enfants, on en fait des demi-crétins parqués dans des zep, et on leur prépare de belles carrieres de manoeuvres, chauffeurs livreurs.
                  La France aux Français ne sera possible que lorsque l’Afrique sera rendue aux Africains. Quand le Peuple Africain pourra s’autodeterminer, quand on cessera de parler de "dette africaine" (la grosse blague !), et quand on fouttra dehors les sucursales de BOLLORE, AREVA et TOTAL qui pillent les ressources (forêts, gisements etc...) et organisent indirectement le départ de millions de pauvres chez nous.
                  N’oubliez pas que l’enracinnement est intrinsèque à l’homme, celui qui quitte sa terre ne le fait aps de bon gré, en soutenant l’immigration, on contribue au déracinnement de millions d’hommes et de femmes qui se sentiront étrangers toute leur vie.

                  Voilà ce que beaucoup de cadres du FN pensent et disent. Je connais beacoup de gens qui ne sont pas racistes du tout (certains sont antillais ou magrébins ), ils souhaitent simplement que chacun vive chez soi, à sa faim et avec les siens. Il n’est pas normal qu’en 2008 des gens soient obligés de quitter leur terre pour aller balayer chez les autres afin de se nourrir.


                • JONAS Virgule 8 décembre 2008 15:41

                  @ L’Auteur :

                  J’apprécie votre article qui me paraît très objectif.

                  Monsieur Obama est un homme très intelligent et certainement bien d’avantage que la plupart d’entre nous, au regard de ses études et de sa diplomatie.

                  Je crois qu’il est surtout Américain et fier de l’être ! Car les noirs américains ont construit même en étant qu’esclaves, ce pays. Ce n’est pas le cas de ceux qui résident en France, notre pays a plus de 1 000 ans, ils n’ont pas construit les cathédrales.

                  Même, si nous les avons pour la plupart exploitée chez eux et nous sommes emparés de beaucoup de richesses de leurs pays, comme les Romains ont permis à nos ancêtres les Gaulois de construire des ponts en pierre et bien d’autres ouvrages, ils ont hérité d’une bonne partie de notre savoir. À noter que ce n’est pas les Romains qui ont construit ces ouvrages, mais des esclaves gaulois.

                  Obama a donc toutes légitimités pour être Président des USA.

                  Je ne pense pas qu’il soit par atavisme ou autres considérations religieuses Musulmanes ou Chrétiennes, influencé dans sa manière de gouverner.

                  C’est un électron libre avec comme noyau, les USA.

                  Bien des spéculateurs seront déçus par sa politique, je peux me tromper ! Mais son but c’est de sortir SON pays du marasme dans lequel il se trouve.

                  @ +


                  • 9thermidor 8 décembre 2008 18:03

                    OBAMA a été mis au pouvoir par les banqueroutiers de Wall Street, pour éviter le châtiment dû à leurs vols.


                    • Cosmic Dancer Cosmic Dancer 8 décembre 2008 18:28

                       Excellent article, bravo, très bonne compilation des discours de divers courants radicaux. Pour l’extrême-droite évidemment, Barack Obama ne sera jamais au mieux qu’un artefact de la "société métissée anti-occidentale" qu’ils craignent par-dessus tout, et au pire un agent infiltré des islamistes saoudiens et leurs pétro-dollars kamikazes. Quant à l’extrême-gauche, il ne sera jamais pour elle qu’un séide du "capitalisme mondialisé" et un Américain...


                      • stephanemot stephanemot 9 décembre 2008 02:10

                        ce papier ne demontre pas grand chose sur une presse groupusculaire et crepusculaire

                        1er amendement oblige, la litterature d’extreme droite US assume plus clairement sa nature fangeuse :
                        http://e-blogules.blogspot.com/2008/07/case-against-barack-obama-more.html


                        — -


                        • Warhouha Warhouha 9 décembre 2008 10:28

                          @Jim :

                          Vous dites : "La droite nationale à son lot de gros con, ces gros cons représentent le meme pourcentage qu’ailleurs. Mais le bisounours il se focalise sur la branche morte et ne regarde jamais l’arbre."

                          Je vous répond que vous faites de même, souhaitant nous faire payer, à nous tous, nés de parent ou grand parent étrangers, la délinquance d’une minorité.
                          J’ajoute, par ailleurs, que cette délinquance est souhaitée, voulue, pilotée, par ceux-là même qui, refusant l’idée de nation, envisagent le monde comme un énorme marché. Vous vous faites donc, le temps des élections, l’ami de ces marchands sans nation.

                          Le qualificatif de bisounours ne vous sied donc pas, je vous l’accorde, mais votre vision des choses, de la société française en particulier, est au moins aussi biaisée que celles des bisounours obamaniaque.



                          Pour rester dans le sujet de l’article, la presse d’extrême-droite fait la même erreur que la presse en général, elle prête à Obama une nature et des intentions erronées. Obama est un américain riche, soucieux uniquement des intérêt de sa classe. Cette classe est trans-genre, sans couleur, sans religion, sans nationalité, uniquement préoccupée d’affaires.

                          • BANY 10 décembre 2008 01:29

                            Ces articles recueillis dans les journaux d’extrèmes droites ; qui critiquent l’arrivée d’OBAMA et donc sa couleur sont des choses à prendre au même degré d’imbécilité que leurs géniteurs. lorsque l’extrème droite manque de propositions fondamentales pour les problèmes des peuples en france par exemple je me demande qu’est ce qu’ils peuvent d’autres sinon que divertir le monde avec ce que l’on sait déjà. Que le président OBAMA soit noir ou métisse , réligieux ou pas , peu importe l’essentiel est que le sang qui coule dans ses veines n’a pas une autre couleur que rouge.
                             Le monde avance les extrémistes de droites s’enfoncent dans l’obscurantisme intellectuelle et Politique. Le racisme devient alors une tare à mon sens qu’il faille soigner par les psys. La liberté de dire des animosités sur des personnes devrait être sanctionner, je trouve, de sorte que’en france comme déjà cela se fait en angleterre que les propos de telles sortes conduisent leurs géniteurs en prison ; car tant que cette presse existera les idéologies racistes continuerons. Il est temps de sanctionner et c’est tout. Le monde est fait pour tout le monde et tout être, il n’y a pas un seul être qui est plus que l’autre.....nous sommes tous des humains. Bonne continuation à BARACK OBAMA L’élu du siecle car le monde entier t’accepte. MARC -STENDEL


                            • BANY 10 décembre 2008 01:41

                              Cette presse est nulle, sans autres formes d’analyses sur les préoccupations du monde et d’un peuple en pleine crise actuellement. Les gens ne sont pas dupes, OBAMA a une politique et des préoccupations qui flattent le monde, c’est un Américain ,sur ce, rien à démontrer. les articles de l’extreme droite n’a qu’à changer de fusild’épaule , en effet par ces propos le monde lucide comprend que c’est la fin de cette idéologie qui table sur les peurs et l’intrigue. "le chien aboi la caravane passe" cette presse devrait être sanctionner de manière que cesse cette façon de faire ou de voir et considéré l’être humain quelle qu’en soit sa couleur. Ne plus lire cette presse déjà c’est le commencement de bien agir

                               Qu’attendent les autorités pour frapper par des mesures cohersitives cette presse ?

                               MARC-STENDEL

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès