Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Bartolone, président du passé, président dépassé

Bartolone, président du passé, président dépassé

L’appel de 10 députés de droite et de gauche lancé le 19 juin et baptisé "abolissons nos privilèges" a suscité l’agacement de nombre de parlementaires. Pas en reste, le président de l’Assemblée a fait part de son courroux en déclarant selon le Monde " Je commence à en avoir ras-le-bol de ces députés qui se font une réputation sur le dos des autres !". Claude Bartolone, il est vrai, a de multiples raisons pour être hostile à la transparence.

A commencer par sa résidence principale, une villa évaluée au bas mot à 2 millions d’euros réalisée dans des conditions qui laissent dubitatif.

La villa de Claude Bartolone, c’est Daniel Schneidermann qui la décrit le mieux sur son site Arrêt Sur Images. 380 m2 une terrasse sublime, avec vue panoramique imprenable sur Paris. Le doute, c’est le JDD qui le soulève en rappelant que l'architecte qui l’a réalisé avait préalablement travaillé avec le conseil général de Seine Saint-Denis, que présidait jusqu'en septembre Claude Bartolone. L’homme de l’art a d’ailleurs été a été décoré de la légion d'honneur par M. Bartolone lui-même.

Que dire par ailleurs du fait que dans le contexte de pression fiscale actuelle, 70% des indemnités que perçoit le président de l'Assemblée ne sont à ce jour pas imposables ?

Ah, ce Barto comme on le surnomme au parti. Cet ancien porte flingue de Laurent Fabius, qu’il finira par trahir pour s’établir à son compte, s’étonne encore de sa réussite rapporte Le Figaro qui le dépeint comme "calculateur".

Mais Bartolone c’est aussi celui qui le 5 décembre 2012 déclarait ne pas croire "un seul instant" que le ministre du Budget Jérôme Cahuzac ait pu détenir un compte en Suisse, en dépit des affirmations de Mediapart.

Rebelotte le 10 février 2013. Bartolone se félicite alors des informations rapportées par le JDD, des "preuves" selon lui que le ministre du Budget Jérôme Cahuzac n'a pas eu de compte en Suisse depuis 2006. "Maintenant on a des preuves, la preuve que ce qu’avait dit (Jérôme) Cahuzac pendant toute la durée des accusations contre lui était vrai. Il n’a jamais eu de compte en Suisse", affirme la main sur le cœur Bartolone sur le plateau de Canal Plus avant de demander qu’on arrête de "déstabiliser" le ministre du Budget, "surtout quand il n’y a rien à lui reprocher".

Et puis quand la vérité finit enfin par éclater et que François Hollande impose à J. Cahuzac de démissionner, Claude Bartolone ne trouve rien de mieux que de saluer "la dignité de la décision" de l’ex ministre.

Renaud Dély dans Le Nouvel Observateur croque à merveille le personnage. Il y décrit un Bartolone chef du clan des députés qui aura réussi le tour de force de faire plier président de la république et de vider de leur substance ses engagements sur la transparence de la vie publique. Barto il est vrai n’avait vraiment pas apprécié les révélations d’Atlantico sur l’embauche de sa femme au sein de son propre cabinet à l’Assemblée.

Tout ça n’empêchera pas le député de Seine-Saint-Denis de nous faire depuis son perchoir la leçon sur la menace FN. Passons sur la myopie d'un PS qui se refuse à voir qu'il génère par ses pratiques une partie du succès du FN. Claude Bartolone incarne ce que beaucoup refusent d'admettre à savoir, la fracture générationnelle entre anciens et nouveaux élus.

Non pas que les vieux routiers n'aient que des défauts et soient justes bons à être voués aux Gémonies mais, parce qu'ils ont une approche politique aujourd'hui dépassée. Tant de leur relation à la démocratie, rarement participative, que dans leur conception du mandat conçu comme un total blanc-seing sur sa durée. Au titre de leur investissement personnel dans la politique, il est vrai souvent un métier de chien, de nombreux élus considèrent trop souvent qu'ils peuvent s'auto-octroyer des libertés ou des privilèges qu'ils estiment souvent de bonne foi comme "légitimes".

C'est, nouveau déni de réalité, ne pas sentir que nous ne sommes plus dans une période ordinaire et que nous sommes rentrés dans un temps qui appelle une refondation démocratique. A cet égard, plus qu'un chef de clan, Claude Bartolone apparaît comme le patron des dinosaures.


Moyenne des avis sur cet article :  4.61/5   (31 votes)




Réagissez à l'article

21 réactions à cet article    


  • subliminette subliminette 24 juin 2013 11:34

    Il est contre la transparence et contre l’abolition d’un tout petit but de ses énormes privilèges. Au moins le masque est tombé. On voit la valeur et la sincérité du personnage !

    On a toujours une bonne raison d’être contre quelque chose.

    Quelle est la bonne raison de Bartolone ?


    • luluberlu luluberlu 24 juin 2013 11:51

      Tous pourris, NON, Gavés oui, là est le problème, Nos élus sont trop loin de nos problèmes quotidiens et ne peuvent plus rien pour cet inconnaissable, ( pour eux ) que sont les factures non honorées, la crainte d’un demain de disette, plus de vacances, plus de loisirs payants, le monde se fermant par manque d’autonomie.....comment voulez vous bonnes gens que nos élus est le sens des valeurs. ?


      • heliogabale heliogabale 24 juin 2013 22:15

        Il me semble que la réponse à cette incurie est de n’autoriser qu’une seule réélection aux députés.

        Ensuite, en ce qui concerne les revenus des députés, il faudrait :

        - l’imposition de l’indemnité de fonction (1420 euros bruts par mois).

        - un meilleur contrôle de l’indemnité représentative des frais de mandat (5770 bruts par mois). Contrôle de chaque dépense effectuée avec cette indemnité (notes de frais ou carte bancaire sans possibilité de retrait), remboursement le cas échéant et les euros non dépensés à la fin du mois sont repris par les pouvoirs publics (au premier du mois, le solde est remis à zéro).

        - réviser leur régime de retraite (500 euros pour un mandat et 800 euros pour deux mandats et plus, c’est suffisant)

        - on devrait certainement remettre en cause les frais de mandat : est-ce le rôle du député d’employer et surtout de rémunérer ses collaborateurs ? Doit-on interdire cette fonction à certaines personnes (conjoint d’un député par exemple)

         


      • foufouille foufouille 24 juin 2013 11:58

        tous pourris car les autre connaissent les magouilles des pourris


        • Yohan Yohan 24 juin 2013 12:36

          Bartolone est représentatif des socialos « fais ce que je dis et pas ce que je fais », un mec avide de pouvoir et prêt à tout, les dents qui rayent le parquet, agressif en plus. Ségolène au perchoir, j’aurais préféré.


          • LE CHAT LE CHAT 24 juin 2013 13:37

            un apparatchik cumulard et vénal , un parmi tant d’autres au PS ....
            La gauche morale , celle que les français ne peuvent plus voir en peinture .....


            • Dzan 25 juin 2013 11:50

              Le Chat
              Les Guéant, Tapie, Woerth, Santini, Pasqua, non plus, et la liste n’est pas exhaustive.
              Ces gusses sont à mille lieues de comprendre comment on peut survivre avec un Smic.
              MLP ; la Marquise de Montretout est du même tonneau.


            • alain_àààé 24 juin 2013 15:21

              e barto se prend pour le président de la république et pour qui le peuple peu crevé mais j ai des amis qui travaillent dans des banques luxembourgeoise si il a un compte labas je le s aurait

              je voudrais aussi qu il demande la demission d un député d ile de France dont le fils vient de se faire arrété par les douanes avec 22 kg de canabis


              • Yohan Yohan 24 juin 2013 20:17

                C’est peut-être pour ça qu’ils voulaient s’empresser de légaliser ?


              • Yohan Yohan 24 juin 2013 20:18

                ceci dit, le père n’est pas responsable des conneries de son fils majeur. 


              • Fergus Fergus 24 juin 2013 17:52

                Bonjour, Henry.

                Excellent article sur un « baron » qui dégoûte chaque jour un peu plus les électeurs de son propre parti. en demande de moralisation de la vie publique.

                Le présenter, comme le font Yohan et Le Chat, comme un pur produit du PS est en revanche une vaste rigolade, l’UMP comptant dans ses rangs au moins autant de d’élus de ce genre.


                • Yohan Yohan 24 juin 2013 20:20

                  On est d’accord là dessus. Mais au moins la droite ne fait pas fond de commerce de sa pureté virginale smiley


                •  C BARRATIER C BARRATIER 24 juin 2013 19:38

                  Les élus ont accumulé les lois qui leur permettent la défiscalisation de leurs indemnités, qui leur permettent une retraite élevée au regard des années de cotisation (il faudrait généraliser cette possibilité pour tous les contribuables !). On les voit mal renoncer à leurs privilèges, il faudrait un contexte comme la fameuse nuit du 4 août de la période révolutionnaire.
                  Ils sont cyniques, voir en table des news :

                  Elus aux contribuables : Votre argent nous intéresse personnellement http://chessy2008.free.fr/news/news.php?id=223


                  • Yohan Yohan 24 juin 2013 20:26

                    Question pourquoi des mandats différents de quelques mois ou de quelques années seulement de nos élus leur donnent de facto le droit de cumuler plusieurs retraites, toutes supérieures au taux plein d’un smicard our chacune des missions (député, sénateur, membre de ceci ou de cela ? et j’en passe, sans parler de leur job de prof.

                    A ce compte, si j’avais ce privilège, je serais déjà à plus de 50000€ de retraite. 
                    Y’a quelque chose qui cloche dans ce cumul de retraites. Je note que Duflot qui est encore Ministre vient de faire valoir sa demande de retraite pour un poste précédent ????? On nage en pleine république bananière.

                  • Mr Dupont 24 juin 2013 20:06

                    Mr Bartolone de père sicilien a gardé de par ses origines le gout du clan

                    C’est le parrain des députés socialistes en mal de fortune

                    Du haut de son perchoir il distribue des prébendes à ceux qui lui sont fidèles

                    « Don Bartolone ; cette place au Trésor ; c’est pour mon fils , un bon socialiste 

                     - Qu’a-t-il fait pour moi ?

                    - Lui rien , du moins pas encore , mais moi j’ai voté pour votre perchoir

                    - Je le sais , tu es un fidèle , rassures ton fils, sa place il l’a  »

                    Parlons plus bas , il pourrait bien nous entendre


                    • fcpgismo fcpgismo 25 juin 2013 09:37

                      Bartolone la CASTE MAFIEUSE d’ une République Ploutocrate dans toute sa splendeur. François Chambon


                      • chmoll chmoll 25 juin 2013 11:02

                        la bande des 577 il ne représente qu’un gouffre financier ,ils sont complètement inutile
                        monter sa bobine pendant 5 ans faire la sieste, twitter,t’appelle ça un boulot toi
                        tas d’inutiles !!


                        • Fulcanelli 25 juin 2013 14:00

                          Mais qu’attendez-vous pour prendre leurs places.


                          Commencez par créer des listes citoyennes aux élections Municipales ou bien inscrivez-vous en masse dans la section du parti le plus en chance de gagner et prenez le pouvoir, ce sera de l’entrisme utile pour une fois.

                          Ne croyez pas que je me moque des citoyens, il y a des années déjà que je réfléchis à la question du retour démocratique et je ne vois vraiment pas d’autre solutions en l’état de lois actuelles.


                          •  C BARRATIER C BARRATIER 25 juin 2013 15:41

                            Je l’ai fait...j’ai été élu sur cette liste minoritaire...j’ai découvert immédiatement les candidats élus qui venaient pour obtenir des avantages pour eux ou leur chapelle. Pour rien d’autre. J’ai trouvé des alliés honnêtes, y compris dans la liste majoritaire. Dont deux adjoints.
                            Nous avons moralisé la commune, c’est sûr. Mais nous voilà dans trois recours administratifs dont les résultats sortiront avec la prochaine équipe.
                            Au bout du compte, j’ai dans la commune peu d’ennemis (deux peut être, deux élus à « profit personnel mis en échec », et je fais quelque peu autorité dans la population. Mon site internet « Retraités dans la République » a été un élément d’accès à l’info pour le public...pas seulement de ma commune.
                            La plus grande victoire est celle que soient publiés sur le site municipal le détail des débats du conseil municipal, c’est à dire le procès verbal de séance approuvé par le conseil suivant. Cela ne s’était jamais fait, les seules publications concernaient les décisions prises. Le Maire qui n’aime pas trop s’est comporté en démocrate. Ce fut ok finalement. Il faut savoir que dans très peu de communes il y a un procès verbal réputé obligatoire par la loi. Dans ces communes le public ne connait donc que le compte rendu, rédigé par le Maire et envoyé au préfet, affiché.
                            La citoyenneté y compris sans être élu serait d’exiger la transparence par un PV exhaustif.
                            Dans les rubriques Elus ou guide du forfait communal, chacun peut se faire une idée des entorses graves à la loi qui pullulent et répondent à la pente naturelle du profit personnel.


                          • Furtive Sentinelle Furtive Sentinelle 25 juin 2013 18:08

                            Le Barto est un pur parvenu et toute sa fortune, il l’a doit à ses électeurs et à son premier mentor Debarge un éléphant maire du Pré St Gervais. Il n’a quasiment jamais travaillé dans le privé et encore moins dans le public. Si une loi limitant le nombre de mandats et le non cumul avait été votée, nous n’en serions pas à entretenir de pareilles buses. Hélas, il n’est pas le seul.

                            Lui, socialiste !!! Laissez moi rire...Il fut un temps le rémora de Fabius ensuite il a rejoint l’écurie de la mère Aubry pour finir dans le bouzin de Flamby du Mou.

                            En tant que député, il n’a pas à ma connaissance déposé un seul projet de loi ayant un caractère pertinent et notable pour la Nation. Par contre, il a laissé les finances du 93 en quasi faillite. Affaire Dexia ... 


                            • Cropcircle 27 juin 2013 23:23

                              ce bartolone est un paltoquet haineux capable de trahir n’importe qui pour des prébendes...pour arriver au perchoir...ça a du être folklorique.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès