Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Bataille d’Hernani, foire d’empoigne : la République pourrait (...)

Bataille d’Hernani, foire d’empoigne : la République pourrait bien en mourir !

La France entre dans la débâcle !

La France entre aujourd’hui dans une grande débâcle qui pourrait la conduire à sa perte plus rapidement que nous avions pu le penser voici quelques mois encore.

Personnellement, j’ai toujours été favorable à l’ordre public, sans quoi bien entendu, la démocratie ne pourrait exister. Dès lors, je considère que tout changement doit se faire dans le rapprochement et la négociation. Cependant, l’entente n’est plus au rendez-vous, le peuple méprisé par le pouvoir en place bascule dans une protestation qui tôt ou tard aboutira à la révolte.

A l’origine, la République française a été conçue pour apporter un équilibre à la Nation, préserver les libertés, instaurer la laïcité et construire un système social où chaque citoyen devait avoir sa place. Incontestablement, ce défi a été gagné au fil du temps par tous ceux et celles qui, convaincus que la république était le seul régime à être en mesure d’apporter la paix et la sécurité au peuple, ont travaillé sans relâche à l’édification et au perfectionnement des institutions régissant le Pays des Droits de l’Homme.

L’exemple le plus proche de nous remonte à la Seconde Guerre Mondiale au moment où s’est mis en place le Conseil National de la Résistance (CNR).

On ne saura jamais assez apprécier le rôle de ce mouvement qui a eu l’audace et le courage, dans les pires moments de cette période troublée et chaotique, d’une part de faire face à l’ennemi impitoyable qu’était le nazisme, et d’autre part, de construire un immense projet politique et social pour la France le jour où elle serait libérée de l’occupant allemand.

Au passage, je profite de cet article pour rendre hommage une fois encore aux citoyens et citoyennes qui se sont battus pour nos libertés et pour notre avenir, très souvent au péril permanent de leur vie. Un grand hommage également à tous ceux et celles qui sont morts pour la Patrie, la plupart du temps sous les abominables tortures infligées par l’ennemi.

Au moment où trop de citoyens sans doute encore inconscients de la gravité des évènements, préfèrent ignorer le présent et encore plus le passé, des hommes et des femmes s’indignent fortement pour faire entendre la voix de la raison et de la lucidité. Ainsi, une très belle phrase anime encore aujourd’hui les cœurs et les esprits : « Résister c’est créer, créer c’est résister ».

Merci à Stéphane Hessel (auteur notamment de "Indignez-vous") pour ses convictions et ses engagements publics.

Merci également aux grands résistants, notamment Lucie Aubrac, Lise London, Raymond Aubrac, Henri Bartoli, Philippe Dechartre, Maurice Kriegel-Valrimont, Georges Seguy, Maurice Voutey.

Merci de même à des hommes ou des femmes moins connus certes, mais tout aussi efficaces, encore vivants à ce jour de cette formidable épopée : René Heitz, Charles Paperon, Pierre Passerieux, Pierre Moriau, Francine Bollet par exemple.

Merci pour leur enseignement humanitaire et républicain dont les jeunes générations ont le devoir de s’inspirer, s’ils souhaitent continuer l’œuvre de leurs ainés et surtout perpétuer les libertés et les valeurs démocratiques de la Nation.

Mais revenons à l’actualité brûlante qui occupe nos esprits sur le plan national comme à l’échelon international.

Voici quelques mois encore, les rumeurs d’une faillite nationale couraient et de ce fait, angoissaient parfois les populations. Il est vrai que cette perspective n’était pas bien rassurante, mais au fond, elle n’était pas si grave.

Aujourd’hui, la situation est différente. La France (comme d’ailleurs quelques autres pays de l’Europe) est au bord d’un gouffre géant. Tout d’abord, un gouffre politique qui démontre que la droite et la gauche sont aujourd’hui incapables de gérer les institutions de l’Etat. Ensuite, un gouffre économique constaté par le déclin indiscutable des entreprises françaises qui ferment ou se délocalisent. Enfin, un gouffre social établi par l’énorme fracture de la société où les pauvres deviennent toujours plus pauvres à l’inverse des riches qui eux, augmentent chaque jour leur fortune grâce à la complicité du pouvoir.

La France s’enfonce dans un désordre où la montée de Marine Le Pen entraîne les dérapages les plus spectaculaires au sein de l’UMP et du PS. La panique s’installe partout, et de ce fait, les dérives s’amplifient dans la classe politique. Chaque parti renvoie la responsabilité du succès du Front National à son adversaire, pendant que Madame Le Pen jubile de cette bagarre lamentable. Les petites phrases fusent et font scandale, en particulier quand elles touchent les problèmes de l’immigration. Tels les propos de Chantal Brunel qui ont suscité voici deux jours un véritable tollé à gauche comme à droite.

Pourquoi donc un simple sondage réalisé par Harris Interactive pour le compte d’un quotidien donne-t-il lieu à une sorte de "Bataille d’Hernani" politique ?

Aujourd’hui, pour contrer les deux fracassants sondages Harris Interactive, un sondage Ifop réalisé pour France-Soir démonte le score de Marine Le Pen qui n’est plus en tête au premier tour, mais seulement en troisième position derrière ses principaux adversaires.

Voilà donc un combat sans merci où chacun y va de son sondage, "arrangé" selon les souhaits du commanditaire, sans oublier l’intérêt financier se rattachant à ses enquêtes d’opinion pour les journaux qui en publient les résultats.

Ainsi, la foire d’empoigne est bien ouverte. Et elle va bien au-delà d’une simple rivalité politique entre majorité et opposition. Les grandes querelles se confirment au sein de l’UMP même. Côté partis de gauche, les polémiques enflent entre les socialistes et les autres formations de l’opposition comme mélenchonistes, partisans de Besancenot ou autres gauchistes radicaux. Et même dans le PS, rien ne va plus entre strauss-kahniens, aubristes, hollandiens, fabiusiens, et même hamonistes !

Alors, que deviennent les intérêts de la France dans ce carnaval politique ? Bien malin celui qui pourrait apporter des éléments positifs sur ce point. La France s’enlise chaque jour un peu plus sous le regard indifférent des politiques de droite comme de gauche qui ne recherchent nullement aucune solution sérieuse pour sortir le Pays du chaos.

Faut-il rappeler :

-0que le chômage ne fait que s’alourdir chaque jour, en particulier chez les jeunes ;

- que les délocalisations d’entreprises à l’étranger augmentent sans cesse depuis l’élection de Nicolas Sarkozy ;

- que notre pouvoir d’achat s’effrite au profit du grand capitalisme ;

- que tous nos acquis sociaux gagnés par la République, disparaissent les uns après les autres ;

- que l’injustice sociale croissante ne fait qu’aggraver les inégalités ;

- que l’année 2011 verra une fois encore le déficit commercial de la France se creuser inexorablement (5,89 milliards d’euros en janvier contre 5,60 milliards le mois précédent) ;

- que le pays est ruiné par la gestion irresponsable de nos gouvernants ;

- que les scandales politico-financiers sont légions au sein de l’Etat ;

- que la justice française fonctionne à deux vitesses, celle qui profite aux nantis exempts de tous jugements, et celle qui s’applique aux citoyens, intraitable avec le taux de tolérance zéro ;

- que la politique étrangère conduite par Sarkozy mène la France au désastre complet ;

- que le Chef de l’Etat est devenu un dictateur imposant ses décisions au Parlement qui n’a plus d’autre choix que d’entériner les actes présidentiels.

- que dans de pareilles conditions, la République disparaîtra un jour ou l’autre du paysage français laissant la place à une authentique oligarchie dirigée par le grand capitalisme mafieux.

Voulons-nous donc que la France ne soit plus la France, ce pays qui fut au cours des siècles l’un des plus prestigieux du Monde ?

Voulons-nous que la France soit supplantée dans l’avenir par la plupart des nations européennes qui, comme l’Allemagne aujourd’hui, construiront un jour une économie dominante capable de nous éliminer dans l’espace international ?

Voulons-nous abandonner la France et ses richesses aux conquérants étrangers ?

Voulons-nous que le Pays des Droits de l’Homme sombre dans l’oubli et la déchéance ?

Voulons-nous que vos enfants et vos petits enfants deviennent les esclaves d’un monde nouveau ?

Certes, non ! Alors, réagissons vite !

Ayons le courage de nous relever et de faire entendre nos voix auprès de tous ceux et celles qui nous gouvernent ou qui nous gouverneront dans les mois futurs.

Ayons l’honnêteté de dire OUI aux bonnes décisions, quel que soit leur fondement.

Mais ayons aussi la force de dire NON aux arbitrages nocifs et aux résolutions antidémocratiques.

Par le passé et dans toute sa grande Histoire, la France a été capable de protester, défier, affronter, s’insurger, combattre, faire front, résister, désobéir, se révolter parfois, mais aussi souffrir, tenir bon, survivre, vaincre, et enfin triompher.

C’est par une forte volonté et une puissante détermination que nous pourrons engager le processus de reconstruction de la Nation et de l’épanouissement de nos valeurs.

Pierre-Alain Reynaud

« Résister c’est créer, créer c’est résister ».


Moyenne des avis sur cet article :  4.68/5   (25 votes)




Réagissez à l'article

11 réactions à cet article    


  • nilasse nilasse 11 mars 2011 12:49

    un grand coup de torchon s’impose dans les milieux financiers et politiques. il est plus facile aujourd’hui de comprendre pourquoi un robespierre avait fait appliquer la terreur revolutionnaire. parce que franchement,tout ces parasites sans vision d’avenir qui,soit se gorgent d’argent sur la sueur du petit peuple ou soit dirige le pays en se foutant ouvertement de notre gueule et sont serviles avec les puissants et implacable avec nous, mériteraient d’être fusillés en place public.


    • slipenfer 11 mars 2011 13:19

      Ce coup là on pourra avec l’invention du formole garder les têtes en souvenir.
      Réserver d’avance votre trophée sur
      www :/matronchecoupé.com


      • dogon dogon 11 mars 2011 16:12

        D’accord avec votre coup de gueule, P.A.R
        Mais il faut aussi un programme pour mobiliser. Et ça, c’est beaucoup plus dur à élaborer et à expliquer. Sans ces deux étapes, on ne peut imaginer y faire adhérer une population qui ne rêve plus aujourd’hui que de fermer les yeux sur les problèmes qui ne la concerne pas directement et, surtout, individuellement.
        « On » a vomi sur l’Etat-Providence mais aujourd’hui « on » ne veut pas s’apercevoir qu’il a été la seule forme à permettre une certaine justice sociale et un développement économique concommitant, pour le bien de tous les acteurs de la société, du plus grand au plus petit.
        « Le poisson pourri par la tête » dit-on. Il n’y a qu’à regarder comment nous sommes dirigés et on verra toute la substentifique moëlle de ce dicton.


        • keiser keiser 11 mars 2011 17:32

          @ L’auteur !

          Impossible de dire mieux et je vous en remercie .

          Mais vous avez oublié Jean Moulin . smiley

          Quand un pays oublie les fondements sur lequel il a été établi ...


          • henri1947 11 mars 2011 20:47

            Sarkozy a été financé par les grandes entreprises capitalistes pour démolir les acquis du Conseil National de la Résistance : c’est a dire, retraite, sécurité sociale, liens social, service public etc... Il fait son job et nous en subissons les conséquences. C’est une vrai entreprise de démolition avec les principaux médias aphones car sous contrôle. Il faut en effet se révolter avant qu’il ne soit trop tard. ... Mais commençons donc par voter en grand nombre dès que l’occasion se présente. Défiler ensuite sera moins efficace.


            • suumcuique suumcuique 11 mars 2011 22:47

              « La Franc-maçonnerie n’est autre chose que la République à couvert, comme la République n’est autre chose que la Franc-maçonnerie à découvert ».F.-.Gadau, compte rendu du Couvent de 1894 cité par Paul Colin-Albancelli, Le pouvoir occulte de la France page 97


              • suumcuique suumcuique 11 mars 2011 22:49

                "Quel est le “grave secret” que Kadhafi menace de révéler sur Sarkozy et plus précisément sur le financement de sa campagne électorale en 2007 ?

                Depuis la déclaration de Kadhafi, la vraie vie et spécialement twitter s’ interroge.

                Les nounours ont déjà révélé que Sarkozy allait remplacer Carla Bruni par Adriana ex Karembeu mais ça ce n’est pas du financement, c’est plutôt des dépenses..

                Bon donc quel pourrait être ce secret de Kadhafi sur Sarkozy, secret si terrible que Sarkozy a pété un plomb en reconnaissant des opposants sans état et dont on ne sait rien, ni même ce qu’ ils contrôlent et à qui ils sont inféodés. Le patron du renseignement américain pense même qu’avec le temps Kadhafi gagnera l’affrontement )

                Pour en revenir au secret de Sarkozy, on peut penser que Kadhafi bluffe mais en réfléchissant, on pense aussi autre chose.

                Un secret ? Cela expliquerait pourquoi Sarkozy a reçu en si grandes pompes Kadhafi à Paris. On pensait pour l’instant qu’ il s’agissait juste d’amitié blingbling et peut-être de l’envie d’apprendre la bunga bunga comme Berlusconi .

                Pour gagner en 2007, Sarkozy a dépensé beaucoup d’ argent et depuis la loi sur le financement des partis politiques, c’est + dur qu’avant.

                Le premier cercle des donateurs de l’ UMP est certes très secret mais les hommes d’affaires qui en sont ne donnent rien sans rien.

                Claude Guéand connait très bien le patron des affaires secrètes de Kadhafi (il s’en est suffisamment vanté à l’époque de la “libération” des infirmières bulgares).

                Guaino est allé passé Noël en Libye.

                Sarkozy a été invité au Mexique par un milliardaire qui trempe dans le trafic de drogue.

                Et puis il y a les non dits de Karachi et de l’ attentat avenue Malesherbes … –> Pourquoi personne ne relie les attentats de Karachi , l’ attentat boulevard Malesherbes et Sarkozy ?

                Kadhafi est très informé sur les trafics de drogue. Son pays est une zone de transit pour l’héroïne et la cocaïne en provenance d’Afrique subsaharienne mais aussi pour le cannabis.

                Alors ? Une piste ?"http://www.newsnours.com/2011/03/grave-secret-de-kadhafi-sur-sarkozy-financement-par-la-drogue.html


                • ddacoudre ddacoudre 11 mars 2011 22:53

                  bonjour pierre

                  ce sondage à eu au moins le mérite de libérer les hypocrisies, car un des risques du futur est le fascisme

                  plus politiquement, tous les responsable savent qu’il n’y aura pas de reprise économique permettant le plein emploi et donc traiter socialement la délinquance et l’immigration, même cela doit aller en s’aggravant compte tenu de l’augmentation de la population des fractures diverses, sociales financières intellectuelles, et que les matière premières ne suffiront pas pour tous, et celles en remplacement ne sont qu’au stade embryonnaires ou expérimental. et durant tout ce temps nous continuerons par la publicité à aiguiser les désirs de tous,
                  nous avons là un beau cocktail explosif qui devrait nous conduire vers le fascisme ou une guerre. et faute de raison il faudra cela pour changer les choses, c’est triste. et quand l’on écoute nos hommes politiques ils sont tous sur le créneaux de la croissance, alors que c’est une nouvelle civilisation qui se dessine.

                  Un sondage et voila la sphère politique en émoi, certes ce n’est pas n’importe lequel puisqu’il s’agit de la levé du voile de l’hypocrisie.

                  Je suis un des rares, d’avoir déclaré depuis 1999 le glissement vers des comportements fascisant. Pour m’en être expliqué souvent, il ne faut y trouver pas chez moi une notion péjorative vexatoire envers qui que ce soit, mais bien le constat de la mise en application de caractéristiques du fascisme. Par exemple la recherche d’un chef charismatique, le replie identitaire, le nationalisme, la remise en cause du libre échange, le contrôle de l’opposition, le contrôle de la vie civile, le contrôle du parlementarisme, l’opposition au capitalisme, au socialisme, l’embrigadement des masses (manipulation).

                  Cet ensemble de critères s’apprécient difficilements, car il faut placer une limite entre la nécessaire  organisation de la liberté de chacun et le contrôle autocrate.

                  Pourtant les deux points qui sont essentiels pour y arriver sont : la désignation de boucs émissaires et la détermination d’un ennemi de l’intérieur.

                  Ce sont les deux éléments qui se nourricent des processus inégalitaires, et poussent les masses à se trouver des responsables à leurs maux, voie dans laquelle c’est spécialisé notre président depuis son élection. Sa stratégie et que quoi qui se passe il désigne des responsables pour apaiser les craintes ou satisfaire le besoin de « vengeance », de récrimination, de mesquinerie, de jalousie etc.

                  Etant dans l’incapacité de maitriser le développement des inégalités, leurs accroissements, que nous vérifions par ce que nous appelons les fractures, sociales, intellectuelles, communautaires, entretiennent par un phénomène d’inter réaction la recherche permanente de responsables jusqu’au point culminant de « catharsis » dans lequel nous sommes entrés.

                   

                  Je rappelle avoir écrit la défiance des français en 2010 dans  un article le capitalisme en question. http://www.agoravox.fr/ecrire/?exec=articles&id_article=68577.

                  Où n’en sommes-nous en 2011, guère mieux.

                   

                  69% des français se méfient des autres.

                  29% des français ont confiance en leur président,

                  31% en leur député européen

                  38% en leur député (parlement)

                  43% en leur conseil général

                  52% en leur maire.

                  Cela s’appelle un replie sur soi, car il faut attendre le niveau le plus étroit pour dépasser les 50%.

                   

                  83% des français pensent que les hommes politiques ne se préoccupent pas des gens comme eux.

                  57% pensent que la démocratie ne fonctionne pas bien

                  56% n’ont confiance ni dans la gauche ni dans la droite

                   

                  C’est pire pour les organisations sociales économiques

                  13% ont confiance dans les partis politiques 81% s’en méfient

                  20% ont confiance dans les banques 74% s’en méfient

                  22% ont confiance dans le G20 72% s’en méfient

                  27% ont confiance dans les médias 67% s’en méfient

                  29% ont confiance dans l’OMC 65% s’en méfient

                  33% ont confiance dans les syndicats 61% s’en méfient

                  37% ont confiance dans les grandes entreprises privés 57% s’en méfient

                  40% ont confiance dans l’Union Européenne 54% s’en méfient

                  43% ont confiance dans les grandes entreprises publiques 51% s’en méfient

                  64% ont confiance en leur police 30% s’en méfient

                  78% ont confiance dans les hôpitaux 16% s’en méfient.

                  Nous voyons dans ce champ d’opinions que c’est la peur et la crainte qui prédomine.

                   

                  27% des français sont pour l’ouverture au monde, 40% estime qu’aujourd’hui l’on doit s’en protéger, 32% ni l’un ni l’autre.

                   

                  96% sont pour la réforme du capitalisme

                  69% estiment que leurs enfants auront moins de chance de s’en sortir

                  29% estime qu’il y a plus de corruption, 64% autant mais l’on n’en parle plus, 6% moins.

                  74% ont de la méfiance envers la politique au sens générique.

                  59% estime qu’il y a trop d’immigré en France.

                   

                  Je vous laisse le soin d’apprécier les opinions qui renforcent la marche en avant vers le fascisme.

                   

                  J’aurais souhaité que l’information concernant cet état dramatique de perte de confiance des français, fasse plutôt la une que le dérisoire score du FN, car avec une telle situation le FN devrait être élu au premier tour.

                  Mais voila, cette étude d’opinions démontre qu’il est placé par les français au même rang que les autres, et qu’en définitive tout le débat autour de ce sondage n’est que du Buzz médiatique, ou de la stratégie politique, mais indique assurément une chose, c’est que le sondage dans son extrapolation par les correctifs est faux, sans pour autant évacuer le risque, à le répéter, qu’il fasse franchir à certains le pas qu’ils n’auraient pas fait. Ce fameux seuil invisible qui fait que les opinions basculent.

                   

                  Et pendant que nous dissertons du futile, car le glissement vers la fascisation aura lieu avec ou sans le FN, les prix du pétrole augmentent ; et de manière tout à fait indigne, mais caractéristique de ce gouvernement, Madame Lagarde désigne comme responsable de l’augmentation du prix de l’essence les pompistes, boucs émissaires tout désigné.

                  Et comment ne pas trouver normal que 67% des français se méfient des médias. Lien de l’enquête d’opinion. CEVIPOF / CNRS

                  Le blog de ddacoudre .over-blog.com.

                  cordialement

                  • kéké02360 12 mars 2011 09:50

                    << les rumeurs d’une faillite nationale couraient >>

                    la faillite est réelle même si elle n’est pas officiellement déclarée , elle est toujours , plus que jamais d’actualité !!

                    Quand à la faillite politique .................................................. nous allons en connaître bientôt le prix smiley


                    • mister dust mister dust 12 mars 2011 10:05

                      j’ai bien peur que notre addiction au confort ait balayée les belles idées du conseil national de la résistance...


                      • suumcuique suumcuique 12 mars 2011 17:29

                        Le monde, ou, plutôt, l’enfer dans lequel vivent les Français de souche attachés par-dessus tout à leur patrie est sorti tout droit de ces « belles idées du conseil national de la résistance... », qui, pour plus de la moitié, était composé de communistes.


                        La tartufferie suprème du chialeur contemporain droitdelhommiste est de feindre de ne pas se rendre compte que la France de 2011 est l’héritière de la France « libérée ».


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès