Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Bayrou et l’Alsace-Moselle. Modèle à suivre ?

Bayrou et l’Alsace-Moselle. Modèle à suivre ?

« Je ne toucherai pas au statut local de l’Alsace et de la Moselle » .

Voilà les 2,5 millions de bénéficiaires du Régime Local particulier rassurés. Ils n’en attendaient pas moins du candidat Bayrou auquel ils avaient accordé, en 2007, plus de 20% des voix.

La plupart des autres candidats suivront très vraisemblablement (sauf Mélenchon) et tiendront le même discours surtout en ce qui concerne le régime local de Sécurité Sociale.

Alsace/Moselle- Reste de la France : 90 à 70.

Il ne s’agit pas d’un résultat de basket mais des taux de remboursement des médicaments. Injustice dans notre République Une et Indivisible ? Non, conséquences de l’Histoire, répondent les défenseurs de cette spécificité, invoquant Clemenceau qui considérait que les trois départements avaient bien droit à des exceptions.

Contrairement à ce que pensent nos concitoyens, ces lois qui ont forgé ces différences, sont dues autant à la mère patrie qu’à l’annexion allemande de 1871 à 1918. D’un côté, durant cette période les lois françaises votées en France ne pouvaient concerner l’Alsace-Moselle absente, comme par exemple en 1905, la séparation de l’Eglise et de l’Etat, ce qui implique la conservation du statu quo ante, le Concordat de 1801.

De l’autre, les lois sociales allemandes appliquées au Reichsland Elsass/Lothringen (Alsace-Lorraine), bien en avance sur la France sur ce plan, ont été conservées comme des acquis intangibles. Le sujet mérite un approfondissement mais la démarche de François Bayrou à Strasbourg était plus ciblée.

La Caisse Régionale d’Assurance Maladie( CRAM) était le premier objectif : se faire expliquer par son directeur comment une telle institution pouvait dégager des excédents ( 23,5 millions d’euros en 2011) tout en remboursant mieux ses adhérents notamment 90%pour les médicaments. Pas de miracle mais un système qui associe la perception des ressources et une modération des dépenses. Il s’agit en quelque sorte d’une « complémentaire obligatoire », 1,6% en 2011 mais 1,5% seulement en 2012 prélevée sur les revenus quel qu’en soit le montant. La réduction du taux cette année est permise par les excédents et par l’obligation du respect du ticket modérateur qui doit rester à 10%. A cela il faut ajouter une gestion rigoureuse notamment la pertinence des placements. « Nous n’avons pas pris de risques, nous n’avons pas couru après les taux mais après la sécurité » dit le directeur M.Lorthiois et le candidat FB écoute très attentivement. Si on y ajoute que neuf chômeurs sur dix et un retraité sur trois n’ont pas à acquitter de cotisation, on peut se poser des questions. En effet un candidat à la magistrature suprême peut s’en inspirer.

Mais François Bayrou était également venu faire une « redécouverte » de ses troupes.

La joie de retrouver sa famille en voie de recomposition.

14% : le sondage était tombé le matin mais les invitations aux élus, anciens élus surtout et la direction régionale du Modem et à la presse étaient déjà faites. Pas question de la fameuse « Maison Commune du Centre », suggérée par Jean Arthuis, pour le moment sans doute.

Tout à sa joie, le candidat se lâche dans cette salle toute intimiste du centre de Strasbourg. Alors qu’il sait bien que dans l’assistance se trouvent de nombreux « lâcheurs » de juin 2007. Il les reconnaît ostensiblement mais, débonnaire, il les accueille « sans jamais forcer personne ». Mieux, il précise : « on se presse au portillon bien au-delà de ceux déjà connus ». Il ne citera pas de noms, du moins pas devant la presse. Aujourd’hui on apprend de nouveaux ralliements.

Visiblement, dans son élan, il fait montre d’une belle assurance. Il y croit  :« Quelque chose a changé dans le pays et ce n’est que le début. Les Français en ont marre de ces combats stériles entre UMP et PS et qui perdureraient si l’un des deux était élu. De rage, à un moment, ils renverseront la table ! »

S’il a raison, de quel côté tombera-t-elle ?

Le troisième homme de 2007 croit à son destin. Ses voix ne sont pas célestes mais bien réelles. C’est celle de Pierre Pflimlin. L’avant dernier président du conseil de la IV° République, ancien maire de Strasbourg, ancien président du Parlement Européen, nonagénaire lors du congrès de l’UDF de Bordeaux en 1999, déclarait solennellement à la tribune :« J’aurai connu dans ma longue vie trois événements majeurs dont je n’ai qu’à me réjouir : la réconciliation franco- allemande, la chute du mur de Berlin et .. » regardant dans les yeux François Bayrou alors président de l’UDF qui venait de prononcer un discours longuement applaudi « ..et la renaissance de la famille centriste ». Cette voix Bayrou n’a cessé de l’entendre et d’y voir une mission.

Il reste alors à faire circuler les formulaires de parrainage auprès des élus. Plus facile !

Antoine Spohr (article également paru sur Médiapart)


Moyenne des avis sur cet article :  4.06/5   (17 votes)




Réagissez à l'article

31 réactions à cet article    


  • Imhotep Imhotep 20 janvier 2012 10:23

    Il eut été intéressant d’approfondir le sujet concernant la démarche pragmatique de Bayrou pour la sécurité sociale. Il l’a déjà proposé pour l’enseignement, moins de tout dogme : regarder comment les 5 % des enseignants qui réussissent le mieux afin d’en généraliser, si possible le mode de fonctionnement.

    Cette réussite de cette caisse locale, tient sans doute aussi au comportement des affiliés. En tout cas Bayrou a fait remarquer qu’il y avait des disparités énormes entre les régions pour des résultats similaires avec parfois des différences de 30 %. En ayant cette même démarche on peut ainsi appliquer à ce qui a donné mauvais résultats la recette de ce qui a permis d’en obtenir de bons. 

    A ce propos j’ai trouvé l’intervention de Cécile Dufflot plutôt médiocre dans un débat avec Rochefort et Lelouche. D’abord elle s’est moquée en disant, mais oui , encore une commission et ensuite en déclarant mais où sont les économies ? Alors soit elle n’avait pas compris, soit c’était une attaque politicienne. Alors je vais lui expliquer si on applique les mêmes recettes dans les régions 30 % plus chères que celles plus efficaces pour les mêmes résultats alors on fait baisser localement le coût de 30 % et nationalement au prorata de ce que ce surcoût local entraîne. Tout le monde aura compris cela.
    Parfois il y en a assez de ces polémiques politiciennes. Que l’on débatte des idées et que Dufflot nous dise pourquoi cette idée de regarder, de comprendre puis d’appliquer est mauvaise et contraire aux intérêts des Français avec des arguments réfléchis et chiffrés si possibles. Sinon elle ne fait que reproduire (français) l’attitude des pires politicards qui soient.

    • Voltaire Voltaire 20 janvier 2012 11:52

      Je partage très largement cet avis. J’avais aussi trouvé l’exemple de Rochefort très intéressant, même si je peux comprendre que pour des journalistes ou le grand public, ce type de proposition est moins spéctaculaire et donc frappant que des annonces de révolution du système.
      Sur le financement de notre protection sociale, il est évident que le système actuel n’est pas soutenable, puisque nous empruntons (donc au détriment de nos enfants) pour payer notre protection actuelle. Or, comme l’auteur l’indique, le système en Alsace-Lorraine est à l’équilibre. Regarder les possibilités de transposition à l’échelon national relève du bon sens, et plus généralement, comme l’indique Bayrou, il existe de nombreuses expérimentations de bone gestion ou bonnes pratiques qui peuvent être transposées et contribuer ainsi à une meilleure gestion des finances publiques.
      Bayrou devra en identifier et chiffrer un certain nombre pour que cette méthode soit plus convaincante auprés de l’électorat et des media mais sur le procédé, cela me semble très positif.


    • Vipère Vipère 20 janvier 2012 14:34

      Cécile DUFLOT n’est pas médiocre, elle est nullissime !


      Ce matin sur RMC, interrogée par J.J. BOURDIN sur la cherté du pétrole et de l’essence, elle déclarait, ne pas agir sur la TIPP, (taxe flottante)

      Payez braves gens !

    • brieli67 21 janvier 2012 11:08

      yOOOOOOOOh An-------doine

      Que le secréterre plénipotentiaire et perpétuel de la Quetsche Pflimlenine
      revienne donc avec les poches pleines :

      http://www.youtube.com/watch?v=n-9q6rpO24k

      ah ! ce qu’il le Françwoéééééééééése se sent bien à côté du Robesssssssss Grossmann
      du castel de nott" Mélanie de Robertsau
      le lanceur de nains 

      et la jeune Fille d’Eugène Griesmar -gaulliste historique de Sélestat ...............

      MIT GEFANGEN
      MIT GEHANGEN

      traduction libre d’un a-spohr

      En quelque sorte « mit defangen, mit gehangen » ( pris et pendu de concert).

      nix for Ungoed !!


    • COVADONGA722 COVADONGA722 20 janvier 2012 11:07

      bonjour,
       « je ne toucherais pas ect....... »

      yep ce bon mr Bayrou fait de la politique au sens romain du terme il n’espere pas des électeurs mais des « clients » ..
      Asinus : ne varietur


      • Imhotep Imhotep 20 janvier 2012 12:23

        Erreur Bayrou parle aux électeurs comme à des citoyens dont il veut rendre la dignité, la responsabilité et qu’on leur parle avec plus de hauteur non de haut mais les rehausser eux. Il parle à notre intelligence et à notre cœur. l’UMP et le PS eux parlent à leurs clients effectivement.

        Bayrou est issu d’un milieu et modeste et cultivé. Il a vu comment l’élite parlait à son père considéré comme un bousuex. De ce fait il est beaucoup plus légitime, lui qui a repris la ferme de son père après son décès pour soulager sa mère qu’une certaine fille de son père, avocate de son métier, touchant les subsides d’une Europe qu’elle conchie, et qui est née avec une jardinière d’or en bouche.

      • brieli67 21 janvier 2012 11:12

        Franz ............ der kann’s

        y fout même des baffes

        très pédagogique Monsieur le Ministre !


      • Senatus populusque (Courouve) Senatus populusque (Courouve) 20 janvier 2012 11:41

        Il n’y a pas qu’en Alsace-Moselle que la laïcité ne s’applique pas, mais aussi en Guyane et à Mayotte, deux départements-régions d’outre-mer.


        • brieli67 21 janvier 2012 11:15

          décrets et lois sont bien autres !

          et tout ce beau monde se retrouve place Beauvau chez le successeur de Sarkösy
          parrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrra chuté, mais cependant ami


        • jeanclaude 20 janvier 2012 12:10

          Cà y est, la réaction sur la laïcité, on s’y attendait. On ne peut pas parler tranquillement d’une question tierce (ici l’assurance maladie) sans avoir la dérive que cette question des particularités dans les relations état-églises.


          • Georges Yang 20 janvier 2012 14:22

            L’Alsace-Lorraine n’a pas demandé d’être occupée, il est normal qu’elle garde ses privilèges, d’autant que ce système de sécu est loin d’être mauvais


            • Lutin Lutin 20 janvier 2012 14:24

              Habitant en Alsace et bénéficiant du régime particulier de cette région je tiens à apporter le commentaire suivant :

              Ce n’est pas la Sécurité Sociale qui est en excédent en Alsace-Moselle mais la partie concernée par les remboursements complémentaires.C’est à dire la fraction entre 70 et 90% pour les soins et visites aux médecins, l’exonération du forfait hospitalier, le remboursement à 90% de tous les médicaments et encore quelques avantages que je n’ai pas en tête

              Ce qui revient à dire que notre complémentaire obligatoire, dont le taux de cotisation sur le salaire brut est corrigé en fonction des résultats de ce système, est constamment en équilibre ou presque du fait de l’ajustement de ce taux et non le régime général

              http://www.regime-local.fr/

              Nous payons actuellement 1,5% de notre salaire brut pour arriver de 70 à 90% de remboursement, ce qui ne nous exonère pas de souscrire à une complémentaire santé, dont les tarifs tiennent (un peu) compte de notre avantage au départ.

              Donc c’est la complémentaire obligatoire Alsace-Moselle qui est en léger excédent et non la Sécurité Sociale


              • Richard Schneider Richard Schneider 20 janvier 2012 15:25

                C’est bien de remettre les pendules à l’heure ! Mais je doute que les admirateurs de Bayrou en tiennent compte., à moins qu’ils ne comprennent pas le mécanisme du statut local.

                En effet, habitant également l’Alsace, je précise que c’est la complémentaire qui est en excédent - c’est très souvent le cas - et non la Sécu.

              • Voltaire Voltaire 20 janvier 2012 16:27

                Merci pour cette précision importante (i serait d’ailleurs intéressant de connaitre les chiffres pour le régime général) ; mais cela n’enlève rien à l’intérêt du système, dans la mesure où, dans le reste de la France, un nombre croissant de personnes modestes ne peuvent plus se payer de mutuelle et donc ont tendance à ne plus avoir accès à certains soins.


              • Lutin Lutin 20 janvier 2012 16:57

                Bonjour Voltaire (ça ne me rajeunit pas d’écrire ça)

                Cette complémentaire obligatoire n’est pas gratuite, 30€ sur un salaire de 2000€ ou 21€ sur le SMIC.

                Elle ne peut pas remplacer une mutuelle. Les lunettes ne sont pas mieux remboursées : 90% au lieu de 70% sur les 3 euros de la monture ne payent même pas un café au distributeur. Pour les soins dentaires idem et je ne parle pas de ce qui plombe nos mutuelles, donc leurs tarifs, : les dépassements d’honoraires (qui feraient à eux seuls le sujet d’un débat interminable). Ils ne sont absolument pas pris en charge et c’est normal car notre régime local a été mis en place alors que cette arnaque légale n’existait pas (mine de rien j’ai placé mon point de vue sur la question)

                Donc nous sommes, comme tout un chacun, obligés de prendre une mutuelle qui tient très peu compte de l’avantage de départ que nous avons


              • Imhotep Imhotep 20 janvier 2012 17:23

                @ Schneider, si vous lisiez mon commentaire plus haut - et comme cela a été relevé plus bas, sur le site de Bayrou cette notion de complémentaire est clairement définie, donc très mauvaise pioche pour vous - Bayrou ne parle pas que de l’Alsace mais des régions de France où il y a des disparités. Des régions de France peut-être vous faut-il - si jamais les supporters de Bayrou ne savent pas comprendre les arcanes du social alsacien - réapprendre à simplement lire le français.


              • brieli67 21 janvier 2012 11:22

                Arouette et Impotant le divin du divan...

                suffit de demander rappels et tableaux

                ah etes bien les deux .......... comme Franz B
                de mêche avec le dinosaure Grossmann
                et la fluette et versatile Fapienne............ dite Quel ’Air ?


              • Vipère Vipère 20 janvier 2012 14:28

                Bonjour à tous


                La renaissance de la famille centriste !!! 

                tous les cinq ans, avant les élections ! 

                « une famille » dissoute aussitôt après l’échec de l’élu !



                • brieli67 21 janvier 2012 13:14

                  le Andoine se réveille toujours à poings

                  sacré Di Nallo !!

                  et pourtant c’est plus comme avant


                • Etoile66 20 janvier 2012 16:36

                  @ Richard Schneider qui écrit : "C’est bien de remettre les pendules à l’heure ! Mais je doute que les admirateurs de Bayrou en tiennent compte., à moins qu’ils ne comprennent pas le mécanisme du statut local.« 

                  je conseillerais juste d’aller lire sur le site de Bayrou ce qu’il dit exactement.

                   »... les cotisations un peu plus élevées en Alsace et en Moselle sont compensées par le caractère obligatoire de la mutuelle : "Ailleurs en France, vous prenez une complémentaire et cette complémentaire est très chère. Ici, cette cotisation est obligatoire, mais vient en déduction de ce que vous devez ensuite payer pour une complémentaire".

                  Pour plus d’info, voici l’original sur le site http://bayrou.fr/


                  • Richard Schneider Richard Schneider 20 janvier 2012 17:28

                    Etoile66 :

                    Je vous renvoie au commentaire du Lutin à Voltaire ci-dessus.
                    Je n’ai pas écrit que Bayrou ne disait que des c.... ies. Mais en ce qui concerne le régime local, le Béarnais est imprécis. C’est tout. En Alsace aussi, si vous n’avez pas de Mutelle (que vous payez autant que dans « la France de l’intérieur »), vous devez débourser « bonbon » quand vous passez chez le dentiste ou l’ophtalmo., par ex.
                    Amicalement,
                    RS

                  • brieli67 21 janvier 2012 10:26

                    dents zyeux et zoreilles........ et les vieilles peaux 
                    se traitent en Allemagne et pour le gros oeuvre : des instituts touristiques fleurissent encore plus à l’Est
                     

                    pélerinage à Boudha-peste - La Mec de la Tscharkösie
                    ( en France,y a même des confrères qui font le SAV)

                    ça fait un piou maffiosi si si !!


                  • onetwo onetwo 21 janvier 2012 00:47

                    Mélenchon ne compte pas remettre en cause le régime local de l’Alsace Lorraine.

                    Pour un "Professeur honoraire (secondaire, supérieur et Universités US), ancien journaliste et ancien attaché parlementaire." je vous trouve bien mal renseigné, même carrément dans la désinformation !

                    En plus c’est ne rien comprendre à Mélenchon. Le régime local est plus favorable que le régime général, dans l’esprit de Mélenchon, c’est le régime général qui doit changer pour se rapprocher du régime de l’Alsace Lorraine !

                    Mais bon, vous roulez pour Bayrou, un petit mensonge contre Mélenchon, c’est un péché véniel, rien de grave :D)

                    Au Front de Gauche nous sommes habitués aux attaques mensongères.

                    Par contre, Mélenchon mettra fin au concordat.


                    • Lutin Lutin 21 janvier 2012 10:03

                      Donc augmenter les cotisations de 1.5 % pour tout le monde..... vous êtes sûr que c’est ce que veut Mélanchon ?


                    • A. Spohr A. Spohr 22 janvier 2012 17:44

                      Eh bien il vous en dit des choses Mélenchon. L’information ne venait pas de voix célestes et vous le savez .

                      Ceci dit « rendre compte » n’est pas« rouler pour ». Si j’ai l’occasion d’interviewer M.Mélenchon, je lui poserai la question très clairement . J’ai pour ce tribun exceptionnel un respect et même une admiration extraordinaires, très sincèrement. C’est le retour d’une vraie « bête politique » que je crois sincère de surcroît. Je rendrais compte et ne voterai pas forcément pour lui.

                    • Blé 21 janvier 2012 08:13

                      J’habite en Moselle et je peux dire que ce serait formidable que ce système régional s’étende dans tout le pays. Quand on est malade, en arrêt maladie, de savoir que nous toucherons un salaire intégrale permet d’être moins inquiet des lendemains, le fait de pouvoir se reposer à temps (rester 8 jours à la maison) sans être pénalisé financièrement, limite les dégâts sur les organismes et à long terme réduit les frais de santé.

                      Un autre aspect intéressant, il n’y a pas d’abus ou de tire au flan comme le suppose notre « Petit ».Les gens bien soignés sont plus rentables et productifs que des gens usés et fatigués. Tant que le chômage sera aussi élevé en France, le MEDEF disposera d’une ressource humaine qui le dispense d’assumer ses responsabilités faces à la santé public.


                      • kalagan75 21 janvier 2012 09:09

                        comparer l’alsace au reste de la France n’a pas de sens : c’est une région dynamique portée par sa proximité avec l’allemagne et la suisse avec une véritable « mentalité entreprenariale » .
                        Pour comparer la richesse de la région, il suffit de comparer la cylindrée moyenne des véhicules circulant en Alsace et celle des régions limitrophes que sont la lorraine et la franche-comté ...


                        • brieli67 21 janvier 2012 10:35

                          on sait bien que les moineaux et autres titis survolent depuis toujours le plateau lorrain le ventre à l’air sur le dos pour rejoindre et dépasser la ligne bleue des Vosges.

                          On se souvient que Notre Fion a rejoint en hélico le cortège inaugural du TGV au sommet de la pente qui descend vers la mare à grenouilles.


                        • Jean Umber 21 janvier 2012 09:17

                          Que Mélenchon mette fin au concordat, cela est à mon avis une bonne chose pour la foi chrétienne. Napoléon l’avait instauré pour assurer sa mainmise sur les catholiques français et éviter qu’ils ne remettent en cause la domination de la bourgeoisie.

                          Les statistiques indiquent que la Moselle est le département où le sentiment d’appartenir au catholicisme est le plus fort (81% de la population, sondage IFOP 2007).
                          Cependant la foi y est-elle plus vivante qu’ailleurs ou est-ce un catholicisme sociologique ?
                          Réfléchissons aux chiffres suivants :
                          Moselle (1 Mo d’habitants) : 150 jeunes aux JMJ
                          Meurthe et Moselle (750000 hab) : 300 jeunes aux JMJ

                          D’autre part l« enseignement religieux » officiel en collège et lycée n’est plus qu’un enseignement, alors que dans le reste de la France, les aumôneries peuvent sans problème aborder la vie chrétienne.

                          Le problème de la suppression du concordat ne concernera pas la vivacité de la foi, mais la vie des prêtres qui risque d’autant plus d’être difficile que le denier du culte n’existe pas en Alsace-Moselle, ou si peu.


                          • brieli67 21 janvier 2012 12:52

                            oui mais il y a des grands sponsors :

                            les Muller Simonis par exemple
                            les Liberman - Lippmann- Cerf Ratisbonne
                            les Pourtalès et les Renaud de Bussière

                            les cisterciennes d’Ergersheim sont blotties au Baumgarten
                            le couvent des Trappistines adjugé et vendu !!

                            20 ans déjà le vol 148
                            figurez vous que le Mt St Odile aété vendu comme bien national ( à des négociants juifs)
                            et que l’év^ché de Strasbourg a racheté ce haut-lieu mystique par souscription de ses ouailles qu’en 1853.

                            La Brasserie Lipp
                            encore de l’urban story- telling
                            http://www.paris-bistro.com/culture/histoire/histoire_lipp1.html

                            messageries nationales et impériales :
                            http://storage.canalblog.com/86/49/620535/49714006.pdf

                            Les maîtres de relais de la Poste et le réseau des « Maison Rouge » la concession dans l’Est
                            est revenue à Cerf Beer dont le fils Lippmann .... Lippmann est devenu le patronyme de cette branche.
                            associé le demi-frère et beau frère Auguste Ratisbonne
                            Il acheta, en 1819, la ligne de maître de la poste aux chevaux et exploitait la double ligne Strasbourg-Paris. Il fit encore l’acquisition des écuries de l’Hôtel de Lückner et devint entrepreneur de voitures publiques.

                            Le Café Lipp c’est le « reposoir » des Postillons de la société Cerf Lippmann Ratisbonne
                            http://judaisme.sdv.fr/histoire/villes/strasbrg/metiers/metiers.htm

                            Cest un Léo Lipp/mann
                            héritier de cette batisse a ouvert la Brasserie aux Bords du Rhin en 1880


                          • lige4935 lige4935 24 janvier 2012 20:17

                            En grande partie d’accord avec Lutin ;pour avoir vécu 17 ans en moselle je confirme ses dires .Pour autant il ne faudrait pas non plus oublier les 110 milliuards de francs que l’état freançais a verser sous l’ère de l’ineffable Raymod barre pour « sauver » la sidérurgie française (en fait un bonus pour De Wendel) ni les 2 jours fériés suuplémentaires accordés en Alsace Moselle.Ceci étant (moins les subsides versés au clergé du coin) il ne faudrait pas aller contre se résultat mais plutôt s’en inspirer.A ce compte là il faudrait analyser toutes les caisses régionales et je gage qu’il y aurait de grosses surprises.il ya du soleil (soit disant la météo des chaines télé) sur le Sud et du brouillard ailleurs (sauf sur Paris bien sur).bref li ya des gens qui turbinent et d’autres qui lambinent

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès