Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Bayrou fait-il le jeu de Le Pen ?

Bayrou fait-il le jeu de Le Pen ?

François Bayrou, invité avec J.-M. Le Pen sur France 2 dans « A vous de juger » fait-il le jeu du FN ?

Balayons cet argument, je l’entends et l’entendrai encore, ma réponse est pour moi évidente, le jeu du PS et de l’UMP est de maintenir le clivage gauche-droite et d’utiliser le vote FN pour mobiliser sur le vote utile.

Pourtant, vous insistez, alors voyons, ayons un peu de mémoire, l’UMP, ultra majoritaire avec 30% de voix alors que le FN est à l’ultra zéro à l’Assemblée avec 15 à 17% des voix, a décidé de chasser sur les terres du FN sans s’allier, a décidé de faire une politique seule alors que la faute majeure fut de croire que la France, son blanc-seing à l’UMP via Chirac avait donné.

Bayrou l’a tout de suite compris ; en refusant de rejoindre l’UMP, il s’est engagé dans la voix de la résistance au système, il s’est engagé dans la rupture, rupture institutionnelle avec la Ve qui nous a bien servi mais qui est profondément modifiée avec le quinquennat.

Rupture en étant face à Le Pen ce soir sur France 2, et il entame durement, François, en faisant la morale à Le Pen, en l’arrêtant net et en mettant Le Pen et Dieudonné sur le même pied de l’antisémitisme.
Le Pen contre-attaque sur le nombre de votants émigrés qui voteront pour lui et en comparant Bayrou au Chevènement de 2002.
Bayrou repasse à l’offensive sur les harkis en rendant Le Pen responsable de la confusion entre harkis et immigrés.
Attaque à nouveau de Bayrou, qui a visualisé les vidéos des blogs sur Le Pen et remet ce dernier face à la contradiction de ses paroles qui mélangent le religieux et la nationalité en disant que le voile permet d’identifier le nombre d’étrangers en France.
Plus forts que nos traditions, les droits de l’homme, rappel du 1er article, les hommes naissent égaux en droits, dont celui de la pratique religieuse. Le Pen tente une sortie sur les sectes mais Bayrou élève bien le débat et empêche Le Pen de dériver.

Immigration. Le thème principal des présidentielles pour Le Pen qui ressort l’équation "4 millions d’immigrés = 4 millions d’emplois".
Bayrou à ce sujet répond que les immigrés dont parle Le Pen sont des actifs français et, surtout, qu’ils ne repartiront pas ! Bayrou précise que 25% des Français ont un parent étranger.

Attaque frontale de Le Pen sur le soutien de Bayrou au Pays basque et donc sur le soutien supposé et indirect de Bayrou aux terroristes. Bayrou réplique que quand ces mouvements et les gouvernements qui s’opposent s’aperçoivent qu’ils sont dans l’impasse, il faut entretenir le dialogue plutôt que maintenir le feu de la haine (ce qui fut fait en France avec l’OAS et le FLN).

Chassent-ils sur les mêmes terres ?
Bayrou répond que certains se sentent exclus de l’échiquier politique, cela nécessite de changer les institutions et d’empêcher la décomposition morale du pays dont Le Pen est un acteur (en servant l’UMP et le PS).
François Bayrou montre sa probité, ce qui empêche Le Pen de mettre l’UDF dans les affaires.

La grosse différence repose sur l’Europe, à laquelle il manque la capacité politique. Bayrou martèle qu’aucun des problèmes ne peut être résolu en dehors de l’Europe.

Bayrou faiblit un peu, mais Le Pen n’a rien à dire. Pour François Bayrou et il a raison ( nulle proportionnelle en vue dans le programme de l’UMP ni dans celui du PS - ndlr) c’est l’objectif n°1 et l’histoire politique récente lui donne raison.

Interlude sur Ségo et Sarko évidemment ça fait vendre...

Réaction d’Arnaud Montebourg sur la présence éventuelle de Le Pen, et sommes-nous capables de nous parler (point d’accord avec Bayrou) ; il fait la promo de la révolution douce de Ségo, Le Pen étant hors de la démocratie.

Devedjian partage aussi quelque chose avec Bayrou, l’analyse de la dérive monarchique (pas mal pour unfidèle de Chirac). Question à Bayrou : est-ce à cause de la puissance des partis et du rôle du président ?
Bayrou répond que ce n’est pas parce que les présidents sont élus au suffrage universel qu’il faut bidouiller des postes pour les copains. Au contraire, il faut être exemplaire.

Attention. Le Pen réagit et dit  : comment voulez vous croire les partis qui ne vous écoutent pas et qui adoptent des postures, car ce ne sont pas des ruptures ?

Le Pen propose la méthode de la république référendaire (il déplore que l’Assemblée ne représente rien, puisqu’il n’a aucun élu malgré cinq millions de voix).

Montebourg contre-attaque, Le Pen propose la retraite à soixante-dix ans (et boum) la suppression de l’impôt sur le revenu (merci pour les pauvres) et prend les étrangers comme boucs émissaires.

Reconstruire le rapport de confiance qui est rompu par les politiques, car les processus ne sont pas démocratiques, et parce que l’économie a pris le dessus (c’est Montebourg aïe ! il y a mélange). Et Le Pen, qu’a-t-il fait ? Rien...
Le Pen a dit quelque chose ?

Devedjian et le parti "populaire" : la révolution pour désigner le candidat ; au sein d’un parti on vote (c’est révolutionnaire et nous sommes en 2006 !).
Mettons-nous d’accord, propose Devedjian, pour une réforme. Les UDF sont-ils les mêmes que ceux de l’UMP ? Bayrou déclare qu’il y aura un candidat UDF dans chaque circonscription, et dit qu’enfermer la politique dans un unique rapport gauche-droite alors que Le Pen a amputé les voix de la droite et que le même phénomène d’érosion s’est produit à l’extrême gauche, cela ne permettra pas de réformer la France.

Montebourg dit que Bayrou n’est pas clair, les problèmes selon lui sont des problèmes de positionnement (politique/économique) et Bayrou réplique, ce qu’il veut, c’est que le PS et l’UMP ne se partagent plus les pouvoirs.

Maintenant une auditrice âgéd de quarante-quatre ans, du Val d’Oise, licenciée depuis cinq ans. Pas de travail pendant cinq ans, sentiment de ne plus avoir de droit à rien parce que femme et de plus de quarante ans, création d’une société sans trésorerie. Quid des problèmes des Français ? (ça fait mal). Les problèmes (manger, éduquer les enfants, l’école qui mène au chômage, etc., bon, là évidemment, ras-le-bol de cette femme : que savez-vous du quotidien des Français ?

Montebourg répond aux problèmes (le pouvoir d’achat, et attaque contre le grand capitalisme financier).

La dame répond : problème de l’intérêt du travail, insécurité de la hausse des charges.

Eh oui, et là c’est dur, le décalage, parce que, allez expliquer que les solutions passent par la macro-économie et non plus par la micro-économie...
Et Le Pen attaque la Chine, qui nous fait perdre les emplois (je croyais que c’étaient les Arabes) mais il faut l’homme du peuple fort bien.

Bayrou très très fort dans la séduction et le charisme, quand il dit : vous devez avoir des gens qui vous représentent vraiment, "vous avez l’obligation d’être représenté par celui que vous choississez".

Ah ! Un nouvel intervenant : "Comment voulez-vous que je vous croie (PS, UMP) avant vous faisiez des conneries et maintenant vous auriez des solutions" !

Montebourg réplique sur le système social, et revient sur l’évolution du financement de la Sécu (entente avec Bayrou, de mémoire).
La solution pour toutes les PME et le travail.
Et Bayrou encore fort (bonne compétition avec Montebourg), qui questionne avant de répondre.

Un nouvel ouvrier explique son désarroi, pas de négociations face aux délocalisations.

Bayrou répond qu’il ne peut répondre en trente secondes ni en trente minutes. Il explique aussi qu’il existe des secteurs industriels qui sont dynamiques et qui ne fonctionnent que parce qu’ils exportent...

Tous les hommes présents le disent, ils parlent de leur misère, et ne voient qu’une solution : l’emploi. Ils voient que c’est le capitalisme (financier) qui pose problème.

Bayrou fait-il le jeu de Le Pen ? Définitivement non, la situation structurelle de l’économie et de la politique française fertilisent le vote Le Pen.
Bayrou doit étoffer son discours sur l’économie pour faire la différence, quelle politique industrielle, quelle vision du capitalisme demain, comment réguler le commerce international, et s’il apporte des réponses à ces questions en illustrant les effets concrets qu’il en attend, alors il peut être élu.


Moyenne des avis sur cet article :  4.09/5   (339 votes)




Réagissez à l'article

228 réactions à cet article    


  • LE CHAT (---.---.75.49) 17 novembre 2006 10:53

    les deux ont quand même un terrain d’entente , le retour au scrutin proportionnel que l’escroc qui trône actuellement a fait supprimer dès son accession pour étouffer tout voix dissonante à l’assemblée


    • angelo (---.---.14.246) 17 novembre 2006 10:57

      Un petit raté de Bayrou, à propos de la paix des braves avec les terroristes de l’E.T.A et l’amnistie de 1968 pour les anciens de l’O.A.S ,un des députés du F.N de 1986 et fondateur du mouvement (de mémoire) fut Pierre Sergent, condamné pour ses actions clandestines au sein de l’O.A.S !!!


      • FrédéricLN (---.---.54.169) 17 novembre 2006 13:47

        C’est précisément ce qu’a rappelé F. Bayrou : les anciens OAS sont nombreux au sein du FN, il est donc étonnant que celui-ci s’indigne d’éventuelles négociations de paix avec un mouvement terroriste.


      • Bernard Dugué Bernard Dugué 17 novembre 2006 11:13

        C’est étrange comme on peut avoir des visions différentes. J’ai trouvé Bayrou complètement ramassé, hésitant, balloté de part et d’autres


        • Bulgroz 17 novembre 2006 14:35

          J’ai eu la même vision que vous, Bernard Dugué, et cela m’a même étonné car j’ai un à priori positif à son égard. Il m’a insuporté dans ses certitudes absolues renforcées par une logorrhée extrêmement pénible.

          Je suis par ailleurs étonné des scores de repliements des posts des uns et des autres. Qui cela peut il être et quel est le logiciel qui permet cela ?


        • nietzsche (---.---.65.186) 17 novembre 2006 16:54

          Je viens de voir l’émission rediffusé, et je suis daccord avec vous, F. Bayrou a eu du répondent mais avec une sorte de tremblement,ésitent,cherchent les répliques et contre attaque,et ce là, malgé les bonnes critique tout de meme.


        • Don JakchiraK (---.---.228.76) 17 novembre 2006 17:09

          JMLP est certainement le politique français champion de la joute oratoire, un « tueur » que beaucoup redoutent.

          C’est vrai, FB n’etait pas aussi à l’aise, mais ne s’est jamais démonté.


        • Bernard Dugué Bernard Dugué 17 novembre 2006 19:04

          Je remets le lien vers mon article, en attente de publication sur Agoravox. Je ne suis pas tendre avec Bayrou.

          http://www.u-blog.net/Fulcanelli/note/1045#repondre

          Quant à ceux qui font disparaître mes commentaires en les sanctionnant, je pense que ce n’est pas très malin


        • Demian West (---.---.224.63) 17 novembre 2006 11:24

          Bonjour,

          Que Yann me pardonne de squatter son fil, pour y glisser une communication concernant le vote des commentaires et les débats qui s’ensuivirent.

          A Toutes et à Tous,

          Ces jours-ci, il a été démontré le plus aisément, et par des soins qu’il ne nous revient pas d’expliquer, que ce système de vote des commentaires est un dispositif qui se laisse détourner sans aucune difficulté.

          En conséquence, il ne saurait représenter un avis fiable.

          Il faudrait donc l’abandonner, avant que le lectorat averti s’en fatigue, jusqu’à quitter la place.

          Je souhaite aussi, que les quelques rédacteurs hostiles à mon action, se modèrent un peu dans leurs propos au sein du « Club des Rédacteurs », car ils y expriment trop d’eux-mêmes et jamais de moi-même.

          En tous les cas, je ne vois aucune concertation d’ensemble. Et mon exclusion de la rédaction signifie seulement la mécompréhension des décideurs qui méjugent mon action et mon expression.

          Demian West


          • B ulgroz 17 novembre 2006 12:10

            Bel exploit de Yann que d’avoir si bien retranscrit cette émission dans des délais si courts.

            Il est vrai que la lenteur du pénible phrasé de Bayrou donne tout le temps de prendre des notes.

            Le discours de Bayrou est vraiment pénible, manifestement, il s’écoute penser, il monopolise les débats et in fine, on ne sait pas ce qu’il a à raconter.


          • Marsupilami (---.---.223.69) 17 novembre 2006 12:16

            @ Bulgroz

            J’ai pas la télé donc j’ai pas vu ce débat, mais ne pas oublier que Bayrou est un bègue qui se contrôle...


          • Bulgroz 17 novembre 2006 14:21

            Marsu,

            Ca replie sec sur ce fil, étant donné que tu es toi même un bayrouiste convaincu, ce n’est pas toi qui manipules les scores.

            -16 pour moi, -26 pour toi, je me demande qui cela peut il être et quel est ce logiciel qui permet ces manips ?


          • nietzsche (---.---.65.186) 17 novembre 2006 17:03

            salut damian west, je te lis dés que je te trouve,car tu est un etre intérésent ;

            Sache que ton combat est mien, toi et fal et aussi aicha je vous trouve trés intéréssent,radier de tel rédacteur,me laisse a penssé du peu de crédibilité de ces censseur rétrograde a toutes avancer dit démocratique soit elle !!!

            a bientot,tres cher,cordialement

            nietzsche.

            ps : fait pas attention au faute de francais !


          • Bill Bill 17 novembre 2006 11:29

            OG, je suis d’accord avec vous bien que je n’ai pas vu le débat ! Ce sont les deux présidentiables les plus intéressants ! cependant Bayrou sera handicapé par l’Euroland ! Comment voulez vous faire croire aux gens quoi que se soit lorsque les entreprises se sauvent dans le tiers-monde et que l’état n’y peut rien ? Les gens commencent à se dire qu’ils vont tout perdre en terme d’avantage ! Il faut d’urgence réinventer cette Europe sur un autre modèle. Le ras le bol grandissant ne se contentera pas cette fois-ci de gentilles petites promesses, j’en ai bien peur !


            • LE CHAT (---.---.75.49) 17 novembre 2006 11:57

              Bonjour bill , d’accord avec toi pour dire que ce sont les 2 plus interessants , ça serait pas mal de les retrouver au 2eme tour, rien que pour faire chier les sondeurs politiquement corrects .


            • Neos 17 novembre 2006 11:43

              « Bayrou doit étoffer son discours sur l’économie pour faire la différence, quelle politique industrielle, quelle vision du capitalisme demain, comment réguler le commerce international, et s’il apporte des réponses à ces questions en illustrant les effets concrets qu’il en attend, alors il peut être élu »

              Vous avez probablement mis le doigt sur l’un des éléments clés de cette campagne : celui qui réussira à convaincre et rassurer sur cette question ... ne sera pas loin (..)


              • Stef (---.---.106.203) 17 novembre 2006 11:53

                Le débat est devenu intéresant au moment ou des « vrais » gens se sont exprimés et à donc montrer l’incapacité des 4 psuedos représentant ou prétendant au pouvoir de comprendre la détresse du peuple sous pression, qui ne voit pas d’avenir dans cette politique « mondialiste, europeiste ». et qui laisse le peuple sur le « trotoir ».

                Y a qu’un gagnant, Le Pen !! et Bayrou a montré sa faiblesse dans la lenteur de ses propos. Le peuple n’attend pas d’un prétendant de nous faire une leçon de démocratie et veut savoir comment on va pouvoir se loger, se nourrir et donner de l’avenir à nos enfants....(et je ne parle même pas des 2 lieutenants envoyé à la rescousse de leur partie, et qui ne veulent que de la continuité, c’est pas avec des « y a qu’à... » qu’on va remplir la gamelle !!!

                Je pense qu’ils n’ont toujours pas compris le NON de Mai 2005.... ASSEZ !!!!


                • ropib (---.---.27.229) 17 novembre 2006 12:10

                  Si si... on a besoin de leçon de démocratie. Sinon l’alternative c’est effectivement Le Pen. D’autant plus que justement avec la démocratie on comprendrait mieux pourquoi il faudrait baisser notre niveau de vie pour laisser les autres vivre par exemple ou comment on peut envisager un progrès et au moins pas de retour en arrière (par exemple sur les retraites).

                  Il faut bien comprendre que la démocratie n’est pas une solution de gentillesse, il s’agit d’un outil efficace de gouvernance... faut être peu pragmatique.


                • Myrte 17 novembre 2006 15:17

                  Bonjour Stef, votre commentaire n’est pas supprimé, il est replié parce que les lecteurs qui se sont exprimés on cliqué sur « non », il ne leur apparaissait pas constructif. je trouve ça bizarre, votre réaction apporte une analyse, que je partage d’ailleurs en grande partie : Bayrou, je ne l’ai pas trouvé bon du tout hier soir !


                • Stef (---.---.106.203) 17 novembre 2006 15:53

                  Merci pour votre soutien, mais lors d’ou vient cette charge de vote négatif ?


                • DEALBATA (---.---.166.140) 17 novembre 2006 11:57

                  Mouais, BAILLEroud n’est jamais clair, on dirait qu’il n’a pas de projet, pas d’idéologie. Il contient ce que les autres ne peuvent où ne veulent pas contenir. J’avoue que Le Pen, même avec ses 78 balais, est quand même savoureux et vif même si par moment je l’ai trouvé plus faible que d’habitude. Malgré son cheval de bataille de l’émigration, c’était pour moi celui qui avait le plus de hauteur, celle qu’on est en droit d’attendre d’un homme politique.


                  • Wells 17 novembre 2006 12:07

                    Débat très intéressant, et cerise sur le gâteau : en direct ! A partir de la on peut enfin faire taire la langue de bois. Ce qui fut fait, du moins tant que les gros .... de gauche et de droite n’arrive. Bayrou vs Le Pen, enfin un débat, un vrai. Je trouve que l’auteur sous estime un peu la porté de Le Pen, pour ma part et bien que futur votant pour bayrou j’ai trouver plusieurs de ses arguments convaincants (et si ils m’ont convaincu moi ils en convaincront bien d’autre)

                    1) Parlant de l’Europe : 25 faibles ensemble n’ont jamais fait un fort. Sa semble évident, du moins sur le point de vue économique. Pour imager ma vision des choses (et celle de Le Pen apparemment) je dirais ceci : c’est un peu comme si vous avez 100€ pour manger à macdo. Seul, vous allez vous gaver. Vous décider donc d’inviter deux potes, vous manger chacun pour 33€, largement de quoi vous satisfaire. Mais si vous invitez 20 potes, vous vous retrouver à manger à 5€, et tout le monde doit se priver. Est ce vraiment sa la solidarité ? Bref, j’arrête ici pour ne pas entamer un débat pro/contre l’Europe. Ma démonstration est juste la pour illustré le fait que beaucoup de Français peuvent être sensibles à ce genre d’argument et donc à Le Pen.

                    2) Concernant son thème préféré, l’immigration. Le Pen dit à un moment pour répondre à la journaliste qu’être français ca se résume pas a brandir une carte en plastique ou il y a marqué « France » dessus. Et encore heureux ! Etre français comme il l’a si justement dit c’est avant tout le sentir dans ses tripes, dans ses convictions et dans sa culture. Le voile ou pire la burka talibane qui arrive en France d’après certains articles d’agoravox, n’est résolument pas de cultures françaises. Certains me diront que l’ont s’enrichit en intégrant d’autre culture. Je ne vois pas ce qu’il y a d’enrichissant à intégrer le voile islamique. C’est moche c’est tout.

                    Donc quand Le Pen dit « le voile sert à compter le nombre d’étranger en France », même si ca choque au premier abord, ce n’est dans le fond pas totalement faux.

                    On peu être d’accord ou pas avec ce que je viens de dire. Mais une fois de plus la n’est pas le débat.

                    Ce que j’essaye de démontrer, c’est que non, Le Pen hier soir n’a pas été ridicule comme le sous entend l’auteur, loin de la. Il a tenu (dans l’ensemble) des propos à peu prés politiquement correct et il faudra compter avec lui au premier tour.


                    • (---.---.248.20) 17 novembre 2006 14:15

                       smiley

                      Votre exemple des 20 potes qui vont au McDO est vraiment navrant.

                      Qui plus est, il est erroné sur le fond : la construction européenne ne consiste pas à se partager je ne sais quelles richesses. Elle consiste d’une part à assurer la paix et la coopération et d’autre part à créer ensemble plus de bien être que tous seuls.

                      Je ne vois pas pourquoi vous prétendez avoir été convaincu par Le Pen puisqu’il est évident que vous vous contentiez de boire du petit lait en l’écoutant.


                    • Wells 17 novembre 2006 14:40

                      Vous devriez vraiment vous documenté. Le premier rôle économique de l’Europe est l’aide ou plutôt l’entre aide des différents pays.

                      Le principe de fond, c’est que les gros tire les petits vers le bas. Et c’est la ou mon exemple prend tout sons sens.

                      Car ce l’envellope d’aide distribuer a tt les pays par l’Europe est plus ou moins fixe. Et ce n’est pas la lituanie ou autre pays du genre qui la fait grossir.

                      Résultat plus on fait entrer de petit et moins on aide qui que se soit.

                      Allez va je vais me contenter d’un muffin moi.


                    • Wells 17 novembre 2006 14:41

                      Je voulais dire tire vers le haut, lapsus révélateur de ce que je pense réellement, a savoir que dans le fond c’est les petits pays qui tire les gros vers le bas...


                    • (---.---.156.172) 17 novembre 2006 17:38

                      « Je ne vois pas ce qu’il y a d’enrichissant à intégrer le voile islamique. C’est moche c’est tout. » et pourquoi pas interdire les moches, à commencer par ton idole Lepen...c’est à vomir ta conclusion...


                    • Bourricot Zerth 17 novembre 2006 21:57

                      L’Europe a un certain fonctionnement de mutualité donc ca n’a rien à voir avec un partage d’un budget.

                      Chaque pays participe au budget européen en fonction de sa situation économique et de la richesse de ses habitants. Les pays participent chacun au budget à raison de 1,24 % du PNB pour le dernier budget.

                      Ce budget est ensuite redistribué à travers des programmes nationaux ou multinationaux. Le plus grand bénéficiare était en 2004 (si l’on prend le montant d’aides par habitant) c’est l’Irlande et le pays qui dépensait le plus (si l’on prend le montant de la dépense par habitant) est le Luxembourg.

                      C’est un système très solidaire, qui manque sans doute de moyans mais dont le fond est très juste, équilibré et novateur : A la manière du fédéralisme allemand, les pays les plus riches reversent de fait indirectement pour les pays en voie de développement. La France quant à elle reverse 3 milliards d’euros(en 2004) à l’Europe soit 50 euros à epu près par habitant.

                      Ton deuxième point est très curieux. En effet, en t’annonçant électeur de Bayrou, s’affirmant républiacin ne défend sûremnt pas ce discours. Tu fais preuve d’une intolérance rare. La culture française c’est justement le croisement de cultures. Mais pour cette raison, je signalerais donc ton propos comme un abus. En effet, tu légitimes un discours extrêmiste en opposant une religion ou tradition à la République qui a pour principes de ne pas différencier les individus selon leur opinion, religion, etc etc.


                    • asynergy (---.---.78.43) 17 novembre 2006 12:30

                      Ce que j’ai remarqué chez Bayrou s’est sa réelle sincérité et absence de langue de bois. Avez-vous remarqué qu’il a été le seul à questionner les participants avant d’apporter une réponse. N’a pas eu peur de dire au jeune diplomé qu’il était dans une impasse. Cet homme est un humaniste ! Je pense que je voterai pour lui


                      • L'Hérétique Anaxagore 17 novembre 2006 15:08

                        Oui, ça m’a frappé aussi. Je me suis dit à ce moment là qu’il était le seul à réfléchir sur la situation personnelle de ces gens(enfin, tout du moins, à essayer de le faire) au lieu de tenter de placer en force une théorie. J’ai trouvé ça plutôt pas mal.


                      • Adama Adama 17 novembre 2006 12:33

                        Malheureusement Le pen n’a pas tort sur de nombreux maux de la société Française et Européenne. Bravo à Bayrou d’être le seul qui puisse argumenter contre ce talentueux et turbulent tribun Breton !

                        Par ailleurs, je tiens à rappeller que bon nombre de Bretons ne se « sentent » pas Français,exemples parmi d’autres : le Lay patron de T.F1 et même olivier de Kersauzon dans un article publié dans « Armor magazine » de ce mois-ci.

                        Le chiffre de 25% de Français ayant des ancêtres étrangers est sous-estimé dans ce cas, ne parlons pas des Basques, Corses, Catalans etc

                        Le Pen, le Breton qui se voulait Français, paradoxe qui pourrait faire sourire si l’homme n’était pas dangereux pour tous les peuples composant la société française.


                        • Cochonouh Cochonouh 17 novembre 2006 14:06

                          Le chiffre de 25% cité hier soir correspond aux français ayant au moins un grand-parent étranger.

                          L’auteur de l’article a simplement écrit « parents » et toi tu parles d’« ancêtres ». Ce n’est pas tout à fait la même chose.


                        • Marsupilami (---.---.223.69) 17 novembre 2006 14:14

                          @ Cochonnouh

                          Explication de texte ultra-pédagogique : les ancêtres de Cochonnouh étaient des sang-liés, mais ses grands-parents étaient, eux, d’authentiques porc-saints roses, qui ont fait de lui un joyeux huron ne disant jamais du mal d’autre truie.


                        • (---.---.92.13) 17 novembre 2006 15:09

                          Par exemple :

                          Sarkosy a des parents étrangers

                           smiley


                        • Bernard Dugué Bernard Dugué 17 novembre 2006 12:40

                          Voici mon billet sur l’émission d’hier, rédigé hier et proposé sur Avox

                          s’il ne passe pas, je le mettrai ici en intégralité

                          http://www.u-blog.net/Fulcanelli/note/1045#repondre


                          • arthur (---.---.139.56) 17 novembre 2006 12:48

                            Cela fait 3h que je cherche un endroit ou réagir suite à l’intervention de Bayrou dans l’émission c’est a vous de juger du jeudi 16 octobre, (rediffusion le samedi 18 octobre à 14h30 sur TV5monde

                            (les forum de l’udf étant fermé,je m’exprime ici) .

                            bref.

                            Quelle déception ! Centriste( je devrais même dire Humaniste) depuis mon premier vote (l’élection présidentielle précédente) j ai ete extrêmement decu par le peu de charisme de Bayrou face à Lepen , moi qui passe mon temps à répéter que Bayrou n’est pas le 3ème homme mais L’homme de 2007, qu’il a les idées, le carisme, l’expérience et l honnête(ce qui est rare), que jusqu’à présent ses dernières interventions étaient toujours intéressantes. Mais la, je suis sans mot, il s’est lamentablement laissé entraîner sur le terrain de Lepen, certes en soutenant des idées honorable et s’opposant aux « discours nauséeux » mais il n’a à aucun moment mené le débat ni même exprimé toutes ses idées. Il a été réduit a la « conspiration politico financière ».

                            Alors je me pose la question , est ce la le thème de la campagne de l udf ? ou M. Bayrou est il trop gentil ? ( c’est d’ailleurs malheureusement l’image que les guignols lui collent , un gas « gentil »)

                            Pourquoi lors des questions (plaintes,pleures) du public s’est il contenté de rester flou ? pourquoi n’en a t il pas profité pour enchaîner sur le thème de l’entreprise. il a fait la proposition de 2 employés « hors taxe » pour les PME . Pourquoi ! Mais pourquoi n’a t il pas vu le lien dans toutes les plaintes : l’entrepreneur acculé par les charges, la femme de 40ans licenciée qui a monté sa société mais qui a coulé et qui aujourd’hui a un petit boulot, l’ouvrier dont l’usine a fermé et le laisse à quelques années de la retraite dans une zone sinistré, et le jeune bac +7 qui ne trouve pas de boulot ou a qui l ont répond qu’il est trop qualifié. Pourquoi n’a t ’il pas vu que le lien qui unissait cette échantillons était l’emploi , alors qu’il avait évoqué la solution : encourager les entrepreneurs locaux, encourager les gens à monter des entreprises les soutenir afin qu’ils créent des emplois localement (les 2 employés hors taxe ) et puisse mieux payer ces leurs employés (car le smic n’est pas un salaire décent et automatique ! ) et donc augmenter le pouvoir d’achat, c’est aussi (et cela ira dans le sens de Bayrou) un moyen de réduire le capitalisme boursier des grandes entreprises (si le nombre de pme se développe)

                            Donc pour résumer : un totale manque de charisme face a lepen , une magnifique proposition de montre une alternative aux grandes entreprisse et un moyen de créer des emplois et augmenter le pouvoir d achat qui lui ont totalement échappé.

                            Alors certes il reste des débats, et d’ autres sujest de discution : la carte scolaire ( est ce vraiment si important de la remanier, lorsque j’habitais au usa ils avaient mis en place le système Royal, ça n’a rien donné) peut être est ce l’éducation qu’il faut revoir et son gouvernement syndical . (je sais de quoi je parle ma compagne est prof, jeune et volontaire et se heurte en interne aux « dinosaures »)tout comme vous lors de votre ministère j’imagine.

                            il y a la politique étrangère, le cote pro européen m’a séduit mais qu’en est il dans une France qui a voté NON à la constitution et s’est de ce fait qu’on le veuille ou non mis en retrait.

                            Il restera plein d’autres sujets, mais par pitié je vous en supplie , je vous en conjure, AFFIRMEZ-VOUS, Sarkozy est violent(dans sa gestuel et ses paroles), Royal l’est également dans ses propos saupoudrés de féminité. Alors pour faire le poids il va falloir mettre votre gentillesse et votre écoute, parfois de coté. Leur rentrer dans le lard. Pensez à Henri IV qui se converti afin de mettre fin à la guerre de religion. Convertissez vous à la politique violente, frontale telle qu’elle existe en France. Vous avez avec vous un avantage majeur : aucuns des deux partis ne vous attaquera trop durement car ils savent que si les votent du premier tours sont serrés, se sera les UDF qui feront probablement pencher la balance.(ils ne s attendent pas à ce qui se passent dans le peuple français, la monte de l UDF, l’arrêt des clivages,le 5eme pouvoirs,etc mais ne le rabâchez pas trop)

                            pour conclure M. Bayrou, dans cette campagne qui s’annonce sur médiatisé il va falloir jouer des coudes pour montres qu’il n y a pas « un duel » et se hisser entre vos deux opposants. Vous avez les idées, un parti rajeuni et rien a perdre alors foncez et plus d’erreur !

                            Merci pour votre dévouement

                            @rthur

                            23ans, jeune entrepreneur.


                            • Bernard Dugué Bernard Dugué 17 novembre 2006 12:55

                              Je ne suis pas le seul a avoir eu cette impression, que j’ai tentée de transcrire sur mon article


                            • CedricA CedricA 17 novembre 2006 13:36

                              @arthur : même si je ne partage pas votre déception, cela fait des années que je m’attriste des limites en communication de François Bayrou. Il fait beaucoup de progrès mais ce n’est pas sur la « com » qu’il pourra séduire, c’est clairement sur le fond. C’est déjà pas mal, mais à l’époque du zapping et du marketing politique, cela peut paraitre insufisant (paraitre seulement).

                              Le projet de proposer 2 salariers exonérés de charge par entreprise n’est-elle pas une proposition qui va dans le sens de ce que vous attendez ?


                            • arthur (---.---.139.56) 17 novembre 2006 13:40

                              Oulala NON NON et reNON

                              je viens de livre votre article sur votre blog.

                              vous devez m avoir mal compris, je ne suis pas pro-lepeniste mais pro-UDF.

                              Bayrou a ete largement au dessus des idées et de la réthorique répétitive de lepen, cela ne fait aucun doute a mes yeux.

                              mon coup de gueule voulait uniquement critique le fait que bayrou qui jusqu a present a presenté de tres beaux projets(dans d’autres emissions) n en a pas profité pour s’exprimer et a été enfermé dans le jeu de lepen. Alors que contrairement a votre article l’UDF (comme le PS et l UMP) ont grandement evolué (a en croire les sondages sur le net)et a une grande chance (certe cela reste des sondages) et c’est pour préparer la campagne que je demande à Bayrou de se donner les moyens de « combattre » avec les autres candidats et d’entre dans un campagne violente comme il a commence a la faire.

                              donc NON NON et reNON je ne partage pas du tout votre opinion .

                              @rthur


                            • arthur (---.---.139.56) 17 novembre 2006 13:51

                              oui biensur

                              (et malgres que mon associer et moi-meme cherchions a embaucher dans notre pme et que 2 employés hors taxe, nous rendrait service, je ne suis pas sure qu il faille que ces deux emploies soit totalement hors taxe, mais c deja une belle proposition)

                              Ce sont surtout les autres domaines qui m interessent (en montant ma société en france je savais a quelle aventure je m’attaquais)

                              donc oui je suis totalement d accord sur le fond, et ce depuis que j ai ma carte d’électeur.

                              j’observe jusque que bcp de monde autour de moi ne veulent pas de sarkozy et sont reellement mitigé sur les capacités du PS. Beaucoup se tournent vers bayrou et il est temps qu’il attaque, certe il a commence et en beauté, mais il est temps de laisse le « complot » de coté et s’attaquer aux vrais idées qui constituent l udf (et ne part faire comme lepen qui s en prend toujours aux pouvoirs en place (et aux immigrés))

                              donc ce que je dis c’est que pour séduire les francais avec de beaux projets il faut un peu plus de punch. et je trouve que lors de ce debat de belles occasions ont été manqué.

                              @rthur


                            • L'Hérétique Anaxagore 17 novembre 2006 15:15

                              Ce n’est aps faux. Je l’ai senti un peu stressé, notre Béarnais. Il faut dire qu’il n’y a pas des masses de responsables politiques de premier plan qui prennent le risque d’affronter Le Pen en face. Il aurait du plus lui rentrer dans le lard, à mon avis. Cela dit, ce sont les idées et les actes qui comptent, et là-dessus, je lui fais confiance.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès