Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Bayrou, météores et juments vertes

Bayrou, météores et juments vertes

Qui aujourd’hui miserait cent sous sur l’avenir politique de François Bayrou ? “Mort” et “cuit” sont les épithètes que lui accolent les blogueurs. Le météore apparu aux dernières présidentielles - et qu’on avait voulu garder en réserve pour un match revanche en 2012 - vient de disparaitre du firmament politique en quelques heures.

Pour s’oblitérer, il aura suffi à Bayrou de quelques quitte ou double qu’il a perdus contre Cohn-Bendit et Sofres, puis des medias. Il ne reviendra pas . « Un mort qui ressuscite déçoit toujours un peu son monde » - disait Marcel Aymé… On ne permettra pas à Bayrou de décevoir davantage

On ne laissera pas Bayrou gâcher l’espoir du Centre en 2012. Un grand espoir, car l’égregore du Modem est toujours là. Il y a sa clientèle de rénovateurs idéalistes à prendre, avec, juste à côté, celles des Écolos jeunes et vieux et des nostalgiques de Mai 68 ou même de Lecanuet ! C’est une base à laquelle il faut ajouter tous ces abstentionnistes qui ne sont vraiment ni à gauche ni a droite, pas vraiment fâchés, mais pas très heureux non plus. C’est ce magma centriste qui est la source la plus probable du prochain pouvoir.

Tous ces tièdes sociaux voient que l’UMP est le parti d’un seul homme - parfois bien irritant ! – et que la Gauche n’est qu’une idée qu’on s’est partagée et qu’on a mise en dormance. Avec la crise, on louchera vers les extrêmes, mais il suffit, pour que le Centre s’impose, qu’apparaisse l’homme ou la femme charismatique qui viendra dire aux Français que le salut passe par le rejet de la Gauche comme de la Droite et que leur abstention aux européennes a été un geste de lucidité et de courage... La priorité ? Construire un large consensus…

Ce mouvement vers le centre a commencé avec Ségolène, arrachant l’investiture du PS en prenant de front les éléphants. Ségolène avait la cote d’amour et les sondages pour elle. Elle allait vers un triomphe… mais un mauvais virage vers la Gauche, alors que le Centre l’attendait, et Bayrou l’a doublée sur sa droite, lui ravissant ce centre qui bascule à gauche ou à droite et qui donne les victoires. 

Si Segolène avait été plus machiavélique, elle aurait laissé la présidence à Bayrou en échange de son soutien aux Législatives. Forte de cet appui, elle aurait mené son équipe à une victoire facile contre l’UMP puis, s’appuyant sur la structure du PS - dont Bayrou n’avait pas l’équivalent - elle aurait exercé le vrai pouvoir. La France aurait été au centre... mais teintée de gauche. Elle ne l’a pas fait. Son heure a passé. 

L’heure est maintenant à un « Extreme-Centre », teinté de rien. Un consensus s’appuyant sur les désenchantés de la politiques qui apparaissent comme la seule majorité. N’est-ce pas l’heure de Bayrou ? NON. La France voudrait un Bayrou… mais pas Bayrou. Parce qu’il a déçu ? Il n’aurait pas déçu qu’elle n’en voudrait pas plus ! Il a déjà servi.

On est désormais en démocratie pipole. Bayrou est "usagé", alors qu’on veut du neuf. Comme aux USA, ou les candidats battus ne reviennent pas. Même Al Gore, qui avait tout pour revenir, a compris que la plèbe veut toujours un nouveau gladiateur dans l’arène. 

Dans un monde où les idées sont façonnées sur mesure au gré des sondages - et où ce qui sera fait ne devra rien à ce qui aura été dit - la politique doit être conçue comme pure imagerie. Le peuple veut un conte de fées. Il veut un héros qui parte de très bas pour pouvoir monter très haut, très vite, car c’est à l’ascension du météore que la foule veut s’identifier, C’est là qu’elle trouve son plaisir.. Elle exige que l’on gagne du premier coup, comme Obama, ou qu’on disparaisse. 

Il y a une prime de popularité qui accompagne la curiosité pour la dernière trouvaille. On cherche donc le candidat qui va surprendre. Tant mieux si le cheval court, mais d’abord qu’il étonne ! On a parlé de Marcel Aymé ? Disons que le peuple cherche une "jument verte". Ceux qui n’étonnent pas ne se rendent même pas au départ. Ségolène ou Bayrou ? C’était hier. Besancenot ? C’était ce matin et il semble bien qu’il va vers la sortie…

Si quelqu’un peut vaincre Sarkozy en 2012, ne le cherchez pas : il est trop tôt. On verra bientôt trotter sous les vivas, sur la piste Internet, Mélenchon, Cohn-Bendit, Joly, tous les vieux et quelques jeunes aussi, sans doute, mais la Jument verte n’arrivera que vers la fin 2010. Elle arrivera en météore, comme Bayrou. Elle ne galopera pas avant 2011, sans quoi on s’en lasserait... comme de Bayrou...

 

Pierre JC Allard 

Moyenne des avis sur cet article :  3.74/5   (19 votes)




Réagissez à l'article

80 réactions à cet article    


  • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 10 juin 2009 09:45

    Bayrou et la manipulation des sondages

    Chacun se souviendra que François Bayrou a annoncé qu’il révélerait les preuves de la manipulation médiatique, causée par les instituts de sondage, dont lui et son parti auraient été les victimes.

    Je lui ai donc écrit afin de lui demander de nous fournir les preuves qu’il détient.

    J’invite chaque lecteur à lui envoyer le même message (ci-dessous).

    QUOTE

    Objet : Manipulation médiatique
     
    De :
    « Jean-Pierre Llabrés » <Jean-Pierre.Llabres@laposte.net>
    À :
    fbayrou@assemblee-nationale.fr, f.bayrou@lesdemocrates.fr
     

    Date : Aujourd’hui 12:07:13

    Cher Monsieur Bayrou,

    Quand allez-vous nous révéler les preuves de la manipulation des sondages que vous nous promettiez avant les élections européennes ?

    Vous abstenir vous décrédibiliserait totalement.

     

    Bien cordialement,

     —

    Jean-Pierre Llabrés
    UNQUOTE


    • JL JL 10 juin 2009 10:48

      De toute évidence, les preuves promises seraient, dans son esprit, établies par un score largement supérieur à celui qu’annonçaient les sondages. La bonne vieille méthode Coué. Il ne sert à rien de s’étendre là-dessus.

      à PJCA : réflexion intéressante. Cohn Bendit une jument verte ? Un politicien de la pire espèce, qui a été de tous les coups fourrés, versatile à souhait. Un ultra-libéral peint en vert-jaune-rouge : ça contraste bien avec le bleu ! Pour le moment, c’est le chouchou des mass médias, et contre ça on ne peut pas grand chose, sinon fermer sa télé.


    • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 10 juin 2009 11:04

      à JL

      "De toute évidence, les preuves promises seraient, dans son esprit, établies par un score largement supérieur à celui qu’annonçaient les sondages. La bonne vieille méthode Coué. Il ne sert à rien de s’étendre là-dessus« .

      Il me semble que vous vous trompez. Le pudique silence de Bayrou sur »ses" preuves implique une conclusion encore plus négative à son sujet.

      Mais il est encore trop tôt pour conclure. Laissons lui le temps de répondre ou de ne pas daigner le faire.


    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 10 juin 2009 14:43

      @ JPL :


       Ne s’est-il pas déjà excusé à ce sujet ?

      PJCA

    • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 10 juin 2009 14:51

      à Pierre JC Allard

      @ JPL : Ne s’est-il pas déjà excusé à ce sujet ?

      Croyez-vous que les excuses de Bayrou l’absolvent de tout vis-à-vis des instituts de sondage et de l’opinion publique ?

      Le « pudique silence » de Bayrou sur »ses" preuves implique une conclusion encore plus négative à son sujet.

      Mais il est encore trop tôt pour conclure. Laissons lui le temps de répondre ou de ne pas daigner le faire.


    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 10 juin 2009 14:58

      @ JL : En faisant allusion au livre de Marcel Aimé, j’attire l’attention sur quelques petits travers du monde politique. Je recommande la lecture du livre que j’’ai trouvé désopilant jadis et auquel je trouve maintenant un nouveau charme...  


      Quant à l’effet « jument verte », c’est pour moi cet engouement pour la nouveauté qui fait qu’on ne s’intéresse plus au fond des choses, seulement a leur originalité. Ce que les Américains appellent un « 9-days wonder » qui fait toutes les manchettes et est vite oublié. Pensez au PAS sur Agoravox !

      Bayrou, aux dernières présidentielles, a bénéficié de ce facteur. Ce n’est plus possible. DCB réapparaissant un peu plus gras et beaucoup plus calme a suscité un buzz, mais je serais surpris que ça dure bien longtemps.

      PJCA 


    • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 26 juin 2009 08:43
      Bayrou : décrédibilisé, lâche et menteur ! ! !

      Retour sur la manipulation médiatique tentée par Bayrou

       
      De :
      « Jean-Pierre Llabrés » <Jean-Pierre.Llabres@laposte.net>
      À :
      fbayrou@assemblee-nationale.fr, f.bayrou@lesdemocrates.fr
      Date : 16 juin 2009, 11:24
       
      I) Premier courriel du mardi 9 juin 2009, 12h07.

      Cher Monsieur Bayrou,

      Quand allez-vous nous révéler les preuves de la manipulation des sondages
      que vous nous promettiez avant les élections européennes ?

      Vous abstenir vous décrédibiliserait totalement.

      Bien cordialement,

      — 
      Jean-Pierre Llabrés
       ===============
       Il faut penser en héros pour, simplement, se comporter en être humain digne de ce nom.
       May Sarton.
       ===============
       
      II ) Deuxième courriel du mardi 16 juin 2009, 11h24

      Cher Monsieur Bayrou,

      Vous n’avez pas daigné répondre à mon courriel ci-dessus. J’en tire une première conclusion : votre silence est la preuve d’une insigne lâcheté.

      Quant à la seconde conclusion, elle implique un retour en arrière.

      Le 5 juin, Richard Robert écrivait, sur « slate.fr » :
       le "4 juin, intervenant sur France Inter à trois jours des élections européennes, François Bayrou fustigeait les sondages qui signalent en cette fin de campagne un repli du Mouvement démocrate. « Il y a une manipulation de la vie politique par les sondages », expliquait-il, réagissant à une enquête selon laquelle la liste Europe Écologie menée par Daniel Cohn-Bendit ravirait la troisième place au MoDem. Si le scrutin montre « que cette affaire était une vaste entreprise pour essayer de créer un courant, ou en tout cas des mouvements d’opinion qui n’existent pas en réalité (...) je dirai tout ce que je sais des sondages et des manipulations. Et je dirai qui et je dirai comment », a-t-il ajouté. « S’il y a au pouvoir, ou proche du pouvoir, des gens qui sont les grands organisateurs de tout cela, alors il va falloir que l’on regarde de près et que la démocratie se défende. »

      On notera votre précaution oratoire :
       "Si le scrutin montre « que cette affaire était une vaste entreprise pour essayer de créer un courant, ou en tout cas des mouvements d’opinion qui n’existent pas en réalité (...) je dirai tout ce que je sais des sondages et des manipulations. Et je dirai qui et je dirai comment ».

      Dans le cadre de votre accusation contre les sondeurs, en vue de votre victimisation pré-électorale, il vous fallait bien prendre cette précaution oratoire afin, post-électoralement, de n’avoir pas à rendre de comptes sur votre accusation.

      Le scrutin du 7 juin a bien confirmé la tendance des sondages et vous êtes piteusement resté silencieux. Pas tout à fait silencieux, cependant, car, selon « Rue 89 », "François Bayrou a été jusqu’à appeler Brice Teinturier, directeur adjoint de la TNS Sofres, pour reconnaître que ses soupçons contre les sondages étaient « infondés ».

      Beaucoup pensent que vos excuses à Brice Teinturier closent cette affaire.
      Je ne partage absolument pas ce point de vue.

      En effet, le 4 juin, vous affirmiez disposer de preuves relatives aux sondages et aux manipulations.
      Le scrutin n’a aucunement détruit ces preuves.
      Ces preuves, vous les déteniez encore le lendemain du scrutin et rien ne vous interdisait de les révéler.

      Vous vous êtes refusé à cette révélation. Non parce qu’elle aurait été inopportune mais parce que, tout simplement, vos prétendues preuves du 4 juin n’ont jamais existé !

      Ma seconde conclusion est donc que vous êtes un fieffé menteur ! ! !

      Bien cordialement,

      — 
      Jean-Pierre Llabrés
       ===============
       Il faut penser en héros pour, simplement, se comporter en être humain digne de ce nom.
       May Sarton.
       ===============
      III) mardi 23 juin 2009, 11h00
       
      En vertu du principe selon lequel « qui ne dit mot consent », l’obstiné silence de Bayrou légitime la publication de mes courriels.

    • Une variante soft du « Bayrou est cuit » d’hier en somme !

      Décidément, avec Agoravox, Bayrou n’est pas à la fête. C’est de l’acharnement.. Je me demande ce qu’il a bien pu leur faire  ! smiley



      • Philippe D Philippe D 10 juin 2009 10:12


        C’est sans doute à la mesure des espoirs qu’il avait suscités et de la déception qui s’ensuivit.

        Sans vouloir trop vous enfoncer je persiste à penser que votre lobbyisme (ainsi que celui d’imhotep) fut, et continue à être complètement contre productif.
        Mais si vous ne le sentez pas comme ça ...


      • CastoR 10 juin 2009 10:17

        En l’occurrence, il s’agit à la fois de ce qu’il a fait et de ce qu’il n’a pas fait.

        Il s’est montré sous un jour détestable ;
        Il a complètement raté sa campagne en ne parlant pas d’europe ;
        Il a démontré que sa seule ambition est un destin national pour lui-même.

        ça fait beaucoup pour un seul homme qui a entraîné son parti dans sa chute personnelle.

        Quant à qualifier ces critiques d’acharnement, que diriez-vous de ce qui est dit de tous les autres, voire, à l’inverse, de l’omniprésence des articles pro-Bayrou sur Agoravox (jusqu’aux sondages !) juste avant les élections ?

        Dernier point, je souscris totalement au premier post sous cet article.
        Où sont les preuves annoncées d’une collusion des sondeurs avec le pouvoir ?

        Petite remarque perso à ce sujet : heureusement que les sondeurs en question avaient sous-estimé les dégâts concernant votre candidat, qu’aurions-nous entendu alors  !


      • COLRE COLRE 10 juin 2009 10:50

        Salut Castor,
        Tu dis :
        Petite remarque perso à ce sujet : heureusement que les sondeurs en question avaient sous-estimé les dégâts concernant votre candidat, qu’aurions-nous entendu alors !

        Pas d’accord, je pense l’inverse… Les chiffres pour Bayrou et le PS ont été sciemment gonflés pour le ne pas réveiller leurs électorats. C’est écrit tous les mercredi dans le Canard que Sarko cherchait la quadrature du cercle : mobiliser son propre électorat sans réveiller les autres…
        La sur-estimation des scores PS et Modem, ainsi que la sous-estimation des scores UMP et Écolos va dans ce sens…

        Eh oui ! la manipulation n’est pas celle que les gentils analystes présentent… smiley


      • CastoR 10 juin 2009 11:02

        Colre,

        je veux bien tout ce qu’on veut mais dans les limites du raisonnable.
        C’est un peu saôulant d’entendre systématiquement que si machin a perdu, il a en fait gagné, que si truc a gagné, il est en fait perdant, que si machin a perdu, c’est la faute à bidule (voire à truc, je sais plus trop).

        Un peu de prise de responsabilité ne serait pas de trop.
        Bayrou a fait en dessous de ce qu’il espérait et en dessous de ce qui avait été annoncé pour une seule et excellente raison, à trois jours du scrutin, il s’est pris les pieds dans le tapis, et pas qu’un peu.

        Et les réflexions à la Morice : demain, on prouve gratis, marre !


      • CastoR 10 juin 2009 11:08

        D’ailleurs, je ne serais pas surpris si l’on m’annonçait que Morice est Bayrou, ou inversement !!!


      • COLRE COLRE 10 juin 2009 11:15

        Bien sûr, mais tu sais bien ce que c’est que l’arène politico-médiatique : un vaste théâtre, où tout le monde se tient par la barbichette, tout le monde sait, mais personne ne peut/veut dire…

        Voyons ! Vu la meute lâchée à ses trousses pour sa connerie de jeudi dernier, il est coincé le Bayrou, il doit faire le dos rond, il colmate avec DCB, il ne peut pas être sur tous les fronts.
        Mais oui, il a raison : la connivence, la collusion des médias est INACCEPTABLE dans une démocratie. Mais, comme tu le sais, s’il y a un métier intouchable : c’est bien le journalisme !

        Je pourrais t’en écrire des tonnes sur le sujet…


      • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 10 juin 2009 11:19

        à COLRE

        "Mais, comme tu le sais, s’il y a un métier intouchable : c’est bien le journalisme !
        Je pourrais t’en écrire des tonnes sur le sujet…"

        Pourquoi vous en priver ? Et NOUS en priver également ?


      • COLRE COLRE 10 juin 2009 11:31

        Parce que, justement, le journalisme est un… métier, et que moi j’en ai un autre, et je n’ai pas le temps d’écrire hors de mon domaine qui me bouffe mon temps !

        Au cas où votre remarque était juste ironique, prenez quand même ma réponse au premier degré… smiley


      • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 10 juin 2009 11:43

        à COLRE

        Parce que, justement, le journalisme est un… métier, et que moi j’en ai un autre, et je n’ai pas le temps d’écrire hors de mon domaine qui me bouffe mon temps !

        J-P LL : Dommage ! ! !

        Au cas où votre remarque était juste ironique, prenez quand même ma réponse au premier degré…

        J-P LL : J’étais parfaitement sérieux (je n’ai aucun sens de l’humour...)


      • CastoR 10 juin 2009 11:50

        Colre,

        Oui, ils sont tous les mêmes, donc je ne vois pas pourquoi Bayrou voudrait se présenter comme l’exception.
         
        juste pour rebondir sur les termes que tu as employés, c’est un peu comme si, jouant à « je te tiens, tu me tiens par la barbichette », il s’étonnait de ce que Cohn-Bendit soit resté avec son postiche entre les doigts !

        Dans la vaste farce politique, tous jouent, certains perdent, d’autres gagnent, mais chacun sait à quoi s’en tenir et devrait être interdit de crachat dans la soupe commune.

        Quant aux journalistes, ce n’est pas vraiment une surprise qu’ils penchent du côté de la main qui les « nourrit ».
        Là encore, c’est la règle du jeu et elle n’a pas été inventée au lendemain de l’élection de NS.


      • COLRE COLRE 10 juin 2009 12:08

        Là encore, c’est la règle du jeu et elle n’a pas été inventée au lendemain de l’élection de NS

        Non, bien sûr, Castor, « pas inventée », mais la situation empire franchement en ce moment… Car on est dans une totale imposture des convictions politiques, où il suffit d’inviter sur un plateau un journaliste de Libé ou du Nouvel Obs pour FAIRE CROIRE qu’une parole de gauche va s’exprimer !!
        Tous ces journaux ont basculé, les rédac en chef (qui font la pluie et le beau temps) tiennent leurs troupes et vont à la soupe sarkozienne.
        Mais si, je t’assure… Tu imagines les salaires qu’ils reçoivent ou qu’ils espèrent recevoir avec une belle promotion. C’est l’autocensure absolument certaine !

        On est dans une totale imposture, c’est comme sur le net, tu parles de morice : mais oui, c’est la même chose : la désinformation + la propagande + l’imposture…
        Et moi, ça commence à me gaver…


      • CastoR 10 juin 2009 13:33

        Colre,

        tu es en colère parce que NS joue à ce jeu beaucoup mieux que les autres.
        Tu es en colère parce que les autres sont empêtrés dans leurs contradictions et leurs querelles et lui laissent le champ libre.
        Tu es en colère parce que celui qui bat les cartes aujourd’hui n’est pas de ton bord.

        Dois-je te rappeler qu’il n’y a pas si longtemps, règnait sur la France un maître stratège, qui ferait passer NS pour un débutant ?
        Son nom était Mitterrand, et il était (prétendument) au PS.

        A cette époque, la France était en monarchie, tout comme aujourd’hui.
        Elle n’en est pas morte, tout comme elle ne mourra pas demain.

        Cesse de t’aveugler avec des complots qui ne sont pas nés d’hier, des abus qui ont la vie longue et concentre toi sur l’essentiel : il faut que nous puissions faire en sorte que la majorité d’entre nous vivent le mieux possible, que personne ne soit laissé de côté et que soit changé ce qui doit l’être.

        Le reste n’est que bavardages, arguties, faux-nez.
        C’est avec des discours aussi vains que vous renforcez ceux que vous voulez combattre.
        Vous les combattez d’ailleurs aux côtés de gens tout aussi infréquentables.

        C’est ce qui vous rend tous inaudibles auprès de celui qui dispose originairement du seul vrai pouvoir : le peuple !


      • COLRE COLRE 10 juin 2009 13:50

        Écoute, Castor, j’en ai un peu marre, moi, de kika perdu et de kika gagné… Je dirai que c’est tout le monde qui y perd avec ces analyses médiatiques à la con où il n’est plus question que de la gué-guerre des gentils et des méchants, des bons et des mauvais, des pseudo-compétents et des pseudo-nuls... Ça commence à bien faire…

        Moi, c’est le DÉNI de toute réalité qui m’exaspère au plus haut point (et tu le sais).
        Qu’on m’explique pourquoi en temps de crise et disette financière les gens ne votent pas en masse à gauche !
        Qu’on m’explique pourquoi la droite gagne en Europe (pas en France malgré l’arnaque des médias) alors qu’elle aurait été (soi-disant) désavouée par les non-istes du référendum de 2005.

        Moi, j’ai bien ma petite idée, mais ça n’amuse personne, car le grand jeu politicien des primates humains, ça n’est là que pour se distraire, ni pour comprendre ni pour savoir.

        Castor, je ne suis pas du tout dans ce monde du rapport de force et du « c’est mon camp qu’a raison » : je ne sais que trop bien pourquoi la gauche a tort (mais je sais aussi, mieux que toi peut-être) pourquoi la droite à tort…

        Et je ne suis absolument pas complotiste : bien au contraire ! (et tu le sais)
        Là, ce n’est pas un complot, mais quand tout est fait pour créer de l’autocensure, il n’y a plus besoin ni de complot ni de coup de fil à la rédaction : ça roule tout seul !

        Bises quand même… smiley


      • CastoR 10 juin 2009 14:03

        Mais les gens ne votent pas pour des hommes et femmes de gauche PARCE qu’ils sont de gauche, mais parce qu’ils auraient une alternative crédible à proposer, tout simplement.

        Savoir pourquoi la France est dans une situation à part ne me surprend pas (nous cultivons les spécificités), mais rejeter la faute sur « les médias à la solde de » me paraît très court.
        Je serais surpris que la presse d’autres pays européens ne se vautre pas dans les mêmes mangeoires, pour ne parler que des pays d’europe !

        En période de crise, il paraît à mon sens normal de se tourner vers le père plutôt que vers la mère, question d’instinct, et ce même si l’on est conscient qu’avec le père, les punitions arrivent vite...


      • COLRE COLRE 10 juin 2009 14:38

        Si tu veux… 

        Mais ce n’est pas ma phraséologie « média à la solde ». C’est le « système » (au sens propre) qui instrumentalise et entretient cette obéissance à l’ordre et à l’autorité, d’abord parce que l’obéissance est la vertu sociale qu’on nous inculque depuis tout petit : on est dressé à ça, ensuite parce que dans notre société verticale, l’autorité et l’expertise vient toujours d’en haut. 
        A vrai dire, je suis en total désaccord avec cette pratique et cette idéologie, et c’est ma principale raison à avoir suivi Royal et tous ceux qui ont tenté de promouvoir la participation (comme elle), l’autogestion, les coopératives, le non-cumul des mandats, le suffrage à la proportionnelle, etc etc. 
        Donc, tu vois, je suis très loin de la gué-guerre politicienne dans laquelle tu veux m’enfermer.

      • CastoR 10 juin 2009 15:00

        Colre,

        je ne veux t’enfermer nulle part !
        Ou du moins pas plus que tu ne souhaites me voir entrer dans un tiroir à toi.

        Tu le sais, je le sais, j’ai un immense respect pour tes idées et tes convictions.
        S’il devait rester quelques honnêtes gens, tu en serais certainement.
        Simplement, nous avons des conceptions différentes car je ne crois pas à ton modèle de société.
        Tu as beau essayer de me convaincre que « ce serait mieux si », j’ai en tête qu’un certain nombre de pays en reviennent, de ce modèle, et pas en grande forme.

        J’ai aussi dans l’idée que l’homme est fait pour vivre en société et qu’il est incapable de ne pas se soumettre à l’autorité de ceux qui ne sauraient se passer de l’exercer.

        A nous de faire le choix de celui ou celle qui nous paraît correspondre, à défaut, je serais bien tenté de te dire ce que j’ai déjà dit à Sisyphe : pourquoi ne pas aller bâtir ailleurs votre modèle ?
        S’il marche, on l’importera, sinon, ben vous aurez vécu selon vos envies, sans vouloir les imposer à ceux qui n’en veulent manifestement pas.

        Je t’accorde que tu n’as pas la violence de ce grand penseur républicain sus-nommé, qui souhaite notre bien, au besoin par la force, mais je t’en prie, considère que le jeu est ainsi fait que si tu ne veux pas jouer selon les règles, tu seras exclue du plateau.

        Parce que l’on ne peut tout simplement pas dire que les français sont des veaux dociles, qu’ils se trompent sans arrêt, qu’ils n’ont pas fait le bon choix et ne voient pas arriver la dictature sans avoir autre chose de crédible à leur présenter.

        Se rouler par terre et taper de ses petits poings n’est pas suffisant et c’est tant mieux !


      • CastoR 10 juin 2009 15:01

        Ah ! et j’oubliais :

        je t’aime !

         smiley smiley smiley !!!


      • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 10 juin 2009 15:07

        @ PC : Poser la question est y répondre. Les médias accordent à la chute de Bayrou toute l’importance de l’intérêt qu’ils ont accordé à son ascension. En ce qui me concerne, Je ne porte pas de jugement sur ses qualités et défauts personels. je crois qu’il eut été excellent qu’il soit élu au lieu de Sarkozy ; je ne pense simplement pas qu’il puisse l’être en 2012. Ce qu’il représente, toutefois, devrait avoir le vent dans les voiles.


        PJCA

      • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 10 juin 2009 15:27

        @ Colre :

         
        Chacun triche autant qu’il peut. Le pouvoir en place a seulement plus de moyens

        PJCA



      • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 10 juin 2009 15:32

        @ Castor : 


         Je confirme que Morice N’EST PAS BAYROU. Morice écrit sur les 7 du Québec, Bayrou, non smiley

        PJCA

      • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 10 juin 2009 15:43

        @ Colre et Castor. 


        Pour le journalisme, je vous invite a voir ce texte écrit il y a longtemps


        Heureux de savoir que vous vous aimez smiley

        PJCA

        NOTA BENE à TOUS : Le systeme AGV distribur mes réponses au hasard. Désolé. Cherchez bien il y a sans doute quelque chose pour vous...

      • CastoR 10 juin 2009 16:23

        PJC,

        mon cri d’amour à destination de Colre est la simple démonstration que je sais échanger en toute honnêteté avec des personnes d’un bord radicalement opposé au mien.

        Je trouve qu’elle est honnête, droite et si je ne partage pas ses convictions, j’admire sa conviction : elle en est belle !

        Je vous dis ça parce que vous hébergez Morice et que vous avez eu des mots envers ses trolls (dont je fais partie), parfois, sur le fil de commentaires de cet auteur sur AV, et que je veux vous démontrer que ces trolls ne sont pas ceux décrits par lui (à quelques rares exceptions).

        Toute confrontation d’idées est bonne, mais tous les moyens ne sont pas recevables pour les imposer.
        Je considère Morice comme un abject contradicteur, ce qui n’enlève rien, parfois, à la pertinence de ses « percées » journalistiques.

        Le fond n’est que trop souvent desservi par la forme et, comme je l’ai encore dit récemment, lorsque l’on voit la puissance de ses déductions au service de sa chasse au nazi sur AV (la comparaison d’IP sur la base de deux chiffres pour faire croire qu’untel est tel autre...), on se prend à imaginer qu’il prend parfois, pour ses recherches, des raccourcis identiques...et faux !

        Voilà, je descends du divan et reprends une activité normale.


      • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 10 juin 2009 19:27

        @ Castor : j’ai eu l’occasion de corroborer l’exactitude de certains renseignements diffusés par Morice et il ne reste d’autre question que d’ignorer comment il peut y avoir eu acces et prendre la liberté de les transmettre sans en subir de dommage, s’il n’a pas partie liée avec ceux qui seuls devraient les détenir. J’ai pour politique de ne pas approfondir ces questions.


        Il peut m’être arrivé de protester au trollage d’un article, de Morice ou de qui que ce soit, mais je ne crois pas que nous ayons eu d’échanges discourtois. Je n’en ai pas eu non plus avec Colre, avec qui je ne differe que sur les dossiers « juifs », où ma position est celle d’un philosémite lucide et non d’un inconditionnel d’Israel.

         PJCA

      • CastoR 11 juin 2009 08:29

        PJC,

        exactement ce que je vous disais !
        Ce n’est pas le fond (encore que parfois...) qui est en question mais la forme.
        Morice oublie trop souvent que pour être pertinent, il faut être exact et rigoureux.

        Ainsi, lorsqu’il avait dit que les US étaient impliqués dans la libération d’Ingrid Betancourt parce qu’il y avait sur la vidéo un noir exubérant et un autre type portant le flingue dans le pantalon (l’exubérance est américaine et le flingue porté ainsi est révélateur de l’appartenance aux services secrets), il s’est tiré une balle dans le pied.

        En définitive, peut-être a-t-il raison, mais les moyens pour le démontrer s’affranchissent des règles en la matière et j’ai trop souvent l’impression qu’il veut coûte que coûte démontrer que son point d’arrivée est exact mais en prenant trop de libertés dans le chemin pour y arriver.

        Et puis il y a aussi cette obsession qui lui a valu l’inimitié de beaucoup : le complot sioniste.
        Si l’on peut dénoncer les travers d’israël, en faire un sujet récurrent finit par dénoter une certaine vue de l’esprit.
        S’ajoute à cela des titres ou phrases destinées uniquement à choquer et vous aurez un tableau presque complet de la lutte engagée par beaucoup contre ce qu’ils considèrent comme une propagande.

        Je précise enfin que nous n’avons jamais échangé que courtoisement vous et moi, je n’ai d’ailleurs pas l’impression que vous soyez homme à discuter autrement.

        Bonne continuation.


      • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 11 juin 2009 23:00

        @ Castor : aller jusqu’ou les preuves ont irréfutables est un travail de juriste. Aller au delà est du Sherlock Holmes et implique un risque. Ca fait une lecture intéresante et ça ouvre des pistes de reflexion, mais il faut évidemment prendre et laisser... Surtout quand on garde en mémoire les composantes « provocation » et « désinformation ». 

        æ
        En gardant l’esprit froid et par recoupements, on arrive à une vision assez exacte de la réalité que la suite des évéments infirme ou confirme..  À tout moment, il faut aussi penser que toute vérité n’est pas bonne à dire... Le seuil est déterminé par l’importance relative de deux pulsions : celle d’être utile et celle d’avoir raison.

        Je m’amuse à vous dire tout ça sur une article qui arrive à son crépuscule, sachant que le fil aurait été bien différent si ceci eut été mon premier commentaire... 

         See you in Philippi 

         Bonne journée

        Pierre JC Allard



      • Philippe D Philippe D 10 juin 2009 10:21

        Il conviendrait peut-être maintenant de regarder de plus près du côté de Nicolas Dupont Aignan.

        Malgré un positionnement européen différent, le trou d’air de Bayrou pourrait lui apporter un peu plus de visibilité.


        • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 10 juin 2009 15:13

          Il faudra regarder de tous les côtés. Mon but ici n’est pas de défendre un cause ou l’autre. Je crois, cependant, qu’il y aura un préjugé favorable de l’électorat envers ce que représentait Bayrou aux présidentielles. Renouveau, intégrité et désir de rassembler.


           PJCA


        • Allain Jules Allain Jules 10 juin 2009 10:29

          J-C Allard,

          Excellent article. Il faut avouer que Bayrou est cuit. Quant à Ségolène, elle renaît de ses cendres peu à peu. Du côté de Sarko en revanche, il doit et sera canonisé par Benoît XVI.


          • oncle archibald 10 juin 2009 11:45

            Allain Jules a dit : «  Quant à Ségolène, elle renaît de ses cendres peu à peu »


            C’est la sphinxette, en quelque sorte .... à ne pas prendre même avec des pincettes .. ça sent le faisandé tout ça ...

          • CastoR 10 juin 2009 12:03

            Elle est notre Jehanne d’Arc !

            Elle a entendu des voix (qui lui ont fait défaut par la suite, mais c’est une autre histoire) lui disant qu’elle était promise à un brillant avenir politique, qu’elle devait bouter le NS hors de France, elle a recruté son armée parmi ceux qui croyaient en sa virginité politique et son absolue fraicheur ... et elle a fini cramée sur le bûcher des vanités !

            Je pensais que Martine Aubry avait prévu de disperser ses cendres à l’international, mais qu’elle renaisse est plutôt une bonne nouvelle, Bayrou et Cohn-Bendit sont beaucoup moins rigolos.


          • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 10 juin 2009 15:19

            @ AJ :


            « 16 » est un chiffre malchanceux pour les monarques absolus



            PJCA

          • resistance 13 juin 2009 22:55

            Si Ségolène renaît de ses cendres, il est beaucoup trop tôt pour affirmer que Bayrou ne renaîtra pas des siennes. Certes, Sarkozy est habile et les médias qui sont à sa botte ont tout fait pour flinguer Bayrou et ont semblé réussir. Mais attention, l’habileté peut lasser et décevoir à la longue, si elle n’est que de l’habileté. Quant à Bayrou, s’il y a en lui plus que de l’habileté, une certaine justesse de pensée, il finira peut-être bien par s’imposer, une fois le rideau de fumée répandu par les médias dissipé !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès