Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Bayrou, Président !

Bayrou, Président !

François Bayrou a toujours la cote chez une partie de l'électorat qui voudrait tout changer sans rien changer. Ces discours graves, volontaristes, et emprunts d’une nostalgie gaulliste rassurent. Certes, il reste dans le vague, mais nous ne sommes qu’au début de la campagne, et Bayrou correspond à cet électorat, qui trouve Sarkozy trop à droite, mais qui reste méfiant à l'égard des socialistes. Il sait qu'il a un créneau à exploiter et comme tous les candidats à l’élection présidentielle il a un égo surdimensionné, et peut réussir un score à 2 chiffres, pour monnayer ensuite son ralliement.

Mais un ralliement à qui ? Il se dit qu'un ralliement à Sarkozy pourrait lui valoir Matignon, mais Sarkozy a déjà promis tellement de choses à tellement de personnes que ses promesses n’engagent que ceux qui y croient... Une chose est sûre : Bayrou n’aura pas Matignon avec Hollande, mais son électorat est plus tenté par un vote socialiste au deuxième tour que par un vote Sarkozy. Alors ? Bayrou peut-il tourner le dos à cet électorat en se ralliant à Sarkozy ? On constate que l’on est à mille lieux d’une démocratie directe chère aux indignés, mais en plein marchandage cher aux politiques.

Ou alors l'homme qui se voit un destin pour la France pense sérieusement à la présidence. Qu’Eva Joly ou Mélenchon ne visent pas la présidence, c’est certain, ils savent bien que leur parti ne peut prétendre au plus qu’à des députés ou à des ministères. Que Marine le Pen ne vise pas la présidence c’est également certain, même présente au second tour elle ne sera jamais élue. En revanche, si Bayrou est présent au second tour, la possibilité qu’il soit élu est très loin d’être utopique, et cela doit inquiéter les états majors de L'UMPS. Sarkozy n'a vraiment plus la cote, et Hollande est un candidat par défaut, alors Bayrou...

Bayrou veut revaloriser le made en France « on est en train de crever, il faut inverser le mouvement et redonner envie d’acheter français, c’est une démarche civique… ». Très bien, mais quels sont les produits réellement français. La production est mondialisée et la concurrence organisée par les grands groupes. Alors peut-on dire qu’une automobile de marque Renault, Peugeot ou Citroën est un produit de fabrication française ? Nos constructeurs, jadis nationaux, n'ont pas hésité à délocaliser une partie de leur production pour assurer de meilleurs dividendes à leur actionnaires.

François Bayrou veut créer un label France, en prenant en compte, par exemple, la part de la valeur ajoutée France incluse dans le produit. Acheter français, ce serait en quelque sorte boycotter les produits étrangers, cela n'engage à rien et fait plaisir à une partie de l'électorat, et comme il ne veut pas toucher aux règles de la libre concurrence, il met en avant « l’acheter français » pour corriger les errements du marché. Interdire les délocalisations ou permettre aux salariés victimes de ce système de reprendre leur entreprise en autogestion serait une vraie preuve de la préférence nationale, mais cela toucherait au fondement du système capitaliste, alors... Bayrou est également très préoccupé par la dette. Et bien, qu’il propose un moratoire ou un audit suivi d’une suspension de payer jusqu'à ce que l’on ait déterminé quelle partie de la dette est légitime, s’il y en a une !

Bayrou, est un politique que l'on voit depuis 30 ans, il a été ministre, il a soutenu des gouvernements qui attaquaient les travailleurs, Bayrou est un notable qui a de grandes idées pour la France mais pas pour les français, du moins pas pour les modestes.

Le «  projet humaniste  » du Modem et de Bayrou est un vrai programme de droite. Et par petites touches, François essaie de le vendre aux électeurs...


Article original sur Conscience Citoyenne Responsable

http://2ccr.unblog.fr/2011/12/09/bayrou-president/


Moyenne des avis sur cet article :  3.71/5   (28 votes)




Réagissez à l'article

6 réactions à cet article    


  • _Ulysse_ _Ulysse_ 9 décembre 2011 14:16

    Bayrou ne fait que remplir son électorats d’indécis et de gens qui ne veulent plus du PS ni de l’UMP mais qui sont modérés et donc ne veulent pas du FG ou FN.

    C’est pas passé loin en 2007, il compte refaire la même cette fois-ci et il a ses chances.
    Pour le moment, il se fait laminé sur ce sondage permanent :

    http://resultatselections-2012.over-blog.fr/


    • Ptetmai 9 décembre 2011 15:27

      A partir du moment où Bayrou (15,33 % des inscrits) s’était engagé, judicieusement, dans son livre « Projet d’espoir » à commencer toutes ses interventions publiques par parler de la dette et qu’il ne l’a pas fait, on peut ne plus croire en ce monsieur. Et il y a d’autres raisons souvent peu ou pas connus qui abîmerait l’image recherchée.


      Un vrai centrisme porté par une équipe ayant avant tout en commun l’intelligence du cœur serait l’idéal avec des pratiques « démocratiques » améliorées ; y compris en exploitant les ressources de la Toile pour consulter régulièrement le peuple.



      • lloreen 9 décembre 2011 16:12

        Certains de nos rentiers professionnels de la res-privada....feraient bien de s’en inspirer....
        http://www.youtube.com/watch?v=dCsvHjpC2PY&feature=player_embedded


        • bruno 9 décembre 2011 16:17

          Je trouve votre article très réductionniste et simpliste. J’ai regardé et écouté attentivement le candidat à la présidence, hier, sur Antenne 2, et j’ai trouvé un homme de la taille gaullienne qui ne se laisse pas bercer par les mirages ou les promesses. Il n’a jamais stipulé qu’il se rangerait au second tour pour la droite ou la gauche, arguant qu’il prétend être au premier tour le leader ! En second lieu il a remis en place les journalistes qui ont trop tendance a inscrire dans le mental de leurs lecteurs qu’après la droite ou la gauche, il n’y a pas d’autre alternative !! Bayrou a remis de l’ordre dans le débat à ce sujet concernant une certaine frome de journalisme de parti-pris !

          En ce qui concerne le « made in France », Bayrou a été clair face aux journalistes de l’émission que son MADE IN FRANCE concernait les produits, certes en l’occurence français, mais ceux aussi étrangers et fabriqués sur le sol français. Je vais acheter une voiture bientôt, et ce sera une Toyota car elle est assemblée à l’usine Toyota de Valenciennes qui fait vivre des milliers de travailleurs dans le Hainaut. Désolé pour Renault, Citroen ou Peugeot qui délocalise ! De surcroit, Bayrou ne fermera pas les frontières car la France exporte aussi ! Il préconise une relance du « savoir faire français » qui compte parmi les meilleurs ouvriers et techniciens du monde, mais qui sont laissés sur le carreau depuis quelques temps par les adeptes de la mondialisation à outrance.

          Voilà, maintenant je préfère soutenir ce qui est combattu ou dénigré avec violence ( ou subtilité comme l’ont fait les journalistes d’A2 hier soir ), je veux du sang neuf et un homme représentatf de la France aux mains propres !

          Voilà messieurs les journalistes, mon article et mes impressions !


          • penajouir penajouir 9 décembre 2011 17:07

            Moi aussi j’ai écouté le béarnais, le roi de la poule au pot et j’ai eu une impression de vide, de vertige tellement la platitude de ses propos est affligeante !


          • stephanemot stephanemot 10 décembre 2011 07:05

            la chance de Bayrou, c’est que la France prefere le centre droit a la gauche. le PS a perdu 5 ans sans faire sa reforme que le parti democrate US avait pourtant realise des le debut des annees 90. a lui de profiter du boulevard.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Robert GIL

Robert GIL
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès