Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Bayrou : une défaite admirable

Bayrou : une défaite admirable

« La situation financière de la France est catastrophique. » Ainsi, s’exprimait, le 18 juin sur France Inter, un journaliste du Monde malgré sa satisfaction devant les résultats des législatives. Ce qui nous renvoie au discours de celui qui fut qualifié de prophète par un hebdomadaire : François Bayrou.

Je suis de ceux qui se réjouissent de la victoire de la gauche, et de la punition infligée à Marine Le Pen, à son admiratrice Nadine Morano, ou à l’exécutant du programme du FN Claude Guéant. François Hollande a fait un bon début de mandat présidentiel. Désormais revêtu des « pleins pouvoirs », il va devoir affronter la réalité des comptes publics et avoir soin de répartir équitablement la charge de leur redressement.

 S’il réussit, la voix de François Bayrou y aura largement contribué. S’il échoue, François Bayrou pourrait être appelé à la rescousse. Bayrou a échoué à devenir De Gaulle. Son parti est en lambeaux. Il a été largement trahi par ses amis ; d’autres vont le quitter. Son avenir politique personnel est plus qu’incertain. En revanche, il est déjà le Mendès-France de ce début de siècle. Mendès a été un météore de la politique française, mais il est et restera très respecté pour avoir volontairement sacrifié son destin politique à la proclamation de la vérité. En annonçant qu’il voterait Hollande, Bayrou a sacrifié sa carrière politique, risqué et accepté la sanction lamentable de son électorat, échoué dans son rêve de construire un Centre qui soit autre chose qu’un laquais de la droite ; mais il a refusé de vendre son âme au sarkozysme lepénisé (ce qui est presque un pléonasme). Il est l’anti Morano.

Quitte ou double

Sans doute, Bayrou n’est-il pas un bon stratège. Sans doute y a-t-il une part d’orgueil mystique chez lui, et un individualisme tel que, sans Bayrou, il n’y a plus de MoDem. Tout cela est vrai. Cependant, quelle dignité chez cet homme-là ! Il suffit de comparer les discours de Morano et de Royal, accusant les autres de les avoir fait perdre, alors que la première est châtiée pour ses compromissions (restons charitable), et la seconde pour sa propension exagérée à croire que tout le monde l’aime. Bayrou, lui, assume ses choix, pleinement. Et il ne regrette rien. Ce qui est parfaitement cohérent quand on n’a agi qu’en fonction de ses convictions profondes.

 Il est possible que Bayrou soit politiquement fini.

 Il est possible que son langage intègre fasse de lui un recours si jamais la gauche ne se montre pas à la hauteur de la situation. Si jamais François Hollande souhaite un jour lui confier une mission d’envergure, je souhaite que François Bayrou ait la modestie nécessaire pour accepter de servir le pays à une place certes nettement plus humble que celle à laquelle il rêvait d’accéder.

 J’ai fait partie de ceux qui ont été les « tracteurs » de Bayrou pendant la campagne présidentielle. Et je considère comme un honneur d’avoir milité pour un perdant de cette qualité-là. Perdant politiquement, oui. Mais sur le plan des idées, il a déjà gagné. Le ministère du Redressement productif est inspiré par le « produire en France », et la moralisation de la vie politique, si elle réussit, lui devra beaucoup. Reste la question économique. Et là, le feuilleton ne fait que commencer…


Moyenne des avis sur cet article :  3/5   (40 votes)




Réagissez à l'article

42 réactions à cet article    


  • totor totor 18 juin 2012 10:04

     Il est possible que Bayrou soit politiquement fini.

    A force de vouloir faire cavalier seul, on de prive de tous ses appuis même populaires !!


    • oncle archibald 18 juin 2012 10:18

      Allons allons ... Croyez vous qu’il n’y ait que de l’orgueil la dedans ?? Ne pensez vous pas que Bayrou était « l’homme à abattre » de la campagne du premier tour ?? Que très volontairement UMP et PS ont tout fait pour empêcher l’émergence d’un centre fort ? 

      Comme l’auteur je salue l’honnêteté et la rigueur de cet homme qui sait rester « debout » et ne récrimine pas malgré la dureté du sort qu’il vient de subir .... C’est sa femme qui va être contente, elle qui n’aime ni la politique ni les médias ...

    • appoline appoline 18 juin 2012 16:57

      Je ne sais pas si c’est l’homme à abattre en attendant il est quand même le seul à dire aux français ce qui leur pend au nez. Je ne l’apprécie pas mais il faut lui reconnaître sa franchise sur la débâcle actuelle.


    • T.REX T.REX 19 juin 2012 20:11

      Je partage l’avis de l’auteur, BAYROU a eu un courage exceptionnel ! Celui de ses opinions !
      Et c’est tellement rare que cela en devient admirable !

      Ce qui est regrettable c’est que ce ne sont pas les gens du Modem qui le disent, car la plupart lui reproche cet acte de parole ! Ils sont de centre droit, ceci explique cela . 


    • morice morice 18 juin 2012 10:33

      une « déculottée pour le mec qui a toujours eu le cul entre deux chaises », j’aurais titré... mais bon....


      • oncle archibald 18 juin 2012 12:07

        Et pour la merluche vous auriez titré quoi ? « Une branlée à Henin Beaumont pour le crieur de service » ou bien une « déculottée pour le mec qui voulait escagasser la marine et qui a embrassé Fany » bref .. on peut en trouver des titres ...


      • appoline appoline 18 juin 2012 16:59

        Il vaut mieux avoir le cul entre deux chaises que pas de c......du tout et Dieu sait que les castras nous en avons quelques uns dans les deux gouvernements qui se sont succédés cette année


      • morice morice 18 juin 2012 10:38

        le « journaliste dans la presse protestante » devrait plutôt se pencher sur le taux d’abstention énorme, dû selon les sondages en premier aux fanas du FN et ... à ceux du Modem !!!


        ne pas aller voter, voilà ce qu’ils ont fait. Et ça, franchement, on aura du mal à l’oublier.


        Les électeurs du Front national, et du MoDem dans une moindre mesure, ont fourni dimanche de gros contingents d’abstentionnistes (44% des électeurs d’après les estimations des sondeurs), révèle un sondageIpsos/Logica Business consulting. Dans 414 des 577 circonscriptions où le second tour était un duel entre la gauche et la droite parlementaire, 58% des électeurs de Marine Le Pen à la présidentielle avaient l’intention de ne pas se rendre aux urnes, selon cette enquête intitulée « comprendre le vote des Français » et réalisée pour France Télévisions, Radio France, Le Monde et Le Point.

        Une étude identique d’Ipsos au soir du 2e tour de la présidentielle indiquait que 25% seulement des électeurs de la présidente du FN s’étaient abstenus (51% disaient voter Sarkozy, 14% Hollande, 13% votant blanc ou nul). La faible mobilisation des électeurs FN là où ils n’avaient pas de représentant « naturel » au 2e tour explique ainsi en partie la large victoire en sièges de la gauche dimanche. Le Front national n’était en effet présent au second tour que dans 59 circonscriptions (28 triangulaires et 31 duels).

        Dans ces mêmes 414 circonscriptions, près d’un électeur du MoDem sur deux (49%) a choisi de s’abstenir. Chez les électeurs de François Hollande et Nicolas Sarkozy à la présidentielle, le niveau de l’abstention a été très voisin (32 et 30% respectivement). Il a été un peu plus élevé (38%) chez les électeurs de Jean-Luc Mélenchon.

        Les femmes et les seniors ont plus voté

        D’autre part, les hommes (46%) ont été plus nombreux que les femmes (43%) à s’abstenir. Comme déjà constaté au 1er tour, plus on est âgé, plus on vote (37% seulement de votants chez les 18-24 ans, 73% chez les 60 ans et plus). De même, sans surprise, les ouvriers (59%) et les employés (51%) ont été les catégories à s’abstenir le plus.

        C’est dans les agglomérations de plus de 100.000 habitants que l’on a le moins voté, à l’exception notable de Paris (56% de votants). Par ailleurs, globalement, il ressort que dans ces 414 circonscriptions, 52,4% des personnes interrogées avaient l’intention de voter à gauche, et 47,6% à droite.

        Sondage réalisé du 14 au 16 juin par internet auprès d’un échantillon de 3.092 personnes inscrites sur les listes électorales, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. Méthode des quotas.


        • volpa volpa 18 juin 2012 11:44

          Les francais n’ont que ce qu’ils méritent.

          Le plus dur est à venir.

          Avant la fin de l’année.


          • appoline appoline 18 juin 2012 17:01

            Oui Volpa et c’est le seul qui a entrouvert la porte de la vérité, quand on écoute les guignols maintenant, on pourrait presque comprendre que tout va bien ; imposteurs qu’ils sont


          • volpa volpa 18 juin 2012 20:34

            On nous mouinsse.
            Ici, il faut dire du bien de Merluchon.Tu prends 10 points d’un coup.


          • morice morice 18 juin 2012 11:46

            Une branlée béarnaise, on aurait aussi pu mettre en titre, tiens.


            • Pale Rider Pale Rider 18 juin 2012 12:00

              Au cas où Morice n’aurait pas compris, mon article porte bien sur une branlée électorale. Mais il y a des branlées déshonorantes, et d’autres qui sont presque un compliment. Revoir les exemples que j’ai nommément indiqués.


            • morice morice 18 juin 2012 11:48

              volpa



              « J’ai plus de 65 ans et je viens de créer une sarl ».

              merde, ça lui fait deux votes pour la droite...

              ah ah ah !!! petit vieux et patron, dans les stats il est mal barré.

              • volpa volpa 19 juin 2012 08:06

                D’après ta caricature, c’est toi le petit vieux.

                Moi, 186 CM.

                Parle nous des beaux navions, tu es plus dans ton élément.


              • mbdx33 mbdx33 18 juin 2012 12:16

                Bayrou la branlée  ! cuite ou double ?

                ou encore

                La sauce béarnaise tourne à la bérézina

                La bayrou tourne, impair et passe.

                Bayrou qu’il est passé le modem ?

                 Errare humanum est, perseverare Bayrou


                • LE CHAT LE CHAT 18 juin 2012 12:43

                  Lassale a pas léché les boules de Flamby , il a été réélu , lui !  smiley


                  • Lemaïsjekiff Nestor 18 juin 2012 13:12

                    Salut Le Chat !

                    Jean Lassalle est une « un » icone dans notre région.

                    "Le 7 mars 2006, il entame au Palais Bourbon, dans la salle des quatre colonnes, une  grève de la faim pour faire pression sur le gouvernement et éviter la relocalisation au sein même du département des Pyrénées Atlantiques d’une usine du groupe Toyal Europ, filiale du groupe japonais Toyo Aluminium K.K, qui emploie 150 salariés dans la vallée d’Aspe. En 5 semaines, il perd 21 kg et souffre de baisses de tension, et son action reçoit un large écho médiatique. Le 14 avril, il est hospitalisé d’urgence à l’hôpital Poincaré de Garches.« 

                    Donc, un gars qui a l’amour de sa région et qui l’a défendu elle est ses habitants au péril de sa vie ...

                    Il a le respect qu’il mérite c’est pour ça qu’il est élu, cet homme est un brave et les vieux communistes et autres vieux gauchistes le respecte en tant que tel !

                    Puis aussi : »Il préside depuis 2002 l’Association des populations des montagnes du monde, réseau international de montagnards présent dans plus de 70 pays. Il préside également l’Institution patrimoniale du Haut-Béarn (IPHB) qui a obtenu des investissements importants pour les bergers de montagne et la préservation de l’ours.


                  • Lemaïsjekiff Nestor 18 juin 2012 13:28

                    Le Chat, je tiens à rajouter, que pour les régionales en 2010 moi ainsi que ma famille et d’autres que je connais qui votent en principe très à gauche ont voté pour lui ...

                    Il a fait beaucoup, et là à ce stade on ne regarde plus la politique mais l’homme et ce qu’il a fait et est capable de faire pour sa région et les siens.

                    En plus c’est un vrai démocrate, et comme tu as pu le constater un grand humaniste qui n’adhère pas aux idées que tu soutiens parfois.

                    Donc il a notre soutien ! 


                  • LE CHAT LE CHAT 18 juin 2012 13:54

                    Salut Nestor ,
                    j’aurai voté sans hésiter au second tour pour lui , quelqu’un qui aime autant son pays natal ne peut être qu’un patriote , j’aime bien son petit coté Superdupont ! smiley


                  • Yohan Yohan 18 juin 2012 13:02

                    Tiens ! pas de réaction de la gôche républicaine sur l’intervention télévisée de Ségolène Royal avant 20heures, rompant avec la règle démocratique. Je croyais qu’au PS on était à cheval sur les principes républicains. Faites ce que je dis mais ne faites pas ce que je fais, telle est la devise de la folle du Poitou. Il suffisait qu’elle la boucle pour l’emporter, mais non, il fallait qu’elle la ramène.


                    • alain_àààé 18 juin 2012 15:41

                      je crois que tu as oublié que les socialistes se sont permis de présenté une candidate contre lui bravo ces lachent de socialistes 


                      • Marianne Marianne 18 juin 2012 15:50

                        En effet, admirable. Bayrou paie le prix de son courage politique et devrait recevoir le prix du courage politique : http://blogs.mediapart.fr/blog/marie-anne-kraft/160612/francois-bayrou-le-prix-du-courage-politique


                        • Pale Rider Pale Rider 18 juin 2012 16:03

                          Chère Marianne,

                          Je suppose que vous êtes l’auteure du papier Kraft vers lequel renvoyait le lien. Si oui, je suis très heureux d’entrer en dialogue avec vous. Je vous ai souvent lue. Entièrement d’accord avec vous.


                        • Marianne Marianne 18 juin 2012 17:21

                          Oui, c’est bien mes papiers Kraft ( smiley) !


                          • Marianne Marianne 18 juin 2012 17:29

                            En effet, JFK avait conseillé à Bayrou de ne pas parler de « centre » et encore moins de « centrisme », terme et positionnement dévalué par les pseudo-centristes ralliés à l’UMP qui ont donné une très mauvaise image à ces termes.
                            Il ne s’agissait pas d’être ni-ni ni entre deux, mais d’être autre chose, en avant, plus radical. C’était aussi ce que je proposais à François Bayrou avec ma « révolution humaniste » (livre que j’ai publié fin 2011, préfacé par lui-même), dont le thème a en fait été repris par Mélenchon avec « l’humain d’abord » ... Mais j’étais sans doute trop « révolutionnaire » !
                            JFK en a reparlé à l’occasion de ma récente réunion publique où il est intervenu brillamment. J’ai fait 2 billets récents sur mon blog Mediapart à propos de JFK.


                          • morice morice 19 juin 2012 01:14

                            FK en a reparlé à l’occasion de ma récente réunion publique où il est intervenu brillamment. 


                             il s’est donc brillamment trompé, JFK . Comme à son habitude.

                          • Jay R 18 juin 2012 17:22

                            La vision de François Bayrou est un simple : il souhaite un centre independent et libre penseur. Nous ne partageons pas toutes ses idees (parfois trop catholiques) mais, nous partageons avec lui cette vision d’une politique qui va au-dela des clans partisans.

                            Parce que la France a besoin de femme et d’homme comme lui, Mr. Bayrou ne doit pas quitter la scene politique. Il est et doit rester un acteur necessaire a l’evolution progressive et independante de la France.


                            • Anaxandre Anaxandre 18 juin 2012 23:11

                              Bayrou, « un acteur necessaire a l’evolution progressive et independante de la France », c’est une blague j’espère. Acteur de l’indépendance de la France, le traître européiste Bayrou ? On croit rêver ! Je comprends de mieux en mieux pourquoi les français votent n’importe comment...


                            • Khanofer Khanofer 18 juin 2012 18:47

                               «  »Bayrou a échoué à devenir De Gaulle. En revanche, il est déjà le Mendès-France de ce début de siècle«  »

                              Ces postulats en disent long sur l’idolâtrie régnante des derniers supporters de Bayrou 

                              Faites a froid le bilan de près de quarante ans de carrière politique, connaissez vous le moindre projet de loi qui portent le nom de Bayrou ?

                              Il faut juste se rappeler que lorsque F Bayrou a pris la tête de l’udf , il y avait 117 députés
                              Si FB ne sait même pas gérer une formation politique, rassembler sur ses idées , que voulez vous qu’il fasse pour la France


                              • volpa volpa 18 juin 2012 20:38

                                C’est le pipeau de Maurice LEROY qui est passé du PC à l’UMP.

                                Le trou du cul de CAVADA, même tonneau.


                              • OMAR 18 juin 2012 19:37

                                Omar 33 :

                                L’auteur : « il restera très respecté pour avoir volontairement sacrifié son destin politique à la proclamation de la vérité. ».

                                Il lui arrive ce qui arrive à ces peintres qui, seulement à titre posthume, sont considérés comme de grands artistes et leurs tableaux, des œuvres d’art...


                                • 65beve 18 juin 2012 22:31

                                  Bonsoir mes amis,

                                  Bayrou et son centre ne sont pas ma tasse de thé.
                                  Ce sympathique personnage s’est sabordé comme la flotte française à Toulon pendant la guerre pour éviter que ses forces servent l’ennemi.
                                  De plusieurs maux, il faut savoir choisir le moindre ; c’est ce qu’il a fait.
                                  Entre l’UMP qui vire à (l’extrême) droite et le programme socialiste qu’il ne cautionne pas, il a choisi Hollande qu’il a qualifié d’honnête homme.

                                  Chapeau, voisin !

                                  cdlt


                                  • Anaxandre Anaxandre 18 juin 2012 23:03

                                    Je ne comprenais pas comment l’auteur avait pu compiler une telle quantité d’âneries sur Bayrou jusqu’à ce qu’il confesse être un de ses rares militants. Un petit florilège :
                                    « Bayrou a échoué à devenir De Gaulle. »
                                    Un social démocrate européiste comparé au plus qu’euro-sceptique homme de l’indépendance nationale ! Hum, hum...
                                    « Il est déjà le Mendès-France de ce début de siècle. »
                                    Après la comparaison avec le général, tout est permis... ! Et le meilleur pour la fin :
                                    "Le ministère du Redressement productif est inspiré par le « produire en France », et la moralisation de la vie politique, si elle réussit, lui devra beaucoup."
                                    Il faut d’abord noter que ce nouveau ministère n’est ni plus ni moins que l’ancien ministère de l’industrie devenu presque... sans objet, d’où cette ridicule nouvelle dénomination. Quant à oser nous parler de morale quand le même Bayrou qui n’a eu de cesse de voter des deux mains tous les textes qui permettent et favorisent la délocalisation de nos entreprises, conseille ensuite au consommateur de regarder l’étiquette de plus près, j’ai vraiment plus que l’impression qu’on se paye notre tête royalement !
                                    Bayrou ? Un traître et un menteur assoiffé de pouvoir de moins, bon débarras !


                                    • xmen-classe4 xmen-classe4 18 juin 2012 23:35

                                      les -

                                      beaucoup de pbm d’élocution, 
                                      une attitude de benet, 
                                      un confort trop démonstratif, 
                                      un vice candidat qui annonce le partis comme étant seulement d’opérette n’ayant pas de prentention au deuxième tour, 
                                      une politique économique ouvertement pro exterme droite.
                                      pas de tete d’affiche, 
                                      une division manifeste du centre.
                                      un denit de democratie avec le referendum et melanchon.

                                      les +
                                      un projet viable mais compliqué à comprendre pour des consumeristes de scrutins.


                                      • morice morice 19 juin 2012 01:15

                                        beaucoup de pbm d’élocution, 


                                        vous êtes méchant, c’est un bègue qui a très bien surmonté son handicap.

                                      • Anaxandre Anaxandre 19 juin 2012 01:19

                                        Et il n’y a pas que le projet de Bayrou qui soit « compliqué à comprendre »...


                                      • Pale Rider Pale Rider 19 juin 2012 09:50

                                        A en juger par leur orthographe, certains ont des problèmes d’ ’élocution écrite’... Chacun fait ce qu’il peut, et devrait faire preuve de quelque modestie avant de se gausser de quelqu’un qui a surmonté un handicap relativement important.


                                      • Christoff_M Christoff_M 19 juin 2012 00:48

                                        Il est battu il a toujours son sourire surfait !!

                                        et on dirait même qu’il est fier d’avoir amené le centre de plus de 100 députés à 2 députés au modem !!

                                        Quel bilan, s’il était honnête il devrait se retirer de la vie politique !!

                                        Localement du coté de Pau les commentaires vont bon train sur son parcours sans réelle direction et sans but !!

                                        Un autre qui ferait bien de se retirer, Copé et son arrogance, son mépris et sa prétention son obstination à faire comme si à fermer les portes à amené la droite classique à l’ UMP un parti qui ne représente que des petits barrons et des petits parvenus cinquantenaires... donc pas du tout l’ensemble de la droite de sa frontière centriste à l’extrême, l’ UMP actuelle associée à Copé et Sarkozy devrait etre dissoute, et on aimerait trouver des gens plus compétent pour reformer une droite représentative, surtout pas avec des Fillon, des Bertrand, des Copé et autres pisses froid et rabat joie du Sarkozysme qui ont amené la droite au plus bas !!

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès