Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Bien connaitre Vladimir Poutine

Bien connaitre Vladimir Poutine

Bien connaitre Vladimir Poutine devient indispensable
 

Le nouveau premier ministre grec Tsipras soutient Moscou et Vladimir Poutine.

Dans l'Union Européenne les états sont divisés sur l'utilité des sanctions conséquences de l'action russe en Ukraine.

Les prix des hydrocarbures ne cessent de baisser, le rouble perd de sa valeur, les capitaux quittent la Russie, les sanctions économiques s'accumulent, et les citoyens russes soutiennent Poutine.

L'Ukraine de Porochenko, après avoir perdu la Crimée, se tourne vers l'Europe et lutte contre les Ukrainiens pro-russes de l'Est du pays dans une véritable guerre.

Bien connaitre Vladimir Poutine devient donc indispensable pour y voir clair, pour comprendre ce que veut la Russie et sortir de la grave crise actuelle.

Poutine exerce le pouvoir depuis plus de 15 ans en comptant la période pendant laquelle Medvedev fut président et Poutine premier ministre. En 2018 s'il se représente, il peut être réélu (si sa popularité actuelle se prolonge) et ainsi rester au pouvoir jusqu'en 2024...

La presse l'a souvent présenté comme un pragmatique froid sans pensée véritable.

C'est une erreur : il y a de la cohérence dans son action et celle-ci est mue par une réelle idéologie, même s'il ne veut pas se laisser enfermer par elle.

Et cette cohérence se voit dans les messages envoyés aux hauts fonctionnaires de l'état russe, aux intellectuels qui soutiennent le pouvoir et au peuple russe lui-même.

C'est l'Ouest qui est dans le collimateur.

Depuis que l'Union Soviétique est morte, l'Occident a cru une fois pour toute liquider la puissance russe en l'humiliant même (qu'on se rappelle la période eltsinienne et les railleries de bon ton en direction du nouveau pouvoir succédant à l'ère communiste).

Or jamais depuis 25 ans le patriotisme russe, la puissance russe, n'ont été rangés dans la galerie des vieilleries, à Moscou et à St Pétersbourg.

Staline est même resté populaire pour la grandeur de l'URSS qu'il a su incarner.

Face à la Russie, l'Occident a été et est déclaré décadent, faisant fi de ses racines chrétiennes, tout attentif à exalter les différences, la diversité.

Le libéralisme pour la Russie et Poutine c'est l'adversaire.

Poutine incarne donc les valeurs ancestrales de la Russie, un conservatisme des valeurs de la patrie russe, de son état fort et de son énergie particulière.

Il dénonce la volonté de l'Occident de contraindre, de contenir la Russie, de la maintenir dans une situation inférieure, politique classique des 19ème, 20ème et maintenant 21ème siècles.

L'Union économique eurasiatique qui fonctionne depuis peu officiellement se veut entrer en concurrence avec l'Union Européenne.

La Russie rouge des Bolcheviks, la Russie blanche des contre-révolutionnaires, ont elles mêmes célébré la Grande Russie.

Tout cela faisant appel à des philosophes, des historiens, des politiques qui font partie des fondements culturels de la Russie.

La lutte antifasciste des années 30 a fait place aussi à la lutte anti-islamiste dont Poutine s'est fait le champion.

La nocivité de la mondialisation, de la bureaucratie de l'Union Européenne, de l'impérialisme américain viennent compléter le corpus poutinien. Avec l'idée de complots pour empêcher la Russie d'agir à sa guise en conformité avec ses intérêts, son histoire.

Ainsi il ne faut pas s'étonner si la Russie ne peut admettre la position européenne dans la crise ukrainienne. L'adversaire extérieur est là.

La terre russe doit toujours être rassemblée ce qui appelle une extension de la Russie hors des frontières actuelles.

On n'oubliera pas que les régions conquises par Staline en Europe de l'Est après la seconde guerre mondiale, par le biais des pays amis du Comecon, ont toutes été déseuropéanisées.

Ainsi Poutine est le digne successeur de tous ceux qui ont rêvé d'un empire messianique qui a de l'influence sur les autres, qui compte.

C'est pourquoi la crise ukrainienne est une crise grave qui peut entrainer l'Europe très loin. La volonté de puissance d'un état qui estime qu'on veut l'empêcher d'avoir une place au soleil, digne de son rang, peut amener des errements. La belligérance est dangereuse.

Une seule solution : la discussion avec la Russie de Poutine en tenant compte des arguments exposés ci-dessus et en se gardant bien de couper les ponts avec ce pays.

C'est ce que tente l'Allemagne de la chancelière Merkel, pour des raisons politiques, économiques, évidentes, mais surtout pour la paix en Europe.

Se rappelant sans doute la parole forte du président Mitterrand :" il ne faut pas humilier la Russie".


Moyenne des avis sur cet article :  3.42/5   (59 votes)




Réagissez à l'article

66 réactions à cet article    


  • Donbar 6 février 2015 14:14

    Diagnostic confidentiel de la CIA : Poutine est atteint d’un « syndrome » contracté dans sa prime enfance et qui le rend très dangereux pour les voisins de la Russie.

    On ne fait pas plus lamentable comme propagande. Pourtant notre presse rapporte l’information sans éclater de rire. Ne serait-elle pas atteinte de quelque syndrome à sa manière ?


    • fred.foyn Le p’tit Charles 6 février 2015 15:25

      Les USA (en manque d’idée) s’adressent au peuple Russe avec ce genre de discours..pensant que quelques uns pourraient peut être faire un coup d’état un de ces 4.. ?


    • bourrico6 6 février 2015 15:58

      Un forme d’autisme ils disent, il se dit aussi qu’il va tester l’OTAN en « attaquant » dans les pays Baltes, j’ai cru voir passer des accusations comme quoi la Russie formerait des terroristes aussi, et tout un tas d’autres choses.
      Quand on veux tuer son chien....


    • Hijack Hijack 7 février 2015 02:58

      Syndrome d’Ô’bwana ! Et c’est sur lui que les psy devraient s’attarder.

      .
      Comme ici ... 
      .
      Jugez de la stature !!!


    • lerenard lerenard 7 février 2015 09:04

      nous avons beaucoup de chance ce serait nikita kroucheff le pentagone serait déjà en cendre


    • Pere Plexe Pere Plexe 7 février 2015 09:34

      Avoir recours à de telles attaques ridicules marque le manque d’arguments sérieux contre VP.


    • jocelyne 8 février 2015 12:57

      @Donbar, c’est sérieux ? (pas le temps de vérifier moi même)


    • jean-marc D jean-marc 8 février 2015 18:33

      Bonjour, P’tit Charles,


      Je reconnais qu’il y a matière à creuser.....sur la possibilité d’un coup d’Etat.(je sais, beaucoup vont me traiter d’imbécile, mais je m’en fous, j’assume mes idées même si je me plante).

      Au fait, comment connaissons nous la préférence du peuple russe ? Je ne connais pas personnellement de Russes ayant des contacts fiables avec leur pays d’origine. Et comme je suis comme Saint Thomas........

      Bien à vous,

    • Ukulele Ukulele 6 février 2015 14:55

      @ L’Auteur

      Bel exercice de brosse à reluire aussi efficace que les articles sur son présumé autisme. Vous avez oublié :

      Vladimir poutine est le seul humain sur terre à pouvoir défoncer Chuck Norris.


      • Pere Plexe Pere Plexe 6 février 2015 20:18

        C’est vrai que le président d’honneur de la fédé internationale de judo et 6eme Dan qu’est Vladimir a aussi 12 ans de moins que l’acteur Us.


      • zygzornifle zygzornifle 6 février 2015 15:55

        Que deviennent les frégates Russes à Toulon ??.....Plus un mot de la part d’Hollande et de sa bande de Fauxcialiste. Ha oui le marchand de sable est passé le 11 janvier....


        • bourrico6 6 février 2015 16:01

          Que deviennent les frégates Russes à Toulon ?

          Elle est repartie depuis décembre 2011 pourquoi cette question ?


        • Deneb Deneb 6 février 2015 16:00

          Cet autiste cherche a rehabiliter le plus grand criminel du monde, c’est un peu comme si les allemands rehabilitaient Hitler.
          En attendant, il a réussi à rapprocher le FN et le FDG. Un coup de génie aspi ?


          • Alren Alren 6 février 2015 16:32

            Si vous aviez bien lu, Deneb, vous auriez compris que ce n’est pas Poutine, c’est la majorité du peuple russe qui veut rétablir une certaine vérité historique sur un homme qui était à la tête du pays qui a vaincu le nazisme, après avoir compris que Hitler voulait tuer la moitié du peuple slave pour faire de la place aux seigneurs aryens. 

            Son rôle d’ailleurs a été plutôt négatif. Heureusement qu’il a su laisser à temps l’initiative à ses généraux à la différence de cet imbécile de Hitler.

            « Le plus grand criminel de l’histoire » c’est celui qui a voulu et déclenché la Seconde guerre mondiale dont il n’est sorti rien de bon. C’était qui au fait ?

            Dans cette affaire ridicule d’autisme (un autiste par définition ne peut conquérir un pouvoir par élection), la pathologie est plutôt du côté de ceux qui ne comprennent pas qu’un chef d’état ne soit pas couché devant eux.
            Quelle maladie mentale vont-ils attribuer à Tsipras ? La paranoïa ?

          • Pyrathome Pyrathome 6 février 2015 16:56

            Rhôôôoo, le très vilain autiste Poutine qui ne veux pas lécher le zboub à l’oncle Sam......


          • Doume65 6 février 2015 20:47

            « En attendant, il a réussi à rapprocher le FN et le FDG. Un coup de génie aspi ? »

            Vu par le mauvais côté de la lorgnette. Si on regarde côté en plaçant les oculaires devant les yeux, on voit un FN qu surfe sur tout ce qui peut lui servir, et particulièrement sur les frustrations. Or une bonne partie du peuple français est écœuré de la façon dont la caste politico-médiatique traite la Russie. c’est tout bête. Quant au FdG, il a le droit de faire des analyses basées sur les mêmes constats que ceux du FN. Si le soleil brille, le FdG doit-il dire qu’il pleut sous le prétexte que Marine a dit qu’il fait beau ? Le FdG doit-il demander « encore plus d’interférences du grand capital dans la politique », sous prétexte que Marine a fait de l’ultralibéralisme son cheval de bataille du moment ?


          • Michel Maugis Michel Maugis 8 février 2015 15:25
            @Deneb et autres, 

            Poutine, comme Lenine, Comme Staline

            Sont les très grands responsables d’ avoir chacun à leur manière INSTAURER et MAINTENUE LA PAIX en Europe.

            Lenine stoppa nette la 1GM avec la révolution de 1917
            Staline la 2GM avec la Résistance du peuple Soviétique contre les Denebs incultes

            et Poutine empêcha la 3GM que les crapules de votre genre, lâche qui ne savent tirer que par la bande pour défendre les MASSACRES en Palestine, en Syrie, en Livye, en Afghanistan, en Irak, et dans ce qu’ était Votre pays que vous avez fui pour l’ amour de votre petite merde d’ EGO raciste, 

            Regardez ce que vous avez fait de votre Yugo !!Pourquoi n’ y allez vous pas, maintenant qu’ elle est « libre »

            Espèce de tête à claques

          • Le Poilu Le Poilu 9 février 2015 00:29

            Merci Michel pour le lien de la vidéo. C’est excellent. Comme votre commentaire.
             smiley


          • doctorix doctorix 6 février 2015 17:20

            J’ai appris à comprendre le peuple Russe, et cet article :

            résume assez bien ce que j’ai pu apprendre.
            C’est un peuple magnifique, et Poutine en est le digne représentant. Je comprends que le peuple en soit fier.
            Nous avons beaucoup plus d’affinités avec n’importe quel Russe qu’avec n’importe quel américain.
            C’est la propagande qui nous voile les yeux.

            • Aldous Aldous 7 février 2015 21:06

              Justement, ca n’a rien d’incompatible, lisez l’article vous serez moins con.


              Les prisonniers français que la Grande Armée a laissé derriere elle lors de la campagne de Russie se sont vu offrir la nationalité Russe par le Tzar. C’est autre chose que le sort des Harkis.

              C’est de celà qu’il s’agit.

            • Le Poilu Le Poilu 9 février 2015 01:04

              Oui Aldous, le sort des harkis ou aussi ceux des combattants indochinois ou de tous les autres que l’on a laissé se faire massacrer après avoir scellé leur sort autour d’une table ronde avec champagne et petits fours... Gerbant.


            • luxwalker 6 février 2015 19:10

              Bien connaitre Vladimir POUTINE ?

              C’est d’abord savoir que c’est un ancien lieutenant colonel du KGB !

              Le KGB (devenu maintenant FSB) fut l’un des meilleurs services de renseignements du monde.

              Seuls les meilleurs éléments d’URSS pouvaient y entrer et la formation était très poussée dans tous les domaines

              Ceux qui tiennent la Russie actuellement sont tous passés par le KGB
              C’est une véritable caste autrement plus efficace que la Franc Maçonnerie

              Etonnant que l’auteur de cet article oublie ça

              POUTINE est un géant et HOLLANDE comme MERKEL des nains

               smiley


              • Doume65 6 février 2015 20:54

                « Ceux qui tiennent la Russie actuellement sont tous passés par le KGB »

                Ouais, mais Hollande et plusieurs de ses ministres sont « young leader ». C’est quand même autre chose de plus classe, non ? Faut l’avoir bien en bouche avant de le sortir avec un super-accent yankee, bien sûr. N’importe qui ne peut pas le dire. Ce n’est pas donné à tout le monde. Moi, par exemple, avec mes presque 45 ans d’anglais derrière moi, je ne peux pas dire « je suis young leader ». Si je le dis, ça sonne faux, ça fait même rire. Y’a qu’une élite qui peut. Alors que KBG, bof, c’est pas sexy, ça romfle comme une marque de mobylette. Bref, ça fait naze.

                 smiley


              • septikettak septikettak 6 février 2015 21:40

                HOLLANDE comme MERKEL des nains
                Et même des nains béciles smiley


              • Pere Plexe Pere Plexe 6 février 2015 21:46

                Plus important que la personnalité du président Russe il faut surtout regarder les faits.
                Et les comprendre.
                -L’Ukraine fragilisée par une économie aux mains d’oligarques tantôt pro-russe tantôt pro occidentaux à été déstabilisé par les USA.
                -Le bras armé des USA, l’Otan est déterminé à encercler la Russie.Et à s’implanter en Ukraine.
                -Son président régulièrement élu à été renversé sous les applaudissements occidentaux.
                -Un avion abattu à l’est du pays fut mit sur le compte des Russes mais on attends toujours des preuves.Et l’intérêt de ce crime est difficilement compréhensible si on l’attribut aux russes...
                -La manière dont se déroule l’enquête et les quelques éléments rendus publiques rendent peu plausible l’implication Russe.Qu’importe...
                A la lecture de ces faits chacun fera la part des choses.
                Déterminera qui porte la plus grande responsabilité dans ce conflit.
                Qui est l’agresseur,celui qui menace la paix.


                • Pere Plexe Pere Plexe 6 février 2015 22:24

                  La visite de « la dernière chance » organisé par Merkel Hollande est aussi l’occasion de voir la clairvoyance de nos médias.
                  Ils présentent unanimement la Russie comme étant au aboie et l’occident,grand seigneur,offrirait une opportunité à Poutine d’épargner la Russie des foudres Otanesques....
                  Rigolade.
                  Les sanctions unilatérales affaiblissent l’économie Russe mais ne la feront pas rompre.Sans quoi Merkel Hollande et leur chef Obama n’auraient qu’a attendre...En revanche elles affectent aussi l« économie Allemande et Française.Et l’UE est toujours dépendante du gaz Russe.
                  La situation militaire de Kiev est désespérée.Sa situation économique est pire encore.Sa situation sociale catastrophique.Et l’UE n’a pas les moyens d’arranger les choses.Il est probable que même les Ukrainiens pro occidentaux soient sérieusement refroidis...La démocratie,alibi commode de ce conflit, pourrait bien produire des effets »indésirables" en Ukraine dans les années à venir.
                  Et personne au sein de l’Otan n’a vraiment envie de se frotter directement à l’armée Russe.
                  Accessoirement la Russie est membre de l’OCS
                  En réalité il semble bien que se soit la derniere chance pour le camp que represente Hollande et Merkel de sauver la face.La crimée est perdue pour l’Ukraine.Le Donbass le sera.
                  L’Otan ne s’implantera pas officiellement en Ukraine.
                  Et juste pour le fun j’aimerai voir la tête de Hollande quand Poutine lui demandera avec son humour caustique si la parole de la France à une chance d’être plus sérieuse que lorsqu’elle s’engage à fournir des bateaux Mistral...


                • cathy30 cathy30 7 février 2015 00:07

                  La grande Russie n’est plus que l’ombre d’elle même ravagée par le communisme et la vodka.


                  • jean-marc D jean-marc 8 février 2015 18:49

                    Bonjour Cathy30,


                    A voir le nombre de « moinsseurs », j’ai peur que l’humour ne soit pas passé.........

                    Bien à vous,

                  • MisterMarko 7 février 2015 02:19

                    La base de cette démocratie fallacieuse, ça serait de demander au peuple français son avis via un référendum adapté par exemple, au lieu de laisser des élites, même pas d’accord entre elles, envisager de provoquer une nouvelle guerre pour des raisons officiellement dérisoires, et officieusement scandaleuses.
                    L’histoire est un éternel recommencement, entretenu par une caste totalement déconnectée qui saura où se réfugier le cas échéant. Pas le cas de tout le monde.


                    • doctorix doctorix 7 février 2015 09:59

                      Il y a encore plus simple.

                      Respecter le référendum du Dombas, ou en organiser un autre sous strict contrôle.
                      La Crimée ne s’est pas séparée de l’Ukraine sans le consentement du peuple de Crimée.
                      Ce n’est ni à l’UE ni aux USA de décider du sort des peuples, mais à eux-mêmes.
                      Mais en ce qui nous concerne, c’est la quatrième fois en moins de dix ans qu’on veut nous entraîner dans une guerre inique, après la Libye, le Mali,la Syrie.
                      Avons-nous élu ces présidents assassins sur ces critères ?

                    • MisterMarko 7 février 2015 18:25

                      Ça aussi oui, l’ingérence chaotique et intéressée de nos politiques dans les affaires extérieures est l’autre moitié du problème.
                      Nous n’avons aucun levier sur chaque partie du problème. A moins d’un soulèvement populaire qui serait l’antithèse de celle de Charlie Hebdo, à savoir une union nationale qui avance sur des principes de vérités et non de manipulations et de mensonges, je ne vois pas pour l’instant.


                    • zygzornifle zygzornifle 7 février 2015 09:32
                      Bien connaitre Vladimir Poutine....S’il est comme Hollande c’est pas gagné.....

                      • howahkan howahkan Hotah 7 février 2015 10:56

                        Allons ,allons, un peu de sérieux, on ne connaît quasiment rien de si meme, alors penser que l’on peut connaître une autre personne,je me marre smiley


                        • fred.foyn Le p’tit Charles 7 février 2015 11:16

                          Personne ne le connait....ceux qui le disent sont des menteurs.. !


                          • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 7 février 2015 12:01

                            L’auteur du billet ne semble pas avoir lu « La Nouvelle Grande Russie » de Xavier Moreau, ni avoir compris que derrière les Tchétchènes se cachaient des oligarques en cheville avec les USA, pour le contrôle des hydrocarbures.


                            Poutine a repris le contrôle de la situation afin de réintégrer les hydrocarbures dans le giron de l’ État russe. Il vient de terminer le boulot, en profitant de la baisse du rouble et des actions, pour racheter la quasi totalité des actions pétrolières et gazières et les ramener dans le giron de l’ État russe.

                            La Russie est un pays pluriethnique et multi-confessionnel, et doit le rester, explique Poutine.

                            Une équipe qui fait passer l’intérêt de la Russie avant toute chose a de quoi déconcerter ceux qui ne sont pas choqués d’avoir des dirigeants qui font passer les intérêts des lobbies et des banksters avant l’intérêt de leur pays. Un bien mauvais exemple !

                            La Russie scandalise les pays occidentaux depuis le discours de 2007 de Poutine à Munich :
                            « Le Nouvel Ordre Mondial n’a aucun avenir. Seul compte le principe consacré de la souveraineté des Etats : non alignement, non confrontation, et non ingérence dans les affaires des autres Nations ».

                            Cela plairait bien aux Occidentaux que Poutine veuille envahir, comme eux, le reste du monde.
                            Sauf que c’est l’inverse :« Russie delenda est » = « Ce que nous attendons de la Russie, c’est qu’elle disparaisse, » pour lui piquer ses immenses ressources, parce qu’on préfère ce qui est gratuit à ce qu’on doit payer. Une mentalité de requins, qu’on voit à l’œuvre partout dans le monde.

                            Deux entretiens avec Xavier Moreau, français habitant Moscou :
                            - « Le rouble va-t-il s’effondrer ? »

                            - La Russie face au globalisme


                            • zygzornifle zygzornifle 7 février 2015 12:42

                              on connaissait Hollande de gauche et une fois élu il s’est révélé de droite .....


                              • Ronny Ronny 7 février 2015 12:58

                                Putin est avant tout un calculateur qui n’a qu’une seule volonté, celle de défendre l’oligarchie à laquelle il appartient. Pour cela, il lui faut que cette défense d’intérêts particuliers ne soit pas trop visible. Quel meilleur paravent que celui de la restauration de l’a grande Russie, dont effectivement l’affaiblissement au travers de la période communiste, puis post communiste a été marqué. Perte des républiques socialistes au sud comme à l’ouest... Pour avoir connue l’époque du rideau de fer, m’être rendu de l’autre coté deux fois, je peux affirmer que ce ne sont pas les « occidentaux » qui ont fait tomber le mur, mais la volonté des peuples des ex pays de l’est qui n’en pouvaient plus du monde communiste tout au moins du monde communiste vu par l’ex URSS. 


                                Putin, pour défendre les intérêts de la micro-caste qu’il représente a besoin du soutien populaire. Putin laisse donc décrire effectivement l’occident comme un groupe de pays décadents, et vu de Moscou, à Paris ou à Londres ce sont les islamistes et les pédés qui font la loi ! Avec les soutien d’une partie du peuple russe, à qui il montre que la Russie peut retrouver sa grandeur, il tente donc de reprendre pied en Europe, et pour le moment en Ukraine. Les « ’milices » pro-russes qu’il soutient sont de facto plus que soutenue par l’armée russe, au moins en matériel et probablement en hommes. A ma connaissance, ce ne sont ni les Français ni les Allemands, ni les italiens qui ont envahi le sud et l’est de lukraine. Ce sont des forces pro russes. Dire le contraire est au mieux un mensonge, au pire une manipulation. 

                                Devant la relative réponse modérée de l’Europe, rien ne dit qu’il ne tentera pas la même chose vis à vis des Républiques Baltes. Ce sera plus dur car rien ne pourra justifier une telle action sinon une provacoation bidon monté de toutes pieces par les services russes. Celles-ci ont commencé depuis 12 mois, avec des survols de plus en plus fréquents de la mer Baltique et de la mer du nord par des chasseurs et bombardiers soviétiques, dont certains sont armés d’armes nucléaires. Ceux ci volent souvent transpondeurs éteint (un folie dans une zone de lourd trafic civil), sans plan de vol déposés, et ces avions sont d’ailleurs systématiquement interceptés par des chasseurs européens. Les avions russes ont même pénétré deux fois au cours de ces 3 deniers mois l’espace aérien finlandais entrainant une riposte immédiate des Finlandais... Putin n’attend visiblement qu’une chose, c’est un accident aérien justifiant une action militaire d’envergure... 



                                  

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès