Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Bienvenue à Gattaca

Bienvenue à Gattaca

Le sujet de l’introduction de tests ADN pour n’importe quel problème de la société est le premier pas qu’il faut surveiller. Tout comme la poudre qui permet de faire des feux d’artifice, de construire des routes et de fabriquer des armes, la génétique est une boîte de Pandore dont la très grande majorité des citoyens n’a pas même idée de ce qu’elle peut contenir.

L’encadrement éthique de tout ce qui a rapport au patrimoine génétique nécessite du temps, beaucoup de temps, de réflexion, de débats, de mise en perspective et de pédagogie. Je ne vous cache pas que les visées politiques et les clins d’oeil à l’électorat d’extrême droite qui sous tendent le projet de loi sur l’immigration me dérange, car le gouvernement médiatique qui dirige la France ne me semble pas en mesure de conduire des débats sereins sur les conséquences de l’introduction de tests ADN.


Le système de contrôle de l’ADN dans le film Gattaca, présent à l’entrée du centre de formation et partout où l’on veut contrôler votre identité, grâce au prélèvement d’une micro goutte de sang. (source image)

Je le soulignais déjà au sujet de l’utilisation d’un bracelet électronique qu’il y a un réel danger de mutation de notre société. Sous couvert de lutte contre le terrorisme, de lutte contre les vilains étrangers "qui viennent manger le pain de nos Arabes"[1], de lutte contre ces jeunes qu’il faut nettoyer à haute pression, de lutte contre ces hordes de pédophiles qui sévissent sur internet... on fait entrer dans les esprits l’acceptation qu’il faut renoncer à nos libertés, petit à petit, morceau par morceau.

Je voudrais que les journalistes fassent leur travail et remettent en perspective ce contre quoi on lutte, ce pour quoi on nous demande de prendre de tels risques de perdre à chaque nouveau texte un peu plus de nos libertés. Combien de familles sont concernées par ces tests ADN ?

La présence d’un tel texte va donner un pouvoir "administratif" colossale à l’administration qui comme chacun sait répond humainement aux questions qu’on lui pose[2]. Sur une problématique éminemment humaine, la famille, on donne une réponse technique que tout le monde s’accorde à reconnaître imparfaite, puisque ce qui définit une famille ce n’est pas la filiation génétique. Ce débat quitte clairement le champs de la loi et de l’outil administratif pour rentrer de plain-pied dans le champ de la politique. C’est un changement de notre société qui est en cours, qui est initié par ce gouvernement. Les quelques centaines de regroupements familiaux par an qui sont concernés par ce texte qui n’est en l’état déjà plus très efficace pour lutter contre l’immigration illégale, ne sont qu’une excuse.

Bienvenue à Gattaca...[3]

Notes

[1] Coluche.

[2] Humour noir, les règlements ayant justement vocation à éviter que l’administration puisse être compassionnelle dans ses décisions, et encore heureux.

[3] Un film à voir et à revoir, documentation ici et .

Première version de cet article.


Moyenne des avis sur cet article :  3.96/5   (27 votes)




Réagissez à l'article

19 réactions à cet article    


  • tvargentine.com lerma 17 octobre 2007 13:26

    Un test ADN pour connaitre la filiation d’un enfant avec une famille,il n’y a rien de mal et si en plus cela permet de lutter contre les réseaux mafieux que nous avions connu sur les trottoirs de Paris et de l’Ile de France dans les années 90 & 2000 et bien c’est encore mieux,car il avait été prouvé que ces bébés dans les mains de ces « rooms » avaient été volés à leur famille d’origine.

    Rien de mieux d’utiliser des méthodes modernes,seul les obscurantistes refusent la modernité.

    Quand au bracelet électronique pour les délinquants,vous semblez etre pour les délinquants !!!!!?

    Cela ne nous étonne plus du MODEM,car ce parti est un rassemblement sectaire et aux idées dangeureuses.

    Concernant ce superbe film « Bienvenue à Gattaca » ,il semble que vous n’avez rien compris


    • Manuel Atreide Manuel Atreide 17 octobre 2007 13:38

      Merci Cédric, pour ce papier.

      Cet amendement portant sur les tests ADN peut être vu, c’est vrai, comme un premier pas vers le tri des humains selon leur code génétique. Toi tu as le bon, tu entres, toi non, tu n’entres pas.

      Au delà de l’eugénisme, c’est en effet tout le propos de ce très beau film. Si les êtres humains ne sont pas tous conçus de manière « génétiquement optimisée », le système discrimine ceux dont le patrimoine génétique n’a pas été amélioré. Sans avoir raison d’ailleurs puisque le héros, malgré ses imperfections physiques et génétiques, se révèle être plus utile que l’homo supérior incarné par Jude Law.

      Bref, c’est un bon élairage sur le sujet. Et je vous dois un dernier merci. Vous m’avez donné envie de revoir ce film très beau, délicat, un brin mélacolique mais très fort. Pour ça aussi, votre papier m’a intéressé.

      Manuel Atréide


      • Lars 17 octobre 2007 13:49

        tout à fait d’accord avec l’analogie avec ce film. Il me semble qu’il est incontournable qu’au nom de l’insécurité soi-disant grandissante, l’ensemble de la population va être fichée. Je crains malheureusement que ça ne soit qu’une question d’années, mais c’est une dérive fasciste qu’on ne pourra changer.


        • Mirandole 17 octobre 2007 14:09

          @lars Je suis d’accord avec votre commentaire sauf la dernière remarque. Fasciste ??? Les plus grands fichiers étaient ceux de la STASI, et autres Ministères pour la sécurité d’État des pays de l’est. Notre ministère de l’Intérieur était jaloux de leurs systèmes d’informations et faisait un peu amateur.


          • Vilain petit canard Vilain petit canard 17 octobre 2007 14:26

            Utiliser le test ADN pour faciliter le regroupement familial des immigrés en situation régulière n’est pas un mal en soi... présenté comme ça.

            C’est comme le fichage ADN pour les délinquants sexuels, après tout, on les identifiera plus facilement le prochain coup. On dirait du bon sens.

            Mais... mais... aujourd’hui on fiche les ADN des faucheurs d’OGM, des manifestants anti-CPE, des simples témoins, des gens comme ça, et bientôt pourquoi des conducteurs en excès de vitesse, au point où on en est. Et puis on fichera tout le monde, c’est si facile, un test de routine. Avec tous les méchants qu’il y a dans le monde, hein... pas la peine de déranger un juge pour ça, bavez ici dans le godet, merci.

            Alors, oui, il faut s’inquiéter de cette « facilité » qui ne concerne que même pas 1000 personnes par an, elle pourrait en concerner beaucoup plus, et très vite.

            Et surtout, la loi en France ne reconnaît pas le lien familial comme génétique. Alors là, première interrogation. Un Français épouse une mère célibataire, l’enfant devient automatiquement son enfant (histoire vécue), ça suffit, mais pour un étranger, c’est pas pareil, il faudrait un test ADN, pour « aller plus vite » ?

            Nous voici devant donc une nouvelle mesure qui n’est pas cohérente avec le droit français, qui ne concerne qu’une toute petite quantité de personnes, qui coûte cher, et qui ne sert apparemment qu’à « faciliter » les choses. Et si on n’a rien à se reprocher, on ne devrait pas s’y opposer ? Allons donc ! Regardez comment ils ont appliqué les précédentes dispositions ADN...

            Gattaca, c’est l’étape suivante, je le crains comme vous. Ça commencera par des test de dépistage de très très graves maladies, seulement un cas sur trois milliards, mais on ne sait jamais, et ça se finira par « vous le préférez avec les yeux bleus ou verts ? ».

            Après, le dépistage à l’école des futurs délinquants, avec leurs gènes pas bien. Le service policier glissera vers les médecins et les laboratoires, qui eux, savent appliquer les choses humainement. Après tout, ce sera pour le bien de l’enfant.

            Et puis les tests ADN à l’embauche, pour éviter d’embaucher les gens atteints de maladies graves, juste pour les assurances. Et ça finira avec « désolé, vous n’avez pas le gène de la soumission assez prononcé ». Ou « vous risquez de mettre l’entreprise en danger en tombant malade, on ne peut pas vous donner un poste à responsabilités ».

            Et tout le monde trouvera ça génial.

            On n’y va plus, on y court, et tête baissée, encore.


            • Matozzy Matozzy 17 octobre 2007 15:38

              Très bon article et très bon commentaire pour le mettre en relief.

              Si après lu cela, l’esprit du lecteur se dit encore « mais si je n’ai rien a me reprocher... » c’est que ledit lecteur n’a rien compris ou qu’il accorde peu d’intéret a sa liberté.


            • TSS 17 octobre 2007 14:31

              « bienvenue à Gattaca » est un superbe film et premonitoire qui plus est car l’humanité en est plus proche que beaucoup le pense !!!


              • TSS 17 octobre 2007 14:32

                le pensent !


              • LE CHAT LE CHAT 17 octobre 2007 15:39

                @seb59

                entiérement d’accord avec toi , dans Gattaca , le pouvoir décidait de l’avenir des individus en fonction de leur patrimoine génétique !

                rien à voir avec la chasse aux fraudeurs de la caf et autres profiteurs...


              • tvargentine.com lerma 17 octobre 2007 15:37

                Nous n’avons pas la même vision de ce film,alors je fais un court résumé.

                Dans le film le test ADN est considéré un peu comme le BAC pour un autodidacte qui ne pourrait pas postuler à un emploi parce qu’il est demandé le diplôme BAC+2 (cas classique de la convention collective des banques)

                Je suis autodidacte,j’ai des compétences informatiques correspondant à un métier,mais je n’ai pas le BAC+2

                OUI ,dans le film cela s’appelle ADN,mais pour moi cela s’appelait BAC+2 !

                Au non de quoi devrions nous avoir un emploi seulement si nous avons un diplome ?

                85% des chefs d’entreprises en France sont autodidactes !

                Voila une véritable discrimination digne de ce que dénonce ce film,le droit d’avoir l’égalité des chances !

                A ce jour,en France,cela n’existe pas et au lieu de mener un combat obscurantiste,vous devriez mener le combat de l’égalité devant l’emploi en supprimant ce type de « convention collective ségrégationiste » et c’est la même chose pour la fonction publique avec « les concours » !

                La mesure de régulation de l’immigration,vise à lutter contre les gens malhonnetes et ceux qui prétendent etre le pere d’enfants qu’ils ne sont pas les siens et dont la finalités est de les exploiter et de detourner l’aide sociale.

                EXEMPLE BIEN CONNU : les logements sociaux qui sont accordés à des familles malhonnetes en déclarant etre les parents d’enfants qui ne sont pas les leurs et qui reloue derriere le logement social que l’Etat ou la collectivité leur à accordé pour en faire du bizness

                Sans parler des aides sociales détournées !

                Votre haine de Nicolas Sarkozy vous enléve toute esprit d’analyse


                • Matozzy Matozzy 17 octobre 2007 15:53

                  Tu n’as rien compris à l’analyse qui est faite ici, Lerma

                  On te démontre que l’ADN (le BAC+2 dans ton language) signerait la fin des personnes comme toi (autodidacte, comme le héro du film)... et tu viens nous dire que le problème en France c’est qu’il y’a pas assez d’autodidactes ??? Te rends-tu seulement compte de la contradiction ?

                  L’ADN c’est la fin des autodidactes. C’est la fin du choix et du libre-arbitre individuel. L’ADN c’est le bac+2 à la naissance avec impossibilité de devenir autre chose.

                  Dans le film cela commence aussi avec une « noble » cause : éliminer les maladies pré-natales, donner les « meilleurs chances » a son enfant... La dérive suivante est inévitable. La seule chose que l’on peut éviter, c’est de mettre le doigt dans l’engrenage. C’est pour cela qu’il faut refuser cette loi (peu importe son montage ou son application). Cette loi, c’est le l’ongle du doigt que l’on met dans cet engrenage. Nous n’avons pas besoin de cet engrenage.


                • Vilain petit canard Vilain petit canard 17 octobre 2007 18:23

                  @ lerma

                  J’aime bien ton commentaire, parce que tu t’y dévoile un peu plus que d’habitude, ça donne du corps au texte. Encore que ton code génétique, tu n’y peux rien, ta formation, tu peux améliorer les choses, et j’ai l’impression que tu te débrouilles très bien.

                  Mais tu te trompes dans mon cas, ce n’est pas la haine de Sarkozy qui me pousse à écrire mon commentaire, cette histoire d’ADN, je le dis depuis dix ans au moins. Bon d’accord c’est vrai, je peux pas blairer le Nouveau Guide Suprême, mais là ça n’a rien à voir.

                  Ici, c’est particulièrement vicieux, car c’est la technologie qui s’impose au-delà des politiques(ou en-deçà, comme on préfère). Un peu comme un nouveau type de moteur, personne ne se dit que ça va avoir une importance politique, et paf on se fait avoir. Et dans l’implantation d’une nouvelle technologie dangeureuse, c’est toujours le même argument qu’on nous sert : c’est plus commode. Et c’est plus commode.

                  Vous verrez, dans cinq ans même pas, les gens qui liront ce forum diront seulement : oh la la, ils étaient vraiment archaïques, alors que c’est si commode, maintenant... on s’embête moins, c’est tout simple et ils étaient bien peureux à l’époque : maintenant, personne ne se plaint.


                • manusan 17 octobre 2007 16:15

                  Il est évident que l’outil ADN ou génétique est puissant donc tentant, donc d’accord avec vous sur le principe de précaution.

                  Mais ne mélangeons pas tout, dans le cas de contrôle d’identité, uniquement, c’est la même chose que des empreintes digitales avec contrôle de parenté et efficacité du procédé en plus (ce qui nous intéresse techniquement).

                  Principe de précaution ok, mais ne tombons pas dans la paranoia.


                  • Philippe B 17 octobre 2007 16:50

                    Bonjour,

                    Je ne suis pas d’accord avec vous. L’auteur a tout à fait raison de mentionner une érosion des libertés « petit à petit, morceau par morceau ». Cependant, cette idée aurait gagné à être un peu plus explicitée. Cet autre texte vous éclairera peut-être davantage : http://www.debats-science-societe.net/breves/2007/10/01.html


                  • TSS 17 octobre 2007 20:06

                    le test ADN ne servant qu’à controler le regroupement familial c’est du pipeau cela ne concerne que 9 à15000 personnes même pas la moitié du quota annuel d’Hortefeux.l’idée tordue du fichage general se met en place ! au debut il ne n’etait question que des pedophiles et des deviants sexuels et puis on est passé aux delinquants mineurs(ogm, manifestants etc...)et bientôt ce sera tout le monde ,pour notre securité bien sur !!!(se rappeller de la proposition de fichage genetique des predelinquants potentiels à la maternelle).

                    quand aux faudeurs aux assedic,aux assurances pendant que les medias faisaient tout un foin sur la personne qui avait detourné 150000€ en declarant plusieurs fois des quintuplés un pharmacien « enfumait » 1 million d’€ à la caisse maladie mais là pas de pub !!sans oublier Gautier Sauvignac en ce moment ,il faudrait peut être lui faire un test !!


                    • Eleusis Bastiat - Le Parisien Libéral eleusis 18 octobre 2007 09:01

                      je suis « content » de voir que certains comprennte ce qui se passe, car effectivement la question n’est pas test ADN anti immigre ou pas, la question est : existe t il des contrepouvoirs a l’administration ? Et cette histoire de test ADN, et d autres choses aussi (carte Navigo de la RATP a puce RFID, fichier Stic de la police qui recence indiferemment les vitimes et les coupables, pouvors geographiquement illimités de la douane, obligation pour les FAI de conserver les infos sur leurs clients) vont dans le meme sens de « 1984 ».

                      La remarque de TSS « au debut il ne n’etait question que des pedophiles et des deviants sexuels et puis on est passé aux delinquants mineurs(ogm, manifestants etc...) » est la stricte verité.


                      • Christoff_M Christoff_M 19 octobre 2007 06:50

                        et la paranoïa tu connais ???

                        personne ne parle ici des trafics sur les papiers, les passages des frontières et toute une mafia installée qui vit de cela !! alors des immigrés qui travaillent en France, j’en connais ne voient aucun problème à ces tests facultatifs !!

                        par contre faire vivre des passeurs, des tenanciers d’hôtels borgnes, des vendeurs de faux papiers, des sous loueurs d’appartements véreux, des fournisseurs de mineurs, ça existe !! et vous pouvez faire les autruches et être complice de tout cela !!

                        il y a les expéditeurs associés avec des employés administratifs véreux là bas et il y a les réceptionnistes souvent du même pays en France ; et entre deux il y a une nouvelle sorte d’esclaves modernes, sans papiers utilisables et corvéables à merci, qui sont trimballés comme des ballots d’un coin à l’autre de l’europe des libertés smiley en fonction de la demande de mafieux...

                        comment peut on en 2007 continuer à ignorer ces trafics et refuser tout controle sous prétexte de liberté alors que dans ce cas on devient complice de tous les traffics humains !! Gattica est loin derrière la réalité actuelle qui est l’exploitation des pauvres et des immigrants par des réseaux organisés... dans un monde qui vend et qui achète tout avec de l’argent...


                      • Arno_ Arno_ 25 octobre 2007 14:55

                        @Christoff

                        Vous melangez tout. Les controles ADN proposes ne concerne (pour l’instant) que la procedure de regroupement familiale, et donc des immigres tout ce qu’il y a de plus en regle, declares et travaillant. Rien a voir donc, avec les filiales mafieuses dont vous parlez.

                        Par ailleurs, je lis souvent l’argument selon lequel, de toute facon, ces tests seraient « facultatifs ». Ca ne veut absolument rien dire, car dans ce cas qu’advient-il d’une personne refusant de se soumettre a ces tests : soit la requete de regroupement est traitee malgre tout et donc cette nouvelle loi est parfaitement inutile ; soit la requete est rejetee et donc le test n’a rien de « facultatif ». Le Conseil constitutionnel a bien note cette incoherence et s’en inquiete justement (http://www.liberation.fr/actualite/societe/282751.FR.php)

                        Pour finir, ca n’est pas parce que l’on critique une loi en demontrant de maniere argumentee ce qu’elle a de nefaste, d’incoherent et d’inhumain, que l’on renie les problemes annexes et/ou sous-jacents. Si une partie du diagnostique est partagee (fraude au papier, reseaux mafieux, etc...), il est clair que la solution proposee sera totalement inoperente. A moins que cette loi ne soit qu’une nouvelle manipulation politicienne et ideologique visant a stigmatiser toujours les memes personnes en nous faisant croire qu’elles sont la sources de nos problemes.


                      • sven 18 octobre 2007 09:22

                        Si l’on plonge une grenouille dans de l’eau très chaude, elle saute immédiatement hors de la casserole pour sauver sa vie. Cependant, si l’on met la même grenouille dans une casserole d’eau froide, elle s’y trouve très bien, et que si, partant de là, on augmente très progressivement la température de l’eau, la grenouille, ne se rendant compte de rien, ne tentera pas de s’enfuir et restera tranquillement là jusqu’à ce qu’elle soit cuite à point.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès