Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Borloo-DSK : de l’audace, Messieurs !

Borloo-DSK : de l’audace, Messieurs !

Sans vouloir faire de peine à Azouz Begal ou à Corinne Lepage, les ralliements à François Bayrou restent pour l’instant certes de valeur mais politiquement marginaux. Les poids lourds se tâtent. A moins que ce ne soit justement leur poids, trop lourd, qui les pousse à l’inertie. Et pourtant, le parti démocrate ne pourra pas se faire sans eux. Rien ne démontre mieux l’impérieuse nécessité de ce rassemblement que les hésitations de Jean-Louis Borloo et de DSK.

Quel spectacle en effet !

A droite, Borloo met en scène son ralliement annoncé à Sarkozy dont il ne partage manifestement ni la vision de la France, ni les moyens de la sortir de la crise, ni le vocabulaire, ni les convictions. Alors, tel un exorcisme, il consigne dans un bouquin tout ce qui le différencie de Sarkozy, sans doute pour le rejoindre plus léger, délesté d’une partie de ses remords. Mais qui est dupe ?

A gauche, dans un PS en plein désarroi, DSK livre un combat perdu d’avance pour éviter un virage à gauche de la campagne de Ségolène et multiplie les appels du pied à Bayrou tout en affirmant haut et fort qu’il ne fera pas le premier pas. Sans doute par timidité. Mais qui est dupe ?

Voilà donc deux hommes, populaires, sociaux-démocrates ou démocrates-sociaux, deux hommes que tout rapproche mais qui, pour des raisons historiques de clivage droite-gauche, à cause d’une bipolarisation excessive de la scène politique française, se retrouvent opposés, face à face. Deux hommes que des millions de Français verraient bien gouverner ensemble et qui, pour des raisons d’appareils, vont se battre l’un contre l’autre. Deux hommes qui, de façon évidente, sont des réformateurs modérés et qui vont soutenir des campagnes qui se radicalisent, à droite et à gauche. Deux hommes dont tous les actes et tous les mots démontrent qu’ils sont mal à l’aise dans leur parti ou dans leur prétendue famille politique mais qui s’apprêtent à céder à l’habitude et à se coucher docilement devant le candidat de leur camp ou de leur clan.

N’est-ce pas là un immense gâchis ?

DSK prépare l’avenir

Poussé par Ségolène Royal à se mettre en première ligne pour faire barrage de son corps à la déferlante Bayrou, DSK s’est exécuté. Bon soldat. LCI, Europe, TF1, Le Monde : le battu des primaires refait surface dans les médias pour endiguer la vague centriste. Mais c’est cautère sur jambe de bois. Le converti de la dernière heure n’est guère crédible. La vérité, c’est que, derrière la façade du ralliement de circonstances, DSK et ses amis préparent ouvertement l’avenir. Et l’avenir ne s’appelle pas Ségolène.

Essayons de lire entre les lignes en faisant ce qu’il ne faut surtout jamais faire : sélectionner les phrases qui nous plaisent et les sortir de leur contexte... mais tout de même, l’exercice est tellement tentant et donne un résultat tellement frappant :

« Pour autant, je trouve que l’on est à la fois trop indulgent par rapport au flou du projet de François Bayrou et parfois trop excessif par rapport à sa démarche (...) C’est certes un homme de droite, mais il a donné des signes de rupture par rapport à Jacques Chirac et Nicolas Sarkozy (...) S’il va jusqu’au bout de sa logique - et je l’y encourage ! -, il se prononcera contre l’alliance avec Nicolas Sarkozy au second tour. Ce sera une belle majorité pour battre Sarkozy et pour changer la France (...) J’ai plaidé pour une gauche social-démocrate. Je pense toujours que la solution est là (...) La succession des alternances et les difficultés de la société française ont érodé les différences manichéennes qui existaient jusqu’en 1981. C’est plutôt une bonne chose. »

DSK a bien du mal à cacher son scepticisme face à la campagne socialiste et sa tentation inavouable de se rapprocher du centre. Ce n’est certainement pas le nouveau virage « à gauche toute » prôné par Fabius pour relancer la campagne qui atténuera son malaise.

Alors DSK se projette dans le futur. Joue-t-il déjà la candidate socialiste perdante ? Toujours est-il que, dès le 17 décembre, lors de la réunion nationale de ses réseaux, Dominique Strauss-Kahn a proposé la mise en chantier d’un « manifeste social-démocrate » afin, je cite, de « mieux définir un socle d’analyses, de valeurs, d’orientations politiques communes à un certain nombre de militants et d’acteurs, dans et hors du parti socialiste », afin de charpenter « cette nouvelle identité sociale démocrate qui a été assumée par Dominique Strauss-Kahn à l’occasion de la primaire ».

Et DSK de se poser des questions de fonds : « Que recouvre exactement cette notion en termes de valeurs, d’objectifs politiques et de méthode ? Comment se positionne-t-elle par rapport aux diverses traditions politiques de la gauche et de la société française ? (...) A quel projet historique peut-elle correspondre à court et moyen terme ? (...) Sur quels acteurs et rapports de force peut-elle effectivement s’appuyer ? »

Alors bien sûr, DSK est un homme politique intelligent. Il sait bien que le présent est essentiel mais qu’il ne faut pas « insulter l’avenir ». Et la synthèse de sa démarche est limpide : « Nous sommes pleinement engagés aujourd’hui dans la campagne présidentielle de notre candidate, Ségolène Royal. Mais il n’est pas inutile de poursuivre parallèlement une réflexion collective sur ces questions. » CQFD.

Allons encore un peu plus loin dans cette visite à l’intérieur des sentiments profonds de DSK et de ses soutiens. Que trouve-t-on justement dans ce nouveau blog du Manifeste social-démocrate ?

Que dit par exemple Rodolphe Kauffmann, l’un des animateurs de cette réflexion :

« Je crois qu’il est de notre ressort de penser aux moyens de construire un parti structurellement social-démocrate (...) Notre parti doit avoir la politique de sa sociologie et c’est pour cela que nous écrivons collectivement un manifeste social-démocrate, mais nous ne pourrons faire fructifier notre méthode que si nous construisons un parti socialiste qui n’a jamais encore existé... »

Alors, entre ce parti socialiste qui n’a jamais existé, ce parti social démocrate à la DSK et le projet de parti démocrate de François Bayrou, y a-t-il plus que la largeur d’une feuille de papier à cigarette ?

N’est-il pas grand temps que les masques tombent, que les lignes bougent et que chacun se détermine, non pas en fonction de clivages archaïques et anachroniques, mais en fonction de ses convictions ? Monsieur DSK, Monsieur Borloo, de l’audace, du courage !

Documents joints à cet article

Borloo-DSK : de l'audace, Messieurs !

Moyenne des avis sur cet article :  4.37/5   (404 votes)




Réagissez à l'article

109 réactions à cet article    


  • tvargentine.com lerma 15 mars 2007 10:41

    L’auto-suffisance de DSK est de croire qu’il a un avenir comme Grand maitre à pensée dans les conseils de l’économie française

    Franchement, il est symphatique, mais qu’il retourne donner des cours à ses élèves plutôt que de faire du populisme ou de payer des gens pour venir l’applaudir raconter ses conseils ,car la médiatisation de sa pré-campagne à la candidature du PS était à l’image de ce qui se fait au USA ,c’est-à-dire :

    RIEN dans le programme TOUS dans le marketing.

    DSK n’a plus d’avenir


    • dégueuloir (---.---.96.226) 15 mars 2007 13:08

      il serait bien aussi que N Hulot prenne enfin parti, vu que le pro-Busch Sarkosy semble carrément s’assoir sur l’écologie,le soutien à FB ou SR serait bien venu,ce sont les 2 seuls candidats majeurs qui en parlent régulièrement et ont la volonté de faire bouger les choses ......


    • wired (---.---.92.11) 15 mars 2007 14:22

      Hulot c’est planté il pas compris qu’à partir du moment ou il n’était plus dans la campagne tout le monde allé s’assoir sur l’écologie...


    • Emmanuel (---.---.132.208) 15 mars 2007 18:52

      @Charpentier,

      DSK est peut-être un fin théoricien, mais dans la pratique il est surtout bon pour engraisser les oligarches industriels de ce pays avec les deniers publics, au jeu des économies mixtes douteuses.

      Il est temps que l’électorat profite des élections pour faire la pression dans chacun des partis afin de se débarasser de cette géneration de politicards qui servent le credo « Argent public, fortunes privées ».

      La majorité de l’électorat FN vote pour cette raison là, ne nous y trompons pas.

      C’est aussi valable pour Bayrou avec le funeste Peyrelevade.

      Pour mémoire :

      http://www.monde-diplomatique.fr/2003/12/TOSCER/10865

      http://www.monde-diplomatique.fr/2003/12/TOSCER/10875

      « La création de EADS fut le plus beau hold-up jamais réalisé par une entreprise lors d’une privatisation. Le groupe Lagardère apportait ses actifs d’une valeur comprise entre 5 et 10 milliards de francs et devenait propriétaire d’un ensemble évalué entre 80 et 160 milliards de francs (selon »le monde« du 2/10/1998). La commission de privatisation avala sans hoquet la couleuvre présentée par Dominique Strauss-Kahn, qui connaissait parfaitement le prix du cadeau fait à Lagardère. En moins de deux ans, le groupe Lagardère doubla sa valeur en bourse. Le poids du même groupe Lagardère dans la presse, l’audiovisuel, l’édition et la distribution de journaux, eut vite fait de calmer les esprits insolents. Hier comme aujourd’hui. » Le canard enchaîné du 11/10/2006

      (Ya un bug dans l’arborescence des réponses, je veux répondre à Charpentier et on me fait répondre à lerma, m’enfin...)


    • jade (---.---.212.38) 16 mars 2007 09:38

      Et d’ailleurs, lorsque l’on apprend que Eric Besson est un copain de Jean-Marie Messier, on comprend pourquoi il a claqué la porte du PS et ne supporte Ségolène Royal


    • N-Y (---.---.183.164) 15 mars 2007 10:47

      « tous dans le marketing » c’est un nouveau slogan politique ou une coquille ?


      • Jean-François (---.---.99.52) 15 mars 2007 10:57

        Lire un peu Thomas d’Aquin : Summa Theologica, Summa contra Gentiles...

        Amen


        • nessoux (---.---.25.117) 15 mars 2007 11:08

          Vous cherchez toujours une roue se secours alors que vous en avez une disponible, une Bay roue.


          • patrick patrick 15 mars 2007 11:14

            ah bayrou !

            tous les jours et plusieurs fois , des articles a la gloire du vide, de l’utopie, du fantasme, de l’hypocrisie, de la poudre aux yeux, donc à la gloire de Saint Bayerou éleveur de champions et champion lui même de l immobilisme d’avenir et de passion !

            De tous cet article est le moins interressant !

            Ca devient difficile de chanter les louanges de Bayrou depuis qu ’il est sous les projecteurs et qu ’il est donc obligé de parler programme et idées. Et bien voila, il etait plus convaiquant dans l’hombre, a la lumière les mots restent des lmots.... avec l’habituelle saveur des idées du centre...

            vive les pentoufles


            • pixel (---.---.37.191) 15 mars 2007 11:26

              Il me semble que c’est plutôt un article sur DSK.En tous les cas ce qui est clair c’est que l’idéologie UMPS rends aveugle.Attention à la surdité qui survient quand on s’aime trop.


            • Bill Bill 15 mars 2007 11:43

              J’avais été un peu choqué de le voir poser devant un tracteur pour faire plus « peuple », et raconter ensuite qu’il aimait réfléchir sur ce genre d’engin !

              Pourquoi ne pas dire en même temps, que l’UE a déjà décidé de ne plus subventionner les paysans !

              De la poudre des yeux !

              Bill


            • dégueuloir (---.---.96.226) 15 mars 2007 13:21

              ah Patrick ....cela faisait bien longtemps que je n’avais entendu tes propos toujours autant nauséabonds,pour un peu on aurait de la sympathie pour toi et tes fautes d’hortographes,avant tu cognais sur Ségo ,maintenant c’est sur FB ( depuis qu’il inquiète fortement NS dans les sondages,ou il en ressort du reste une sérieuse perte de vitesse du gnôme atlantiste et pro-Busch) mais là, vois-tu, méme dans ton camp de l’UMP il commence a y avoir beaucoup de désertions d’intentions de vote,la bulle médiatique Sarkosy va vite se dégonfler,et si par grand malheur (du même ordre que Lepen) le nabot devait accéder au poste,des légions entières prendraient le « maquis »et tu serais consideré comme un collabo....  smiley... smiley.


            • nessoux (---.---.25.117) 15 mars 2007 14:52

              Il ne fait pas bon se moquer de Beyrout par ici. Le supporter de Biroute est sans humour. Il n’est pas « outillé ». C’est bien dommage. Si le crabe mou sort du centre du panier on va pas rigoler tous les jours.

              Je vous laisse avec dégueuli et ses potes car moi j’aime bien rire...


            • jps (---.---.252.203) 18 mars 2007 15:31

              Ceux qui militent en faveur de Bayrou (comme cet auteur) ne savent plus quoi invente. DSK a été claire il souhaite, comme jospin et Rocard que ségoléne soit présidente

              http://poly-tics.over-blog.com/


            • Fred68 (---.---.64.1) 15 mars 2007 11:22

              Autant Borloo pourrait rejoindre Bayrou avant le premier tour (ce serait risqué mais pas illogique) autant DSK peut difficilement se prononcer avant le résultat de ce premier tour. Il est logique qu’il « soutienne » la candidate de son parti. Après si Bayrou est au second tour et pas Royal, il lui sera encore temps de se prononcer mais j’imagine mal n’importe quel socialiste annoncer un ralliement à Bayrou tant que Royal est encore en course.


              • (---.---.7.200) 15 mars 2007 13:47

                Quelle naïveté de croire que DSK pourrait un jour rejoindre le petit bonhomme en mousse Bayrou !

                S’il fait cela DSK est mort politiquement.

                Alors oui il commence sans doute déjà à songer à 2012 en cas de défaite de Ségolène Royal (c’est loin d’être fait) mais c’est alors pour envisager de donner un enième tournant au PS et incarner à son tour un « changement ». Il n’a aucun intérêt à brouiller les pistes en allant goûter à la soupe servie par Bayrou. Les « vrais » électeurs de gauche ne lui pardonnerait jamais et il se décrédibiliserait totalement. Sa mise au point relative à l’UDF est définitive je pense.


              • Fred68 (---.---.64.1) 15 mars 2007 14:12

                Si Bayrou est élu, ce sera parce que les électeurs souhaitent ce rassblement. S’ils n’en veulent pas, ils éliront Sarkozy ou Royal.

                Si ce choix est fait par les français, nous verrons les femmes et les hommes de bonne volonté et, par la même, les femmes et les hommes enfermés dans une logique partisane et idéologique.


              • Fred68 (---.---.64.1) 15 mars 2007 14:21

                Charge aussi à Bayrou d’assumer ensuite sa campagne (dans le cas où il serait élu) s’il ne veut pas être définitivement désigné comme le fils spirituel de Chirac.


              • marco (---.---.76.3) 15 mars 2007 14:31

                Les envies de Bayrou etre le nouveau president d’un nouveau club creer une nouvelle equipe, avec de nouveaux joueurs,les meilleurs si possibles, qui pour le moment sont inconnus un nouveau capitaine inconnu pour le moment ; dans un nouveau stade de France, mais sans plus aucunes equipes en face, avec comme seul adversaire, Le Pen et Laguiller. Staline a eu les memes envies on connait la suite.


              • Fred68 (---.---.64.1) 15 mars 2007 14:42

                Je crois que Bayrou n’arrive pas à la cheville du, pourtant petit, Sarkozy en termes de propagande et de démagogie.


              • Fanfan la tulipe (---.---.142.49) 17 mars 2007 16:40

                Ne croyez pas que DSK ne serait plus rien si il part vers Bayrou après ses girouettes de je pense et pense pas envers Bayrou. Voyez Jospin qui disait en 202 je me retire de la politique, ho ben tiens le revoili . Je ne comprend pas les gens de gauches honettement. Un jour on veut plus des éléphant un autre vive leur retour. Soit ils déifis de manière aveugle leur candidate ou leur parti ou alors c’est la base du parti donc les adhérents qui ont des problèmes


              • Vilain petit canard Vilain petit canard 15 mars 2007 11:23

                Eh, l’article ne parle pas tant de Bayrou que des atermoiements et des grands écarts de ces deux chéris des « grands » partis, visiblement coincés dans une campagne qui ne leur convient guère (?). Il va falloir faire une rubrique spécifique « Défouloir », où tous les anti-Bayrou, les anti-Ségolène et les anti-Sarkozy pourront jeter leur fiel.


                • Vilain petit canard Vilain petit canard 16 mars 2007 10:05

                  Je commence à en avoir un peu assez de ces jeux d’échecs en chambre, du genre : FB doit voir avec DSK si LF et SR ne sont pas opposés à JMLP, qui lui-même doit voir avec NS et JC si JLB ne va pas passer chez FB sans passer une alliance avec BK, parce que GG et NSA vont se regrouper avec TPY et RKU, auquel cas son cavalier de la reine est en difficulté sur son flanc gauche. On passe son temps à refaire des batailles qui n’intéressent que des états-majors de parti, comme si nous étions justement dans ces états-majors. Or nous sommes électeurs, et pas politiciens professionnels.

                  Je trouve que cette campagne est complètement décentrée sur les tactiques électoralistes, et les personnalités de tel ou telle, censées être des « sensibilités » « fondamentalement de gauche », « de droite », ou « du centre ». Nulle part ou presque dans les grands medias, on ne parle des programmes, on ne parle que des politiciens et de leurs « politichienneries ».

                  On pourrait pas réfléchir un peu, au lieu de faire de la psychologie politicienne à deux balles ?

                  Les programmes me paraissent une bonne base de discussion. Arrêtons avec les problèmes de personnalités « fondamentalement de droite ou de gauche »...

                  Quoiqu’à mon avis, dans les cas de SR et de NS, une expertise psychiâtrique s’impose...


                • PierreMF 17 mars 2007 23:34

                  Quels grands-écarts ? Quels aternoiements ??

                  DSK a clairement annoncé qu’il ne soutiendra jamais Bayrou. Borloo est quasiment ralié à Sarkozy.

                  « Et si DSK avait... » « Et si Borloo avait... » On est au café du commerce ?


                • Valje (---.---.233.210) 19 mars 2007 12:00

                  Merci pour votre commentaire : ça fait des jours que j’écris sur AGORA que le principal c’est quand même les programmes - dont personne ou presque ne parle, ni commente - et qu’effectivement, on se fiche du reste...


                • patrick patrick 15 mars 2007 11:33

                  Je crains que l’auteur fasse erreur dans son interpretation des paroles et postures de JL Borloo.

                  JLB n’a aucune intention de quitter sa famille. Il jout assez inteligeament sa carte personnelle qui prend de la valeur. JLB est un homme atypique et cela gene beaucoup certain qui ne savent pas tres bien comment le prendre. Il est malin le bougre et plus le temps passe plus il monte dans la hierachie des ministrables .

                  Ne cherchez pas JLB chez FB, il n’ira pas. Il est trop pramatique et volontaire pour s’allier à un « machin » ingouvernable. Il aime l’action et les résultats.

                  Il se vend très bien . le jeu est amusant. Il sait qu un seul acheteur l’interresse, Sarko sait cela et chacun laisse le temps préparer un « événement » qui sera d’autan plus fort qu’il sera attendu .C est l interet des deux.

                  A FB , il reste les troupes d’ Azuz Begag et de corinne Lepage. FB va s’effondrer comme s’est effondré SR et pour la meme raison , la vacuité du programme et le retournement des votes du public de l’ Elysée Academy.

                  A DSK, il reste à tenir 5 ans, le temps reconstruire une partie du PS à sa mesure. Il est trop malin et orgueuilleux pour rouler pour FB, il attend calmement la chutte finale de la maison royal pour avancer ses pions.


                  • CAMBRONNE CAMBRONNE 15 mars 2007 11:42

                    PATRICK

                    Sans vous avoir lu je disais la même chose que vous , BORLOO n’est pas à vendre .

                    Amitiés .


                  • laziz (---.---.142.104) 15 mars 2007 12:07

                    OH la la les fautes !!!!


                  • CAMBRONNE CAMBRONNE 15 mars 2007 17:19

                    Mon cher Ludovic

                    Vous avez un mauvais fond . Vous mentez en plus en faisant passer JL Borloo pour une girouette . C’est un radical , point barre . les radicaux qui ont fait les grandes heures de la troisièle république sont centre gauche/centre droit ; C’est leur place qui est bien plus claire que celle de BAYROU .

                    Ne vous occupez pas de BORLOO qui est un gars bien et n’a rien à fairedans le marigot de la gauche .

                    Salut et fraternité .


                  • faxtronic (---.---.127.45) 15 mars 2007 17:52

                    He, si Borloo se presentait je voterais pour lui.


                  • PierreMF 17 mars 2007 23:36

                    Patrick,

                    Tout à fait d’accord.

                    Les deux protagonistes n’ont pas d’hésitation, contrairement à ce qui est écrit dans l’article.


                  • Valje (---.---.233.210) 19 mars 2007 12:24

                    Réponse à Patrick : vous avez raison sur certains points :

                    Effectivement, je ne pense pas que JLB se raliera à FB : il est très intelligent et vous l’avez dit à juste titre, il se vend très bien auprès de SARKOZY - et lui aussi a raison ; il est le seul ministre qui a bien réussi et qui a tenu ses engagements : il aurait tout à perdre en allant déclarer avant le 1er tour qu’il irait voir ailleurs . Eventuellenment, en cas de défaite de NS, si BAYROU l’appelle, il pourrait dire oui..

                    En ce qui concerne DSK , vous avez aussi raison de dire qu’il est trop fier pour aller voir FB. Pourtant, il aurait intérêt à le faire . Il fait partie des « éléphants », il a déjà beaucoup donné, on l’a déjà beaucoup vu ,son image a été entâchée par une certaine mise en examen.... et son positionnement lors des primaires du PS a montré une certaine similitude dans l’approche économique avec F. BAYROU...une certaine idée du centre.

                    C’est pourquoi, je pense qu’il serait dans son intérêt de s’en rapprocher, car je ne crois pas qu’en 2012 il sera en position de se présenter tout seul. Et puis, sous quelle « enseigne » ? Le PS ? Si celui ci est battu cette année, je ne le vois pas pouvoir se reconstruire d’ici 2012 : après la défaite de JOSPIN en 2002, celle de S. ROYAL en 2007, le PS n’est pas prêt de renaître de ses cendres. Ca voudrait dire que les français n’en veulent plus, du moins pas comme il existe jusqu’à maintenant, et 5 ans pour le reconstruire, c’est trop peu.

                    Alors, la réponse que je fais à votre commentaire vaut également pour l’article de l’auteur d’aujourd’hui : Oui, Messieurs BORLOO & STRAUSS KHAN : un peu d’audace !!


                  • billou (---.---.207.145) 15 mars 2007 11:37

                    En fait, François Bayrou risque d’avoir exactement le même problème que Royal avec le temps. Il y a eu une vague royal médiatique, les gens s’en sont lassés. Ici même chose pour Bayrou, résultat qui risque d’être identique et pendant ce temps-là, Sarkozy solidifie son électorat.


                    • babayaya (---.---.2.226) 15 mars 2007 11:38

                      Et bien j’en suis à constater quelquechose, cela fait maintenant 8 jours que pas un seul article sur la campagne n’apporte qulque chose de constructif hormais celui sur le déclin annoncé du ps (ou l’image était celui de l’arcane sans nom)... Là il y avait eu des échanges, de la discussion, bref quelque chose quoi... Je trouve qu’en ce moment sur Avox les débats sont plutot stériles et peu instructifs... L’un glorifie bayrou, l’autre le fustige, le troisieme se gausse des deux premiers...On pourrait pas aborder réellement des débats de fonds ? on sait tous à peu près les programmes de celui/celle pour qui l’on va voter, débatons nom de nom ! confrontons nos opinions ! arètons ces inepties nous rabaissant au mieux à un niveau bassement TF-iste...Tous ici j’ai pu le constater sont à même de régulièrement amener de l’eau dans ce moulin des discussions ? à quoi servent donc les commentaire du genre "oui mais ton candidat/ta candidate il/elle est pas beau/cbelle et le mien/la mienne il est plus gentil/le.... ce n’est vraiment pas du niveau de ce qu’il y a habituellement sur ce site... Inutile de tous se rejeter la faute, nous sommes tous fautifs, réagissons que diable !!!!


                      • Jean-François (---.---.99.52) 15 mars 2007 11:44

                        « le déclin annoncé du ps »

                        Ce n’est pas de déclin du PS (dont je ne suis pas membre, loin de là) qu’il a été question, mais de MORT, avec un macabre que certains ont trouvé à juste titre digne du légionnaire franquiste Millan Astray :

                        http://fr.wikipedia.org/wiki/Jos%C3%A9_Millan-Astray

                        sur qui Wikipédia écrit :

                        José Millán-Astray y Terreros était un militaire espagnol né le 5 juillet 1879 et mort le 1er janvier 1954.

                        Né à La Corogne (Espagne), il participa à la guerre contre l’indépendance des Philippines, il fut professeur d’art militaire à l’Académie d’Infanterie. Envoyé au Maroc, il commanda des unités indigènes et participa à diverses opérations militaires, dans lesquelles il perdit un bras et un œil. Il fonda en 1920, avec l’appui du haut commissaire du Maroc, le général Damaso Berenguer, la Légion, aux caractéristiques similaires à celles de la Légion Etrangère Française, dans laquelle s’incorporèrent de jeunes militaires tel Francisco Franco.

                        En 1921, La Légion vint à rompre le siège sur Melilla par des troupes marocaines. Des problèmes de personnalité l’éloignèrent du commandement des troupes. Il participa au soulèvement militaire de 1936 qui déboucha sur la Guerre Civile, mais il ne participa pas à la conspiration.

                        Il est l’auteur du cri de ralliement franquiste pendant la guerre d’Espagne « Viva la muerte ». Il lança aussi « À mort l’intelligence ! », cri de guerre prononcé en octobre 1936 contre le philosophe Miguel de Unamuno à l’Université de Salamanque dont il était le recteur.

                        Il meurt à Madrid en 1954.


                      • babayaya (---.---.2.226) 15 mars 2007 11:49

                        autant pour moi quant-au titre, ce que je disais par là était que c’était le premier article depuis quelques temps sur la campagne où il y avait débat... et s’il faut un sujet avec un titre aussi fort pourt lprovoquer, et bien soit au moins cela fait réagir de manière constructive...Deuxièmement quant-à dire que ce débat avait des relents d’un « à mort l’intelligence », désolé mais on n’a pas la même conception du débat...


                      • Jean-François (---.---.99.52) 15 mars 2007 11:52

                        Exemple, avec une bien sinistre illustration :

                        http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=20630


                      • CAMBRONNE CAMBRONNE 15 mars 2007 11:39

                        BORLOO NE REJOINDRA PAS BAYROU

                        L’Auteur a tort de dire ou de croire que BORLOO est en train de négocier une place ou à défaut de rejoindre BAYROU .

                        Je crois sincèrement qu’il est au dessus de cela . Il veut avant d’accorder son soutien définitif à Nicolas Sarkozy que ses quatre pilliers de la sagesse soient garantis .

                        BORLOO sait que son avis compte auprés de beaucoup de gens dont je fais d’ailleurs partie . Sa politique sociale est la meilleure que l’on puisse appliquer en ce moment .

                        Mais BORLOO n’est pas une girouette , s’il ne soutient pas SARKOZY il ne soutiendra personne .

                        Salut et fraternité .


                        • (---.---.12.18) 15 mars 2007 11:46

                          vous permettez que je rigole !!!

                          Borloo ce n’est pas celui qui souhaitait aider Jospin en 2002 ???

                          Ne me tapez pas le Canard en a parlé cette semaine smiley


                        • Bill Bill 15 mars 2007 11:48

                          Cher Cambronne !!!

                          Et il a été rusé le bougre ! Il a soumis une sorte de programme à Sarkozy pour son ralliement, ainsi il ne donne de blanc-seing à personne, pas folle la guèpe !

                          Bill

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès